RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une peine passagère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 43
Points d'Experience : 38
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeDim 31 Mar - 10:23

Cavalerie U.S.
Veuve

Contrebandiers
Maafa et Lorenzaccio

Peine passagère...

La Dame marchait tout tranquillement, perdue dans ses pensées.Au bout d’un moment, Huston l’arrêta d’un mot simple, et mit pied à terre, lui laissant la bride sur l’encolure comme à son habitude. La jument était toujours fidèle au poste, pourquoi ne pas lui faire confiance ? Et il alla de son propre côté.
La Sombre Veuve observa les alentours….Montagneux. Qu’était-on venu faire ici ? Quoiqu’il en soit, elle reprit sa route d’un pas sûr et relativement insouciant. Elle s’arrêtait deci delà, retrouvant avec nostalgie les pâturages du temps de sa liberté et de son bonheur.
Une nouvelle ombre couvrit son cœur et son regard, quelques secondes, ce qui fait que ses sens furent engourdis par sa peine.
Elle ne perçut pas la présence d’autres chevaux. Sans doute aurait-elle dû, mais certains souvenirs s’imprimaient sur sa rétine, la rendant aveugle au présent, et les odeurs d’autrefois lui emplissaient les naseaux.

Les prunelles bleus verdoyantes s’éclaircirent.




Une peine passagère... Gw3j
line par interslineart, colo par myself c:
Une peine passagère... Hseh
Merci Ambrou !  coeur


Autres signas:
 

Cavalier Huston:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis :
Je suis :
Lorenzaccio
Messages : 140
Points d'Experience : 97
Date d'inscription : 10/06/2017

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeDim 31 Mar - 13:44

    Le temps aurait définitivement sa peau. L'hiver était passé et aujourd'hui, maintenant que le printemps était là, les orages ne souhaitaient plus quitter leur terre. Et Lorenzaccio continuait à dépérir au fond de sa grotte pendant que son frère l'entretenait afin qu'il ne passe pas de l'autre côté.

    L'étalon malade avait tout de même repris un peu de poids. Rien d'extraordinaire puisque l'on pouvait toujours apercevoir ses côtes mais c'était tout de même un peu mieux.

    - Viens Lorenzaccio, c'est une des rares journées ensoleillées aujourd'hui. Il est temps que tu te remuscles. Nous devrons bientôt partir d'ici et il faudra que tu sois en forme pour affronter le voyage.

    Maafa. Fier et puissant. Il le regardait de ses prunelles vertes, attendant que son frère se lève pour aller prendre l'air. Ce qu'il fit. Avec beaucoup de peine. Tremblotant, il se mit debout avec l'aisance d'un nouveau né puis c'est en titubant qu'il rejoint l'entrée de la grotte. Le soleil agressa ses iris rouges. Cette balade promettait d'être compliquée.

    Côte à côte, les deux frères commencèrent à se faire un chemin dans la neige fondante de ce début de printemps. Le soleil faisait énormément de bien au cheval malade, Maafa le voyait bien. Il l'appréciait son petit frère. Même s'il ne lui parlait que très rarement, cela lui faisait plaisir d'avoir un peu de compagnie et surtout, une famille.

    - On a de la compagnie Maafa.

    Effectivement. Et il avait remarqué la jument bien avant Lorenzaccio mais cela il ne le lui dirait pas.

    - Je vois ça. Et elle fait partie des contrebandiers. Faisons attention.

    Maafa n'avait pas forcément envie d'aller papoter mais il savait que c'était bénéfique pour son frangin. Il le laissa donc s'approcher de la noireaude, tandis que lui restait en retrait.

    - Bonjour. Votre humain est dans les parages ?

    Loren' avait été direct, ce qui n'était pas dans ses habitudes mais dans l'état dans lequel il se trouvait, il ne pouvait se permettre aucune erreur.


Lorenzaccio
living in a mad world

Une peine passagère... 15535311
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 43
Points d'Experience : 38
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeVen 19 Avr - 12:05

Cavalerie U.S.
Veuve

Contrebandiers
Maafa et Lorenzaccio

Peine passagère...

Elle resta sourde et aveugle, mais le bruit très proche de sabots et une voix la tirèrent de sa léthargie. Elle ne put réprimer un sursaut.
De nature très réservée, elle se sentit prise au dépourvu par un inconnu. Les autres pans de sa personnalité se cachaient maintenant derrière cette apparence de glace…
L’étalon en face d’elle n’était pas en bonne santé, c’était un fait. La Dame Sombre commença par reculer instinctivement, mettant une légère distance entre elle et ce nouveau venu…
Un solitaire aux yeux rubis...Curieux.

« Bonjour. Non. »

Un autre cheval, à la robe quasi semblable, se tenait plus haut. Veuve se souvint que dans les temps précédant sa captivité elle se méfiait des montures tout autant que de leurs maîtres.

« Mais il se trouve non loin, si vous désirez poursuivre votre route en ce sens. »





Une peine passagère... Gw3j
line par interslineart, colo par myself c:
Une peine passagère... Hseh
Merci Ambrou !  coeur


Autres signas:
 

Cavalier Huston:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis :
Je suis :
Lorenzaccio
Messages : 140
Points d'Experience : 97
Date d'inscription : 10/06/2017

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeMar 23 Avr - 8:48

    La jument en face de lui, lui répondit que non, son cavalier ne se trouvait pas dans les parages. En amont, Maafa restait tout de même sur ses gardes. C'était peut être une jument de capture et elle feignait la situation. Mais Loren' quant à lui se détendit légèrement. Il savait que son frère assurerait ses arrières quoi qu'il arrive.

    - Oui mieux vaut l'éviter...

    Lui répondit-il.

    - Je vous présente mon frère Maafa.

    D'un coup de tête il lui montra l'autre étalon sable qui s'était légèrement rapproché mais pas de trop, fidèle à lui-même.

    Maafa observait la jument en silence. Il ne l'avait jamais rencontré lorsque, à l'époque, il faisait parti des contrebandiers. Mais cela remontait à si longtemps... Ils avaient fait parti de ceux qui avaient ruiné sa vie. Sa famille... Il était père et éperdument amoureux et il avait perdu son fils et sa compagne. A cause d'humains. Un éclair de tristesse et de rage passa dans ses yeux émeraudes et il s'ébroua tentant de faire fuir la rage qui naissait en lui.

    Lorenzo ne tarda pas à le sentir et observa son frère. Il ne connaissait pas toute l'histoire mais il avait bien compris qu'elle était extrêmement douloureuse. Maafa n'avait pas eu une vie facile. Du début jusqu'à maintenant.

    - Qu'est ce qui vous amène par ici ?

    Demanda-t-il à la jument, intrigué par le fait qu'elle soit seule, loin de son cavalier en pleine nature.


Lorenzaccio
living in a mad world

Une peine passagère... 15535311
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 43
Points d'Experience : 38
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeMer 24 Avr - 22:01

Cavalerie U.S.
Veuve

Contrebandiers
Maafa et Lorenzaccio

Peine passagère...

L’étalon souffrant lui présenta son frère...Un jumeau ? Non,il y avait tout de même quelques différences notables… Maafa...Ce nom avait brusquement un écho familier...Qu’importe, elle n’arrivait plus à retrouver en quoi il lui rappelait quelque chose.

« Je me nomme Veuve... »

Le dénommé Maafa marqua un réel temps de… La Sombre Dame plaqua fugitivement ses oreilles en arrière, avant de revenir à une attitude totale normalement : maintenant elle en était sûre, il avait eu rapport aux contrebandiers, d’où le fait que son nom lui semblait familier...C’était son histoire, pensa-t-elle, nul besoin de s’introduire dans la vie des autres.
Ne voulant pas accentuer sa présence qui devait lui être désagréable, elle cessa quasiment aussitôt de l’observer pour revenir à son frère. Quand à sa question...Elle détestait exposer sa vie, aussi trouva-t-elle tant bien que mal une réponse qui pouvait être crédible :

« Je voulais juste prendre un peu de distance, profiter de l’endroit. »

Ce n’était pas totalement faux, mais pourquoi se confier ? Quel intérêt ? Aucun…

«  Et vous? »

Il fallait bien trouver une question qui poursuive l’entretien sur un terrain peut-être moins glissant. La monture jeta à nouveau un regard rapide à l’autre étalon. Puis son interlocuteur. Amusante ressemblance.
Elle esquissa un léger sourire, un peu hésitant.




Une peine passagère... Gw3j
line par interslineart, colo par myself c:
Une peine passagère... Hseh
Merci Ambrou !  coeur


Autres signas:
 

Cavalier Huston:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis :
Je suis :
Lorenzaccio
Messages : 140
Points d'Experience : 97
Date d'inscription : 10/06/2017

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeJeu 16 Mai - 15:00

Elle se nommait Veuve. Lorenzo enregistra son prénom et attendit qu’elle réponde à sa question suivante. Elle se promenait, profitant, tout simplement. Mais il s’inquiétait sérieusement pour son frère. Il sentait sa colère d’ici. C’était la jument qui l’avait réveillé et il sentait que c’était de mauvais augure. La violence n’avait jamais fui le corps de l’étalon musculeux et qui sait ce qu’il pouvait encore faire.

- Maafa m’emmène me dégourdir les pattes. J’ai passé l’hiver allongé à cause de ma maladie que vous avez pu sentir. Une balade de santé.

Elle sourit, hésitante. La tension est montée d’un cran. Lorenzaccio ne sait pas quoi faire et il n’avait aucune emprise sur son frère. Et c’était dangereux. Plus pour elle que pour lui c’était certain.

Maafa décida alors de se rapprocher, la rage manipulant ses traits. Elle faisait partie de ceux qui détruisait des vies et des familles. Elle méritait de souffrir autant que lui avait souffert. Il s’approche donc d’elle jusqu’à ce que ses naseaux ne soient plus qu’à quelques centimètres des siens. Il plonge ses yeux émeraudes dans les siens. Ce qu’il y lut le surprit. De la souffrance. Cela calma sa propre peine mais pas assez. Il ronfla avec force, se redressant de toute sa hauteur afin de lui montrer qu’il n’hésiterait pas une seconde si elle tentait quoi que ce soit contre eux.

- Dégage.

Sa voix est froide, calme et sans appel. Il ne veut plus la voir. Ne veut plus croiser ses yeux pâles empli de tristesse. Elle lui rappelle trop les siens. C’est tout simplement trop. Il reste ainsi planté là. Attendant qu’elle décide à faire quelque chose.

Derrière, Loren’ ne sait pas quoi en penser et déglutit. Il est bien trop faible pour intervenir en la faveur de la jument et se contente donc de rester en retrait en baissant la tête. La ballade tranquille serait donc remise à plus tard…


Lorenzaccio
living in a mad world

Une peine passagère... 15535311
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 43
Points d'Experience : 38
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeVen 7 Juin - 10:04

Cavalerie U.S.
Veuve

Contrebandiers
Maafa et Lorenzaccio

Peine passagère...


Veuve détailla le plus discrètement qu'elle put Lorenzaccio. Effectivement, le pauvre étalon n'était pas au mieux de sa forme...Elle eut un nouveau sourire, assez doux:

"J'espère que vous pourrez vous remettre"

La vie au grand air ne manquerait pas de redonner du souffle à ce cheval. La jument regarda avec une vraie gentillesse son interlocuteur, bien qu'elle exprime rarement ses sentiments. C'était un vrai manque de chance de souffrir aussi gratuitement. Heureusement qu'il avait...son frère.
Celui-ci s'approcha, avec de la violence dans ses prunelles vertes: quand il fut au plus près d'elle, la Sombre Dame plaqua instinctivement les oreilles en arrière et abaissa la nuque.
Le dénommé Maafa se montrait plus que sombre et menaçant.
Étonnamment, elle vit une certaine similarité d'état d'âme en lui, avec de la colère en plus...
En attitude de soumission, elle ne put s'empêcher de répliquer, d'une voix ferme bien que l'appréhension rôde en elle:

"Je parlai à votre frère.Je ne suis pas une menace pour vous."


Articula-t-elle nettement.
Elle recula néanmoins de quelques pas. Elle ne s'imposerait pas, elle avait plutôt tendance à fuir les gens qu'autre chose.
Cela dit, quelque chose la poussait à se rebeller contre cette violence injustifiée. La jument eut un port de tête plus fier. Elle était de nature réservée, mais savait se défendre et détestait qu'on lui marche sur les sabots.

"Alors je ne partirai pas, vous n'avez pas d'ordre à me donner."




Une peine passagère... Gw3j
line par interslineart, colo par myself c:
Une peine passagère... Hseh
Merci Ambrou !  coeur


Autres signas:
 

Cavalier Huston:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis :
Je suis :
Lorenzaccio
Messages : 140
Points d'Experience : 97
Date d'inscription : 10/06/2017

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeVen 7 Juin - 11:50

Lorenzo observe la scène qui se déroule sous ses yeux. Maafa tente de la faire fuir alors qu’elle semble tout à fait inoffensive et à l’écoute. Même douce. Ce doit être ses vieux démons qui ont ressurgi. L’étalon ne peut pas lui en vouloir. Son frère a toujours refusé de lui parler de tout ça mais il se doute bien que ça l’a brisé. Maafa l’étalon fier n’est plus. Il a juste retrouvé sa splendeur physique d’antan bien que plus vieux. L’intérieur quant à lui est complètement brisé, comme si une tornade était passée pour le mettre dans dessus-dessous ne lui laissant que de la douleur.

- Bien. Reste si ça te fait plaisir. Moi je pars. Fais attention à Lorenzaccio.

Maafa avait parlé. Sa voix glaciale s’adressant toujours à la jument sombre. En se détournant, il lança un regard à son frère, un imperceptible sourire sur les lèvres pour le rassurer et il s’en alla dans un petit trot. Loren’ savait qu’il ne partait pas loin. Il gardait toujours un œil sur lui. Il serait juste indiscernable.

- Voilà qui est fait. Il faut l’excuser… Mais je crois que vous avez senti ce qu’il se passe chez lui.

Le cheval malade est redevenu calme. La menace est partie, ils ne se retrouvent que tous les deux. Il a bien vu leur échange de regard et Maafa se détendre très légèrement. Sinon il ne lui aurait pas sorti d’un simple dégage avant lui-même de partir. La jument l’avait troublé tout simplement.

- Vous n'êtes pas obligée de rester avec moi si vous voulez rentrer, je sais qu'il nous regarde en ce moment même.

Il lui sourit. Il est vraiment désolé pour tout ce qui vient de se passer. Malheureusement il n'avait aucun contrôle sur son frère.


Lorenzaccio
living in a mad world

Une peine passagère... 15535311
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 43
Points d'Experience : 38
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeVen 7 Juin - 13:20

Cavalerie U.S.
Veuve

Contrebandiers
Maafa et Lorenzaccio

Peine passagère...

 La soudaine hargne de l'étalon à la robe de sable disparut en même temps que sa silhouette.Veuve se détendit sensiblement, ses oreilles revinrent en avant, son port de tête redevint plus naturel.
Pourtant ses prunelles s'éclaircirent à nouveau. Cela faisait mal, vraiment, au coeur d'elle-même la Sombre Dame était déchiré par cette souffrance qu'elle essayait d'accepter, et voilà qu'un autre qui avait connu les troubles et la souffrance lui jetait sa colère à la figure.

"Il n'est pas le seul à avoir vécu."

Prononça-t-elle avec une amère tranquillité.
Puis elle regarda à nouveau l'autre étalon, bien plus civil que son compagnon.


"Ça fait longtemps que je n'ai plus peur de ce genre de comportement"


Répondit-elle avec un sourire à l'encontre de Lorenzaccio.

"Je ne vous arrêterai pas longtemps, mais j'avoue que discuter avec d'autres chevaux apportent...un peu de changement, et c'est sympathique."




Une peine passagère... Gw3j
line par interslineart, colo par myself c:
Une peine passagère... Hseh
Merci Ambrou !  coeur


Autres signas:
 

Cavalier Huston:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis :
Je suis :
Lorenzaccio
Messages : 140
Points d'Experience : 97
Date d'inscription : 10/06/2017

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeDim 9 Juin - 11:36

La jument répondit avec une douce amertume. Effectivement, il n'était pas le seul à avoir vécu. Ils l'avaient tous fait avec plus ou moins de facilité. Lorenzaccio n'avait jamais subi de peine morale impliquant émotions et amitiés. En réalité il savait qu'il ne devait pas s'attacher. A personne. Il allait mourir un jour et bien plus vite que tout le monde ne le croyait. Il faiblissait d'année en année comme si chaque hiver lui volait une partie de son âme.

- Et vous avez bien raison.

Il se demandait bien ce qui avait pu retenir l'étalon de se jeter sur elle d'ailleurs. D'habitude il y mettait moins de manière et n'hésitait pas une seconde. Mais cette dernière avait eu une certaine influence sur lui...

- Encore une fois je suis d'accord avec vous. J'ai passé l'hiver enfermé dans cette petite grotte et socialiser n'a jamais fais de mal à personne n'est ce pas ?

L'étalon lui sourit, agréable.

- Vous voulez bien marcher un peu avec moi ? Il faut que je reconstruise du muscle sinon je ne pourrais plus jamais me lever.

Il sentait ses jambes avoir du mal à soutenir son poids. Tout ses muscles avaient fondu à force d'être resté allongé pendant des semaines. Mais ça allait revenir.

- Alors, comment c'est la vie chez les deux pattes ?

Un nouveau sourire, quoi qu'un peu plus curieux cette fois. Il avait toujours été libre contrairement à Maafa. D'ailleurs ce dernier les suivait de loin, refusant d'abandonner son frère avec cette inconnue dont ils ne connaissaient rien.


Lorenzaccio
living in a mad world

Une peine passagère... 15535311
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veuve
Je suis :
Je suis :
Veuve
Messages : 43
Points d'Experience : 38
Date d'inscription : 02/12/2018
Joue également : Idylle~Artahel~Feänor

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeLun 10 Juin - 23:46

Cavalerie U.S.
Veuve

Contrebandiers
Maafa et Lorenzaccio

Peine passagère...

 Enfermé dans un grotte? Un discret frisson parcourut l'échine de la Sombre Dame: et après les chevaux sauvages blâmaient les hommes, mais quelquefois la liberté les réduisait à des extrêmes bien plus réducteurs.
Cela dit, avec une maladie, aurait-il eu ses chances dans le monde des humains? Avec l'un compatissant, peut-être, mais cette possibilité restait rare.

"Bien sûr..."

La jument sourit, de plus en plus détendue. Elle jeta un coup d'oeil à la silhouette du frère aux pulsions de haine, puis commença à marcher sans plus lui prêter attention.

"J'espère que vous retrouvez rapidement votre tonus."

Tous deux savaient que pour n'importe quel état de vie se déplacer énergiquement était la clef de la survie.

"Que vous dire...Toujours la même chose, les mêmes règles. Mon cavalier est honnête avec moi, je m'en satisfait. Je lui rend la pareille en le supportant sans défaut. Il y a les avantages de la sécurité, du relatif confort, et les éternels défauts. Il faut juste les accepter, et je suppose que c'est une vie idéale pour moi..."

Elle se perdit un instant dans ses pensées puis son attention revint à Lorenzaccio

"Et vous? Les hardes, les solitaires, où en sont-ils?"

Autrefois elle connaissait quelques groupes du cimarron, et bien qu'elle ait coupé avec ce monde qui avait été sien, elle désirait seulement quelques nouvelles.



Une peine passagère... Gw3j
line par interslineart, colo par myself c:
Une peine passagère... Hseh
Merci Ambrou !  coeur


Autres signas:
 

Cavalier Huston:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis :
Je suis :
Lorenzaccio
Messages : 140
Points d'Experience : 97
Date d'inscription : 10/06/2017

Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitimeMar 18 Juin - 19:23

Les deux chevaux marchaient côte à côte, surveillés par Maafa au loin. La discussion allait bon train même si les sujets restaient relativement vagues. Loren sourit et hocha la tête : il espérait aussi retrouver un peu du poil de la bête mais au vu de la météo, l’année s’annonçait plutôt compliquée.

La jument lui expliqua alors la vie avec son humain. Elle acceptait pleinement sa vie et c’était tant mieux. Il n’y avait rien de pire que de discuter avec un cheval qui n’appréciait pas sa vie chez les humains. Leur haine, douleur et peur était difficilement supportable pour eux comme pour leur entourage.

- Et bien si ça vous plaît, j’en suis ravi. J’ai moi-même vécu un certain temps avec un peau rouge. Il m’a retrouvé alors que j’étais en train de mourir durant un hiver. Il m’a marqué avec des runes au fer rouge sur l’encolure. Depuis j’évite un maximum les humains.

Ce souvenir le fit légèrement frissonner. Même si cet humain lui avait permis de survivre un hiver de plus, il n’avait pas apprécié les manières de ce dernier. Il se doutait bien qu’ils n’étaient pas tous comme ça mais quand même. Une fois c’était assez.

- Je crois qu’il n’y a plus qu’une harde aux dernières nouvelles. Cette dernière suivait une jument du nom de Zéro mais cela remonte à deux hivers. Je n’en sais pas plus depuis. Quant aux solitaires, avec les froids hivernaux plus compliqués, les prédateurs se sont attaqués à nous avec férocité. C’est d’ailleurs durant une altercation avec une puma que j’ai retrouvé mon frère qui m’a sauvé la vie. J’étais le dîner du félin.

Nouveau souvenir désagréable. Il n’était pas facile de vivre avec cette idée de la mort qui vous hante tous les jours.

- Un petit trot ?

Il fallait vraiment qu’il se remette en route, il avait assez rouillé ces derniers temps. Sans attendre sa réponse, il s’élança doucement. Il fallait qu’il reconstruise son muscle qui avait fondu ces derniers mois.


Lorenzaccio
living in a mad world

Une peine passagère... 15535311
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Une peine passagère... Empty
MessageSujet: Re: Une peine passagère...   Une peine passagère... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une peine passagère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Spéculation] Messire_chlas (21/12/1458)peine purgée
» Amnésie passagère volontaire [PM]
» [FP=3] Ame-en-peine
» AMY & ELEANORE Ҩ « le doux parfum d'une fleur à peine éclose. »
» Nul bien sans peine | Râ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DES NASHOBA :: La Montagne :: Les Sommets-