RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frostbite
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 532
Points d'Experience : 152
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 23
Localisation : As far away as I can.

MessageSujet: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Sam 20 Aoû - 1:08

Les mois avient passés. Le soleil brillait haut et le fort était, à mon humble avis, remis à neuf. Évidemment, les humains, ces bêtes perfectionnistes à deux pattes, semblaient toujours trouver quelque chose de plus à faire. Mais au moins, on ne me traitait plus comme une vulgaire monture de charge. J'étais quelqu'un moi. Enfin, je venais d'une lignée importante. Enfin, mon père, il... Je m'ébrouai avec frustration, lorgnant la porte de mon box avec envie. Harnaché, brossé et nourri, je commençais à m'impatienter de revoir apparaître Clara. Il me manquait une selle, et je ne pouvais plus attendre. Ça faisait des semaines qu'on était pas partie en balade. La blondinette n'avait pas eut le temps, qu'elle m'avait dit en voyant mon air 'renfrogné' (ses mots à elle). Elle avait peut-être réussi à calmer mon humeur avec une pomme, mais ce tour de passe-passe ne marcherait pas à tous les coups! Foix de cheval de capture. D'ailleurs, je mourrais d'envie d'aller embêter les sauvages. Juste l'idée de tomber sur Epona me faisait frémir. Je fis claquer mes sabots sur le sol en terre battue et passai ma tête par dessus la porte de l'enclot de bois. J'avais grandi, constatai-je avec fierté. Je laissai un petit sourire satisfait me gagner, tout en roulant des yeux de gauche à droite afin d'apercevoir ma bipède préférée. Ce qu'elle pouvait être lente, parfois. 

Ah. La voilà. Je poussai un hennissement plaintif et elle secoua la tête en accélérant le pas, ses petits bras maigrelets maintenant fermement la selle manquante. C'était pas trop tôt!

Bientôt, elle fut sur mon dos et les larges portes du nouveau fort nous cédèrent la place. J'admirai un instant mon ombre au passage, notant avec une satisfaction grandissante que non seulement j'avais grandi, mais j'avais également pris du muscles. Tous ces travaux de boeufs avaient payés finalement. Peut-être que cette fois, je pourrais rivalisé de taille avec Maafa. Quoique je n'avais pas revu ce grand impertinent depuis un moment, déjà. Pas depuis l'hiver, en tout cas. Je me secouai la tête alors que Clara pressait enfin ses talons contre mon flanc. Je pris le galop avec joie, laissant sans regret la silhouette du fort disparaître derrière nous. 

C'était une belle journée et nous parcourûmes une bonne distance avant de devoir nous poser. Clara m'avait mis au pas pendant qu'elle semblait vérifier une large feuille de papier sur lequel de drôle de marques et de dessins étaient apposées. Elle grommelait sur sa selle, ne faisant pas vraiment attention à moi. J'en profitai pour gober quelques hautes herbes au passage, mais ce que je voulais le plus, c'était à boire.


- J'y comprend rien à cette carte..., siffla-t-elle en rangea l'objet en question dans un des sacs. 

Elle posa la main sur mon épaule, m'incluant dans sa conversation.

- Normalement, il devrait avoir une source d'eau dans le coin, mais ce n'est indiqué nul part sur cette carte. Pourtant, je suis persuader que nous sommes pas si loin d'un point d'eau, tu as vu le nombre d'oiseaux dans les arbres et tout le tas de bestioles qu'on a croisé aux cours de ces dernières minutes? Hm...

Je tournai la tête légèrement pour l'observer de mon oeil bleu. Elle soulevait pour la énième fois son chapeau de cow-boy pour essuyer son front trempé et repousser les courtes mèches blondes de son visage. Bon. Il allait devoir que je prenne les choses en main.

Je m'arrêtai et me mis à écouter les bruits de la forêt clairsemée dans laquelle nous nous trouvions. Soudain, je cru reconnaître le pas léger d'une biche ou d'un cerf. Suivant cette piste, je m'enfonçai entre les arbres. L'ombre nous fîmes le plus grand bien, mais il me tardait d'assouvir ma soif. Et celle de Clara. Qu'elle ne fut pas ma surprise toutefois, lorsque finalement j'aperçu une jument plus loin, et non un cerf. Je sentis Clara se redresser sur la selle et prendre tranquillement quelque chose accroché à mes harnais. Son lasso.


I wish I didn't care about anything. But I do, Invité.

Merci Harry + Dreamworks
Spoiler:
 

merci Nightou
12 roses
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galatée
Une fleur sauvage ...
avatar
Messages : 599
Points d'Experience : 360
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 16

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Dim 21 Aoû - 1:28




Abandon
Frostbite - Utopie

C'était finit. Le temps était aux réjouissances, pour le harem. La rude cohabitation entre les deux hardes s'était achevée sur la découverte d'un magnifique bout de territoire, et le retour de la plupart des chevaux qui avaient été capturés alors. Le nouveau chef de l'autre troupeau semblait également souhaiter la paix avec le nôtre, et ce même malgré les quelques altercations qui avaient éclaté entre les membres des deux harems.
Pourtant, je n'étais pas heureuse. Je ne me réjouissais pas. Je me sentais terriblement vide, terriblement seule. C'était finit.

Je m'isolais dans une élégante forêt à laquelle venaient de s'étendre les terres du troupeau. Le regard de ma mère me pesait, et la présence de Lucky était lourde à mon cœur, lui qui il y a peu encore le rendait léger comme la plume d'un aigle. C'était comme si le monde m'avait abandonné, c'est comme si plus rien n'allait. Tout tournait à l'envers et je restais à contre-sens. J'avais peur, terriblement peur. Qu'allais-je devenir ? Continuer ainsi, à me sentir traîtresse et trahie à chaque regard que j'échangeais avec le jeune mâle bringé dont le regard émeraude m’ensorcelait ? Ou tout laisser tomber, lâcher prise et abandonner ?
J'aimais profondément la harde. Je connaissais ses membres depuis mon premier jour, et la plupart s'étaient toujours montrés sympathiques et compréhensifs à mon égard, et je leur en était reconnaissante. Auparavant, j'aurais cru que ces équidés étaient tout pour moi, que je leur aurait sans hésiter offert mon éternelle loyauté. Mais à présent, je n'étais plus sûre de rien. Je n'avais plus qu'une envie, m'arracher à cette vie bien ironique qui semblait se moquer de moi.

Tout en marchant, sans vraiment savoir vers où, je tentais de me libérer de mes mauvaises pensées. Je parvins inconsciemment jusqu'à une splendide source aux parfums sauvages et purs des lieux encore inexplorés. Je soupirais, comme pour chasser au loin ma tristesse, et laissa mon regard vide vagabonder aux alentours. L'endroit était calme mais animé de la présence de nombreux petits animaux qui faisaient bruisser les sous-bois. L'eau était cristalline, si belle que je n'aurais pu m'empêcher d'y plonger les membres, en temps normal. Mais je n'étais pas d'humeur à cela.

Soudain, un léger bruit me tira de mes ruminations. Je tournai la tête, l'air toujours absent, et mes yeux azurés se posèrent sur un jeune mâle brun, monté par une humaine comme j'avais parfois eut l'occasion d'en apercevoir. Mon regard vagua quelques instants sur les nouveaux venus, sans qu'aucune réaction ne me parvienne. J'étais trop abattue pour faire quoi que ce soit. J'aperçus distraitement la corde me serrait l'humaine dans sa main, et je compris. Ils étaient là pour m'emmener. Ils voulaient me capturer.
Je demeurais sans bouger, à les regarder l'un après l'autre, n'ayant ni l'envie ni la force de chercher à fuir. Au fond, peu m'importait de ce qu'il adviendrait de moi. Rester à la harde signifiait subir mes sentiments contradictoires envers Lucky et affronter la déception de ma mère. Tandis que le mâle qui se trouvait devant moi pourrait m'emmener quelque part où je pourrais débuter une nouvelle vie. Je n'eus pas grand peine à deviner qu'il faisait partie des cowboys. Comme mon père avant qu'il ne meurt. Le brave étalon avait aimé sa vie au Fort, comme il m'avait tant aimé, jusqu'à en mourir. A cet instant, son souvenir me sembla la dernière chose à me demeurer, comme une promesse fugace.

Je fis un pas vers le mâle et plongeait mon regard azur dans le sien, dans ses étranges et superbes yeux vairons. Et je soufflais, d'une voix mêlant douleur et détermination :

« Emmènes-moi... »



(c) PF



- PF & DreamWorks -

Je n'ai jamais oublié :
 


DC d'Innocence, de Splash You et d'Orun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritrpg.forumactif.org/
Frostbite
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 532
Points d'Experience : 152
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 23
Localisation : As far away as I can.

MessageSujet: Re: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Mar 23 Aoû - 2:51

Je ne m'attendais pas à ça. Je n'avais pu empêcher mes pensées d'aller vers Epona, une fois de plus, et d'avoir imaginer une poursuite, une défense, des cris ou des larmes -une vraie capture de sauvage, quoi! Mais rien ne m'avais préparé à ...ça.

Elle avait levé la tête vers nous à notre approche. On avait été silencieux, mais Clara avait peut-être accroché quelques sangles en prenant son lasso et nous avait fait découvert, mais je n'étais pas vraiment surpris. Aussitôt les prunelles de la femelle tournés vers nous, j'avais instinctivement bandé des muscles, près à bondir de sous l'ombre pour la rejoindre au soleil. J'avais pensé à bondir dans l'eau, la surprise de l'éclabousade nous aurais peut-être accordée quelques secondes précieuses, mais l'option de simplement foncé droit devant moi m'avait également occupé l'esprit. J'attendais le signal toutefois. Mais tout semblait si lent, comme au ralenti. Pourquoi la peur n'apparaissait pas au fond dans yeux de la rouquine? Pourquoi son corps d'ivoire restait impassible, sans montrer la moindre surprise, la moindre indice d'un départ bientôt précipité? J'avais froncé des sourcils, n'aimant pas être pris de court, ou me tromper.

Le temps me paru s'étirer au delà de la limite du possible. Malgré tout, je gardais mes yeux bicolores fixés sur la jument à la robe si pâle qu'elle m'aurait presque aveuglé. Finalement, ce ne fut pas moi qui fit le premier pas. Ahuri, je la vis enfin bouger et même faire un pas -scandaleux!- vers moi. Mais à quoi pensait-elle, à la fin?! Les juments, c'étaient vraiment à n'y rien comprendre! 

"Emmènes-moi... " fit-elle, tout bas.

Choqué, je ne sentis même pas les petits coups de talons que Clara me donnait aux flancs. Finalement, elle tira un peu sur mes rennes et je sortie de ma torpeur. En avançant vers elle, au pas parce que vraisemblablement, elle n'irait nulle part sans nous, je ne pouvais m'empêcher de penser à ce qui avait bien pu arriver à cette jument sauvage pour qu'elle se rende ainsi aussi rapidement. Sans le moindre débat, sans la moindre larme. Était-elle réellement une sauvage? Alors que Clara susurrait des paroles douces pour apaiser la jument en passant à son encolure la corde de son lasso, je la humai discrètement. Non, bel et bien sauve, sans le moindre doute. Je notai les petites tâches sur son corps, comme l'ombre de la forêt se brisant sur une toile immaculée. Puis, alors que je me tenais à peu près à la même hauteur qu'elle, je ne pu m'empêcher de lui demander, avec la mâchoire un peu serrée (par l'angoisse ou la frustration? Je n'aurais su le dire):

- Mais qu'est-ce qui te prend à la fin? 

Je la regardais de biais, observant ses moindres fait et geste. Pourquoi acceptait-elle tout bonnement cette corde et notre présence? Que cachait-elle? J'aurais bien voulu la secouer un peu, lui faire cracher tous ses secrets.


I wish I didn't care about anything. But I do, Invité.

Merci Harry + Dreamworks
Spoiler:
 

merci Nightou
12 roses
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galatée
Une fleur sauvage ...
avatar
Messages : 599
Points d'Experience : 360
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 16

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Mar 23 Aoû - 12:28




Abandon
Frostbite - Utopie

Le mâle aux étranges tâches immaculées approcha jusqu'à moi, et sa cavalière se pencha pour passer son lasso autour de mon encolure en murmurant avec douceur. Je la laissais faire, et si j'avais douté qu'elle se montre sympathique avec une jument qu'elle souhaitait capturer, ses gestes tranquilles et sa voix me rassurèrent.

« Mais qu'est-ce qui te prend à la fin ? » finit par dire le brun.

Je tournai de nouveau la tête vers lui et laissait mon regard, emplit d'une flagrante douleur malgré mon air tranquille, croiser le sien un instant. Que devrais-je lui répondre ? Que je n'avais plus aucune raison d'être ? Que toute ma vie avait volé en éclat dès la première seconde ? Que j'étais perdue ?

« J'ai peur... soufflais-je finalement. J'ai peur d'en mourir, si je reste avec la harde... »

Je baissais la tête, à la fois confuse et brisée. Je ne pouvais plus reculer, et je ne le voulais pas, d'ailleurs. Je savais que je laissais derrière moi tout ce que j'avais connu, que je quittais ceux que j'avais aimé pour un monde inconnu que beaucoup haïssaient. Mais je ne pouvais plus rester si près de Lucky, qui me faisait tant souffrir malgré lui, malgré moi. Ni même de ma mère avec qui j'avais été si fusionnelle autrefois.



(c) PF



- PF & DreamWorks -

Je n'ai jamais oublié :
 


DC d'Innocence, de Splash You et d'Orun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritrpg.forumactif.org/
Frostbite
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 532
Points d'Experience : 152
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 23
Localisation : As far away as I can.

MessageSujet: Re: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Mar 23 Aoû - 17:32

La rouquine se tourna vers moi et sembla enfin me voir, comme sortant de sa transe. Je me dis, le temps d’un instant, qu’elle réaliserait enfin le pétrin dans lequel elle était, qu’elle finirait par réagir de façon normale et je pourrai à nouveau me sentir dans mon assiette, en parfait contrôle. Mais ce ne fut pas du tout ce que je trouvai dans ses yeux bleus. C’était un puit d’impuissance, de souffrance, remontant si loin que même si notre échange n’avait duré qu’un moment, je failli me laisser envahir par un sentiment de vertige. Elle rompit le regard, comme si elle réfléchissait pour la première fois à cette question. Je fouettai ma queue contre mes flancs dans l’attente de sa réponse. Peut-être était-elle souffrante mentalement? Je fus pris de panique. Et si la première capture que je ramenais au camp depuis des mois était une jument arriérée? Je serais la risée du fort, malgré mon ascendance privilégiée.

« J'ai peur...

Peur? Je revins tout juste dans le temps présent pour entendre son murmure. Mais de quoi, enfin? Était-elle une solitaire, livrée à elle-même, même en cas de danger?

J'ai peur d'en mourir, si je reste avec la harde... »

Je restai bouche-bée. Clara, fin prête, tira sur mes rennes pour me diriger vers la source. Elle sauta ensuite de sa selle, nous jaugea un instant, puis en haussant les épaules, elle se dévêtit et se jeta à l’eau. Vraisemblablement, elle avait décrété que la jument n’était pas en mesure de nous échapper si facilement et que nous attacher à un arbre n’était pas nécessaire. J’étirai l’encolure pour m’abreuver, sentant la corde qui me liait à la jument se tendre sous la tension. Peur? De mourir? Je ne comprenais pas. J’ouvris les paupières pour la regarder à nouveau. Elle ne semblait pas fragile, ni malade. J’avais entendu des histoires de chevaux malades parfois abandonnés par sa harde au vue de leur impuissance et du danger que cela représentait pour tous. Mais cette jument semblait en santé. Physiquement, du moins, grommelai-je intérieurement. Autant j’étais tenté de la planter-là, autant j’étais partagé de l’emmenez avec nous, comme elle nous l’avait si précisément demandé. Je soupirai en me redressant, ma soif étanchée.

- Eh bien, n’est plus peur, fis-je, sans la regarder. Tu seras bientôt loin d’ici.

Comme si elle m’avait comprise, Clara sortit enfin de l’eau et remit ses couches de peaux sèches sur son corps humide et grimpa à nouveau en selle. La journée était bien entamée, mais nous pourrions faire encore un peu de chemin avant la tombée de la nuit. Je rebroussai chemin, tirant à ma suite la jument dont j’ignorais toujours le nom.

- Je m’appelle Frostbite, comme ça si quelqu’un te le demande, tu diras que c’est moi qui t’ai sorti de ton cauchemar existentiel.

C’était une tentative d’humour et je n’avais aucune idée de quoi je parlais, mais je voulais la secoué un peu et étrangement, je n’avais pas trop l’envie de la brusquer par ma manière habituelle.


I wish I didn't care about anything. But I do, Invité.

Merci Harry + Dreamworks
Spoiler:
 

merci Nightou
12 roses
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galatée
Une fleur sauvage ...
avatar
Messages : 599
Points d'Experience : 360
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 16

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Jeu 25 Aoû - 2:10




Abandon
Frostbite - Utopie

L'humaine, finalement, décida d'emmener sa monture près de l'eau où il put se désaltérer longuement tandis qu'elle se baignait.

« Eh bien, n’ai plus peur. Tu seras bientôt loin d’ici. » prononça t-il sans un regard en ma direction après s'être redressé.

Je réprimais un soupir triste. Pourquoi n'étais-ce donc pas aussi simple qu'il le pensait ? Sa cavalière ne tarda pas à sortir de l'eau et à se remettre en selle. Sur son ordre, le mâle brun se mit en route, et je lui suivis docilement.

« Je m’appelle Frostbite, comme ça si quelqu'un te le demande, tu diras que c’est moi qui t’ai sorti de ton cauchemar existentiel. » plaisanta t-il.

Je m'abstins de répondre, ne sachant comment expliquer à cet inconnu que jamais je ne pourrais y échapper, qu'un cœur brisé ne se répare jamais, et que même le temps ne fait qu'apprendre à vivre avec. Je ne pouvais que fuir, lâchement, fuir au plus loin avec toute ma douleur.
Le dénommé Frostbite semblait vouloir apaiser ma tristesse, et je ne souhaitais pas l'embêter avec ça. Au fond, il n'était pas là pour ça. Je m'avançais à son niveau et, d'une voix un peu tremblante malgré moi, je soufflais :

« Je n'y manquerais pas. Je me nomme Utopie. »



(c) PF

Hors RPG :
 



- PF & DreamWorks -

Je n'ai jamais oublié :
 


DC d'Innocence, de Splash You et d'Orun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritrpg.forumactif.org/
Lucky
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 80
Points d'Experience : 40
Date d'inscription : 15/07/2015

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]   Jeu 25 Aoû - 20:06

Voila quasiment toute la journée que l'étalon n'avait pas vu Utopie,il l'avait laisser tranquille sentant bien que si il s'en approchait elle ne se sentirait pas à l'aise car depuis la révélation,la jument était une autre personne.
Lucky avait du mal à tout bien comprendre surement du à son jeune âge. Il ne l'avait pas encore vu que il sentait un manque,il n'arriver pas "a se consoler" avec sa bande de copain. Il brouter prêt des plus vieux du troupeau,un papy s'était blesser au paturon et il avait envie de l'aider à se protéger.
Alors qu'il ne voyer toujours pas la femelle,il décida tout de même d'aller à sa rencontre,il fit le tour des environs,il finit par l'appeler.
Cependant elle ne répondait toujours pas,alors il continua sa recherche puis il commença doucement à sentir sa si bonne odeur mais quelque chose le gêner dans celle ci,un odeur plus masculine.
Au détour d'un arbre,il aperçut sa silhouette mais au même moment il sentit une odeur qui ne lui était pas si inconnu. Il aurait bien voulu débouler au galop mais quelque chose retenais ses jambes .Lucky observa et les suivi même à une très grande distance. Pourquoi ne pouvait il pas aller à son secoure,lui qui n'avait jamais eu peur des hommes ne voulait pourtant plus avoir a faire avec eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La malchance a des facettes cachées. [PV Utopie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les 7 facettes de L'oracle
» Photo Cachée
» Image Cachée .25
» 06. L'utopie du "pas d'élèves"
» La Comté, une jolie utopie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-