RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une foulée de trop.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feänor
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 48
Points d'Experience : 50
Date d'inscription : 26/07/2018
Joue également : Idylle~Artahel

MessageSujet: Une foulée de trop.   Ven 4 Jan - 23:51

‘’Ohhhh...oh…. ‘’
Feänor fit son étalon, dans tous les sens du terme. Il ronflait, piaffait, donnait du sabot contre la porte de son malheureux box qui n’avait rien demandé, il pliait légèrement ses jarrets et battait l’air de ses antérieurs.
Derrière la porte, le soldat qui tenait tant bien que mal la longe du licol essayait vainement d’apaiser le courroux inexpliqué du géant. Le croisé Shire se calma brusquement en entendant la voix de l’humain.
‘’Hé bien, on fait son cinéma ?’’
Le mastodonte continuait à souffler, mais plus doucement, et le soldat ne savait plus où se mettre. Bientôt, Stan apparut dans le champs de vision de l’étalon. Le lieutenant prit la longe, congédia son subalterne.
‘’Tu sais à qui tu as affaire, Feänor. Et si tu fais ton impatient, ton impétueux avec certains, ça ne prend pas avec moi. Tu n’es pas ce genre d’étalon...J’en ai vu, des pur-sang arabes complètement fous exécuter ce cirque. Ce n’est pas ton comportement…. ‘’
Au fur et à mesure , le ton de la voix de l’officier baissait, jusqu’à devenir un murmure.
‘’Derrière ces grands yeux enflammés, on pourrait presque croire qu’il y a une pensée... ‘’
Mumura-t-il d’un ton songeur.

Puis d’un coup sec, il fit sortir Feänor de son box. Il le pansa et harnacha sa monture rapidement, avec des gestes précis et comptés .
Une fois en selle, il prit d’une main toujours sévère les rênes en cuir.Il ne laissait pas une occasion à sa monture de se rebeller, ou de lui jouer un tour sans le mors. Pourtant, l’étalon ne faisait qu’observer et se plier aux injonctions, pour le moment.

Ils chevauchèrent un bon moment.
Mais alors que le soleil était à son zénith et que les reflets sur la neige brûlait les yeux, Feänor et son cavalier parvinrent à un promontoire….Les plaines immaculées s’étendaient devant eux, on pouvait tout voir à des kilomètres ….




Faits par moi :3 c)Idy créa. ~Dreamworks

Autres signas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 270
Points d'Experience : 166
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une foulée de trop.   Dim 6 Jan - 6:13

L’hiver avait commencé et le travail pour Arnold aussi, comme à chaque fois, réduisant le nombre de visites et de sorties réservées à sa monture. Ottawa ne cessait pourtant pas de travailler, car pour une fois, son cavalier avait accordé à un palefrenier de le faire travailler quelques jours de la semaine. L’étalon semblait bien s’entendre avec celui-ci et, depuis, le cow-boy commença à faire confiance à ce nouveau dans l’armée, à qui il accordait quelques entraînements avec sa propre monture.

Aujourd’hui était une journée de repos bien méritée pour le duo et, depuis un moment, le cavalier du gris attendait cette sortie avec impatience. Rien de mieux que ce défouler dans la neige pour voir si les efforts portés dernièrement par Ottawa et ce nouveau cavalier portaient fruits. Un hennissement puissant avait retentit lorsque l’entier avait entendu les pas de son humain enfin cogner dans l’allée de l’écurie.

- Du calme mon gros, on sort aujourd’hui. Cela fait trop longtemps que tu m’attends, il faut bien fêter ça avec une bonne vieille balade, qu’en penses-tu ?

Sur ce, Arnold avait pansé et harnaché sa monture dans des gestes précis, habitués. Ce n’était plus qu’une simple routine quotidienne maintenant. Dès qu’il fut devant les portes du Fort, le duo décolla en trombe vers la liberté qui les accueillit à bras ouverts !

Le galop puissant de l'étalon et son souffle qui semblait toujours aussi inépuisable pour son cavalier ne le firent pas douter une seconde, les entraînements avec ce jeune palefrenier en valait la peine. Il serait récompensé pour cela, et le Colonel serait avertit sous peu, ou bien le nouveau lieutenant qui, alors que le duo se reposait un peu au pas, les surplombait avec sa propre monture en haut d’une sorte de promontoire. Arnold talonna Ottawa légèrement afin de rejoindre l’autre couple cavalier/monture.

En arrivant face à son supérieur, il le salua poliment d’un hochement de tête tout en pinçant son fameux chapeau de cow-boy, tandis que son étalon saluait l’autre entier non loin de lui à présent en soufflant amicalement :

- Bien le bonjour. Je crois que nous n’avons pas eu la chance de se croiser auparavant. Ottawa, cheval de capture, ravis d’enfin vous rencontrer.




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feänor
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 48
Points d'Experience : 50
Date d'inscription : 26/07/2018
Joue également : Idylle~Artahel

MessageSujet: Re: Une foulée de trop.   Lun 7 Jan - 0:13

Le lieutenant rendit son salut silencieux au militaire qui venait d'apparaître: s'étaient-ils donné rendez-vous? Non, sans doute pas. L'étalon souffla. Son cavalier ne relâchait pas d'un pouce son attention, cela devenait pesant que d'avoir tout le temps la contrainte du mors et des aides fermes de Stan.
Il devrait pourtant savoir que c'est la meilleure manière d'irriter une monture, surtout quand celle-ci fait dans les 900 kilos au bas mot.
Les oreilles de Feänor revinrent vers ce nouvel équidé, Ottawa, un cheval de capture selon les apparences:capture...capture...Donc, lui et son cavalier s'occupait d'attraper les chevaux chevaux de cet état? Le géant trouva la situation cocasse, quelque part. Il n'avait jamais galopé en liberté, jamais, et peut-être même que cet Ottawa non plus. Mais pourtant, c'était  lui qui mettait fin à la liberté des autres.
Qui étaient-ils, ces hommes, pour contraindre la liberté d'êtres qu'ils ne savent comprendre?
Mais aucune de ses pensées ne traversa la barrière physique qui se trouve entre la pensée et le corps.

-Bonjour, Ottawa...Je suis Feänor.

Les prunelles flamboyantes se plantèrent droit dans celles de son interlocuteur:

-Effectivement, je ne sors que depuis peu, alors les rencontres faites sont généralement une grande première.


Il avait dit cela avec un sourire en coin, presqu'invisible.

Pendant ce temps, Stan restait bien droit sur sa gigantesque monture, et bavardait tout aussi tranquillement avec son subalterne.
"Avez-vous repéré quoi que ce soit?"
Hé oui, il n'allait pas parler de la beauté du paysage, ou de cette promenade agréable faite avec l'étalon. Non, il avait vraiment l'air d'être un mur. On ne pouvait rien deviner de lui qui soit personnel.
Feänor n'en avait pas grand-chose à faire, cela faisait longtemps qu'il se désintéressait de tout,y compris de l'éventuelle relation humain-cheval...
Mais il aurait voulu comprendre les mécanismes de celui qui allait le monter.




Faits par moi :3 c)Idy créa. ~Dreamworks

Autres signas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 270
Points d'Experience : 166
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une foulée de trop.   Mar 15 Jan - 18:40

" Avez-vous repéré quoi que ce soit ? "

Arnold ne fut pas surpris quant à la question du lieutenant, et n’avait rien à signaler au sujet de sa sortie pour le moment. Pour ce qui était de ce qu’il avait à dire à l’intérieur du fort, le cow-boy crut que ce soit l’endroit bon moment pour faire part de ces constatations. Il répondit donc d’un ton sûr :

- Rien de bien interessant. Cependant, j’aurais une autre chose dont j’aimerais vous parler.

Le soldat se racla la gorge, tourna un regard observateur sur le paysage autour d’eux avant de reprendre la parole :

- Vous savez, le nouveau palefrenier qui est arrivé sous peu ? Daniel, si je ne me trompe pas. Il a un vrai don pour ce qui est d’entraîner les chevaux, j’ai pu le voir de mes propres yeux à quelques reprises avec mon étalon ici présent, - petite tape amicale sur l’encolure d’Ottawa au passage, - qui pour une des premières fois à fait confiance à un autre homme que moi. Je pense sincèrement que cette jeune recrue pourrait nous aider à la Cavalerie, avec un meilleur grade que simple palefrenier.

Pendant ce temps, le gris n’écoutant déjà plus les mots prononcés par son cavalier, il tendit une oreille curieuse d’en savoir plus sur le mâle à côté de lui, impatient d’en savoir plus à son sujet. Celui-ci sortait peu, ce qui faisait que les rencontres étaient plutôt rares pour lui.

- Alors profitons-en pour faire connaissance. Vous êtes au fort depuis peu il me semble, comment vous en sortez-vous Feänor ?

Le pie tourna enfin sa tête vers l’autre équidé, lui offrant à présent toute son attention au lieu de fixer le paysage d’une extrême beauté autour d’eux.




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une foulée de trop.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une foulée de trop.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» un site ke trop crampant XD
» Jeux vraiment trop drole!!!
» Trop de laxisme dans le gouvernement, selon Mgr Kébreau
» apres l' heure, c'est trop tard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DE NOCTIS :: La Grande Plaine :: Les Plateformes-