RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 4
Points d'Experience : 0
Date d'inscription : 12/12/2018

Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Empty
MessageSujet: Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC]   Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Icon_minitimeDim 31 Mar - 15:52





Reflet du Val Boisé

 
« Ashura, ne crains rien, nous ne te ferons jamais de mal. »

 

 


— Carte d'identité.
Prénom :
Reflet, il possède l'affixe "du Val Boisé", marque de son élevage. Il a été renommé Ashura par la fille du Shaman.
âge :
7 ans.
origine :
France, au Haras du Pin.
famille :
Il ignore si ses parents sont en vie, les deux étant des Percherons pur sang en France, sa mère était au Haras et se nommait Tulipe du Val Boisé, bien qu'il l'ignore, son père se nomme Sabot Fougueux du Theuret, il fait partit d'un autre élevage de France.
genre :
Etalon.
génétique :
Percheron pur race.
groupe :
Tribu Nashoba.
grade :
Cheval de la Fille du Shaman.
   

— Personnalité.
Docilité et esprit posé, voilà ce que je suis, un cheval à l'origine Européen, vivant dans le prestigieux Haras des Pins. Dès mon plus jeune âge, suivant les humains, je fus éduqué à la docilité et le calme.

Je n'ai pas vraiment peur des humains de ce fait, je suis même plutôt obéissant à ceux-ci, à moins d'être complètement paniqué suite à un événement assez compliqué.

Je suis un étalon calme, doux et très craintif envers les autres chevaux. Malgré mon imposante taille de Cheval de Trait, je reste quelqu'un d'assez peureux et reclus sur lui même.

Timide et soumis, je ne fais pas entièrement confiance, je m'éloigne très fortement des autres chevaux.

Il y a une bipède en qui j'ai l'aveugle confiance, la fille du Shaman, celle qui m'a sauvée la vie, la petite Akala.

Elle est douce, généreuse, gentille et me connaît très bien. Nous agissons tous les deux en parfaite symbiose, nous agissons toujours ensemble : Elle est mes yeux et je suis ses jambes.

Même aveugle je saurais me diriger quand elle est sur mon dos.
 

 
    — Histoire.


   « Chargez moi cet Etalon ! »

Je suis né dans le Haras du Pin, un grand centre d'élevage Français. Là bas il y avait ma mère, uniquement, mon père venait d'un autre grand élevage. J'étais jeune, et pourtant, j'allais être séparé de ma mère. Je venais à peine d'être autonome et capable de brouter de l'herbe de moi même. J'apprenais à courir et supportais la longue et le harnais autour de ma bouche. On m'avait débourré, apprit à accepter la présence humaine sur mon dos et leurs signes pour les guider là où ils voulaient.

Puis ils sont arrivés.

Les bipèdes, les humains, ne voyaient ma vie que tel un objet, avec une valeur monétaire. On m'a vendu, traîné hors de ma famille et emmené en bateau vers un lieu que je ne connaissais pas. Pour un jeune poulain désireux de jouer, le voyage fut très long.

J'étais impatient de quitter le navire, impatient d'enfin me dégourdir les pattes, bien qu'au fond je voulais y retourner pour faire demi tour et retrouver ma mère.  Alors que je sentais les bipèdes s'agiter, l'un d'entre eux vint m'attacher ma selle sur le dos et ma brise pour la bouche. Les rênes attachées et les fers aux sabots, j'allais enfin pouvoir sortir. Le cavalier était censé me monter pour aider à diriger les autres cheveux, bien moins imposants que moi, à aller là où ils voulaient. C'est dans ma nature d'être un cheval calme et passif, dans ma nature d'être un étalon respectable, c'était pour ça qu'ils m'avaient choisis pour guider les autres chevaux.

Alors que le navire s'approchait de la rive, le sol de bois sur lequel je me tenais se mit à tanguer fortement. Affolé avec les autres chevaux, le sol ne cessait de trembler, encore et encore. Tout c'est passé si vite, j'ai sentis le sol vibrer encore et encore, puis un trou est apparu et de l'eau s'est fortement infiltré, nous absorbant tous dans l'eau salée. L'humain restait fermement accroché à moi, je peinais à nager pour remonter à la surface. Quand j'ai sortis ma tête de l'eau avec l'humain sur mon dos qui peinait à ne pas couler, je remarquais un autre bateau qui crachait des boules de flammes vers le nôtre.

L'humain tira subitement sur mes rênes et je me mis à nager vers la rive. J'avais bien remarqué que je laissais une traînée rouge dans l'eau, derrière moi, mais pourtant je n'avais pas mal. Quand je suis remonté sur la rive, je sentis que l'humain qui s'était accroché à moi ne resta pas longtemps sur mon dos. Tournant ma tête vers lui, je compris l'origine de la traînée rouge, et ça m'effraya. Me ruant alors que d'autres humains s'approchaient de moi, je partis au galop, chargeant face à moi, les empêchant de m'attraper sans se blessé.

J'ai galopé le plus vite et loin possible, effrayé par ce qu'il s'était passé. M'éloignant de la zone, je trouva une rivière, et pendant des jours je l'ai suivis. Les jours passaient, je ne savais pas où j'étais, ni pourquoi j'étais là, j'avais appris à me restaurer malgré mon mors dans la bouche, peu importe, je pouvais quand même manger. J'en avais presque oublié leur présence.

Les jours passèrent et je ne m'éloignais jamais de cette rivière, la suivant fièrement. Je broutais l'herbe aux alentours et dormait toujours d'une seule oreille. J'étais épuisé, fatigué, je voulais m'écrouler, mais je ne savais pas où le faire. Un jour mes jambes ont cédées et au bord de la rivière, j'ai laissé mes sabots prendre de la fraîcheur de la rivière.

C'est à ce moment là que j'ai rencontré la bipède qui changera ma vie.

C'était une jeune fille, aux cheveux bruns et la peau plus foncé que ceux que j'ai habituellement croisés. Elle avait de magnifiques perles vertes qui me fixaient. Elle portait une étrange tenue qu'elle décoraient de plumes d'oiseaux dans son crin. Elle s'approcha de moi doucement, me rassurant de petit mots, je ne les comprenait pas, mais je restais calme, ma crainte était passée et j'avais été dressé à ne pas craindre les bipèdes, alors cette étrangère ne représentais pour moi aucune menace.

Elle se mise à ma hauteur, s'asseyant dans l'herbe, puis vint doucement poser sa main sur mon museau. Je reniflais sa main avant de pencher ma tête. Elle souris et rigola un peu, avant de tenter de me retirer ma bride. Je recula instinctivement ma tête en poussant un hennissement de mécontentement, ce qui la surprit en reculant sa main.

« Oh, tu ne veux pas le retirer ? D'ailleurs, je n'y touche pas, désolé... »

S'excusa-t-il en montrant la paume de ses mains, je la renifla un peu avant de prendre une touffe d'herbe dans ma gueule pour la poser à ses genoux. Elle me regarda faire en rigolant un peu. Elle fouilla dans une espèce de poche et sortie une belle pomme rouge et juteuse.

« Merci pour ton cadeau, laisse moi t'offrir cette pomme en retour. »

Sans me faire prier, j'ai engloutit la pomme alors qu'elle enroulait autour de l'herbe que je lui ai donné un bout de tissus pour la mettre dans sa sacoche. Elle me regarda ensuite, intrigué.

« D'où viens-tu mon beau ? Tu as l'air perdu... Est-ce que ceux sont ces vilains Hommes Blancs qui t'ont fait du mal ? »

Je la regardais avant de remuer ma tête, je comprenais pas là où elle voulait en venir.

« Hum... Je me demande bien ce qui a pu t'arriver. Mon village se trouve pas très loin, si tu veux on peut y aller ensemble, tu pourras te reposer en sécurité. »

Je remua mes oreilles, l'idée de me reposer me tentait, et puis j'ai toujours vécu avec les bipèdes... Au fond je voulait qu'ils me guident. Je me suis relevé avec la petite fille puis je l'ai suivis. Nous sommes arrivés dans un espèce de village où les murs étaient fait de peaux et de tissus. Il y avait d'autres chevaux qui me regardaient, mais je suivais toujours la petite fille qui me guida jusqu'à un enclos où je m'y précipita. Elle me caressa le museau avant de parler.

« Je vais chercher des pommes. »

Dit elle avant de repartir puis revenir avec un sceau de pommes, il y avait même un abreuvoir. Elle me regarda manger avant de rigoler.

« Je dois parler à mon père et au chef du village, je reviens, ne bouge pas d'ici d'accord ? »

J'ignore ce qui a pu se dire, mais je suis resté seul bien une après midi, quand elle est revenue, elle n'était pas seule, accompagné de deux hommes. Je les regardaient avant de m'approcher intrigué pour les renifler. L'un d'eux parlait en même temps qu'il me caressait, puis il tenta aussi de me retirer ma bride, je râla en me reculant brusquement, bon sang qu'est-ce qu'ils avaient tous à vouloir me ôter ma bride ? Est-ce que je vous retire vos plumes moi ?!

« Il ne veut pas, pourtant il est très docile, il m'a suivit de lui même. Je m'en occuperai bien, ne t'inquiète pas ! »

Les deux hommes regardèrent la petite qui semblait insister tel un caprice avant de soupire et accepter. Ils partirent en nous laissant tous les deux seuls.

« Tu sais, ça ne doit pas être agréable de garder ces objets sur toi, mais si tu veux, on ne les jettera pas, je te les remettrais quand tu me le demandera, ça te conviendrais ? »

Je la regardais puis alla au fond de l'enclos, j'étais fatigué, je voulais qu'on laisse tranquille pour aujourd'hui. Elle soupira et n'insista pas plus.

Les jours passèrent et ses visites étaient régulières. Elle se nommait Akala, fille du Shaman et future Shaman du village. Elle allait bientôt avoir la chance d'obtenir un cheval pour vivre l'aventure avec elle. Parfois elle venait avec un autre cheval, elle accrochait une corde à mon encolure et celle de l'autre cheval et nous laissaient nous promener, très souvent je demandais à l'autre cheval de rentrer. J'étais timide, je ne n'avais pas envie de me faire remarquer.

« Je me demande c'était quoi ton nom... Tu accepterais que je te donne un nom ? »

Je la regardais, hochant ma tête, je m'en fichais un peu à vrai dire.

« Hum... Ashura ! Ashura ça t'irais bien, qu'en dis-tu ? »

Si tu as envie, Akala, si tu as envie... J'ai faim, j'ai plus de pommes. Lui répondis-je en attrapant mon panier de pomme pour venir l'approcher d'elle. Elle rigola et ramassa le panier.

« Gros goinfre Ashura ! »

Elle partit me chercher des pommes, j'aimais bien Akala, peut être pourrais-je lui offrir ça, lui faire confiance ? Akala revint avec les pommes, les posant devant moi, je m'approcha d'elle pour la renifler, glissant ma tête contre ses mains pour mimer un câlin, puis remuant un peu contre l'ouverture de ma bride pour lui faire comprendre. Elle sourit doucement et me la ôta, puis ôta ma selle.

« Merci de me faire confiance Ashura, je vais te brosser le poil, attend. »

Alors que je mangeais mes pommes, elle pose mon harnachement à côté et vint chercher une brosse pour me retirer la sueur et les saleté de ma robe. Nous étions et nous sommes encore très proches. Puis vint le grand jour, celui où elle devait choisir un compagnon de voyage.

On lui avait proposé plusieurs chevaux de la tribu, des vrais, pas un égaré comme moi qui ne voulait sympathiser avec personne. Pourtant Akala avait déjà choisi, elle voulait l'ami qu'elle avait sauvé, pas un autre cheval. Elle se dirigea vers mon enclos en souriant.

« Ashura ? ça te tenterai de faire des balades avec moi ? »

Depuis ce jour Akala et moi sommes inséparables. J'ai quitté l'enclos, j'ai la permission de me balader ou je veux, pourtant je m'éloigne jamais de la petite Akala, sauf quand j'ai faim. Parfois elle me monte à cru, parfois elle me met un tapis, des fois, lorsque j'arrive à lui faire comprendre, elle me remet ma selle et ma bride. Elle n'aime pas, mais elle comprend que j'ai été élevé ainsi, elle comprend que c'est une de mes habitudes. Je sais que je suis mal vu à cause de ça, mais je m'en contre fiche, tant qu'avec Akala on passe du bon temps, je me fiche du reste.

Voilà quelques mois que je suis dans la tribu avec Akala, je me demande si un jour je reverrais ma mère.



 
    — Physique.

  La description physique de votre cheval se trouvera ici, en quelques lignes pour les plus fainéants. Trois lignes minimum. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici. Texte ici.
   


 
    — Derrière l'écran.

     
pseudo :
NyaArt.
 
âge :
23 ans.
 
où as-tu trouvé le forum ? :
Partenariat.
 
comment le trouves-tu ? :
°w°
 
as-tu lu le règlement ? mets-en la preuve :
Aucun.
 
quels sont tes double-comptes si tu en as ? :
Texte ici.
 
S'agit t'il de ta première expérience en RP ? :
Nop, je fais du rp depuis plus de 10 ans et je suis mj de jdr.
 

 
Base ©️️ _Viviie & darkpoison — Modification, ajout et ajustement ©️️ Arnumera
  Droit d'utilisation exclusif à Spirit RPG, aucune modification ni redistribution n'est autorisé sans mon accord.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 586
Points d'Experience : 152
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 20
Joue également : Lorenzaccio || Blaze || Fauve || Jaana

Feuille de personnage
Votre personnage:

Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Empty
MessageSujet: Re: Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC]   Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Icon_minitimeMer 3 Avr - 17:05

Super intéressant ton nouveau loulou ! J'ai hâte de voir sa bouille !


Red Hot Chili Peppers & Fauve
i just wanna break the rules

Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] EgWJK
Merci beaucoup Io  :titcoeur:
Signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ney
Je suis :
Je suis :
Ney
Messages : 23
Points d'Experience : 24
Date d'inscription : 26/06/2018

Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Empty
MessageSujet: Re: Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC]   Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Icon_minitimeVen 7 Juin - 10:48

Hey!
Personnage sympathique, hâte de le voir aussi :)


Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Spirit12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Empty
MessageSujet: Re: Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC]   Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Reflet du Calme, Reflet du Val Boisé [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le reflet du passé [Terminé]
» Dites moi pourquoi vois-je son reflet à chaque flaque d'eau que je croise ?
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» Écume Nacrée - "Un reflet nacré sur ton pelage..."
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: PERSONNAGES :: Présentations :: Abandonnées-