RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Nostalgie nous ramène toujours à la maison (FT Cheveyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abysse
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 122
Points d'Experience : 20
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Dans un pré
Joue également : Black Beauty

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: La Nostalgie nous ramène toujours à la maison (FT Cheveyo)   Mer 31 Jan - 16:23

Comment peut-on s’habituer à être seul quand on a toujours vécue entourée. Tout nous rappelle les autres. Des traces sur le sol, des bruits au loin. Toutes personnes étant seules peut être prés à tout pour retrouver des personnes avec qui vivre. Dans la Forêt Jaune silencieuse, une ombre semblait sortir de nulle part. La tête baissée, les oreilles aplatis sur la tête, tout dans cette position pouvait dire toute la souffrance qu’était la solitude. L’équidé semblait triste d’être seule et semblait partis pour rencontrer de nouvelle personne. Elle marchait lentement, ses sabots passant dans la neige facilement. Elle faisait attention, elle ne pouvait pas se faire mal alors qu’elle vivait seule. Blessée, elle ne pourrait pas retenir les prédateurs loin d’elle.
Ancienne jument de survis, elle avait appris dès son plus jeune âge reconnaitre les lieux où les prédateurs ne se rendait pas. Elle avait donc élue domicile dans la forêt Jaune, endroit qui était tranquille. Mais désormais que l’hiver avait déposé un manteau blanc sur les terres du cimarron, elle pouvait se permettre d’avancer avec une crainte moins grande. La plupart des prédateurs étaient dans un endroit tranquille et chaud, ils avaient emmagasiné assez de nourriture pour tenir l’hiver. Elle avait donc décidée de marcher là où ses sabots l’emmèneraient.

Elle était perdue dans ses pensées et avancer donc machinalement dans la neige. Abysse pensait sérieusement qu’elle devait rejoindre une harde, ou un autre endroit où d’autres chevaux vivait. Elle n’en pouvait plus de cette solitude qui lui collait à la peau. Elle secoua la tête et leva son museau puis se stoppa brusquement. Elle n’en croyait pas, mais elle avait marché naturellement jusqu’à la prairie miraculeuse. Ses yeux commençaient à se remplir de tristesse mais elle se reprit rapidement. Elle se trouvait dans le lieu qui l’avait vue naitre, l’endroit où elle avait l’habitude de courir. Normalement, plusieurs chevaux s’y trouvaient, des chevaux de la harde de ciel étoilé. Mais voilà, cette harde n’était plus et les chevaux avaient déserté cet endroit. Elle s’avança lentement jusqu’à se mettre à galoper. Elle galoper rapidement pour rejoindre son endroit préférer dans ce territoire : La source Cachée. Elle voulait la revoir, cette source où elle se roulait quand la chaleur de l’été couvrait le cimarron.

Elle se stoppa en voyant la source et sourit doucement. Une sensation de nostalgie grimpa dans son être et elle ne pus pas empêcher s’avançait vers cette source pour tremper son museau. A ce moment, elle se surpris à penser « Je suis rentrée à la maison »


La vie est un jeu.



Merci à Nightcore pour cette magnifique signature coeur

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheveyo
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 11
Points d'Experience : 10
Date d'inscription : 19/01/2018
Localisation : War zone !
Joue également : Black Jack - Hel - Severus - Tora

MessageSujet: Re: La Nostalgie nous ramène toujours à la maison (FT Cheveyo)   Mer 31 Jan - 22:49

Eskann ne l'avait pas vu s'esquiver doucement du camp. Cheveyo avait réussi à déjouer son attention et filer tranquillement. Hakan était malade et ne se montrerait pas de la journée. L'étalon n'avait aucun intérêt à rester si son véritable cavalier ne pouvait pas passer de temps avec lui, il ne voyait pas l'intérêt de rester pour essayer de faire connaissance avec un cavalier de substitution, ci nommé Eskann. Cheveyo avait eu quelques jours occupés au camp et il lui tardait de trouver la tranquillité de la nature.

Il s'aventura à son habitude jusqu'au lac au nénuphar qui ne semblait en rien à ce miroir doré qu'il était en été. Aujourd'hui il était gris et triste. Mais il allait de paire avec le temps car la neige avait recouverte d'une fine couche le reste du monde. Cheveyo se demanda si Eskann allait se servir de ses empreintes pour le retrouver. L'étalon connaissait un petit peu le Nashoba et ce genre de chose ne le surprendrait pas de la part du jeune homme. Il lâcha un soupir avant de poursuivre. Aujourd'hui, il se sentait d'aller plus loin encore vers l'inconnu. Après tout, il ne se restreignait à ces terres que depuis un peu plus d'une année. Avant il était libre. Lui et sa mère voyageaient à leur aise sur les territoires inoccupés. Ce temps là lui manquait parfois. Pas qu'il n'aimait pas sa vie au camp indien. Bien au contraire, il avait trouvé en Hakan un camarade loyal, bien que malheureusement depuis sa blessure de guerre il était loin de pouvoir passer autant de temps avec sa monture. Eskann n'était pas un mauvais bougre non plus. Cheveyo ne le détestait pas, il ne l'appréciait pas, mais il ne le détestait pas non plus.

Ce fut perdu dans ses pensées qu'il progressa de plus en plus loin en territoire inconnu. Il avait au gré de ses envies sans savoir trop où aller jusqu'à ce qu'il débouche plusieurs heures plus tard sur une petite clairière. Tandis que ses yeux se posaient sur les traces de sabots dans la neige, il réalisa qu'il n'était plus seul. L'étalon noir de jais releva aussitôt les yeux et découvrit une jument à la robe singulière qui semblait aussi perdue dans ses pensées qu'il ne l'avait été quelques instants plus tôt. Cheveyo espéra qu'elle ne l'ait pas remarqué et qu'il puisse encore s'esquiver discrètement afin de trouver la solitude lorsque dans un mouvement maladroit il écrasa une branche qui se brisa dans un bruit sec.



Design : Hikaru552 - Line : Agaave - Colo' : Ottawa (Mille merci ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Nostalgie nous ramène toujours à la maison (FT Cheveyo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» " Les histoires qu'on aime le plus vivent en nous pour toujours." Avec Lumen...
» Athala + Nous tombons toujours pour mieux apprendre à nous relever ;
» Le passé nous rattrappe toujours ✟ Nika & Lorelei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DES HARDES :: La Prairie Miraculeuse :: La Source Cachée-