RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) ...
Voir le deal
7.75 €

Partagez
 

 Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Igwarr
Je suis :
Je suis :
Igwarr
Messages : 22
USD : 10
Date d'inscription : 26/02/2021
Age : 23
Localisation : Guyane Française, dans la forêt
Joue également : ANIMAL CROSSING NEW HORIZOOOOOON

Feuille de personnage
PV:
Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Left_bar_bleue100/100Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitimeMer 15 Déc 2021 - 21:11

Igwarr & Hel
P E A C E
Post basic
Le soleil était à son zénith et Igwarr, harnaché de la tête au pied, attendait depuis plus de trente minutes déjà, son cavalier qui discutait avec le nouveau colonel. Nouveau colonel, qui, et ce n’était pas la première fois que le Gris le rencontrait, lui semblait froid et sévère ; cette impression était sûrement exacerbée par les jeunes soldats qui semblaient tous sursauter dès qu’il arrivait. Une nouvelle tête qui avait déjà changé quelques unes des ses habitudes pour les remplacer par d’autres. Non pas qu’Igwarr était difficile sur ses propres conditions de vie ; après avoir survécu à l’horreur et au feu, il n’en avait que faire, eau et foin lui suffise. Aujourd’hui pourtant il se sentait soucieux de voir leur conversation durer de la sorte, surtout que le colonel l’avait interpellé juste au moment où il partait pour une patrouille des plus banales. Il avait vu plusieurs fois le colonel poser un œil curieux sur lui, sans jamais s’en approcher, alors il redoutait pour sa vie au fort, voire même pour sa vie tout court.

Plongé dans ses pensées, il ne vit pas que ladite conversation avait enfin pris fin, et pour la première fois, le colonel approchait vers lui, Django à l’arrière. Frémissant, l’étalon se redressa, comme pour se mettre en position de soldat. Arrivé à sa hauteur, les deux se jaugèrent sans dire mot, puis l’homme se tourna vers son cavalier : “Je comprends un peu mieux l’enthousiasme des soldats envers ce cheval. Merci de m’en avoir dit plus sur lui. Vous pouvez vaquer à vos missions quotidiennes.” Ayant un dernier regard pour l’étalon, le colonel adressa un simple hochement de tête à son cavalier, qui sans broncher, le rendit. Une fois plus loin, il sentit la tension redescendre, même chez Django. Il renâcla, tandis que son cavalier venait vers lui, lui caressant l’encolure, là où les brûlures étaient les plus visibles. Bien que peu bavard, il s’adressa pourtant à son cheval : “Tu sais Igwarr, les Hommes sont passionnés depuis la nuit des temps par les gens qui reviennent vainqueur et triomphant d’une guerre ou d’une bataille. Tu n’es pas un Homme et pourtant, je crois que ça les fascine encore plus qu’un animal aussi majestueux que toi puisse encore servir des… monstres comme nous. Tu as perdu ta vie d’avant, et tu consacres la seconde à nous servir, inlassablement…” Il prit la tête de l’étalon dans ses mains, afin de le regarder dans son seul œil valide. Le Gris eut l'impression de voir une lueur de tristesse dans les yeux de son cavalier. L’homme poussa un soupir, avant de se mettre à cheval. Mettant un petit coup de jambe afin que l’étalon avance, il dit prononça une dernière phrase : “Tu es bien meilleur que nous tous. Allons-y, mon brave.” Ainsi partirent-ils vers le désert cuisant, hors du fort. La mission semblait la même que celle de tous les jours, pourtant Igwarr sentait bien que Django n’avait pas la même attitude que d’habitude. Il le sentait plus lourd sur la selle, lui pourtant si léger malgré sa corpulence massive. De sa propre initiative, Igwarr prit le petit trot, se détournant totalement du fort. Son cavalier n’y réagit pas une seconde, semblant le laisser faire. Le Gris ne se fit plus prier ; s’ils pouvaient sortir du banal quotidien, au moins pour aujourd’hui, alors… Il prit un galop léger mais puissant, se propulsant dans le sable, ne s’enfonçant qu’à peine.

Django se redressa sur sa selle, reprenant les rennes, réalisant enfin ce que faisait son cheval. Pourtant, au lieu de le remettre sur les rails, il mit des jambes. Igwarr allongea sa foulée, encore, puis encore. Le sable se faisant poussière derrière eux, il sentait enfin l’homme sur son dos se relâcher. Il n’avait pas conscience de ce qui avait bien pu le mettre dans un tel état, mais il était content d’avoir pu l’en sortir.
Ils arrivèrent alors aux Creux, endroit ou d’innombrables ossements, tous de tailles et de formes différentes, avaient trouvé la paix. Endroit que peu de soldats aimaient fréquenter, pourtant, les y voilà. L’homme ralentit son cheval, le passant du galop, au trot, puis au pas. Essoufflés, ils se frayent un chemin parmi les os et carcasses. Alors que le craquement du sol dur se faisait sous ses sabots, tout d’un coup, Igwarr crut sentir une odeur qui lui parut familière. Il s’arrêta donc au milieu des ossements, observa les alentours, en alerte. Son cavalier capta immédiatement son attitude, et dégaina son fusil :“Qui va là ! Montrez-vous !"
Alors que le soldat regardait dans toutes les directions, Igwarr garda la tête tournée à gauche, respirant l’air. Un cheval se trouvait là, dans l’ombre d’une immense carcasse. Il osa alors prononcer un mot, peu sûr de lui, assez pour que l’individu l’entende : “Hel ?“


Dernière édition par Igwarr le Sam 25 Déc 2021 - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hel
Je suis :
Je suis :
Hel
Messages : 618
USD : 660
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
PV:
Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Left_bar_bleue100/100Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Re: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitimeLun 20 Déc 2021 - 17:50

Les patrouilles s'étaient intensifiés ces derniers jours. Hel et Jacob sortaient tous les jours, parfois sur des durées de quelques heures, parfois quelques jours. Ils sillonnaient le territoire pour observer les signes de mouvement du peuple autochtone et des Black Bullets, des rumeurs courraient sur une alliance possible entre ses deux groupes pour mener des représailles envers Goldfield. Le Colonel avait donc confié à plusieurs de ses hommes la mission de patrouiller les terres fréquentées par ces malfrats. Aujourd'hui direction le creux pour inspecter les alentours.

Tout ce travail était un peu fatiguant pour la jument mais au moins son esprit était occupé. Sinon elle pensait à son fils qui appartenait à présent à Arthur le Colonel du Fort. Elle espérait qu'il se comporterait bien sous sa selle et qu'il serait fier d'avoir été choisi par un homme de prestige, mais plus encore elle espérait que son nouveau propriétaire le traiterait avec bienveillance et justesse. Si elle apprenait que cet homme avait fait du mal à Balios, elle ne savait pas comment elle le punirait !

Ils étaient partis très tôt le matin avant même que le jour ne se lève, Jacob avait suivi les étoiles pour se repérer et lorsque finalement ils avaient parcouru le chemin prévu il n'était pas loins de midi, ils étaient tout près du Creux et il était l'heure d'une petite pause ! Le soldat avait posé le pied à terre près d'un des rares arbres qui se trouvaient dans l'endroit, rachitique et sec, il ne payait vraiment pas de mine mais au moins il y avait un peu d'ombre. Il avait ensuite proposé un peu d'eau à la jument et de l'avoine avant de s'installer pour déjeuner. Peu de temps après des bruits étaient venus perturber la tranquillité du lieu. Hel attentive avait humé l'air pour prendre quelques informations sur le ou les visiteurs. L'odeur de la Cavalerie US était forte, il s'agissait donc d'alliés, et ce fut confirmé lorsque la voix d'Igwarr se fit entendre. La jument eut un petit sourire et hennit pour le prévenir.

" Bonjour Igwarr ! Comme c'est surprenant de vous retrouvez ici. Tout va bien ? "

Jacob qui avait pris le temps de finir une bouchée de nourriture avant de se relever observa son collègue et sa monture. Il avait dû les croiser dans le Fort à l'occasion.

" Du calme l'ami, c'est simplement moi, Jacob Taylor, soldat du Fort de la Cavalerie US du désert du Cimarron. Tu es de là aussi si je ne m'abuse ? "

Questionna-t-il en restant assez calme.
Revenir en haut Aller en bas
Igwarr
Je suis :
Je suis :
Igwarr
Messages : 22
USD : 10
Date d'inscription : 26/02/2021
Age : 23
Localisation : Guyane Française, dans la forêt
Joue également : ANIMAL CROSSING NEW HORIZOOOOOON

Feuille de personnage
PV:
Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Left_bar_bleue100/100Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Re: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitimeSam 25 Déc 2021 - 19:26

Igwarr & Hel
P E A C E
Post basic
Il vit alors, à l’ombre d’un arbre mort, un cavalier et sa jument. Le Gris ne s’était pas trompé, Hel était bien là. Enthousiaste, il répondit à son hennissement de la même manière, faisant pivoter tout son corps en direction des deux individus. Alors qu’il s’était mit à marcher afin de les rejoindre, le cavalier de la jument baie s’adressa au sien, qui rengaina immédiatement son arme : “Du calme l'ami, c'est simplement moi, Jacob Taylor, soldat du Fort de la Cavalerie US du désert du Cimarron. Tu es de là aussi si je ne m'abuse ?” Django ne fait que hocher la tête avant de se présenter à son tour :“Django, effectivement je viens aussi du fort. Je crois vous avoir déjà croisé." Il laissa flotter un petit silence avant de demander simplement : “Patrouillez-vous toujours à cause de ces satanés bandits ?”

Alors que les deux compères discutaient, Igwarr s’était rapproché d’elle, tendant l’encolure afin de la saluer. Il lui sourit chaleureusement, l’observant sous toutes les coutures. Après tout, cela faisait bien une année entière qu’ils ne s’était pas revu, une année folle ou les chevaux et les soldats avaient eu du travail par dessus la tête. Igwarr était soulagé de voir que la jument semblait en pleine forme malgré les heures abattues de travail qu’ils fournissent, elle qui en plus avait eu un poulain. Il savait que ce travail de patrouilleur, malgré que beaucoup de soldats les voient comme des “promeneurs”, était plus dangereux qu’il n’y paraissait. Tomber sur une meute de loups affamés, un puma ou des indigènes n’était pas impossible, eux qui partaient parfois si loin pendant des journées.
“ N’est ce pas ! Je ne pensais pas non plus vous croiser dans un endroit si hostile.” Il observa les alentours un instant, le silence pesant du désert les entourant. “Je me porte comme un charme, comme habituellement, malgré que la venue de ce nouveau colonel me fiche parfois des frissons.” Il renâcla afin d’appuyer son propos, et reprit : “Et vous, qu’en est-il de vous et de votre petit ?” Il lui offrit un nouveau sourire chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Hel
Je suis :
Je suis :
Hel
Messages : 618
USD : 660
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
PV:
Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Left_bar_bleue100/100Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Re: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitimeJeu 30 Déc 2021 - 19:03

Jacob et Hel qui s’étaient montrés particulièrement calme se détendirent réellement lorsque l’arme qu’on pointait sur eux fut bien rangé dans son étui. Même s’il refusait de l’admettre, le soldat avait encore parfois des cauchemars du jour où Matt l’avait trahi et lui avait tiré dessus. Sa guérison avant était lente et douloureuse et les mauvais jours il lui arrivait encore de souffrir salement au niveau de son épaule. Il garderait longtemps en lui ce traumatisme, ce souvenir du jour où son ancien collègue s’était retourné contre lui. Il en était de même pour Hel, elle revoyait encore ce jour avec colère et angoisse, la peur d’être séparée de son cavalier, unique support qu’elle avait à l’époque.

« Oui c’est ça. J’ai cru comprendre qu’ils manigançaient sans doute un coup depuis quelques semaines et qu’il vaudrait mieux avoir une idée de ce qu’ils préparent. Et vous, quelle est votre mission du jour ? »

Demanda-t-il pour s’enquérir un peu de ce qui se passait chez son collègue.

Hel était contente de retrouver cet étalon particulièrement gentil qui l’avait aidé à retrouver son écurie la fois où un stupide soldat l’avait mise dans l’écurie des étalons par mégarde. Heureusement qu’il avait été là pour venir à son secours sinon elle aurait passé la pire des nuits de sa vie loin de son jeune fils.

Elle s’apprêtait à lui répondre que le Creux était loin d’être l’endroit le plus hostile qu’elle avait patrouillé lorsqu’il aborda le sujet du Colonel. Son coeur se serra un peu lorsqu’il enchaina ensuite avec une question sur son fils. Les yeux émeraudes de la jument perdirent de leur éclat tandis qu’elle tournait la tête en direction de l’horizon, là où se trouverait le Fort si on marchait sur des kilomètres.

« Je me porte bien, j’ai repris le travail comme vous pouvez le constater. »

Hel le regarda et lui offrit un petit sourire amical.

« C’est agréable de pouvoir enfin explorer le Cimarron à nouveau, j’ai du mal à être confiné entre les quatre murs du Fort. »

Pour ce qui était de Balios, elle ne sut pas trop par où commencer.

« Quant à mon fils, il se porte bien également, il n’est plus avec moi. L’heure du sevrage est arrivé un peu vite à mon goût mais son nouveau propriétaire en fera un bon cheval je n’en doute pas. D’ailleurs en parlant du Colonel, c’est lui qui s’occupe de Balios à présent. »

Conclut-elle en penchant la tête légèrement sur le côté.
Elle avait toujours une attitude très douce et particulièrement calme mais celui qui faisait attention aux détails remarqueraient vite que ce silence en disait long sur le pincement au coeur qu’elle avait à l’idée que son fils ne soit plus à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Igwarr
Je suis :
Je suis :
Igwarr
Messages : 22
USD : 10
Date d'inscription : 26/02/2021
Age : 23
Localisation : Guyane Française, dans la forêt
Joue également : ANIMAL CROSSING NEW HORIZOOOOOON

Feuille de personnage
PV:
Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Left_bar_bleue100/100Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Re: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitimeDim 9 Jan 2022 - 20:28

Igwarr & Hel
P E A C E
Post basic

Les deux compères sur leurs chevaux de cavalerie discutaient à présent comme de vieux collègues. L’étalon sentit l’atmosphère se détendre, alors il se détendit aussi. Mais alors que le cavalier d’Hel posait une question il sentit les jambes de Django se serrer autour de ses flancs. Il tourna la tête vers lui, soufflant sur sa jambe gauche afin de lui signifier qu’il n’y était pour rien si celui-çi se sentait mal à l'aise face à une simple question. Le soldat se racla la gorge avant de répondre sans plus d’émotivité dans la voix : “Banale patrouille, Igwarr est parti dans un galop incontrôlable, qui nous a mené droit à vous”.

Alors Igwarr se concentra de nouveau sur la Baie, qui lui expliquait que reprendre le travail lui avait fait du bien. Il pouvait comprendre que rester à l’écurie toute la journée pouvait être éprouvant, bien plus que de travailler, même par temps si rude. Lui qui avait passé plus d’une année ne pouvait que partager les sentiments de la jument aux yeux verts. Mais alors qu’elle allait enchérir sur son petit, Hel laissa un petit silence qui intrigua le Gris.

Il n’avait été proche que de sa mère, leurs séparations lui avait mis un sacré coup au moral. En serait-ce de même pour la Baie, qui semblait lui paraître d’un coup bien moins enthousiaste ? Sans vouloir se montrer trop envahissant, il tendit l’encolure vers la sienne avant de lui gratter généreusement l’épaule, tentant de la réconforter du mieux qu’il pouvait. Il prit ensuite la parole, d’une voix plus douce qu’à l’accoutumé : “Ma chère, il me semble que vous avez fait un travail remarquable avec ce petit”. L’oeil pétillant, il leva la tête vers le ciel brûlant : “Tout jeune qui se mérite rêve un jour de gravir les échelons afin d’être le meilleur”. Il adressa à Hel un regard plein de compassion : “Je sais à quel point il peut être terrible de se voir retirer l’être aimé si subitement, mais être cheval de Colonel… Cela reflète à quel point vous êtes forte et téméraire”. Il lui sourit avec douceur, se rappelant à cet instant, sa propre jeunesse, accompagné de Willy… Comme ils avaient travaillé dur afin de gravir ces fameux échelons dans la cavalerie. Cette époque bénie ou sa force et son courage n’avait d’égale que sa gentillesse. Il rajouta alors : “Ce Colonel n’a pas l’air d’un mauvais type, comme on a pu en voir passer, je suis sûr que Balios est entre de bonnes mains”.
Revenir en haut Aller en bas
Hel
Je suis :
Je suis :
Hel
Messages : 618
USD : 660
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
PV:
Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Left_bar_bleue100/100Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Re: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitimeLun 17 Jan 2022 - 18:41

Jacob qui s’était relevé de son petit coin d’ombre aux côtés d’un arbre rabougri flata l’encolure de sa monture tout en observant le cheval gris souris aux cicatrices majeures. Il se demandait si c’était le fruit de la guerre. Il était arrivé quelques temps après tout ça, le jeune soldat avait échappé au pire même si à l’époque il aurait rêvé d’être dans la cavalerie à lancer l’assaut sur les sauvages. Il avait tant de rancoeur à l’époque, et même s’il n’oublierait jamais la tragédie qu’il avait vécu, plus le temps passait et plus il était conscient des horreurs du conflit entre les peuples.

« Je vois. Et bien si vous souhaitez faire une courte pause, j’étais en train de déjeuner. J’ai de quoi partager si le coeur vous en dit ? »

Proposa-t-il en désignant son petit espace de repos où il avait posé les sacoches et une veste sur laquelle il s’était assis pour ne pas avoir le pantalon plein de sable.

Igwarr vint au contact de son épaule. Rien d’irrespectueux, beaucoup de délicatesse, elle appréciait le soin qu’il prenait à ne pas s’imposer dans son espace personnel. Hel avait toujours eu le plus grand des mal à supporter qu’on empiète dans sa bulle, elle faisait parti de ces chevaux un peu farouche qui appréciait davantage le contact humain qu’équin.

« Merci, il est très débrouillard aussi. Je n’ai fait que le guider un peu. J’ai l’impression qu’il va avoir un sacré tempérament ce qui m’inquiète pour l’avenir … »

Elle lâcha un faible soupir en baissant les yeux. La jument comprenait la réaction de son camarade, elle avait énormément de respect pour les supérieurs, sauf un certain Pie Gris qu’elle n’avait jamais pu supporter à l’époque où il était la monture du lieutenant, cela dit son point de vue avait bien changé sur le monde depuis la naissance de Balios.

« Oui je n’ai pas de doutes quant au fait qu’il sera bien traité et qu’il sera très fier d’être le cheval du Colonel. J’ai confiance dans le choix de Jacob pour mon petit. »

La jument adressa un sourire bienveillant à son ami, un remerciement pour ses gentils mots.

« C’est rare qu’on se croise en dehors du Fort, c’est votre journée de congé ? »

Demanda-t-elle en tournant la tête pour observer brièvement les humains.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Empty
MessageSujet: Re: Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.   Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le plus difficile, dans le désert, c'est de trouver la sortie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DE LA CAVALERIE :: Le Désert :: Le Creux-