RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nocturne pv/ As de Pique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Nocturne pv/ As de Pique   Jeu 30 Mar - 0:37


Zéro aimait leurs nouvelles terres, plus belles, plus luxurieuses, un petit paradis. Il y avait un immense lac, de l'herbe à profusion et tout ce qu'un cheval sensé adulerait. Mais alors qu'est-ce qui poussait les pas de l'isabelle à fouler leurs anciennes zones d'habitation ? La harde ne venait plus au milieu de cette sombre forêt, ni aux rocheuses. Mais Zéro avait un instant quitté son poste de protection pour naviguer parmi l'obscurité de l'endroit. Le regard lointain, songeant. Nullement apeurée par les lieux - elle y était née et y avait grandit -, Zéro se sentait au contraire chez-elle. Ses sabots s'enfonçaient légèrement dans le sol étrange - un peu mou par endroit, en fait -, son encolure était un peu basse tandis que ses prunelles azurées fixaient droit devant elle. Son but ? Aucun. Elle avançait simplement sur ce chemin qui ne s'arrêtait, semble t-il, jamais. La jument laissait vagabonder ses pensées qui passaient de Ciel à El'Dorado, puis parfois à Phoebus, à Armani et sans cesse à Vice-Versa. Mais aussi à Toundra et son mauvais caractère qui n'avait toujours pas changé, ou simplement à l'avenir du la Harde si Ciel ne revenait pas.

Zéro se stoppa alors, relevant son menton. Elle apercevait, entre les branchages, une silhouette. Intriguée, plissant un peu les yeux, la femelle prit un léger trot afin de s'approcher des bordures du sentier naturel. Elle s'y arrêta et finit par distinguer quel équidé se trouvait-là : As de Pique. La première fois qu'elle lui avait vraiment parlé remontait à bien longtemps et Zéro avait grandit et changé depuis. Elle n'était plus la jeune adolescente à peine échappée de l'enfance. Elle était une jument dans la force de l'âge, fière, bien campée sur ses appuis et n'ayant pas perdu de sa superbe. Zéro avait beau être plus apaisée qu'avant, son fort caractère ne filerait jamais et c'est pourquoi elle accorda un sourire narquois à l'étalon.

« Alors Pique, la nostalgie prend même les grands gaillards comme toi ? »

Elle souriait légèrement, l’œil amusé. Elle l'aimait bien ce As de Pique, les juments du troupeaux s'insurgeaient à son propos - après tout, il était un habile beau-parleur promettant mille choses fantastiques - mais celles qui n'avaient pas encore eu affaire à lui battaient des cils à sa vue et se montraient sous leurs meilleurs jours. Cela l'amusait bien Zéro, de voir toutes ces juments batailler pour avoir l'attention du bel étalon. L'isabelle fit mine d'observer autour d'eux, l'air alors faussement désolé.

« Mais où sont donc toutes tes prétendantes, beau prince ? »

Fit-elle alors, mielleuse, appuyant sur le "beau prince" comme pour se moquer gentiment. Evidemment. Zéro avait peut-être mûrit mais face à un être comme As de Pique, pouvait-elle s'empêcher de s'amuser un peu ? Aucunement. La jolie isabelle se recula un peu, observant l'étalon aux yeux d'or, un sourire mutin aux lèvres et les yeux luisant d'un petit quelque chose de malicieux.






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Tricheur, menteur, voleur.
avatar
Messages : 64
Points d'Experience : 18
Date d'inscription : 13/11/2013
Localisation : Retournes toi. Ah bah non, je n'étais pas derrière toi.
Joue également : Espérance | Amazone | Qui-Vive

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Nocturne pv/ As de Pique   Jeu 30 Mar - 3:30


    P L A Y ► MUSIQUE


    L'air s'était rafraichi à la tombée du soir - bien qu'avec l'arrivée de la nouvelle saison, la brise hivernale n'était plus qu'un lointain souvenir - l'étalon noir observait silencieusement les nuages de buée qui se dessinaient faiblement devant ses naseaux. Les jours s'allongeaient ces derniers temps. La nuit se faisait plus tardive, le temps plus clément. Une aubaine pour le troupeau. Bien que les mois avaient passés depuis l'été dernier, la grande sécheresse avait laissé des cicatrices que la rudesse de l'hiver ayant suivi n'avait su que scléroser. Le sort avait suffisamment malmené les malheureux. Les promesses printanières étaient aujourd'hui plus que bienvenues. Les cœurs se regonflaient peu à peu. Mais bien que pour la plupart, le chant des oiseaux avait déjà chassé des esprit la tragédie et beaucoup se languissaient déjà à l'idée de se faire assommer de nouveau par les rayons de ce foutu soleil ; d'autres, comme As de Pique, entretenaient un certain pessimisme à son égard et craignait que cette douceur vernale ne présage en réalité qu'un nouvel épisode de canicule pour l'été à venir. Un grelottement le tira de sa rêverie. Pour l'instant, la fraîcheur nocturne le rassurait encore un peu.

    L'animal leva la tête. Ce soir, les nuages s'étaient éclipsés. Et au travers des branches épaisses, l'étalon entrevu quelques étoiles piquant le ciel, ainsi que la lune qui lui souriait timidement. Il baissa pudiquement les yeux et recentra son regard ambré sur le sentier qui se dessinait devant lui. La végétation s'y était densifiée depuis que les passages s'étaient raréfiés dans cette portion de la forêt. Bien qu'il relevait encore de sa propriété, la harde avait délaissé ce lopin de terre, comme si elle y avait enterré les souvenirs de son ancienne vie. Mêmes les chevaux de surveillances ne jugeaient plus utile d'y élargir leurs rondes. As de Pique était l'un des rares à savoir encore apprécier y perdre son temps. Du bout du sabot, ce dernier envoya bouler un petit caillou.

    C'est alors qu'un bruit de feuillage troubla le silence nocturne et attira l'attention de l'insomniaque. Ses oreilles se dressèrent, ses naseaux se dilatèrent mais le trot peu délicat de l'inconnue trahi son identité avant ses effluves. La discrétion de Zéro.

    « Alors Pique, la nostalgie prend même les grands gaillards comme toi ? »

    La voix avait surgit dans le dos du grand gaillard en question. Il ne prit pas la peine de se retourner. N'y même de répondre. Il lui semblait que le timbre de la jument était légèrement plus grave que dans son souvenir. Même si il lui plaisait encore de la traiter de gamine, il était forcé d'admettre intérieurement que petite Zéro avait bien grandi et que leur légère différence d'âge n'était aujourd'hui plus perceptible. Cette idée déplaisait quelques peu à l'étalon qui était désormais théoriquement obligé de lui vouer le même respect qu'aux autres adultes de la harde. Un visage amusé s'introduit dans le coin de son champ de vision. As de Pique pivota un peu et grimaça, feignant de bouder.

    « Mais où sont donc toutes tes prétendantes, beau prince ? »

    L'accent qu'elle avait mis sur les deux derniers mots arrachèrent un sourire au noiraud. Elle avait beau avoir grandit, elle n'avait rien perdu de son air narquois. Devant le regard amusé de la petite jument, il releva le menton avec une fausse arrogance et marqua court un silence avant de répondre.

    « Je croyais les avoir toutes semées. Mais je dois admettre que toi tu es coriace. »

    L'insomniaque baissa alors les yeux avec respect quelques secondes afin d'appuyer son propos ; puis il recouvra immédiatement son air moqueur et laissa échapper un petit rire. Pour embêter l'isabelle, il shoota à nouveau dans un petit caillou qui buta contre ses sabots dépareillés.


    COULEUR ■ #b38080




A S     D E    P I Q U E



|| Doubles comptes : Amazone - Espérance - Qui-Vive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Nocturne pv/ As de Pique   Jeu 30 Mar - 4:10


L'air faussement boudeur de l'étalon arracha un franc sourire amusé à l'isabelle qui s'était approchée davantage de l'étalon sombre. Il restait fidèle à lui-même. Et aux dires d'As de Pique, Zéro ne pu empêcher un léger rire s'échapper d'entre ses lèvres sombres face au manège de l'étalon. Alors, un petit caillou vint rouler à ses sabots et la jument baissa l'encolure vers ce-dernier, le nez au ras du sol avant de redresser sa tête avec une lenteur contrôlée, offrant un petit regard malicieux à son homologue de harde. Elle renvoya d'un petit coup de sabot le caillou à son envoyeur avant de s'avancer un peu afin de se placer aux côtés d'As de Pique, levant le nez vers le ciel étoilé assez visible entre les grands arbres moins décharnés qu'auparavant. Finalement, son regard azuré se glissa vers As de Pique, elle l'observait de côté, sourire en coin.

« Après tout j'ai grandit, j'ai à présent autant de chance que les autres, non ? »

Fit-elle dans un petit air enjôleur, elle étira son encolure vers lui, faisant les yeux doux d'une manière trop exagérée pour que ce soit vrai. A vrai dire, croiser As de Pique lui était agréable, depuis son récent retour, Zéro ne s'était guère accordée de tels moments. Elle avait prit son rôle bien plus au sérieux qu'auparavant, désireuse que chacun se porte bien, désireuse de voir un sourire fier sur les lèvres de Ciel Étoilé lorsqu'il reviendrait. L'isabelle l'observait toujours du coin de l’œil, lui, l'étalon controversé. Finalement, l'isabelle glissa son regard devant eux, un fin sourire flottant toujours sur son faciès.

« Combien vendrait père et mère pour être à ma place, aux côtés du Grand As de Pique ? ... Tu n'as rien de spécial pourtant et tu n'es pas si grand. »

Déclara alors la jument, le menton haut, sourire en coin. De nouveau elle l'observait en biais, appréciant taquiner l'étalon insomniaque. Il y avait des êtres qui, comme lui, donnait simplement cette envie à Zéro. Une envie, pas méchante, de taquiner, de chercher, de pousser la limite pour voir jusqu'où elle pourrait aller. Puis, elle savait que piquer As de Pique sur sa taille, c'était particulièrement amusant.

[Ah, j'aime beaucoup la musique et plus encore, j'aime toujours autant ce que tu écris ! :titcoeur:]






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Tricheur, menteur, voleur.
avatar
Messages : 64
Points d'Experience : 18
Date d'inscription : 13/11/2013
Localisation : Retournes toi. Ah bah non, je n'étais pas derrière toi.
Joue également : Espérance | Amazone | Qui-Vive

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Nocturne pv/ As de Pique   Ven 31 Mar - 1:20


    P L A Y ► MUSIQUE


    Les naseaux de la petite jument effleurèrent le projectile au sol. Tandis qu'elle baissait son encolure, le regard d'As de Pique s'attarda sur la tâche qui ornait son garrot. Il devait reconnaître que Zéro arborait une robe remarquablement singulière et cela lui conférait un certain charme. Il en était presque jaloux. Elle releva la tête, un éclat de malice dans son regard azur et d'un rapide coup de sabot, rendit le petit caillou. L'étalon loucha dessus quelques instant tandis qu'elle vint se déplacer à sa droite. Contemplant le ciel au travers du feuillage, elle finit par répondre, le sourire aux lèvres.

    « Après tout j'ai grandit, j'ai à présent autant de chance que les autres, non ? »

    L'étalon noir étouffa un petit rire. Il tourna la tête vers elle et ne pu s'empêcher de sourire de nouveau à la vue de son surjeu. Relevant le menton avec un orgueil tout aussi caricaturé, il fit mine de se sentir flatté par sa question et arqua un sourcil avant de répondre.

    « Ah bon ? »

    L'âge et l'exercice ardu de son grade avait également un peu gonflée la musculature de l'isabelle. Elle n'avait pas grandi plus que cela mais son tour d'épaule était désormais clairement celui d'un adulte bien robuste. Néanmoins, sa silhouette demeurait relativement svelte ; ses os n'étaient pas des plus épais. As de Pique eu presque envie de lui donner un petit coup d'épaule pour tester son équilibre. Mais le regard perdu sur le petit chemin qui sinuait devant eux, elle enchaîna et lança, taquine :

    « Combien vendrait père et mère pour être à ma place, aux côtés du Grand As de Pique ? ... Tu n'as rien de spécial pourtant et tu n'es pas si grand. »

    Une fois de plus, la pique arracha un sourire à l'étalon. Il pivota vers elle et croisa son regard en biais. Elle n'avait pas perdu son air espiègle. As de Pique leva les yeux aux ciel et lâcha un soupir, faussement exaspéré. Il marqua une pause pour lui signifier que sa provocation ne l'affectait pas, puis s'avança vers elle. Bien qu'elle levait le menton avec défi, il parvint tout de même à poser sa tête sur la sienne.

    « Je fait toujours une bonne tête de plus que toi. Tu as peut-être un peu grandi, tu reste un poney. »

    Il s'écarta et la détailla de haut en bas, bombant légèrement le poitrail, tentant une moue dédaigneuse.


    COULEUR ■ #b38080

    HRP:
     



A S     D E    P I Q U E



|| Doubles comptes : Amazone - Espérance - Qui-Vive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Nocturne pv/ As de Pique   Ven 31 Mar - 3:13


Zéro imita la mimique de l'étalon, levant à son tour les yeux au ciel, exagérant encore une fois comme elle savait si bien le faire. Toujours bien fière, elle l'observa approcher et venir mettre sa tête sur la sienne pour ainsi témoigner de sa taille. Zéro plissa un peu ses prunelles azurées et fit la moue, faussement boudeuse. L'isabelle n'avait jamais été bien grande et cela avait nombre de fois été sujet à moquerie pourtant... Pourtant elle avait bien d'autres points pour remonter ce maigre défaut, non ? Zéro eut un sourire amusé, observant As de Pique d'un air suffisant.

« Tss. Sommes-nous donc rendu à seulement nous taquiner sur notre taille ? Je nous ai connu meilleurs jouteurs ! »

Souffla l'isabelle dans un léger rire, observant les environs d'un réflexe naturel. Il n'y avait pourtant guère de bruit en dehors de la brise légère soufflant entre les branchages et les buissons, en dehors de, parfois, cette chouette. Malgré cela Zéro restait méfiante en dépit du fait que la plupart des prédateurs avaient quitté les lieux lors de l'abominable sécheresse, ne revenant plus. Ils avaient sûrement, à l'instar de la Harde, trouvé meilleur endroit. Zéro reposa ses mirettes sur l'étalon et pencha un peu sa tête de côté, son toupet épais suivant doucement le mouvement sur son front entaché de blanc.

« Les nouvelles terres te plaisent ou regrettes-tu les environs ? Tu dois être le seul chargé de surveillance qui se hasarde encore à traîner ici. »

Un peu plus sérieuse et moins taquine, l'isabelle l'observait avec un certain intérêt. L'étalon à la face mi-blanche était tout de même un sacré mystère, un être plutôt secret que la jument peinait à véritablement cerner. Ses insomnies, par exemple. Alors que les autres dormaient lui était bien souvent occupé à traîner les sabots plus loin. Zéro s'était auparavant souvent demandé ce qu'il se cachait derrière ce côté acerbe et cet éloignement.






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
As de Pique
Tricheur, menteur, voleur.
avatar
Messages : 64
Points d'Experience : 18
Date d'inscription : 13/11/2013
Localisation : Retournes toi. Ah bah non, je n'étais pas derrière toi.
Joue également : Espérance | Amazone | Qui-Vive

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Nocturne pv/ As de Pique   Mar 4 Avr - 2:18


    P L A Y ► MUSIQUE


    La petite ne se décontenança nullement devant l’arrogance feinte de l'As. Forcément. Elle sourit et toujours aussi amusée de la situation, répartit :

    « Tss. Sommes-nous donc rendu à seulement nous taquiner sur notre taille ? Je nous ai connu meilleurs jouteurs ! »

    L'étalon rit avec elle. Effectivement, bien que cela devait faire des mois qu'ils ne s'étaient adressés la parole en dehors des saluts conventionnels quotidiens, le noiraud se souvenait de leur dernière rencontre. Ce dernier s'était fait un malin plaisir à provoquer la jument qui réagissait encore à l'époque avec l'impulsivité facile de la jeunesse. Il semblait aujourd'hui que l'âge l'avait assagi et qu'elle savait désormais débattre avec adresse plutôt que se laisser prendre au piège et céder à l'emportement. Les moqueries de l'étalon ne semblaient plus l'atteindre autant et elle avait gagné en répondant. Sans le savoir, elle avait ainsi acquis un peu de respect.

    « Les nouvelles terres te plaisent ou regrettes-tu les environs ? Tu dois être le seul chargé de surveillance qui se hasarde encore à traîner ici.
    - Pas le seul, semble-t-il. »

    Répondit-il avec un petit sourire, en la désignant d'un bref mouvement de tête. Même si Zéro n'avait pas entièrement tort. Il lui était rare de croiser d'autres patrouilleurs dans les environs, la nuit de surcroît. Ses rondes devaient sans aucun doute être les plus larges de la harde, il lui arrivait régulièrement de s'égarer dans les recoins les plus reculés du territoire, et même parfois d'en dépasser les frontières. La petite jument semblait accuser la nostalgie. A vrai dire, la question n'avait même pas encore effleuré l'esprit du jeune mâle. Les nouvelles terres ne lui déplaisaient pas, bien que le premier accueil de la harde de Noctis - anciennement harde de Santaro - lui restait encore en travers de la gorge. Les anciennes terres ne lui manquaient pas plus que cela non plus ; si ce n'est certains endroits clés tels que la cabane abandonnée, dans la vallée qui leur appartenait autrefois, et qui fut il y a très longtemps, l'un des lieux de jeux favoris de son enfance. As de Pique s'ébroua, chassant ces souvenirs. Revenant à la réalité, il surpris le regard sérieux de Zéro et réalisa qu'il venait d'esquiver sa question.

    « Pourquoi regretterais-je les environs ? »

    La grande sécheresse avait rongé la forêt. Et même si avec la venue du printemps, quelques timides brins d'herbes tentait de la réanimer tant bien que mal, l'été avait laissé de grosses cicatrices. Sol craquelé par endroit. Végétation jaunâtre. L'endroit était lugubre. Certes, il l'avait toujours été, mais l'atmosphère avait quelque peu changé. Autrefois, la sombre forêt avait quelque chose de mystérieux, voir même mystique, elle imposait le respect de part ses grands arbres d'où le jour ne perçait que très rarement. Aujourd'hui elle paraissait malade. Lorsque le vent soufflait, As de Pique avait l'impression de l'entendre gémir. Peut-être qu'avec le temps... peut-être dans quelques années retrouverait-elle sa grandeur d'antan et ce qui faisait ses légendes.

    « Cette pauvre forêt n'a plus rien de la Forêt Sombre. Regrettes-tu ce bosquet agonisant, toi ? »

    L'étalon désigna les alentours du menton, méprisant.


    COULEUR ■ #b38080




A S     D E    P I Q U E



|| Doubles comptes : Amazone - Espérance - Qui-Vive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nocturne pv/ As de Pique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DE CIEL ÉTOILÉ :: La Foret Sombre :: Le Chemin Perdu-