RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moonrise
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 64
Points d'Experience : 52
Date d'inscription : 19/11/2017

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Dim 19 Nov - 21:01





Moonrise

« Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe. »




— Carte d'identité.
Prénom :
Moonrise.
âge :
8 ans.
origine :
Moonrise est née sur les terres sauvages de ce monde.
famille :
Cela fait des années que la belle n'a plus de famille.
genre :
Jument.
génétique :
Moonrise n'a pas de race définie, personne ne sait d'où elle vient. Sa silhouette fait penser aux premiers abords à celle d'une arabe, mais nul doute qu'en regardant d'un peu plus près elle ne résulte que d'un croisement.
groupe :
Cow-Boys
grade :
Cheval de guerre.

— Personnalité.
Moonrise, que dire de toi ? Il y a tellement à penser, mais si peu à dire. Il est vrai, tu es une jument des plus complexes, même si tu ne laisses rien paraître. Noble, gracieuse, élégante, de par ton attitude et ta robe d'ébène tu imposes le respect, tu attires le regard, inévitablement. Chanceuse ! Il faut le reconnaître, tu es charismatique sans même le vouloir. Mais cette attention que tu attires, au fil du temps, tu as appris à la détourner. En effet, tu es des plus froides et mystérieuses ; quiconque tente de percer ton regard ne se heurte qu'à un mur de glace, quiconque tente de creuser dans les profondeurs de ton coeur ne se heurte qu'à un mur de pierre. Car c'est ainsi que tu es faite : d'os et de chair, de glace et de pierre. Méfiante et solitaire, tu es franche et froide mais beaucoup trop perspicace ; souvent lorsque tu es à cran, tu piques là où ça fait mal, tu balances la vérité qui dérange. Et c'est sans pitié que tu injectes ton venin, que tes mots se transforment en un véritable poison. Car tu te fiches bien de ce que ça peut leur faire, à eux, qui ignorent encore tout ; les sentiments n'ont pas leur place dans ce monde cruel, tu l'as bien compris. Tu les méprises pour leur faiblesse, leur ignorance ; et c'est pour cela que tu ne leur parles que peu.
Cet état d'esprit fait de toi, belle Moonrise, une jument forte et courageuse. Tu n'as plus peur de mourir, plus peur de rien, et tu penses que cela te rend invincible. L'inconnu, le danger, tout cela ne t'effraie pas ; au contraire, tu adores ça. L'adrénaline est la seule chose qui te fait sentir vivante, qui te rapproches de ton passé, de ta liberté.
Parce que oui, tu es née et resteras sauvage au fond de ton coeur jusqu'à la fin de ta vie. Les hommes, ces monstres, sont ceux qui ont fait de toi ce que tu es désormais, et tu leur en veux indéniablement. Mais ici, chez les cow-boys, tu ne bouges pas, tu te fais discrète et, bien qu'anciennement rebelle, tu te fais docile désormais. Eux et toi semblent avoir trouvés un compromis : tu les portes, les rends un peu plus charismatiques lorsqu'ils sont sur ton dos, et en échange ils te chérissent et te nourrissent généreusement. Que demander de mieux ? Ta liberté, tu n'as pas fait une croix dessus, mais tu la fais taire au fond de toi. Car c'est ce que tu fais, tout garder au fond de ton être.

    — Histoire.

Moonrise, jument de la lune. C'est la seule chose que tu sais sur toi, tes origines ; née à la nuit tombée sous l'astre qui t'a donné ton nom, dans des contrées lointaines, tu ignores tout du restes de ta vie de pouliche. Où es-tu née ? Comment as-tu atterri entre leurs mains sanguinaires ? Tu étais bien trop jeune pour en avoir gardé le souvenir, mais tu as pu en déduire que tu étais également bien trop jeune pour être ainsi privée de ta liberté.
Tes premiers souvenirs remontent à cette époque où tu étais encore bien innocente et naïve - tout cela ne te rajeuni pas belle Moonrise, tout cela te paraît si lointain. Jeune, frêle, mais belle, tu as vite captivé leurs regards et su tu démarquer des autres chevaux. Après tout, tu avais atterri au sein d'un élevage où tu étais la seule dans ton genre ; noire parmi les blancs, fragile parmi les forts. Ils étaient si grands, si beaux, si vaillants tes compagnons ! Mais les hommes, eux, n'avaient d'yeux que pour toi, l'ébène à la si jolie silhouette. Ils t'ont vendus sur un marché miteux, et tu n'avais conscience de rien. Tu adorais ça toi, voir du paysage !

Et bien, tu en as vu. Bien plus que tu ne le pensais, bien plus que jamais tes cauchemars ne te le rappelleront. On t'a vendue au diable, tu en es certaine ; l'homme, le plus cruel d'entre tous, qui aime trahir, blesser, tuer. Tu avais atterri dans ce qu'ils appelaient "l'armée". Tout était bien plus propre que dans la petite ferme que tu avais connue, les chevaux étaient plus nobles, plus musclés, plus froids aussi. Les hommes étaient plus formels, plus sérieux. Quel était ton rôle dans ce tableau si différent de celui que tu connaissais ?
Dès ton arrivée, un homme petit mais trapu a fait de toi sa propriété, t'as posé une selle sur le dos, et est monté. Pourquoi était-il sur ton dos ? Qu'avait-il mis dans ta bouche, qui te faisait si mal lorsqu'il tirait dessus ? En plus de te faire mal, il était lourd, et brusque. Ses pieds te tapaient dans le flan, sa voix de serpent criait fort dans tes oreilles. Tu n'y comprenais rien, et tu étais paniquée. Alors, chère Moonrise, tu commis ta première erreur : ce fut de le défaire de ton dos. Dès lors on te fouetta, pendant des semaines, jusqu'à ce que tu acceptes sa présence. Tu le haïssais, mais tu devais te soumettre pour ne pas risquer de perdre ta vie. Tu pensais que les choses allaient changer, mais tu te trompais ; même une fois sur ton dos, il en redemandait toujours plus. Il fallait galoper, encore et encore. Ecouter le bruits assourdissants de leurs monstres cracheurs de feu, encore et encore. Docilement, sans peur. Si tu bronchais, c'était le fouet.

Ta robe d'ébène, autrefois belle et luisante, était devenue terne et couverte de ton sang. Tu t'habituas à cette souffrance pendant un temps, jusqu'à la découverte d'une toute nouvelle forme de torture : celle qui te prenait par les tripes, par le coeur. Une souffrance psychologique qui ne s'effacera certainement jamais de ton esprit, encore provoquée par l'homme : la guerre.
Un jour on vous sorti des écuries, les autres chevaux et toi, pour ne plus jamais vous y ramener. Tu avais senti que quelque chose ne tournait pas rond, mais ce que tu allais vivre était loin de tout ce que tu pouvais imaginer. Comme on te l'avait appris, tu galopais tout droit, toujours tout droit, à travers les coups de feu et de canons. Mais cette fois était différente. Les chevaux avec qui tu t'étais entraînée, ils tombaient. Ils ne se relevaient pas. Les hommes, eux, criaient à pleins poumons de tous les côtés ; un vacarme comme tu n'en avais jamais entendu, l'enfer comme tu ne l'avais jamais vu. Tous mourraient, devant toi, à côté de toi, et cela pendant des jours, des semaines. Un jour, ton cavalier tomba ; une délivrance à tes yeux, tu continuas de galoper toujours tout droit. Tout ce que tu voulais, c'était te sortir d'ici.

Puis un coup de feu, un cri, et plus rien d'autre que le vide.

Pour la seconde fois, belle Moonrise, tu te réveilles dans la lumière de l'astre à la couleur si pure. Là où tu es, tout est calme et silencieux. L'air frais caresse délicatement ta robe d'ébène, se fraie un chemin entre tes crins. Quel est donc ce paradis dans lequel tu t'es réveillée ? Soudain, tu te souviens ; la guerre, le sang, les canons. La mort. Es-tu morte ? Peut-être préfères-tu l'être, si c'est pour revivre ce qui jamais ne s'effacera de ta mémoire. Méfiante, aux aguets, tu tentes de te lever, en vain. Ta jambe est prise entre deux bouts de bois qui t'empêchent de la plier. En une fraction de seconde tu comprends tout ; où tu es, pourquoi tout est si calme, pourquoi tu ne peux pas bouger. Tu le sais, maintenant que tu ne leur es plus utile, ta vie ne leur importe que peu. Ce pré est ton dernier souvenir, le sifflement du vent un tendre requiem. Tu peux la sentir désormais, cette odeur si particulière qui ne t'a fallu qu'un instant à mémoriser ; c'est celle de la faucheuse, qui semble t'attendre de pied ferme.

Combien de temps restes-tu dans ce pré sali ? Une journée, peut-être deux, avec pour seule compagnie chaque nuit l'astre qui t'a donné ton nom. Au matin du troisième jour, un homme vient te rendre visite ; instinctivement, tu ne le laisses pas t'approcher. Mais, tu dois l'avouer, il te paraît plus doux que ceux que tu as pu connaître. Après tout, s'il vient te conduire à la faucheuse, il peut bien se le permettre. Mais pourquoi te parle-t-il tant ? Pourquoi te dire son nom, pourquoi te complimenter si c'est pour te tuer ? Ce n'est pas dans une usine qu'il t'emmène, c'est dans un van. Blasée, perdue, tu te laisses conduire à ton rendez-vous avec la mort. Le voyage s'éternise, encore et encore. Quelle est ta surprise lorsque tu découvres le paysage qui s'offre à toi quand les portes se rouvrent enfin ! Loin de ce que tu as pu connaître jusqu'à présent, tu te trouves dans un véritable désert. Un air chaud, des plaines sablées à perte de vue, et là, au beau milieu de tout ça, un fort. Belle Moonrise, c'est le début de ton aventure avec les cow-boys, et ton cavalier Alexeï.



    — Physique.

Belle Moonrise, à défaut de t'avoir offert une vie de rêve, la nature t'a donné quelque chose de tout aussi précieux : la grâce. Tu es fine mais musclée, noble mais élégante, mystérieuse mais charismatique ; tu as beau trouver cela futile, tu resplendis comme la lune.
C'est ta robe noire et profonde comme l'ébène qui te donne tes airs si mystérieux et tes yeux bleus comme l'azur qui te rendent si froide. Pourtant, à travers eux se reflètent la profondeur de ton âme et les abysses de ton coeur ; tu n'y peux rien, mais leur tendance à tirer vers le noir fait qu'ils sont d'une telle profondeur que, malgré toi, ils en deviennent expressifs.
Tes crins quant à eux sont tout aussi sombres que ta robe. Ne l'oublions pas, tu es un cheval de guerre ; apparences obligent, ils sont souvent courts en temps de guerre et plutôt longs le reste du temps.
Tes seules particularités sont ses deux petites pelotes que tu arbores sur la tête : une semblable à la pleine lune, de taille moyenne entre tes deux yeux, et une plus petite juste au-dessus de ton nez. Elles font un peu tâches mais crois-moi, c'est ce qui fait tout ton charme.


    — Derrière l'écran.

pseudo :
Granite.
âge :
17 ans.
où as-tu trouvé le forum ? :
Par partenariat.
comment le trouves-tu ? :
C'est un équin, avec un joli design et une bonne activité ; tout ce que j'aime :titcoeur:
as-tu lu le règlement ? mets-en la preuve :

quels sont tes double-comptes si tu en as ? :
//
S'agit t'il de ta première expérience en RP ? :
Nope, mais je reprends du service après une longue pause, soyez indulgents

Base ©️️ _Viviie & darkpoison — Modification, ajout et ajustement ©️️ Arnumera
Droit d'utilisation exclusif à Spirit RPG, aucune modification ni redistribution n'est autorisé sans mon accord.




Dernière édition par Moonrise le Lun 20 Nov - 23:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1111
Points d'Experience : 397
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Dim 19 Nov - 21:16

Coucou Moonrise !

Bienvenue Chose

Bon courage pour ta fiche ! Hâte d'en découvrir plus :^^:

Pour ce qui est du grade, le cheval du lieutenant est réservé mais tu as la possibilité d'être cheval du Sergent si tu envoies un RP test à un membre du staff.



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Freeze
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 110
Points d'Experience : 43
Date d'inscription : 15/01/2016
Age : 21
Localisation : S'ébroue dans le coral
Joue également : Oracle et Voodoo

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Lun 20 Nov - 2:17

Bienvenue !


(c) L.O.G & DreamWorks

Merci ma Smithsou ♥:
 
Freeze: #c48046
Matthew: #5874a2

DC - Oracle /Voodoo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grondelierre
telle l'Hirondelle qui sait que le monde est dangereux car il la jalouse du Ciel
avatar
Messages : 125
Points d'Experience : 58
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Lun 20 Nov - 14:12

Bienvenue ! J'aime beaucoup ce que j'ai lu sur ta fiche, j'ai hâte de voir cette juju ! (TeamLuneenforce)



Bête Sombre, Divine jument, Célèste créature.


Grondelierre, actuellement chez les Nashoba, monture d'Amarok
©️me

Spoiler:
 

DC: April, River, Tango & Lucifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nightcore
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 818
Points d'Experience : 15
Date d'inscription : 16/06/2013
Age : 17

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Lun 20 Nov - 14:54

Bienvenue parmi nous ! :titcoeur:


N i g h t c o r e

Colo' by Shoah ♥

Les cadeaux, merci Odin et Avasha ♥:
 

56 roses dans mon bouquet, merci à tous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moonrise
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 64
Points d'Experience : 52
Date d'inscription : 19/11/2017

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Lun 20 Nov - 23:50

Merci beaucoup pour votre accueil chaleureux !
J'en ai fini pour la présentation (l'histoire est un peu bâclée, mais elle aurait été bien trop longue autrement), il ne me manque plus qu'un joli kit. Et pas de soucis pour le grade, je vais rester là-dessus pour le moment :^^:


Moonrise
"Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."


Merci à mon Secret Santa

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caruso
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 1140
Points d'Experience : 435
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 23
Localisation : Jamais loin.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    Mar 21 Nov - 18:27

    Je te souhaite la bienvenue sur Spirit RPG, Moonrise ! =D

    Ta fiche est en règle et ton kit t'attends, tu es donc validée ! Je te donne ta couleur et ton rang. Tu peux désormais commencer à RP ! Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.spiritrpg.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."    

Revenir en haut Aller en bas
 

Moonrise - "Tell me again, how the sun loves the moon so much that he dies each night, so she can breathe."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Misery loves my Company.
» •Misery Loves My Company•
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» seung joo - "i love rap like a fat kid loves cake" - FINISH
» We run things, things don't run we! Remember only God can judge us, forget the haters cause somebody loves you! (Méliz)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: PERSONNAGES :: Présentations :: Présentations Validées :: Cavalerie US-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet