RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Protection [Lorrenzacio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Protection [Lorrenzacio]   Mer 19 Juil - 15:32


Toujours pas de nouvelles.
Zéro ne perdait cependant pas espoir, poursuivant le but qu'elle s'était fixée et qu'elle avait promit à son mentor, son pilier, son sauveur : Ciel Étoilé. Protéger le troupeau envers et contre tout, rien de moins. Sans dominant à sa tête, les choses étaient délicates mais la mustang avait l'entière confiance des membres du troupeau qui, à chaque problème, venaient à sa rencontre pour lui demander aide, conseil ou tout autre chose. L'isabelle, elle, avait quelque peu cessé de partir loin et longtemps, rôdant simplement dans la Praire Miraculeuse ou sur leurs anciennes terres par pure nostalgie. Revoir ses moments passés en ces lieux sombres était... vivifiant. Elle revoyait cet ancien temps, elle revoyait ses caprices enfantins, ses mauvais coups, son sale caractère et puis... elle se voyait maintenant. Avant, on la haïssait dans le troupeau mais maintenant, Zéro avait comprit qu'ils étaient sa famille et pour eux, elle ferait tout. Comme ça, quand Ciel reviendrait, il verrait son troupeau en forme et en santé. El'Dorado aussi, et April, Spicy Sugar. Où étaient donc passé les visages de son enfance, de son adolescence ? Envolés.

Armani lui manquait aussi terriblement, tout comme Pepper. Elles avaient été si importantes pour elle. Pourtant Zéro ne pouvait pas abandonner le troupeau pour risquer de s'approcher du Fort, tout comme elle ne pouvait pas partir à la recherche d'Armani. Peut-être devrait-elle aller voir Noctis ? Pourquoi faire ? Non, inutile. Elle devait rester ici, tout simplement.
Puis.... elle songea évidemment à Vice-Versa et son cœur la serra plus que jamais. Où était-il ? Que faisait-il ? Comment allait-il ? .... Pensait-il à elle ? Déprimée l'espace d'un instant, elle décida de bouger un peu.

Montée sur un petit promontoire herbu, la femelle isabelle observait le troupeau qui quittait les abords du Lac Brumeux. Zéro les avait mené là en compagnie d'un cheval de survie afin de permettre à tout le monde de bien se désaltérer et à présent, il fallait rentrer à la Clairière. Sourire aux lèvres, l'isabelle finit par descendre de son promontoire afin de fermer la marche quand... une odeur particulière vint à ses naseaux. Plaquant instantanément ses oreilles vers l'arrière, la mustang releva son encolure et scruta derrière elle, perçant la brume légère pour tenter d'apercevoir d'où provenait cette odeur masculine et inconnue. Reposant ses prunelles azurées sur le troupeau elle leur somma de rejoindre la Clairière sans elle pour le moment. Après tout, ne sait-on jamais, c'était la saison des chaleurs et un étalon solitaire pouvait vite faire des siennes en voulant s'approprier le troupeau par la force.

Zéro fit donc demi-tour et trotta fièrement aux alentours du Lac, le poitrail bombé, la queue relevée et les oreilles droites. Elle n'était pas très grande mais elle avait du muscle, peut-être pas suffisamment pour impressionner un étalon mais, la jument avait d'autres atouts. Elle avait confiance en ses capacités et ne laisserait pas un inconnu vagabonder librement sur ces terres. Ralentissant l'allure à la vue d'une silhouette, Zéro prit le pas et plissa un peu ses mirettes.

« Vous n'êtes pas du troupeau. Vous n'avez donc rien à faire ici. »

Fit-elle d'une voix forte et débordante d'assurance alors qu'elle s'arrêtait, l'encolure haute et le menton levé, le regard fixé sur l'étalon qui était encore à quelques mètres, suffisant pour que la brume le camoufle encore.

« Je vous prie de quitter les lieux. »





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Mer 19 Juil - 21:25

    L'étalon errait tel un fantôme. Sans but, il marchait, se laissant porter par la brume. Il ne voyait pas à plus de quelques mètres. Il se portait donc sur son odorat pour se retrouver. L'humidité ambiante l'informait également qu'il se trouvait non loin d'un point d'eau. Il pourrait sans doute s'y désaltérer. L'été était chaud et la pauvre bête malade se fatiguait vite. Un peu d'eau fraîche pour le revigorer lui ferait du bien.

    Le mâle esquissait des pas lents et gracieux comme s’il était observé. Son encolure battait dans un rythme soutenu, se positionnant sur l’allure de ses pas. Son croisement avait fait de lui un cheval étrange. Tout en finesse comme un cheval de sang mais avec les crins et la fanons d’un cheval de trait. Mais ce qui le rendait encore plus particulier était ses yeux rouges. Plus d’un l’avait trouvé repoussant avec cette étrange couleur pourpre autour de ses pupilles. Mais comme depuis toujours, il s’en foutait. L’avis des autres ne comptait pas pour lui. Sa vie était la sienne et non celle des autres. Personne ne comptait pour lui. Les autres n’étaient que des pions dans son jeu.

    S’approchant du plan d’eau, des pas venant dans la direction du mâle le fit s’arrêter. Se redressant de toute sa hauteur, il plissa les yeux pour essayer de percer la brume. Au loin le bruit d’un troupeau s’éloignant lui confirma qu’il était en la présence d’un autre équidé. Une femelle même. Sa voix féminine s’éleva bientôt dans l’air, atténuée par le nuage mais pourtant assez puissante pour montrer qu’il n’était pas le bienvenu sur ses lieux habités.

    - Bonjour gente demoiselle… Vous refuseriez à un pauvre solitaire malade de se désaltérer… ?

    Répondit-il d’une voix calme et posée. S’avançant de quelques pas il découvrit une jeune jument sûre d’elle au regard bleu. Sa robe des plus atypiques plu à l’étalon mais qu’importe. Il était là pour boire et non parler de robes.

    - Je ne suis pas là pour kidnapper quelques femelles en chaleur. Cela fait bien longtemps que je ne coure plus après les juments. J’ai d’autres choses à faire…

    Ce qui était faux. Il avait toujours apprécié avoir un peu de chaleur contre lui, le temps de quelques jours. Mais il ne s’était jamais attaché… plutôt lassé et fuyait ensuite ses jeunes écervelées qui ne passait qu’à se reproduire en rêvant du prince charmant. Ce qu’il n’était indéniablement pas.

    Plongeant ses mirettes pourpres dans les bleus de la jument, il attendit sa réponse.




Dernière édition par Lorenzaccio le Jeu 20 Juil - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Jeu 20 Juil - 3:58


Son esprit lui joua des tours et lorsqu'elle pu discerner la robe de l'étalon, il s'emballa pour lui souffler un nom : Vice-Versa. Mais elle tomba de haut quand la réalité la gifla : non, ce n'était pas Vice-Versa. Vice-Versa était un géant, il était musclé comme personne, sa robe était plus claire, plus belle et plus chaleureuse et surtout, ses yeux étaient plus rassurants et doux que n'importe lesquels de ces terres. Sa voix n'avait rien à voir avec celle-ci, sa voix la transportait, la faisait flotter, rêver et lui dessinait sur les lèvres un sourire un peu bête.
De toute manière, que ferait Vice-Versa ici ? Zéro secoua la tête, dents serrées. Quand se ferait-elle une raison ? Il n'était pas là, il n'était plus là et sûrement, plus jamais il ne serait là.

« Hm. »

Fit-elle, méfiante, l'observant d'un air suspicieux. La voix de cet étalon était trop douce à son goût et malgré son beau sourire, il y avait quelque chose de bizarre, non ? Zéro soupira intérieurement, les responsabilités qu'elle se mettait sur les épaules la rendaient sûrement parano, il était peut-être tout simplement sincère et bien éduqué. Il n'avait pas un comportement agressif et avait répondu tout en douceur, peut-être s'était-il perdu et puis par une telle chaleur...

« Vous êtes peut-être sur un lieu qui ne vous est pas autorisé mais qui serais-je si je laissais un cheval mourir de soif alors que l'eau qui est là est bien suffisante pour abreuver plus de trois troupeaux ? »

Fit-elle dans un léger sourire, détendant légèrement ses muscles.

« Désaltérez-vous donc, reposez-vous un peu, je reste ici surveiller et vous raccompagner à la frontière en temps voulu. »

Sa voix était moins sèche et autoritaire, bien plus chaleureuse et douce. Zéro observa un peu mieux l'étalon, s'attardant sur les étranges inscriptions sur son encolure, sur sa robe, son faciès... Il lui rappelait quelqu'un... mais qui ? Bonne question. Elle avait connu, rencontré tant de monde que les noms et visages lui échappaient, à présent.

« Je m'appelle Zéro. Et vous ? »






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Jeu 20 Juil - 14:54

    - Lorenzaccio. Mais tu peux m'appeler Lorenzo. Je te remercie pour ton hospitalité jeune Zéro.

    La contournant avec cette même souplesse, il s'approcha du point d'eau. Au loin il pouvait distinguer le troupeau s'en allant, abandonnant derrière eux la jeune jument isabelle.

    L'étalon baissa ensuite l'encolure, reniflant délicatement l'eau en plusieurs point. Elle n'avait pas l'air mauvaise. Plongeant le bout de son museau, la fraîcheur lui fit fermer les yeux et il se mit à boire à grande gorgée afin de désaltérer son corps qui marchait depuis si longtemps.

    Son but à lui n'était effectivement pas de voler quelques juments à un troupeau. Non seulement il ne le voulait pas mais en plus il était bien trop faible pour se battre. Ses os se casseraient au premier choc. Non lui il courait après Maafa. Il le savait vivant mais il n'avait encore jamais réussi à le retrouver. Il ne l'avait jamais vu. La première fois qu'il en avait entendu parler c'était par leur mère. Elle le haïssait. Tant pis pour elle. Et au fur et à mesure de ses rencontres il avait appris qu'il avait rejoint un autre troupeau puis qu'il s'était fait capturer par les cow-boys et depuis... plus rien. Il ne pouvait se permettre d'approcher le refuge des humains habillés de bleu. Il n'irait jamais assez vite s'il se faisait remarquer par les chevaux de capture. Alors il continuait de chercher. Qui sait, peut être qu'il s'était échappé...

    - Pour tout te dire jeune Zéro, je suis à la recherche de quelqu'un. Peut être le connais-tu ? Peut-être fait-il même parti de ton troupeau. C'est mon frère Maafa.

    Le mâle avait relevé la tête et la regardait maintenant de ses yeux rouges. L'eau lui gouttait sur le menton alors il s'ébroua pour faire tomber les gouttes. Il fallait qu'il le retrouve avant de crever. C'était une obligation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Jeu 20 Juil - 16:06


Lorenzaccio ? Ce n'était pas courant mais cela sonnait très agréablement aux oreilles. Zéro lui sourit légèrement puis le laissa boire en paix, détournant un instant le regard afin d'observer le troupeau qui s'éloignait pour rentrer à la Clairière. Une très bonne chose, qu'ils aillent donc en paix le temps qu'elle s'occupe de cet étalon aux prunelles si étranges. Ses yeux étaient rubescents, à la fois captivant et effrayant. Zéro avait rarement vu de tels yeux et malgré elle, elle ne pouvait s'empêcher de plonger ses prunelles céruléennes dans les siens, l'écoutant avec attention. Cet étalon là était fin mais particulièrement charmant et attirant.

Maafa ? Elle fronça un peu les sourcils et détourna le regard un instant pour songer. Cela lui disait quelque chose... Maafa.... Et la robe de son interlocuteur lui disait quelque chose. Ressassant ses pensées et souvenirs, cela lui revint en quelques bribes de mots et de visage. Maafa. N'était-il pas celui qui avait charmé Tallulah ? Zéro ne connaissait pas toute cette histoire mais elle avait eu l'occasion de parler avec la jeune pie plusieurs fois, comme ce fameux soir où elles avaient longuement parlé de tout et de rien. Puis les rumeurs allaient vite. Zéro replongea son regard dans celui de Lorenzaccio.

« Il ne fait pas partit du troupeau et je ne me souviens pas l'avoir rencontré... Cependant, j'ai entendu parler de lui. Mais je ne pourrais te dire où il est. »

Zéro fut pensive, devait-elle envoyer Lorenzaccio à la rencontre de Tallulah ? Cette-dernière avait peut-être des nouvelles.

« Il y a un autre troupeau, plus au nord, la Harde de Noctis, celle avec qui il a eu un petit est là-bas, peut-être a t-elle des nouvelles de lui. Mais il y a aussi l'éventualité qu'il ait été prit par des indiens, des cow-boys, des voleurs... »

Tant de possibilités, peut-être même était-il mort, qu'il avait quitté le Cimarron. Zéro haussa légèrement les épaules.

« Je peux simplement te promettre d'être vigilante, si je le vois, je lui parlerais de toi. »

Zéro était vite passée au tutoiement, pas forcément habituée à tenir des discours au vouvoiement.





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Ven 21 Juil - 14:04

    Un troupeau au Nord, Maafa et une jument... Lorenzo se sentit tomber de plusieurs étages. Maafa aillant une famille ? L'étalon avait du bien changer depuis. Surtout s'il avait eu un gosse... Cela faisait donc du solitaire un oncle. Il n'en revenait pas.

    - J'irais faire un tour alors... Et merci de ta proposition.

    En vrai il s'en foutait. Son but n'était pas qu'on lui promette de chercher pour lui. Il ne reverrait sans doute jamais cette jument de sa vie. Son but était de retrouver son frère et il y parviendrait quoi qu'il arrive, quoi qu'il doive faire. Il ferait tout en son pouvoir. Pour qu'ils soient réunis. Comme une famille. Car Lorenzo n'avait plus que lui, celui à qui il ressemblait tant.

    - Mais dis-moi... Depuis quand un troupeau se fait-il diriger par une aussi jeune jument ?

    L'admiration se faisait sentir dans sa voix. La jeune semblait avoir du potentiel et un caractère d'enfer. Il la trouvait très bien à sa place. Mais il se demandait également ce qui avait bien pu arriver au dominant. Etait-il mort et attendaient-ils qu'un autre prenne sa place et donc la jeune faisait office de meneuse en attendant ? Ou bien était-ce encore plus farfelu ?

    Lorenzo laissa glisser ses yeux sur la belle sans pour autant que celui soit trop déplaisant. Il l'observait juste avec attention, cherchant d'autres détails qui la différencierait des autres. Dans le fond, le mâle se dit qu'il aurait pu l'apprécier en tant que proche. Mais il ne pouvait se poser. Le mâle allait crever et il le savait. Alors il prenait ce que les autres avaient à lui donner et s'enfuyait avec sans jamais se retourner. Sa seule obsession était son frère. Oui il était fou. Car une fois qu'il l'aurait trouvé il n'aurait plus rien à faire de lui non plus. Et il serait seul à nouveau, errant dans la nature, laissant la maladie le ronger et se servant des autres pour continuer à survivre. Un manipulateur malade... Qu'elle vie de chien n'est ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Ven 21 Juil - 18:54


« Elle s'appelle Tallulah. »

Fit Zéro en indication, un peu pensive. Comment se portait-elle donc, sa brave amie ? Elle avait réussit à fuir et Zéro espérait de tout cœur qu'elle soit en pleine santé avec la chair de sa chair, chez Noctis, protégée et en paix. Cela faisait quelques mois après tout et l'isabelle n'avait pas vraiment eu l'occasion de sortir de son territoire, de toute manière, elle ne comptait pas le faire tant que Ciel ne serait pas de retour, point final. Revenant sur terre, la jeune mustang reposa ses prunelles sur son drôle d'interlocuteur, un léger sourire en coin.

« Je ne suis pas vraiment la dominante... » Débuta t'elle tandis qu'elle captait le regard carmin de Lorenzaccio sur elle, comme s'il cherchait quelque chose, un point précis qui lui avait peut-être échappé. Ce n'était pas gênant et Zéro ne s'en formalisa pas, enchaînant plutôt sur sa phrase.

« Les Hommes nous ont causé du tort il y a de ça des mois, notre véritable dominant est coincé chez eux alors j'ai prit les rênes en attendant son retour. Il m'a beaucoup apprit et il s'avère que le troupeau me fait confiance pour veiller sur eux. »

Expliqua t'elle tranquillement, jetant un œil par-dessus son épaule. Ils étaient tous partis, tant mieux. Un léger sourire s'étendit sur ses lèvres sombres alors qu'elle détournait son regard sur le frère de Maafa. Prenant le pas, Zéro approcha du lac afin de se désaltérer brièvement, ébrouant un peu sa longue et épaisse crinière bicolore.

« Tu ne m'as pas l'air bien méchant, est-ce que tu as faim ? L'un des coins de notre terre possède une herbe grasse si tu veux, et tu pourrais profiter d'un peu d'ombre avant de repartir. » Proposa Zéro bien cordialement. Il ne lui inspirait rien de bien dangereux, et il était si fin, il semblait si fragile, elle aurait tôt fait de calmer ses ardeurs s'il se montrait un peu trop agaçant, non ? De toute manière, les autres étalons du troupeau seraient bien capables de s'en charger. « Bien sûr, si tu te montrais menaçant, je serais obligée d'être moins... sympathique. » Reprit l'isabelle dans un léger rire bien que cela n'était pas purement une blague.





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Sam 22 Juil - 13:34

    Tallulah. Un nom frais qui raisonnait bien aux oreilles de l'étalon. Il l'imaginait bien, souriante, indomptable avec un fort caractère. Seule une jument avec de telle qualité aurait plu à son frère. Il avait déjà hâte de la rencontrer.

    - Je te remercie pour toutes ces précieuses informations qui me permettront sans aucuns doutes d'achever ma quête.

    Et il baissa légèrement la tête en signe de reconnaissance. La jument aurait pu le virer de son territoire en moins de deux en ne pensant qu'au bien du troupeau mais non. Elle lui avait permis de s'abreuver et lui avait donné de quoi continuer ses recherches.

    Lorsque la jument commença à lui expliquer ce qu'il s'était passé, l'étalon ouvrit grand ses oreilles, attentif à tout ce qu'elle dirait. Encore les humains... Ils sévissaient de plus en plus dans la région, capturant tout ce qui leur tombait sous la main. De vraies brutes.

    - Et je suis d'accord avec les tiens. Tu es réfléchie. Je penses que tu iras loin.

    Et il lui sourit. Ce qu'elle lui proposa ensuite le rendit d'autant plus heureux. Il allait pouvoir bénéficier de sa protection, de nourriture et de quoi s'abriter du soleil. Tout était parfait. Et pour ce qui était de la méchanceté... non il ne l'était pas. Il n'avait jamais réellement fait de mal à quiconque dans le but de le rendre malheureux. Mais il en avait déjà fait en se servant des autres pour ses arriver à ses fins. Ce qu'il ne dirait pas bien évidemment.

    - J'accepte avec grand plaisir et te remercie pour ton hospitalité. Non je ne suis pas bien méchant. Je resterais dans mon coin. Cela fait longtemps que tu fais partie du troupeau ?

    Demanda-t-il pour continuer la conversation. Il appréciait la compagnie de la jeune jument et il en profiterait jusqu'au bout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Sam 22 Juil - 22:56


Zéro hocha légèrement la tête pour le remercier, un léger sourire amusé aux lèvres. S'il l'avait connu quelques mois plus tôt, il ne lui aurait jamais fait ce compliment qui, au cœur et aux yeux de l'isabelle, était particulièrement important. Avant, capricieuse, de mauvaise fois et dénuée de bons sens, elle aurait été terriblement agressive et impulsive, elle n'aurait pas hésité à le virer à coup d'insultes amers et de coups de sabot. Ce n'était plus le cas, grâce à Ohaho, le vieil étalon appaloosa qui l'avait accompagné durant son périple dans l'Amérique, elle avait apprit à apaiser la colère et la rancoeur qui habitaient avant dans son cœur et son esprit.

« Suis-moi, Lorenzaccio, nous discuterons en chemin. » Fit-elle tranquillement.

Pivotant sur ses sabots, elle lui tourna le dos et effectua quelques pas avant de tourner sa tête vers lui, attendant qu'il vienne à ses côtés pour reprendre la route en direction de la Clairière des Biches où la Harde devait probablement être arrivée. Là-bas, le solitaire voyageur aurait tout le temps de se reposer et de reprendre des forces comme il le fallait ! Souriant légèrement à son interlocuteur, l'isabelle répondit enfin à sa question.

« Je suis née dans ce troupeau et j'y ai passé tout mon temps jusqu'à aujourd'hui. Si à présent nous vivons plutôt dans cet endroit fleurissant et débordant de vie, avant, nous vivions plus au sud, dans une forêt obscure et décharnée, non loin de rocheuses. »

Zéro parlait tranquillement, le regard braqué vers l'horizon. La Harde avait vécu beaucoup de péripéties avant de pouvoir enfin poser sabot ici, d'être en paix. La sécheresse, les morts, les captures, certains avaient même pensé à faire la guerre pour prendre de force les terres de Noctis.

« Et toi, Loren' ? Tu es sur le Cimarron depuis longtemps à la recherche de ton frère ? »





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Lun 24 Juil - 22:05

    Lorsqu'elle l'invita à la suivre, Lorenzaccio ne se fit pas prier. S'activant, il la rejoignit de sa foulée élégante de pur sang. Il avait hâte de pouvoir se reposer sans avoir à songer aux prédateurs. Il allait pouvoir vraiment dormir et récupérer la fatigue accumulée depuis des semaines. C'était un vrai soulagement pour lui. Il n'allait pas mourir tout de suite...

    - Je te suis jeune Zéro.

    Dit-il en arrivant près d'elle, un sourire collé sur ses lèvres blanches. Il était heureux de pouvoir échanger librement comme ça avec elle. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de réelle discussion avec une jument. Surtout en ces périodes de chaleur. Les femelles frémissaient, et ne pensaient qu'à plaire. Ce qui ne l'intéressait pas tellement en ce moment.

    Le mâle l'écouta attentivement tout en calant ses pas sur les siens. Ainsi sa harde n'avait pas toujours vécu ici. Les histoires des différents troupeaux étaient toujours intéressantes. Elles étaient toutes différentes et avaient toujours plu à l'étalon.

    - Et bien je suis heureux que vous puissiez aujourd'hui vivre heureux sur ses terres foisonnantes. Pour ma part, je vivais dans une harde également quand j'étais plus jeune. Mais à ma vu, ma mère m'a immédiatement haït. Je suis le portrait craché de mon frère. Rejeté ainsi, dès que j'ai pu j'ai fuis pour le retrouver afin d'éclaircir toutes ces histoires qui se racontent sur lui...

    Des histoires qu'il espérait être vraies. Lorenzaccio adulait Maafa. Lui-même ne savait pas pourquoi mais il l'adulait. Sans doute parce que normalement ces histoires ne vous arrivent jamais. Mais là pour une fois il était concerné. Son propre frère était un tueur, un enfoiré qui n'en avait rien à foutre des autres et qui ne vivait que pour lui. Un peu comme Loren' sauf que lui, était un peu plus aimable et se servait des autres avec plus de douceur.

    -...et puis je me suis retrouvé sur les terres du Cimmaron, le suivant à la trace. Voilà pour moi.

    Bien sûr il omit la partie avec le fou furieux d'indien qui lui avait tatoué l'encolure après l'avoir recueilli alors qu'il crevait dans un coin. Il l'avait soigné bien aimablement alors que l'animal aurait préféré voir ses jours se terminer plutôt que de devoir continuer à marcher dans la solitude, faiblissant de jour en jour.

    - Tu as des frères et soeurs ?

    Demanda-t-il ? Peut être qu'après tout c'était normal d'autant aimer ses proches...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Jeu 3 Aoû - 21:54



Zéro écouta les dires de Lorrenzacio avec grande attention, les oreilles tournées dans sa direction mais les yeux posés devant eux. Haï par sa mère dès la naissance ? Drôle d'histoire mais l'isabelle n'en était pas tant étonné que cela, sa propre mère n'avait pas été un modèle. La jument sauvage avouait tout de même que l'histoire de Loren n'était pas banale, pas du tout même. Son objectif avait un quelque chose d'attachant et Zéro se promit de veiller, de garder ses sens aux aguets vis-à-vis de Maafa et ses mystères.

L'isabelle tourna finalement son attention vers l'étalon et lui sourit gentiment, hochant sa tête.

« Pas banale ton histoire. Drôle de mère mais t'as un côté attachant avec tout ça, compte sur moi pour t'aider si t'as besoin. J'veux dire, ces terres t'accueilleront avec plaisir si tu as besoin, tu n'auras qu'à dire que tu me connais. »

Fit Zéro tout simplement. Elle n'avait pas envie de se prendre la tête et aider était devenu plutôt plaisant. De toute manière, elle se disait que si elle était dans le cas de Loren, elle aurait aimé qu'on lui propose tout ça, alors elle le faisait sans hésitation. Elle eut un léger rire.

« Peut-être, j'sais pas. Ma mère était une jument volatile qui s'amusait à charmer ci et là, les erreurs arrivaient et j'en étais une. Je suppose qu'il y en a d'autres. »

Sa mère n'avait jamais prit soin d'elle, au contraire, elle l'avait laissé aux soins d'une nourrice et avait disparut. Pas une grande perte même si son statut d'orphelin et de fille de débauchée lui avaient valu une enfance délicate, son caractère n'ayant jamais aidé.

« C'est comment la vie de solitaire ? T'as même pas un copain ou une copine pour te soutenir ? Pas trop difficile ? »





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Dim 13 Aoû - 19:07

    - Je te remercie encore une fois pour ton hospitalité. Je serais ravie de revenir vous rendre visite.

    L'isabelle l'avait écouté avec attention avant de lui autoriser l'accès à ses terres comme il le souhaitait. De plus, elle était vraiment prête à l'aider. Loren' avait tout gagné. Plus ou moins de nouvelles terres où il pourrait venir se reposer sans danger et quelqu'un sur qui il pourrait compter quand cela lui plairait.

    - Oh oui il y a beaucoup d'erreurs sur ces terres. Nous en sommes. D'autres doivent l'être aussi. Mais nous survivons n'est ce pas ? Une autre famille nous attend bien quelque part.

    Répondit-il en pensant à son frère qui lui même avait réussi à s'en créer une. Il fallait vraiment qu'il la trouve.

    - Bouarf... de temps en temps je me trouve un compagnon de route. Mais jamais trop longtemps j'aime être tranquille et pouvoir faire ce que je veux. Je pense que la vie en troupeau me mettrait rapidement les nerfs à vif. J'aime bien la compagnie mais espacé dans le temps. On va dire que ça pourrait être plus facile. J'ai une maladie qui me ronge de jour en jour. Tu as dû remarquer que j'étais faible. Un jour je vais pourtant bien devoir me résigner à vivre en groupe sinon je ne survivrais pas seul. N'importe comme je mourrais jeune je ne m'inquiète pas là dessus.

    Il lui sourit. Il n'avait pas peur de la mort. Bien au contraire. Il aimait la vie mais pas plus que ça. Une fois qu'il aurait trouvé Maafa il n'aurait plus aucun but. Il serait à nouveau seul et cette fois pour de bon. Alors il préférerait partir pour de bon plutôt que d'errer sans fin sur ces terres qu'il connaissait déjà par coeur.

    - Que feras-tu quand le dominant reviendra ? Tu resteras ici ou tu partiras visiter un peu les autres terres qui entourent les tiennes ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Lun 14 Aoû - 1:08


Une autre famille hein ? Zéro avait en quelques sortes trouvé la sienne, petit à petit. Phoebus, Armani, Ciel Etoile, El'Dorado, tout les autres... Il n'avait pas tort Lorenzaccio, pas tort du tout. Zéro eut un léger sourire en coin, riant un peu intérieurement. Elle écouta la suite des dires de l'étalon, curieuse à son propos. Un solitaire alors, pur et dur. Une maladie ? L'isabelle l'observa un peu. Elle avait bien vu qu'il avait une drôle de dégaine mais de là à abriter une maladie qui le conduirait inéluctablement à sa mort, c'était... étonnant. La jument hocha légèrement la tête. Alors qu'elle tombait sur un étalon qui lui était fort sympathique, il fallait qu'il soit d'ici peu, aux portes de la Mort. La jument balaya vite cette pensée un peu égoïste, secouant la tête pour elle-même. Elle s'apprêtait à lui demander quelle maladie l'éprenait, il embraya déjà sur quelque chose la concernait.

C'était pourtant appréciable, avec Loren, Zéro se rendit compte que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu la possibilité de rencontrer de nouveaux visages, d'apprendre à connaître quelqu'un qui lui était sympathique. Et.... ça faisait un bien fou, mine de rien.

« Je ne sais pas vraiment. Je n'y ait pas réfléchit. A vrai dire je connais assez bien les autres terres, j'y ai beaucoup traîné plus jeune, je n'étais pas autant attaché à ma harde. »

Fit Zéro dans un petit rire. Mais le solitaire venait de soulever un point important. Que se passerait-il quand ils n'auraient plus autant besoin d'elle ? Quand toute l'attention se reporterait sur Ciel ? Zéro sembla songeuse, le regard dans le vide. Elle soupira doucement.

« Il y a bien quelqu'un dont j'aimerais prendre des nouvelles mais... il vit bien loin et surtout, auprès des Hommes les plus vils de ces terres. »

Souffla Zéro, navrée, souriant doucement elle reposa ses prunelles bleutées sur son camarade.

« Et toi, que feras-tu après avoir retrouvé ton frère ? »





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Mer 16 Aoû - 12:16

    Qui n'avait jamais voulu jouer au vagabond étant plus jeune ? La plus part des poulains aimaient désobéir à leur mère et fuir pour jouer plus loin, explorer les alentours... Une normalité. Même lui l'avait fait.

    La jument souleva une nouvelle fois la curiosité de l'étalon. Quelqu'un ? A croire qu'ils avaient plus de points en communs qu'ils ne le pensait. A l'entendre, elle parlait d'un mâle. Une histoire de coeur ? Sans doute. Lorenzo' pouvait bien lui proposer son aide comme elle l'avait fait si gentiment pour lui. Mais il se pouvait qu'elle le prenne mal. Elle avait l'air d'avoir un caractère fort et de vouloir être débrouillarde. Mais il n'avait rien à perdre.

    - Tu sais, je vais encore beaucoup voyagé pour retrouver mon frère. Je n'ai pas peur de m'introduire chez les hommes. J'ai même l'intention de le faire. Si tu me dis à quel clan il appartient, je pourrais peut être tenter de le trouver ? Et lui porter de tes nouvelles ? Si tu le souhaites bien sûr...

    Il avait dit cela en regardant droit devant lui mais sur un ton amical. Il aimait en apprendre sur les autres. Cela lui permettait de se protéger par la suite. Plus il en savait et plus il était apte à se défendre. Il n'a que les mots après tout. La force ne lui servirait à rien, n'en n'ayant pas... Il se trouvait vraiment pitoyable des fois.

    Bien évidemment, elle lui retourna la question. Le mâle réfléchit. Que ferait-il... Il pouvait faire comme n'importe qui et fonder une famille. Se poser quelque part... Mais il ne savait pas s'il en avait réellement envie. Il n'était pas de ce genre. Il se lassait trop vite des autres. Il avait besoin de nouveauté pour survivre. Sinon il allait se laisser crever plus rapidement qu'il ne le pensait.

    - Et bien... je suis comme toi, je n'y ai pas vraiment réfléchit. Peut être que j'irais vers de nouvelles terres. Peut être que je ne serais déjà plus là. Seul le temps me le dira. Mais je viendrais te redonner des nouvelles si je le peux.

    Il appréciait beaucoup la jument. Et la revoir lui ferait plaisir il le savait. Retourner voir des chevaux avec qui il s'était bien entendu était toujours plus plaisant. Plus que de rester traîner avec eux pendant plusieurs jours. Après il se rendait compte de leurs défauts et c'était fini.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Jeu 17 Aoû - 15:39


Zéro posa son regard sur Lorenzaccio, sincèrement étonnée. Il lui proposait son aide ? Elle eut la gorge nouée un instant à l'idée que quelqu'un porte de ses nouvelles à Vice-Versa ; elle aurait tant aimé le faire elle-même, aller le voir, se replonger dans son regard et profiter de sa proximité. Mais elle ne le pouvait pas, pour le troupeau mais également pour elle-même car les Voleurs étaient des hommes de la pire espèce. Elle l'avait goûté et cela, amèrement. Songeuse, elle coula son regard droit devant elle, peu encline à faire courir un tel risque à Lorenzaccio mais également ennuyée qu'on lui vienne en aide. Elle avait toujours aimé se débrouiller seule mais... là, n'en avait-elle pas atrocement besoin ? Chaque jour un peu plus, le vide de son cœur se creusait et c'était difficile de le supporter.

Elle resta silencieuse et écouta les dires du frêle étalon, quelque peu peinée. Il était incroyablement stoïque, même face à l'idée de sa propre mort et cela était... atypique. Elle ? Elle n'y avait jamais vraiment songé, se contentant de vivre sa vie, de risquer, de manquer d'y passer. Avait-elle peur de mourir ? Pas tant que ça, finalement. Elle avait plutôt peur de la dernière vision qu'elle laisserait aux autres avant de périr, elle ne voulait pas qu'ils retiennent d'elle une image pathétique.

« Ce serait avec grand plaisir, n'hésites jamais à passer ici. »

Puis, elle repensa à sa précédente proposition.

« Ce quelqu'un est un étalon du nom de Vice-Versa mais... il appartient au pire des groupe d'humains alors, ne prends pas de risques inutiles. Les Voleurs sont atroces et, je te le dis en connaissance de cause. »

Elle soupira légèrement, préférant ne pas repenser à son effroyable séjour chez eux.

« Mais si jamais, au hasard de tes promenades tu le croisais, dis-lui simplement que je l'attends. » Fit-elle dans un sourire un peu mélancolique. « Tu le reconnaîtras facilement, il ne passe pas inaperçu. Il est très grand, possède des yeux gris sans pareils et sa robe est plus claire que la mienne, bariolée de marques brunes. »






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzaccio
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 50
Points d'Experience : 29
Date d'inscription : 10/06/2017

MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   Ven 18 Aoû - 22:21

    Lorenzaccio avait souvent entendu parler des voleurs. Il savait que ce groupe faisait des ravages dans les troupeaux. Ils capturaient en grand nombre les chevaux pour ensuite les vendre au cow-boys en général. Des crapules sans pareille. Il n'avait encore jamais eu à faire avec eux. Une chance pour lui. Mais s'il y allait pour jeter un coup d'oeil de son plein grès, il aurait sans doute une chance de ne pas être capturé. Il savait se faire discret.

    - Ne t'inquiète pas pour moi. Et puis même si je me fais capturer je n'aurais qu'à faire ce qu'ils me demandent et en quelques jours je serais à nouveau loin d'eux. J'ai déjà eu l'occasion de vivre avec un humain et... je dois dire que j'ai beaucoup appris.

    Loren' repensait à ce drôle d'indien qui l'avait recueilli alors qu'il crevait. Il l'avait soigné et nourri pendant des jours. Et l'avait tatoué. Cela lui avait fait un mal de chien. Il lui en avait voulu. En fait il ne l'avait jamais vraiment apprécié. A cause de lui, son temps de souffrance avait été rallongé et il avait un truc illisible de graver sur l'encolure. Salop...

    - J'ai tout pris en note. J'espère le trouver pour te porter de ses nouvelles.

    Répondit-il dans un sourire. Les deux équidés étaient maintenant arrivés auprès du troupeau. L'étalon ne perdit pas de temps et repéra immédiatement un coin à l'ombre, sous un arbre, à l'écart de cette grande famille qui ne le connaissait pas.

    - Je vais te laisser avec les tiens maintenant et aller me reposer un peu plus loin. Je ne resterais pas longtemps pour ne pas vous gêner. Même si je suis bienvenue pour toi, je reste un étranger aux yeux des autres. Je serais repartie dès mon réveil. Ne m'en veux pas si je ne te dis pas au revoir.

    Il lui fit un dernier sourire et s'éloigna d'elle sans plus. Il ne voulait pas se répandre en compliment devant elle. Certes il avait été heureux de la rencontrer et d'échanger avec elle mais il n'était pas du genre à en faire des tonnes. Il la reverrait, ils recommenceraient et puis c'était tout. Les caisses, c'était pour les sentimentaux.

    Arrivé sous son arbre, il observa les autres chevaux. Il pouvait sentir leurs regards sur sa personne. Qu'ils le fassent. Il s'en fichait. Il savait aussi qu'ils allaient parler. Que des rumeurs allaient se créer. Mais encore une fois, il s'en fichait. Il n'était que de passage. Se détournant de cette scène pitoyable, le mâle s'allongea dans l'herbe fraîche et se recroquevilla pour s'endormir. En quelques minutes il fut dans un sommeil profond, rêvant tel un poulain.

    HRP : Je te laisse clore et on voit pour faire un rp avec Joshua ? :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Protection [Lorrenzacio]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Protection [Lorrenzacio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» protection d'hivernage essais
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» [ Protection Rapprochée ] PV
» Operations de protection du Morne l'Hopital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DE CIEL ÉTOILÉ :: La Prairie Miraculeuse :: Le Lac Brumeux-