RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 804
Points d'Experience : 132
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   Sam 26 Aoû 2017 - 14:02

Berceuse Pastel s'était réveillée sans éprouver la moindre douleur, mais la fatigue qu'elle ressentait était tout à fait stupéfiante parfaitement nouvelle. Elle n'avait jamais été aussi épuisée, pour ne pas dire exténuée. Tout était étrange en ce moment: un jour, sa respiration était capricieuse, un jour, ses membres lui faisaient souffrir le martyr (quand ce n'était pas le dos) et aujourd'hui.. et bien aujourd'hui été dédié à une fatigue des plus surprenantes.

Amarok était immédiatement venue la voir, lorsqu'elle était encore couchée, pour la caresser, la saluer et lui donner à manger quelques aliments qu'il ne donnait pas à tous les chevaux: du maïs, des carottes et des pommes. Il prenait grand soin d'elle et les pommades qu'il demandait au Chaman lui faisait un bien fou au dos, tout comme l'espèce de boue qu'il posait sur ses jambes. Surtout, il l'apaisait, la rendait très sereine. Elle était beaucoup moins angoissée à l'idée d'avoir de plus en plus de difficultés à faire tout et n'importe quoi. Cela l'avait attristée au début, se sentant irresponsable d'agir de la sorte, avant de se raisonner: était-ce seulement de sa faute ? Elle ne pouvait commander la vie.

Lorsqu'elle s'était levée, Amarok lui avait passé une cordelette autours de l'encolure pour la guider: Berceuse était presque totalement aveugle, ne discernant maintenant que quelques taches de lumières, obscurcies par d'immenses trous noirs. Cela l'avait effrayé et elle était restée tétanisée les premiers jours: le changement avait été brusque. Elle craignait de marcher sur quelqu'un ou de détruire quelque chose. Loup prenait donc soin de la guider hors du camp.

Aujourd'hui, ils se rendaient à la rivière. Un peu en aval des rapides, il y avait une espèce de petite cuvette pleine d'eau, qui arrivait généralement au niveau des flancs d'un cheval: Berceuse étant minuscule, l'eau lui submergeait presque le dos. C'était un endroit idéal pour apprendre à monter ou pour débourrer un cheval, mais aujourd'hui, c'était surtout l'endroit idéal pour que la Douce puisse se détendre. L'eau fraîche apaisait les petites douleurs, la réveillait et lui permettait de relâcher toute la pression de son corps. Amarok restait à ses côtés, l'accompagnant également lorsqu'elle se laissait un peu flotter, soutenant sa tête pour être certain que rien n'arrive. Même lui était conscient que la petite jument grise était devenue terriblement fragile.

Enfin, elle avait fait quelques pas hors de l'eau et elle s'était ébrouée. Loup lui avait longuement caressé la tête avant de partir.

"Reste donc là à sécher au Soleil. Il fait encore bon, cela ne peut te faire que du bien."

Berceuse avait gardé ses oreilles bien droites, écoutant ses pas s'éloigner lentement vers le clan. Quand il n'y avait plus eu personne, elle s'était allongée (en tremblant terriblement sur ses jambes lorsqu'elle avait plié les genoux), puis elle avait essayé de se rouler. Au bout de la cinquième tentative, elle avait réussi à exécuter un tour complet et elle s'en félicitait. Les rayons du soleil tombaient sur son poil, le faisait sécher et la faisant miroiter comme une perle. La Douce Grise... que ce surnom lui allait bien selon elle. Elle adorait entendre Amarok l'appeler ainsi.

Prise dans ses pensées, elle n'avait entendu le nouveau venu qu'au dernier moment, la faisant légèrement sursauter. Elle avait tourné la tête et les oreilles dans la direction de l'inconnu, curieuse.

"Bonjour ? Qui est là ?"

Privée de vision, Berceuse ne voyait qu'une vague tâche baie, ou peut-être alezan. Elle ne reconnaîtrait même pas sa propre mère si celle-ci apparaissait subitement devant elle.



Merci Shoah :heart:
Berceuse:
 
DC: Grondelierre, April, River & Tango
R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taima
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 258
Points d'Experience : 96
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 15
Localisation : Sur Terre :P
Joue également : Ottawa et Mistake

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   Mar 29 Aoû 2017 - 16:12

Revenant tout juste d'une balade avec Petit Coyote, la baie était essoufflée. Galoper pendant aussi longtemps pouvait être amusant pour le jeune, mais pour la jument de chasse, c'était autre chose. Il avait autant d'énergie qu'elle, et même si elle voulait donner le meilleur d'elle pour le rendre heureux, elle ne pouvait pas dépasser ces propres limites pour lui. C'était donc déçu de retourner au campement qu'il laissa sa monture se promener à sa guise autour de la tribu. Taima sourit en le voyant retourner à ces occupations de bipède, enfin un peu de tranquillité !

La brune se dirigea donc vers la rivière afin d'étancher sa soif d'un pas lourd, démontrant sa fatigue. Elle balançait tout de même sa tête de droite à gauche, montrant sa joie. Et puis, son visage reflétait le bonheur en elle, le sourire toujours accroché à ces lèvres. Ce petit bout d'homme lui avait fait remontée la pente comme aucun autre ne l'avait fait, et sa manière de le remercier était qu'elle lui donnait le meilleur de ces capacités, voir beaucoup plus. Même trop peut-être, pensa la femelle en plongeant enfin ces naseaux dans l'eau froide pour y boire, les antérieurs plongés dans la rivière.

Après s'être abreuvée, elle ferma les yeux quelques instants pour laisser le rayons du soleil la réchauffer quelque peu, avant d'entendre une voix non loin, ce qui attira son attention. Rouvrant soudainement les yeux, elle reconnut Amarok, le chef des Indiens, qui s'éloignait maintenant en direction du camp, laissant sa monture grise prêt de l'eau glaciale afin de se détendre. Étonné de revoir Berceuse Pastel, sur le coup, la jolie baie posa ces yeux vairons sur celle-ci pour se diriger en sa direction d'un pas joyeux, comme toujours.

"Bonjour ? Qui est là ?"

Avait demandée l'ancienne, qui posa ces yeux aveugles en direction de l'équidé inconnue. Sa vue s'était certainement empirée avec l'âge, et son corps aussi semblait avoir prit quelques coups durs au fil des ans. La pauvre, elle devait terriblement souffrir quelques fois, ce qui effaça le doux sourire de la brune pour en dessiner un autre plus triste, voir indulgent pour la femelle grise. Taima tenta tout de même de la rassurée d'une voix douce et calme :

- Ne t'inquiète pas Berceuse Pastel. C'est moi, Taima. Te souviens-tu de moi, lorsque j'étais petite ?

À ces mots, elle pencha légèrement la tête de coté, comme un chien l'aurait fait. L'espoir brillait au fond des yeux de la femelle, qui espérait sincèrement que la jument qu'elle admirait autrefois se souvienne d'elle.

[ J'espère que ça t'ira ! :3 ]




''Je ne trouve pas la sortie, celle qui me sortira de mon passé, mais je tiens toujours debout pour ceux que j'aime.''

Signa' faite par Pandora (J't'adore <3) et background par Dreamworks

Double compte : Ottawa

Taima vous parle en #000066

Les cadeaux ! Chose ( Merci énormément ) :
Spoiler:
 
Espérance et Tataima :3
Spoiler:
 
Charbon et Taima ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 804
Points d'Experience : 132
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   Mar 7 Nov 2017 - 23:34

Une voix douce avait brisé les ténèbres:

"Ne t'inquiète pas Berceuse Pastel. C'est moi, Taima. Te souviens-tu de moi, lorsque j'étais petite ?"
"Bien évidemment, je me rappelle de toi. Comment vas-tu aujourd'hui ? Tu ne sembles plus être cette jeune pouliche que j'ai connue."

Berceuse se souvenait de la petite jument baie. Enfin, petite elle l'était peut-être à une époque, mais aujourd'hui elle semblait si grandie. Berceuse avait sourit à la femelle brune et avait doucement incliné la tête de haut en bas pour la saluer.

"Je dois t'avouer que je ne me souviens pas t'avoir vu revenir parmi nous. J'espère que tu as fait un bon voyage et que ce que tu as pu vivre lors de ces dernières années t'auras aidé."

La douce se souvenait du jour où l'on avait découvert le corps sans vie du cavalier de Taima. La mort de Grand Ours, survenue alors que la jument n'avait que deux ans, l'avait ébranlée et il avait fallu la relâcher dans les montagnes. Berceuse comprenait pourquoi: Grand Ours avait remplacé la mère de la pouliche, qui n'avait pas supporté la naissance. Taima avait dû beaucoup souffrir de la perte de cet homme.

Le soleil avait presque entièrement séché le poil gris. Soupirant de soulagement, Berceuse s'était doucement ébrouée et avait pris une grande inspiration. L'été indien était si doux cette année.

"Quand es-tu revenue ?"

Sincèrement curieuse de connaître l'histoire de la jument baie, la Douce l'avait invitée d'un mouvement de la tête à se rapprocher d'elle. Faisant également un pas dans sa direction, Berceuse lui avait amicalement soufflé dans les naseaux.

(ce n'est pas ouf, désolée ;w;)



Merci Shoah :heart:
Berceuse:
 
DC: Grondelierre, April, River & Tango
R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taima
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 258
Points d'Experience : 96
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 15
Localisation : Sur Terre :P
Joue également : Ottawa et Mistake

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   Ven 10 Nov 2017 - 22:08

Rassurée d'entendre que la Grise se souvenait d'elle, Taima sourit à nouveau. À défaut de sa vue, la mémoire de la jument était toujours intacte. Elle se souvenait donc d'avoir connue la baie étant encore pouliche et de la cause de son départ soudain, ce que lui rappela d'ailleurs des souvenirs qu'elle avait jusque depuis son retour oubliée. Le décès de Grand Ours était maintenant loin derrière, mais la douleur restait malgré cela bien présente au fond du cœur de la brune.

Après quelques instants de silence à ce remémorer cette triste partie de sa vie, elle secoua la tête afin de chasser ces idées tristes et lança d'un ton plus joyeux à son aînée :

- En partie, oui, mais vous m'avez tous manqués, alors j'ai décidé de revenir parmis les miens.

Elle sourit encore plus à ces derniers mots. Parmis les miens. Ces amis, chevaux comme humains, et ces deux enfants avec qui elle vivait à présent, tout comme leur parent d'ailleurs. Ils formaient une belle familles, tous ensemble, bien que la vie avec eux n'était pas de tout repos !

" Quand es-tu revenue ? "

Lui avait demandé Berceuse Pastel, qui lui indiqua de s'approcher un peu plus près.

Taima s'avança donc tout doucement auprès de la femelle grise afin d'à son tour souffler dans les naseaux de son aînée. C'était une geste amical qui rassurait énormément la grande baie, tout en lui rappelant son enfance. Plongeant à nouveau ces yeux vairons dans ceux aveugles de l'autre cheval, Taima aurait presque voulu redevenir pouliche. Elle répondit ensuite d'une voix calme mais assurée :

" Il y a quelques temps déjà. J'en ai eu assez de la vie de harde, alors j'ai décidée de revenir ici. J'ai beaucoup appris dans la vie de solitaire comme dans la vie de jument de survie. J'ai fais plusieurs rencontres agréables avec d'autres chevaux sauvages comme des domestiqués. "

La baie s'arrêta enfin dans sa longue mais bref histoire, reprenant son souffle et dit à nouveau d'une voix douce :

- Et toi, ma chère amie, dis-moi ce que j'ai manqué durant ces quelques années ?

[ C'était parfait :3 ]




''Je ne trouve pas la sortie, celle qui me sortira de mon passé, mais je tiens toujours debout pour ceux que j'aime.''

Signa' faite par Pandora (J't'adore <3) et background par Dreamworks

Double compte : Ottawa

Taima vous parle en #000066

Les cadeaux ! Chose ( Merci énormément ) :
Spoiler:
 
Espérance et Tataima :3
Spoiler:
 
Charbon et Taima ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 804
Points d'Experience : 132
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   Mar 14 Nov 2017 - 11:25

Taima dégageait une douce aura de joie. Berceuse lui souriait tout en écoutant son histoire:

" Il y a quelques temps déjà. J'en ai eu assez de la vie de harde, alors j'ai décidée de revenir ici. J'ai beaucoup appris dans la vie de solitaire comme dans la vie de jument de survie. J'ai fais plusieurs rencontres agréables avec d'autres chevaux sauvages comme des domestiqués. "

Elle semblait avoir vécu de belles choses. Toutes ces rencontres n'avaient été que bénéfiques semblait-il.

"Et toi, ma chère amie, dis-moi ce que j'ai manqué durant ces quelques années ?"

L'ancienne chef avait fermé les yeux dans un geste désolé.

"Nous avons connu des temps difficiles. La sécheresse s'est abattu sur le Cimarron sans la moindre indulgence. La cavalerie nous a attaqué mais les Voleurs étaient venus nous prévenir. Du moins c'est qu'ils ont raconté, je les avait trouvés menaçants. Amarok leur a promis une pierre d'or pour s'assurer d'être en paix. Malheureusement, lors de l'affrontement contre eux, nous avons perdus beaucoup des nôtres. Nous avons remportés la victoire mais la reconstruction du campement a été si longue..."

Berceuse gardait un goût amer des dernières batailles menées par les siens. Malgré leur réussite, tout le peuple indien avait souffert de cette guerre et ils étaient tous restés fragilisés, surtout elle. Même si Amarok s'assurait qu'elle recevait les soins nécessaires, la Douce n'avait tout simplement plus d'énergie. Elle n'était pourtant pas si vieille, à peine 12 ans, mais elle avait déjà vécu plusieurs vies selon elle. Elle en avait assez fait et se préparait sereinement à la suite.
Se concentrant de nouveau sur la baie, elle avait tout de même esquissé un sourire:

"Mais quelque chose a changé récemment et cette nouvelle est excellente pour le camp: Chayton est devenu chef et le jeune Zaldae a été choisit pour être sa monture. Je lui fait entièrement confiance avec ce nouveau grade. Il sera un excellent leader."

Berceuse était soulagée de ne plus être la Chef. Elle n'avait plus la vitalité pour cela et elle redoutait tous les jours que quelque chose arrive. Même si Silk avait fait de son mieux pour Amarok, l'ancien chef ne retrouvait pas avec l'étalon cette complicité qu'il avait avec Berceuse. Il avait été tout simplement temps de passer le flambeau.



Merci Shoah :heart:
Berceuse:
 
DC: Grondelierre, April, River & Tango
R
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taima
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 258
Points d'Experience : 96
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 15
Localisation : Sur Terre :P
Joue également : Ottawa et Mistake

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   Sam 18 Nov 2017 - 0:05

Désolée d'apprendre toutes ces mauvaises nouvelles suite à son départ, la baie agita lentement la tête de gauche au droite, n'en croyant pas ces oreilles. Comment avait-elle pu quitter la tribu pendant ces ces temps difficiles ? Elle s'en voulait tellement à ce moment qu'elle recula de quelques pas, craingnant le pire. Et si Berceuse lui en voulait ? Mais comme un sourire se dessina sur le visage de la jument grise, Taima tourna son ouïe vers celle-ci, qui reprenait la parole :

"Mais quelque chose a changé récemment et cette nouvelle est excellente pour le camp: Chayton est devenu chef et le jeune Zaldae a été choisit pour être sa monture. Je lui fait entièrement confiance avec ce nouveau grade. Il sera un excellent leader."

Zaldae ... Ce nom lui rapellait drôlement quelque chose, qui lui échappait pour le moment. Avait-elle déjà fait la rencontre de ce nouveau meneur ? Rien ne lui revenait en tête pour l'instant, alors elle répondit à la femelle devant elle :

- Je suis navrée d'entendre ces tristes nouvelles. Au moins, à présent, tout semble rentrer dans l'ordre.

Un simple sourire accompagna ces mots, puis la jument aux yeux vairons demanda enfin :

" D'ailleurs, ce nom, je me souviens l'avoir déjà entendu. Qui est ce cher Zaldae ? "

Était-ce un nouvel équidé qui venait de les joindre ou un jeune cheval né au sein des Indiens ? La brune se le demandait, mais bientôt, la vieille jument répondrait à ces questions, effaçant tout ce questionnement. Elle se souviendrait de cette simple rencontre avec un poulain gris tout prêt de la rivière.




''Je ne trouve pas la sortie, celle qui me sortira de mon passé, mais je tiens toujours debout pour ceux que j'aime.''

Signa' faite par Pandora (J't'adore <3) et background par Dreamworks

Double compte : Ottawa

Taima vous parle en #000066

Les cadeaux ! Chose ( Merci énormément ) :
Spoiler:
 
Espérance et Tataima :3
Spoiler:
 
Charbon et Taima ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et que l'eau coule sous les ponts ft. Taima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De l'eau a coulé sous les ponts.
» Sous le pont Mirabeau coule la Seine...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DES INDIENS :: La Rivière-