RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Punition ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vice-Versa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 161
Points d'Experience : 86
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 19
Joue également : Nourhya - Little Soul - Antanasia - Bohémien - Adequat - Tsvika

MessageSujet: Punition ♦    Dim 7 Jan - 22:19

    Lors de l'évent précédant ;

    Son sang battait comme jamais en lui. Ses membres tremblant, il s'éloigna en titubant. Il secoua sa tête, les vertiges prenant peu à peu possession de son esprit. Et pourtant il avait les idées claires. Tout était limpide en lui. Sans hésitation, il accouru vers la barrière, réussi à briser le loquet qui maintenait les captifs enfermés. Il croisa le regard doré de son ami. Il était aussi horrifié que lui. Mais il fallait profiter de ce cours instant. L'étalon s'éloigna d'un bond, laissant les sauvages s'enfuir. Il henni, d'une voix puissante, comme un adieu à son plus cher ami. Il les regarda s'eloigner, en quelques secondes à peine, ils avaient disparus. Et le grabuge ne faisait que commencer, les Hommes arrivaient, hurlaient, gesticulaient dans tout les sens. Lorsque les premiers chevaux partirent rattraper les sauvages, l'étalon tenta de s'y opposer. C'était sans compter qu'il fut balayer par un étalon bien plus imposant que lui. La bête d'un mètre quatre vingt s'écroula au sol avec fracas. La dernière vision qu'il eut fut celle de son ancien cavalier, sa tête au sol, dévisagé et broyé sous les coups de sa monture.

    Durant les 6 mois suivant :

    En réalité, Vice-Versa ignorait depuis combien de temps il resterait là et depuis combien de temps il y était. C'était un lieu isolé. Le silence en devenait assourdissant. Il n'avait pas la possibilité de faire plus de deux pas. Aucun faisceau de lumière ne filtrait. On lui apportait de temps à autre de quoi s'alimenter et s’abreuver mais rien de suffisant. Chaque jour, il s'amaigrissait un peu plus. Il était persuadé qu'il finirait ses jours ici. Soit de faim, soit de soif, soit de maladie ramené par les rats qui était la seule source vivante hormis lui. Sentence infligée à cet étalon qui avait fait s'échapper leurs plus belles prises et avait assassiné l'un de leurs hommes. Les jours passèrent, les uns plus difficiles que les autres. Nous aurions pu décrire ô combien il était mal mais.. est-ce nécessaire ?

    Puis, durant une année et demie, si ce n'est deux :


    Un homme le tira d'ici. Sans aucune parole. Il l'amena dans un enclos reculé du repaire. Personne ne croisa leur chemin. De là, il ne voyait personne et personne ne pouvait le voir. Il ne soupçonnait pas même l'existence de ce lieu. Une odeur putride y régnait. L'odeur du sang. De la mort. Mais Vice-versa ne voyait rien. Trop longtemps éloigné du jour, la lumière l'aveuglait. Ses pâles iris ne s'y accommodait pas. Il fermait les yeux, se laissant guider par l'homme. Il n'avait pas la force suffisante pour imposer une quelconque résistance et quand bien même, il avait déjà suffisamment de mal à le suivre, ankylosé de tous ses membres. Il ne cherchait même pas à savoir ce que les Hommes allaient lui infliger.
    Quelques jours seulement après, Vice-Versa avait été laissé seul. Ses membres faméliques ne supporterait bientôt plus son propre poids. Le froid commençant à arriver, l'étalon ne parvenait pas à se réchauffer suffisamment, faute de réserve graisseuse. Il entendit soudainement des bottes claquer contre la pierre, s'approchant peu à peu en sa direction. Il plissa ses yeux, arrivant à distinguer quelques formes floues à présent. Mais le sifflement dans l'air le renseigna bien mieux. La douleur intense sur ses membres squelettiques aussi. L'Homme hurlait de rage en assenant au Monstre des coups de fouet. Des minutes, des heures durant. Il hurlait, pleurait d'une rage sans nom envers Vice-Versa. Lui aussi hurlait à s'en déchirer les cordes vocales. Malgré lui, des larmes coulaient sur ses joues creusées. Sa tête s'écroula au sol, incapable de la relever. Une fois la bête à terre, inerte, le bandit partit. Et ce rituel, inlassablement, se déroulait tout les 2 jours. Puis l'Homme restait moins, criait moins. Le frappait moins. Le nourrissait davantage. Il ne voulait pas que Vice-Versa meurt. Ce ne serait lui accorder qu'une trop belle délivrance qu'il n'a pas mérité. Après tout, ce monstre avait assassiné son frère.

    Alors il lui laissa l'automne pour se remettre. Ses plaies les plus superficielles avaient rapidement cicatrisé. Mais les plus profondes, les plus nombreuses, étaient encore bien visibles et béantes. Elles disparaitront d'ici la fin de l'hiver qui approchait. Mais son âme, elle, en garderait une marque indélébile.
    Le Voleur arrivait maintenant à se tenir debout et sa vision allait mieux qu'à sa sortie mais gardait des séquelles. La lumière intense l'aveuglait et son temps d’accommodation était bien plus long que la normale. Néanmoins, ses autres sens s'étaient nettement développés, notamment son ouïe, plus fine que jamais. Son poids était toujours bien inférieur à autrefois, mais c'était tout de même mieux. Disons que c'était le minimum pour qu'il puisse supporter le poids d'un Homme et de son harnachement. Le Bandit face à lui était plus cruel que son défunt frère. Et diaboliquement intelligent. Le regard enragé de Vice-Versa ne l'avait pas fait bronché une seul fois. Il n'avait pas une once de pitié pour cet étalon et ne le laisserait pas mourir tant qu'il ne l'aura pas décidé. L'Isabelle avait compris les nouvelles règles du jeu. C'était le bipède face à lui qui forgerait son destin. Il était entièrement sous sa dépendance. Ce n'était que le début de sa pénitence.


Spoiler:
 

Merci Pandora chérie ♥:
 

Spoiler:
 


Malice - Dreamworks (c)
DC : Little Soul - Antanasia - Bohémien - (Adequat) - Tsvika & Nourhya .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Punition ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ma punition,ouin!!!
» Punition Naturelle [ Libre ]
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Haao,Surplis du Lycaon de l'étoile Céleste dela Punition[ok]
» L'art de la punition, ou de la bêtise !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-