RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run away || Hurlorage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 461
Points d'Experience : 105
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 18
Joue également : Maafa || Blaze ||

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Run away || Hurlorage   Mer 19 Juil - 22:07

    La jument rouge était partie depuis plus d’un jour déjà et la solitude commençait à peser sur ses épaules comme le petit dans son ventre. D’ailleurs, sans s’en rendre réellement compte, elle s’était rapprochée du fort. Ce qui était normal en soi, c’était le seul lien qu’elle n’avait jamais connu il était donc normal qu’elle ne s’éloigne que petit à petit des terres qu’elle avait foulées depuis longtemps et qu’elle connaissait par cœur.

    Pourtant elle savait qu’elle ne devait pas traîner dans le coin. Si jamais elle venait à rencontrer d’autres cow-boys elle était certaine de retourner fissa au fort et d’y être internée jusqu’à la fin de ses jours. Seuls points positifs… elle serait avec son adorable Ottawa et son fils. Quoi de mieux ? Mais pour qu’elle soit heureuse il lui fallait un nouveau départ et non pas retourner dans le lieu de son passé. C’était terminé tout ça. Il fallait qu’elle aille de l’avant.

    Et donc pour commencer il fallait qu’elle s’éloigne une bonne fois pour toute de ce misérable endroit qu’était le désert et qu’elle n’y revienne pas avant un bon moment. Mais Ottawa lui manquait déjà. Ses yeux sombres et ses paroles agréables lui manquaient. Leur dernière rencontre dans les près restera à jamais graver dans sa mémoire…

    Se tournant en direction du fort, la jument hennit puissamment pour saluer une dernière fois son ami en qui elle avait placé beaucoup d’espoir et qu’elle reviendrait voir à la naissance du petit. Avant, il fallait qu’elle se purge.

    Faisant demi-tour, la jument se mit dos à son ancienne maison pour commencer à partir et fuir ses cauchemars. Maintenant elle était libre de faire ce qu’elle voulait et de vivre comme bon lui semblait. Tout ce qu’elle avait toujours voulu bien que cela l’effrayait un peu. De l’aide lui serait donc bénéfique. Et quelques noms lui venaient déjà en tête. Joker, Zéro… La jument lui manquait. Elle se souvient encore de leurs escapades. La dernière remontait à l’hiver dernier quand les cow-boys avaient déménagé. C’était il y a longtemps. Avant Hangover et Make the Bridge. Il était temps qu’elle la revoie. Grand temps.

    Perdue dans ses pensées, la jument n’entendit pas que des pas se rapprochaient.




Red Hot Chili Peppers
i just wanna break the rules


Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurlorage
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 157
Points d'Experience : 45
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 19
Localisation : Vous parlez de moi physiquement ? Ou de mon esprit ?

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Run away || Hurlorage   Sam 22 Juil - 22:37



Un Angle Traître



Encore une belle journée, et fraîche avec ça ! Je trépignai d'impatience dans mon box, désireux d'en sortir pour me dégourdir les pattes. Cela faisait quelques jours que je n'étais pas sorti, alors déjà que j'avais conservé mon instinct semi-domestique indien, on pouvait dire que j'étais carrément pire qu'un cheval sauvage à présent ! J'avais besoin de me défouler, de courir, de me sentir libre... Il fallait que je sorte, et heureusement, aujourd'hui était jour de patrouille.

Quelle ne fut pas l'étendue de mon euphorie lorsque je vis l'humain chargé de me monter, et le seul à pouvoir le faire d'ailleurs, approcher des écuries en ma direction ! Je piaffai, et ne cachai pas ma hâte de passer cette porte pour quitter cet habitacle dans lequel nous étions presque trop serrés. Aussi, le seul cow-boy qui parvenait à me maîtriser comprit immédiatement que s'il espérait me préparer sans que je ne lui fasse faux bond, il lui faudrait me seller dans le box lui-même. Sinon je me serais sauvé, trop heureux à l'idée de savourer la liberté après autant d'heures passées à la regarder de loin.

Une fois harnaché, je suivis le bipède en dehors du Fort, pressant le pas, le poussant presque du bout du nez. Je n'en pouvais plus d'attendre, alors sa petite vitesse de deux jambes accentuait mon empressement. Une fois la porte passée, il passa son pied dans l'étrier et se propulsa tout droit sur la selle, tandis que je me délectais du souffle rafraîchissant du vent dans mes crins, qui retournait les poils de ma robe sombre. Une journée comme j'en adorais se profilait, et je la débutais avec un bonheur délicat... Cela faisait trop longtemps que je n'avais pas fait de patrouille en dehors de l'enceinte de bois qui se dressait au cœur de la plaine désertique.

Nous fîmes plusieurs fois le tour du Fort, au pas, puis mon cavalier profita d'une pause d'un quart d'heure pour aller me faire galoper un peu plus loin. J'étais ravi. Enfin courir, me dépenser et frôler le paradis, l'espace d'une seconde trop courte durant laquelle, mes quatre sabots se rejoignaient sous mon ventre pendant mon galop. Mes crins s'envolaient, mon esprit se libérait, mon corps n'était plus rien d'autre qu'une poussière emportée par le souffle de l'air qui me fouettait de part en part... Et j'ignorais les supplications de l'homme sur mon dos, qui me demandait de ralentir. J'avais attendu ça depuis trop longtemps pour l'écouter. Et j'adulais ces moments qui ne me faisaient pas sentir comme le poids lourd sans intérêt que j'étais au fond. Il fallait dire qu'avec mon croisement mustang et frison, j'étais corpulent et tout en muscles. Ma hauteur n'atténuait en aucun cas cet aspect, au contraire. Mon apparence de colosse faisait peur à certains, mais lorsque je galopais, que je m'élançais et que je dansais avec la nature tout en galopant en son cœur, je me sentais léger pour la première fois... Et c'était un sentiment divin.

Mon humain ne fut pas mécontent de me voir m'arrêter un instant, et descendit pendant qu'il le pouvait, pour aller s'asseoir un peu plus loin. Il me rappela que je devais rester dans les environs. De toute façon, je n'aurais pas pris le risque de me sauver avec tout ce matériel sur le dos, c'était bien trop dangereux. Alors, je retournai naturellement vers le Fort, histoire de continuer ma patrouille tout seul en attendant. C'était un réflexe machinal que je songeai à perdre lorsque je me retrouvai devant le bâtiment. Si je conservais cette habitude, retourner à la vie sauvage n'allait pas s'avérer être chose facile...

Je longeai le mur, tout en me perdant dans mes pensées. Le camp indien, c'était là-bas que j'étais né, et que j'avais perdu ma mère Malice... Et puis ces noms qui ne parlaient sans me dire quoi que ce soit... Arya, et Odin par exemple... Deux noms. Deux simples noms qui me troublaient depuis mon arrivée ici. Pourquoi est-ce que je ne me souvenais que de ma mère qui s'était sacrifiée le jour de ma naissance pour me protéger, et de mon père, Thor, qui avait été capturé et m'avait accompagné avec moi dans ce camp ? Maintenant il est mort, mais il me défendait lui aussi. Pour le reste... Qui suis-je ? Je ne sais pas vraiment...

Au moment d'arriver dans l'angle, je tournai, et reculai brusquement. Face à moi, une jument à la robe rougeoyante qui semblait toute aussi surprise que moi... Mais... J'étais presque convaincu de l'avoir déjà vue au Fort, non ? J'en étais presque sûr, mais j'avais peur de confondre. Et puis, je ne voulais pas la mettre en situation délicate. Ce n'était nullement mon but, alors je me tus, encore pris par les émotions. Il s'en était fallu de peu avant qu'on ne se percute de plein fouet !


- Bonjour, très chère. Pardonnez-moi je... J'étais pris dans mes pensées, je n'ai pas fait attention.



J'esquissai un sourire gêné, et en profitai pour laisser mes yeux la regarder plus en détails sans pour autant me montrer impoli. Je la regardais juste, histoire de voir à qui j'avais affaire. Visiblement, cette jument attendait un poulain... Mais, que fichait-elle aussi près des cow-boy ? Est-ce qu'elle était des nôtres ? Est-ce qu'elle était sauvage ?


- Je me nomme Hurlorage, ajoutai-je sans me départir de mon sourire . Excusez-moi encore de vous avoir surprise... Je ne voudrais pas me montrer impoli en faisant preuve d'indiscrétion, mais vous savez que vous êtes juste à côté du Fort ? Vous risquez de vous faire attraper si vous n'êtes pas une monture ici.



Au moins, je l'avais prévenue. Je n'avais pas envisagé une seule seconde qu'elle puisse prendre mal cet avertissement. Elle aurait pu se moquer, ou me cracher à la figure... Ou encore s'enfuir ! Mais pour l'instant elle était encore là, et puis ce qui était fait était fait. Je n'avais pas de mauvaises intentions, et cela le lui prouvait si elle en avait douté.






Merci à Shoah pour l'avatar ! <3 J'adore !


D'autres Images d'Hurlo ♥ Merci Aux Artistes ♥:
 


Ma réaction quand je surprends mon reflet dans un miroir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 461
Points d'Experience : 105
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 18
Joue également : Maafa || Blaze ||

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Run away || Hurlorage   Lun 24 Juil - 21:12

    Les yeux écarquillés, la jument regardait l'étalon noir qui avait failli lui rentrer dedans à l'instant. Red' prit le temps de bien l'observer. Il était harnaché tel un cheval de cow-boy. Ce qui était des plus logiques vu l'endroit dans lequel ils se trouvaient. Avait-elle échouée dans sa quête alors qu'elle n'en était encore qu'au départ ?

    -Non, non il n'y a rien à pardonner, j'étais moi même dans mes pensées...

    Murmura-t-elle, hésitant à fuir devant l'étranger. Elle ne voulait pas retourner là-bas. Elle commençait à regretter amèrement de s'être autant rapprocher du fort. Elle n'aurait jamais dû revenir.

    La jument se mit légèrement sur le côté, cachant ainsi le tatouage U.S ornant son épaule, à la vue du mâle qui se prénommait Hurlorage. Un nom que la jument apprécia immédiatement.

    - Red Hot Chili Peppers. Il y a encore quelques jours je faisais moi même partie de la US Cavalry. Je me suis enfuie mais n'est pas trouvé le courage de rester longtemps éloignée des terres que je connais. Je ne suis pas encore faite pour la vie sauvage surtout dans ma situation. Mais justement je m'apprêtais à m'éloigner de ses terres hostiles.

    Elle avait choisie d'être franche avec l'étalon. N'importe comment il ne pourrait jamais la ramener tout seul. Et même si son cavalier était dans le coin, elle serait déjà loin le temps que le cheval le retrouve et que son cavalier se mette en selle. Alors elle n'avait sans doute pas tant que ça de quoi stresser.

    Le regardant droit dans les yeux, elle attendait qu'il dise un mot, qu'il s'offusque, qu'il mette ses oreilles noires comme du charbon en arrières pour bondir sur elle et la ramener au fort.

    Tous les sens en alertes, les muscles crispés, la jument rousse était prête à déguerpir.


Red Hot Chili Peppers
i just wanna break the rules


Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurlorage
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 157
Points d'Experience : 45
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 19
Localisation : Vous parlez de moi physiquement ? Ou de mon esprit ?

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Run away || Hurlorage   Ven 28 Juil - 21:40



♪ « Dîtes à tous mes amis que je m'en vais... » ♫



La jument qui me faisait face semblait mal à l'aise de m'avoir devant elle. Craignait-elle que je la traîne au Fort ? Quand on me connaissait, on savait à quel point la chose était impossible venant de moi ! Mais elle ne me connaissait pas, aussi je pouvais comprendre l'espèce d'angoisse étrange que je lisais dans son regard.

Elle murmura que je n'avais pas à m'excuser. Bon, nous étions tous deux pris dans nos songes, au moins ne me disputa-t-elle pas, et fort heureusement d'ailleurs ! Je la sentais tendue tandis qu'elle me répondait. Aussi tendue qu'un arc prêt à décocher sa flèche même. J'avais l'impression qu'en une seconde, elle pouvait bondir sur le côté et s'enfuir au triple galop très loin, sans que personne jamais, ne puisse la rattraper.


- Eh bien ! J'ignorais que je faisais fuir à ce point !



Un peu d'humour histoire de mieux faire passer tout ça. Il était vrai que pour un étalon à l'âme légèrement séductrice, c'était un comble de faire fuir aussi vite !
Lorsqu'elle me confirma qu'elle faisait partie du Fort, je hochai la tête. C'est bien ce qu'il me semblait, et j'étais sûr que si j'avais cherché à le voir, j'aurais pu confirmer tout ça en apercevant son tatouage sur l'épaule. Enfin, elle venait de l'affirmer, et de toute façon, je n'aurais pas pris le risque, par crainte de l'effrayer.

Alors comme ça elle quittait le quotidien des cow-boy ? Enfin, elle l'avait déjà quitté, mais par réflexe, était revenue se perdre dans le coin ? Eh bien ça par exemple ! Elle représentait exactement ce que j'appréhendais d'être en m'enfuyant ! J'avais tellement envisagé de partir, que moi aussi j'avais émis l'hypothèse de revenir par habitude... Une habitude bien dangereuse, et certaine de nous ramener fissa dans les écuries que nous connaissions bien.


- Ouah ! Quel courage ! Vous représentez exactement ce que j'aimerais faire moi aussi ! Partir d'ici... Et vous savez ? Cela m'amuse parce que justement, je m'étais dit qu'il faudrait que je perde ce réflexe de revenir... Vous confirmez ma crainte de l'avoir conservé...



Voilà ce que je m'étais exclamé, vraiment amusé par la situation. Moi qui rêvais de partir, je tombais naseaux à naseaux avec une jument qui elle, l'avait fait et était revenue par ici sans trop s'en rendre compte !

Je jetais des œillades furtives derrière elle, en faisant attention à ce qu'elle ne le remarque pas trop. Je redoutais qu'on puisse arriver et nous rattraper tous les deux juste là. Ce serait tellement stupide ! Et si Red Hot Chilli Pepper attendait vraiment un poulain -ce qu'elle avait peut-être sous-entendu en mettant en avant « son état »-, alors il serait plus compliqué pour elle de repartir...


- Suivez-moi, éloignons-nous un peu. Je ne voudrais pas ruiner vos efforts d'évasion, mais c'est ce qui risque d'arriver si nous demeurons dans les parages... Mon cavalier, enfin si compté que je le vois comme tel, s'est assit par là-bas.



Je désignai d'un mouvement de tête l'endroit où Diutse s'était arrêté, afin qu'elle n'ait pas idée d'aller par là. Puis, reposant mon regard gris sombre sur elle, j'avouai :


- Je serais bien parti aujourd'hui, mais avec tout cet équipement, c'est bien trop dangereux... Je n'ai pas envie que la bride se coince quelque part. Je me ferais dévorer par les pumas, ou recapturé aussi sec ! Mais dîtes-moi... Je suis curieux, ne m'en voulez pas, mais... Si vous faisiez partie de la US Cavalry avant, pourquoi l'avoir quittée ?


J'étais sûr qu'elle s'attendait à cette question, mais en même temps, elle était prévisible !








Merci à Shoah pour l'avatar ! <3 J'adore !


D'autres Images d'Hurlo ♥ Merci Aux Artistes ♥:
 


Ma réaction quand je surprends mon reflet dans un miroir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 461
Points d'Experience : 105
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 18
Joue également : Maafa || Blaze ||

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Run away || Hurlorage   Ven 4 Aoû - 21:43

    La Rouquine sourit timidement en attendant l'étalon blaguer. Il n'était pas repoussant c'était son statut qui l'était. Lorsqu'il lui avoua que lui aussi il songeait à fuir le forum, la jument se détendit légèrement. Il n'était sans doute pas un ennemi. Venant de piquer sa curiosité, elle pointa ses oreilles droit devant elle, intriguée.

    - Ah oui ? Vous aussi vous voulez quitter ces terres ? Il est vrai qu'il est difficile de quitter un lieu que l'on connaît. Surtout lorsque l'on est seul. Si j'avais eu quelqu'un pour me guider dans les terres sauvages, je serais déjà loin d'ici, croyez moi.

    Lorsqu'il l'invita à s'éloigner, elle ne se fit pas prier et lui emboîta le pas en prenant soin de ne pas aller dans la direction où son cavalier se trouvait surement.

    - C'est vrai que cela serait d'un ridicule... Mais je m'échapperais à nouveau. Aucun loquet, noeud, barrière... ne peut me résister. Quand j'étais jeune je passais mon temps à m'enfuir du forum. Et j'avais une amie sauvage qui me rejoignait souvent pour mettre la zone dans le fort avant de nous enfuir. Bien sûr je revenais toujours, je n'étais pas prête à vivre dans la nature à l'époque.

    Ces instants nostalgiques dessinèrent un sourire sur sa face rousse. Que du bon temps et du bonheur à l'époque. Des moments qu'elle n'oublierait jamais à travers les âges.

    Marchant côte à côté, RHCP continuait d'écouter le mâle tout en regardant aux alentours, en alerte.

    - Vous savez, je sais aussi défaire une sangle. Pour la bride par contre, c'est une autre paire de fer...

    Offrit-elle gentiment. Cela pourrait-être drôle s'ils fuyaient ensemble. La Rousse et le Noir galopant dans la cambrousse. Elle sourit, l'image dans la tête.

    - Et bien... j'avais besoin de changer d'air. J'étais chez les voleurs avec ma famille et j'ai été vendue avec mon poulain aux Cow-boys. Mon compagnon est resté là-bas. Mon poulain s'est fait à la vie des cow-boys. Pas moi. Alors je suis partie pour élever celui que j'attends par moi même, sans la main de l'homme pour me l'enlever par la suite. Il serait plus heureux dehors que chez eux. C'est lui ma motivation.

    Elle sourit au Noir, contente de pouvoir s'exprimer librement. Cela lui faisait toujours un peu mal mais depuis ses échanges avec Ottawa, c'était bien moins douloureux.

    - Et toi, pourquoi voudrais-tu partir Hurlorage ?


Red Hot Chili Peppers
i just wanna break the rules


Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurlorage
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 157
Points d'Experience : 45
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 19
Localisation : Vous parlez de moi physiquement ? Ou de mon esprit ?

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Run away || Hurlorage   Sam 16 Sep - 14:58



Prisonnier de l'Intérieur



Mon interlocutrice se détendait petit à petit, au fur et à mesure que le temps passait, et comme je l'avais anticipé, ma confidence sur mon envie de quitter cet endroit finissait de la tranquilliser. Elle m'avoua à son tour qu'elle était revenue sur ces terres parce que seule, elle avait bien du mal à se diriger en dehors du Fort.


- Hélas ne vous serais pas d'une grande aide, je le crains. J'ai été volé aux indiens lorsque j'étais poulain, et avec le temps, je ne pense pas que je retrouverais mon chemin en dehors de ces terres. Vous me voyez tout aussi perdu que vous !



La jument me parla ensuite de son enfance chez les cow-boy. Elle y avait vécu un sacré bout de temps visiblement, et ses anecdotes m'amusèrent. Une pouliche taquine et fugueuse, voilà qui devait donner du fil à retordre à ces pauvres bipèdes ! Je ne pus m'empêcher de rire.


- Ah ah ! Vous aviez déjà l'âme vagabonde très jeune ! Vous n'aviez pas peur pour votre amie ?



Car en effet, si ses récits étaient amusants, nul doute que le scénario aurait pu virer au drame à bien des occasions. Je n'avais aucun mal à imaginer à quel point Red Hot Chili Peppers aurait culpabilisé si la pouliche sauvage qui était sa camarade de jeu s'était faite capturée, la faute à leurs prises de risques insouciantes excusées par leur âge.

Je fus surpris de sa proposition. Elle offrait de m'aider à m'enfuir. Certes, j'avais toujours vu le jour où je partirais enfin comme une lueur d'espoir, mais mis ainsi au pied du fait presque accompli, la chose était toute autre... Et là, j'ouvris les yeux. Il y avait eu maintes occasions qui s'étaient présentées pour que je parte, mais partir pour aller où ? Chez les indiens, c'était ce que je voulais... Pour y retourner... Mais j'étais poulain le jour où on m'avait enlevé. Comment réagiraient les bipèdes en me voyant revenir ? L'appréhension était trop forte... Malheureusement...

Je me raclai la gorge, et pendant qu'elle me voyait en proie à mes réflexions, je l'écoutai parler de son envie de partir élever son poulain seule, dans la nature. Le plan était ambitieux, l'idée était belle, et l'admiration que j'avais était grande.


- Eh bien je vous souhaite d'être heureuse où que vous alliez. Peut-être retrouverez-vous votre compagnon ? J'ose espérer que ce petit portera dans son caractère ce même instinct que celui qui vous pousser à agir pour lui. Il se serait peut-être fait à la vie des Cow-boy lui aussi, mais sans doute est-ce mieux de lui faire découvrir la liberté. Dans tous les cas, c'est très honorable d'avoir cette entreprise pour un être qui n'est pas encore né. Que les terres du Cimarron vous protègent.



Le discours paraissait un peu solennel, mais je n'avais jamais vraiment su m'exprimer autrement. Quand elle me demanda pourquoi je voulais fuir, je répondis simplement :


- J'ai été enlevé par les cow-boy à ma naissance. Je suis venu au monde chez les indiens, et le traumatisme est si grand que j'entreprends de retourner chez moi. Mais je crains la réaction des bipèdes quand j'arriverai. Ils ne me reconnaîtront pas, et si j'avais cette bride, ils me craindraient. D'autant que je ne sais pas par quelle direction il faut partir pour rejoindre le camp. Et puis... J'ai été enlevé étant jeune, je ne me vois pas partir comme ça... Il y a... Il y a quelque chose qui m'en empêche. C'est compliqué à expliquer, aussi, je n'attends pas de vous que vous compreniez.



J'eus un sourire embarrassé. Je ne voulais pas passer pour l'étalon qui ne sait pas ce qu'il veut, mais quelque chose me retenait ici...



HRP:
 








Merci à Shoah pour l'avatar ! <3 J'adore !


D'autres Images d'Hurlo ♥ Merci Aux Artistes ♥:
 


Ma réaction quand je surprends mon reflet dans un miroir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 461
Points d'Experience : 105
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 18
Joue également : Maafa || Blaze ||

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Run away || Hurlorage   Sam 30 Sep - 19:23

    Red Hot Chili Peppers écouta l'histoire de l'étalon. Il n'avais pas eu la vie facile. Tout comme beaucoup de chevaux du fort. Cela l'attrista mais il avait l'air de s'être fait plus ou moins à sa nouvelle vie puisque comme elle, il aurait eu du mal à s'enfuir de son nouveau chez lui. Mais ce n'est pas pour autant que l'idée lui trottait dans la tête.

    - Non je n'y pensais pas. J'étais jeune et insouciante pour moi et pour elle nous étions les maîtresses du monde. Rien n'aurait pu nous toucher. Pour ce qui est de mon compagnon, je n'y compte pas vraiment... Il a du refaire sa vie depuis le temps. Et je ne retournerais jamais chez les voleurs. J'ai fais mon choix...

    Ses pensées se tournèrent alors vers Ottawa et non vers Hangover, le premier amour de sa vie. Aujourd'hui c'était le pie gris qui vagabondait dans ses pensées. Il lui manquait déjà alors que cela ne faisait pas si longtemps qu'elle était partie... Mais elle lui avait promis qu'elle retournerait le voir. Et qui sait... peut être qu'ils se recroiseraient à l'extérieur !

    - Je comprends que quelque chose te retienne. Ce n'est pas une décision à prendre à la légère. Mais ton coeur saura prendre la bonne décision, fait lui confiance. Et lorsque le temps sera venu, tu sera loin d'ici, je n'en doute pas.

    La jument sentit alors qu'il était temps pour elle de s'éloigner d'ici. Sa discussion avec le noir l'avait décidé. Elle serait assez forte pour affronter les dangers et qui sait... peut être qu'elle trouverait un équidé assez gentil pour la guider. Peut être même un indien pour la ramener chez lui et l'aider à se faire à la vie de semi-sauvage. Elle l'espérait de tout coeur. Pour elle et son petit. Et sinon, elle trouverait son chemin seule. Elle pouvait se débrouiller. Elle était grande aujourd'hui. Et surtout Maman.

    - Je vais devoir te laisser Hurlorage. Ma nouvelle vie m'attend. Je n'ai définitivement plus rien à faire en ces contrées hostiles. Et qui sait, peut être que nous nous recroiseront un jour...

    Elle lui sourit amicalement. Cette rencontre de dernière minute allait lui rester. Même s'il n'allait être qu'une connaissance, il avait eu un impact sur elle. Et elle l'appréciait. Ils étaient similaires. Plein de contradictions malgré leurs envies.

    - A bientôt je l'espère...

    Et elle se détourna de lui un sourire sur les lèvres, bien décidée à s'enfuir au plus vite d'ici afin de ne pas se refaire capturer. Prenant un trot léger elle regarda loin droit devant elle. Elle trouverait son chemin.

    HRP : Je te laisse clore ? :)


Red Hot Chili Peppers
i just wanna break the rules


Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Run away || Hurlorage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Nero Hurlorage
» Hurlorage ♦ Cow-Boy [LIBRE]
» Run away || Hurlorage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DES COW-BOYS :: Le Désert-