RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orun
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 34
Points d'Experience : 104
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 16
Localisation : Je ne sais plus, perdu entre le passé et l'avenir, entre les songes et la réalité.
Joue également : Petite Fleur || Utopie || Innocence || Splash You

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: « Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »   Dim 14 Mai - 20:38




Don't be scared, little one...
Orun - Kisos


Sa longue crinière à l'éclat stellaire caressait sa musculeuse encolure au rythme de ses pas. Ses sabots effleuraient l'herbe avec un bruissement feutré. Silencieux comme le prédateur tapit, l'Argenté avançait. Sa robe grise se fondait dans les ombres. Les arbres sous lesquels il se mouvait laissaient encore quelques gouttes de pluie s'écraser au sol. L'herbe à ses sabots était détrempée, courbée sous le poids des gouttelettes. Lui-même n'avait pas été épargné par la fine bruine matinale qui avait succédé à l'orage nocturne ; sur son corps aux muscles puissants, taillés dans l'argent,
les minuscules gouttelettes luisaient comme autant d'éclats de diamants.

Orun marchait, sous un ciel chargé de sombre nuées grisâtres. Le soleil matinal luttait pour y percer, éclairant ici et là les gouttes qui reflétaient sa lumière sur la mousse épaisse qui couvrait des blocs de roche façonnés par des mains humaines. L'endroit portait l'odeur des forêts profondes et mystérieuses, des vestiges usés par le temps d'un monde jadis vivant. Seul le bruissement des gouttes chutant de feuille en feuille brisait la quiétude du lieu. Le silence régnait en maître, même les oiseaux semblaient s'être tus dans cet univers où le temps et l'espace semblaient en miettes.

Pourtant, l'Argenté n'était pas seul. Ses oreilles avaient viré lorsqu'un écho sourd les avait titillé. Ses naseaux s'étaient dilatés. Un rictus de délectation, apparenté à un froid sourire, s'était dessiné sur ses lèvres. Et il avait attaqué le premier.
Son regard à la lueur démente avait croisé celui du loup, où était apparue une étincelle de surprise. Ses sabots avaient brisé les os fragiles. Les glapissements du prédateur devenu proie résonnèrent dans le silence. Et se turent. Le corps du loup solitaire retomba au sol, inerte. Désarticulé. Le sang suintait dans l'herbe tout autour, offrant au terrible vainqueur son parfum si doux et délicat. Orun effleura la fourrure du prédateur du bout du nez, humant les senteurs chaudes de la Mort. Son sabot se posa doucement sur le corps du vaincu. Les muscles de son antérieur se tendirent. La mélodie des os brisés résonna dans les oreilles de l'Argenté à la robe tachée de sang, si exquise symphonie, comme une promesse. Alors seulement il releva la tête. Et son regard croisa deux orbes d'ambre.



(c) PF



© PF - DreamWorks

I built my life's foundations on the cinders of a broken empire... (Passé) :
 


Autre :
 


DC de Galatée, Innocence & Splash You
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spirit-newlife.forumactif.org/
Kisos
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 14
Points d'Experience : 5
Date d'inscription : 26/03/2017

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »   Mer 28 Juin - 18:31

Le petit bai avançait d'une allure empressée depuis le levé aussi tardif soit-il du soleil. Son pelage si terne à l'habitude mal grès ses nombreux reflets pétillants, ressortait d'une lueur étrange. Ainsi les nombreuses gouttes qui plutôt s'était abattue sur lui et son cavalier par millier, commençait doucement à s'écouler lui laissant comme seul héritage un pelage poisseux, qui lui procurait une sensation des plus désagréables.

Kisos observa une nouvelle fois les lieux dans lequel il progressait avec son humain depuis quelques instants seulement. Le paysage au même titre de l'atmosphère avait subitement changée, les arbres qui les entouraient, paraissait les enfermées, les sons divers devenaient sourds et désagréables, l'odeur devenait acres et... L'étalon se planta là d'un seul trait refusant d'avancer un membre de plus.

L'humain s'énerva dès lors sur sa monture, donnant des coups d'éperons au petit bai. Celui-ci broncha et se remit au petit trot mal grès lui, slalomant entre les arbres, accélérant l'allure, se sentant déjà pris au piège, une odeur désagréable s'emparant de ses naseaux dilatées, cependant le petit n'arrivait pas à déterminer son origine, il ne la connaissait pas n'en avait jamais senti de telle auparavant.

Il se secoua légèrement et fit tressaillir ses muscles, près à bondir au moindre geste. Il roula des yeux et accéléra encore tombant dans un galop actif, son cavalier ne pu ni comprendre, ni s'accrocher à sa bouche que l'étalon envoya ses postérieurs en l'air, le propulsant à terre quelques mètres devant lui.. Mais l'étalon n'en fut pas pour autant déconcenté, à l'inverse se sentant plus léger il galopa encore plus vite, toujours plus vite, trop vite pour un cheval d'endurance.

Ses sabot tambourinaient le sol meuble, ses yeux affoler chercher un passage ou passer, une échappatoire, son seul souffle résonnait entre les arbres laissant une trace auditive incapable de la suivre, son cœur voulait exploser tandis que chacun de ces membres le brûlait, son corps bientôt cessa d'avancer il comprit qu'il venait lui-même de se jeter dans les bras du diable. Il fit volte-face, trop essouffler pour pouvoir galoper, pris en tenaille entre d'énorme feuillu, il recula jusqu'à buter un tronc.

Devant lui se dressait un petit animal, d'un pelage long et brillant, des pattes qui silencieusement amenait ses crocs impressionnant devant le jeune, le quadrupède grogna, un grondement sourd qui pour le bai sonnait le glas, il souffla sentant quelque chose en lui qui bouillonnait, était-cela la peur ? Il recula énième fois, mais il trouva ce qui le surpris, une petite entrave, il s'y glissa et ferma les yeux.

Il semblait entendre des sabots, des os se briser, puis le silence. Un silence lourd de sens, n'était-il plus un goutter lambda ?

Puis des minutes passèrent il les entrouvrit et aperçut un spectacle de sang et d'horreur, un cheval gris sûrement à la base, le regardait. Il plongea dans ses yeux d'un bleu majestueux, pourquoi l'avait-il sauvée ? ? Qui était-il ? Pourquoi ? Kisos savait juste une chose à ce moment précis, il lui devait beaucoup, il était même impressionné il avait le courage d'affronter cette bestiole tendis que lui avait eu la lâcheté d'abandonner le combat.

Il se releva et sortit de sa cachette, détourna la tête gêner, l'impression d'être un poulain naïf, sortit sans l'ordre de sa mère et sauvé par un inconnu, il baissa légèrement l'encolure et de sa voix rouillé emplit l'espace d'un son rauque :

« Je te.. je.. Merci. »

Il observa les membres de l'autre ensanglantées, il pourrait en avoir peur, mais avec le trop plein d'émotions qu'il venait de vivre, il n'y faisait guerre attention, pauvre petit...

« je.. heu.. Quel est votre Nom ? »

Questionna-t-il finalement, la voix hésitante.

.
Don't be scared, little one...


~The last story unfolds~

Kit par DreamWorks & Pf, grand merci à twa <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orun
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 34
Points d'Experience : 104
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 16
Localisation : Je ne sais plus, perdu entre le passé et l'avenir, entre les songes et la réalité.
Joue également : Petite Fleur || Utopie || Innocence || Splash You

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »   Sam 1 Juil - 18:39




Don't be scared, little one...
Orun - Kisos


Le sang poisseux collait à sa robe, suintant encore. Mais cela n'avait rien de bien déplaisant pour l'Argenté. Lui qui avait tant haït le liquide écarlate, jadis,
s'y noyait à présent avec délectation. Comment l'Amour avait-il pu tourner si simplement à la Haine ? Comment avait-il pu devenir ainsi ? Il l'ignorait. Il ignorait jusqu'au fait qu'il ai réellement pu être un jour cet autre, ce guerrier protecteur, vaillant, se battant pour ceux qu'il aimait. A présent, il avait tout oublié. Même ce sentiment qui lui avait donné l'impression de pouvoir caresser le ciel. Y avait-il vraiment de la place pour des choses aussi futiles que l'Amour dans un cœur brisé, trahit, bafoué ? Il n'y demeurait qu'un flot pourpre et sanglant qui l'aveuglait, qu'un feu ardent qui le ravageait de l'intérieur, qu'une fureur démente. Le noble Argenté n'était plus qu'une ombre démente.

Orun n'esquissa pas le moindre mouvement. Il aurait pu bondir sur l'importun. Ressentir le choc des sabots contre son corps fragile. Frapper, écraser, briser les os. Il aurait pu. Mais il ne le fit pas. Pourquoi ? Pourquoi épargner la mort à ce jeune immature ? Étais-ce l'étincelle admirative de son regard, qui fit naître dans les lambeaux de ce qui jadis avait été un cœur un dessein bien plus sombre ?
L'Argenté jaugea d'un bref regard celui qui se tenait face à lui. Un jeune mâle, si jeune, portant sur son dos une lourde selle, affublé d'une bride dont le mors lui sciait probablement la bouche. Il n'était pas bien grand, et n'avait probablement pas encore achevé sa croissance, mais possédait déjà une certaine musculature. Sa robe d'ébène, où ici et là flamboyaient quelques éclats de flammes, s'ornait de quelques marques blanches, et de deux yeux d'ambre farouches.
A demi-dissimulé dans l'ombre entre deux larges troncs, il semblait avoir été acculé là. Orun n'eut pas de peine à comprendre que le petit aurait été, si sa folie meurtrière ne l'avait pas poussé à bondir sur le loup, le prochain repas du prédateur.

Le sombre s'avança, confus, la tête baissée et le regard illuminé de reconnaissance et d'admiration. Cela paraissait étrange à l'Argenté, qui avait perdu l'habitude d'être un protecteur, qui depuis déjà trop longtemps n'inspirait plus que la crainte et la haine.
Jadis, il avait été un brave. A présent, il n'était plus qu'un monstre. Pourquoi alors ce jeune imprudent semblait-il le traiter comme... Un héro ?

« Je te... je... merci. » bredouilla-t-il finalement.

Sa voix était rauque, éraillée - mais étais-ce vraiment étonnant alors qu'il venait de frôler la mort ? Son regard glissa vers les membres écarlates de son "sauveur", mais nulle crainte ne vint l'obscurcir.

« Je... heu... Quel est votre Nom ? » s'enquit-il timidement.

L'Argenté se redressa, plongeant son regard d'azur brûlant d'une intense flamme de démence dans celui de son cadet. Un instant encore, l'envie de se jeter sur cet être fragile et insouciant fit vibrer ses muscles. Mais, réprimant ce désir terrible, il se contenta de se détourner pour s'éloigner dans les ombres du lieu sinistre, ignorant sa question qui lui eût parut bien inutile.

« Tu ferais bien de fuir, petit. Le prochain loup ne t'épargneras pas. » lâcha-t-il soudain d'un ton glacial.

Un sourire vicieux s'étira sur ses lèvres équines à la pensée de la chair se déchirant sous ses sabots, des os se brisant sous ses coups, du sang tachant sa robe d'argent,
se glissant dans sa bouche pour noyer ses papilles de son arôme chaud et raffiné. Non.
Il ne céderait pas. Une si jeune vie, pourquoi la gâcher si vite ? Un cœur innocent,
livré à ce monde infernal comme un morceau de viande jeté en pâture dans l'écuelle d'un chien affamé. Orun se surprit à ressentir l'esquisse de l'espoir que le bai obtempère, et prenne de toute la force de son galop le chemin du retour, s'éloignant de lui, de ce monstre sanguinaire qu'il était devenu, le plus vite possible, le plus loin possible. Étais-ce un peu de sa faiblesse d'autrefois ? De cette chose qu'il avait appelé Amour ? Il n'était plus ainsi. Il voulait seulement la souffrance. Le sang. La Mort.



(c) PF



© PF - DreamWorks

I built my life's foundations on the cinders of a broken empire... (Passé) :
 


Autre :
 


DC de Galatée, Innocence & Splash You
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spirit-newlife.forumactif.org/
Kisos
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 14
Points d'Experience : 5
Date d'inscription : 26/03/2017

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »   Mar 18 Juil - 21:08


Le petit bai soufflait encore et encore, sans pouvoir s'arrêter, sa respiration agitée avait pris le pas de continuer ainsi au même rythme qu'il avait emprunté durant sa course folle. Etait-il encore en danger ? Il essaya, en vain, de se calmer légèrement, de se détendre sans y parvenir. Mais que cela signifiait-il ?

« Tu ferais bien de fuir, petit. Le prochain loup ne t'épargneras pas. »

Kisos releva plus brusquement la tête, pendant que chacun des muscles de son encolure tressaillaient. Il observa l'autre d'un regard intense tout en le voyant s'éloigner. Les gouttes lui parlaient encore sur le pelage désormais poisseux par certains aspects, ses membres le brûlaient encore plus, l'impression qu'il allait s'effondrer sur place l'envahissait peu à peu, le contrecoup se faisait sentir. Mais il restait pourtant debout, impressionné par l'inconnue argentée, rendue bouche-bée par l'atmosphère que celui-ci semblait imposée et parce qu'il venait de dire.

Pourquoi ne pas s'être vantée ? Tous les chevaux ou presque, l'aurait fait, il fallait pourtant bien du courage pour effectuer ce geste, enfin du courage et de la folie, ou comme l'aurait un de ses anciens camarade "Un grain de Bravoure pour trois grains de folie.....". Il s'ébroua, comme pour chasser les mauvais esprits et finalement se décontracta légèrement.

Il avança un tout petit peu, comme retenue par une ancre, un boulet, qui l'appelait à la raison. Mais plus fort que les chaînes qui l'avaient tant de temps retenue dans son silence, il entrouvrit légèrement les lèvres et d'une voix toujours aussi rouillées, sans être cassante pour autant, demanda :


« Heu… c'est grâce à toi que celui-ci m'a pas… Enfin merci, beaucoup… »

Il chuchota presque le beaucoup, tout en mettant ses oreilles en avant, retrouvant un ancien sentiment qui l'avait quitté il y a bien des lustres déjà : la reconnaissance. Il souffla légèrement, les yeux brillants d'une gratitude certaine, ne sachant quoi rajouter.

.
Don't be scared, little one...


~The last story unfolds~

Kit par DreamWorks & Pf, grand merci à twa <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orun
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 34
Points d'Experience : 104
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 16
Localisation : Je ne sais plus, perdu entre le passé et l'avenir, entre les songes et la réalité.
Joue également : Petite Fleur || Utopie || Innocence || Splash You

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »   Mer 2 Aoû - 23:32




Don't be scared, little one...
Orun - Kisos


A chacun de ses pas, son esprit torturé lui hurlait de revenir en arrière, de se battre, de voler la vie du plus jeune. Les battements de son cœur se faisaient irréguliers, comme si l'organe maître du sang de ses veines hésitait. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-il pas savoir ce qu'il voulait réellement ? Pourquoi était-il encore si faible d'avoir connu l'Amour ? Il n'aurait pas dût ! Son être tout entier aurait dût lui ordonner, impératif, sans aucun autre dessein, sans aucune considération pour cette misérable chose appelée "vie", de tuer. Alors pourquoi ne le faisait-il pas ? Orun ne comprenait pas. Il devait faire couler le sang, apaiser ses oreilles abruties de trop de mensonges avec des hurlements. Etait-il trop faible ? Etait-il trop niais ? Voilà. Il n'était réduit qu'à cela. Un pathétique pantin des désirs d'un cœur qui ne lui appartenait plus. Il avait trop longtemps laissé les autres y graver des noms, des visages, des paroles qu'il avait chérit, bêtement. Il n'était plus rien. Lamentable corps qui se pourrissait de l'intérieur, abject personnage aussi mort et imbécile que les charognes qu'il laissait sur son chemin. Misérable.

« Heu… c'est grâce à toi que celui-ci m'a pas… Enfin merci, beaucoup… »

La voix tremblante du jeune vint troubler le silence. Je ne parlais pas de ce loup-là, petit... Un sourire cruel étira ses lèvres dans un rictus vicieux. Oh, il n'était plus que ça. Une Bête, un animal sanguinaire dont l'esprit s'éteignait, trop imbécile pour résister à son insatiable faim, mais pourtant trop faible pour l'apaiser. Tant de niaiseries l'avaient réduit à une bête de foire, inoffensif monstre créé de toute pièce par un monde trop cruel. Et à présent, il devenait lui-même le visage de ce monde. A présent, il était bourreau au service de celui qui avait été le sien.
Il s'arrêta brusquement, ses muscles tendus vibrants - de haine, de fureur, ou simplement de démence ? Un instant, où le temps n'existait plus, son regard devenu aussi ardent que des braises d'azur contempla sans voir les profondeurs obscures de la forêt.

« Vas-t-en. » grinça-t-il.

Il se retourna brusquement, et s'élança sur le jeune. S'arrêtant de justesse face à lui, il le toisa de son regard à la fois glacial et ardent, empli d'une sombre folie qui le consumait lentement, et le rongeait de l'intérieur tel un cadavre pourrissant.

« Je n'ai rien d'un protecteur, je ne t'ai pas sauvé. Tu m'aurais remercié, s'il t'avait dévoré. La vie n'a rien d'un conte, petit, c'est seulement l'Enfer et nous sommes tous condamnés. » lui cracha-t-il.



(c) PF



© PF - DreamWorks

I built my life's foundations on the cinders of a broken empire... (Passé) :
 


Autre :
 


DC de Galatée, Innocence & Splash You
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spirit-newlife.forumactif.org/
 

« Don't be scared, little one. The true danger is lurks inside your bones... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Scarred and Scared ~ Caem
» RAVEN&MILENA ღ i'm scared but i don't regret it, all i want is you
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes
» Ellie - I'm scared of ending up alone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Les Terres inconnues :: Les Ruines Anciennes-