RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une blessure bien infectée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Une blessure bien infectée   Jeu 24 Aoû - 22:41

Une blessure bien infectée



La douleur le tenaillait. L'étalon souffrait terriblement. Il avait tout juste trouvé la force de se hisser sur ses quatre sabots ce matin. Bientôt la mort viendrait le cueillir et il en serait plus que reconnaissant. Le repos éternel serait une bénédiction après la souffrance qu'il vivait quotidiennement depuis plusieurs jours. Les forces l'abandonnaient. Il ne luttait plus que partiellement contre les cow-boys mais ces derniers l'avaient oublié à cause de son état de santé. Le mâle maigrissait à vu d'oeil et personne ne pouvant l'approcher pour savoir ce qui lui causait son mal, il était condamné à croupir dans une écurie sombre et miteuse.

Black Jack avait à peine la force de s'abreuver, il buvait quelques gorgées d'eau, mâchonnait une ou deux bouchées de foin et cela s'arrêtait là. Il ne pouvait plus. Il était à bout. Aujourd'hui pire encore, la chaleur venait frapper le Fort avec vigueur malgré les espoirs d'avoir une matinée un peu fraîche. Vraiment, sa vie se comptait à présent en jour, peut-être même en heure. Il était destiné à servir de nourriture pour les corbeaux. Il se demandait pourquoi les bipèdes ne lui avaient pas encore tiré une balle entre les yeux pour en finir. Après tout ils n'avaient aucun remords à oter la vie d'une pauvre bête, il l'avait bien fait sous ses yeux avec Damoclès. Maintenant c'était à son tour de payer pour les crimes d'une vie miséreuse. Le monstre allait s'éteindre et cela était un soulagement. Un pur soulagement !



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Ven 25 Aoû - 4:56

Journée de repos pour le duo de capture. Après avoir ramené une sublime jument sauvage au fort, un petit jour de congé ne fut pas de refus pour Arnold. Passer des jours et des nuits dans la mines à creuser et piocher sans cesse était bien beau, mais monter à cheval après tout ce temps lui avait donné quelques courbatures, tout comme à son étalon. Mais lui par contre, ne s'en plaignait pas du tout. Il attendait patiemment que son cavalier revienne le voir, paisiblement dans son box, en train de se régaler de sa ration de céréales matinales. Il était gâté, comparé à d'autres, et le gris ne s'en passerait peut-être jamais de ce luxe qu'était de vivre au fort. Enfin, dans son cas.

Tout juste venait-il de finir son petit déjeuner qu'il entendit les pas de son bipède résonner dans les écuries. Il approchait lentement mais sûrement, comme toujours, et le pie sortit la tête de sa stalle pour l'accueillir d'un henissement joyeux, jusqu'à ce que l'homme s'arrête devant un box un peu plus loin. Mais, pourquoi il s'arrête ? À bonne distance de la porte du box, l'homme s'était tournée vers celle-ci pour y observer la misérable scène devant lui. L'entier sombre, qui se tenait toujours avec peine sur ces quatres sabots, aussi maigre qu'un brin de foin. Le pauvre n'avait presque rien avalé de son foin et, même si Arnold le savait depuis son arrivée, cela n'engendrait rien de bon pour le jeune cheval.

Finalement, il soupira, la mine triste. Aujourd'hui semblait être le pire jour de l'étalon devant lui, et il fallait qu'il fasse quelque chose. Avertir la vétérinaire ? La meilleure option serait celle-là. Et s'il n'avait plus rien à faire pour ce cheval, l'humain n'en serait pas capable. Drôlement, depuis qu'il avait tenter de l'attraper dans la mine et qu'il l'avait recroisé entre les murs du fort, l'homme avait ressentit le besoin de faire quelque chose pour l'équidé. Il n'en avait rien dit à personne, ni même Ottawa, mais cette journée était peut-être la dernière du jeune étalon. Le bipède fit alors demi-tours, les mains dans les poches, décidé à annoncer Reya de la santé du mâle.

Bouche-bée face à la réaction de son cavalier, le gris secoua la tête, frustré. Un autre équidé l'intéressait donc ? Comment osait-il ne pas venir s'occuper de sa propre monture ?! Le pie commença donc à cogner dans la porte de son box, en colère. Arnold ne le laisserait pas tomber comme ça, et si c'était le cas, il allait le faire revenir aussi rapidement que possible. Et donc, sans s'en rendre compte, Otta' allait à nouveau recroiser Black Jack, voyant à nouveau son humain revenir, une laisse et un licol à la main, pour sortir son étalon et tenir compagnie au cheval malade.

- J'arrive, j'arrive ... Mais ne fait pas le malin cette fois.

Gromella le deux-patte, roulant les yeux au ciel face aux coups toujours aussi agaçant de son cheval. C'était son gris adoré, après tout, il ne fallait pas lui en vouloir pour se comporter ainsi suite à ce virement de situation aussi rapide.

[ J'espère que ça ira Razz Ottawa va bien se comporter cette fois ! :puppy: ]




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Sam 26 Aoû - 15:52

Reya rentrait de sa balade matinale avec Severus. Le géant reprenait son souffle tandis qu'ils franchissaient les immenses portes en bois à un rythme de pas régulier. Ce dernier galop jusqu'au Fort l'avait quelque peu essoufflé. Même si sa cavalière le sortait régulièrement, le manque d'entrainement lui avait fait perdre son endurance. Il allait peut-être falloir que la jeune femme blonde se résigne à le prêter à d'autres cavaliers pour le faire travailler quotidiennement. Enfin, Severus ne se plaignait pas. Il préférait ne pas être trop loin de la vétérinaire, ainsi il pouvait veiller sur elle. Ici, le Fort était semé d'embuche, et malgré les consignes plus strictes du Colonel, les soldats n'étaient pas tous de bonnes personnes.

Le mâle noir avançait tranquillement sur sa route jusqu'à son boxe. Depuis que Reya était devenue vétérinaire en titre, il avait droit à son propre espace. Plus besoin de partager avec les autres. Il avait une stalle spacieuse où il pouvait s'étendre sans risquer de toucher les quatre murs, et le plafond. Le chemin était presque le même que pour aller aux écuries, et de ce fait ils passaient donc devant les boxes où les chevaux étaient rassemblés. Reya devait faire l'inspection matinale du jour pour s'assurer que les chevaux allaient bien, cependant elle fut distraite sur sa route par des bruits de sabots qui cognaient furieusement contre la porte. La cavalière tourna la tête pour apercevoir Arnold se dirigeant vers le boxe de son gris caractériel. Elle ne l'avait pas recroisé depuis un long moment. Depuis bien avant que le Colonel ne fasse son annonce pour renforcer la légitimité du personnel féminin du Fort. La demoiselle arrêta sa monture et baissa les yeux en direction de l'homme. Pour une fois elle était plus grande que lui, bien que se soit de la triche car elle était toujours sur le dos de son étalon.

" Bien le bonjour Arnold, comment allez-vous toi et ton étalon ? "

Demanda-t-elle en lui adressant un sourire.
Severus ne soupira pas bien qu'il n'avait aucune envie de trainer là. Reya pouvait bien le reposer dans son box plutôt que de l'obliger à se montrer sociable. Il adressa un salut poli à l'étalon pie gris, espérant que la conversation ne s'éterniserait pas.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Dim 27 Aoû - 16:32

Un humain s'arrêta devant son boxe. Il releva à peine les yeux pour observer le bipède. Ce n'était qu'un sale cow-boy après tout. Il ne méritait aucune attention de la part de l'étalon ! Et en même temps, Black Jack n'avait même plus la force de le toiser d'un regard dur pour le mettre au défi. L'odeur qui parvint à ses naseaux lui rappela alors qu'il s'agissait de l'homme qui avait essayé de lui passer le lasso autour du cou dans les mines. Cela avait presque réussi. Mais Black Jack était alors encore un cheval fier et vigoureux. Il avait réussi à s'en tirer sans trop de problèmes.

Qu'est-ce que l'homme voyait à présent ? Un pâle reflet du cheval qu'il avait été autre fois. Si le cavalier l'avait croisé dans cet état il n'aurait même pas cherché à le capturer, il aurait su que la fin était proche et qu'on ne pouvait pas le sauver. Qu'est-ce que cet homme éprouvait pour lui ? De la haine ? Du dégout ? Après tout Black Jack était responsable de la mort d'une monture et même de deux hommes qui s'en étaient pris à lui. C'était un miracle que l'on ne lui ai pas directement tiré une balle dans le crâne à son arrivée ici. Les soldats avaient espoir de le dresser à cette époque là. Maintenant, ils attendaient sa mort. Il ne servait à rien, peut-être juste à nourrir leur chien avec sa carcasse une fois que la faucheuse aurait tiré son âme hors de lui.

Le cow-boy s'éloigna. Enfin il retournait à sa solitude. Seule douceur de sa vie au Fort.



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Lun 28 Aoû - 18:06

'' Bien le bonjour Arnold, comment allez-vous toi et ton étalon ? ''

Surpris par la voix féminine qui s'addressa à lui, Arnold cligna rapidement des yeux avant de s'éclaircir la gorge et d'enfin poser ces yeux sur Reya, qui se tenait non loin de lui aux côtés de son grand étalon. Il venait tout juste de sortir Ottawa de son box et, tout en réfléchissant sur ce qu'il allait dire à celle-ci au sujet du cheval malade, il n'avait pas fait attention aux bruits de pas derrière lui. Quel idoit je suis ! Pensa-t-il à son sujet, sentant le rouge colorer ces joues. Ce n'était pas le temps pour ça, il fallait qu'il lui parle de cet équidé.

- Bonjour Reya. Nous allons bien, mais ce n'est pas le cas de tous à ce que j'ai pu voir ...

Et d'un signe de tête en direction de la stalle du blessé, il l'invita à le suivre, lui et son étalon. Le gris salua de la même manière Severus, silencieux, comme il l'était toujours. Il n'avait donc pas changé depuis leur dernière rencontre. C'était toujours comme ça chez les deux étalons, mais peut-être que cela changerait un jour ?

Quelques minutes de silence passèrent pendant qu'ils se dirigeaient vers le box du noiraud, et Arnold alla attacher l'entier gris à un poteau de bois non loin, afin de garder un œil sur lui pendant qu'ils s'occuperait du malade. Curieux, le cheval de capture redressa l'encolure pour mieux observer l'équidé qui se tenait entre ces quatres murs sombres. Reconnaissant la robe de Black Jack, le cow-boys haussa les sourcils, surpris. Il n'avait pas l'air au meilleur de sa forme, mais malgré tout, le pie restait méfiant. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver.

Son cavalier se dirigea ensuite au même endroit où il était ce matin, planté les mains dans les poches, la mine triste, face à mâle noir aux crins caramels. Il soupira avant de dire à l'humaine non loin :

'' Il est comme ça depuis ce matin, le pauvre. On voit qu'il souffre, et il n'a pas sa place ici. ''

Arnold s'arrêta pour tourner la tête vers celle-ci, continuant :

'' Il faut l'aider, et vite. ''




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mar 29 Aoû - 15:05

La jeune femme attendit silencieusement que le cow-boy lui réponde. Ce dernier semblait perdu dans ses pensées, gardant le silence, jusqu'à ce que finalement il se ressaisisse et sorte de son mutisme pour lui répondre. La phrase du soldat laissa la vétérinaire intrigué. De qui pouvait bien parler Arnold ? Y aurait-il un soucis avec l'un des chevaux du Fort ? Il était temps de se mettre au travail et de commencer son inspection matinale !

Bien vite Arnold lui donna d'avantage de précision au sujet du malade. Il indiqua un box à l'écart, sombre et poussiéreux. Il était réservé aux chevaux rebelles particulièrement difficile. Reya comprit immédiatement. Il s'agissait de cette étalon ébène qui ne laissait personne l'approcher. La jeune femme avait constaté un déclin dans sa santé mais l'animal ne se laissant pas faire, il lui avait été jusqu'alors impossible de l'examiner correctement. La vétérinaire avait donc espérait qu'il ne s'agisse qu'un mal temporaire qui partirait bien vite.

Le soldat prit la tête, accompagné par son Gris pie qui marchait à ses côtés. La cavalière pressa doucement ses talons dans les flancs de son étalon pour le faire suivre et s'approcher du box de l'animal sauvage. Il faisait vraiment pitié à voir avec ses flancs creusés, ses membres tremblants, et ses yeux vitreux vides de toutes expressions. Reya ne tarda pas à mettre pied à terre et attacher les rennes de son cheval à une poutre en bois. Il se tiendrait sage quelques instants pour qu'elle puisse étudier le cas du rebelle.

Une fois arrivée à destination, Severus leva la tête pour observer le grand malade. Effectivement, on voyait bien qu'il était à deux doigts de la mort. Visiblement ce cheval n'avait plus envie de s'accrocher. Autant le laisser partir, non ? Il tourna la tête en direction de son camarade cow-boy et l'interrogea au sujet du blessé.

" Tu le connais ? On dirait bien qu'il achève son combat ici ... "

Déclara le mâle sans se préoccuper de savoir si l'étalon aux crins caramel pouvait l'entendre ou pas.

" Effectivement ce petit cheval n'est pas au mieux de sa forme. Je l'avais à l'oeil depuis quelques temps mais impossible de s'en approcher pour le soigner ... j'ai bien peur que s'il ne coopère pas la seule chose qu'on puisse faire pour lui c'est abréger ses souffrances. "


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mer 30 Aoû - 12:04

On vint troubler sa paix de nouveau. Mais cette fois-ci le groupe s'était agrandi, il ne s'agissait plus simplement du cow-boy. Il avait ramené avec lui sa sale monture et un autre duo. Une silhouette qui lui était familière car en effet, la jeune femme avait essayé de l'approcher plus d'une fois. Malgré la douceur de ses gestes, Black Jack ne lui avait pas donné la satisfaction une seule fois d'effleurer sa robe de jais. Il n'avait aucune envie de se laisser berner par un visage angélique. Le mâle demeurait aussi attentif que possible envers les humains qui pour lui, représentait la plus grosse menace ici. Quant aux chevaux, il n'avait pas d'affinité avec eux alors il les ignorait, préférant conserver son énergie pour quelque chose de plus important.

Mais le grand mâle noir à la face immaculé racontait quelque chose à son sujet. Même si Black Jack n'en saisit que des bribes achève son combat il ne put s'empêcher de se sentir en colère contre cet être qui se permettait de le juger sans rien connaitre de son histoire. Il coucha les oreilles en arrière agacé. Que se soit par les bipèdes, les autres chevaux, ou tout simplement le bruit qu'ils faisaient en discutant devant son box, Black Jack ne pouvait s'empêcher de se sentir énervé. Il luttait contre la douleur et en plus au lieu de le laisser en paix, mourir dans le silence et l'oubli, on venait le déranger. Ces fichus soldats ne respectaient rien !



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Ven 8 Sep - 17:02

Aux paroles du grand noir à ces côtés, Ottawa plaqua ces oreilles contre son crâne. Black Jack, achever son combat ici ? Impossible. Le Démon Noir du Cimarron n'abandonnerait jamais son combat ainsi. Laisser la victoire aux hommes et les laisser prendre la vie d'un équidé au cœur et à l'âme sauvage n'était pas la solution, et le gris le savait. Et qu'était-ce cet éclat qui brillait toujours au plus profond des yeux du noiraud malade ? De l'espoir, ou bien le contraire ?

Le cheval de capture tourna finalement son regard sombre vers celui de Severus avant de s'éclaircir la gorge et de répondre d'un ton neutre :

- On s'est déjà croisé, oui, mais ne parle pas trop vite à son sujet. Il va s'en sortir, il le doit.

Ces dernières paroles n'avaient été qu'un murmure adressé à lui-même. Tant pis si le frison avait entendu ces paroles, et s'il allait demander le sens de ces mots chuchotés, il allait simplement garder ce secret pour lui. Il se devait de recroiser le jeune équidé tel il l'avait connu, un fier étalon sauvage libre de filer avec le vent, et de continuer ce combat. La vengeance viendrait plus tard, quand il serait de nouveau sur pied, ou sur sabot plutôt.

Tout comme sa monture, Arnold réagit drôlement aux paroles de sa camarade humaine, vers qui il tourna ces yeux verts rongés d'une sorte d'inquiétude. Il savait que l'entier n'en avait pas fini, mais que sans aide, il n'y avait plus rien à faire pour lui, comme Reya venait de le dire. Le noiraud devra les laisser faire dans ce cas, sinon ...

- Il faut tout de même essayer quelque chose. Ce cheval est fort, je le sais, et ce n'est pas le premier que je vois dans cet état. Sauvons-le, il doit nous cacher quelque chose.




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Sam 9 Sep - 18:14

Severus observa le comportement du Noiraud. Ce dernier avait collé ses oreilles en arrière sur sa tête. Il semblait agacé par la foule qui s'était rassemblé devant lui. Typique d'un équidé qui souhaitait mourir en paix. Et il parlait en connaissance de cause. Lui-même avait été à la place de Black Jack des années plus tôt, attendant la Grande Faucheuse dans un espoir d'abréger ses douleurs. Il comprenait. Il savait.

Le frison détourna la tête pour se concentrer de nouveau sur son collègue cow-boy, lui ne semblait pas convaincu. Il eut même le réflexe d'affirmer le contraire. Surprenant. Ottawa avait dû connaitre le mâle sauvage dans ses beaux jours car actuellement il ne restait plus rien, seulement un loque vivante, de justesse.

" Si tu le dis ... je reste dubitatif à son sujet. "

Déclara simplement le géant qui jeta alors de nouveau un coup d'oeil sur le petit Noiraud.
Ses membres tremblaient, signe qu'il faiblissait de seconde en seconde. Bientôt il ne serait même plus capable de se tenir sur ses quatre sabots.

La jeune vétérinaire s'approcha de la barrière en bois derrière laquelle se trouvait l'étalon autrefois sauvage. Il respirait difficilement. Le pauvre faisait réellement peine à voir. Elle aurait aimé le sauver mais elle se demanda si c'était juste. Il retournerait au corral se faire briser. Et s'il refusait encore que l'homme le monte, il retournerait dans cet état dépressif. Le mieux aurait été de le relâcher, mais ici personne n'aurait été d'accord.

" Si on tente quelque chose je vais avoir besoin de ton aide Arnold. Toute seule je suis incapable de m'approcher de lui. Je ne sais même pas si à deux nous pourrons le retenir. Et je me vois mal l'entraver, dans sa souffrance il n'a pas besoin de ça en plus. "


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Sam 9 Sep - 22:34

Ils étaient toujours là, discutant bêtement de son triste sort. Qu'ils fichent le camp ! Black Jack souhaitait seulement un peu de répit, de la solitude, douce solitude. Il espérait que ces gens qui s'attroupaient là avec leurs chevaux se dépêchent de quitter les lieux. Malheureusement, les signes s'annonçaient déjà en sa défaveur. La jolie blonde au sourire angélique s'accoudait à son box d'isolement. Elle l'observait de ses yeux verts. Un doux regard inquiet. Pas besoin de ta pitié ! criait les yeux marines du rebelle.

Il avait à présent rouvert les yeux pour fixer tout ce beau monde. Son regard était sévère, dur, méchant. Il piaffa en guise d'avertissement. Premier signe de mise en garde. Le démon noir du Cimarron n'était pas aussi odieux qu'on pouvait le prétendre. Ce dernier vous avertissait tout de même de son mécontentement avant de vous charger sans remords. Si ses sabots se teintaient alors de sang, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas avoir laissé la chance de fuir tant qu'il en était encore temps. Le mâle souffrait. La douleur le rendait fou. Malgré tout il gardait un infime contrôle sur lui même. Du sabot il frappa le sol froidement. Deuxième avertissement.



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Dim 17 Sep - 15:03

La seule chose que le noiraud voulait, c'était qu'on le laisse mourrir en paix, dans la solitude et la douleur. Croyait-il que la mort le libérerait, d'une certaine façon ? Guérir serait sûrement un long processus, mais le sauver était leur priorité en ce moment. Il fallait tenter quelque chose, au lieu d'abandonner tout de suite et d'abréger ces souffrances d'un coup pour la seule et unique raison qu'il ne les laisserait pas coopérer.

Fixant toujours tristement le jeune cheval, Arnord eut une idée. Effectivement, aux regards qu'il lançait et aux avertissements qu'il lançait, il ne se laisserait sûrement pas toucher ni même approcher plus que cela, et quelques liens inutiles tels que licols et lasso ne serviraient probablement à rien. Il y avait la structure de bois du maréchal, qui retenait les chevaux les plus sauvages de faire ce qu'il voulait, mais aussi la chute du corral. Mais oui ! Cet espace serait parfait pour ce qu'ils voulaient faire de l'étalon, les barreaux étant assez espacés pour passer leurs bras et les outils que Reya utiliserait. Il faudrait par contre toujours utiliser des cordes pour retenir l'équidé de sortir de la chute, quitte à se blesser encore plus.

- J'ai pensée qu'on pourrait l'emmener dans la structure du maréchal pour le garder debout, mais comme sa première visite là ne s'est pas bien passée disons, il y a toujours les chutes dans le corral ? C'est un peu loin, mais avec l'aide de quelques braves, ça pourrait fonctionner. Qu'en penses-tu ?

Ces yeux verts croisaient ceux de la blonde, et il détourna rapidement les yeux, gêné. Plus jeune, au ranch familial, c'était ce qu'ils faisaient pour soigner les jeunes chevaux les plus entêtés, et ça fonctionnait plutôt bien, alors pourquoi ne pas le tenter aujourd'hui ? Les membres tremblants du jeune équidé lui rapellerent qu'il ne serait peut-être pas capable de s'y rendre par lui-même, mais l'homme ne s'avoua pas vaincu. Une autre idée pourrait être la solution ...

[ J'espère que ça ira, désolé du retard x3 ]




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mer 20 Sep - 22:16

Severus tourna la tête en direction du petit Noiraud qui commençait à manifester d'avantage de mécontentement. Malgré son état alarmant le petit gars semblait encore vouloir se battre. Ottawa avait peut-être raison lorsqu'il disait que l'étalon noir de jais n'en avait pas fini avec son combat. Malheureusement pour lui la maladie ou bien la dépression dans laquelle il s'était plongé risquaient de le faire succomber avant qu'il ne remporte la victoire. Le géant Noir observa l'animal souffrant avant de soupirer. Les hommes étaient de vils créatures qui faisaient du mal. Ils n'apportaient que des maux sur leur passage. C'était bien des créatures du démon.

Le sombre étalon se tourna en direction de sa cavalière qui se sentait particulièrement concerné par le sort du pauvre équidé. Elle n'aurait pas dû. Il voulait la tuer. Cela se lisait dans son regard marine. C'était un tueur. Il n'avait aucune envie d'être aidé. Et encore moins par des humains. Lorsqu'elle s'approcha un peu trop près de la créature mourante, Severus ne put retenir un souffle rauque de mise en garde. N'approche pas ! voulait-il ordonner à la jeune femme blonde.

Reya l'ignorait tandis qu'elle contournait la stalle pour essayer de mieux regarder l'étalon qui souffrait. Elle revint en direction de son collègue Arnold pour l'écouter lui faire part de son idée. Ce n'était pas bête du tout. Pas chez le maréchal puisque le mâle y avait vécu un calvaire, par contre dans le coral, même s'il y avait fait un tour pour son dressage, cela pouvait encore passer. Il y aurait plus de place pour lui, plus de liberté et en même temps elle et le soldat auraient des protections de bois entre eux et le prétendu "démon".

" C'est une très bonne idée Arnold ! On sera beaucoup mieux là-bas pour l'examiner et essayer de le soigner. Je file récupérer ma sacoche d'équipement et je reviens. Tu veux essayer de l'attraper en attendant ? Je sais que tu es doué en ce qui concerne le lasso. "

Lança-t-elle avec un clin d'oeil malicieux pour l'encourager à se mettre en oeuvre.

" Je reviens dans une minute ! "

Ajouta-t-elle en vérifiant le lien de Severus avant de filer en direction de ses quartiers pour récupérer son matériel.

[C'est très bien Otta :3 D'ailleurs super signa ! ]


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mer 20 Sep - 22:30

Du vacarme ! Du brouhaha venait troubler sa tranquillité. Que fallait-il faire pour que ces misérables humains comprennent qu'il avait simplement envie de les ratatiner de ses sabots?! Il avait prévenu. Il avait mis en garde contre son humeur massacrante. Même le géant des Ténèbres avait tenté de raisonner son humaine stupide. Rien à faire. Les deux bipèdes continuaient de s'affairer autour de lui. Black Jack ne présentait rien de bon. Un tour dans le corral une fois encore ? Il n'était pas sûr d'y survivre si des cavaliers plantaient leurs éperons dans ses flancs. Il saignerait, se viderait de son énergie et mourrait ... peut-être ... Ou peut-être qu'il s'effondrerait alors même qu'un homme se mettait en selle. Ses jambes avaient à peine la force de le tenir lui, alors avec les harnachements de cuire et un gros pataud, nul doute qu'il succomberait.

Il ferma les yeux cherchant désespérément à trouver un moyen de devenir inintéressant pour son public. Mais rien à faire, plus il essayer de disparaître plus les bipèdes s'accrochaient. Que faire ? Il n'y avait plus aucun espoir de paix !



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Ven 22 Sep - 14:58

Son idée n'était donc pas si mauvaise que ça, en fin de compte ! En suivant des yeux Reya, qui fillait déjà chercher ces choses pour soigner l'étalon noir, Arnold passa une main gênée dans ces cheveux. Le compliment qu'elle lui avait fait et le clin d'œil avait changé la couleur bronzé de son visage en rouge. Gêné, il s'éclaircit la gorge avant qu'elle ne revienne et fila à son tour chercher un lasso dans la sellerie.

Lorsqu'il en trouva deux, un pour Reya et un pour lui, - en cas de besoin - , il retourna devant la stalle du noiraud pour passer lentement la boucle autour de l'encolure de l'étalon, à une bonne distance tout de même pour ne pas finir avec un bras en moins. La corde passée par-dessus sa tête, il laissa le lien glisser sur l'encolure du mâle pour finalement resserrer un peu le noeud, mais pas trop. Il ne voulait surtout pas qu'il s'énerve, dépensant le restant d'énergie qu'il lui restait.

Au moment où il avait fait passée la corde autour du cou de l'animal, bien qu'il le surveillait du regard, il avait remarqué qu'il était couvert d'une épaisse couche de boue séchée sur les postérieurs, plus particulièrement. Était-ce sous cela que ce cachait la cause de la maladie du jeune cheval ? Ils le verraient rendu dans le corral, mais pour l'instant, il laissa Reya revenir, les bras chargés de matériel. Arnold ne lui annonça pas tout de suite, mais lui offrit un petit sourire amical et un peu fier, puisqu'il avait réussi à passer la corde autour de l'encolure de l'équidé blessé sans se faire arracher un bras. Le rouge qui couvrait son visage était maintenant disparu, laissant place à son teint habituel. Il lui lança et étirant le bras pour lui donner l'autre lasso toujours roulé :

- Prend ça, toi aussi. On en aura peut-être besoin s'il arrive quoique ce soit. Si tu ne sais pas comment t'en servir, je te montrerai.

Un sourire amical, puis il détourna le regard vers leurs chevaux, maintenant sérieux. Ils allaient avoir besoin d'eux pour emmener ce cheval dans le corral.

[ Merci ! :3 ]




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Lun 25 Sep - 22:54

La vétérinaire récupérait sa sacoche de matériel tandis que Severus était attaché à une poutre en bois. Il n'était pas convaincu par le fait que l'action entreprise par les humains soit judicieuse. Ils auraient mieux fait de lui accorder son salut. Le pauvre cheval frissonnait. C'était à peine s'il tenait debout. Il devait avoir de la fièvre, nul doute sur le sujet. Le pauvre sauvage n'avait rien à faire ici. C'était chagrinant de le voir dans un si piètre état alors qu'à l'état sauvage il avait dû être un bel étalon.

En vérité, Severus craignait pour la sûreté de sa cavalière. Il savait bien que malgré la faiblesse du mâle noir de jais, ce dernier était encore capable de tuer. Il le voyait. Il le savait. Ce mâle était un démon dangereux. Il se battrait jusqu'à tomber au sol raide mort. Et s'il pouvait emporter avec lui encore quelques pauvres âmes il le ferait. Severus ne voulait pas que Reya fasse partie de sa liste. Absolument pas !

Il releva les yeux en la voyant accourir en direction du soldat. Le visage inquiet de par la situation, mais aussi une drôle d'expression déterminée. Elle voulait le sauver. Elle allait le sauver ! Severus souffla et gratta la terre meuble de son sabot. Il n'aimait pas ça du tout. La vétérinaire s'exposait à des dangers inutiles. Son agitation devait se faire ressentir du côté des autres équidés. Severus ne pouvait pas le cacher, il tenait trop à Reya pour la perdre.

La demoiselle blonde arriva auprès du groupe et observa Arnold impressionnée.

" Alors ça si je m'y attendais ! Tu as réussi à rester en un seul morceau et à lui passer un lasso. Bravo Arnold ! Tu viens de monter en grade dans mon estime. "

Plaisanta-t-elle malgré le sérieux de la situation.

" Effectivement je ne m'en suis jamais servie ... Je vais avoir besoin de conseils si tu veux que je puisse t'aider. "

Déclara-t-elle en attrapant dans ses mains le matériel que lui tendait le cow-boy.
Elle serra ses doigts autour du lasso, levant les yeux en direction du pauvre malade dont l'état ne cessait de se détériorer. La jeune femme s'approcha de son étalon et détacha les rênes pour le rapprocher du box. Il fallait que les chevaux les aident à trainer le mâle hors de sa stalle crasseuse.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mar 26 Sep - 22:03

Une s'éloignait l'autre demeurait. Pourquoi tant d'agitation ? Black Jack ne pouvait que prévoir le pire. Connaissant les humains ils étaient partis pour le torturer une fois encore. L'étalon releva les yeux en direction du Sombre géant qui se trouvait là. Il semblait agité. Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres du mâle qui trouvait encore la force pour faire preuve de sarcasme.

" On s'inquiète pour son bipède ? "

Demanda-t-il d'un ton qui ne présageait rien de bon.
En effet, le démon qui le rongeait commençait à prendre le dessus, si bien que le fier étalon qui n'aurait pas fait de mal à une mouche prenait à présent plaisir à faire le mal. Ses yeux bleus marines n'étaient maintenant qu'un océan de glace froid et impénétrable. Un être rempli de haine. Bien sûr dans son état il lui était difficile d'être réellement menaçant. Pas que sa démarche ne soit pas effrayante. On devinait aisément qu'il tuerait s'il en ressentait l'avis. Plutôt on voyait à présent chez lui une faiblesse.

L'humain qui s'affairait à lui passer un lasso autour du cou fit preuve de beaucoup de prévoyance. Il ne tenait pas à se faire mettre en morceau. Mais Black Jack ne voyait pas l'intérêt de lui faire du mal à lui. Il avait déjà joué avec cet humain, et ce n'était pas amusant. Non, la blonde représentait une proie beaucoup plus alléchante car son regard semblait si innocent qu'il en était malsain. Si elle respectait vraiment les chevaux jamais elle n'aurait été ici. Donc le mâle noir de Jais se devait d'éradiquer cette peste pour son bien. S'il en était seulement capable. Ses membres tremblant lui disaient que non, mais son esprit à présent bien en éveil depuis que le démon s'était levé lui disait que oui.



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Sam 30 Sep - 19:05

Contrairement à Severus, le pie ne s'inquiétait aucunement pour son cavalier. Enfin, il avait l'habitude des chevaux au fort caractère comme Black Jack, et Ottawa se doutait qu'il n'y aurait aucun problème avec le sauvage. Mais pour ce qui était de Reya ... Cela semblait un peu plus compliqué. En observant le jeune équidé blessé poser souvent son regard sur l'humaine, le gris commençait à douter. Qu'est-ce qu'il pouvait bien lui préparer ?

Et comme pour confirmer ces pensées, il entendit :

" On s'inquiète pour son bipède ? "

Oreilles tournées vers l'arrière, Ottawa toisait durement le jeune mâle, le mettant au défi. S'il essayait de faire ce qu'il pensait à Reya, il aurait affaire au grand frison, au cheval de capture, ainsi qu'à Arnold. Cela ce voyait bien qu'il appréciait la vétérinaire, peut-être un peu trop qu'il ne le devrait mais bon, les chevaux ne pouvaient rien y faire. Lui aussi, il la protégerait de ce démon.

Poussant un henissement de méfiance en direction de son humain, le gris ne cessait de poser ces yeux sombres sur le duo de bipèdes, sachant qu'attaché ainsi, s'il arrivait quoique ce soit, il ne pourrait rien faire d'autre que d'observer le spectacle.

Pendant ce temps, le cavalier du pie réfléchissait. Ces premières leçons pour lancer un lasso avaient été il y a très longtemps, presque trop pour qu'il ne se souvienne plus d'avoir appris comment faire. C'était maintenant une habitude pour lui, et il se rappella enfin comment son père lui avait apprit. Un simple seau ou une botte de foin ferait l'affaire comme cible, et en faisant signe à Reya de l'attendre quelques instants, il fila chercher une botte de foin non loin du box de leur malade. Arnold laissa tomber la balle de foin en plein centre de l'allée de l'écurie, puis revint vers la blonde en souriant. Il se plaça à côté d'elle et lui montra tout en lui parlant comment ce placer :

- Bon, pour commencer, tu tiens la boucle du lasso comme ça, voilà, en tenant le restant de corde dans ton autre main. Et puis, tu la fais passer par-dessus ta tête en cercle. Quand tu te sens prête à le lancer, tu regardes ta cible et tu y vas ! Pratique-toi, en attendant, je vais chercher l'harnachement d'Otta' !

Sur ces mots, il partit en trottinant vers la sellerie pour faire ce qu'il venait de dire. Sans selle, il n'arriverait jamais à mener le cheval noir dans le corral, surtout s'il s'énervait. L'homme revint les bras chargés d'équipement vers sa monture, qui le dévisageait avec surprise, comme s'il ne s'attendait pas du tout à travailler aujourd'hui. Tant pis, il ferait tout pour Arnold, de toute manière. La vétérinaire, qu'il observait pendant que son cavalier le sellait, semblait plutôt bien se débrouiller.

" Bon, maintenant on peut le sortir de là. "

Lança finalement le bipède presque essouflé, qui posa ses yeux verts en direction de Reya. Il attendait plus que ces commandes pour sortir le jeune équidé de son piteux état.

[ J'espère que ça ira, et désolé pour le retard encore x) ]




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mer 4 Oct - 22:30

Au moment où les mots tranchants sortirent de la bouche du Sombre, Severus se hérissa. Il fixa le mâle avec le regard le plus dur qu'il n'avait jamais lancé à personne au Fort. Ses yeux étaient deux billes ténébreuses qui scrutaient la menace que représentait l'étalon malade. Même à bout de force il trouvait encore la motivation de faire du mal aux humains. Severus ne pouvait pas s'imaginer ce qu'il avait vécu avant d'arriver au Fort. Mais peu lui importait. Cet imbécile, que dire, ce MONSTRE avait osé menacer Reya, et ça, le frison ne le pardonnerait. Il renâcla, grattant la terre de son sabot puissant. La guerre était lancée. Severus était un soldat, et l'étalon représentait un ennemi sur sa route. Il l'abattrait sans remords. C'était sa la guerre. Prendre des vies avant qu'on ne prenne la sienne.

" Touche ma cavalière et je te promet que tu ne pourras plus revoir un autre lever de soleil ! "


Gronda froidement le géant qui continuait de s'intéresser à l'individu avec une aura menaçante.
Pourquoi Reya l'ignorait ?! Il voulait lui expliquer que ce n'était pas raisonnable, que ce cheval n'en valait pas la peine. Mais rien à faire ! La vétérinaire continuait de prêter allégeance au serment qu'elle avait déclaré quelques années plus tôt, celui de toujours prendre soin de ses patients, et de mettre leur bien-être avant tout. Les bipèdes étaient parfois des idiots.

La jeune femme écoutait attentivement son camarade qui lui donnait des conseils sur la question du maniement d'un lasso. Elle approuvait par des petits hochements de tête pour lui signifier qu'elle comprenait. Puis après sa démonstration la demoiselle se mit à son tour à faire tourner le lasso dans l'espoir de réussir à attraper la balle de foin. Le premier essai. Puis le deuxième. Infructueux. C'était plus difficile que Arnold ne le faisait paraitre. Lorsqu'il faisait tournoyer la corde dans les airs tout semblait couler de source. En réalité c'était bien plus compliqué que cela. La jeune femme tenta de nouveau, elle toucha la balle de foin sans pour autant l'attraper. Elle voyait ce qui clochait, rectifier le tir, recommencer, envoyer. Bingo ! Elle venait de s'emparer du butin. Il était trop tôt pour crier victoire cependant. Elle s'y essaya de nouveau et parvint maladroitement à capturer la balle de foin. Il faudrait que ce soit suffisant car il était temps de s'attaquer au véritable travail à présent !

" C'est bon. Allons-y ! Je pense que je suis suffisamment prête. Tu veux que je le retienne avec Severus tandis que tu le guides avec Ottawa ? On peut faire l'inverse, c'est toi qui choisit. "

Dit-elle en se dirigeant vers son étalon qui était toujours aussi nerveux.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Ven 6 Oct - 22:53

L'étalon noir de Jais affichait toujours un sourire psychotique qui en aurait effrayé plus d'un. Il sentait l'anxiété du géant et cela lui plaisait. Il avait l'impression d'avoir du pouvoir sur cet individu pourtant bien plus fort que lui. Ce mâle aurait pu le terrasser d'un coup de postérieur et pourtant Black Jack avait trouvé la faille pour le détruire. Il aurait aimé ricané si seulement cela lui avait été possible, tout ce qu'il parvint à sortir de ses poumons fut une brève quinte de toux qui cessa rapidement.

Il releva la tête fièrement, aussi haut qu'il le pouvait étant donné son état de faiblesse. La Mort ? Elle était loin maintenant qu'il avait retrouvé un objectif. Black Jack oubliait tout. Depuis qu'il était arrivé chez les cow-boys il avait été transformé. Plus rien de ce qu'il avait vécu à l'extérieur n'existait. Il en était venu à oublier Pandora, Zaltana, Taima, et tout les autres qui lui étaient chers. C'était moins douloureux de faire comme si rien de tout ça n'avait existait. Quelque part l'inconscient de l'étalon le protégeait du véritable naufrage. Mais en effaçant ses souvenirs, il en avait oublié des promesses importantes. Zaltana l'attendait pour découvrir le monde. Pandora...oh la pauvre Pandora. Il n'avait alors plus eu de raison de vivre jusqu'à là. Maintenant il en trouvait une. Faire du mal. Et sa victime n'était autre que le cheval le plus imposant qu'il avait croisé dans ce Fort. Ce noble frison qui se croyait au dessus de tous.

" Tu crois que ça me dérange de mourir ? Le temps que tu t'approches elle sera déjà loin dans le royaume de la Mort. "

Déclara l'étalon noir dont les menaces du géant ne lui faisait absolument pas peur.
Se faire rétamer ? Au moins cela lui permettrait de fuir cette douleur abominable. Toutefois il devait admettre qu'il aurait bien envie d'assister à la déchéance du guerrier, cela promettait d'être divertissant.



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mar 10 Oct - 13:39

À ces côtés, Severus s'énervait avant d'hausser le ton en direction du jeune étalon, confirmant ce que craignait d'Ottawa. Le cheval blessé ne lâcherait pas le morceau, quitte à finir massacré sous les puissants sabots du frison. La voix de celui-ci s'éleva, menaçante, avant que celle du jeune démon résonne à nouveau :

" Tu crois que ça me dérange de mourir ? Le temps que tu t'approches elle sera déjà loin dans le royaume de la Mort. "

- Pas si tu rejoinds ce royaume le premier, Black Jack. Siffla le pie, son regard jetant des éclairs en direction de l'interpelé.

Puis, il se calma de quelque peu en soupirant longuement pour regarder la monture de l'humaine. Ne te laisse pas atteindre par ces remarques, tentait-il de lui dire silencieusement ces yeux sombres. Il connaissait le petit jeu auquel jouait l'entier malade, et Otta' n'était pas prêt à le laisser gagner la partie aussi facilement.

Ne remarquant pas l'énervement des deux chevaux attachés, Arnold réfléchit à la proposition de sa camarade. L'idée n'était pas mauvaise, pour ne pas dire excellente, et ainsi, les deux duos sortiraient certainement sans blessure, contrairement au sauvage, qui semblait revenir un peu plus à lui. À moins qu'il ne soit en train de puiser les dernières forces qu'il lui restaient. Il fallait se dépêcher, maintenant.

- Faisons comme tu as dis, mais laisse-moi lui passer le nouveau lasso autour de son encolure. Il m'a l'air de reprendre des forces, ce petit ...

Il faillit rajouter des compliments sur ces tentatives réussies avec la balle de foin mais s'était ressaisit au dernier instant. Plus tard, quand il serait plus tranquilles et moins débordés peut-être ? Ils auraient plus de temps pour perfectionner les futurs lancés de celle-ci.

Sur ce, le cavalier du cheval de capture s'avança prudemment de la stalle de Black Jack pour passer à nouveau la corde autour de son cou de la même manière qu'il l'avait fait il y a peu. Lentement mais sûrement, observant à la fois chaque mouvement que pouvait faire le sauvage. Le tour étant joué, l'homme tendit les deux cordes à la femme et rejoind Ottawa pour monter en selle et revenir auprès de la femme en attendant qu'elle fasse de même avec sa monture, tenant à sa place les deux corde d'une selle main. Il rassembla le surplus de corde pour venir l'accrocher sur la corne du pomeau, laissant la partie du lasso qui le séparait du noir pendre dans le vide. Il ne voulait pas étouffer le cheval non plus, mais s'il tirait, les liens se tendraient et les boucles autour de son encolure se resserreraient.

En attendant, le duo de cow-boy observait leur patient toujours dans la stalle. Ils allaient devoir ouvrir la porte eux-mêmes, s'ils ne voulaient pas de blessé ...




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Mer 11 Oct - 23:19

Reya s'approchait de lui. Elle plaça une main sur son encolure et le caressa doucement. La jeune femme ressentait son anxiété et pourtant elle décidait de l'ignorer. Il lui jeta un regard implorant, priant pour qu'elle abandonne cette entreprise imbécile. Mais la jeune blonde le flatta de nouveau dans un geste rassurant. Elle s'aveuglait complètement sur le danger que représentait le cheval mourant. Certes il était au bout de sa vie, mais même la tête du loup peut encore mordre après l'avoir coupé, Reya devrait le savoir !

Le grand frison perdait son calme. Cela était hautement inhabituel. Le mâle était pourtant connu pour son attitude constamment impassible. Quand il s'agissait de sa cavalière, le géant perdait rapidement son sang froid. Et rare était les situation où Reya se mettait autant en danger. Le frison regarda le noiraud qui le narguait toujours. Oh il l'aurait bien anéanti sur le champ s'il avait pu. Cependant il savait pertinemment que sa maitresse ne lui pardonnerait jamais un acte aussi sanglant.

Ottawa essayait de calmer le jeu. Il était du côté des cow-boys évidemment. Black Jack et lui n'étaient pas forcément de bons amis. Malgré les efforts du Gris pour le retenir, Severus peinait à ne pas répondre aux provocations insupportables du Sombre. Il tapa du sabot sur le sol avec violence. La paix ! Cela ne servait pourtant à rien. L'étalon était toujours aussi hargneux même agonisant.

Reya tint la corde jusqu'à ce qu'Arnold en récupère une, elle enroula le morceau qu'il lui restait au pommeau de Severus et se tint en place. Elle devait rester en arrière afin que le petit mâle ne se jette pas directement sur son collègue dans la rage qui commençait à le reprendre. Il semblait avoir repris un peu du poil de la bête ce qui pouvait être un bon signe comme un mauvais.

" Je suis prête. "

S'exclama-t-elle en direction de son ami.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Jeu 12 Oct - 22:32

L'étalon noir haussa la tête à la remarque du pis Gris. Il aurait aimé lui rire au naseaux. Comme si ce misérable était capable d'anticiper son assaut sur la blonde sans défense. Avant même qu'ils ne puissent bouger, les sabots du noiraud aurait atteint la chaire tendre de la demoiselle. C'était une cible facile, car son inquiétude la rendait vulnérable. Et puis c'était petit de sa part de viser une jeune femme qui semblait pleine de bonnes intentions, mais lui s'en fichait bien. Il voulait causer de la peine et c'était une jeu facile.

" Nous verrons bien ... "


Murmura le Sombre qui observait le bipède s'approchait avec une deuxième corde.
Ils semblaient tous soudainement bien agité et Black Jack se demanda ce qu'ils préparaient. Il avait l'impression qu'on allait le faire sortir. Voire même le tirer en direction du corral.



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottawa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 232
Points d'Experience : 136
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Sam 14 Oct - 2:25

Le murmure aurait fait frissonné l'étalon pie s'il n'était pas aussi en colère. Ces yeux sombres foudroyaient toujours le jeune mâle qui semblait se croire beaucoup plus fort qu'il ne l'était en vérité. Les paroles qu'il venait de prononcer n'envisageaient rien de bon, en plus. Inquiet, Ottawa ne put s'empêcher de fixer Arnold retenter à nouveau ce qui semblait impossible pour plusieurs autres hommes ici, ce qui fonctionna encore une fois. Si Black Jack avait osé s'attaquer à lui, il ne s'en serait pas sorti aussi facilement avec le cheval de capture, qui le défiait maintenant de faire quoique ce soit d'autre d'un regard aussi froid que menaçant.

Enfin prêts, les humains se mirent en position pour mettre leur plan en marche. Il ne restait plus qu'à laisser sortir la bête, à présent. Silencieusement d'un hochement de tête, Arnold demanda à Reya de lui laisser un peu de place à lui et sa monture pour ouvrir la porte qui les séparait du monstre malade entre ces quatres murs. Le duo allait de sacrifier, laissant largement assez de place entre l'autre pour ne pas avoir à se faire attaquer par l'étalon sombre.

- Un, deux, trois !

Au compte à rebours, le cow-boy ouvrit rapidement le loquet de la stalle et demanda à son cheval de s'éloigner afin de laisser de la place à l'autre équidé. Un espace sécuritaire pour tous, qui ne laissait pas les lassos traîner par terre ni se tendre jusqu'à se rompre pour étouffer le blesser.

Comme s'il avait comprit, l'étalon gris se déplaça sans plus attendre sur le côté afin de laisser sortir Black Jack, se concentrant maintenant à la tâche devant lui. S'il manquait son coup, Otta' savait que ce démon allait en profiter pour s'attaquer à la personne la plus près de lui sans pitier. Il ne manquerait pas une seule occasion, et le gris le savait. Il était donc hors de question de lui laisser cette chance dangeureuse pour chacun d'entre eux. Maintenant, il n'y avait plus aucune minute à perdre !

- Dépêchons-nous avant qu'il ne comprenne ce qu'il l'attend ! Lança l'humain sur le dos du grand étalon pie, qui se dirigea en direction du corral suite aux commandes précises de son cavalier sûr de lui.

S'assurant qu'on le suivait, celui-ci jeta des coups d'œil derrière lui à plusieurs reprises, s'assurant que Reya et Severus suivaient encore, tout comme le sauvage au centre.




'' Je ne manque jamais mon coup ! ''

Avatar par Pandora ( Merci infiniment ! <3 ) et signa' par moi-même ^^

Double compte : Taima, Joker et Mistake

Ottawa vous parle en #999999

Les cadeaux et anciennes signatures Razz ( Merci vous tous :heart: ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 165
Points d'Experience : 141
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Sam 14 Oct - 23:01

Reya fit effectuer quelques pas dans l'espoir de détendre les tensions qui pesaient sur les épaules de son étalon. Le mâle ne sembla pas pour autant se calmer, il était même un peu plus difficile à manier qu'à l'habituel. Quelque chose ne tournait pas rond mais la jeune vétérinaire n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Bien sûr, il devait être stressé par le sauvage qui souffrait, mais vu son état il ne pouvait pas représenter une réelle menace, si ?

La vétérinaire arrêta son étalon et le maintint à distance tandis que le cow-boy faisait le décompte avant l'ouverture de la stalle. La jeune femme se tenait prête à intervenir si besoin. L'étalon noir sortit avec une légère difficulté. Elle sentait bien qu'il trainait des sabots, mais il avançait en direction d'Arnold et d'Ottawa pour les suivre. Les talons que la blonde se resserrent autour des flancs de Severus pour le mettre en route.

Le cortège poursuivait sa route en direction du corral, chacun gardant des distances sécuritaires entre eux afin d'éviter les drames. Le frison prenait particulièrement garde à l'étalon sauvage. Il savait tout comme Ottawa de quoi le mourant était capable même au bord du gouffre. Il était prêt à agir au moindre mouvement suspect de l'individu qui progressait devant lui.

C'est lorsque Arnold invita à accélérer le mouvement que la situation se corsa. Black Jack marqua un arrêt soudain. Ses flancs se soulevaient irrégulièrement comme s'il peinait à respirer. C'était l'image d'une pauvre bête souffrante. Severus ne se laissait pas avoir. Il souffla froidement, tapant du sabot sur le sol pour que le mâle se remette en route. Mais Reya sur son dos commençait à s'inquiéter, elle envisageait même de mettre le pied à terre pour aller inspecter le cheval ...


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 797
Points d'Experience : 262
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   Dim 15 Oct - 13:03

La porte s'était ouverte. L'étalon sentit la corde autour de son cou se tendre tandis que le pis Gris avançait. Il avait compris le message, le duo de cow-boys le déplaçaient. Il ne savait pas encore vers où, toutefois la destination lui était pour l'instant bien égal. Il aviserait une fois sur place, tout ce qui lui importait était de causer du grabuge. Un sourire déformé par la douleur était présent sur ses lèvres tandis que ses jambes faiblardes le portaient à la suite du cheval de Capture et de son cavalier.

La boue recouvrait l'étalon jusqu'au milieu du ventre, et c'était un miracle qu'on ait pu lui passer une selle sur le dos pour lui faire faire un rodéo il y avait des semaines de cela. Le mâle soufflait. L'effort était douloureux. Certes la rage lui avait fait retrouver quelques forces mais il était tout de même extrêmement mal en point, il n'y avait pas à dire. Lorsque son regard se porta sur les barrières en bois du corral, il s'immobilisa. Black Jack n'avait aucune envie d'y retourner ! Non ! Pas une seconde fois. Il serait brisé en plus de morceaux qu'il ne l'était déjà. Il s'arrêta. Sa respiration commençant à accélérer. Ses flancs avaient des mouvements irréguliers qu'il n'arrivait pas à contrôler. L'anxiété de Severus l'avait gagné. Mais était-ce une mascarade pour déstabiliser les bipèdes ou de la réelle souffrance.

Derrière lui le géant frappa le sol de son sabot pour l'inciter à avancer de nouveau. Black Jack ferma les yeux quelques secondes pour se concentrer. La jeune humaine semblait prête à descendre de sa monture pour venir jeter un coup d'oeil à l'étalon...c'était une belle opportunité pour la blesser.



Dreamworks & Pandora

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une blessure bien infectée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une blessure bien infectée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-