RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Dim 4 Mar - 1:24


Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie


De sortie ! C'était agréable de pouvoir étendre ses jambes. Severus avait l'impression que sa cavalière le sortait beaucoup plus fréquemment en ce moment. Il ne comprenait pas pourquoi elle avait soudainement bien plus de temps sur les mains. C'était étrange, avec la nouvelle ambiance du Fort, ce n'était pourtant pas ce qu'il y avait de plus logique. Mais l'étalon ne s'en plaindrait pas. Aujourd'hui encore il avait droit de galoper librement dans le désert.

Les deux amis se dirigeaient vers une structure massive en plein milieu de l'océan de sable. C'était la première fois q'ils s'en approchaient de près. Ils n'avaient pas connu le Fort d'autrefois et ses quatre murs carré et imposant. C'était quelque chose de surprenant à voir ici, abandonné et loin de tout. Et ils étaient curieux, l'un comme l'autre de découvrir ce qui se trouvait là-bas. Des souvenirs d'une époque pleine de vie ? Les témoins d'une guerre cruelle ? Qui sait ce que renfermait le Fort abandonné.

Sur leurs gardes, ils pénétrèrent dans le bâtiment gigantesque dont les portes étaient grandes ouvertes, rien à voir avec le Fort actuel, à l'entrée surveillée. Severus humait l'air à la recherche du danger, mais à sa grande surprise le fumet sur lequel il s'attarda n'était autre que l'odeur délicate d'une jument qu'il respectait grandement. Il tourna la tête à sa recherche, ne la voyant pas. Elle ne pouvait pas être loin, l'espace était clos et sa trace fraiche.


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 


Dernière édition par Severus le Jeu 15 Mar - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Mer 7 Mar - 23:46

Oh que oui elle n'était pas loin mais crois moi mon gros, les raisons qui l'ont poussées a aller ici ne sont pas claires du tout. Vois tu Severus mon ami, Ferliya a le ventre qui va littéralement exploser. Cela promet un beau poulain. Sentant le moment être proche, elle s'est mise en tête de te rejoindre et je ne sais pourquoi, elle est venue ici, en plein désert, pas le meilleur endroit pour pouliner, tu en conviendras.
Elle s'était mise a l'ombre dans les écuries et voyant que tout était vide, elle se souvint que ce n'était plus ici que les cow boys étaient. Il faisait trop chaud pour retourner en arrière alors Ferliya a juger plus sage d'attendre la nuit pour repartir. Sa faim la poussa a fouiller les bâtiments en quête de nourriture et elle finit par trouver une vieille botte de foin un peu poussiéreuse mais encore bonne. C'était mieux que rien et Ferliya en mange une bonne partie. Puis trouvant un box encore paillé, elle s'y étendit pour faire une sieste. Pas très prudent mais son ventre lui pesait.
Elle fut réveiller par un violent élancement de son ventre, puis un autre quelques secondes plus tard et ainsi de suite depuis déjà une heure. Elle sut d'instinct ce que cela voulait dire et se mit debout sans attendre. Fidèle a elle même, la Dame Noire n'exprima pas sa douleur, restant silencieuse même si pousser un grand hennissement, elle le savait, lui ferait du bien. Mais ce serait avouer qu'elle a mal et cela pouvait attirer un prédateur. Les contractions devinrent de plus en plus rapprochés et le bruit de Severus n'était que le cadet de ses soucis. Tout ce qui l’intéressait était de pouliner vite et bien.


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Dim 11 Mar - 20:59

L'étalon qui avait à présent les rênes longues pour se balader au gré de ses envies, s'avança sur les traces de la jument. Il se posait beaucoup de question, notamment ce qu'elle faisait ici par un temps pareil. Il ne faisait pas froid au point d'en être insupportable, mais tout de même, il ne faisait pas non plus chaud. Le désert n'était pas le meilleur endroit où passer cette saison. Il était curieux de savoir pourquoi la jument d'ébène n'était pas restée en compagnie de ses camarades sur les terres luxuriantes de Noctis. Il imaginait que le temps était un petit peu plus clément sur cette partie du territoire où la végétation couvrait le territoire et permettait de conserver des endroits à l'abri des intempéries.

Severus progressait à travers cet endroit lugubre à la recherche de la frisonne. Bientôt l'odeur se fit plus forte, mêlée à un parfum inquiétant. Que se passait-il ? Il hâta le pas avant de découvrir la jument dans une stalle paillée transpirant sous l'effort de la mise bas. Il n'avait pas besoin d'explications, il savait ce qui était en train d'arriver. L'étalon lâcha un hennissement assez tranquille pour la prévenir de sa présence sans la surprendre. La dernière chose qu'il voulait faire était de l'effrayer en débarquant comme un fou dans la stalle. La Dame noire aurait besoin d'espace, et n'avait sûrement pas envie que le mâle vienne l'importuner alors que son corps devait suffisamment la faire souffrir ainsi.

Reya aussi n'avait pas eu besoin d'explications pour comprendre aussitôt que Ferliya mettait bas. Elle mit pied à terre et se précipita à la recherche d'un seau pour apporter de l'eau à la jument qui en aurait besoin après un tel effort.


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Jeu 15 Mar - 3:30

Ils étaient la, c'était parfait, il ne manquait plus que cela a Ferliya pour être dans les meilleurs conditions, des spectateurs. La Dame Noire jette un regard a Severus, un mélange étrange de détresse, de colère et de douleur en même temps que d'amour mais le travail la ramène a la réalité. C'était sa première fois mais elle sentait son instinct la guider et pour le moment, ce n'était pas d'une efficacité redoutable.
Bien sur, Ferliya savait qu'en s'allongeant, ce serait plus facile et ce n'était pas l'envie qui lui manquait de s'allonger. Mais la stalle n'était pas assez grande et en voulant se relever, elle pensait qu'elle risquerait de piétiner le poulain. Alors, elle eut l'idée de sortir de la stalle, de se retourner et de reculer pour que seule sa croupe soit dans la paille. Faire cela, ces quelques secondes de mouvement, lui avait couté de puissant élancement de douleur qu'elle étouffe a grand peine. Enfin seulement, elle daigne s'allonger.
Soulager du poids de son ventre et de l’énergie déployer a rester debout malgré la douleur qui rendait ses jambes instable, elle se consacre alors pleinement au travail. Ferliya ne doutait pas d'elle même et de sa capacité a pouliner mais elle ne put s’empêcher de penser...allait elle survivre? Voila déjà bien dix minutes qu'elle avait commencer a pousser et rien ne semblait sortir. Pourtant, la Dame Noire sentait que cela venait. Garder son calme, ne pas céder a la panique, continuer a pousser. Et enfin, cela commençait a sortir, elle en lâche un grand hennissement de douleur. Chaque être vivant avait dut l'entendre a des kilomètres a la ronde mais cela lui fit du bien. Dans chacune de ses pensées, il y'avait un " aller, sort de la, tu vas finir par me tuer ".


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Jeu 15 Mar - 23:50

Severus avait déjà assisté à quelques mises bas. Il savait à quel point ce moment était éreintant pour les juments, aussi bien physiquement que mentalement. La dernière chose qu'il souhaitait était de gêner Ferliya qui mettait tous ses efforts dans le processus. Lorsqu'elle s'agita pour se caler plus confortablement dans la stalle, il recula immédiatement afin de lui laisser d'avantage d'espace. Il ne s'impliquait pas. Préférant être à ses côtés et accourir si la Dame Noire l'appelait, plutôt que d'être collé à elle pour l'assister alors qu'elle n'en avait besoin. Le mâle restait calme malgré le râle de douleur de la frisonne. La mise bas avait bel et bien débuté, et leur petit allait pointer le bout de ses naseaux dans ce monde.

D'un léger hennissement, il encouragea Ferliya dans ses efforts. Elle se débrouillait bien. Elle s'en sortirait. D'ici quelques temps elle pourrait enfin se reposer en profitant de la présence agréable de la petite vie qu'elle aurait créé de toutes pièces. Pour Severus, c'était un instant magique, même s'il concevait la douleur que traversait la jument. Il ne pouvait pas oublier que ce n'était pas aussi agréable pour la Dame Noire qui devait en baver bien sévèrement en ce moment.

Severus se détourna un instant à la recherche de sa cavalière qui n'était toujours pas revenue. Il ne s'inquiétait pas encore pour Ferliya, mais il aurait préféré que Reya soit là pour l'assister si jamais les choses se compliquaient. Il avait connu des tragédies et espérait qu'aujourd'hui n'en serait pas une. La frisonne s'en sortait bien, mais elle transpirait sous l'effort. Et si ce travail se poursuivait trop longtemps, Severus ne savait pas si elle tiendrait le coup physiquement.


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Ven 16 Mar - 5:30

Ferliya en effet transpirait comme une folle et elle commençait a manquer de force, pourtant, la Dame Noire continuait de donner sans compter pour mettre au monde ce poulain qui avait du mal a sortir. Pousser après pousser, centimètre après centimètre, il venait, difficilement, ce qui pouvait indiquer qu'il était plutôt volumineux. Quand cette pensée vint a l'esprit de Ferliya, elle ne put s’empêcher de marmonner " De toute façon, je ne fais pas les choses a moitié.
Enfin elle atteignait le moment où il ou elle était a moitié sortit et la douleur était bien au delà de ce qu'elle pouvait imaginer. Elle n'arrivait presque plus a pousser tellement la douleur la paralysait, Ferliya se sentait faiblir de plus a plus et parfois, elle se surprit même a tomber inconsciente quelques secondes. Quelle honte pensait elle, elle imaginait déjà ce que lui dirait son père en la voyant ainsi, faible et vagissante au sol.
Dix minutes plus tard, c'était fini, finit pour elle. Ferliya, affaiblie et ayant perdue beaucoup de sang, était inconsciente au sol, agonisante a cause de sa propre faiblesse. Dans un ultime effort, elle était enfin parvenu a mettre au monde sa gestation, qui remuait quelque peu sur la paille sèche. A l'article de la mort, elle se retrouve dans une sorte de rêve où elle se revoit, où elle revoit toute sa vie, tel un défilé d'image. Elle sourit alors en comprenant le sens de l'expression donner la vie. Elle venait de donner la sienne pour un petit être qu'elle ne connaitrait sans doute jamais...sauf si Reya s'en mêle évidement.


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Sam 17 Mar - 22:13

L'étalon ne pouvait rien faire pour venir en aide à la jument. Il ne pouvait que l'encourager de quelques hennissements plein de sympathie. Le mâle tournait la tête dans l'espoir que sa cavalière revienne, mais elle ne semblait pas être dans les parages. Que pouvait-elle bien faire ? Ce n'était pas comme Reya que d'abandonner des animaux dans le besoin ... Peut-être qu'il lui était également arrivé quelque chose. Severus hésitait à partir à sa recherche ou non quand soudain, dans un ultime effort Ferliya expulsa leur enfant de son corps avant de sombrer dans l'inconscience. Le géant ébène se précipita vers elle pour venir effleurer sa joue de ses naseaux satinés.

" Ferliya ? Ferliya ouvre les yeux. Tu dois rester éveillée. "

Dit-il dans l'espoir de la réveiller.
Elle ne pouvait pas disparaitre maintenant. Pas après ça. Elle avait fourni tellement d'effort pour mettre au monde leur progéniture et la voila qui se retrouvait privée de la connaitre. Inquiet de ne pas la plus la voir bouger, l'étalon laissa échapper un cri d'alerte pour informer sa cavalière que les choses ne tournaient pas bien ici.

Heureusement, la vétérinaire était sur le retour, elle tournait au coin de l'écurie avec un seau d'eau dans les mains quand elle découvrir ce spectacle tragique. Elle accéléra le pas, tentant de renverser un minimum d'eau sur son passage. Le mâle lui fit place pour qu'elle puisse accéder à la jument à terre et à la petite boule de poil délicate qui était à présent dans la stalle. Par où commencer ? De qui s'occuper en premier ? Reya n'avait jamais eu à faire face à une situation similaire seule. Elle avait toujours quelqu'un à appeler à l'aide si besoin. Aujourd'hui elle se retrouvait seule avec le dilemme de deux vies à sauver.

Après une demie seconde de réflexion, elle porta son attention sur le poulain. Un poulain à la robe immaculée. Magnifique. La poche amniotique lui recouvrait les naseaux, et la jeune femme dégagea aussitôt ses voies respiratoires pour qu'il puisse respirer. Elle commença alors à sécher l'animal avec la paille sèche qui se trouvait autour d'elle. La vétérinaire aurait bien fait intervenir Severus mais il lui était impossible de porter ce gros bébé jusqu'à l'étalon. Il faudrait donc attendre quelques instants pour que le petit puisse se lever.

Maintenant sûre que le nouveau-né pouvait s'en sortir, elle se pencha sur le cas de la jument. Elle était toujours inconsciente ce qui n'était pas une bonne nouvelle. La demoiselle attrapa la serviette qu'elle avait sorti de la sacoche de Severus quelques instants plus tôt et commença à nettoyer le sang qui ruisselait sur la robe de la jument. Était-ce un écoulement normal ? Non. Une déchirure était possible ... mais si c'était le cas ce n'était pas bon car Reya ne pouvait pas la soigner ici ... Elle n'avait pas le matériel nécessaire. Il fallait croiser les doigts et espérer très fort qu'il s'agissait simplement du cordon ombilical qui s'était déchiré et qui expulsait encore un peu de sang.

[Alors, au cas où tu te demandes pourquoi je parle de poulain et non de pouliche, c'est tout simplement car Reya n'a pas eu le temps de vraiment regarder. C'était loin d'être sa première préoccupation.]


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Sam 24 Mar - 19:02

Le petit était sacrement secoué de cette naissance où il n'avait pas compris grand chose de ce qui s'était passé. Des les premières minutes a l'air libre, il avait l'air comme un boxeur se relevant d'un ko, il ne semblait pas trop savoir où il était, il n'avait pas la lumière a tout les étages. Une autre créature venant lui frotter la peau et l'aider a respirer ne l'aidait pas a le rassurer. Dans quoi avait il débarquer bon sang?
Un je ne sais quoi lui fit dire qu'il devait se lever. Quand bien même il se sentait nauséeux, flageolant et fébrile, il sentait du haut de ses quelques minutes a vivre que c'est ce qu'il devait faire. Le plus dure était surtout comment le faire. Rien n’était évident pour lui qui venait de voir le jour et qui devait apprendre en une poignée de minutes comment se servir d’échasses aussi grande que lui, quatre en plus, qui lui tenait lieu de jambes.
Alors évidement, cela ne fut pas une franche réussite de suite. Après deux chutes, la troisième fut avorté quand une paroi de la stalle lui offrit un point d'appui salutaire. Et aussi du temps pour maitriser et coordonner ses jambes. C'est la qu'il vit une version géante de lui qui le regardait fixement et il eut peur pendant trois bonnes secondes. Peur qui s'accentue en voyant sa mère au sol, y'avait du sang et dans la tête de notre poulain, cela se disait que ce géant pouvait bien avoir tuer sa mère en profitant de sa faiblesse. Et puis cette peur s'apaise quand une petite voix dans sa tête lui souffle que c’était son père. La voix de la raison...ou de la logique...ou l'instinct...j'ai jamais vraiment sut différencier leurs voix de toute façon.
Pour Ferliya, c'était plus compliquer. Rien de grave même si son état était impressionnant. Ferliya resta inconsciente un bon quart d'heure, sans bouger puis, sa respiration se fit plus rapide, une oreille bougea et Severus put entendre distinctement, bien que faiblement.


* Severus...merci de m'avoir appris une énième façon de tuer quelqu'un...t'as faillit réussir avec moi. *

Allez cocotte. On se motive et on se lève. Je sais, tu es loin d’être en forme mais il y'a une petite bouche affamé a nourrir et il n'y a que toi qui puisse le faire. Ferliya eut bien du mal a se lever mais pourtant, elle prit un soin particulier a éviter de heurter son petit...ou sa petite, on ne savait pas encore. Quand bien même la Dame Noire était une tueuse froide, sadique et sans sentiment, elle aida néanmoins son petit a trouver le nectar maternelle. Quand son petit la tétait, elle ressentait en elle quelque chose qui réchauffait son être de glace. Mais jamais elle n'admettrait ressentir quelque chose pour ce poulain. Enfin je ne sais pas. Severus l'a tellement changer notre Ferliya. Le miracle est encore possible après tout.


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Lun 2 Avr - 15:28

L'imposant étalon observe la petite créature qui vient de se lever, non sans chanceler plusieurs fois avant de trouver son équilibre. Les deux se regardent un instant dans les yeux, avant que la petite ne détourne les yeux en direction de sa mère. Belle jument d'ébène qui git actuellement dans son sang. Reya tente désespérément de lui venir en aide, espérant que ses efforts seront suffisant pour la ramener parmi les vivants. La pouliche repose alors les yeux sur l'immense frison qui se tient à l'extérieur de la stalle, prêt à lui venir en aide si seulement elle pouvait s'approcher de lui. Mais une lueur craintive brille dans ses yeux l'espace d'un instant. Une lueur qui disparait bien vite tandis que l'instinct lui souffle que ce géant de ténèbres ne lui veut aucun mal. Il est là pour elle.

Les deux se découvrent alors pour la première fois depuis longtemps. Ils s'étudient chacun de leur côté. Severus s'approche un peu plus, la couvant d'un regard bienveillant, plein d'amour. Il lui fait une promesse tout bas, le serment de veiller sur elle et de la protéger jusqu'à ce qu'elle vole de ses propres ailes, et plus longtemps encore s'il le faut. Elle et lui sont reliés par un lien plus fort que tout ce que le mâle n'a jamais connu. Elle est sa chaire, son enfant, son trésor.

Severus tend le cou pour venir effleurer sa fille de ses naseaux duveteux. Ce contact concrétise une bonne fois pour toute le lien qu'il entretient à présent avec ce petit être fragile. Les deux s'échangent quelques caresses tantôt timides, tantôt plus franches avant que Ferliya ne reprenne ses esprits. Tout à l'air de bien se passer maintenant. La jument est de nouveau consciente et bien parmi eux. Severus lui adresse un sourire doux, content, presque ému de la retrouver ici avec leur enfant.

" Oui, il faut dire que nous savions que notre petit allait être plus imposant que les autres, en même temps il n'y a qu'à nous regarder, deux guerriers puissants. "

L'étalon fait place pour que Ferliya puisse s'occuper de sa fille à son tour, nouer ce lien qu'elle connait déjà, mais qu'elle découvre sous un nouvel aspect aujourd'hui. Reya le rejoint, laissant place à la maman et son petit également. Elle gratte affectueusement l'encolure de son étalon en lui adressant quelques félicitations.


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Sam 7 Avr - 11:16

La petite se montrait une sacrée vorace, tétant Ferliya avec beaucoup d’appétit. On aurait dit qu'elle avait hâte de grandir et prendre du poids. Elle ne lâcha pas Ferliya pendant dix minutes, quand bien même Ferliya s'avançait en faisant en sorte que leur petite soit entre eux mais pas inaccessible pour Reya. D'ailleurs, maintenant que cette petite vie avait finie de se gaver, elle s'approchait timidement de Reya, comme pas sur de si c'était une bonne idée. Pour cette petite pouliche, tout était nouveau et donc une source de curiosité.
Encore incertaine, sa démarche était déjà bien plus stable et sa queue ne cessait de remuer, comme un chien foufou. Elle s'approche de Reya et la renifle de loin, sous la surveillance d'une Ferliya dont le regard indiquait clairement la couleur. Le premier qui lui fait du mal ou qui tente de lui en faire, je l'extermine. Ferliya n’hésitera pas. Qui que ce soit.


* Que faisons nous maintenant oh père de ma fille? Peut être veux tu la nommer? Et bien que faire souffrir les autres me remplit de joie, ton quotidien est déjà assez marquer par les petits que tu n'as jamais vu grandir. Cela doit changer avec cette petite et j'y tiens. Hors de question cependant de laisser un humain s'en approcher autre que Reya. Hors de question que le fruit de mes entrailles vive dans la servitude. Quand bien même je lui laisserait le choix, je l'accepterait que très mal. *

Voila, ça c'était dit, Ferliya posait ses conditions en négociatrice implacable qu'elle était. Dessous ses airs intraitables se cachait un besoin de protéger sa progéniture. Son instinct de mère qui l'incitait a tout faire pour protéger son petit. Severus le comprenait surement mais il est toujours bon de le rappeler de temps en temps.


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Dim 8 Avr - 17:32

L'étalon s'avança doucement pour venir poser ses naseaux contre l'épaule de la jument qui nourrissait leur petite. Il laissa voyager ses naseaux jusqu'à son encolure. C'était un geste plein de douceur, de la gratitude, et aussi du soulagement de voir enfin la frisonne se tenir debout avec sa fille, leur fille. Il les observa avec bienveillance avant de s'écarter pour laisser place à Reya de s'approcher un peu. L'humaine avait nullement envie d'interférer dans leurs histoires. Ce n'était pas à elle d'aller mettre son nez dans leurs histoires, la jeune femme voulait à tout prix ne pas habituer la pouliche aux hommes. Elle devait vivre libre avec sa mère, et fuir ses créatures qui semait le mal sur leur chemin.

" La nommer ? Je ... oui si tu veux. Mais je ne voudrais pas t'ôter ce plaisir si tu avais pensé à quelque chose en particulier. J'ai peut-être une idée, Esdrael, l'ange du jugement [et du sang lol]. Après tout c'est notre petit ange, et j'espère que nous lui enseignerons à prendre les bonnes décisions en se fiant à son jugement. Quant à ce que tu dis, il est clair que je ne lui souhaite pas une vie de servitude auprès des hommes, elle doit rester avec toi, tu es sa mère et elle a besoin de toi. Je viendrai vous voir dès que je le pourrais. Je serai là pour t'aider à prendre soin de notre fille comme je te l'ai promis, tu ne seras pas seule Ferliya. "

Dit-il en la regardant avant de poser les yeux sur la petite qui était toujours curieuse au sujet de l'humaine.
Severus reporta finalement toute son attention sur la Dame Noire. Il tiendrait parole.

[HRP : Je ne me souviens plus quel nom on avait choisi ... si ce n'est pas le bon, je corrigerai. Désolée pour ma mémoire de poisson rouge x) ]


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Sam 21 Avr - 3:23

* Elle a aussi besoin de toi Severus. Elle a besoin d'un équilibre. Cela m'arrache les dents de le dire mais ce monde n'a pas besoin d'une autre comme moi. Je ne regrette pas ce que je suis et comment je le suis devenu. Je ne perds pas de temps en jeu inutile, en blabla futile, je fais ce que j'ai a faire et je passe a autre chose. *

Ferliya fit une pause, une crampe la prit au ventre et elle retourne sans perdre un moment pour larguer ce qui restait de sa maternité. Cela lui prit une dizaine de minute, le temps qu'il fallut a Esdrael pour explorer l'endroit d'une démarche encore incertaine, renifler tout et enfin revenir jouer un peu avec papa.

* Esdrael ! On ne joue pas, cela ne sert a rien de jouer, a part dépenser de l’énergie qui serait plus utile a dépenser pour ... *

Ferliya se dit qu'expliquer trop longuement les choses est inutile, sa fille tout juste née ne pouvait comprendre.

* Bref, interdiction de jouer sinon punition ! *

Ferliya avait décider d’éduquer sa fille comme elle avait été éduquer. C'est pour cela qu'elle tenait a ce que Severus la prenne de temps en temps avec lui. Ferliya sait que Severus est plus cool qu'elle - chose pas très dure soit dit en passant - et qu'il lui apporterait douceur et tendresse. Ferliya comptait sur cela pour qu'Esdrael comprenne pourquoi elle serait si dure avec elle.


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Lun 23 Avr - 22:40

L'étalon massif hocha lentement la tête lorsque Ferliya expliqua que la pouliche avait besoin d'un équilibre entre l'éducation de ses deux parents. Similaires sur de nombreux points, et tout aussi différents sur d'autres, les deux frisons devraient offrir le meilleur à leur petite afin de l'élever dans ce monde dangereux. Severus refusait de commettre les mêmes erreurs que son père. Il avait beaucoup trop souffert de la froideur de Cheerny, et pourtant, malgré tout, il admirait tellement ce dernier. C'était contradictoire, et il ne parvenait pas à l'expliquer.

La jument n'en avait pas terminé avec sa parturition. Encore quelques instants de plus à se contracter et la voilà délivré de ce qui se trouvait quelques instants plus tôt à l'intérieur d'elle. La frisonne s'était délivrée du lourd poids qui pesait sur son être. Maintenant, c'était une toute autre responsabilité qui lui était tombée dessus. Severus en avait l'habitude, pas que ses enfants se ressemblent. Tous étaient différents, et l'expérience de paternité changeait également. En revanche, Ferliya elle n'avait pas eu de poulain jusqu'à présent, peut-être serait-ce un choc ?

Severus observa ses deux protégées interagir, il ne put s'empêcher de sourire face à la malice de la jeune pouliche, qui se fit rapidement reprendre par sa mère. L'étalon comprenait cette envie de jouer, poulain il avait dû agacer Moscou tellement de fois. Le souvenir de sa mère lui serra le coeur. Elle ne devait plus être de ce monde aujourd'hui.

" Ne t'en fais pas Ferliya. Je vous rejoindrai pour m'occuper d'elle dès que je le pourrais. Je veux être présent pour Esdrael et pour toi. Je ne sais pas comment j'y arriverai. Mais je trouverai un moyen. "

Déclara-t-il avant de poser les yeux sur la petite.
Il tendit la tête dans sa direction, lui proposant un contact affectueux qu'elle pouvait refuser si elle ne souhaitait pas qu'il la touche.


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Jeu 3 Mai - 4:25

Pauvre petite Esdrael, tout juste née que voila que sa mère la gronde. La pouliche ne comprenait pas ce qu'elle faisait de mal. Cela lui avait sembler si naturel de jouer, une envie irrépressible. Bien sur a cette age la, on ne comprenait pas encore grand chose mais elle essaya tant bien que mal d’obéir. Cela ne risquait pas d’être drôle tout les jours. Pourtant, elle se blottit contre papa en quête de réconfort et c'est la que la petite pouliche aperçut le ciel étoilé.
Toute émerveillé, elle se mit a marcher pour sortir dehors, guidée par l'air frais et après une minute, elle était dehors. Fasciné par tout ces petits points lumineux dans le ciel, elle resta ainsi a regarder ce beau tableau. Elle vit alors la lune et se demanda alors ce qu’était ce point bien plus gros.
Ferliya de son coté avait rejoint Severus et ne voyant pas la petite, ronfle des naseaux, déjà agacé par ce petit bout d'elle qui ne tenait pas en place. Elle ne vit pas non plus Severus et elle supposa alors qu'il avait dut suivre sa fille. Ce fut alors que Ferliya se demande quel genre de père il pouvait être? Intéressante question aussi, la Dame Noire ne les rejoint elle pas, les observant discrètement. De ce qu'elle savait de Severus, il avait dut saillir pas mal de juments mais il n'avait pas dut voir très souvent le fruit de ses amours.
Et puis il y'avait quelque chose d'autre. Ferliya y avait pensé ces derniers temps. Mais avant, observons la scène, observons un père et sa fille.


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Lun 7 Mai - 23:17

Severus pencha sa lourde tête en avant pour venir enlacer doucement sa petite protégée. Esdrael, de son nom angélique, était absolument adorable. Une magnifique petite pouliche. Il ne pouvait pas se sentir plus ému en cet instant. C'était son premier moment de proximité avec sa fille. L'étalon était ravi de pouvoir être là avec Ferliya pour vivre cet instant. Mais au fond de lui il était plus que conscient que ça ne durerait pas. Trop vite il devrait repartir et trouver le chemin du Fort là où d'autres l'attendaient. Il espérait tout de même pouvoir voir la petite grandir, ça passait trop vite ... Inutile d'y penser. Il fallait savourer l'instant présent.

La pouliche avait les yeux rivés sur les étoiles, le géant noir leva la tête également pour les contempler. Le ciel était beau ce soir, dégagé et illuminé de mille éclats. C'était une très belle nuit pour que son petit ange vienne au monde. Severus suivait sa petite qui s'aventurait dans le Fort à l'abandon tout en observant les lumières du ciel. Il s'arrêta lorsque la pouliche en fit de même.

" Regarde Esdrael, là haut tu peux voir la lune ! Elle est magnifique ce soir. Et les lumières qui l'accompagnent par milliers sont les étoiles. Ce sont les guerriers du passé qui veillent sur nous depuis le ciel. "

Souffla-t-il à la petite, tout comme sa mère Moscou lui avait raconté dans sa jeunesse.
Il la laissa contempler le ciel avant de venir lui grignoter affectueusement les crins pour lui témoigner son amour. Il serait là pour elle, peu importe les barrières qui les séparait !


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferliya
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 78
Points d'Experience : 74
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Mer 16 Mai - 5:40

Quelque part, Ferliya n'était pas surprise. Severus ne pouvait pas être comme elle, il était bien plus doux, plus tendre et affectueux qu'elle. Ferliya en prenait de la graine, elle cherchait un modèle pour éduquer sa pouliche. Une chose était sure, elle ne voulait pas l’éduquer aussi durement qu'elle l'avait été. De toute façon, elle ne le pouvait pas, aucune mère n'accepterait de pratiquer avec elle cet ultime rituel de fin de croissance, consistant a tuer celui ou celle avec qui on a grandit et surmonter toute les épreuves ensemble. Ferliya se souvenait mais elle ne parvenait pas a s'attrister ou même regretter ce qu'elle avait fait. Ce rituel lui avait appris combien est ce douloureux de perdre un être a qui on tient. Il ne fallait s'attacher a personne.
Ferliya finit par les rejoindre tranquillement. Esdrael continuait de regarder les étoiles tout en se dirigeant vers sa mère en quête d'un réconfort qu'elle n'obtint pas. De la part de Ferliya, c'était peine perdue que d’espérer un peu de réconfort.


* C'est bien que tu sois ainsi avec elle. Cela équilibre avec ma dureté et ma froideur que tu sois tendre et affectueux. Peut être rapidement finira t'elle même par ne vouloir être qu'avec toi Severus. Je ne veux pas l’éduquer comme je l'ai été mais je n'ai aucun autre modèle d’éducation qui me satisfasse. Quand je vois ces mères pourrir gâter leurs poulains, a être trop doux, trop tolérant et protecteur, a s'extasier devant leur facéties, j'en ai la nausée. C'est ce a quoi je pensais ces derniers temps, comment vais je m'y prendre. Je ne veux pas qu'elle s'attache a moi pour ne pas que, si je venais a disparaitre, elle puisse souffrir et me regretter. *

Quelle vision terrible des choses. Se protéger de la souffrance jusqu’à la. Faire tout pour que l'on se souvienne de quelqu'un uniquement par ses mauvais cotés et ses mauvaises actions. Elle laisse le silence s'installer un peu puis conclue simplement.

* C'est mon identité, c'est ce que je suis. Je suis incapable de changer. Ce serait renier tout ce pourquoi je me suis battue et tout ce pourquoi j'ai souffert. *


[img][/img]

Line/Colo:L.O.G ~ BG DreamWorks ~ (c)DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 230
Points d'Experience : 214
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   Mer 16 Mai - 20:41

L'étalon gardait un oeil sur la petite tandis qu'il inclinait les oreilles en direction de la Dame Noire. Il l'écoutait avec attention malgré son regard sur Esdrael. Le géant sombre espérait que Ferliya ne le prendrait pas comme un manque de respect. Elle parlait d'éducation et du seul modèle qu'elle connaissait. De son côté, il avait été père plus d'une fois ce qui l'avait aidé à grandir dans ses décisions parentale. Et Chernyy et Moscou, ses parents lui avaient montré deux exemples bien différents. Severus ne pouvait pas pour autant dire qu'il détenait le savoir absolu en ce qui concernait l'éducation. Non bien au contraire, chaque nouvel enfant était un nouveau défi, une nouvelle façon de voir le monde. Alors il ne savait trop quoi répondre à la mère de sa fille.

Le silence s'installa entre les deux chevaux pendant quelques instants, jusqu'à ce que la frisonne conclut finalement. Des propos qu'elle devait avoir sur le coeur depuis bien longtemps. S'assurant que la petite n'irait pas plus loin, Severus porta finalement son regard noir comme l'hématite sur la jument. Il réfléchit longuement avant de lui répondre, car il devait peser l'impact de chacun de ses mots.

" Tu sais Ferliya, je ne peux pas me permettre de juger ta vision du monde, car je n'ai pas ton expérience, ni même ton ressenti sur l'existence que tu mènes. Mais peut-être me permettras-tu de t'apporter un point de vue différent sur le monde ? "

Commença-t-il par dire d'une voix assez neutre, très calme.
Il n'avait aucune intention d'offrir à Ferliya un grand discours plein de déclaration grandioses. Il ne se prenait pas pour un cheval qui détenait plus de savoir que les autres, ni plus de raison. Severus voulait simplement partager un peu de son expérience.

" La vie est souvent dure avec les individus. Elle ne fait jamais de cadeau à personne. Croire qu'il y a un monde parfait gouverné par la justice et la bonté n'est qu'une utopie. Cependant, lorsqu'on se referme sur soi même et que l'on s'interdit de ressentir, on ne vit pas non plus réellement. On est prisonnier de soi. On passe à côté de chose merveilleuse dans la vie. Esdrael ne te demande pas d'être une mère poule, mais tu resteras sa mère et tu auras beau la repousser pour l'empêcher de t'aimer, elle s'attachera inévitablement à toi. Toute sa vie tu seras la mère qui lui a manqué. Je ne te dis pas qu'il faut changer tout ce que tu as appris par le passé, et tous tes principes de vie. Seulement, peut-être que tu devrais lui laisser une chance de nouer des liens avec toi ? Apprend lui à être forte aussi bien seule qu'en ta compagnie. Elle n'en sortira que meilleure. Et tu pourrais être toi-même surprise par ce que tu découvriras.

Bien sûr, tout ceci n'est qu'une possibilité. Tu peux ignorer tout ce que je viens de te dire. C'est à toi de décider ce qui est bon pour toi et ta fille. "


Blabla : darkslategray


Cadeau Secret Santa :3


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau monde, une nouvelle vie, un coeur qui bat au rythme de la prairie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Terres libres :: Fort Abandonné-