RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike : 25% de réduction supplémentaire sur les articles soldés
Voir le deal

Partagez
 

 L'ombre d'un vautour, ft Moana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blackhole
Je suis :
Je suis :
Blackhole
Messages : 127
Points d'Experience : 114
Date d'inscription : 08/10/2017
Age : 16
Localisation : Paumé dans la neige

Feuille de personnage
Votre personnage:

L'ombre d'un vautour, ft Moana Empty
MessageSujet: L'ombre d'un vautour, ft Moana   L'ombre d'un vautour, ft Moana Icon_minitimeDim 24 Mai - 20:49


L’ombre d’un vautour
vgvgbgth tny
ft Moana



La nuit tombait à peine. Blackhole trottait mollement, guidé par James. Le brun lui enfonçait régulièrement les talons dans le flanc, agacé par l'étalon qui laissait ses sabots frapper le sol sans les lever.
Le noiraud se contrefoutait de la douleur qui le parcourait parfois, quand les éperons le rappelaient à l'ordre. Au contraire, ça l'incitait à ralentir davantage, juste pour l'énerver. Ils étaient partis depuis longtemps déjà, totalement seuls et sans une lumière alors que l'obscurité prenait l'avantage sur la lumière. Une nuit sans lune, sans étoile, juste les nuages et une épaisse brume qui s'était abattue sur eux. Le temps était morose, et lourd.

L'étalon cherchait inlassablement une source d'eau. Sa langue lui collait presque au palais, et il ne s'était pas franchement désaltéré au fort avant de partir. La foule grouillante autour des abreuvoirs l'avait vite découragé. Il n'aimait pas ces chevaux, ses compagnons de vie qui lui donnaient constamment envie de gerber. Ils se pensaient heureux, alors que leur existence n'était qu'une vaste plaisanterie. La liberté le rappelait à l'ordre, l'incitait à s'envoler de ses propres ailes. Mais il n'avait pas la force.
Et les hommes savaient ce qu'il pensait. James avait une assiette incroyable, et jamais ou presque il n'avait mordu la poussière. Le mors puissant calmait bien ses ardeurs, quand il avait, et même ses muscles puissants et sa silhouette agile et robustes ne pouvaient rien contre le monstre de ferraille. Il était eu. S'était fait avoir.

Les plaines laissèrent place à une étrange vallée. Seul le murmure menaçant du vent qui soufflait rompait l'étrange silence qui régnait. Le charbonné dressa les oreilles devant lui, laissant pour la première transparaître une émotion sur son visage. En réalité, cette obscurité mêlée à la silhouette fantomatique d'animaux dont il ne saisissait que les contours l'effrayait.
Les chevaux étaient des proies, c'était bien connu. Et actuellement, il se sentait plus exposé que tout, cet homme posé sur son dos. Son cœur battait étonnamment vite dans son poitrail, et ses yeux étaient vigilants à tout mouvement. James ne semblait pas paniqué à l'idée d'être le festin des coyotes ou de tout ce qui pouvait y avoir là-dedans, ici. Il se mit même à siffloter, totalement détendu dans sa selle.

Un animal surgit sur la droite de Blackhole. Celui-ci bondit, fit prestement demi-tour sans savoir ce qui avait bien pu l'effrayer, et partit au galop à toute vitesse, ses sabots frappant le sol davantage encore que ce que le soldat avait souhaité quand il trottait. Ce dernier tomba lourdement, surpris par ce changement de direction soudain. L'étalon accéléra encore, délesté de ce poids, et ne se soucia nullement du sort que subirait l'homme. Il n'en avait que faire.

Après quelques minutes de course, il avait bifurqué dans un autre chemin. La peur lui avait donné des ailes, mais il avait retrouvé ses esprits. Il était là couvert d’une sueur blanchâtre, contrastant avec sa peau ébène. Son membre antérieur droit lui faisait mal, une douleur sourde qui augmentait à chaque mouvement trop brusque. Il repassa au pas, inquiet pour l’avenir de sa blessure et pour sa soif qui grandissait. Une fugue serait compliquée sur trois pattes !
Tous ses sens étaient en alerte, et c’était sûrement pour ça qu’il aperçut rapidement la jument. Jamais il n’aurait songé ressentir du soulagement en voyant un de ses congénères. Mais la réalité était ce qu’elle était : il avait eu peur, et encore maintenant craignait qu’un cougar, chien sauvage ou tout autre maléfique prédateur lui bondisse dessus. L’étalon espérait qu’elle connaissait bien la région. Si elle connaissait l’endroit, peut-être pourrait-elle le tirer de cette situation, et même lui trouver une flaque assez grande pour y boire et y tremper son tendon.

Il se rapprocha suffisamment d’elle bruyamment pour qu’elle ne soit pas surprise par son arrivée. D’une voix bien plus calme qu’il ne l’était en réalité, il hennit doucement :
« Bonsoir. Je suis désolé de vous déranger, mais il s’avère que je suis dans une situation critique. J’ai fui mon cavalier, cet endroit me semble … Assez plein de coyotes, et je pense m’être blessé. Et je meurs de soif. Serait-ce possible de trouver une source d’eau dans ces terres ? »




Blabla:
 


L'ombre d'un vautour, ft Moana Signa_11
Merciiii Idylle  Wah !

autre signa (merci Idylle =D):
 
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Je suis :
Je suis :
Moana
Messages : 20
Points d'Experience : 9
Date d'inscription : 11/03/2020
Age : 18

Feuille de personnage
Votre personnage:

L'ombre d'un vautour, ft Moana Empty
MessageSujet: Re: L'ombre d'un vautour, ft Moana   L'ombre d'un vautour, ft Moana Icon_minitimeMar 2 Juin - 17:00

Moana n'avait visiblement pas sommeil en cette nuit qui paraissait si calme et paisible. Peut-être était-ce son esprit plein de divers tourments qui l'avait laissé éveillée toute la nuit, veillant de loin sur ses camarades : Zaltana, Chollima et Nio. On pouvait désormais dire qu'ils formaient une troupe, une sorte de mini-harde et quoi que la baie pouvait penser, elle commençait à s'habituer à ce petit groupe. Il était sûr que les adieux seraient déchirants le moment où elle retrouvera sa propre harde ... Enfin si elle parvenait à la retrouver un jour.

Ce fut à cette idée, celle de s'être attachée à ces membres qui semblaient être une nouvelle famille pour elle, qu'elle était partie, fuyant leur présence durant toute une nuit et peut-être même au petit matin, puisqu'elle mit un certain moment avant d'arriver à la Vallée Maudite. Un endroit lugubre, où le moindre bruit devenait effrayant à en faire frisonner.

En matière de bruit, Moana ne semblait pas au bout de ses peines puisqu'un étalon sûrement effrayé lui aussi finit par croiser son regard, l'approchant finalement sans grande méfiance. Enfin face à elle, la jument vu étonnée de voir ces harnachements sur son dos, ceux-là même qu'elle avait pu expérimenter autrefois. « Bonsoir. Je suis désolé de vous déranger, mais il s’avère que je suis dans une situation critique. J’ai fui mon cavalier, cet endroit me semble … Assez plein de coyotes, et je pense m’être blessé. Et je meurs de soif. Serait-ce possible de trouver une source d’eau dans ces terres ? » exprima l'inconnu ébène dans un calme presque douteux.
Ainsi s'expliquait tout le matériel humain sur son dos qui n'effrayait pas vraiment la femelle capée puisqu'il était seul, la mention des coyotes était bien plus frappante en revanche. Mis à part cela, il y avait bien un point qui coinçait : l'eau. « Bonsoir. » le salua-t-elle d'un léger coup de tête vers le bas avant de poursuivre : « Navrée mais je ne viens pas du coin ... Je peux peut-être vous aider à en trouver ? Les chances sont maigres mais peut-être bien que la sécheresse aurait épargné ce territoire. ».

À en juger par la tête de ce cheval maîtrisé par l'homme, il ne mentait pas : il était évidemment assoiffé mais en même temps effrayé par cette course. D'ailleurs, la baie remarqua bien vite son manque d'appui sur un de ses sabots, la mettant en alerte. « Tout va bien ? Si vous le pouvez, venez. Nous allons trouver un endroit plus sûr. » s'enquit-elle, ne souhaitant pas croiser la route de ces bêtes-là, elle avait déjà bien eu du mal avec les bisons.


L'ombre d'un vautour, ft Moana Wp1r

Signature faite par Floki et l'avatar par mes soins et Dreamworks.
Moana sympathise en #1D827C


Morning Star :titcoeur::
 
Revenir en haut Aller en bas
Blackhole
Je suis :
Je suis :
Blackhole
Messages : 127
Points d'Experience : 114
Date d'inscription : 08/10/2017
Age : 16
Localisation : Paumé dans la neige

Feuille de personnage
Votre personnage:

L'ombre d'un vautour, ft Moana Empty
MessageSujet: Re: L'ombre d'un vautour, ft Moana   L'ombre d'un vautour, ft Moana Icon_minitimeVen 19 Juin - 12:57


L’ombre d’un vautour
vgvgbgth tny
ft Moana



Le noiraud se sentait déjà rassuré. La jument était face à lui, et elle pouvait donc voir derrière lui. Si un coyote surgissait, elle pourrait le prévenir, et rien que ça, ça libérait un poids dans son poitrail. Il prit le temps de poser ses yeux sombres sur sa croupe aussi blanche que sa liste, toute parsemée de taches marrons tout comme le reste de son corps. Sa crinière noire voletait doucement selon le mouvement du vent.
Son air sympathique semblait, tel les Patronus dans Harry Potter, rejeter les ombres des spectres des victimes de la Vallée Maudite. Blackhole était heureux de l'avoir trouvée, et il écouta avec attention sa réponse :
« Bonsoir. Navrée mais je ne viens pas du coin ... Je peux peut-être vous aider à en trouver ? Les chances sont maigres mais peut-être bien que la sécheresse aurait épargné ce territoire. ».

C'était décevant, mais l'étalon avait un minimum de politesse pour ne pas laisser apercevoir que la réponse ne lui convenait pas. Qui plus est, la sécheresse l’inquiétait. Toute la région était touchée, non pas seulement le désert, ce qui aurait été logique. Même cette foutue vallée était prise par le manque d’eau ! La situation était catastrophique, et plus le temps passait, plus il ressentait cette envie de boire, de sentir l’eau filer dans sa gorge. Il regrettait de ne pas s’être abreuvé dans l’écurie. Mais qu’importait, l’erreur était faite.
Le sable s’était infiltré dans sa gorge, ses sabots tapant le sol ayant créé un nuage de poussière des plus désagréables. L’irritation lui donnait envie de tousser, et ses yeux le picotaient. Au fond, la nuit était bienvenue, car le soleil n’aurait pas arrangé sa situation.
« Tout va bien ? Si vous le pouvez, venez. Nous allons trouver un endroit plus sûr. »

Blackhole hocha la tête, et la rejoignit, clopin-clopant, en évitant d’empirer le sort de son sabot en mettant son poids dessus. Après un silencieux accord tacite, ils se dirigèrent vers l’opposé d’où il venait, en espérant naïvement que les coyotes ne se trouvaient que là-bas. Peut-être étaient-ils entourés de ces foutus prédateurs, qui les épiaient dans le noir.
« Je ne peux pas dire que « tout » va bien : en plus la sécheresse est partout. C’est désastreux, la situation est piteuse ! Je suis pas sûr qu’on trouve quelque chose, mais bon, essayons toujours, hein. »

Son défaitisme reprenait le dessus à vitesse grand V, mais il essayait de se montrer sous un bon jour envers cette jument. Après tout, mieux valait être avec elle qu’être seul, et un peu de compagnie ne lui faisait pas de mal. Surtout qu’elle n’était pas domestiquée, et que très franchement, il en avait sa claque des soldats. Le noiraud reprit, très vaguement intrigué par la venue de la capée ici :
« Cet endroit est glauque, qu’est ce que vous pouvez bien faire ici ? »





Blabla:
 


L'ombre d'un vautour, ft Moana Signa_11
Merciiii Idylle  Wah !

autre signa (merci Idylle =D):
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



L'ombre d'un vautour, ft Moana Empty
MessageSujet: Re: L'ombre d'un vautour, ft Moana   L'ombre d'un vautour, ft Moana Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre d'un vautour, ft Moana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Les Terres inconnues :: La Vallée Maudite-