RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Six pieds sous terre - Pandora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Six pieds sous terre - Pandora   Lun 8 Jan - 14:17

    La neige avait recouvert le repaire d'un fine couche, d'une luminosité éclatante sous les premiers rayons du soleil qui annonçait une splendide journée pour le commun des mortels. Malgré le froid, c'était une mine radieuse qu'arborait le bandit venant déranger la Bête qui ne dormait pas. Le froid le faisait trembler. La neige avait recouvert son corps disgracieux et il aurait presque pu faire parti de cette nature morte si seulement son cœur ne battait pas si fort. L'homme déposa sa ration au bord du minuscule enclos. L'Isabelle se leva, difficilement. Ses jambes tremblaient tel un poulain, incertain, il fit un peu. Puis deux. Il ne prit pas la peine de s'ébrouer, il n'en avait pas la force. Son estomac lui tordait les entrailles, réclamant davantage de victuailles. Pour seul réponse, le bandit eut un sourire satisfait et parti, laissant le temps à l'Isabelle de s'alimenter. Évidement, le mâle plissait les yeux, les rayons du soleil se reflétant sur la neige le faisait terriblement souffrir. Magnifique journée en effet.

    Il revint avec un licol accompagné d'une longe à la main. L'étalon, surprit, releva sa tête. Pour la première fois, l'Homme pénétra dans l'enclos de sa nouvelle monture, sans hésitation. Vice-Versa se figea, déshabitué de ce type de comportement et le bandit lui mis le licol en place avec franchise et habileté, touchant sans aucune gêne ses plaies qui le fit grimacer. A peine une minute plus tard, il eut terminé et assena une violente tappe sur l'encolure de l'étalon. Celui-ci aurait bien répliqué mais, face à cet Homme, il n'avait aucun intérêt à broncher. Il ne voulait pas tenter le Diable après tout. Ils marchèrent ainsi le long de l'arrière des écuries d'un pas pressé et Vice-Versa avait du mal à le suivre, chaque pas plus douloureux que le précédant. Il l'amena à une sorte de ferronnerie aménagé où il s'occupa de ses sabots qui n'avaient reçu aucun entretient depuis trop longtemps. Puis l'Homme se munit de ciseaux, attrapa une mèche de ses crins ondulés poisseux et finalement se résigna.

    Il banda les yeux du mâle. De nouveau, ils marchèrent à travers le repère mais cette fois, il entendait des murmures. Des bruits étouffés. Des rires. De la surprise. Des insultes. L'Homme l'avait ramené au cœur du repaire. De nouveau, un frisson parcouru son échine et ses oreilles se plaquèrent en arrière. Le bandit s'arrêta, sa monture fit de même. Un bruit d'enclos. Une porte ouverte. Il mena Vice-Versa en son centre. Plus de murmures. Il détacha la longe mais conserva le licol sur sa tête. Le bandeau pour le moment également. Vice-Versa était complétement déboussolé. Il n'osait faire un mouvement, alors il resta statique, patientant que l'on vienne lui retirer cet horrible tissu. Ce dont il ignorait c'était que face à lui se trouvait un autre enclos. Loin d'être vide.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 13 Jan - 17:50

Vice-Versa...?


Comment parvenait-elle encore à tenir sur ces frêles membres squelettiques qui étaient siens ? La belle Jument faisait pitié à voir. Maigre à en crever, les crins crasseux, la croupe et les flancs couverts de plaies à moitié infectées ou à peine cicatrisées, elle était dans un piteux état. Mais le pire, c'était cette sensation de crever à petit feu qui l'habitait. L'impression que, chaque jour, elle avait plus de peine à se lever. Plus de peine à porter le Serpent, son cher cavalier. Ce n'était pas seulement physique, mais mental aussi. Chaque jour, elle mettait plus de temps à ouvrir les yeux. Hésitant à simplement se laisser aller. S'oublier. Et en finir. Et chaque jour, pourtant, elle les ouvrait. Mais pour combien de temps encore... ?

La Grecque, allongée sur le flanc, trop épuisée même pour réussir à se coucher sur le ventre, respirait lentement, les yeux toujours fermés. Un goût amer dans la bouche, elle attend. Peut-être que si elle ferme les yeux assez longtemps, tout disparaîtra, et elle se retrouvera dans son Désert... ? Peut-être sortira-t-elle de ce cauchemar... ? Mais non, elle n'a même plus cet espoir. Juste ce vide immense qui l'empêche d'avoir encore envie de respirer ou d'ouvrir les yeux. Pourtant, son flanc se soulève dans un soupir, et la Belle se recroqueville un instant avant de, enfin, ouvrir les yeux sur ce monde de ténèbres et de poussière qu'est le repaire. Du mouvement dans le repaire attire son attention. Visiblement, on allait utiliser l'enclos voisin au sien. Elle soupira. Elle qui avait été si heureuse d'aider les autres, elle n'avait même plus la force de voir qui que ce soit. Elle préférerait mille fois qu'on la laisse en paix. Qu'on la laisse crever, tout simplement... Le bruits métallique du loquet lui fit redresser une oreille. Au bruit, elle reconnut l'arrivée de son foin et d'un seau d'eau fraîche. Visiblement, le Serpent ne comptait pas s'occuper plus d'elle dans l'immédiat. Elle soupira, rassembla ses forces et se leva difficilement, tremblante sur ses membres squelettiques. Elle fit quelques pas hésitant jusqu'à son foin et malgré son manque d'appétit, elle en prit une minuscule bouchée. Il fallait qu'elle survive... Peut-être retrouverait-elle ainsi enfin son Désert...

Chaque bouchée était plus difficile à avaler que la précédente. Heureusement, on lui offrit un peu de répit lorsqu'elle entendit le loquet de l'autre enclos s'ouvrir. On y conduisit un grand étalon isabelle aux yeux bandés. Il était en piteux état, lui aussi. Pandora l'observe, sans un mot, sans un geste. Que lui voulait-on ?

Et puis son coeur fit une embardée en le reconnaissant. Était-ce vraiment lui... ? Ce... Non, c'était impossible...! Elle l'observe, plisse les yeux. Sous la saleté et les plaies, en regardant bien, elle reconnaissait bel et bien la jolie robe isabelle. Oh mon dieu... Elle en perdit son souffle. Que lui était-il arrivé... ? Alors qu'il avait toujours donné l'impression de se mouvoir parmi les contrebandiers comme un poisson dans l'eau... ? Elle le fixe, désorientée, sans savoir quoi faire, quoi dire. Il lui avait fait du mal, énormément, et pourtant, elle l'avait toujours apprécié. Enfin, peut-être pas apprécié, mais elle avait toujours voulu le soutenir. Le voir dans cet état la faisait tomber de haut. Très haut. Lui qui était si fier, si stoïque... ! Comment a-t-on pu... ?!

Le coeur battant, elle observe l'étalon qu'elle ne reconnaît qu'à peine. Au bout de longues secondes, de minutes interminables, la voix tremblante, Pandora se risque à l'interpeller dans un souffle à peine audible :

- Vice-Versa...?


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 14 Jan - 10:24

    Ce ne fut qu'un murmure qui rompit l'attente de la Bête. Cette voix l'appelait. Et tant le son fut faible, Vice-Versa cru qu'il se l'imaginait. Il ne reconnaissait pas ce timbre de voix alors il resta statique, ses oreilles bicolores vers l'avant. Tout aurait tellement été plus simple si seulement ce bandeau ne lui couvrait pas ses pupilles livides. Il tente de le retirer à l'aide de son antérieur mais rien n'y faisait. Il hennit et le Bandit vint à sa rencontre, un sourire malveillant sur les lèvres. Il retira d'un coup sec le tissu et la lumière l'aveugla. Il ferma ses yeux et baissa sa tête, son toupet plein de crasse les couvrant.

    Pendant quelques minutes, il attendit que la lumière se dissipe dans ses paupières closes puis se risqua à les entrouvrir. Lentement, il releva sa tête. Tout était flou et d'un blanc éclatant. Fronçant les sourcils de désagrément, son regard se posa sur l'enclos face à lui de façon évidente. Il grimaça, croyant entrevoir un équidé de couleur claire sans en percevoir les traits avec netteté. Il se risqua, d'une voix peu compréhensible, ses mots n'ayant plus franchi la barrière de ses lèvres sombres depuis deux ans :

    Qui es tu ?

    Ce fut succin mais cet effort demandait déjà beaucoup d'énergie à Vice-Versa. Au moins il n'était pas encore sénile au point d'entendre des voix. Son attitude trahissait son incertitude. Il semblait confus et maladroit. Tellement vulnérable et déboussolé. Malgré tout, sa tête était fièrement hissée du haut de son encolure amaigrie et ses iris tentant d'améliorer cette vision bien trop incertaine. C'était comme si l'on avait tiré un ours de sa grotte. Il ne savait plus quel était ce monde qui l'entourait et peut-être même, ne savait plus lui même qui il était. Tant bien que mal, il tentait de faire la part des choses mais c'était insuffisant. Au fond, il était dénudé de toute cette force qui l'avait forgé et le rendait presque invincible autrefois. Cette carrure qui intimidait. Il n'avait plus rien pour lui à présent. Juste cette Bête sauvage et meurtrie, perdue dans ce monde de fou.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 25 Fév - 13:23

Tombée dans l'oubli


La seule réponse de l'Isabelle fut le silence. Il tenta de retirer son bandeau, mais, n'y parvenant pas, hennit. Pandora n'ose pas bouger. Tenue immobile par la surprise et une sorte de peur dévastatrice, elle le scrute telle une statue de pierre. Comment... Comment a-t-il pu en arriver là... ? L'humain de l'Isabelle, la Grecque ne le reconnaît pas. Ce n'est plus celui qu'elle a côtoyé autrefois. Ce n'est plus celui qui lui a volé sa liberté. C'était donc cela... ? C'était donc cela qui avait ruiné la belle fougue de l'étalon ? Qui l'avait réduit à une carcasse à peine vivante.. ? La Jument du Sud n'ose même plus respirer. Elle le regarde ôter violemment le bandeau et Vice-Versa cacher ses yeux en grimaçant. La Belle n'ose pas dire un mot. Elle le laisse s'accoutumer à la lumière, redresser enfin la tête et la regarder.

- Qui es-tu ?

Une voix rauque. Rendue caverneuse par le temps passé dans le silence, sans doute. D'ailleurs, celle de la belle Jument n'en était pas moins différente d'autrefois, elle non plus. Mais sa question fit vaciller la Grecque.

Alors... Il ne se souvenait même pas d'elle... ? Une douleur lancinante lui lacère la poitrine. Pire que tous les coups de cravache et d'éperons. Plus perfide aussi. Le souffle court, la Grise observe l'étalon sans le voir. Ainsi l'a-t-il oublié... Mais pourquoi y attache-t-elle tant d'importance... ? Alors qu'elle savait aussi bien le haïr que l'aimer... ? Elle ravale un goût de bile et, la voix encore moins assurée, blanche, elle décline son identité, sans grand espoir :

- Pandora...

Mais sans doute avait-il oublié jusqu'à son nom, aussi. Alors... C'était donc cela... ? Allaient-ils tous l'oublier, les uns après les autres... ? Son Désert allait-il l'oublier, lui aussi... ? Elle perd pied. Trop affolée par cette idée, elle vacille, manque de tomber. Allaient-ils tous l'oublier... ? Vice-Versa, Maafa, Red Hot Chili Peppers... Black Jack.. ? Son coeur remonte dans sa gorge, l'étouffe. Le regard affolé, elle fixe Vice-Versa avec l'espoir fou qu'il finisse par se souvenir d'elle. Qu'il mette fin à sa panique... Et si... S'il ne le faisait pas ? Aurait-elle encore une raison d'ouvrir les yeux chaque matin... ?


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 25 Fév - 14:23

    La voix lui réponds, non sans trouble. Il le perçoit dès les premières lettres.

    Immédiatement, il sent un coup électrique parcourir son corps entier. Ses sabots peinaient à le maintenir debout. Il tremblait. Son corps, son esprit. Tout et rien à la fois. Il se perdait en lui, se sentait chuter lentement. Dénué de toute vie, son absence ne faisait que croitre. Face à ce simple prénom, il n'était plus. Vice-Versa n'avait besoin de rien de plus pour l'anéantir et le faire vivre. Rien de plus que de savoir qu'elle était ici, face à lui, tremblante, peut-être, de le revoir. C'était ce qu'il s'imaginait. Son esprit revenait à lui, revivant leurs scènes conflictuelles, leurs moments de secret et de tendresse. Cette jument l'enivrait mais il avait voulu l'oublier pour ne plus souffrir. Il l'avait voulu rien qu'à lui, se perdre dans ses crins libres, se noyant dans ses yeux tempétueux. Qu'elle le voit différemment, qu'elle voit en lui ce que lui même ne sentait plus. Son cœur palpitant et la voix étranglée, il répéta :

    Pandora..

    Ce son qui sortait de ses lèvres sèches lui assena un nouveau coup de fouet. C'était comme s'il s'était retenu trop longtemps de prononcer son nom, comme un appel à l'aide, comme un ultime recours. Ses pupilles qui s'étaient perdues croisèrent la jument. Elle était si décharnée. Amaigrie. Souffrante. Mais toujours aussi belle. Vice-Versa la revoyait dans le désert, si fougueuse, indomptable. Mais elle était en vie malgré tout ce qu'elle avait du subir durant ces deux longues années. L'Isabelle était fier d'elle, il n'avait pas eu tort de croire en elle.

    Incertain, il rassembla ses forces pour faire quelques pas. Grimaçant à chacuns d’entre eux et titubant, il s'immobilisa de nouveau, perdu. Il devait lui dire quelque chose. En réalité, il voulait tant lui dire combien il était heureux de la voir, de tout lui avouer; ses peines, sa rancœur, ses souffrances, sa tristesse, son trouble et ses folies. Mais les mots ne suffiraient pas. Il n'en existait pas pour définir ce qu'il ressentait à cet instant précis. Ses yeux d'aciers ne voyait plus qu'elle, rien d'autre n'avait d'importance. A présent il n'y avait qu'elle.

    Qu'est ce que.. ?

    Questionna t-il maladroitement en désignant l'état de la jument du désert. Il n'avait aucune envie de parler de lui, ni du traitement qu'il avait reçu et de comment il en était arrivé là. Il voulait savoir qui l'avait rendu dans un état pareil et il le ferait regretter. Il le tuerait pour que Pandora retrouve sa fougue et ses origines, elle était arrivée à ses limites et Vice-Versa s'était imaginé qu'elle était partie depuis bien longtemps. Le temps était venu d'accomplir sa promesse. La jument avait suffisamment appris et avait mérité sa liberté. L'étalon tiendra sa parole quitte à en payer de nouveau les conséquences.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 25 Fév - 15:58

Résultat


Pandora le vit bien vaciller, trébucher, sombrer. Elle le vit bien trembler, l'entendit bien répéter son nom d'une voix étranglée. Il la reconnaissait. Cette fois, elle en était sûre. Elle ferma un instant les yeux, envahie d'une vague de soulagement sans nom. Chaque cellule de son corps fut parcourue d'un délicat frisson d'électricité. Il ne l'avait pas oubliée.

- Qu'est ce que... ?

Elle l'avait regardé tituber en s'avançant, s'arrêter. Elle avait vu les milles mots passer dans ses yeux d'acier, et pourtant, aucun franchir ses lèvres. Mais la vérité, c'était que ni l'un ni l'autre ne savaient vraiment comment s'exprimer, à cet instant.

Et que dire... ? Ce n'était que le résultat de son oeuvre. Le regard de la Belle s'assombrit légèrement. Le visage dur, la voix sèche, elle répond d'abord simplement :

- J'ai lutté.

Après une pause, pour le laisser regretter, une fois encore, de lui avoir ôté sa liberté, elle reprit :

- J'ai lutté jusqu'à ce que je ne puisse plus. Et dès que j'aurais retrouvé quelques forces je lutterai encore. Elle le regarde, ajoute, moins sûre d'elle, mais le ton toujours dur : Contrairement à d'autre, je refuse de dépérir ici.

Et puis elle se tait. Retient son souffle. Elle n'aurait sans doute pas dû ajouter cela. Il n'avait pas vraiment choisi... Pas vrai ? Elle aurait tant aimé l'aider, mais elle ignorait comment. Il avait toujours refusé ses tentatives. Et ça la foutait mal. Mais elle était injuste. Elle avait peur pour lui, c'était là la vérité. Mais elle ne savait pas comment le lui dire, comment lui avouer qu'elle était là pour lui, s'il en avait besoin... Alors elle préférait se taire. Mais dans ses yeux passe un éclair de douleur en se détournant légèrement pour se cacher de cette vue si horrible. Pauvre Vice Versa...


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 25 Fév - 18:34

    Tandis qu'il cherchait du réconfort dans les yeux de la Belle, il y croisait une toute autre lueur qu'il avait oublié durant son isolement. Elle lui répondit et c'était bien de nouveau l'effet d'un sabot en plein visage qu'elle lui infliga. Un nouveau coup pour Vice-Versa qui ne cesse d'en recevoir. Mais il était fière d'elle. Elle avait le droit de lui en vouloir, c'était tout à fait légitime. Pandora le remercierait plus tard. Peut-être. Mais sa dernière remarque finit d'achever l'étalon. A qui faisait-elle allusion ? A lui, sans doute. Mais il n'en avait pas l'intention non plus. Comme jusqu'à alors, il ne s'était jamais senti à sa place nul part. Il était inconstant. C'était dans sa nature. En temps normal, il aurait répliqué. Mais aujourd'hui, dans cet état et cette posture, face à elle, il garda tout pour lui. Sa seule réponse fut un acquiescement résolu, bien qu'un peu tremblant.

    Puis elle ne le regardait plus. Elle fuyait ses yeux, son apparence. Vice-Versa afficha une mine peiné. La dégoutait-il au point qu'elle ne puisse plus soutenir son regard ? Comme tout les autres avant elle ? Puis il souffle, incertain et rauque :

    C'est la réponse que j'attendais.


    Il n'y avait aucun doute, Pandora avait changé. Elle a su dompter la Furie qui l'habitait pour en faire une force. La rage de vaincre, elle l'avait. L'envie de vivre aussi. Il poursuivit, reprenant son souffle tous les deux mots, tentant de capter son regard tempétueux :

    Tu dois sentir.. cette force.. qui coule en toi... malgré la fatigue..

    Il finit de s'approcher, plaquant son poitrail contre la barrière, soulageant ainsi un peu de son poids sur cette dernière. Soufflant bruyamment, comme épuisé par si peu de geste, la Bête nonchalante fixait toujours Pandora ainsi que ses multiples cicatrices. Il n'ajouta rien d'autres, son expression suffisait. C'était une douce lueur qui habitait ses yeux, loin de la férocité habituelle.

    Puis ils se troublèrent. Certains l'assimileront à de la souffrance, un soulagement, des regrets, un "trop plein". Mais Vice-Versa en savait l'origine. Ce feu qui brulait en lui. Cette lueur rallumée par la jument du désert. Cette flamme qu'il ne voulait pas, mais qu'il ne pouvait éteindre. Et dont il ne pouvait paradoxalement pas se priver. La Bête laissa une unique larme s'écouler le long de sa joue crasseuse. Il n'y avait pas de pitié, ni de victimes entre eux. Seulement deux combattants qui apprennent à se donner des coups sans se tuer. Cet équilibre incertain qui pouvait flancher à tout moment. Cette larme représentait les armes que la Bête laissait au sol, non pas las de se battre mais comme une trêve pour se dévoiler à cœur ouvert. Cette unique larme qui évoquait cette sensibilité qu'il se forçait à éliminer. Mais pour elle, il la laisserait.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 3 Mar - 16:51

Unique Larme


À la grande surprise de la Grecque, l'Isabelle ne répliqua pas. Il ne démentit pas ses dires, pire encore, il acquiesça. À cet instant précis, elle perdit pied. Il fallait qu'il se ressaisisse. Et qu'il sorte d'ici. Le Vice-Versa qu'elle avait connu n'aurait jamais acquiescé de tels propos. Ses si beaux masques, sa si belle assurance, son air implacable, tout partait en fumée sous ses yeux de ciel. Finalement ce n'était pas l'état physique pitoyable de l'étalon qui l'inquiétait le plus. Non, c'était cette impression d'être face à un inconnu. Alors qu'il avait l'apparence de Vice-Versa...

- C'est la réponse que j'attendais.

Un souffle incertain et rauque. Le sang de la jument se glaça. ...Quoi ? Comment ça ?

- Tu dois sentir... cette force.. qui coule en toi... malgré la fatigue...

Il s'avance encore, s'appuie contre la barrière, soufflant, il l'observe. Les oreilles de la Douce, elles, se plaquent doucement en arrière. Comment cela ? Quelle force ? Cette discussion était étrange. Elle ne prenait pas la tournure qu'elle attendait, et cela la déstabilisait. Ronflant des naseaux, elle secoue ses crins emmêlés, choisissant de ne pas se laisser distraire. Mais lorsque ses yeux bleus se repose sur l'Isabelle, son coeur se glace.

Sur sa joue, une unique larme. Son regard troublé par un je-ne-sais-quoi. Pandora l'observe, immobile. Elle n'aurait jamais pensé voir ça. Pas sur cette robe isabelle. Pas sur cette joue-là. Muette, la gorge serrée, elle le fixe, sans savoir très bien comment réagir. Hésitant encore entre son ressentiment et son empathie habituelle. Fronçant les sourcils, elle rendit enfin les armes, et, allongeant l'encolure, elle s'avance pour le rejoindre. Devant leur barrière commune, elle reste interdite.

Elle n'avait jamais osé le toucher. Ni même l'approcher. Elle avait toujours gardé ses distances, et leurs uniques rapprochements avaient été pour le moins violents. Elle ignorait comment il réagirait. Elle ignorait même s'il se laisserait toucher. Pourtant, retenant son souffle, elle effleure sa joue du bout des naseaux, écrasant la larme solitaire. Hésitante, elle ne se risque pas plus loin. Si elle avait osé, elle aurait plongé dans ses crins, ne serait-ce que pour disparaître un instant mais aussi, surtout, pour lui offrir son soutien. Mais elle n'osait pas. Tremblante, elle ne bougeait plus, le nez à quelques millimètres de sa joue, attendant de voir sa réaction.

Elle finit pourtant par ajouter, tout doucement, mais avec un ton sans appel :

- Il faut que tu sortes d'ici.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 3 Mar - 17:22

    Il voyait la Belle s'agiter, mue sûrement par la nervosité ou l'incompréhension. Vice-Versa l'observait. Il n'avait pas été simple avec elle, il comprenait cette réaction confuse. Il espérait qu'un jour, elle lui pardonne. Mais le résultat était qu'elle était toujours en vie et c'est tout ce qui comptait. Par des mouvements incertains et nouveaux, elle s'approcha peu à peu de la Bête. Son cœur s'emportait malgré lui et se sentait même trembler. Le souffle coupé, à si faible distance de Pandora, il se sentait ridicule face à elle. Face à cette guerrière, cette battante.

    Ce n'est qu'un glissement sur sa joue mutilée. Un contact simple, doux, éphémère. L'étalon reste statique. Et pourtant, la Bête en frissonne. Elle lui murmure qu'il doit quitter le repaire mais plus rien n'avait d'importance à ce moment là, si ce n'était elle. Son odeur, son visage si près du sien, ses yeux dans lesquels il se perdait constamment, même dans leurs moments de conflits. Dans un élan brutal mais affreusement tendre, comme s'il ne pouvait plus tenir cette distance pourtant si faible qui les séparait, il tendit son encolure pour plonger ses sombres naseaux dans ses crins. Il inspira, s'enivrant de son odeur. Sa tête lui en tournait. Il remonta jusqu'à sa joue, sa si belle joue maintenant creusée. Avant qu'elle ne repousse son contact précipité, il lui murmure :

    Je ne l'ai pas encore mérité. Toi si.

    Se ressaisissant, Vice-Versa rompit le contact. Il sentait des flammes le dévorer. Plus encore. Ses prunelles d'acier ne quittaient pas la jument du désert, savourant chaque instant qu'il passait en sa présence. Il se sentait à la fois revivre et mourir à ses côtés. L'Isabelle la dévore ainsi de longues minutes mais il ne les voit pas passer.

    Tu as réussi, Princesse.

    Et dans sa voix avait disparu toute ironie. Seulement de la fierté en ressortait et de la joie qu'elle y soit parvenue. La douceur brute à l'état pur.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 3 Mar - 17:50

Je te vois


Tout à coup, l'Isabelle se rapproche, se faufile dans les crins de la Jument. Pandora en perd son souffle, son coeur chavire. Sa peau s'enflamme sous le contact de la Bête. Elle frisonne, n'ose pas se rapprocher davantage de peur qu'il s'éloigne. Et il remonte doucement jusqu'à sa joue, faisant fourmiller les nerfs de la Belle. À son oreille, il murmure :

- Je ne l'ai pas encore mérité. Toi si.

La Jument frisonne. Un frisson désagréable, cette fois, alors qu'il s'éloigne, rompt le contact. Ses yeux, pourtant, ne la quittent pas une seconde.

- Tu as réussi, Princesse.

De la fierté dans sa voix. Mais la Jument, elle, campe sur ses positions. Comment ça, il ne l'a pas mérité ?! En quoi devrait-il le mériter, au juste ?! Il lui suffisait de s'enfuir ! Bon, simple à dire, hein, mais il n'avait pas besoin de quelque approbation pour ce faire ! Elle couche les oreilles, réplique :

- Il n'y a pas à le mériter. Tu veux vivre ? Tu sors d'ici. Tu veux rester esclave des humains, tu restes. C'est un choix, pas une pénitence.

La seconde d'après, elle se radoucit. Elle n'était pas sûre que lui crier ses quatre vérités l'aiderait. De toute façon, elle ne pouvait pas : elle ne le connaissait qu'à peine. Mais elle se connaissait, elle...

- C'est trop tard, Vice-Versa. C'est trop tard pour te laisser abattre par ces monstres. Je te vois.

Dans ses yeux brille un sentiment tout frais. Une sorte de tendresse, d'empathie, que sais-je ! Elle ajoute, incertaine qu'il comprenne réellement ses propos :

- Je n'les laisserai pas te détruire.

Et puis, inconsciemment peut-être, elle se rapproche à nouveau, effleure timidement sa joue, les crins de l'Isabelle chatouillant ses naseaux. Mais cette fois, le contact est plus franc et se veut rassurant.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 3 Mar - 18:29

    Tandis que Pandora s'emportait, Vice-versa lui sourit. Pourquoi s'énervait-elle ainsi ? Il n'y avait pas de raison. Certes, elle avait probablement raison mais l'Isabelle ne voyait pas les choses de cette façon. Il avait un honneur à tenir et il s'imposait des limites à lui même. De la même façon, il fallait trouver le moment propice, hors c'était loin de l'être pour son cas. Lorsque enfin elle s'apaise, sûrement en ayant pris conscience de son emportement trop soudain, elle lui murmure des mots qui l'affecte. C'était loin d'être trop tard et même s'il n'ose se l'avouer, il était détruit depuis bien longtemps. Je te vois. Ces quelques mots résonnaient dans la tête de l'étalon et il ne pouvait s'empêcher d'en être troublé. Il était heureux.

    Et puis, un semblant de promesse. Des dires qui en avait lourd de sens. L'étalon ne vit pas venir le contact de sa Belle. Elle explora un peu plus son corps qu'elle méconnait, allant jusqu'à ses crins emmêlés. Mais il sent davantage de fermeté, un sentiment d'assurance que la jument semblait vouloir lui transmettre. Vice-Versa ne savait pas trop comment prendre ce geste. Paraissait-il si pathétique aux yeux de la jument ? Il ne voulait pas de sa peine. L'Isabelle ne voulait pas qu'elle le voit comme un faible qui a désespérément besoin d’assistance même si c'était vraisemblablement le cas.

    De nouveau, il cherchait l'énergie de lui parler plus longuement en effleurant son encolure gracile. C'était à lui de la rassurer et pas l'inverse. Comment trouver les mots pour lui dire ? Il la savait tellement entêté..

    Voyons, je ne me laisse jamais abattre.
    Il s'éloigne et ses mots, sincères, furent énoncés d'une voix grave. Je sais comment m'y prendre avec eux, je sais comment ils fonctionnent. Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi.

    Il frotte sa joue, doucement, puis termine d'une voix rassurante et calme :

    Je partirais lorsque l'occasion se présentera, inutile de forcer le destin.

    C'était lui qui la protégerait et pas l'inverse. C'était elle qui était en détresse. Et sûrement agissait-elle ainsi pour noyer ses propres chagrins, mais l'étalon ne pouvait lui en vouloir. Il n'y arrivait tout simplement pas. Il évita également de lui demander pourquoi elle était encore ici, mais inutile d'envenimer la situation. La réponse, il la connaissait. Et puis, ce moment si beau, pour rien au monde il ne viendrait le troubler.

    Comme pour lui prouver qu'il était toujours aussi fort mentalement malgré son apparente faiblesse, il s'approcha de ses naseaux pour souffler doucement en fixant ses prunelles tempétueuse, espérant qu'elle y verrait sa détermination et sa lucidité quant à leur situation actuelle qu'il ne pouvait tolérer plus longtemps. Il n'avait plus besoin de ces humains maintenant que la Belle s'en était remise à la Bête.



Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 3 Mar - 20:07

Curiosité


L'étalon effleure son encolure. La jument frissonne doucement, ses sens submergés par un seul spécimen. Son odeur, son contact, sa beauté, sa voix... Sa douce voix. Elle se fit grave lorsqu'il reprit la parole en s'éloignant :

- Voyons, je ne me laisse jamais abattre. Je sais comment m'y prendre avec eux, je sais comment ils fonctionnent. Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi.

En est-il vraiment sûre ? Malgré son air circonspect, l'Isabelle se frotte doucement à sa joue. Le contact la secoue délicatement. Elle frémit, et l'étalon termine d'une voix calme, rassurante :

- Je partirais lorsque l'occasion se présentera, inutile de forcer le destin.

La Jument arque légèrement l'encolure, pas très contente de s'entendre dire la pure vérité. Il était vrai que, ni lui, ni même elle ne pourraient partir sans l'occasion qui le leur permettraient. Cependant, l'étalon trouva bon de lui prouver sa force mentale. S'approcha doucement, plongeant dans son regard de ciel. Mais de toute façon, il n'existait déjà plus que ces deux yeux d'acier, dans le coeur de la Belle. Cela suffisait à la rassurer. En partie du moins.

S'il savait si bien comment il fonctionnaient... comment en était-il arrivé là... ? Mais la Grecque fit taire ses inquiétudes. Visiblement, il n'avait pas envie de continuer sur ce sujet. Mais que dire d'autre ? Elle ne savait rien de lui. Rien de ce qu'il aimait ou détestait, admirait ou dénigrait... Elle ne le connaissait pas. Et ses mots franchirent ses lèvres sans qu'elle ne s'en rende compte :

- Parle-moi de toi.

Surprise, elle coucha ses oreilles, se détourna légèrement. Que lui est-il arrivé ? Qu'est-ce qu'il aime ? Déteste ? Comment a-t-il grandi ? Comment était sa famille ? Sont-ils encore en vie ? D'où vient-il ? Mais elle ne pu se résoudre à lui poser les mille questions qui animaient son regard de ciel.

- Je veux dire... Je ne te connais qu'à peine...


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 3 Mar - 22:16

    Vice-Versa remarqua l'attitude de la Belle se troubler. Elle fascinait l'Isabelle. Sans cesse, elle se posait des questions, s'inquiétait. Mais l'étalon ne lui en voulait pas, bien au contraire. Elle avait les idées claires, c'était une des choses qui la caractérisait. Son désir de contrôle, de quête de certitude. C'était tout à fait légitime face à la Bête. Sa voix traduisit ses pensées et l'étalon laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres brunes. Elle semblait surprise par sa propre audace de poser des mots si francs sur ses doutes intimes. Tentant de se rattraper, elle explicita ses mots. Vice-versa s'attendait à ce type de questions, il fallait qu'elles viennent un jour ou l'autre. Et le moment lui paraissait opportun pour se livrer à Pandora.

    Contrairement à ce que tu pourrais t'imaginer, je n'ai pas toujours vécu auprès des Hommes. Je suis né dans des Terres Sauvages, tout comme toi. Ma mère était loin d'être respectable, le troupeau m'a toujours haït à cause d'elle et m'inculquait mon identité que tu connais. Un Monstre. Une Bête. Je n'ai pas eu le droit à un seul jour de répi, jusqu'à ce qu'ils m'accusent d'un crime que je n'avais pas commis. A partir de là, j'ai vécu en solitaire. Puis la cavalerie m'a capturé et m'a revendu peu de temps après aux bandits, j'étais trop intenable pour eux.

    Il marqua une pause, cette partie du récit trop peu intéressante à ses yeux. Peut-être aussi parce que c'était la plus douloureuse à l'étalon, car ses racines venaient de là, d'un monde qui ne voulait pas de lui. Mais ce qui allait suivre lui permettra sûrement de faire le lien avec sa situation actuelle :

    J'étais comme toi au début, je ne me laissais pas faire. Je cherchais à tout prix à m'enfuir, quelqu'en soit les chatiments qui en résultaient. Là était une de mes nombreuses erreurs. Un autre étalon avait été vendu en même temps que moi, nous nous soutenions moralement. Sauf que lui est allé trop loin. Il avait réussi à s'échapper de son enclos. Les hommes lui ont placé une balle à l'encolure. Il s'est vidé de son sang sous mes yeux. J'étais impuissant.

    Vice-Versa ne savait pas si Pandora ferait le lien avec sa situation, de ce jour où elle a crû passer si près de sa liberté mais, qu'en réalité, elle courrait vers sa mort. Il poursuivit, parfaitement serein :

    Tu te souviens des chevaux sauvages capturés ? L'un d'eux est comme un frère. Il s'agit de Noctis et s'était une partie de sa harde que nous avions rendus captifs. Je lui devais ma vie, il m'avait sauvé à plusieurs reprises par le passé. Alors je leurs ai permi de s'échapper. Les Hommes n'ont rien vu venir parcequ'ils avaient confiance en moi. D'où mon état..


    Il se tut. Vice-Versa n'avait pas l'habitude de prendre la parole aussi longtemps, mais si c'était pour elle, il y prenait presque plaisir. Elle méritait de savoir tout cela, elle qui lui avait accordé sa confiance malgré tout ce qu'il avait pu lui faire subir même si, en réalité, ce n'était que pour la sauver. Il ne pourrait en dire davantage aujourd'hui. Le reste semblait anecdotique à ses yeux. Enfin presque. Il acheva, les sourcils légèrement fronçés et plus sérieux que jamais :

    Echo.. ou du moins ce qu'il en reste. Nous sommes dans le même cas, j'ai aussi un nom du passé qui me hante. Il s'appelle Hidalgo.


    Les contacts physiques avaient disparus, c'était une toute autre alchimie qui se déroulait sous leurs yeux émus et déboussolés. Ils ne savaient plus où ils en étaient tout deux. L'unique chose dont Vice-Versa était convaincu, c'était qu'il ne pouvait plus se passer d'elle. Une tension reignait entre eux, différente. Elle était étrange comme entourée du passé. Oui c'était cela, ils ne savaient plus dans quel monde vivre, ils ne savaient plus comment se définir.

    Un prénom sert à cela, identifier une personne. Mais comment faire lorsque l'on oscille entre plusieurs entités ? Existons nous seulement ?



Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 4 Mar - 13:27

Son Histoire


Malgré qu'elle s'était détournée, le sourire de l'Isabelle n'échappa pas à la Grise. Mais contrairement à ce à quoi elle s'attendait, il ne rechigna pas pour se lancer dans son récit :

- Contrairement à ce que tu pourrais t'imaginer, je n'ai pas toujours vécu auprès des Hommes.

Aussitôt, toute l'attention de la Grecque lui était adressée. Elle n'osait même pas respirer de peur de l'interrompre, qu'il ne se résigne et se taise. Cela lui semblait tellement improbable, de l'entendre ainsi, qu'elle se croyait rêver.

- Je suis né dans des Terres Sauvages, tout comme toi. Ma mère était loin d'être respectable, le troupeau m'a toujours haït à cause d'elle et m'inculquait mon identité que tu connais. Un Monstre. Une Bête. Je n'ai pas eu le droit à un seul jour de répit, jusqu'à ce qu'ils m'accusent d'un crime que je n'avais pas commis. A partir de là, j'ai vécu en solitaire. Puis la cavalerie m'a capturé et m'a revendu peu de temps après aux bandits, j'étais trop intenable pour eux.

Il marque une pause ; Pandora laisse les mots la traverser, l'imprégner et s'ancrer dans sa chair. C'était concis, rapide, mais clair. Elle comprenait enfin, inconsciemment peut-être, pourquoi il était ainsi. Aussi froid, aussi distant. Elle aurait sans doute préféré qu'il s'attarde sur ce passage, mais il en fut autrement :

- J'étais comme toi au début, je ne me laissais pas faire. Je cherchais à tout prix à m'enfuir, quelqu'en soit les chatiments qui en résultaient. Là était une de mes nombreuses erreurs. Un autre étalon avait été vendu en même temps que moi, nous nous soutenions moralement. Sauf que lui est allé trop loin. Il avait réussi à s'échapper de son enclos. Les hommes lui ont placé une balle à l'encolure. Il s'est vidé de son sang sous mes yeux. J'étais impuissant.

Pandora frissonna. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, cependant. Était-ce l'idée de la mort, l'image de l'étalon qui se vidait de son sang, ou le parallèle avec elle-même qui la dérangeait tant ? Un goût de bile remonta bien vite dans sa bouche. Elle l'avait haï. Elle l'avait frappé, même. Alors qu'il avait essayé de la sauver, ce jour-là, avec Maafa. Elle s'en était voulu, mais à cet instant, ses remords atteignaient des sommets. Elle les tu cependant, vu qu'il reprit :

- Tu te souviens des chevaux sauvages capturés ? L'un d'eux est comme un frère. Il s'agit de Noctis et s'était une partie de sa harde que nous avions rendus captifs. Je lui devais ma vie, il m'avait sauvé à plusieurs reprises par le passé. Alors je leurs ai permi de s'échapper. Les Hommes n'ont rien vu venir parce qu'ils avaient confiance en moi. D'où mon état..

Elle s'en souvenait. Même si elle n'avait pas participé à la capture, ni même été en contact avec eux, elle s'en souvenait. Toutes ces âmes libres, enfermées dans des enclos de fortunes... ! Rien que d'y repenser, elle se sent mal.

- Echo... Les yeux de ciel se reposent sur lui, attentifs. Il utilisait rarement ce nom-là. Et quand il le faisait, il était toujours terriblement sérieux. Ses sourcils légèrement froncés, d'ailleurs, la poussait à lui accorder toute son attention : Ou du moins ce qu'il en reste. Nous sommes dans le même cas, j'ai aussi un nom du passé qui me hante. Il s'appelle Hidalgo.

Un nom qui résonna longtemps dans le Silence du repaire.

- Hidalgo...

Répéta-t-elle tout doucement, plus pour elle-même que pour lui. Elle tentait de l'associer à l'Isabelle, de l'imaginer autrement, moins fermé, moins distant, moins blessé... De l'imaginer avec un bon départ dans la vie, où il se serait toujours nommé ainsi. Elle tentait d'imaginer à quoi il associait ce prénom, désormais. Sans succès.

Écho et Pandora n'étaient pas très différentes. Toutes deux étaient gentilles et prêtes à tout pour leurs proches. Mais qu'en était-il d'Hidalgo et de Vice-Versa ? Elle y réfléchissait sans le quitter des yeux, pensive. Puis, enfin, après un long mutisme, elle se résolut à lui parler :

- Et désormais... Que représente Hidalgo à tes yeux ? Est-ce celui que je découvre aujourd'hui, sans masque, sans ironie ?

Une question sincère. À laquelle elle espérait vraiment obtenir une réponse positive. Si c'était cela, elle préférait Hidalgo. Mais d'autres questions la tourmentaient et, plutôt que de l'embarrasser d'une seule qui, peut-être, ne lui conviendrait pas, elle préféra continuer :

- Pourquoi... Pourquoi avoir accepté ce changement d'identité ? Pourquoi être devenu ce qu'ils souhaitaient voir en toi ? Je veux dire... Si cela ne te plaisait pas...?

Probablement encore une question peu discrète. Mais elle préféra conclure :

- Quant à... l'autre étalon... Celui qu'ils ont... Enfin, celui qui avait réussi à sortir... Pandora chercha ses mots un instant, se détournant légèrement pour se cacher. Je suis désolée. Je n'avais pas compris, ce jour-là, avec Maafa, ce que tu voulais dire... Elle marque une pause, achève en baissant légèrement la tête : J'ai été stupide.

Si d'autres questions la tourmentaient encore, elle préféra les taire. Inutile de l'assommer pour le moment. C'était déjà tellement improbable qu'il se livre ainsi !


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 4 Mar - 15:13

    L'étalon savourait l'attention que la douce lui portait, bien que là n'était pas son but. Il n'inventait pas tout cela dans l'objectif de charmer la jument. Non, tout ceci était authentique, tout comme con regard qui ne cessait de s'adoucir face à elle. Après qu'elle eut répétée sa véritable identité, l'étalon l'observait toujours. Mémoriser les moindres traits qui la caractérisaient. C'était ainsi qu'ils restèrent silencieux, elle songeant et lui en contemplation. De nouveau, sa langue se délia pour interroger l'étalon qui accepta en silence toutes ses questions. Puis d'autres suivirent. En réalité, Vice-Versa se doutait qu'elle connaissait les réponses, mais pour fixer ses idées, il y répondrait. Puis, aussi inattendu que regrettable, Pandora se troubla. C'était là ce que Vice-Versa ne voulait pas provoquer en elle, elle qui n'avait pas besoin de davantage de poids à porter sur ses frêles épaules.

    Sa tête s'affaissa. La Belle semblait blessée et détruite. Rongée par un mal que l'Isabelle connaissait. Il ne prit pas longtemps à plonger sa tête mutilée pour entrer en contact avec celle de la jument du Sud, parcourir de ses naseaux sa joue creuse pour finalement relever sa tête, cherchant à capter ses prunelles bouleversées de ses yeux livides.

    Je sais que tu n'avais pas compris. Tu ne pouvais pas savoir, ta réaction était justifiée. Ne t'en veux pas Pandora.
    Il s’arrêta, fermant ses yeux en savourant une nouvelle caresse, joue contre joue. Tout comme Echo pour toi, Hidalgo fait aussi parti de moi. C'est en parti celui que tu vois, oui. J'ai changé parce que c'était une nécessité. Je serais mort autrement, écrasé par les autres. Parfois, il faut faire des concessions, la compassion est l'une d'elle.

    Il observa autour de lui, tous les Hommes étaient partis. Il n'y avait qu'eux et les sinistres bâtiments du repaire. Cette ambiance lourde les avait tous deux forgés. Certes, elle les avait détruit mais elle les avait fait grandir, plus encore, elle les avait rendu fort. Vice-Versa tenta d'expliciter sa pensée d'une voix douce mais toujours grave :

    J'ai aussi une part furieuse en moi, violente, pulsatile. C'est elle qui m'aide à me lever chaque jour et affronter le regard de ces Hommes. C'est de la force à l'état brut. La Furie que tu n'es plus à fait aussi naitre cela en toi. Je le vois. Il prit soin d'inspirer avant de la questionner à son tour. Comment te sens tu ?

    Par là, il entendait énormément de choses. Il connaissait la réponse évidente, banale à cette question mais Vice-Versa se doutait qu'elle y verrait le sens réel. Elle était intelligente et particulièrement douée pour interpréter chaque mot qu'il puisse dire, c'était sa sensibilité, sa façon d'être. Et c'était aussi grâce à cela, cette part morale qui l'habitait qu'il la reconnaissait, elle, Pandora, telle qu'elle était. L'isabelle se demandait toujours pourquoi une jument comme elle, si émotive et prudente pouvait s'attarder face à lui, la Bête furieuse qu'il était.

    De toute évidence, il ne méritait pas l'attention de La Belle.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 4 Mar - 16:16

Comment te sens-tu ?


Douce caresse sur sa joue, la Belle frissonne. Les naseaux de l'étalon laissent une fébrilité brûlante sur la peau grise de la Jument. Doucement, ils lui relèvent la tête, cherchant son regard.

- Je sais que tu n'avais pas compris. Tu ne pouvais pas savoir, ta réaction était justifiée. Ne t'en veux pas Pandora.

Joue contre joue, il se frotte doucement à elle. Tout son corps est traversé d'un délicat frisson. C'est tout juste si ses jambes la soutiennent encore, mais pour une fois, ce n'est pas la fatigue qui est fautive.

- Tout comme Echo pour toi, Hidalgo fait aussi partie de moi. C'est en partie celui que tu vois, oui. J'ai changé parce que c'était une nécessité. Je serais mort autrement, écrasé par les autres. Parfois, il faut faire des concessions, la compassion est l'une d'elle.

Pandora ne répondit rien. C'était... triste. Il n'y avait pas d'autre mot pour décrire cela. Quand on en est réduit à changer du tout au tout pour survivre...

- J'ai aussi une part furieuse en moi, violente, pulsatile. C'est elle qui m'aide à me lever chaque jour et affronter le regard de ces Hommes. C'est de la force à l'état brut. La Furie que tu n'es plus à fait aussi naitre cela en toi. Je le vois.

En est-il vraiment sûr ? Les oreilles de la Belle se couchent. Ce n'est pas sa furie, sa violence ou quoi que ce soit du genre qui forçait Pandora à se lever chaque jour. C'était l'envie dévorante, l'espoir vain et fugace qu'un jour, peut-être, elle retournerait enfin à son Désert. Sans cet espoir, sans cette envie, elle serait déjà morte. Et d'ailleurs, même avec, c'est chaque jour plus difficile.

- Comment te sens tu ?

La Grecque reste silencieuse. Que dire... ? Elle ne se sentait pas forte. Pas furieuse, pas violente. Elle ne se sentait pas bien, elle avait mal aux pieds, ses articulations étaient atrophiées, ses flancs et sa croupes maculées de marques plus ou moins récentes. Sa maigreur était à faire pâlir, d'ailleurs, elle qui avait été si élégante autrefois. Elle se sentait vide, épuisée, lasse. Elle n'avait plus la force d'ouvrir les yeux, à peine celle de respirer et sa seule envie, c'était de retrouver son Désert. Elle ne ressentait plus ni faim, ni soif, juste cette fatigue immense qui la poussait à se recroqueviller et s'endormir. Elle aurait aimé dormir un an, deux, mille, sans jamais se réveiller. Elle aurait aimé ne plus rien ressentir, ne plus rien penser, ne plus rien désirer. Elle aurait préféré mourir plusieurs années plus tôt, avant d'arriver ici. Mais la vérité, c'est que, quelque part, au fond d'elle, elle se sentait déjà morte depuis longtemps.

Mais pouvait-elle vraiment dire tout cela...? Elle ne pouvait s'y résoudre. Le coeur gros à en faire éclater sa cage thoracique, elle se détourne, s'éloigne un peu pour lui tourner le dos. Elle cache les larmes scintillantes qui lui montent aux yeux, sans oser les laisser couler. Il y avait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pleuré. Des décennies, des siècles peut-être même. Mais bon sang, comme elle en avait envie, en cet instant ! Ravalant le noeud qui l'étranglait, elle murmure tout doucement, espérant qu'il n'y percevrait pas sa douleur :

- Peu importe

Tellement de choses s'étaient passées et à la fois tellement peu... ! Elle ne savait même pas par où elle pourrait commencer, si elle devait résumer ses états d'âme. Elle ne pouvait pas.

Elle aurait aimé, à cet instant, avoir le courage d'aller se blottir dans les crins de l'étalon. D'y disparaître juste un instant. Mais elle savait que, jusqu'à maintenant, il avait toujours méprisé ses moments de faiblesse. Il avait su être tellement odieux, par moment, qu'elle n'osait pas lui confier les soins de son âme blessée. Elle était faible, elle le savait. Et il l'avait toujours méprisée pour cela.


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 4 Mar - 20:34

    Et sa question semblait résonner en la jument. Tant et si bien qu'elle s'éloigna de la Bête, se détournant de lui. L'étalon baissa ses yeux et releva sa tête, saisit par la compréhension. Ses oreilles bicolores se glissèrent vers ses crins méchés tandis qu'il épiait du coin de l’œil l'attitude de Pandora. Inutile de parler. Cependant, il n'imaginait pas déclencher une telle réaction. L'Isabelle s'en voulait, il n'avait pas su employer les bons mots. Et sa voix qui s'étranglait pour prétendre à une indifférence. Vice-Versa clôt ses prunelles livides, douloureusement.

    C'était donc cela. Le mâle aurait tant voulu franchir cette barrière qui les séparait. Mais il ne pouvait pas, pas maintenant. Pas dans son état. Mais ce moment arriverait. Cette barrière représentait aussi leurs visions du monde, leurs états d'âmes qui n'en était pas au même stade malgré ce que l'étalon voulait croire. Il recula de la barrière, comme si celle-ci tout à coup, lui rappelait les limites qu'il avait franchi. Sans songer aux conséquences. Restant muet à fixer le sol, il patienta. La jument avait besoin de temps et sûrement de calme. Il n'avait pas le droit de s'imposer à elle ainsi, de la vouloir à lui. Son égoïsme lui donnait une envie soudaine de partir. De continuer à s'acharner sur lui même, de s'oublier comme il l'avait toujours fait. Vice-Versa avait oublié à quel point s'attacher était douloureux. A quel point Pandora lui donnait toutes les raisons de se détester plus encore.

    Il n'y avait aucune pitié dans son regard. Aucun jugement. Aucun dédain. Seulement de la patience. Tout le monde avait des moments de faiblesse. Même lui. Et c'était justement la cas auparavant. De sa voix grave, quoi qu'un peu blessée, il lui demanda :

    Pourquoi te caches tu ?

    Cette phrase, elle aurait pu l'entendre par le passé sortir de sa bouche pour venir la piquer. Mais ici, son ton changeait tout. C'était plus une marque d'affection. Oui, Vice-Versa voulait lui faire comprendre qu'il l'acceptait comme elle était. Avec ses démons, ses moments de faiblesses, ses défauts. Elle n'avait pas à se montrer forte en toutes circonstances avec lui. Ce n'était pas ce qu'il lui demandait. Ce n'était jamais ce qu'il avait souhaité.

    Puis dans un élan de résolution, il retourna à sa position initiale. La tête haute, il tenta d'un murmure grave qui rendait sa voix douce et dans un sourire sincère qu'il croyait avoir perdu depuis longtemps :

    Même si je sais que je ne suis peut-être pas en mesure de dire ça dans mon état, m'accorderiez vous votre attention Princesse.. ?

    Il n'avait jamais aussi craint un autre instant que celui-ci. La peur du refus, du rejet. Que finalement, elle le repousse. Que submergée par l'émotion, elle ne veuille pas de lui. La Bête avait invité sa Belle, essayant d'ironiser ce moment pourtant si particulier, si sincère pour, peut-être, en atténuer la douleur.



Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Jeu 22 Mar - 16:07

Vaincue


- Pourquoi te caches tu ?

Les oreilles de la jument se couchèrent. Mais ce n'était pas le ton railleur qu'il adoptait d'ordinaire. Ce ton-là était grave, voire... blessé ? Elle aurait aimé y croire. Mais elle n'osait pas. La gorge nouée, elle reste immobile, tout muscle tendu, terrorisée à l'idée de faire le moindre geste. Et si elle se retournait et qu'il se foutait simplement d'elle ? Si elle découvrait un sourire moqueur, un air narquois ? Elle n'ose qu'à peine respirer. Dis quelque chose, Vice-Versa, car elle, elle a trop peur de faire ou dire quoi que ce soit... !

- Même si je sais que je ne suis peut-être pas en mesure de dire ça dans mon état, m'accorderiez vous votre attention Princesse.. ?

Le ton grave, la voix presque douce. Comment aurait-elle pu refuser... ? La poitrine labourée par la douleur, elle se retourne, s'avance, sans oser le regarder. Elle ne ralentit qu'à peine pour cacher ses naseaux dans les crins de l'Isabelle, tentant de se blottir contre son encolure. Hélas, la barrière les maintient fermement séparés. Mais cela lui suffit. Elle ferme les yeux, respire son odeur, tente de s'oublier, cachée dans ses crins ondulés. Le coeur gros, les membres tremblants, elle s'abandonne doucement à lui, à ses malheureux soins. Qu'il fasse d'elle ce qu'il souhaite ; elle était de toute façon bien incapable de tenir encore debout toute seule.

ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Dim 25 Mar - 15:13

    Enfin, il entrevit son visage terrassé. Il tenta de saisir son attention mais ses crins négligés lui brisèrent tout espoir. Et elle ne s'arrêta pas, bien au contraire. A son contact, l'étalon sentit son corps s'irradier d'une chaleur ardente. Elle se propagea, rapidement. Pandora atteignit craintivement ses crins emmêlés. Elle s'y abandonna et sembla s'y figer bien qu'il sentait son pouls battre à travers son encolure. Vice-Versa arqua son encolure pour se perdre à son tour dans les siens, fermant douloureusement ses yeux. Ils ne pouvaient s'y résoudre. Cette brûlure le transperce, s’immisce jusqu'à atteindre son corps meurtri, labouré par toutes ses souffrances passées. Et elle, elle était ici, près de lui. Il ne réalisait pas. Elle était toujours là.

    Sa tête remonta le long de son encolure pour la passer au dessus et l'étreindre plus fort encore. La douleur et l'attente de ce contact étaient tangibles. Leurs colères n'avaient tout ce temps était probablement qu'un moyen de se préserver l'un l'autre. Mais cela n'avait pas été suffisant, Vice-Versa avait été odieux. Et pourtant, elle était toujours là.

    Les mots ne pouvaient franchir les barrières qu'il s'était fixé. Cette promesse qu'il s'était tenu, de ne jamais succomber à de tels sentiments. Mais depuis bien longtemps maintenant, il savait que c'était trop tard. Que Pandora l'avait fait se trahir. Mais comment pouvait-il lui en vouloir ? A elle, cette jument qui lui faisait ressentir les folies de la colère tant elle l'agaçait parfois avec son caractère terrible. Et pourtant, c'était ainsi. Et pour rien au monde il ne voudrait qu'elle change. Elle était parfaite pour lui. Et elle était toujours là.

    La bête rouvrit ses pupilles livides pour fixer les arbres inanimés face à lui. Il ne songeait plus qu'à la Belle qui cherchait désespérément sur quoi se reposer. Et elle l'avait trouvé, cette âme qui braverait tout pour elle. L'Isabelle atteindrait le temps qu'il faudrait pour que Pandora se sente mieux pour de nouveau ré affronter la réalité. Lui ne l'avait jamais été aussi peu prêt. Il craignait les instants qui suivraient. Était-elle vraiment sincère ou n'était-ce qu'un moment de faiblesse ? Un besoin de réconfort, peu importe qui se trouvait face à elle ? Lui ou elle ? Que pensait-elle vraiment de lui ? Est-ce qu'elle ressentait les mêmes souffrances que l'étalon ? Qu'importe. Vice-Versa n'avait plus de doute. Après cela, il savait qu'il ne pourrait plus se passer d'elle, cette lumière qui l'élève. Même si cela ne représentait qu'un moment d'égarement pour elle, il resterait.

    Elle. Et c'est tout.



Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 372
Points d'Experience : 195
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 18
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 31 Mar - 11:12

Arrachée


Le coeur battant, immobile, la Belle n'ose qu'à peine respirer. Dans la crainte, une fois encore, qu'il se moque d'elle, elle attend, elle patiente jusqu'à l'heure de la mise à mort. Heureusement, elle ne vint pas. Au lieu de ça, l'Isabelle fourra ses naseaux dans les crins gris, comme pour tenter de la réconforter. Le coeur de la Jument, à cet instant, se perdit dans les tréfonds de sa cage thoracique, heureux d'être enfin écouté. Il se lova tel un renard, ronronnant de plaisir, profitant de cette accalmie pour se reposer. Plus tard, peut-être, il s'attèlera à la lourde tâche de panser ses blessures ; pour le moment encore, il préfère profiter de ce plaisir inespéré. Sous la protection de la Bête, la Belle se sentait bien.

Doucement, les naseaux de l'étalon remontèrent, passèrent au-dessus de l'encolure pour l'étreindre avec plus de vigueur. Pandora ne bouge pas, trop heureuse, soulagée peut-être, de ce contact rassurant. L'espace d'un instant, elle n'était plus au repaire, pus au milieu de cette obscurité et cette poussière. Elle était juste là, auprès de Vice-Versa, et c'était tout. Rien d'autre. Et qu'est-ce que c'était bon... !


Et puis, soudain, le bruit tant redouté. L'accalmie vole en éclat, leur théâtre de bien-être explose. Le loquet de son enclos grince, les pas nonchalant résonnent comme le tonnerre. Pandora ferme les yeux plus fort, tout muscles tendus. Elle se colle autant qu'elle peut contre l'encolure de l'Isabelle... Mais une main ferme attrape son licol, la tire violemment sur le côté, l'arrache à ce contact. La Jument se cabre à demi, hennissant, mais un coup sec sur sa longe la résigne : elle n'avait pas la force de résister.

Pas encore.

Et puis le Serpent l'emmène, et, avant qu'il ne disparaisse de sa vue, la Belle lance un regard inquiet à l'Isabelle. Serait-il toujours là lors de son retour dans l'enclos ? Le reverrait-elle plus tôt, cette fois ? La gorge nouée, un goût amer dans la bouche, elle espère en silence. Et puis la Bête disparaît de sa vue. Et à nouveau, la voilà seule.

Rp Fini pour moi ~

ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #7482D8




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 159
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 18
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   Sam 31 Mar - 21:55

    L'ouïe perçante de l'étalon entendit des bribes de conversation. Il les regarda approcher, redoutant le moment où sa chaleur le quitterait. Dans une rapidité qui désola l'Isabelle, le bandit vint chercher sa Belle, la tirer violemment de lui. Il l'observa avec neutralité, cet homme au regard perfide qui ne lui inspirait que de la haine. Il ne pouvait rien contre lui pour l'instant, inutile d'être hostile. Vice-Versa ne la quitta du regard que lorsqu'il ne distinguait plus ses prunelles tempétueuses.

    Son odeur planait encore autour de lui, sa chaleur, sa douceur, sa douleur. Il resta ainsi immobile, absent, songeant à ce qu'il s'était passé. L'étalon avait du mal à réaliser ce qu'il venait de se passer. Ses sentiments étaient confus et même ne ressentait plus la faiblesse de départ. C'était comme si elle l'avait anesthésié. Ne sachant plus ce qu'il faisait, ni même peut-être comment il était arrivé ici. Hier encore, il était enfermé et seul, battu. Et là, Pandora était contre lui, quelques minutes auparavant. Et s'il rêvait ?

    Et le voilà seul, à son tour. Figé, il ne tourna même pas la tête lorsqu’il entends Sean s'approcher et s'accouder à la barrière dans un sourire sadique. C'était un malin plaisir que de le voir ainsi être autant affecté par cette jument. Il connaissait un nouveau point de faiblesse de l'étalon. Un nouveau moyen de le toucher plus encore qu’auparavant. Dans un ricanement sarcastique, le bandit s'éloigna en marmonnant. Il disait qu'il savait. Et il le criait, maintenant. Oui, son plan était tout fait pour achever sa vengeance contre cette Bête qui a assassiné son frère.



Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Six pieds sous terre - Pandora   

Revenir en haut Aller en bas
 

Six pieds sous terre - Pandora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» COURS / " Des trains sous terre ? Ingénieux ces Moldus"
» LIBRE. Il y a des fois où l'on aimerait disparaître six pieds sous terre.
» MI8 ►on veut tous passer sous le bureau
» Petites énigmes de Jad seif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-