RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission] La Gravité selon Isaac Newton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1148
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Lun 11 Sep - 13:21


" La Gravité selon Isaac Newton "

Mission commune n°5 - Sidka



La matinée était déjà bien entamée, mais Aiyana était déjà en pleine exploration sur les terres du Cimarron. Un poulain avait disparu depuis quelques heures, au grand désarroi de sa mère. Personne ne savait où il était allé. Personne ne savait pourquoi il n'était toujours pas revenu. Naturellement, la jeune jument pie s'était proposée pour aller à sa recherche. Après tout, elle connaissait bien les terres qui les entouraient. Elle les avait foulées de nombreuses fois, à la recherche de sa propre mère. Et puis, ce matin, elle avait envie de penser à autre chose. Partir en expédition, mais pas pour chercher sa mère. Elle avait besoin d'occuper son esprit différemment. De penser à autre chose.

Depuis sa rencontre avec Aeshma, près de la rivière et du camp indien, elle n'avait cessé de penser à la nouvelle vie qu'elle voulait mener. Elle se demandait si elle avait réellement le droit de laisser tomber les recherches. Si c'est ce qu'elle voulait vraiment, finalement.

Mais aujourd'hui, son esprit était ailleurs. Elle devait à tout prix retrouver ce poulain. Alors, elle était partie rapidement vers l'est. Souvent, les poulains trop curieux se dirigeaient vers là bas, à la découverte d'un nouveau monde. Seulement, Aiyana savait aussi que les humains étaient aussi installés dans cette direction. Elle les avait déjà aperçus plusieurs fois. Les minutes étaient donc comptées. Il ne fallait pas que le jeunot soit repéré par les bipèdes. Sa vie était en jeu.

Les paysages défilaient un à un. La jeune jument alternait son allure en fonction du lieu où elle se trouvait. D'un pas assuré, elle guettait les environs, à la recherche du moindre indice. Malheureusement pour elle, aucune trace n'était visible sur le sol. La pluie n'était pas tombée depuis quelques jours, rendant la terre trop sèche. Alors, elle tentait de suivre les odeurs qu'avait pu laisser le poulain.

Après avoir traversé des plaines et des forêts, Aiyana arrivait maintenant vers des terres plus fertiles. Un peu plus loin, quelques pommiers dominaient une sorte de petit champ à découvert. Une odeur l'avait guidé jusque-là. Non pas l'odeur des pommes, très certainement mûres et délicieuses, mais plutôt l'odeur d'un de ses semblables. Et son odorat ne l'avait pas trompé. Juste là, accroché à une branche de pommier, le malheureux poulain était pris dans un piège posé par les humains.

La jument pie s'approcha de lui en trottant, tout en s'assurant qu'aucun humain n'était dans les parages. Après avoir demandé au jeunot s'il allait bien, celui-ci lui expliqua tout bonnement qu'il voulait simplement manger une pomme, avant qu'il se retrouve dans cette position fort inconfortable, avec un des membres en l'air.

Aiyana ne put s'empêcher de rire devant l'innocence du petit. La gourmandise avait toujours été un vilain défaut, et celui-ci avait sûrement reçu une bonne leçon qu'il n'était pas près d'oublier. Cependant, il fallait maintenant faire vite pour le libérer. Les humains n'allaient sûrement pas tarder à venir inspecter les lieux afin de regarder si leur piège avait fonctionné.

Assez maladroitement, la jeune jument essayait de décrocher le nœud qui maintenait la jambe du petit gourmand, sans réellement y parvenir. Ce dernier était solidement attaché, et rien semblait vouloir l'en détacher. En vain, elle tirait avec ses dents sur les cordes, ce qui ne faisait qu'empirer la situation. Dans un souffle de désespoir, elle se demanda si elle avait vraiment bien fait d'accepter cette mission seule ..



© Yamashita sur épicode et modifié par Aiyana







Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidka
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1010
Points d'Experience : 238
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 23
Localisation : Chez les Indiens

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Lun 18 Sep - 2:00

Sale journée. Les nouvelles recrues des montures de guerre n'y comprenaient vraiment rien ! Ils ne prennent d'ailleurs pas grand chose aux sérieux. Je ne savais pas comment Artahel faisait pour les supporter. Il était bien trop patient. Comme j'en avais franchement marre, j'ai décidé de m'envoyer praire pour prendre une pause. Ma patience n'était pas légendaire, mais elle l'était encore moins quand je voyais le comportement pitoyable de la "relève". C'est donc la mâchoire bien serré et l'épaule douloureuse (des vieux relents d'une vieille blessure) que je me dirigeai vers la rivière. Peut-être qu'un bain glacé me changerait les idées.

Je jetai un coup d'oeil à ma droite, lorgnant le sommet des montagnes. Où pouvait-elle bien être ? Elle m'avait quitté en me disant qu'elle reviendrait, mais voilà quatre saisons que j'ai entendu sa douce voix. J'arrachai mon regard des pics enneigés et ravalai ma salive amère. Partie à la recherche de son père. Pouah ! Comme quoi, les paternels ne trouveront jamais une place tendre dans mon coeur et mon esprit. Mon propre géniteur avait été franchement minable, je ne pouvais pas croire qu'un père disparu depuis des lustres pouvaient apporter de plus à l'existence de quelqu'un. Mais qui étais-je pour juger ?! "Un pauvre guerrier déchu, qui ne fait que grincher" : voilà ce que les jeunots disaient dans mon dos. Argh. Je frappai de mon sabot une pierre qui vint s'écraser dans la rivière qui l'engloutit aussitôt. Qu'importe ce qu'ils disent de moi.

Bientôt, je trouvai le passage, l'endroit où la rivière n'était pas forcément le plus calme, mais où des pierres permettaient de traverser de l'autre côté. Rapidement, je fus de l'autre côté de la berge et me retournai pour observer les terres indiennes. Je restai là, pensif, plusieurs minutes avant que le vent ne se lève et m'apporte une odeur sucrée et fraîche. L'automne pointait de son nez et avec elle, l'odeur des pommiers mûres. Tranquillement, je quittai mon point de vue et me dirigeai vers les arbres fruitiers. C'était un lieu où tous allaient et venaient comme bon lui semblaient, les indiens n'ayant jamais voulu étendre leur terre au delà de la rivière. De ce fait, beaucoup de sauvages venaient dans les parages, mais rare était les captures dans ce lieu. Les arbres étaient tricotés trop serrés pour permettre quoi que se soit.N'étant pas particulièrement affamé, je décidai de partir à la recherche de la plus belle pomme qui soit.

Quelques minutes entamées dans ma recherche, j'entendis un son plutôt suspect. Des plaintes et des pleurs, venant de pas très loin. Les sourcils froncés, je lâchai un profond soupir. Si c'était un des poulains du camp, je me promis que je n'allais pas me retenir de le gronder fermement. Mais en m'approchant tranquillement entre les arbres, je m'aperçu qu'il ne s'agit pas d'un des poulains du camp des indiens. Je ne les connaissais certes pas tous, mais la plupart m'étaient familier ou arboraient des peintures typiques des indiens. Celui-là, non. Je restai un moment à l'observer se débattre. Le jeunot semblait prisonnier d'un piège, mais un piège qui ne lui était pas destiné. Je me demandais comment il allait s'y prendre, car clairement la stratégie qu'il employait depuis plusieurs minutes ne fonctionnait pas du tout. C'était plutôt distrayant, tout compte fait. Je trouvai une pomme non loin et la mâchai nonchalamment, en gardant un oeil ouvert. Si les bruits qu'il faisait m'avait attiré ici, qui d'autre que moi était ainsi caché à couvert, en train de l'observer ?

Justement, une jument apparue entre les arbres. J'avais failli être surpris, car sa robe pie l'avait légèrement camouflé. Après lui avoir dit quelques mots, je cru un instant qu'elle allait lui passer un savon ou le consoler (c'était peut-être sa mère, après tout !), mais comme moi, elle avait l'air de trouver la situation comique et éclata de rire. C'était un rire agréable, claironnant et aux notes justes. Un rire de rossignol. Je pris une autre bouchée de pomme, en observant la suite, les oreilles bien droites, les prunelles rivées sur la scène.

Beaucoup plus pressée que moi, elle commença à s'attaquer aux cordes, mais de la mauvaise façon. Elle sembla s'en rendre compte car elle se recula et poussa un lourd soupir. Je finis tranquillement ma pomme en m'approchant finalement des deux. Le poulain semblait complètement abasourdi de me voir émerger comme une fleur d'entre les troncs et je lui envoyai un clin d'oeil en avalant le coeur du fruit. Puis, je me tournai vers la jument.

-Vous ne vous y prenez pas vraiment de la bonne façon, lui fis-je remarquer, patiemment. C'était certes un piège de la main des hommes, mais il y avait une manière très simple de défaire le tout. Et elle semblait assez intelligente pour y arriver. Avec un petit coup de pouce de la part d'un bon samaritain. La journée s'annonçait déjà mieux.


Sidka, Sid', Swid', Sidounet ... Le Guerrier!
"If this was meant for me, why does it hurt so much ? If you're not meant for me, why did we fall in love ?"
Spoiler:
 
35 roses, merci
]http://img11.hostingpics.net/pics/801007OpaleetSidkasigna.png Opalou et Sidounet! Merci à Papale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1148
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Lun 18 Sep - 19:00


" La Gravité selon Isaac Newton "

Mission commune n°5 - Sidka



Avant même qu'Aiyana ait fini de soupirer tout en se demandant comment elle allait bien pouvoir détacher le jeune garnement, un étalon à la robe café et aux crins délavés arriva de nul part, comme si de rien n'était. Bouche bée et les yeux fixés sur lui, la jument le regarda se poser à côté d'eux, alors qu'il mâchouillait un reste de pomme. Elle nota tout de même que l'étalon avait eu le même effet sur le poulain. Ce dernier l'avait regardé d'un air tellement ébahi qu'Aiyana ne put s'empêcher de sourire face à sa réaction plutôt comique.

Par prudence, la pie avait quand même amorcé un pas en arrière, permettant de garder une distance respectable entre l'étalon et elle. On ne savait jamais comment pouvaient réagir ces bêtes-là. De plus, elle avait bien senti l'odeur que l'étalon transportait avec lui. C'était la même que celle qu'Aeshma portait. L'odeur d'une autre espèce. Une odeur de bipèdes. Ceux qui se regroupaient un peu plus en bas, non loin de la rivière.

D'un rapide coup d'œil, elle s'assura aussi que l'étalon était venu seul. De ce qu'elle avait comprit de sa conversation avec la jument caramel, les chevaux indiens avait un humain qui s'occupait d'eux. Qui sait, peut-être que celui de l'étalon n'était pas très loin d'ici ? Même si visiblement ça n'avait pas l'air d'être le cas..

"Vous ne vous y prenez pas vraiment de la bonne façon."

Aiyana regarda l'étalon d'un air blasé avant de soupirer une nouvelle fois. Ça, elle l'avait bien compris, et elle n'avait vraiment pas envie de perdre son temps avec un étalon qui se contentait de commenter ce qu'elle faisait. Son ton avait certes était bienveillant et patient, mais la jument n'aimait pas qu'on lui fasse remarquer ce qu'elle n'arrivait pas à faire. Un brin agacée, et surtout pressée de libérer le jeunot qui n'arrêtait plus de râler, elle tenta une nouvelle méthode. Elle avait réellement envie de montrer à l'autre qu'elle y arriverait bien toute seule. Cette fois-ci, elle s'attaqua directement aux nœuds, mais ce nouvel essai s'avéra à nouveau inutile.

Alors, elle se recula de quelques pas. Elle observa encore une fois comment l'attirail de corde pouvait bien être détachée. Mais non, elle ne savait pas comment ce foutu piège pouvait se défaire. Décidément, ce n'était pas son jour. Elle qui voulait se "libérer les idées", voilà qu'elle se retrouvait à devoir détacher un bambin un brin agité et râleur, tout en se faisant observer par un étalon. Il était malgré tout attrayant, c'était déjà ça.

Alors, elle se tourna à son tour vers l'étalon, avant de plonger ses yeux intenses dans les siens. Il fallait qu'elle l'admette, elle avait besoin de son aide.

- Hm.. Savez-vous comment défaire ces cordes ?

Son ton avait été timide, sûrement trop, mais elle n'y pouvait rien. Alors, elle attrapa une pomme, l'air de rien. Ça l'aiderait peut-être à se détendre après tout ..

__

Blabla Aiya' : #b5182e

© Yamashita sur épicode et modifié par Aiyana







Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidka
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1010
Points d'Experience : 238
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 23
Localisation : Chez les Indiens

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Mer 20 Sep - 2:45

La jument prit un air un peu blasé, mais malgré tout, je pu lire un soupçon d'amusement dans ses prunelles vertes. Un sourire en coin se glissa sur la commissure de mes lèvres. Têtue, mais au sens de l'humour. On pouvait travailler avec ça, me dis-je, en avallant mon dernier morceau de pomme.

Comme si elle voulait me montrer qu'elle y arriverait toute seule, elle reprit d'assaut le noeud sans m'adresser la moindre parole. Je restai là, à les observer d'un air critique, comme si j'évaluais leur performance. Le poulain m'amusait beaucoup, bien que je ne le laissai pas paraître. Il avait l'air complètement déboussolé par ma présence et n'arrêtait pas de faire aller son regard entre la pie et moi. Je lui fis un signe de tête, voulant lui indiqué qu'il était entre bonne mains. Il n'eut pas l'air de pigé et continuait de se plaindre alors que la jument faisait de son mieux, vu ses connaissances limités en matière de pièges humains (enfin, j'imaginais).

Je la regardai se débattre à coup de dent sur le noeud, mais je savais que c'était probablement peine perdu. Comme de fait, elle se recula quelques instants plus tard, beaucoup moins résolue qu'avant. Le petit eut un air complètement démolie et il se mit même à chigner qu'il voulait sa mère. Bon, y'allait-il falloir que je m'en mêle ? Mon jeu de mot failli me faire pouffer de rire, mais je me retins juste à temps. La jument se tourna au même moment vers moi et me coupa le souffle de ses prunelles qui allaient si bien avec le paysage. Je faillis m'étouffer avec les noyaux.


- Hm.. Savez-vous comment défaire ces cordes ?

Dans un élan d'arrogance bien mal placé, je voulu lui montrer ce que je savais faire et du même coup, l'impressionnée. Ah, l'idiotie masculine. J'ignorai pourquoi j'avais agis comme ça. Après tout, elle avait été assez humble pour demander de l'aide en acceptant avec grâce sa défaite, ce dont aucune jument (ou presque) de ma connaissance n'aurait pu faire. J'aurais dû saisir ce moment pour finir cette histoire vite faite et continuer mon chemin.

- Si vous insistez, fis-je, mon altruisme frôlant l’hypocrisie.

Je m'approchai donc du gamin prisonnier alors que celui-ci ravalai ses larmes. Il me regardait de ses grands yeux d'enfants qui réalisait qu’enfreindre les règles n'était pas aussi bien qu'on le pensait.

- Allez courage petit, c'est bientôt fini, lui glissai-je au passage. J'espère que tu te tiendras à carreaux maintenant, hm ?

Puis, en tirant au bon endroit et en donnant un léger coup de sabot à un autre endroit, la corde perdit toute tension et le petit dégringola au sol, libre.

Satisfait, je me tournai vers la jument, prêt à recevoir son admiration, quand une pomme atterrit en plein sur mon crâne. Je flanchai légèrement sous le choc et lorgnai de mes yeux dorés l'objet rouge qui venait de me donner un air complètement idiot. Puis, je réalisai que j'avais été un parfait imbécile et je m'esclaffai à la vue du parfait fruit au sol.



Sidka, Sid', Swid', Sidounet ... Le Guerrier!
"If this was meant for me, why does it hurt so much ? If you're not meant for me, why did we fall in love ?"
Spoiler:
 
35 roses, merci
]http://img11.hostingpics.net/pics/801007OpaleetSidkasigna.png Opalou et Sidounet! Merci à Papale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1148
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Mer 20 Sep - 20:04


" La Gravité selon Isaac Newton "

Mission commune n°5 - Sidka



La pomme était certes bonne, mais elle était sûrement un peu gâchée par l'arrogance non dissimulée de l'étalon café. Un peu déçue par cette réaction, Aiyana regretta quelque peu de lui avoir demander de l'aide. Elle avait, en réalité, espéré qu'il change de comportement face à sa demande. Mais visiblement ce n'était pas le cas, ce qui rendait la défaite de la jument encore plus compliquée à avaler.

"Si vous insistez."

La phrase de l'étalon sonna comme un échec de plus pour Aiyana. Ces doutes venaient de se confirmer, en quelques mots à peine. Elle avala le dernier morceau de pomme qui lui restait avec amertume. Les étalons étaient bien tous les mêmes. Le regard las, elle le regarda se diriger vers le poulain.

"Allez courage petit, c'est bientôt fini. J'espère que tu te tiendras à carreaux maintenant, hm ?"

Il avait l'air si certain de lui. Sûrement tout l'inverse de ce que pouvait montrer la jeune jument. Son corps tout entier avait envie de s'enfuir rapidement d'ici. Elle détestait la défaite, pourtant sa vie toute entière semblait lui rappeler que chacun de ses pas la dirigeait droit vers elle. Sa mère, ses recherches, tout. Tout était synonyme d'échec. La chance lui sourirait-elle un jour seulement ? Elle gratta le sol de son antérieur, gênée. Que faisait-elle ici ?

En quelques mouvements uniquement, l'étalon détacha le poulain des liens qui le retenaient. Les yeux ronds face à son exploit, Aiyana ne put s'empêcher de se montrer encore plus embarrassée par la situation. C'était si simple, tellement simple. Et pourtant elle n'avait pas réussie à le faire elle-même. La honte prit soudain le dessus sur l'amertume.

Puis, avant même que la jument n'ait le temps de remercier l'étalon pour son aide, une pomme vint s'écraser sur la tête de ce dernier. Le choc avait été manifestement un peu brutal, laissant l'étalon un peu étourdi. D'abord surprise, puis amusée par ce coup de pouce de la vie qui venait de remettre l'arrogant à sa place, la jument ne fut s'empêcher d'afficher un léger sourire.

Contre toute attente, l'étalon éclata de rire, visiblement lui aussi amusé par la situation. Il n'en fallu pas plus pour qu'Aiyana se mette à rigoler à son tour, ne pouvant plus se retenir tellement que la situation avait été ridicule. Le rire du poulain ne se fit pas attendre bien longtemps non plus, et voilà que les trois rigolaient de bon cœur, comme trois bons amis.

Se remettant à peine des circonstances, la jument pie articula quelques mots entre deux trois éclats de rire.

- Eh bien, je crois que cette pomme a mérité une bonne correction !

Puis, sans crier gare, elle attrapa la pomme de ses dents avant de la dévorer goulument devant les yeux des deux autres. Le poulain ne tarda pas d'ailleurs à protester que lui aussi voulait manger une pomme.

- Avant toute chose, je pense que tu as quelque chose à dire à quelqu'un, lui répondit-elle d'un signe de la tête en direction de l'étalon.

C'est vrai, elle aurait dû le remercier elle aussi. Mais sans doute qu'elle préférait se taire pour le moment. Elle n'avait pas oublié l'arrogance de ce dernier à son égard.

__

Blabla Aiya' : #b5182e

© Yamashita sur épicode et modifié par Aiyana







Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidka
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1010
Points d'Experience : 238
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 23
Localisation : Chez les Indiens

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Jeu 21 Sep - 2:58

Contre toute attente, nous nous étions tous mis à rire, partageant un moment l'hilarité au milieu des pommes. J'étais étrangement soulagé d'avoir pu me défaire de mes vieilles habitudes. Si le rosée sur les joues de la jument pie était maintenant dû à son rire bon enfant, il était d'abord né lorsqu'elle m'avait vu accomplir ce dont il lui avait été impossible. Je voulais la rassurer, lui dire que ce n'était pas du à un quelconque talent de ma part, mais bien une simple connaissance de cause. J'avais vu Feu Ardent le faire tant de fois...

- Eh bien, je crois que cette pomme a mérité une bonne correction !

Alors qu'elle la gobait sans gêne, je souris d'un air bien plus naturel cette fois, comme pour lui dire que je la lui laissais toute entière. Je me tournai vers le gamin, qui ne rigolait plus, mais réclamait une pomme lui aussi. Rah, les petiots. C'étaient jamais contents, les mômes, ou quoi ? Ma queue s'agitait derrière, montrant mon impatience. Enfin, je ne savais pas pourquoi je m'attardais. Oui, c'est ça Sidka. Tu pouvais partir maintenant ! Je fis quelques pas lorsque la voix de la jument retentit à nouveau.

- Avant toute chose, je pense que tu as quelque chose à dire à quelqu'un.

Je m'arrêtai mi-pas et tournai mes prunelles dorés vers le poulain, puis vers la jument, sentant à nouveau une légère tension. Je reportai mon attention sur le petit, en enchaînant rapidement:

- Oui, allez, où sont tes manières ? Remercie-la d'être venue si rapidement à ta rescousse ! Et que je te reprennes à mettre un sabot dans un piège à lapin.

D'ailleurs, ça me faisait penser. Ils allaient devoir faire attention sur le chemin du retour. Ce verger devait être joncher de ces pièges un peu partout. Furtivement, je fis un tour d'horizon des alentours, mais on y voyait pas très bien. Après tout, ils étaient bien dissimulés, sinon ce n'était pas vraiment des pièges...

Je me tournai donc vers la jument et lui indiquai, en guise d'au revoir:

- Il risque d'en avoir d'autres sur votre route donc... Gardez l'oeil ouvert, voulez-vous ? Je ne suis pas sûr que j'arriverai à vous libérer tout seul, fis-je, gentiment, faisant référence à tout l'effort fourni par la jument avant que je n'arrive.

Je déplaçai mon poids d'un sabot à l'autre, comme si j'hésitais encore à partir. Devrais-je les suivre à distance, pour m'assurer qu'ils ne tombent pas malencontreusement sur une autre corde ? Je n'étais pas sûr qu'elle veuille à nouveau me demander mon aide, maintenant qu'elle avait goûter à mon sale caractère, et malgré son air plutôt doux, cette jument avait probablement une fierté à préserver. Enfin, qu'en savais-je ? Je ne connaissais même pas son nom. Allez Sidka. Plus rien à faire ici. Tout. Est. Entre. Bonnes. Mains.



Sidka, Sid', Swid', Sidounet ... Le Guerrier!
"If this was meant for me, why does it hurt so much ? If you're not meant for me, why did we fall in love ?"
Spoiler:
 
35 roses, merci
]http://img11.hostingpics.net/pics/801007OpaleetSidkasigna.png Opalou et Sidounet! Merci à Papale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1148
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Jeu 21 Sep - 20:04


" La Gravité selon Isaac Newton "

Mission commune n°5 - Sidka



Rapidement, la voix de l'étalon s'éleva en direction du poulain.

"Oui, allez, où sont tes manières ? Remercie-la d'être venue si rapidement à ta rescousse ! Et que je te reprennes à mettre un sabot dans un piège à lapin."

Aiyana resta alors stupéfaite de la réponse de l'étalon café. Jamais elle n'aurait pu imaginer qu'il allait dire une chose pareil. Alors qu'elle-même hésitait à le remercier à cause de l'attitude qu'il avait pu adopter, voilà que celui-ci n'avait pas douté une seule seconde pour la remercier elle. Pourtant, qu'avait-elle réellement fait ? Pas grand chose, à vrai dire. Pouvait-elle vraiment être remerciée pour avoir voulu se changer les idées, ce jour ? Sûrement que non. D'après elle, du moins.

Un sourire se dégagea du visage de la pie. À la fois ravie de voir le changement de comportement significatif de l'étalon, mais aussi amusée par la dernière remarque qu'il avait fait au petit. Elle commençait à l'apprécier, cet étalon, finalement. Certes un peu particulier, mais elle était maintenant certaine que dessous la carapace d'arrogance qu'il avait peut-être façonné, une autre personnalité était présente. Protecteur et bienveillant, sûrement.

"Il risque d'en avoir d'autres sur votre route donc... Gardez l'œil ouvert, voulez-vous ? Je ne suis pas sûr que j'arriverai à vous libérer tout seul. "

Comme pour confirmer ce à quoi la jeune jument était en train de penser, l'étalon venait une nouvelle fois de montrer son côté prévenant. Elle avait bien comprit son allusion au fait de ne pas y arriver seul, aussi. Alors, elle plongea ses yeux émeraudes dans les siens. Son regard intense traduisait toute sa reconnaissance. Oui, maintenant, elle avait envie de le remercier. Lui dire à quel point il lui avait été d'une grande aide. Il l'avait fait rire et sourire, aussi. Et rien que pour ça, elle lui devait beaucoup, finalement.

- Je pense que c'est plutôt vous qu'il faut remercier .. il faut croire que vous avez fait ça toute votre vie !

Le poulain, lui, ne savait plus où donner la tête, et ne savait plus qui remercier. La jument ou l'étalon ? Qu'importe, Aiyana avait décider de s'en charger elle-même. Puis, elle continua rapidement, afin de répondre à la deuxième réplique de l'étalon.

- Eh bien.. je ne suis pas sûre de reconnaitre ces fameux pièges à vrai dire .. Peut-être que vous pourriez nous accompagner jusqu'à la fin du verger ? Puis elle hésita quelques instant, soudain plus timide, avant de reprendre, ..Enfin, si cela ne vous dérange pas, bien sûr..

Il était aussi vrai qu'elle aurait voulu en connaitre un peu plus sur l'étalon. Après tout, elle avait appris à s'intéresser aux autres avec le temps. Les écouter lui faisait du bien, comme si cela lui permettait de se rassurer sur sa propre vie.

- Ah et .. je m'appelle Aiyana ! Et aussi, je pense que je ne suis pas assez vieille pour mériter le vouvoiement aha !

Sa dernière phrase avait été ponctuée par un rire. Elle espérait ne pas être encore trop vieille, du moins !

__

Blabla Aiya' : #b5182e

(c) Yamashita sur épicode et modifié par Aiyana







Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidka
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1010
Points d'Experience : 238
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 23
Localisation : Chez les Indiens

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   Dim 8 Oct - 23:58

Comme ses sabots semblaient bien cloués au sol, la jument enchaîna avec une réplique bien humble, que Sidka avait apprit à reconnaître chez elle comme une de ses qualités.

- Je pense que c'est plutôt vous qu'il faut remercier .. il faut croire que vous avez fait ça toute votre vie !

Sidka sentit ses oreilles danser sur sa tête et s'il ne s'était pas ébroué, on aurait pu croire qu'il rougissait. Mais c'était partit aussi vite que c'était venu. Certes, il avait assisté au montage de tels pièges toute sa vie, mais les défaire étaient un apprentissage plus récent et de longue haleine. C'était bien parce que Feu Ardent c'était retrouvé dans la même position que le poulain, il y a bien longtemps, que Sidka avait su comment déprendre quelqu'un. Évidemment, si lui-même se faisait prendre, il était cuit. Mais alerte, l'ancien guerrier avait vécu ses 9 ans d'existence sans s'emmêler les jambes dans les pièges posés par les hommes. Il lui était arrivé bien d'autres choses, mais ça, il ne pouvait pas encore le mettre sur sa liste de mésaventures. Il ne manquerait plus que ça, grogna-t-il, intérieurement.

- Eh bien.. je ne suis pas sûre de reconnaitre ces fameux pièges à vrai dire .. Peut-être que vous pourriez nous accompagner jusqu'à la fin du verger ?

Sidka redressa vivement la tête, les yeux légèrement écarquillés par la surprise. Elle voulait de son arrogante compagnie ? Elle-même eut l'air d'hésiter la seconde suivante, comme si elle reconsidérait son offre. L'étalon café reprit contenance en fouettant ses flans de sa queue aux crins lavés.

- ...Enfin, si cela ne vous dérange pas, bien sûr.. , poursuivit-elle, plus timidement.

C'était une jument bien particulièrement, songea Sidka alors qu'il l'observait. Une seconde, elle déployait l'assurance du taureau et la suivante, elle retournait se cacher dans son ombre, comme gênée d'avoir osé dire ce qu'elle pensait. Sidka ne pouvait s'empêcher de la comparer à l'autre pie chère à son coeur, qui n'avait pas hésiter une seconde à lui étaler ses quatre vérités lors de leur première rencontre. Et il ne pouvait pas non plus s'empêcher de penser à son propre comportement, si diamétralement différent. Pour lui, montrer qu'il maîtrisait la situation était le seul chemin à suivre... Et ces derniers temps, plus que jamais.


- Ah et .. je m'appelle Aiyana ! Et aussi, je pense que je ne suis pas assez vieille pour mériter le vouvoiement aha ! 

Sans même s'en rendre compte, il souriait à nouveau. Aiyana. C'était un nom doux au son. Ça lui allait à merveille... Enfin, qu'est-ce que tu en sais, Sidka ? Tu ne la connais même pas !

- Eh bien, enchanté Aiyana. Je me nomme Sidka.

Le grand étalon leva ses prunelles vers les cieux, tentant de discerner l'heure de la journée grâce à la position du Soleil. Puis, en faisant un signe de tête au poulain plutôt perplexe un peu à l'écart d'avancer vers l'ouest, il se mit à la hauteur de la jument pie. Aiyana, répéta-t-il dans sa tête.

Une brise se leva et les crins de celle-ci se déplacèrent de sorte à révéler une plume nichée au fond de ceux-ci. Sidka fronça les sourcils, mais décida de ne pas en faire mention tout de suite.

- Alors, qu'attendons-nous ?, fit-il en attrapant le regard vert de la jument.


Sidka, Sid', Swid', Sidounet ... Le Guerrier!
"If this was meant for me, why does it hurt so much ? If you're not meant for me, why did we fall in love ?"
Spoiler:
 
35 roses, merci
]http://img11.hostingpics.net/pics/801007OpaleetSidkasigna.png Opalou et Sidounet! Merci à Papale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] La Gravité selon Isaac Newton   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] La Gravité selon Isaac Newton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Timeline (les résumés des scénarios)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Le PM JEA, l'homme de l'annee selon Haiti En Marche
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Terres Libres :: Pommiers-