RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Souvenir d'Antan [PV Black Beauty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kinley
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 119
Points d'Experience : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Joue également : Pandora, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Un Souvenir d'Antan [PV Black Beauty]   Lun 4 Sep - 20:53

Entre les Pans de Brume


Il était tard, il faisait sombre. Le Soleil s'était déjà couché à l'horizon et l'obscurité tombait sur les marécages. Ou du moins s'intensifiait. Kinley n'avais pas sommeil, ce soir-là. Il aurait bien pu se coucher et essayer de le trouver, mais il était las de s'y essayer. Il préférait marcher. Peut-être irait-il voir les étoiles, hors de ses marais ? Il lève les yeux sur le couvert des arbres à moitié mort, pensif. Il n'était même pas sûr d'en avoir envie. À petit pas, le mérens s'avance dans les marécages, se faufile entre les pans de brume. Par chance, il connaît le terrain par coeur, ici, vu qu'il y passe toutes ses nuits depuis qu'il est né. Un îlot isolé, à l'abri des regards et au sec. Il s'enfonce dans la boue en le quittant, s'avance jusqu'aux petits chemins qu'il emprunte quotidiennement et s'enfonce dans son territoire. Il ne savait même pas où il allait.

Lorsqu'il passe près d'une source claire, il s'y désaltère doucement. Le couvert des branches nues se reflète sur la surface limpide. Il l'observe. Croise son regard gris acier. Puis s'en détourne en s'ébrouant et s'éloigne.

Le regard un peu vague, il s'avance entre les pans de brume. Cette brume si familière. Il l'observe, la scrute. Et puis, tout à coup, il croit discerner une forme équine entre les chapes de brouillard. Il s'immobilise aussitôt. Désemparé. Il fixe cette forme équine, sans bouger, immobile. La lune éclaire doucement la scène, entre les branches entremêlées. Kinley fait un pas silencieux, hésitant. Il devait rêver... Pas vrai ?

Peu à peu, la brume s'écarte. Il écarquille les yeux. S'arrête net.

- Non... C-ce n'est pas possible...

Il croit rêver. Il scrute cette forme sombre aux crins d'argent, désemparé. Et puis il plonge dans son regard bleu ciel. Et perd pied.



ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #613F28



Merci Shoah ♥️

Kinlouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Beauty
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 371
Points d'Experience : 117
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 19
Localisation : Surement seule ...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un Souvenir d'Antan [PV Black Beauty]   Mar 5 Sep - 20:47

La nuit s’était installer sur le camp quand la jument quitta Tybalt qui avait accepté de l’accompagner dans la forêt afin d’éviter qu’elle se fasse attaquer. Elle avait passé la nuit avec lui au fort et avait pus bien se reposer. Elle marchait calmement dans cette forêt qu’elle connaissait bien. Elle savait que le camp des indiens n’était pas loin d’ici et elle voulait se reposer pour cette nuit afin d’arriver au camp dans la mâtiné. Elle était perdue dans ses pensées, elle sentait les odeurs qu’elle connaissait bien, la rendant nostalgique. Elle était contente d’être revenu et bien qu’une boule commencer lentement à naitre au fond de sa gorge, elle devait continuer à avancer, elle n’était pas loin de sa maison et elle avait vraiment envie de revoir Zaldae … Il devait avoir tellement grandis. Il devait être devenu un bel étalon et les chevaux indiens devaient s’être bien occuper de lui, elle en était sûr.
Elle leva lentement la tête afin de voir les étoiles entre les branches d’arbres. Elle ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant une telle beauté. Elle se souvint alors que son défunt cavalier lui disait parfois qu’elle ressemblait au ciel. Il lui disait que sa robe était la nuit noire et ses crins étaient les étoiles. Unique endroit où le noir et le blanc sublime parfaitement la créature noire.

Black Beauty se remit en marche, elle humer heureuse l’air qui flotter autour d’elle et ses yeux regardèrent brusquement devant elle quand une odeur qu’elle n’oublierais jamais fit surface. L’odeur des marécages … Endroit où le premier amour de sa vie vivait … Elle se surprit à espérer qu’il vie encore là bas dans l’espoir de pouvoir le revoir. Bien que la noiraude n’était pas sur des sentiments qu’elle pouvait encore ressentir envers le bel étalon qui avait partagé sa vie pendant plusieurs mois, elle voulait le revoir afin d’être sur qu’il allait bien. De plus la jument voulait savoir s’il lui en voulait d’être parti si soudainement sans lui dire quelque chose … et elle savait qu’il y avait beaucoup de chance pour qu’ils lui en veuillent. C’est quand elle vit que la brume arriver que la jument décida de se stopper, bien qu’elle connaissait l’endroit elle ne pouvait s’aventurer dans la brume. Elle était partie longtemps et elle ne savait pas si l’environnement avait changé et elle ne pouvait prendre le risque de se blesser alors qu’elle était pleine.
Elle se secoua doucement et tourna lentement pour regarder derrière elle, elle ne savait que faire. Elle souffla doucement en baissant la tête afin de toucher la terre du bout de son museau :

- Non... C-ce n'est pas possible...

La jument se figea en entendant les paroles. Elle reconnaissait la voie, elle ne pouvait l’oublier et elle sentis ses muscles se crisper, elle se redressa légèrement afin de tourner la tête et le vit. Kinley, l’étalon dont elle était tomber amoureuse et qu’à cause de ses propres décisions, elle ne savait plus si elle l’aimait encore. Elle le regarder, scruter son visage, elle était contente de le voir, il n’avait pas changer. Il était beau, il l’a toujours était magnifique. La jument le regardait dans les yeux puis les baissa doucement et finit par baissa la tête comme pour s’incliner devant lui :


« Bonjour Kinley … ça fait longtemps ...
»


La solitude vaut parfois bien mieux que de se prendre la tête avec des gens qui veulent être seul.



[size=13]By Mortal

                                         BB & autre chevaux


Spoiler:
 




6 Rose Dans Mon Bouquet
DC = Jay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinley
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 119
Points d'Experience : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Joue également : Pandora, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un Souvenir d'Antan [PV Black Beauty]   Mer 13 Sep - 14:01

Perdu, Détruit


Black Beauty. Là, devant lui. Elle releva la tête, leurs regards se croisent. C'est bien elle. Il ne sait même plus son nom, là, tout à coup. Ils se regardent fixement. L'Isabelle est désemparé. Il avait appris la mort de Plume Rouge peu après l'événement mais en arrivant... C'était déjà trop tard. Elle avait disparu. Il n'avait qu'à peine pu voir Zaldae, ce jour-là. En quelques heures à peine, tout son monde s'était effondré autour de lui. Elle était partie. Sans même le lui dire. Sans même le prévenir. L'abandonnant là, derrière elle... Il n'avait pas compris. Il n'a toujours pas compris. Il croyait... Il croyait qu'elle l'aimait... Mais tout à coup, il en avait douté. Comment peut-on aimer quelqu'un et partir sans même le lui dire ?

Le coeur soudain lourd, froissé, il fixe la Jument en repensant à tout cela. Tout ce qui l'avait détruit ces derniers mois. Il avait d'abord espéré la revoir... Et puis il avait compris qu'elle était réellement partie. Qu'elle ne reviendrait pas. Ça a été le pire. Comprendre qu'il avait été abandonné et qu'il ne la reverrait plus. Comprendre que, peut-être, il s'était trompé et qu'elle ne l'aimait pas tant que ça. Pas suffisamment du moins pour rester à ses côtés même dans ce moment difficile. C'est là que l'Isabelle avait été détruit, surtout. Quand il a compris et que son esprit a inventé le reste, cherchant des excuses à la Belle pour les détruire la seconde d'après.

Black Beauty baisse les yeux, puis la tête. Et la voix qu'il n'espérait plus, il y a encore quelques minutes, entendre que dans ses rêves s'élève :

- Bonjour Kinley... ça fait longtemps...

Longtemps. Ça oui. Des mois. Des mois qui lui ont semblé durer des années. Des siècles. Une éternité, en réalité. Il n'avait plus la notion du temps. Il n'était plus qu'une âme blessée. Abandonnée. Une fois de plus, il avait réalisé à quel point il était impuissant. Et surtout, insignifiant. Quand tout va bien, on l'aime bien, l'Isabelle, il est sympa, presque de bonne compagnie... Mais quand tout va mal, on l'oublie aussitôt. Il n'existe plus. Savaient-ils que lui aussi avait des sentiments ? Il n'en était pas sûr.

Bon sang, Black Beauty... Des jours et des semaines entières il t'a attendue. Il t'a même cherchée, lui qui n'était jamais réellement sorti de son marais ! Et toi, tu réapparais, ainsi, des mois après, pour lui dire que ça faisait longtemps... ?

Ça le dépasse. Qu'est-il censé répondre ? Le Silence s'allonge. S'éternise. Qu'attend-elle qu'il lui dise ? Il ne sait pas. Il n'arrive même pas à y réfléchir. La voix un peu rauque, il souffle, cherchant à engager un semblant de conversation, n'importe quoi, mais tout sauf ce silence acéré qui le transperce !

- Je suis désolé... pour Plume Rouge. Quand je l'ai appris, tu étais déjà partie...


ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #613F28



Merci Shoah ♥️

Kinlouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Beauty
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 371
Points d'Experience : 117
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 19
Localisation : Surement seule ...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un Souvenir d'Antan [PV Black Beauty]   Jeu 14 Sep - 21:45

Un souvenir d'antan



C
Black Beauty l’avait aimait, de tout son cœur. Elle n’avait jamais aimé un autre cheval autant qu’elle avait aimé le bel isabelle. Elle avait toujours vues des chevaux s’aimer autour d’elle, elle avait toujours eu envie d’avoir une personne à aimer et elle avait trouvé dans l’étalon qui était maintenant devant elle, une personne à aimer. Elle pouvait le dire à quiconque dirait le contraire, elle avait aimé Kinley et l’aimait certainement encore si elle n’était pas partie aussi soudainement sans même lui dire en revoir. C’était de sa faute et elle le savait, elle se sentait coupable bien qu’elle se disait qu’elle était coupable. Elle comprenait totalement que Kinley lui en veuille de ne pas être venue le voir quand elle était amplis de chagrin. Mais avant sa rencontre, la jument ébène assumer son chagrin seule, elle n’était pas du genre à se plaindre et accepter ce qui lui arrivait de pleine face sans courber le dos puisqu’elle savait qu’elle retrouverait Plume Rouge le soir quand elle reviendra au tipi. Mais désormais il n’était plus là, et le jour de sa mort elle était partie directement sans même penser au mal qu’elle pouvait faire aux personnes qu’elle laisser au camp. Elle baissa doucement la tête car elle ne pouvait regarder en face ce bel étalon. Elle s’en était beaucoup voulus d’être partis aussi soudainement, elle n’avait pas eu envie d’obliger l’étalon isabelle, qui était alors son compagnon, à l’écouter pleurer. Elle avait horreur de cela, elle n’aimait pas pleurer, elle n’aimait pas que des personnes soi près d’elle dans ses moments là. Lors de la mort de son indien, la noiraude avait eu juste une envie ; être seule, hurler, pleurer, crier son chagrin à la lune muette. La nuit de la mort de Plume Rouge et donc la nuit de son départ, il est vrai qu’elle n’avait pas eue une pensée à Kinley, à Zaldae, à Loki, à Waban … A personne. Elle n’avait pensé qu’à Plume Rouge. Elle s’était rappelée tous les moments qu’elle avait vécus avec lui. A la première fois où il lui était monté dessus et qu’elle avait galopé avec lui dans les prés. Elle avait pleuré toutes les larmes de son corps et ce n’est que le lendemain matin qu’elle s’était souvenue des personnes qu’elle avait abandonné et s’en était beaucoup voulu, et s’en veut encore de ce qu’elle avait fait.

Elle s’était alors dit qu’il était temps de retourner au camp, que tout redeviendrais normal … Mais elle fit vite volteface. Elle avait trop couru, elle avait poussée ses muscles aux maximums. Ils étaient fatigués, ils devaient reprendre des forces. Elle était donc restée là, allongée, dans cet endroit qui lui était totalement inconnue. Mais elle s’en fichait, elle avait repensé à ce qui ce n’était pas hier soir, et elle savait au fond d’elle, que ce n’était pas un cauchemar, c’était la réalité, la dure réalité. Plume Rouge était partis, à jamais. Elle l’avait perdu, elle ne le reverrait plus, souriant alors qu’il l’attend devant le tipi. Elle ne sentirait plus ses mains qui serrait ses crins quand elle galoper. Elle n’entendrait plus ses cris et ses rires de joie quand elle galoper aussi vite qu’elle pouvait. Sa vie c’était effondré. En une journée elle avait perdu l’être humain qu’elle considérer comme son frère. Elle secoua lentement sa tête, ses crins bougeant lentement au rythme de ses mouvements, elle s’était promit de ne jamais plus penser à cette journée si affreuse qui avait détruit sa vie. Elle garder les yeux baisser face à ce silence qui devenait de plus en plus acérés, lui arrachant silencieusement les oreilles. Elle n’aimait jamais les silences …


- Je suis désolé... pour Plume Rouge. Quand je l'ai appris, tu étais déjà partie...

Elle le regarda rapidement, il avait sus pour Plume Rouge … Les nouvelles dans le camp s’était surement rapidement sur puisque ses funérailles s’était rapidement faite mais il devait certainement l’avoir appris par Zaldae. Les pattes de la noiraude trembler doucement sous le stresse et elle le regardait, se retenant de bouger. Mais elle ne tien pas et éclata brusquement en sanglot en s’approchant rapidement du bel isabelle. Elle se stoppa face à elle pour se baissait lentement comme pour s’incliner, les larmes coulant le long de son chanfrein puis tomba doucement sur le sol. Elle regardait le sol remplis de culpabilité et de chagrin :

« Je t’en supplie Kinley pardonne moi … D’être partis si soudainement sans même être allé te voir. J’avais besoin d’être seule et quand j’étais partis je n’eue pas le courage de revenir. Je m’en veux et je mérite de m’en vouloir … Ne pense pas que je suis partie sans venir te voir parce que je ne suis pas attacher à toi. Je suis tombé amoureuse de toi, je te jure que j’avait trouvé en toi cette étalon qui je voulais aimer … Je m’en veux réellement et maintenant je suis devant toi sans même savoir si mes sentiments sont toujours aussi pur qu’avant … Mais je peux comprendre que tu ne m’aime plus et cela tout le monde peut te comprendre. Tu peut me détester et je comprendrais, vraiment »





© codage par lea-angels








La solitude vaut parfois bien mieux que de se prendre la tête avec des gens qui veulent être seul.



[size=13]By Mortal

                                         BB & autre chevaux


Spoiler:
 




6 Rose Dans Mon Bouquet
DC = Jay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un Souvenir d'Antan [PV Black Beauty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» “Au royaume des aveugles le borgne est roi.” Souvenir d'Antan
» Na jamais réveiller une jument endormis !! {Pv, Black Beauty}
» Douleur, regret, nostalgie qui se mêlent dans un regard vivant des brumes de son passé... [PV Black Beauty]
» New codex black templar
» Souvenir d'Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Terres Libres :: Marécages-