RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Then everything was burning, everything was crashing, so I'm just a falling shade... You'll forget me soon. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galatée
Une fleur sauvage ...
avatar
Messages : 599
Points d'Experience : 360
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 16

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: « Then everything was burning, everything was crashing, so I'm just a falling shade... You'll forget me soon. »   Mar 2 Mai - 17:45


You'll forget me soon...
Petite Fleur

Un long gémissement s'échappa de la gorge de la petite jument aubère. Tête basse, elle allait d'un pas trébuchant, noyée dans ses pensées sombres et moroses, dans les souvenirs lointain d'un éphémère bonheur qu'elle avait pu connaître, jadis. Il n'y avait plus rien, à présent. Qu'un vide béant, une cicatrice suintante de douleur. L'aubère se demandait encore comment il avait été possible qu'un jour, elle soit heureuse. Ses sourires, ses jeux d'antan, tout s'était envolé. Perdre, perdre, toujours, encore. Ceux qu'elle aimait, ceux qu'elle chérissait. On lui avait volé sa mère, son compagnon... Et à présent elle avait perdu ses filles, ses chères filles. Étais-ce sa faute ? Avait-elle été une trop mauvaise mère ?

Une énième fois, elle trébucha. Elle tituba. Elle s'écroula. Les pierres effilées écorchèrent ses membres, transpercèrent la chair de ses flancs. Le sang perla, encore. Seulement quelques plaies de plus. Son corps et son cœur en connaissaient déjà tant. Elle n'était plus qu'un être rougit de sang. Ça ne lui importait plus. Plus rien ne lui importait. On lui avait volé la chair de sa chair. Sa vie explosait en autant d'éclats que d'étoiles dans le ciel – autant de larmes dans ses yeux, qui n'avaient plus la force de couler.

« Où êtes-vous ? »

Le gémissement, presque inaudible, guère plus qu'un soupir, franchit la barrière de ses lèvres. La question tourbillonnait dans sa tête, comme tant d'autres. Zaltana était partie, à son tour. La petite pouliche qu'elle avait mise au monde au cœur des flammes, à qui elle avait laissé en héritage sa robe rousse aux teintes de feu… L'adolescence l'avait rattrapée, le besoin d'aventure également. Trop pressée d'être grande, de devenir quelqu'un, elle était partie en ne laissant derrière elle qu'un au revoir précipité, et le cœur lourd d'une mère ébranlée. Elle semblait même en avoir oublié sa sœur.
Un soupir échappa à la rouquine. Utopie avait disparu depuis plusieurs mois déjà. Elle l'avait cherchée partout, sur les anciens territoires de la Harde, les nouveaux, et tous les autres. La jeune jument lui en voulait-elle, à propos de Lucky ? Elle avait quitté le troupeau. Elle avait rejoint les cowboys – son odeur ne trompait pas, sur leurs terres. Le jeune mâle bringé savait quelque chose, c'était évident, dans la façon dont il lorgnait sur la mère égarée. Mais il ne disait rien, ils s'ignoraient, comme si un bloc de glace les séparait.

Que restait-il à l'aubère ? Son troupeau ? Oh, ça, elle l'aurait suivit jusqu'au bout du monde, son troupeau. Pourrait-elle un jour l'abandonner ? Mais ils n'avaient pas besoin d'elle. Elle n'était qu'une petite jument trapue, une ombre brisée qui n'était plus bonne à rien. Elle n'aurait plus remarqué un puma sous son nez, tant ses filles hantaient ses pensées. Elle passait ses journées à l'écart, se lamentant silencieusement, ou parcourant le Cimarron de son pas instable à la recherche de la moindre lueur d'espoir – vainement.

Ses membres cédèrent sous elle. La petite jument rousse s'écroula. Son corps fut transpercé par une violente douleur qui lui arracha un cri. Petite Fleur tenta de se relever, tandis qu'un liquide épais suintait le long de son membre depuis l'épaule, où la chair avait été déchirée par un roc acéré. Un éclair fulgurant traversa son membre, la faisant retomber au sol. Un hennissement douloureux gonfla dans sa gorge, et explosa en une lamentation de chagrin et de souffrance. Elle se laissa choir là, ensanglantée, brisée. Sa vie n'avait plus aucun sens. La flamme en elle vacillait. L'éphémère disparaissait, les ombres grandissaient, l'emporteraient. Elle ne serait bientôt plus qu'un nom, un visage que les mémoires oublieraient. Elle n'avait plus rien.



(c) PF



- PF & DreamWorks -

Je n'ai jamais oublié :
 


DC d'Innocence, de Splash You et d'Orun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritrpg.forumactif.org/
 

« Then everything was burning, everything was crashing, so I'm just a falling shade... You'll forget me soon. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Legend of the burning sands
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» [BD Gratuite] Dragons : Burning Midnight (2016)
» Blaze - Keep a little fire burning; however small, however hidden. || 14/07

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-