RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-24%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
212 € 279 €
Voir le deal

Partagez
 

 Emprunter la route de l'exil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artahel
Je suis :
Je suis :
Artahel
Messages : 226
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 28/08/2017
Age : 19
Localisation : La Tribu.
Joue également : Idylle

Feuille de personnage
Votre personnage:

Emprunter la route de l'exil Empty
MessageSujet: Emprunter la route de l'exil   Emprunter la route de l'exil Icon_minitimeMar 22 Déc 2020 - 14:40

Emprunter la route de l'exil
I'll turn around wait and see

., ..

L’étalon avait entamé le chemin. Il devait veiller à ce que tous ses pairs puissent voyager, malgré l’état de grande faiblesse de certains. La neige ne faciliterait pas la progression vers la Terre des Bisons…
Le long convoi de la Tribu s’étiolait donc sur le chemin immaculé, fil ténu de leurs vies. Artahel sentait un vide considérable se creuser en lui-même. Les Terres qu’ils quittaient étaient importantes pour les Anciens, pour la spiritualité de leur groupe…
Allait-il devoir lutter pour ce peuple qu’il avait appris à aimer? Sans nul doute. Wazika avait besoin de lui. Celui-ci était d’ailleurs juché sur le dos du musculeux étalon, veillant à ce que ceux qu’il protégeait aillent aussi bien que possible.
Le Gardien se mit à marcher, saluant d’un petit sourire les autres montures ou ceux qui ne faisaient que marcher difficilement aux côtés de leurs maîtres.
Si jamais on avait besoin de lui, il serait là, prêt à aider. Pour l’heure, il demeurait l’Ombre qu’il avait toujours été.

Wazika avait pris la parole, peu avant le départ, après avoir rassemblé les affaires, ne laissant que le minimum pour les guerriers qui continueraient à occuper la place.

“Nous partons pour reconstituer notre force. Mais une fois installés sur la Terre des Bisons, ceux qui le veulent pourront revenir sur la Terre, afin de témoigner de notre présence. En avant, frères et sœurs, il est temps de partir.”

Et ainsi l’existence suivait ce détour.


Revenir en haut Aller en bas
https://spirit.forumcanada.org/t5087-nom-libre-gardien-indien-per
Taima
Je suis :
Je suis :
Taima
Messages : 331
Points d'Experience : 159
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 18
Localisation : Sur Terre :P
Joue également : Ottawa et Mistake

Feuille de personnage
Votre personnage:

Emprunter la route de l'exil Empty
MessageSujet: Re: Emprunter la route de l'exil   Emprunter la route de l'exil Icon_minitimeJeu 24 Déc 2020 - 1:05

Le plus tôt possible, Petit Coyote, sa sœur et ses parents se préparaient déjà à faire leurs bagages. Taima n’était pas bien loin, comme d’habitude, tentant à quelques moments de faire rire les plus jeunes en les poussant des naseaux, comme pour les encourager de se dépêcher à se mettre au travail. Leur tipi avait rapidement été mis à terre et, la larme à l’œil, les membres de la famille plièrent ensemble les grandes toiles de leurs maison.

On ajusta un travois à Taima afin de transporter les bagages et on décolla, la plus jeune de la famille sur la jument baie. Ce n’était pas une charge bien lourde, mais la petite famille tenait à ménager leur cheval. La route serait longue, et il fallait pour certains puiser leurs dernières ressources pour se déplacer jusqu’à leur nouvelles terres.

Lorsque leur chef annonça qu’il était temps de partir, le père de famille répondit de sa voix rauque, usée par les années :

- Nous te suivons, Wazika.

Puis, silencieusement, ils commencèrent le long périple qui les attendait. La jument de chasse jeta son regard vairon autour d’elle, tirant avec force la charge qu’elle portait sur son dos, accompagnée de la fillette de la famille. Celle-ci tenait entre ses petites mains une mèche de crins noirs, faisant et défaisant une tresse sans fin, répétant ses mouvements sans arrêt. Elle qui n’avait connu que le campement près de la rivière, elle se demandait ce qui allait se passer, là-bas, sur le territoire des bisons. C’était inquiétant pour une si jeune fille, même déstabilisant, et cela, pour tous sans exception.


Emprunter la route de l'exil Mmyv

« La foudre éclaire mon chemin, aussi sinueux soit-il. »

Signa' faite par moi-même et background par Dreamwork
Double compte : Ottawa, Lady, Balios et Mistake

Taima vous parle en #000066

Les cadeaux ! Chose ( Merci énormément Emprunter la route de l'exil 4105068853 ) :
Spoiler:
 
Espérance et Tataima :3
Spoiler:
 
Charbon et Taima ^^
Spoiler:
 
Merci Pando <3
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cheveyo ~ Riza
Je suis :
Je suis :
Cheveyo ~ Riza
Messages : 237
Points d'Experience : 251
Date d'inscription : 19/01/2018
Localisation : War zone !
Joue également : Black Jack - Hel - Severus - Tora

Emprunter la route de l'exil Empty
MessageSujet: Re: Emprunter la route de l'exil   Emprunter la route de l'exil Icon_minitimeVen 8 Jan 2021 - 18:08

Bien avant l'aube Cheveyo s'était réveillé au son des murmurs d'une conversation dans le tipi que partageait ses gardiens. Il n'arrivait pas à percevoir les détails mais au vu du ton adopté, le sujet était sérieux. L'étalon se doutait que c'était en lien avec le périple sur lequel la tribu se lançait aujourd'hui pour quitter les terres ancestrales et se rendre sur les plaines des bisons afin de se reconstruire et reprendre des forces avant de revenir s'accaparer de leur territoire lorsque la Nature aurait guéri. Cheveyo tendit l'oreille mais n'entendait pas plus, Hakan et Eskann murmurait le plus doucement possible afin de laisser à leurs camarades encore endormi l'opportunité d'être aussi reposé que possible pour le long voyage qui les attendait.

Le mâle tenta de se rendormir et ignorer ses cavaliers mais il était trop anxieux au sujet de ce qui l'attendait pour pouvoir réellement se reposer, il tuait juste le temps jusqu'à ce que la tribu s'éveille enfin et finalise les préparatifs avant le grand départ.

Quelques heures plus tard et voilà que le camp était une vraie petite fourmilière, chacun s'activait de son côté à plier ses peaux de bêtes, ranger ses provisions, rassembler les membres de sa famille. Bientôt le chef annoncerait le mouvement et il faudrait dire au revoir à la terre où il avait grandi. Cheveyo n'avait pas vécu qu'ici, mais les années dont il gardait les meilleurs souvenirs étaient bien sur le territoire Nashoba, alors il devait admettre qu'il se sentait réticent à partir. Et puis il était inquiet au sujet de Hakan, il était si maigre, si fragile, si frêle. Survivrait-il ce voyage ?

Tandis que Hakan était assis sur une peau de bison, Eskann terminait les derniers bagages et attelait Cheveyo à un travois tout fraichement préparé pour l'occasion. Le cheval était assez solide pour transporter une bonne partie des biens de la "famille" mais ils avaient préféré voyager léger en emmenant le strict minimum. Tous les biens matériels non nécessaire pouvaient rester afin que Hakan puisse voyager sur le dos de sa monture sans être un poids excessif.

Lorsque Wakiza annonça le départ, Cheveyo chercha son mentor du regard pour se donner du courage, savoir que Artahel menait le groupe le rassurait. Il avait confiance en l'étalon et le suivrait jusqu'au bout du monde, même dans les guerres les plus folles s'il le fallait. Eskann hocha la tête aux paroles du père de Petits Coyote et avança un peu en retrait de leur groupe, Cheveyo se situant sur la gauche de Taima, laissant suffisamment d'espace entre eux pour ne pas que leur travois ne s'entrechoquent.


Emprunter la route de l'exil Jse5
Design : Black Jack - Merci à Floki pour cette magnifique signature !


Emprunter la route de l'exil Ptal
Design: Black Jack - Merci à Pandora pour cette scène épique de RP x)

Les cadeaux:
 


Avatar Riza & signa:
 


Anciennes Signa Cheveyo':
 
Revenir en haut Aller en bas
Dolce
Je suis :
Je suis :
Dolce
Messages : 5
Points d'Experience : 2
Date d'inscription : 08/01/2021
Age : 20
Localisation : Nashoba

Emprunter la route de l'exil Empty
MessageSujet: Re: Emprunter la route de l'exil   Emprunter la route de l'exil Icon_minitimeLun 11 Jan 2021 - 16:32

Tout autour de l'étalon s'activait à grande vitesse. Les bruits des pas s'étaient précisés, désormais secs et les voix nerveuses s'élevaient doucement dans le ciel teinté d'agrumes. Dolce pouvait distinguer du coin de l'oeil les Bipèdes démonter leurs tipis, plier les peaux de bêtes et ajuster les travois sur les chevaux les plus costauds. Alors... C'est décidé, nous partons aujourd'hui...
Le coeur lourd, le Doux engagea une marche lente au coeur du camp, se remémorant avec tendresse la vie qu'il avait connu ici, sur ces terres. Les naseaux près du sol, il n'osait regarder droit devant lui.

- Allons mon ange, Artahel et Wazika sont là pour nous guider, tout se passera bien je te le promets murmura une voix tremblante et familière.

Sa mère se tenait près de lui, inspirant et expirant doucement contre l'encolure de Dolce. Il se redressa, le regard triste. La jument grisonnait avec l'âge mais son regard brûlant comme le feu lui, ne vieillissait pas. Elle semblait toujours aussi active et malicieuse qu'une yearling. Dolce était loyal envers Artahel et lui vouait une confiance aveugle mais... Ne comprenait-elle pas la peine qui envahissait le coeur de l'étalon ? Ne voyait-elle pas la peur grandir en lui ?

- Ce n'est pas aussi simple... Je n'ai rien connu d'autres que ces terres, elles sont mon refuge. Je ne peux pas imaginer ma vie loin d'elles.

Eclipse soupira longuement, un sourire fatigué aux lèvres. Elle s'approcha de lui pour mâcher sa crinière avant de reprendre en chuchotant.

- Dolce, ces terres ne sont pas ton foyer, elle bifurqua sur le côté, pointant du museau les Bipèdes occupés à charger les chevaux, ton refuge est ici, dans le coeur même des Nashoba et il existera tant que tu seras là pour eux, fais-moi confiance, elle regarda par dessus son épaule. Maintenant je vais devoir rejoindre les autres retraités pour m'assurer que tout le monde est prêts avant le départ, je compte sur toi pour t'occuper des petits bipèdes.

Alors qu'elle disparaissait derrière un tipi, l'étalon en profita pour se diriger vers les travois déjà attelés. Les Hommes s'empressèrent de lui confier un traîneau suffisamment large pour y tirer cinq très jeunes enfants et quelques vivres. Puis... Le départ fût annoncé. Dolce marchait d'un pas délicat mais néanmoins précipité pour ne pas perdre la cadence de la troupe.



Emprunter la route de l'exil 7d4l
Dolce (c) Tigroo! / fond (c) Dreamworks

Référence avec sa peinture:
 
Revenir en haut Aller en bas
Edge of Spear/Sun Moon
Je suis :
Je suis :
Edge of Spear/Sun Moon
Messages : 400
Points d'Experience : 349
Date d'inscription : 09/08/2012
Age : 32

Feuille de personnage
Votre personnage:

Emprunter la route de l'exil Empty
MessageSujet: Re: Emprunter la route de l'exil   Emprunter la route de l'exil Icon_minitimeHier à 16:50

Et il y'avait le gros plein de tache. Quel role cet étalon sauvage qui n'acceptait que le très jeune Miriyu sur son dos, sans rênes, sans selle et sans charge pouvait il bien mener pour se rendre malgré tout utile a ce petit cataclysme, ce déménagement de toute une tribu ou presque jusqu’à des terres plus accueillantes, le temps de se refaire une santé? Pour Edge, cela ne constituait pas un bouleversement notoire dans ses habitudes d'indianosolitaire, il allait continuer a vadrouiller a droite a gauche là où ses envies lui prendrait de poser les sabots.

Bref pour le moment, Artahel, en qui il commençait a avoir confiance et a trouver en lui une sorte de père d'adoption lui avait demander gentiment si il pouvait, en vertu de ses qualités de vadrouilleur expérimenté, servir d'éclaireur avec Miriyu, afin de vérifier que la route était sure et de revenir de temps en temps faire un rapport. Et vous savez quoi? Et bah c'est ce qu'il fit.

Le duo avait pris l'initiative tôt le matin et attendait tout le petit monde sur un promontoire non loin du passage de la rivière, là où ils avaient une vue dégagé sur une longue distance. Edge of Spear mâchonnait distraitement une touffe d'herbe tout en observant les alentours tandis que Miriyu observait l'horizon. S'agirait pas de tomber dans quelques chausse trappe tout de meme.


Emprunter la route de l'exil 623517edgs10

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Emprunter la route de l'exil Empty
MessageSujet: Re: Emprunter la route de l'exil   Emprunter la route de l'exil Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Emprunter la route de l'exil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DES NASHOBA :: La Rivière :: Le Passage-