RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre hostilité et amicalité » Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Entre hostilité et amicalité » Hel   Sam 25 Mar - 22:03


Yepa était assise au bord de l'eau, les pieds dans l'eau tandis que Cicéron broutait tranquillement l'herbe grasse. L'étalon pie finit par relever la tête et posa ses prunelles mordorées sur la jeune métisse qui semblait contempler l'étendue limpide du lac, silencieuse. Le duo avait depuis plusieurs semaines établis leur camp auprès du lac afin d'avoir eau et forêt à disposition. L'endroit était idéal ; en plein milieu sauvage, Yepa n'avait pas vu d'autres humains - bien que cela la chagrinait un peu - depuis longtemps. Depuis qu'elle avait croisé la route de cet homme perfide dont le visage resterait toute sa vie gravé dans sa mémoire. Cet homme qui, il y a fort longtemps, avait participé au massacre de sa tribu. Et la monture qu'il possédait, immense, puissante, effrayante... Yepa avait cru que Cicéron allait périr sous les coups de la jument démente, ce soir-là. Mais ils avaient pu fuir et l'étalon s'était remit des coups tout comme elle s'était remise de cette rencontre.

Le pie s'ébroua un peu avant d'avancer vers son amie, venant frotter son chanfrein dans son dos.

« Nous sommes très bien ici, Nathorod. »

Cicéron frémit à l'entente de ce nom. Le sien. Le seul. L'Unique. Il hennit doucement et vint alors se coucher à ses côtés, juste derrière elle. Yepa se laissa tomber doucement en arrière contre son étalon qui vint souffler dans son épaisse chevelure ébène. Ils avaient rencontré les indiens mais Yepa avait refusé de les rejoindre. Elle avait apprit que des Voleurs étaient ici et s'ils mettaient la main sur elle... Non, elle préférait ne pas y penser. Yepa ne voulait aucunement que le même scénario se reproduise alors elle avait décidé de s'enfoncer dans les étendues sauvages. Ils étaient passés non loin du Fort, Yepa avait un peu guetté dans l'espoir d'apercevoir le dénommé Jacob mais, rien. Elle n'avait réussit qu'à manquer d'être capturée par deux cow-boys chargés de surveillance.

Alors à présent, ils étaient là. Tous les deux. Comme d'habitude.

« Je vais chasser. Tu restes ici et s'il y a quoique ce soit, je compte sur toi pour te protéger. »

Elle entendait par-là de ne rien faire d'insensé. Ils étaient certes loin de tout mais ils restaient méfiants. Déposant un doux baiser entre les naseaux de son ami, Yepa passa son carquois dans son dos, ajustant un peu ce qui s’apparentait à une jupe faîte de cuir animal avant de s'emparer de son arc et de son coutelas. Ainsi parée, elle accorda un dernier regard à l'étalon couché et, dans un doux sourire, disparut dans la forêt.

**

Yepa sondait les pièges qu'elle avait mit en place, espérant capturer un lapin, un rongeur ou un oiseau mais rien avait mordu. Devrait-elle se résoudre à pêcher ? La métissée n'était pas la plus douée à la pêche, maniant bien mieux son arc mais... Débusquer quelque chose était bien compliqué parfois. Yepa finit par reprendre sa route, scrutant les alentours avec attention avant de repérer quelque chose d'intriguant. Des traces de sabots ferrés, fraîches mais surtout, enfoncées, témoignant la présence d'un cheval monté. Yepa fit la moue, observant autour d'elle avec soin. Elle ne voyait rien d'ici, mieux valait continuer sa recherche de gibier.

Gibier qu'elle trouva enfin sous l'apparence d'un lièvre. L'animal broutait tranquillement, inconscient de la jeune femme qui bandait son arc juste derrière lui, visant avec soin. Au moment même où la flèche se décocha, l’œil de Yepa aperçut une forme beige avancer parmi les arbres. Délaissant le lièvre - embroché par la flèche habile -, la jeune femme reconnut la silhouette d'un puma en chasse. La bête avait repéré quelque chose. Intriguée, Yepa s'abaissa légèrement et avança doucement, tentant de voir ce que le félin chassait.

Et elle le vit. Une jolie jument baie particulièrement musclée et son cavalier. Le duo n'était pas n'importe qui : c'était Hel et Jacob. Pourtant Yepa n'eut guère le temps de se réjouir ; le puma allait attaquer d'une minute à l'autre. Sans réfléchir, la jeune femme cria.

« HEY ! »

Le puma feula de colère, se retournant dans un sursaut. Il sembla foudroyer du regard l'humaine gênante avant d'être prit d'hésitation : qui attaquer ? Il remarqua alors les armes. Grognant de plus belle, il s'élança dans sa direction et Yepa eut le temps de bondir de côté, effectuant une habile roulade avant de prudemment reculer auprès d'Hel et de Jacob.

Face à eux, le félin grognait, hésitant. Il avait terriblement faim mais affronter trois adversaires... ?

Sans regarder Jacob, occupée à soutenir le regard du félin, Yepa murmura.

« As-tu cette arme que possèdent les cow-boys ? Il partirait si tu tirais en l'air. Enfin, j'espère. »

Ah ça, elle l'espérait sincèrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 211
Points d'Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Lun 27 Mar - 0:00

Le duo était de sorti. Après plusieurs mois d'hiver ennuyeux à mourir pour Hel qui n'avait pas eu beaucoup de travail, le retour du printemps était une véritable bénédiction ! Le Colonel envoyait enfin Jacob en éclaireur pour sillonner le territoire. Elle pouvait donc profiter de plusieurs jours en dehors du Fort pour se détendre. Il fallait dire que même si Hel commençait à se faire de bons camarades, d'autres lui tapaient royalement sur le système. Elle ne mentionnerait même pas la monture du lieutenant, cet arrogant et stupide gris, et son petit toutou Ottawa. La paire était de véritable enflure, et heureusement que Jacob la retenait car sinon elle aurait fait un carnage lors de leur dernière mission. Non, aujourd'hui il était inutile de penser à tout cela. La grande bai pouvait enfin se détendre et profiter du chant mélodieux des oiseaux tandis qu'elle progressait dans les bois en compagnie de son cavalier.

Celui-ci gardait un oeil ouvert sur les environs. Depuis son petit passage par la case "prisonnier du camp indien", Jacob prenait plus de précautions lorsqu'il sortait. Il ne se montrerait pas hostile envers un membre du peuple libre s'il en croisait un sur son chemin, mais il pourrait se montrer beaucoup plus méfiant s'il tombait sur un groupe. Hel aussi se montrait attentive alors qu'ils s'avançaient dans cette nature sauvage.

Après avoir marché pendant une bonne demie heure, le duo marqua un arrêt. Hel pouvait souffler le temps que Jacob se désaltérait à l'aide de sa gourde en cuir épais. Le jeune homme leva les yeux vers le ciel. Une belle toile bleue où quelques nuages en cotons voguaient paisiblement. C'était une belle journée ! Il était heureux de pouvoir enfin quitter le Fort lui aussi. Jacob était un garçon qui avait le goût de l'aventure et l'escapade. Il n'était pas fait pour rester éternellement au même endroit. Bien qu'il se soit engagé auprès des cow-boys, il n'hésitait pas à fuguer régulièrement. Au départ, il s'était attiré les foudres de ses collègues et ses supérieurs, et finalement ils avaient acceptaient que son caractère était ainsi fait et ils lui confiaient le plus que possible des missions qui nécessitaient de bouger.

Il n'y avait rien à signaler ici. Le jeune brun caressa l'encolure de la jument de patrouille puis appuya doucement ses talons dans ses flancs afin de lui demander d'avancer. Ils s'apprêtaient à repartir lorsqu'un cri résonna dans la forêt. Jacob ne reconnut pas la voix. Il n'avait après tout jamais entendu Ashe dans un contexte pareil, la dernière fois elle ne lui avait pas crié dessus de la même façon.

Ce ne fut qu'au dernier moment qu'il remarqua le félin qui les prenait en chasse. Hel poussa un hennissement de colère même si au fond elle avait un peu peur puisque l'animal les avait pris par surprise. Elle coucha les oreilles en arrière et ronfla froidement. Mais ce n'était plus après eux que le cougard en avait mais après la métisse qui venait d'apparaître dans leur champ de vision. La jeune femme se dépêcha de venir se placer près d'eux et Hel dans un mouvement protecteur fit un pas en avant afin que la demoiselle se retrouve protéger par sa carrure imposante. La cow-boy n'allait laisser aucun humain se faire dévorer aujourd'hui ! Elle tapa de son antérieur pour mettre en garde le félin affamé qui les lorgnait d'un regard mauvais, se demandant s'il était judicieux de s'attaquer à trois adversaire bien conscient du danger.

Jacob avait regarder le combat se dérouler entre le puma et la métissée indienne mais à présent ses yeux étaient rivés sur le prédateur et seulement lui. Il avait sorti son revolver et le pointait en direction de l'animal. La grande question était de savoir s'il tuait l'animal ou s'il lui faisait peur ? L'occasion était belle, il ne raterait pas sa cible et la peau était particulièrement belle, mais en contre parti il n'avait pas besoin d'argent en ce moment d'où l'inutilité de tuer la bête. Après quelques secondes de réflexions il se résolut à tirer au pied du puma qui bondit de peur face à la menace. Après un deuxième coup de feu le félin recula pour disparaître, trop apeuré par les détonations qui venaient d'avoir lieu.

Le cow-boy regarde autour de lui afin de s'assurer que la bête avait bien déguerpi avant de descendre de selle pour venir se placer près de Ashe.

" Tu vas bien ? "

Demanda-t-il à la jeune femme, qu'il devait admettre, était très surpris de recroisé après de longs mois de silence.
Il pensait qu'elle avait simplement quitté le territoire. Le jeune homme l'observa sérieusement. Pour l'instant il n'arrivait pas à sourire car il craignait que quelque chose ne lui soit arrivé pendant sa confrontation avec le puma.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Lun 27 Mar - 3:46


Yepa se sentit instantanément soulagée à la vue de l'arme, baissant un peu ses mains tout en glissant son regard sur son coutelas. Il faisait pâle figure à côté du revolver ! La jeune femme releva cependant bien vite ses mains, venant les plaquer contre ses oreilles tandis que son corps tressautait malgré elle lorsque Jacob tira. Décidément, elle ne s'était pas habituée et ne s'habituerait jamais à ces armes à feux et leur bruit tonitruant. Mais toute la pression fut relâchée lorsque le félin opta pour prendre la poudre d'escampette, mettant de côté son estomac hurlant de faim. Yepa raccrocha son coutelas à sa hanche et eut un doux soupire, braquant alors ses prunelles verdoyantes sur Jacob qui venait de descendre de sa monture. Voyant son regard inquiet, la métissée eut un léger sourire au coin des lèvres, donnant un petit coup amical dans l'épaule du soldat.

« Bien sûr que je vais bien, j'en ai vu des pires. »

Elle posa alors son regard sur la puissante jument baie, penchant un peu sa tête de côté en souriant.

« Et tu es bien courageuse toi. »

Yepa s'éloigna alors légèrement afin de récupérer son arc, le repassant sur son épaule tout en ramassant sa flèche égarée. Mieux valait ne rien perdre, elle en avait grand besoin sur ces terres hostiles. La jeune femme se détourna alors vers le duo, plissant un peu les yeux, prenant soudainement conscience d'une chose primordiale.

« Vous êtes seuls ? »

Méfiante, la métissée scrutait les environs avec soin. Peut-être en effet que Jacob était en patrouille ou... à la recherche de chevaux sauvages avec d'autres soldats ? Des soldats qui, éventuellement, seraient bien moins conciliants que lui. Yepa avait tout de même conscience d'être certainement tombée sur le cow-boy le plus compréhensif des environs. Mais alors, un puissant bruit de galop était audible, quelqu'un se rapprochait à grande vitesse. Le cœur de la métisse se mit à battre davantage, peu rassurée à l'idée de voir débarquer un collègue de Jacob.
Mais... rien de cela. La forte silhouette de Cicéron se détacha d'entre les arbres et l'étalon pie arriva au galop, l’œil inquiet et l'air sombre. Il avait entendu les coups de feu et cela avait suffit à le paniquer, s'imaginant mille scénarios où il découvrait Yepa étendue dans l'herbe, blessée ou morte.

L'étalon s'arrêta brusquement, le souffle puissant, foudroyant Hel et Jacob du regard. Se mettant aux côtés de sa cavalière, il plissait ses prunelles mordorées, menaçant, les oreilles en arrière. Que faisait donc le duo ici ? Armé ? Ils menaçaient Yepa ? C'était ça ? La main douce de la mi-indienne sur sa peau ne suffit même pas à l'apaiser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 211
Points d'Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Mer 29 Mar - 23:23

Jacob finit par sourire à son tour lorsque son amie témoigna du fait qu'elle allait bien. Il secoua doucement la tête avant de lui tapoter doucement l'épaule, une réponse à sa boutade. Le jeune homme lui laissa le temps de remercier Hel tandis qu'il sillonnait les bois du regard à la recherche du félin. Ce dernier n'avait visiblement pas l'intention de revenir. Heureusement ! Car Jacob aurait dû se résoudre à tuer la pauvre bête si ce dernier n'avait pas compris la menace.

" C'est ma baie, toujours à se mettre au devant du danger pour jouer les preux chevaliers, hein ? "

Lança-t-il à la jument qui se contenta de souffler.
Bien sûr, oui. Comme si Jacob ne jouait jamais les casse-cou afin de se sortir de situation cocasse. Hel ne comptait même plus le nombre de fois où elle avait dû le sauver car ce boulet avait tenté le diable sans réfléchir. Il fallait apprendre à se confronter au danger quand on vivait avec le brun, c'était dans son sang de prendre des risques inconscients.

Soudain cependant, une atmosphère plus tendue retomba sur la scène. Ashe semblait inquiète de les croiser ici, et elle n'avait pas tort. Le garçon comprenait qu'elle ne tenait pas à croiser les cow-boy et il faisait justement parti de ce camp là. Ils étaient techniquement des ennemis, bien que la demoiselle n'ait jamais causé de soucis au Fort. Ses origines justifiaient à elles seules le fait qu'on puisse lui faire du mal d'après certain. Aujourd'hui cependant, la jeune fille n'avait rien à craindre, Jacob était seul. Il n'y avait pas un de ses collègues à des kilomètres de là puisque les autres avaient été envoyé inspecter d'autres parties du territoire.

" Non rassure toi, ce n'est que nous. Les autres sont vraiment loin d'ici. Il n'y a que moi et Hel qui avons été envoyé dans ce coin-ci. Tu ne devrais pas être embêtée, pas par les cow-boy en tout cas. "

Expliqua-t-il, un sourire rassurant sur les lèvres.

Hel laissait les humains entre eux pendant qu'elle se concentrait sur les alentours. Elle craignait que le prédateur ne change d'avis et décide que son estomac était plus important que le reste. La jument gardait la tête haute, les oreilles dressées sur son front à l'horizontal. Elle était prête à en découdre avec l'adversaire qui se pointerait sous ses naseaux. Elle ne s'attendait cependant pas à avoir affaire à un autre équidé, car celui qui causa du remue ménage dans les bois ne fut autre que l'étalon de la douce Ashe, le pie palomino avec qui la jument musculeuse s'était disputée il y avait des mois.

Alors que Cicéron rejoignait les rands de sa maitresse, Hel couchait les oreilles en arrière et arquait l'encolure de façon à se montrer menaçante. Il n'était pas content, elle non plus. D'ailleurs pour répondre à sa froide provocation la jument se hissa sur ses postérieurs et abattit ses pattes devant lui, lourdement, dans un geste de menace. Pas touche à mon cavalier sale mulet !


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Ven 31 Mar - 4:58


Yepa avait été foncièrement rassurée aux dires de Jacob, elle semblait y accorder crédit. Après tout le jeune homme ne semblait pas avoir alerté ses collègues sur la présence d'un intrus sur leurs terres, Yepa n'avait pas eu de soucis avec d'Hommes du Fort, endroit qu'elle évitait généralement.

Le calme fut malheureusement rompu lorsque les deux équidés croisèrent leurs regards. L'air mauvais, Cicéron gonfla son poitrail devant l'action d'Hel, les oreilles en arrières, encolure courbée. Le pie foudroyait la baie du regard, le nez plissé, prêt à la bousculer. Yepa écarquilla un peu ses yeux devant la jument qui s'était cabrée, visiblement peu enthousiasmée. La jeune métisse se tourna vers Cicéron et posa ses mains sur son poitrail fort, le forçant à reculer un peu avant de le réprimander d'un regard. Usant de sa langue natale que l'étalon préférait, elle lui pria de s'apaiser, de lui dire qu'il n'avait rien à craindre d'eux. Cicéron conservait le regard braqué sur le duo mais son souffle était moins irrité, sa musculature moins tendue et son regard moins sombre. Dans un soupire, une main toujours posée sur le corps de l'étalon, Yepa se tourna à moitié vers Jacob.

« Le courant ne passe décidément pas entre eux, Cicéron n'est pas le plus sociable des chevaux. »

Pourtant, il avait su accepter d'autres êtres comme April ou cette petite jument palomino dont le nom échappait à Yepa. Mais son brave étalon était une véritable tête de mule qui peinait à se défaire de ses premières impressions, Cicéron avait ce problème de rester sur ses positions. Et le souci était que Jacob et Hel étaient des cow-boys. A ses yeux, les cow-boys ne valaient pas bien mieux que les brigands et Cicéron était du style à rapidement faire des généralités. Le pauvre n'avait pas souvent vu d'exemples contraires et alors qu'il en avait un sous les yeux, voilà qu'il refusait de l'admettre.

« Mais je suis certaine qu'ils finiront par s'entendre ! Vous voulez venir avec nous tous les deux ? Nous sommes un peu plus loin au bord du Lac. »

Cicéron poussa un hennissement presque abasourdi, fixant de ses prunelles mordorées une Yepa souriante. Sérieusement ? Elle menait ces infâmes êtres au sein de leur "chez-eux" ? C'était ça et demain, ils revenaient sans aucun doute avec toute la cavalerie pour les remettre entre les mains de la loi ou des brigands ! Ignorant son étalon outré, la jeune femme lui tapota l'épaule afin qu'il s'avance.

« Je dois juste récupérer ma proie. »

Fit-elle en s'éloignant un peu, suivie minutieusement par un Cicéron qui gardait un œil sur Jacob et Hel, la queue fouettant l'air. La brune, elle, retirait la flèche du corps du lièvre défunt et l'attrapait par les oreilles. Remettant la flèche dans son carquois, elle se hissa sur le dos musclé de l'étalon pie qui prit instantanément le pas, tout de même peu emballé à l'idée de mener la jument et le soldat. Yepa se tourna alors vers le jeune homme.

« Dis-moi, que fais-tu au Fort ? Tu es chargé de quelque chose en particulier ? »

Si Yepa avait été plutôt brève lors de leur première rencontre, la métisse désirait à présent en apprendre un peu plus sur le Fort, le fonctionnement et ce que faisait Jacob. La curiosité avait finalement reprit le dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 211
Points d'Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Ven 31 Mar - 18:39

Jacob était un jeune homme qui contrairement a beaucoup de personne vivant au Fort, était assez sensible aux autres. Il se rendit vite compte du fait que sa camarade semblait plus calme après qu'il ait annoncé que ses collègues étaient loin. Se faisaient-ils confiance ? Le cow-boy savait que de son côté, il n'était pas méfiant, Ashe ne lui semblait pas chercher le mal. Par contre vu leur situation respective, il aurait cru que la demoiselle mette un peu plus de temps à accepter sa présence, contrairement à son étalon, elle était détendue.

Mais bien sûr les chevaux eux ne partageaient pas le même point de vue. Le grand brun savait bien que Hel gardait une petite pointe de rancune envers les deux êtres qui avaient menacé sa vie des mois plutôt. Elle se comportait comme une vraie maman ours sa belle baie. Le cow-boy secoua la tête en s'empressa de récupérer les rênes de la jument qui pendaient dans le vide. Il la retint auprès de lui pour éviter qu'elle ne se batte une fois de plus. Jacob se souvenait de la vilaine morsure qu'elle avait faite à Ottawa, et il préférait éviter que cela ne se répète car Cicéron était un mâle bien plus musclé que le gris.

" Hel non plus n'est pas un exemple d'extravertie. Enfin, ces derniers temps elle a un peu changé, mais ce n'est pas encore tout à fait ça. "

Déclara le garçon qui caressait doucement l'encolure de la jument de patrouille.
Un geste qui se voulait rassurant. Elle de son côté, soufflait toujours bruyamment, une mise en garde contre celui qui causait du tort à son cavalier. Elle était prête à le réduire en charpie s'il tentait de s'en prendre à eux.

" Espérons le, sinon nous ne pourrons pas nous revoir, ils ne nous le permettront pas comme deux parents trop protecteurs. "

Plaisanta Jacob qui faisait déjà allusion à une prochaine fois.
Il fallait dire que Ashe n'était pas désagréable à regarder, et elle était une vraie guerrière, ce qui la rendait fascinante. Jacob n'avait jamais été attiré par les demoiselles qui se plaisent à attendre qu'un homme vienne les sortir de leur cercle familiale pour se contenter ensuite d'être une bonne femme. Non, le garçon aimait voir la soif d'exister des gens, c'est ce qui les rendait intéressant. Et il pensait que lui et Ashe pourraient sûrement s'entendre, chacun devaient avoir de bonnes histoires à raconter. Il ne cherchait pas forcément à la séduire, mais sûrement à s'en rapprocher en tant qu'ami. Ce qui ne plaisait pas du tout à Hel, car elle connaissait son cavalier. S'il se sentait attiré par la demoiselle, elle serait contrainte à passer du temps avec Cicéron, et ça, c'était hors de question !

" Si ça ne te dérange pas, nous serions ravis de passer un peu de temps avec toi et ton étalon. Et puis le lac est vraiment agréable en cette saison. "

Hel dévisagea son cavalier d'un air : s'il te plait ne m'inclus pas dans cette joie, elle n'est pas partagée ! C'était trop tard, Jacob se mettait déjà en selle, ayant pris sa décision, elle ne pourrait pas le faire changer d'avis. Il faudrait qu'elle supporte le mulet encore quelques temps ! Quelle veine …

Après que son cavalier lui ai donné une légère pression dans les flancs, la jument se mit en route aux côtés de Cicéron. Elle n'était pas enchantée de marcher à côté de lui, mais Jacob ne lui en laissait guère le choix puisqu'il avait envie de discuter avec la métissée.

" Je suis un patrouilleur. C'est un soldat chargé de sillonner le territoire pour s'assurer que tout est bien en ordre. Je repère les groupes de chevaux sauvages et leurs déplacements, s'il y a des bandits sur le territoire, des gens qui ne devraient pas être là, ce genre de chose. Je travaille parfois seul ou en équipe, ça dépend vraiment. Et puis, comme Hel est plutôt costaud, on nous charge aussi d'un peu de travail réservé aux chevaux de trait. Cela nous occupe pas mal. "

Expliqua-t-il à son amie.
Il ne voyait pas l'intérêt de lui mentir, il n'avait rien à cacher à Ashe, ce n'était pas une ennemie. Et puis que pourrait-elle utiliser contre lui ? Parfois il fallait juste se résoudre à faire confiance aux gens.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Jeu 20 Juil - 4:14


Yepa rit de bon cœur à la petite plaisanterie de son homologue humain, les mains sur les cuisses, le sourire éclatant. Cicéron, lui, était navré que sa chère amie soit toujours si naïve et innocente, s'en était presque rageant mais que pouvait-il y faire ? Comme d'habitude, il accepterait et serait simplement présent si quelque chose de mauvais survenait de tout cela. Yepa hocha la tête, ravie d'avoir un peu de compagnie au bord du lac, la chaleur humain lui manquait souvent. Sociable et facile à vivre, la demoiselle appréciait parler avec des êtres autres que des chevaux mais ce n'était pas tout le temps qu'elle en avait la possibilité.

Ignorant au mieux la jument baie, le pie avait les oreilles en arrières, le regard fixé droit devant lui, la queue fouettant parfois furieusement l'air. Marcher aux côtés de Hel le dérangeait mais il ne bronchait pas trop, écoutant simplement les deux humains discuter. Yepa écoutait les dires de Jacob avec une grande attention, son regard émeraude rivé sur lui, la tête légèrement penchée, l'hochant parfois pour montrer sa compréhension. Elle frémit tout de même au mot "bandit", cela ne lui remémorait que de mauvais souvenirs et Chayton lui avait dit que des voleurs, des hommes mauvais traînaient dans le Cimarron.

« Au moins tu peux profiter de cette belle nature lors de ces sorties, je plains les Hommes qui restent au Fort à longueur de temps. »

Fit-elle en levant les bras, fermant un instant ses yeux pour apprécier la douce brise sur son visage. Bavarde, elle parla le reste du chemin à Jacob des nombreux paysages qu'elle avait pu voir durant ses longs voyages à travers le continent : elle lui conta les gigantesques montagnes enneigées, les déserts hostiles, les étendues verdoyantes, les Hommes, les villes, les animaux ; agrémentant son discours de mimiques, exclamations et gestes rendant le tout plus vivant. C'est qu'elle était drôlement expressive, la jeune Yepa ! Et très bavarde, si bien, qu'ils débouchèrent aux abords du lac, la surface de l'eau était claire et lumineuse, le petit camp des deux solitaires était juste là. Des branches ramenées pour faire un feu, un bivouac en peaux et montée à l'aide de branches hautes et solides, un sac, les sangles qu'elle mettait à Cicéron pour y accrocher ses sacoches, sacoches qui, d'ailleurs traînaient dans le bivouac.

« Bienvenue dans mon humble demeure. » Déclara la demoiselle en riant légèrement, sautant du dos de son étalon en empoignant le lièvre et ses armes, posant le tout non loin des branches tandis que Cicéron continuait de marcher jusqu'à l'eau, se désaltérant.

« Tu as faim ? Je compte garder le lièvre pour ce soir mais j'ai quelques provisions si tu désires. »

L'étalon palomino, lui, releva la tête, posant ses prunelles mordorées sur Hel, l'air toujours si... méfiant et suspicieux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 211
Points d'Experience : 179
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Entre hostilité et amicalité » Hel   Mer 26 Juil - 15:50

La joie n'était pas de la partie tandis que Hel trainait les sabots aux côtés de Cicéron. Ces deux là n'étaient clairement pas aussi heureux que leurs cavaliers qui se retrouvaient après quelques temps de séparation. S'ils avaient pu ne jamais se revoir, la baie n'en aurait pas été chamboulée. Elle se porterait sûrement beaucoup mieux ! Mais pour Jacob, et uniquement pour ce dernier, la jument de patrouille était prête à faire un effort et marcher près du pie pour que son cavalier puisse discuter.

Jacob de son côté était très heureux de retrouver Ash. Il était toujours content d'avoir des nouvelles des camarades qu'il rencontrait dans ses excursions. Le jeune homme écoutait la demoiselle métissée lui raconter ses voyages avec émerveillements. Il appréciait grandement entendre parler de la nature sauvage et de ses somptueux paysages. Jacob était un garçon de la nature. Il aimait être dehors en train de vagabonder. La vie de trappeur lui aurait convenu, si ce n'était les longues périodes de solitude qu'il fallait traverser. Il était trop sociable pour vivre comme les plus grands trappeurs du pays. Alors il profitait de ses patrouilles pour s'évader dans la nature et rêver d'une vie d'aventure. Tout comme la jeune femme, il plaignait ceux qui ne quittaient jamais les quatre murs du Fort pour s'aventurer ailleurs. Certains n'en avait pas envie de toute façon, et ça les regardait. Jacob lui ne pourrait jamais vivre comme eux. Il se demandait même combien de temps il pourrait encore tenir prisonnier dans le Fort ...

Bientôt ils débouchèrent sur un lac magnifique. Le temps passait si vite en bonne compagnie. Heureusement pour Jacob qu'il était en longue mission de patrouille, sinon il serait déjà en train de s'attirer des ennuies. Le campement de Ash était mignon. Il y avait tout ce dont elle avait besoin pour sa vie de nomade et cela faisait presque envie au garçon. Il se rappelait de son temps passé sur les routes avant que sa vie ne change, ... avant l'accident ... Á cette époque là il n'était qu'un jeune rêveur naïf qui s'aventurait dans le monde sans se poser de questions. Mais il avait grandit, il avait changé.

Il mit le pied à terre, continuant de tenir les rênes de sa jument.

" C'est un endroit charmant. Tu dois être bien installée ici. "

Répondit-il en contemplant l'endroit.
Il fallait dire que la région était particulièrement belle, et la saison plutôt douce en ce moment.

" Je grignoterai bien un morceau si c'est possible. J'ai aussi mes provisions donc ne t'inquiètes pas si tu préfères garder les tiennes. "

Quant à Hel, elle était toujours tranquille mais elle devinait une certaine tension chez son cavalier. Il refusait de la lâcher de peur que les deux équidés ne se disputent à nouveau. Ordinairement, Jacob lui aurait retiré sa bride pour qu'elle puisse aller se promener un peu, boire, manger, mais pas aujourd'hui. Il craignait la bagarre. Et au vue des regards que se lançaient les deux chevaux, c'était peut-être une bonne chose.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entre hostilité et amicalité » Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES DE NOCTIS :: Le Lac de Crystal-