RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade Matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Balade Matinale   Lun 22 Aoû - 23:07



Balade Matinale

Ce matin, Reya s'était levée à l'aube. Elle profitait de son réveil matinal afin de se rendre aux écuries pour rejoindre Severus. Son départ aussi tôt dans la journée n'était pas un hasard, aujourd'hui son étalon avait besoin d'une bonne balade. Après quelques jours d'inactivités, il était temps pour le grand sombre de sortir se dégourdir les pattes, et la jeune femme avait envie de découvrir le désert. Certes ce n'était pas exactement une bonne idée, car contrairement à beaucoup d'hommes du Fort, la demoiselle n'était pas une fine connaisseuse de la plaine sableuse, mais il était temps d'apprendre. En faisant probablement un paquet d'erreurs sur le chemin, mais temps d'apprendre tout de même !

Elle fut accueillie par un hennissement joyeux, d'un gaillard, qui comprenait bien la situation en la voyant arriver sa selle sur les bras. C'était un équipement imposant pour un cheval de ce gabarit, et heureusement que Reya avait un peu d'entrainement physique, sinon elle croulerait sûrement sous le poids. Severus se laissa panser agréablement avant que sa cavalière ne le selle et lui passe la bride. Ils étaient fin prêts à partir, et pas âme qui vive dans le campement pour venir les en empêcher. Bon, c'était peut-être un tantinet exagéré en effet, il y avait bien quelques hommes qui faisaient leur garde dans le Fort, mais rien à voir comparé à l'agitation journalière qui régnait ici.

Reya guida son étalon par la bride, jusqu'à arriver devant les portes, une fois à l'extérieur elle se mit en selle. Aujourd'hui, pour la première fois depuis longtemps, la jeune femme portait une arme sur elle. Elle ne craignait pas le peuple libre, mais au vu des récents évènements, cela ne pouvait pas faire de mal de porter sur soi une arme de défense. Ses doigts effleurèrent doucement le métal froid accroché à sa ceinture. Cela ne lui plaisait guère de la porter, mais elle préférait ne pas prendre trop de risque. Severus tira sur les rennes. Cela ramena Reya au présent. Inutile de penser au mortel jouet qui pendait à sa ceinture, ce matin, c'était sous les aurores que le duo prenait la liberté de partir au grand galop ! Un court instant de liberté dans la routine quotidienne du Fort cow-boy.

Ils galopaient depuis un bon bout de temps lorsque l'étalon aperçut un gigantesque troue dans le sol. Sa cavalière devait l'avoir aperçu aussi car elle le dirigea vers l'anomalie. Ils s'arrêtèrent devant l'immense trou circulaire qui se tenait à leur pieds. Severus souffla bruyamment, curieux de découvrir un pareil lieu dans le désert. Reya de son côté, observait l'endroit avec fascination. Qu'était-il arrivé ici pour que naisse un trou aussi gigantesque ?

Severus fit quelques pas de son côté pour contourner le creux. Il se figea en humant l'air. Devant lui se trouvait un petit tas de rochers, et sur le sommet un kitfox observait le cheval d'un air tout aussi curieux. Reya qui s'était glissée de la selle quelques minutes auparavant, se retourna pour l'appeler, lorsque son regard croisa celui du petit renard gris sable. Ce petit animal adorable ne bougea pas. Il ne les considérait pas encore comme des menaces. La jeune femme s'était abandonnée à sa contemplation du canidé, il fallait dire que dès qu'il y avait un animal dans les parages, elle laissait tout tomber, n'importe qui aurait pu arriver dans son dos et la surprendre.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Mar 23 Aoû - 14:00



- Allez la grosse on sort aujourd'hui.

La selle tombant lourdement sur la porte de son box finit de réveiller complètement la jument baie. S'ébrouant avec force pour chasser le sommeil, la jument bailla ensuite avec force, dévoilant une rangée de dents jaunies par le foin et les années. Rien de très élégant en soi.

Le Colonel pansa énergiquement son cheval, chassant la poussière de sa robe brune. Poussière qui reviendrait s'y coller quand il la lancerait au galop dans le désert. Une fois terminé le pansage, il lui cura les pieds et la sella en vitesse. Il avait hâte de partir. Depuis qu'elle s'était blessée, ils n'avaient pas eu l'occasion de se retrouver en tête à tête pour une bonne balade. Son emploi du temps était toujours intense quoi qu'il arrive et il était très rare qu'il est du temps pour lui. Mais sa matinée en ce jour était libre. Oui, il était libre de ses responsabilités pour quelques heures. C'était le lieutenant qui serait en charge du Fort.

Passant ses rênes par dessus son encolure, Hunter fit sortir la belle de son box et la mena dans la cours où il bondit sur son dos. Blaze piaffa d'impatience en fouettant l'air de sa queue. Elle allait enfin pouvoir sortir ! Son box commençait à la rendre malade...

Le Colonel attendit quelques minutes, histoire d'être sûr que le clairon sonnerait afin que le Fort se réveille. Quand la musique d'éleva dans l'air, il fit faire un demi-tour à sa monture avant de la lancer dans un gentil trot. Reya lui avait bien dit d'y aller doucement... alors il l'échaufferait pendant plusieurs minutes avant de la lancer dans un galop effréné.

Blaze hennit avec puissance quand son cavalier lâcha ses rênes en pressant ses flancs. La Cob leva légèrement ses antérieurs avant de se propulser en avant d'une poussée des postérieurs. Ses lourds sabots frappèrent le sol, soulevant un nuage de poussière. Elle prit de la vitesse en quelques secondes, allant de plus en plus vite. Quelqu'un aurait pu croire que la demoiselle avait embarqué son cavalier mais non. Loin de là. D'une légère pression sur les rênes, il la fit prendre la direction du cratère. C'était un endroit assez retiré dans le territoire cow-boy. Endroit où les indiens ne pouvaient venir.

Il fit ralentir Blaze plusieurs centaines de mètres avant d'arriver sur les lieux. Il aurait été idiot qu'elle se blesse à nouveau en tombant dans le trou. La bête avait de la force et pour la reprendre à une telle vitesse... il fallait des bras et...de la distance.

Alors qu'elle marchait doucement, deux silhouette se profilèrent à l'horizon. Blaze reconnut à l'odeur l'étalon qui se tenait dos à elle. Severus. Le géant destabilisateur. Leur première discussion avait été des plus banales et sans réel intérêt. Son cavalier la poussa à continuer de se rapprocher du couple. L'humaine semblait concentré sur quelque chose et donc, ne semblait pas réaliser que quelqu'un approchait.

Arrêtant sa jument, Hunter mit pieds à terre et s'approcha sans bruit, dégainant son arme. Blaze le vit prendre soin de la décharger en silence et de ranger ses balles. Elle fronça les sourcils mais ne fit rien, restant immobile contre le vent. Severus ne semblait pas les avoir entendu non plus.

Le Colonel se rapprocha de Reya, se mouvant avec souplesse, effleurant le sable. Il était devenu un prédateur. S'arrêtant derrière la jeune femme, il l'enserra à la taille, bloquant ses bras et posant son arme contre son front par la même occasion.

- Mlle Ikuinen... vous êtes d'un ridicule affligeant...


Murmura-t-il à son oreille. Blaze regardait la scène d'un oeil tandis qu'elle surveillait la réaction de Severus. L'étalon était plus grand qu'elle et elle savait qu'il ferait tout pour protéger sa cavalière. Le jeu du Colonel était dangereux et si Severus ne le reconnait pas, il risquait de lui faire mal. C'est donc les muscles bandés que la Cob attendait, prête à bondir pour sauver son propre cavalier du démon noir.



Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Mar 23 Aoû - 17:35

Severus et Reya n'avaient en effet pas réalisé que derrière eux se tenait un autre duo. Le cheval observait toujours la créature à poils, de même que sa cavalière. Il était trop tard pour se défendre lorsqu'on la jeune femme sentit un bras l'enserrer autour de la taille et le métal froid d'une arme se poser contre son front. On put lire de la surprise dans son expression un très bref instant, avant qu'elle ne se ressaisisse aussitôt. Il était hors de questions que les choses se passent ainsi. Elle siffla Severus qui chargea dans sa direction.

L'étalon ne reconnaissait pas la silhouette du Colonel. Si ce dernier n'avait pas été dos à lui, le mâle imposant n'aurai eu aucun problème à le reconnaitre, mais là dans l'urgence de la situation, tout ce qu'il avait relevé était le sifflement de détresse de sa cavalière. Il prit une impulsion puissante, il y allait avoir du sang. Cependant son élan fut coupé par la surprise lorsqu'il découvrit la grande Cob sur sa route. La robe singulière de la jument, on ne pouvait pas la rater ou ne pas la reconnaître. Ses yeux s'arrondir de la surprise. Il pila, mais emportait dans son élan il glissa sur le sable, et ne s'arrêta qu'une fois qu'il ait percuté, doucement, juste de quoi l'arrêter après son freinage, la jument du Colonel.

"Blaze ?! "

S'exclama-t-il déconcerté.
Il tourna la tête en direction de sa cavalière qui se débattait comme une louve face à un chasseur. Ce ne fut qu'à cet instant qu'il réalisa qu'il s'agissait du Colonel du Fort. L'étalon n'aimait tout de même pas la petite blague qu'il jouait à sa maîtrese.

"Qu'est-ce qu'il fait le Colonel ? Il ne lui fait pas de mal au moins ? "

Demanda-t-il nerveusement.

Reya avait plusieurs fois été victime du harcèlement de rue. Il n'était pas rare que les hommes sifflent à son passage devant les saloons, ou même viennent jusqu'à poser leurs mains indécentes sur son corps. C'était triste à dire, mais même ici on lui avait tenu des discours sexistes, et parfois inappropriés, les hommes restaient les hommes … La jeune femme ne pensait pas cependant qu'ils en viendrait jusqu'à ça. C'était une réflexion qui se déroula très vite dans sa tête. Et dans l'angoisse du moment, elle ne reconnut pas la voix qui lui murmurait quelques mots à l'oreille. Est-ce que ça aurait vraiment changé quelque chose si elle avait su qu'il s'agissait du Colonel ? Sûrement pas. Reya n'appréciait pas qu'on la prenne ainsi par surprise. Elle tourna sa tête en direction de la main qui portait l'arme dans un geste plus que rapide, et la mordit sauvagement tout en visant le genoux gauche du personnage de son pied. Un sacré coup. Ce n'était pas une faiblarde notre finlandaise. Elle se dégagea tombant les fesses sur le sable et avant qu'elle ne sache comment, se retrouvait le revolver entre les doigts à viser le Colonel. Heureusement que ses mains tremblaient trop pour qu'elle ne tire, car Hunter aurait pu finir dans un plus grave état.

Lorsqu'elle reconnut son visage, Reya sentit tout ses muscles se décontracter, la tension redescendit d'un coup, dans un soupir de soulagement.

"Colonel … Vous m'avez fichu une de ces peurs … J'aurais pu vous tuer, vous avez de la chance que je sois si nulle avec les armes à feu. "

Dit-elle en le fixant de ses yeux gris.
Elle ne savait pas trop comment réagir, elle avait un peu honte maintenant d'avoir agi avec autant de violence envers son supérieur. C'est juste qu'il l'avait surprise …

"Au passage, je suis désolée de vous avoir … euh agressé ? "

HRP:
 


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Jeu 25 Aoû - 11:18



- Mmph.

La jument, bien campé sur ses quatre fers, ne bougea pas d'un poil quand le grand noir la percuta dans son élan. Blaze, comme n'importe quel autre être terre sur cette planète aurait dû sourire face à la tête que tirait Severus. Mais elle resta de marbre, levant légèrement sa tête pour le regarder dans les yeux.

- Je crois qu'il la testait juste. Rien de bien méchant...


Répondit-elle. De son côté, le Colonel venait de se faire mordre sauvagement. La demoiselle au visage d'ange n'était pas si innofensive... Se transformant en un fauve à la toison d'or, elle donna un coup à son adversaire afin qu'il recule. Sous l'effet de la douleur se propageant dans son membre, Hunter se retrouva dans l'obligation de la lâcher. Elle l'étonnait cette petite. De jour en jour. Passant une main dans ses cheveux châtin, il sourit en voyant la jeune femme sortir son arme pour le viser alors qu'elle avait le postérieur dans le sable.

- Doucement Reya, je ne faisais que vous tester.


S'approchant d'elle, il lui tendit une main, toujours en lui souriant amicalement. Il n'avait eu aucune mauvaise intention. Il avait beau être un homme vivant loin de toute féminité, il savait se contrôler. Les femmes ne couraient pas les allées dans le fort. Rare été les filles qui s'enrôlaient dans l'armée...

- Vous avez eu une réaction tout à fait normale et je suis heureux de savoir que vous vous défendez bien parce que dans le cas présent, c'est moi qui vous ai agressé.


Alors qu'ils se relevaient (elle peut ne pas avoir pris sa main ^^), Hunter se tourna vers les chevaux qui s'observaient. Le Colonel remercia d'un hochement de tête sa jument. Il avait entendu l'étalon chargé pour venir au secour de sa maîtresse et il était reconnaissant envers sa propre monture d'avoir veillé sur lui. Brave bête.

- Votre étalon vous apprécie beaucoup à ce que je vois.

Tout doucement, il s'approcha du grand mâle et lui tendit sa main afin qu'il la renifle. L'animal était vraiment impressionnant. Plus encore que Blaze qui n'était pas mal dans son genre.

- Et pour ce qui est des armes Mademoiselle Ikuinen, il va falloir remédier à ça. Savoir se défendre corps à corps c'est une chose mais lorsque l'ennemi est loin et qu'il est armé d'un arc... Mieux vaut savoir tirer. Je pourrais vous apprendre si vous le souhaiter.

Sa voix avait perdu son ton autoritaire. Le Colonel redevenait Hunter, loin du Fort et loin de l'armée. Il n'avait pas besoin d'endosser ce rôle lorsqu'il était à l'extérieur avec sa monture. C'est donc avec un sourire toujours aussi amical qu'il attendit la réponse de la jolie fille.

Blaze détourna le regard de Severus pour observer les humains quelques minutes. Hunter était redevenu Hunter. La jeune soigneuse n'avait donc rien à craindre.

- Ravie de te revoir Severus... Tu as eu le droit à ta balade ce coup-ci... Désolée de l'avoir à nouveau interrompue.

Pauvre étalon. Il allait finir par la détester à force.


Au loin, un petit renard du désert s'enfuyait loin de tout ce désordre.


Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Ven 26 Aoû - 12:39

La collision entre les deux géants ne fut rien que la jument du Colonel ne puisse pas encaisser. Cette dernière n'avait pas bougé d'un poil. Elle semblait absolument indifférente à ce qui se passait en ce moment même. Alors que Severus était nerveux, Blaze au contraire était parfaitement calme et posée, de marbre devant le spectacle. Les yeux noirs du frison croisèrent ceux de la Cob, juste avant qu'elle ne lui parle.

Un test ? Cela n'avait rien de drôle aux yeux de Severus. Le Colonel avait bien de la chance que sa jument soit là car il n'aurait pas réfléchi bien longtemps avant de le piétiner s'il n'avait pas croisé le chemin de Blaze avant d'arriver sur l'humain. Ils avaient vraiment des habitudes étranges les bipèdes, Severus ne pensait pas qu'il arriverait un jour à comprendre parfaitement les Hommes. Ils étaient trop étranges pour lui …

Reya observa l'homme qui se dressait devant lui, bien droit dans la lumière matinale du désert. Elle sentait encore son coeur tambouriner dans sa poitrine à l'idée que cela puisse être quelque chose de bien plus grave qu'une simple blague de son supérieur. Il avait vraiment de la chance qu'elle ne sache pas tirer car sinon, elle n'aurait pas hésité à lui coller une balle, peut-être pas un projectile mortel, mais qui sait dans la panique ? …

"Drôle de test tout de même. Je me demande si vous me voyez vraiment comme une petite créature inoffensive incapable de se défendre ou si vous ne tenez simplement pas à la vie ? "

Questionna-t-elle encore un peu perplexe.
Son manque de formalité pour son supérieur hiérarchique lui venait, non seulement de l'attitude décontractée que le Colonel adoptait avec elle, mais aussi, le fait qu'après une telle surprise, Reya avait du mal à se remettre dans un contexte de "travail", et puis elle était en balade pour prendre un peu de liberté, pas pour retomber aussitôt dans les filets du quotidien du Fort.

Elle attrapa sa main, jetant un regard méfiant dans sa direction, juste de façon de s'assurer qu'il n'avait pas de nouveaux projets en tête. Les blagues les plus courtes sont les plus drôles, mais tout le monde n'en tenait pas compte. Une fois sur pied, la demoiselle s'épousseta pour chasser les grains de sables de ses vêtements avant de regarder le Colonel.

"C'est rassurant de savoir que vous prenez vos responsabilités dans cette histoire et que la faute ne va pas retomber entièrement sur moi. Vous êtes un homme respectable."

Déclara-t-elle en opinant lentement de la tête, un petit sourire taquin se dessinait sur ses lèvres.
Il fallait dire que la jeune femme n'avait pas la langue dans sa poche, et qu'elle avait tendance à dire ce qui lui passait par la tête. Elle essayait de se contenir dans certaines situations, mais ce matin, le barrage de bonne-manière qui retenait tout ça avait simplement disparu en même temps qu'elle s'effondrait sur le sol. Elle suivit l'homme des yeux, il se dirigeait vers les chevaux qui se regardaient en chien de faïence. Reya devinait bien la petite scène qu'il y avait pu avoir entre eux. Elle rigola avant de venir se placer près de Severus qui la renifla pour s'assurer qu'elle allait bien. Dès qu'il eut fini, il tourna la tête en direction du Colonel, l'air sévère.

"Severus et moi on a traversé les épreuves ensemble, on se fait confiance, c'est pour ces raisons qu'il tient à moi. Hein monsieur grognon ? "

Dit-elle à son frison, qui la poussa du bout des naseaux, une petite boutade amicale.

Severus venait de dégageait la main que Reya levait vers lui, il voulait avoir vu sur le Colonel. Il fallait dire que les hommes n'étaient pas les êtres humains qu'ils préféraient. Ils l'avaient conduit à la guerre, ils l'avaient fait prisonnier, et Leevi, ce monstre qui le détestait, il lui avait tout pris, emportant le bonheur de Reya comme un voleur. Severus se méfiait donc grandement des mâles bipèdes, ils étaient imprévisibles. La main que lui tendait le Colonel ne semblait pas être un piège, il tendit la tête vers lui et se laissa approcher. "Soit proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis" comme le disait le proverbe !

Reya baissa les yeux en direction du revolver qu'elle tenait toujours dans sa main. Elle hésita avant de le ranger à sa ceinture. Le Colonel avait raison, face à un arc elle ne ferait pas long feu, même si l'idée de tirer dans l'intention de blesser ou de tuer la dérangeait quelque peu. En tant que vétérinaire, Reya avait bien sûr déjà donné la mort, cela ne remontait pas à loin qui plus est, mais c'était différent, c'était pour empêcher de souffrir. Là on parlait de mort, dans le cadre de la survie, la lutte pour prendre une respiration de plus dans ce monde hostile.

"Je pense que cela ne pourrait pas me faire de mal de prendre quelques leçons, je ne suis pas familière avec ces choses. Mais je ne voudrais pas vous embêter, vous avez beaucoup de tâches à régler au Fort, vous devriez profiter de votre temps libre pour vous détendre, pas vous agacer devant une débutante comme moi."

Répondit-elle en souriant, un petit rire s'échappa même de ses lèvres tandis qu'elle s'imaginait déjà apprendre à tirer et être aussi incapable que le dernier des imbéciles.

Severus gardait toujours un oeil sur les deux humains. Il préférait rester maître de la situation en prévoyant ce qui allait se produire par la suite. Il détourna néanmoins son attention des bipèdes lorsque la jument s'adressa à lui.

"Ravi de te revoir aussi. Comment vas-tu depuis la dernière fois ? Et pour ma balade, ne t'inquiètes pas pour ça, j'ai déjà eu droit à une bonne promenade, nous faisions justement une petite pause pour observer ce cratère étrange dans le désert."

Dit-il en désignant l'immense trou circulaire dans le sable.

"Je me demande bien ce qui a pu se passer ici … "


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Ven 26 Aoû - 21:47



- Je vous voyais effectivement comme une petite créature inoffensive incapable de se défendre. Pardonnez-moi... mais il est parfois difficile de ne pas se fier aux apparences... J'espère que vous me pardonnerez ces pensées quelque peu... machistes ?

La demoiselle avait un visage aux traits fins. En fait, tout chez elle était fin et appelait à la douceur. Ses cheveux blonds et ses yeux bleus n'arrangeaient rien à la chose non plus. Elle était l'image parfaite d'un ange s'étant égaré en enfer. Alors comment ne pas la prendre pour une petite chose sans aucune force ?

- Reya... Ce qu'il vient de se passer n'est en rien votre faute. Il est normal que j'en prenne toute la responsabilité. Vous ne saviez même pas que j'étais là.

Et il lui sourit à nouveau pour la rassurer. Il réalisait maintenant à quel point elle avait dû avoir peur. Dans un monde purement masculin, les femmes étaient considérées comme étant... plus des proies qu'autre chose. Hunter se traita intérieurement.

Lorsque les poils du museau du frison effleurèrent sa main, il lui caressa doucement sa face blanche. Ses tâches le fascinaient au plus haut point. Comme quoi, la nature faisait des miracles. L'étalon était vraiment magnifique.

Après avoir caressé quelques secondes le mâle qui le regardait d'un mauvais oeil, il s'approcha de sa propre monture et flatta l'encolure de Blaze pour la remercier de l'avoir plus ou moins protégée.

Le Colonel sourit en l'entendant rire. Le rire d'une femme était de loin l'un des plus beaux sons au monde.

- Je suis patient. Je suis même certain que c'est à vôtre porté. Et puis ça me ferait plaisir de vous apprendre en tant qu'amis et non pas en tant que supérieur à l'un de ses soldats. Tu peux donc me tutoyer Reya.

Et il appuya sa phrase par un clin d'oeil. La draguait-il ? Peut être bien. Mais il s'en fichait. C'était juste pour le plaisir d'être en sa compagnie et l'entendre rire. Rien de plus.

- Je vais aller poser mon chapeau là bas, sur l'un des amoncellements de cailloux. Pour ce premier exercice, ton but sera uniquement de le toucher.

Et il ôta son vieux chapeau qui en avait vu de toutes les couleurs. Tout en se passant une main dans ses cheveux châtain, il marcha sur quelques mètres et déposa le vieil objet sur un tas de cailloux avant de rejoindre la jeune femme.

Ressortant son revolver qu'il avait rangé après avoir effrayé Reya, il le rechargea et la regarda en souriant.

- Alors, c'est pas bien compliqué. Suffit d'ôter la sécurité, de viser en respirant calmement et en se vidant la tête de toutes pensées puis ... tirer.

Tout en parlant, il effectua les mouvements et tira. La détonation partit et un trou apparut dans son chapeau.

- A toi.

Il l'encouragea d'un sourire tout en jetant un coup d'oeil aux bêtes qui étaient maintenant sur leurs gardes.

Blaze avait beau n'avoir jamais participé à la guerre, elle n'appréciait pas ce bruit annonciateur de mort. C'est donc les muscles tendus et les oreilles dressées qu'elle observait les bipèdes. Elle se rapprocha même imperceptiblement du grand Noir. La mort lui avait toujours fait peur. Surtant en sachant qu'elle s'était accaparée de sa mère et peut être même de son frère. Oui, elle lui avait ôté tout ce qu'elle avait aimé d'un amour inconditionnel. D'où cette manie à ne plus s'attacher à personne aujourd'hui.

- Je vais bien mieux merci. Ma blessure ne me fait plus souffrir, c'est comme si elle n'avait jamais existé.

Elle suivit le regard du mâle et réfléchit longuement.

- C'est étrange en effet... ça restera un mystère de la nature...

Dit-elle calmement.

- Tu sais, tu peux faire confiance au Colonel...

Elle reporta son attention sur Severus, plantant ses yeux gris dans ses abysses noires.


Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Ven 26 Aoû - 22:42

La jeune femme pinça ses lèvres dans une moue déçue. Les cow-boys la voyaient donc seulement comme une petite poupée de porcelaine qu'on pouvait briser au moindre choc ? Ce n'était pas l'image qu'elle s'acharnait à donner jour après jours en travaillant à leurs côtés. Que devait-elle donc faire de plus ? D'un autre côté, cela lui donnait l'avantage de la surprise, derrière son regard d'ange, se cachait une véritable force de la nature, et cela pouvait s'avérait bien utile pour se sortir de situation difficile. Il y avait donc du pour et du contre dans ce physique angélique.

"Hum … j'ai donc l'air faible … Je devrais peut-être m'entrainer d'avantage pour donner une image de moi un peu plus musclée. Ne vous inquiétez pas, je vous pardonne, au moins vous avez été franc avec moi, je ne peux pas vous en vouloir."

Elle accompagna sa dernière phrase d'un sourire rassurant. C'est vrai qu'elle aurait préféré savoir qu'on ne la considérait pas comme une proie facile, mais après tout, le Colonel et elle ne s'étaient pratiquement jamais vu, il était tout à fait logique, qu'il ne sache pas qu'il n'y avait pas que des beaux yeux et un joli sourire pour secourir la demoiselle, elle était parlement à même de sortir les crocs.

"C'est vrai, mais si j'avais été sur mes gardes comme j'aurais dû l'être, seule dans le désert, ceci ne serait jamais arrivé. Enfin bon, personne n'a été blessé, donc cette histoire est classée, oublions la."

Reya hocha doucement la tête pour appuyer ses propos, pour elle, cette blague un peu vaseuse était de l'histoire ancienne. Si jamais il avait tenté autre chose, peut-être qu'il y aurait eu matière à être rancunière, mais ce n'était pas le cas. Elle gardait un oeil sur son étalon, il pouvait se montrer très protecteur, et par moment impulsif, et la vétérinaire ne voulait en aucun cas qu'il se venge de la blague du Colonel. Reya garda une main sur son poitrail pour le calmer, elle sentait encore quelques tremblements nerveux le parcourir, il avait dû avoir peur. Un sourire très discret se dessina sur ses lèvres, un sourire qui était adressé uniquement à son ange gardien.

Elle haussa les épaules. Á sa porté ? Possible. N'avait-elle pas envie d'apprendre ce matin, n'importe quoi pour la faire progresser ? C'était le moment de saisir cette opportunité ! Elle hésita avant d'opiner d'un mouvement de tête. Très bien, pourquoi ne pas essayer. Quant au tutoiement, c'était un peu déconcertant. Reya ne savait pas si elle parviendrait à s'habituer à la chose après avoir vouvoyé le Colonel à chaque fois qu'elle l'avait croisé jusqu'à présent. Elle l'observa s'éloigner pour déposer son chapeau sur les roches où se trouvait le kitfox quelques instants plus tôt. Ce dernier avait filé très loin depuis le début du spectacle.

Reya l'imita, et sortit son revolver. Elle n'était pas certaine d'être prête à tirer, mais c'était l'occasion, alors autant se jeter à l'eau. La jeune femme prit une bonne inspiration avant de glisser ses doigts sur le métal froid de son revolver. La sensation lui était toujours autant désagréable. Elle visa le chapeau qui se trouvait sur les pierres, expira. Inspira de nouveau tandis qu'elle ôtait la sécurité, elle tenta de vider sa tête, mais c'était plutôt difficile. Trop de choses auxquelles penser ! Sa main tremblait légèrement. Elle expira et enfonça son doigt sur la gâchette, incertaine quant au résultat de son action. La balle heurta une pierre avant de disparaître dans le sable. On ne pouvait pas dire que c'était fameux.

"Ce n'est pas vraiment ce que j'espérai, mais au moins maintenant vous … tu es fixé sur la montagne de travail qu'il me reste à faire avant de savoir tirer correctement."

Dit-elle se heurtant à la difficulté de tutoyer son supérieur hiérarchique, ou celui qui voulait être son ami.
En effet, ce matin, il ne lui parlait pas en tant que Colonel, mais simplement comme Hunter.

Severus se figea. Les oreilles en avant. Le regard droit. Il était prêt à charger. La guerre. C'était comme s'il n'avait quitté la ligne de front que hier. Tout lui revenait en mémoire. Les détonations. La mort. Les cris. Le sang. Les cadavres jonchant le sol. Et son coeur qui battait à tout rompre, l'adrénaline de l'instinct de survie. Une époque qui ne lui manquait pas, mais dont il n'avait pas non plus horreur. Il fixa l'horizon, l'endroit que visaient les deux bipèdes, ils jouaient donc avec la mort ? Il en avait vu beaucoup des soldats, se défier à ce genre de petits jeux ridicules. Severus était tellement concentré qu'il ne remarqua pas le mouvement de Blaze, et même s'il l'avait regardé, il ne l'aurait sans doute pas vu.

La voix de la jument le sortit de sa réflexion. Il secoua la tête, de nouveau dans le présent.

"Je suis content de l'apprendre, c'est bien de te savoir en forme après cette fâcheuse expérience."

Il regarda le cratère une dernière fois avant que la jument ne lui parle du Colonel. Severus n'avait rien contre lui vraiment, en plus il s'agissait d'un homme d'exception pour occuper un tel poste aussi jeune. C'était juste que, comment expliquer ses craintes ? …

"Ce n'est pas que je ne lui fais pas confiance à lui, c'est juste que … comment dire … Les bipèdes mâles, je ne les apprécie pas énormément. Ils m'ont toujours fait du mal, et ils ont trahi les gens que j'aime. Reya, son compagnon ne s'est pas gêné de l'abandonner en lui prenant tout ce qu'elle chérissait, alors, je refuse de rester de marbre lorsqu'on menace son bonheur. Et ton cavalier, j'aimerai dire qu'il n'est pas comme les autres, mais je ne sais rien de lui, alors je préfère m'en méfier. Mais ne le prend pas personnellement, lui ou un autre, cela aurait été la même chose."

Expliqua Severus qui couva sa cavalière d'un regard bienveillant.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Dim 28 Aoû - 17:55



Lorsque la balle ricocha sur les rochers avant de disparaître il ne savait où, Hunter sourit. Effectivement ça n'était pas fameux mais il avait déjà vu pire.

Il lui fit un sourire encourageant tout en se rapprochant de quelque pas sans pour autant dépasser cette limite invisible.

- Tu sais, ça n'est pas si terrible que ça. Je suis certain que tu y arrivera. Peut être pas aujourd'hui, il est rare d'y arriver la première fois mais qui sait, peut être la prochaine ? Réessaye.


Blaze continuait d'observer la scène qui se déroulait sous ses yeux. Le Colonel venait d'inciter la jeune femme à tirer à nouveau. Très bien. Au moins, elle y était préparée maintenant.

- Je comprends.

Murmura-t-elle. Les hommes contrôlaient tout et contrôleraient sans doute toujours sa vie. A cause d'eux, elle avait perdu sa famille. S'ils n'avaient jamais décidé d'emmener son frère et sa mère, elle aurait pu continuer à couleur une vie heureuse à leurs côtés... Mais à la place de ça, ils les avaient tué et ça, jamais elle ne le leur pardonnerait.

Même si la jument ne le montrait pas, elle pouvait dire qu'elle détestait les humains. Mais elle avait enfuis ses sentiments au plus profond d'elle, les éteignant tous. Plus d'amour, plus de bonheur, plus rien. Juste cette immense froideur. La femelle n'était plus qu'un immense Iceberg.

- La race humaine est des plus incompréhensible. Ils sont les maîtres du monde et rien ne les arrête. Le jour où ils perdront le contrôle de leur pouvoir, je pense que nous mourrons tous.


Elle avait dit ça d'un calme plat, continuant à observer les deux humains. En vrai, elle n'en savait rien. C'était simplement ce qu'elle pensait... Elle devait sans doute dire des conneries. Mais elle s'en fichait. Elle savait juste que le jour où elle mourrait, ce serait de la faute des humains.


Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Dim 28 Aoû - 18:19

Reya observa son supérieur lui sourire d'un air encourageant. Elle afficha une moue sceptique. Pour sa part cela n'avait rien de très brillant, elle avait du mal à croire que d'autres aient pu faire pire. Enfin bon, elle n'était pas non plus du genre à s'apitoyer sur son triste sort. Reya était plus forte que ce que les gens croyait. Elle tombait peut-être souvent, mais sa force se trouvait dans le courage qu'elle avait à se relever après chacun de ses échecs. Elle n'abandonnait pas. Une acharnée !

"Très bien je vais essayer encore une fois. J'ai un chargeur plein, enfin presque maintenant qu'il me manque une balle. J'ai bien fait de le charger ce matin. "

Dit-elle avant de se tourner de nouveau en direction du chapeau posé sur la pierre.
Elle se concentra de nouveau et visa l'accessoire du Colonel. C'était étrange, un peu comme viser une personne, et cette personne n'était autre que son supérieur hiérarchique. L'idée la fit sourire, situation ridicule. La jeune femme souffla pour se recentrer avant de se vider la tête. Cette fois-ci serait peut-être la bonne. Elle appuya sur la détente. La balle effleura le tissu sans pour autant toucher directement le chapeau, ce dernier avait bougé à cause du courant d'air provoqué par son tir. C'était déjà mieux que la dernière fois.

"Je m'en rapproche."

Déclara-t-elle avec un large sourire, les yeux brillants.
Ce regard que vous lance les enfants qui sont sur le point de réussir quelque chose pour la première fois. De la joie, de l'excitation, et de l'impatience. Elle avait beau être une adulte, au fond de son coeur demeurait une âme d'enfant. La jeune fille vagabonde des fjords.

Severus surveillait les deux bipèdes, il entendit le murmure de la Cob. Cela aurait pu lui glacer le sang. Cependant il avait l'habitude de ces voix froides, tristes, désespérées. L'étalon inclina les oreilles dans la direction de sa collègue du Fort. Elle aussi avait dû traverser de nombreuses aventures pour terminer ici, jument du Colonel. Peut-être que son passé était douloureux, comme le sien. Le ton de sa voix, et sa carapace de glace lui permettait de le penser.

Le grand frison hocha lentement la tête. Il était d'accord avec une partie de ce qu'avait dit la jument. Le fait que les bipèdes soient une race incompréhensible. C'est vrai qu'il n'arrivait pas bien à les comprendre. Du moins ce qu'il ne comprenait pas était leur cupidité et leur égoïsme, le fait de toujours vouloir s'emparer de ce qui ne leur appartenaient pas au détriment des autres … Soupir. Incompréhensible !

"Le jour où ils perdront tous, nous serons peut-être avec eux. Du moins pour ma part je serai aux côtés de Reya jusqu'à la fin, jusqu'à ce qu'elle ne veuille plus de moi. Mais pour d'autre, ce sera le début d'une nouvelle existence crois moi. Le monde ne se limite pas à la bêtise humaine, derrière les barrières se trouvent un monde grandiose. D'ailleurs, il ne tient qu'à toi de le découvrir se c'est ce que tu souhaites … J'ai l'impression que la vie au Fort te rend morose … "

Dit-il en se mêlant peut-être un peu de ce qui ne le regardait pas.
Ce n'était pas dans ses habitudes pourtant, de s'impliquer dans les histoires des autres, mais avec Blaze cela lui semblait différent. La jument était une camarade du Fort, sa supérieure, et il se devait de l'épauler dans les épreuves qu'elle traversait, comme il le faisait avec Reya.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Ven 21 Oct - 15:26



Le Colonel sourit en voyant l'expression de la jeune femme. Elle lui rappelait les petits enfants qu'il croisait dans sa vie d'avant. Celle où il n'était pas question d'armes à feu, de guerre et de morts.

- Je suis sûr qu'avec un petit peu plus d'entraînement tu deviendras une très bonne tireuse ! De quoi en rendre jaloux plus d'un au Fort.


L'inégalité envers les femmes allait sans doute exister encore longtemps dans l'armée. Cela ne plaisait en généralement pas aux hommes de voir des êtres du sexe "inférieur" faire des trucs d'hommes soit tirer au lieu de leur servir à bouffer. Hunter était passé au dessus de ça depuis bien longtemps lui. Les femmes avait ce petit quelque chose en plus que les hommes n'avaient pas. Et ce truc les rendait souvent bien meilleure qu'eux.

- Nous allons devoir malheureusement devoir en rester là aujourd'hui jeune femme. Il va être temps pour moi de rentrer au Fort. Vous me raccompagnez ou vous continuez à vaquer ? "

L'homme aux yeux verts la regarda toujours en souriant. Il avait apprécié la compagnie de la jeune femme.

La jument passa à travers l'impression du grand Noir. Et se focalisa sur ce qu'il avait dit juste avant : le monde grandiose. Ce monde, elle ne le connaissait pas. Elle n'avait connue que la vie du fort et n'avait jamais voyagé. Enfin... seulement de l'ancien fort jusqu'au nouveau. Rien d'extraordinaire en soi.

" Tu as beaucoup voyagé alors ? Tu entends quoi par grandiose ? Je ne connais que la sable du désert ou l'herbe verte des plaines. Rien de plus."

Intriguée, la jument l'observait les oreilles en avant, curieuse d'en savoir plus sur le géant.


Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Sam 22 Oct - 20:12

" Peut-être … un jour. "

Répondit Reya qui rangeait à présent son revolver dans son fourreau.
Elle était soulagée de ne plus tenir ce jouet mortel en main, c'était un poids très lourd, car au moindre faux pas on pouvait jouer sa vie. Et le fait de tuer n'enchantait guère la jeune femme. Il y avait un seul homme qu'elle rêvait de voir à bout portant de son arme, et encore si elle recroisait Levi, voudrait-elle le tuer ? Rien n'en était si sûr. Certes elle lui en voulait, et Reya aurait sa vengeance, mais la mort n'était pas la solution.

" Mais l'idée de rendre les hommes du Fort jaloux de mes tirs est une idée très agréable, je sens qu'elle va me motiver à m'améliorer ! "

Déclara-t-elle avec un grand sourire aux lèvres.
C'est vrai que si elle était venue ici en temps que vétérinaire, la demoiselle était loin d'avoir du respect, lorsqu'elle travaillait il n'était pas rare qu'on remette en doute son jugement, et ce constamment. Alors que son collègue vétérinaire n'avait pas à faire à ce genre de soucis, sous prétexte qu'elle était une femme on lui en faisait voir des vertes et des pas mûres.

Le temps passait vite, Reya hocha lentement la tête. Elle savait que Severus lui en voudrait de couper leur promenade ainsi, mais d'un autre côté, les occasions de croiser le Colonel dans un contexte qui n'était pas le travail étaient extrêmement rare. La finlandaise hésitait avant de se décider à raccompagner le Colonel jusqu'au Fort.

" Je vais vous raccompagner. Je ne peux pas me permettre de rester dehors trop longtemps, j'ai des chevaux à examiner à mon retour. "

Dit-elle en se dirigeant vers sa monture qui semblait s'intéresser à la jument de Hunter.

Severus restait silencieux pendant que la Cob réfléchissait. Il ne pensait pas que la conversation reviendrait si vite sur lui, mais pour une fois cela ne le dérangeait pas de s'expliquer. Il leva les yeux vers le ciel bleu avant de fermer les paupières et réfléchir. Il revoyait la neige qui l'avait accueilli dans ce monde. Sa douce mère Moscou à ses côtés qui le couvrait de coups de langue affectifs. C'était une belle époque.

" Oui j'ai voyagé pendant plusieurs année. Je viens d'un autre continent, un lieu qu'on appelle l'Europe. Par grandiose j'entends des paysages magnifiques. Le désert n'est qu'une grande mer de sable, mais si tu y prête attention il t'offre un nouveau tableau chaque jour façonné par les éléments. "

Commença par expliquer le grand noir.

" Moi je me souviens de la neige, un épais manteau blanc et froid qui recouvre le sol. C'est un peu comme un désert, mais cette fois-ci il est blanc et on dirait un duvet de coton qui s'étend partout. Je viens d'un pays où la neige est présente presque toute l'année. Mais lorsque arrive l'été, ce voile disparait pour laisser place à la nature la plus incroyable. "

Continua-t-il d'expliquer à sa camarade.
Ce n'était pas dans ses habitudes de parler ainsi de lui, mais le souvenir de sa Russie natale lui faisait du bien aujourd'hui. Il appréciait de pouvoir le partager avec quelqu'un d'autre.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Mer 26 Oct - 14:16



- Je suis désolé. Répondit le Colonel.

Reya semblait vraiment affectée par la perte de sa jument. Elles devaient être vraiment très proche. Hunter continua d'écouter la demoiselle, les yeux perdus à l'horizon. C'était une femme qui avait effectivement dû beaucoup se battre pour arriver à ses fins. Cela la rendait d'autant plus forte à ses yeux.

- Je suis ravi en tout cas que vous soyez où vous en être aujourd'hui. Le chemin à dû être très long et laborieux pour en arriver là.

Sa question le fit sourire. Il était un enfant du désert si l'on pouvait dire ça comme ça.

- Je suis né dans un fort. Mon père était lieutenant. J'ai grandis parmi les chevaux et les hommes. Ma mère sortait rarement du campement attribué aux familles des militaires. Quant à moi, j'étais toujours en train de cavaler à qui mieux mieux dans le fort. Un vrai terrain de jeu pour les enfants bien qu'il soit dangereux. Le désert c'est ma deuxième famille si je puis me permettre.

Il lui sourit. Sa vie à lui avait dû être beaucoup plus facile que la sienne. Comme quoi, chaque être humain avait un parcours différent et rencontrait des difficultés toutes plus ardues les unes que les autres.

Les deux géants étaient perdus dans leurs pensées bien qu’il tenait la discussion, leur passé ressurgissent telle une petite poussière volante.

Tout comme son cavalier, la baie avait son regard gris perdu dans les méandres de l’horizon. Ce qu’elle aimerait découvrir ?

- L’Irlande sans doute. J’ai toujours aimé les endroit verdoyants, rustiques et sauvages. Mais pas comme ici dans Etats-Unis.

Dans sa tête, les pays anglophones lui semblaient plus sympathique. Elle le voyait d’ailleurs rien qu’aux chevaux en provenance de ces pays.

- Je crois que nous arrivons et que nos chemins vont se séparer encore une fois. Ravie de t’avoir revu Severus.

La grande Cob lui sourit affectueusement. Sa gentillesse à son égard avait encore grandit. Elle l’appréciait de plus en plus et espérait qu’ils se reverraient bientôt.

[HRP : je suis vraiment désolée du temps que j’ai mis pour répondre ! Mais entre l’internat et mon manque d’inspiration avec Blaze… Mais voilà, c’est fait je te laisse terminer ? Histoire que l’on reparte sur un rp plus frais si tu le souhaite ;) Bisous ! ♥]


Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 


Dernière édition par Blaze le Dim 22 Jan - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Ven 28 Oct - 21:04

Reya ne se fit pas prier une nouvelle fois et attrapa les rennes de son étalon pour le retenir tandis qu'elle se glissait sur la selle avec une souplesse fascinante. Il fallait bien savoir s'adapter à la taille de l'imposant frison. La jeune femme flatta doucement l'encolure de son géant des ténèbres avant de le mettre en route aux côtés de la monture du Colonel.

La question de son supérieur la prit de court, ce qui l'avait motivé à devenir vétérinaire ? Cela nécessitait de remonter loin dans le temps lorsqu'elle n'était qu'une jeune enfant vivant dans la ferme de ses parents, perdu dans les fjords de son pays natal. Les souvenirs la rendaient nostalgique même si elle n'en témoignait pas.

" J'ai toujours été proche des animaux, et notamment de ma jument Lumi. Ma petite Fjord, malheureusement le voyage jusqu'en Amérique et sa grossesse l'ont épuisé et elle n'est plus de ce monde à présent … "

Répondit Reya qui se souvenait alors de tout.
Sa petite ponette qu'elle avait élevé comme une mère : Janaa. Où était-elle maintenant ? Levy s'en occupait-il bien ou la maltraitait-il comme il l'avait fait avec elle pendant les derniers mois de leur relation ? La colère embrasa le regard de la jeune femme tandis qu'elle revoyait en détail le visage de son amant. Elle lui aurait bien tordu le cou, mais cela était une mort trop rapide. Non, il ne le méritait pas. Levy méritait de mourir à petit feu, torturé et brisé comme il l'avait abandonné des mois plus tôt.

" Mais je dirai que c'est en parti pour cette raison que je suis devenue vétérinaire. Et surtout parce que je refusais de dépendre d'un homme pour survivre. Cela agaçait mon père à l'époque car ce n'était pas ce que faisait les filles, mais il a bien fini par admettre qu'une jeune femme cultivée n'était pas une mauvaise chose. "

Elle lui adressa un sourire amusé, sa rage enfouie de nouveau au fond de son coeur.

" Et vous Colonel, qu'est-ce qui vous a poussé à venir vous perdre dans ce désert isolé ? "

Demanda-t-elle avant de réaliser qu'elle avait peut-être franchi une frontière invisible et dépassé les bornes en s'aventurant sur un terrain plus que personnel.

Severus était en marche en direction du camp. Il était un peu déçu que Reya le ramène ainsi au Fort alors qu'ils étaient en si bonne voie pour une randonnée agréable. Serait-ce cet homme qui influençait son jugement ? L'étalon savait bien que Reya était méfiante vis à vis de ses pairs masculins, et qu'elle ne se laissait pas avoir facilement, mais avec sa belle gueule le Colonel avait-il réussi à la charmer ? L'idée ne plaisait guère à l'étalon qui avait assisté à la fin avec Levy, et jamais plus il ne laisserait quelqu'un blesser sa cavalière.

Il essaya de se concentrer sur Blaze même s'il devait admettre qu'il était un peu ailleurs, surveillant l'homme qui chevauchait la grande Cob.

" Je suppose qu'il y a des jours où la neige et le froid me manque … mais à vrai dire, je me suis résolu à être loin de tout, alors je ne me pose pas vraiment la question. "

Répondit-il bien que ce soit en partie un mensonge.
Il y avait des jours où le grand frison se prenait la tête pendant des heures à se questionner sur ce qu'il serait arrivé s'il n'avait pas été capturé par les ennemis. Son père serait-il fier de lui ? Est-ce que sa mère avait pleuré sa perte ? Était-elle au moins toujours en vie ? Il y avait des jours où l'étalon se repliait sur lui-même pour se perdre dans ses pensées les plus sombres. C'était des jours où il valait mieux ne pas croiser son chemin.

" Et toi, si tu pouvais découvrir quelque chose de nouveau, qu'est-ce que tu aimerais voir ? Tu as bien dû entendre parler d'endroits intéressant. "

Demanda-t-il jetant un coup d'oeil à sa camarade.


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Lun 2 Jan - 12:24

Upinou ? :3


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 134
Points d'Experience : 75
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 18
Joue également : Maafa & RHCP

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Dim 29 Jan - 9:27



- Je suis désolé. Répondit le Colonel.

Reya semblait vraiment affectée par la perte de sa jument. Elles devaient être vraiment très proche. Hunter continua d'écouter la demoiselle, les yeux perdus à l'horizon. C'était une femme qui avait effectivement dû beaucoup se battre pour arriver à ses fins. Cela la rendait d'autant plus forte à ses yeux.

- Je suis ravi en tout cas que vous soyez où vous en être aujourd'hui. Le chemin à dû être très long et laborieux pour en arriver là.

Sa question le fit sourire. Il était un enfant du désert si l'on pouvait dire ça comme ça.

- Je suis né dans un fort. Mon père était lieutenant. J'ai grandis parmi les chevaux et les hommes. Ma mère sortait rarement du campement attribué aux familles des militaires. Quant à moi, j'étais toujours en train de cavaler à qui mieux mieux dans le fort. Un vrai terrain de jeu pour les enfants bien qu'il soit dangereux. Le désert c'est ma deuxième famille si je puis me permettre.

Il lui sourit. Sa vie à lui avait dû être beaucoup plus facile que la sienne. Comme quoi, chaque être humain avait un parcours différent et rencontrait des difficultés toutes plus ardues les unes que les autres.

Les deux géants étaient perdus dans leurs pensées bien qu’il tenait la discussion, leur passé ressurgissent telle une petite poussière volante.

Tout comme son cavalier, la baie avait son regard gris perdu dans les méandres de l’horizon. Ce qu’elle aimerait découvrir ?

- L’Irlande sans doute. J’ai toujours aimé les endroit verdoyants, rustiques et sauvages. Mais pas comme ici dans Etats-Unis.

Dans sa tête, les pays anglophones lui semblaient plus sympathique. Elle le voyait d’ailleurs rien qu’aux chevaux en provenance de ces pays.

- Je crois que nous arrivons et que nos chemins vont se séparer encore une fois. Ravie de t’avoir revu Severus.

La grande Cob lui sourit affectueusement. Sa gentillesse à son égard avait encore grandit. Elle l’appréciait de plus en plus et espérait qu’ils se reverraient bientôt.

[HRP : je suis vraiment désolée du temps que j’ai mis pour répondre ! Mais entre l’internat et mon manque d’inspiration avec Blaze… Mais voilà, c’est fait je te laisse terminer ? Histoire que l’on reparte sur un rp plus frais si tu le souhaite ;) Bisous ! ♥]


Blaze
...


Un énorme merci à Oracle pour cette sexy attitude *-*
Autres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 152
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 13/07/2016
Joue également : Black Jack, Hel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Balade Matinale   Lun 30 Jan - 23:04

Reya secoua doucement le tête, le Colonel n'avait pas de raisons de s'excuser pour ce qui était arrivé. Il n'y était pour rien. Elle ne put s'empêcher d'afficher un sourire lorsque son supérieur parla du chemin ardu qu'elle avait dû emprunter pour arriver là où elle en était aujourd'hui. Oh que oui cela avait été compliqué ! Combien de fois lui avait-on répété que les femmes n'étaient bonnes qu'à rester à la maison, faire le ménage et la cuisine, et n'oublions pas le pompom, écarter les jambes sur demande du mari. Non, Reya n'était pas comme ces demoiselles, elle avait choisi de se battre pour quelque chose de plus beau, une vie qu'elle avait choisi. Bien sûr, elle avait laissé Leevi la malmener, mais à présent elle était libre ! Et encore, il y en avait toujours au Fort pour venir lui rappeler que ce n'était pas correct pour une jeune femme d'avoir son rang actuel. Certains avaient même tenté de l'humilier de la manière la plus aberrante qui soit, heureusement que la vétérinaire savait se défendre.

" On peut dire cela en effet. Mais je ne regrette aucun des pas que je fais pour avancer sur ce sentier difficile. C'est le chemin que j'ai choisi et j'ai bien l'intention de m'y plier. "

La demoiselle écouta Hunter qui parlait de son enfance dans le Désert. Il avait donc toujours vécu dans cet environnement désertique, cette immense mer de sable. Cela surprenait Reya qui avait finalement beaucoup voyagé depuis son départ de Finlande. Elle se demandait s'il n'avait jamais rêvé de partir voir ce qui se trouvait au-delà de cette étendue de poussière.

" Et vous n'avez jamais voulu quitter le désert pour vous aventurer par-delà de ses frontières ? "

Demanda-t-elle mais sa question n'aurait jamais de réponse car ils arrivaient déjà au Fort et que sa voix fut noyée dans le bruit de l'agitation matinale des soldats.


Severus avait entendu parler de l'Irlande, il connaissait les légendes des êtres fantastiques censé se trouver là-bas. L'un de ses camarades du cirque, un connemara était originaire de cette île, et il parlait toujours de son pays lorsqu'il était avec le frison. Alors Severus pouvait se faire une idée des paysages verdoyant de l'Irlande et de ses falaises escarpées.

" En effet, déclara l'étalon en voyant la porte en bois imposante s'ouvrir à leur approche. Bonne journée à toi et ton cavalier. Á la prochaine fois Blaze ! "

Déclara-t-il poliment à la jument du Colonel.
Puis le duo s'éloigna de son côté pour retourner à ses occupations quotidiennes.

[Ne t'inquiètes pas pour ça :) J'ai conclus, j'espère que ça t'ira ^-^
Oui je voulais justement te demander un nouveau RP entre nos géants. Je voudrais que Severus change officiellement de grade donc il me faudrait un RP, je pensais le faire en solo, mais en fait ce serait pas mal si le Colonel annonçait à Reya que le vétérinaire avait dû partir/démissionner/virer et qu'elle occupait à présent son poste. Je ne sais pas ce que tu en penses ? Fais moi signe :3 Bisous <3 ]


Blabla : darkslategray

© Pandora


Signature.s:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Balade Matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 

Balade Matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Une balade matinale pour oublier le passé.. [ Pv Gin ] [FINI]
» Petite Balade Matinale [LIBRE]
» Balade matinale
» Balade en amoureux (pv Charlotte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-