RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
 

 Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idylle
Je suis :
Je suis :
Idylle
Messages : 609
USD : 278
Date d'inscription : 10/01/2017
Localisation : Dans notre grotte.
Joue également : Artahel

Feuille de personnage
PV:
Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Left_bar_bleue100/100Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty
MessageSujet: Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.   Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Icon_minitimeLun 3 Mai 2021 - 22:07

Lorsque la mort interpelle,
c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.


“Méditer la mort, c'est méditer la liberté ; celui qui sait mourir, ne sait plus être esclave”, c’est ce que Sénèque avait déclamé.

La belle jument avait médité tout au long de son existence sur la Mort. Elle en était devenue une fidèle ambassadrice, aussi terrifiante que séduisante, et plus redoutable que le pire des poisons. Elle avait tué hommes, chevaux, prédateurs en tout genre… Elle avait répandu une discipline de sang sur des terres qu’elle avait haïes affectueusement.
Au fond, elle était consciente de sa folie, et elle savait que , si un autre chemin était possible, elle ne pourrait ni ne voulait jamais l’emprunter.

Le Démon Noir et leur Fille avaient failli la corrompre dans sa glorieuse quête. Sa descente aux Enfers devait être à la hauteur de tout le travail qu’elle avait fourni en amont, et ces entraînements représentaient des efforts colossaux.
Elle était dans la fleur de l’âge désormais, et il n’y aurait pas de plus beaux moments pour mourir. Elle avait hâte de sombrer dans cette forme de paix qu’elle n’avait que trop rarement connue. Encore aujourd’hui, des cauchemars sanglants hantaient chacune de ses nuits, empêchant le moindre repos de son âme noircie.

Idylle soupira, en fermant ses paupières. L’image de sa fille dormant paisiblement non loin de la Nashoba l’apaisait et l’irritait en même temps. C’était la dernière fois qu’elle l’avait vu. Elle avait pris le temps, la veille, de lui parler, rien qu’à elle.
Des murmures vraiment doux lui avaient échappé sans qu’elle s’en rende compte. Puis elle s’était reprise et lui avait rappelé l’ampleur de sa mission quand elle serait une magnifique yearling et ensuite une jument incroyable.
Et elle s’était mise en route, épaulée par son compagnon. Son cœur durci par toutes les épreuves qu’elle avait vécu se serra, comme un tremblement de terre au centre de la terre abandonnée de ses sentiments.

Maintenant qu’ils y étaient, un frémissement d’impatience la fit frissonner.
Ses prunelles de glace restèrent fixées sur la terre des monstres qui lui avaient volé son esprit d’enfant et ses sentiments de jument. Et qui avaient aussi torturé son amant et compagnon.
Compagnon à qui elle tenait sincèrement. Ce serait le seul, avec sa fille, qui garderait sans doute en sa mémoire une image d’elle telle qu’elle était.


“Je t’aime. Sache-le. Plus que tous ceux qui ont un jour compté pour moi, autant que notre enfant. Mais moins que ma vengeance et ma folie.”

Ce serait tout, l’essence de ce qu’elle était et ce qu’elle ressentait. Pas de pleurs, pas de regrets, rien du tout. Elle tourna son regard ourlé de longs cils sur Black Jack. Elle avait été sincère. Mais désormais s’allumait dans ses prunelles la flamme familière. L’instabilité déterminée et programmée.
Tout ce qu’elle avait vécu ne prenait sens qu’à partir d’aujourd’hui. Et quelque part, elle vivrait toujours dans le cœur de sa famille, et dans l’apparence de sa fille.
A partir de cet instant précis, rien d’autre ne comptait. Ils avaient mûrement préparé ce plan. Venait le moment de détruire autant que faire se pouvait.
Le Démon ne devait pas mourir, ni se faire prendre, sa vie était au service de Dulcinée désormais.

Avec un hennissement de rage Idylle commença à charger vers les bâtiments un peu isolés, à la recherche d’éléments importants pour les bipèdes. Elle cassa au passage tout ce qui était à portée de ses sabots, tel un ouragan dévastateur.
Ne trouvant rien de concluant, elle se dirigea tout droit vers les enclos des montures. Stupides créatures, elle allait leur faire payer leurs asservissements en attendant que leurs maîtres daignent pointer le bout de leurs répugnantes bottes.


Elle mordit au sang les équidés qui s’affolèrent pour la plupart, et chercha à briser leurs jambes.
Soudain, toute sa haine se fixa sur une mustang noire aux marques blanchâtres. Elle s’élança sur elle, rua sur l’un des antérieurs, qui craqua avec un bruit net. Elle se retourna pour égaliser avec l’autre, qui émit un bruissement sinistre lui aussi, mais moins puissant.
L’inconnue poussa un glapissement de douleur avant de s’effondrer, et Idylle allait l’achever, un pli de haine au coin des lèvres.


» Sherlock (www.)



Revenir en haut Aller en bas
https://spirit.forumcanada.org/t7798-idylle-ou-l-amour-impossible
Black Jack
Je suis :
Je suis :
Black Jack
Messages : 1808
USD : 685
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 25
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora, Cheveyo

Feuille de personnage
PV:
Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Left_bar_bleue100/100Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty
MessageSujet: Re: Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.   Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Icon_minitimeVen 7 Mai 2021 - 22:33

L'heure était enfin venue. La belle pie lui avait fait comprendre sans mal que le projet était en route. Ils avaient fait le chemin ensemble en silence jusqu'au Repaire, empruntant la route escarpée qui traversait le dédale dans la montagne où se dissimulait le Repaire. Il ne leur avait pas été trop difficile de retrouver le chemin dans le labyrinthe, l'odeur atroce des Blacks Bullets marquaient les lieux. Le Démon avait une expression sombre, concernée, il pensait à Dulcinée auprès de Taima. Il espérait que la jument prendrait bien soin d'elle si jamais quelque chose de terrible devait leur arriver ce soir. L'étalon faisait néanmoins preuve d'un grand calme tandis qu'ils se figèrent quelques instants pour observer le lieu de torture où ils s'étaient tout deux retrouver à des instants différents. Le Démon dut admettre qu'il n'était pas insensible à cet endroit, il s'y était retrouvé la première fois avec un objectif, il ne l'avait pas vraiment atteint, peut-être seulement en parti ... Est-ce qu'il parviendrait à mener sa mission à bien cette fois-ci ? Seul le temps le lui dirait.

Idylle partit de son côté, elle avait déjà revêtu le rôle de la Mort, plus rien ne comptait, elle ne devait même plus penser à lui. Il l'observa disparaitre sachant que c'était sans doute la dernière fois qu'ils se voyaient. Tandis que la jument était en train d'assouvir sa vengeance violente, le noiraud lui devait se montrer discret, il se fondit dans l'ombre progressant jusqu'au mur en bois de l'écurie et du hangar où se trouvait une partie du matériel de la bande, notamment deux calèches dont ils se servaient lorsqu'il était question de récupérer des commandes lourdes ou de gros butins. Black Jack n'y avait jamais été attelé mais il avait vu quelques chevaux sous le joug humain. D'ailleurs, maintenant qu'il était ici, le Démon se demandait ce qu'était devenu Ryan après que Nio l'ait pratiquement tué. Il n'aimait pas particulièrement le jeune bipède qui avait été son cavalier maladroit pendant plusieurs mois, mais il l'avait trouvé drôle, une victime de qui se moquer régulièrement.

Il secoua la tête pour chasser les distractions de ses pensées. Les hennissements des chevaux surpris la nymphe éphémère furent l'indication qu'il avait feu vert pour s'occuper de sa part du marché. Il commença par pénétrer sous le toit du hangar pour aller voir ce qu'il pouvait casser, les calèches étaient sans doute ce par quoi il avait envie de commencer. Il s'attarda sur la plus petite, une calèche destinée à deux personne pour faire de la route. Il tenta une ruade pour voir les dégâts qu'il pouvait y faire.
Revenir en haut Aller en bas
https://rpgdream23.wixsite.com/talesofscotland-rpg
Maître du Jeu
Je suis :
Je suis :
Maître du Jeu
Messages : 188
USD : 239
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 10
Localisation : Sur les terres du Cimarron

Feuille de personnage
PV:
Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Left_bar_bleue100/100Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty
MessageSujet: Re: Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.   Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Icon_minitimeVen 7 Mai 2021 - 22:33

Le membre 'Black Jack' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION' :
Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. P9hz
Revenir en haut Aller en bas
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 118
USD : 61
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Feuille de personnage
PV:
Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Left_bar_bleue100/100Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty
MessageSujet: Re: Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.   Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Icon_minitimeMer 19 Mai 2021 - 19:30


Lorsque la mort interpelle...



La mustang était paisiblement assoupie, dans le paddock des montures des Black Bullets. Elle n’était pas follement active en ce moment. Sa cavalière lui faisait effectuer quelques patrouilles dans les limites de leurs territoires, un ou deux allers retours à la ville...Mais la belle Vesper se sentait mélancolique.
Elle ne cessait de penser à l’époque durant laquelle son compagnon et ses enfants vagabondaient en liberté. Aujourd’hui, elle était libre de choisir son destin, et elle l’avait pleinement accepté désormais, mais...Son âme était emprisonnée dans les souvenirs et des amours perdus.

Quoi qu’il en soit, elle fut tirée de ses rêveries par un vacarme inhabituel.
Des chevaux...Une bagarre entre étalons ou montures? Non...des chevaux sauvages!
Hébétée, Veuve se demanda quelle folie les avait dirigé vers le Repaire. Cela ne pouvait être volontaire…
Pourtant la jument se dirigeait de sa propre initiative vers l’enclos!

Totalement pétrifiée par l’incongru de la situation, elle vit comme au ralenti l’inconnue s’en prendre à elle, avec une violence terrifiante.
En hennissant de douleur, elle tenta de se dégager, mais ses antérieurs ne répondaient plus aux moindres mouvements qu’elle tentait.

Alors qu’elle tombait au sol, sans comprendre pourquoi, prête à endurer une fin dans le même goût, Veuve dressa ses yeux sur la folie qui s’était abattue ici.
Etonnamment, son instinct de survie avait laissé le pas à un sentiment de paix.


Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Tora
Je suis :
Je suis :
Tora
Messages : 422
USD : 398
Date d'inscription : 01/02/2017
Localisation : You wish you knew ;p
Joue également : Black Jack, Hel, Maestro, Riza

Feuille de personnage
PV:
Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Left_bar_bleue100/100Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty_bar_bleue  (100/100)
Informations:

Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty
MessageSujet: Re: Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.   Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Icon_minitimeSam 29 Mai 2021 - 14:38

Puisque David n'avait pas confiance en sa jument, les fugues étant bien trop courantes à son goût, la Tigresse était à l'écurie cette nuit de printemps. Entre les quatre murs de son boxe elle se reposait tranquillement même s'il était rare qu'elle dorme à poing fermé. Généralement elle avait toujours une oreille qui trainait, sur ses gardes, peut-être un soupçon paranoïaque depuis qu'elle avait perdu son sabot droit. Elle était loin de se douter qu'elle allait rater un spectacle sanglant orchestré par la folle pie et son acolyte le Démon.

Elle somnolait donc lorsqu'un bruit la tira de ses rêves, des hennissements affolés accompagnés par le bruit de sabot qui s'entrechoquaient, un véritable drame était en train de se produire. La première pensée qui lui effleura l'esprit fut que les militaires ou les citadins aient retrouvé le Repaire et ce soit lancé dans une épuration des Black Bullets, cela dit les hennissements sadiques qui se faisaient entendre semblaient plutôt faire croire qu'il s'agissait d'une agression entre les chevaux. La Tigresse était en alerte, cognant la porte de son boxe pour que David viennent la sortir de là, elle tenta de s'acharner sur le loquet qui la retenait prisonnière mais son cavalier ne prenait plus de chance avec elle et l'avait bien verrouillé.

Du côté des humains, David dans sa chambre, fut réveillé par les chevaux qui semblaient hurler de terreur. Il se releva aussitôt pour aller tirer un pan du rideau et observer le Repaire. Une jument pie qu'il avait déjà vu par le passé au Repaire était en train d'agresser les chevaux. Ce n'était pas une menace extrême, un groupe d'humains auraient fait plus de dégâts, mais elle semblait enragée et il ne pouvait pas laisser ça continuer vu qu'elle avait déjà mis un cheval ou deux à terre. Les montures étaient trop précieuses pour les perdre ainsi.

Il enfila une chemise et un pantalon au plus vite, enfilant ses bottes qui trainaient devant la porte et s'engouffra dans la bâtisse, appelant les hommes qu'il avait sous la main au passage pour venir régler la situation au plus vite, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre leurs biens de cette façon ! Le chef sortit par la porte arrière et profita du couvert de la nuit pour se rendre jusqu’à l’écurie et retrouver sa monture alezane qui semblait particulièrement énervée par la situation. David ne perdit pas de temps, il lui passa un licol et s’installa sur son dos, il la connaissait assez pour savoir qu’il parviendrait à se faire comprendre ainsi et s’engouffra à l’extérieur pour découvrir la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Empty
MessageSujet: Re: Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.   Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque la mort interpelle, c'est que tous nos contrats ici-bas ont expirés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Le Repaire-