RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Mar 9 Fév - 15:14


Leur arrivée en ces terres était fraîche, ils n'y connaissaient encore rien et n'avaient aucune idée d'où leurs pas les menaient ainsi. La jeune femme à l'épaisse crinière ébène marchait aux côtés du massif étalon pie et les mirettes verdoyantes de la femme glissaient lentement sur les alentours. Rien. Il n'y avait absolument rien, rien à droite, à gauche, derrière, devant. L'étalon commençait à sérieusement regretter d'avoir forcé Yepa à quitter la plage chaleureuse pour cet endroit décevant. Un cheval en route lui avait dit que des hommes vivaient sur ces terres. Alors où étaient-ils donc ? Frustrant. Par ailleurs, Cicéron n'avait aucune idée de comment des hommes étaient capables de vivre par-ici, c'était complètement désertique. Certes, de nombreuses fois dans sa vie particulièrement remplie, le pie avait eu la possibilité de parcourir des déserts mais... y vivre ? Non, ils n'avaient été que des passants. Comme toujours. Éternellement poursuivis par de vils serpents qui n'abandonneraient jamais leur but.

« Je crois que je vois un renfoncement dans le sol, Cice. Allons voir, avec un peu de chance nous allons pouvoir nous reposer un peu, cette chaleur me tue. »

Soupira la demoiselle tandis qu'elle nouait sa longue chevelure en une haute queue de cheval, donnant ensuite un léger coup sur la croupe musclée de l'étalon. Ce-dernier était absolument dépourvu de tout équipement... ou presque. Des sangles retenant une peau d'ours enroulée et quelques sacoches étaient visibles autour de ses flancs. Un moyen efficace de lui faire porter leur nourriture, eau, moyen de couchage. Yepa, elle, n'avait qu'un sac à dos assez large avec quelques vêtements, de l'argent, des affaires personnelles et bien entendu des vivres. Pour ce genre d'endroit harassant, il en fallait bien. Même Cicéron ne trouverait rien à se mettre sous les dents.

« Chut, stop. Il y a quelqu'un. »

Souffla Yepa en posant une main fine sur le dos de l'étalon. Cicéron s'arrêta soudainement, les oreilles en avant, observant avec plus d'attention tandis que la jeune femme s'abaissait. Oui, il y avait bien un équidé là-bas, dans ce renfoncement, ce creux qui offrait un peu d'ombre. Le pie palomino fronça ses sourcils, fouettant l'air de sa longue queue claire, méfiant. Yepa s'approchait silencieusement, faisant glisser une main sur ses vêtements en peaux de bêtes qui feraient penser à n'importe qui qu'elle était indienne. La demoiselle posa donc sa main sur son coutelas. Ne sait-on jamais. Cicéron s'approcha à sa suite, posant délicatement ses sabots dans la poussière. La jument bai là-bas l'avait-elle vue ? Il n'en savait rien mais ce n'était pas réellement important, il comptait débarquer et observer.

Cicéron descendit donc le creux avec prudence, apercevant alors un jeune homme qui devait être le cavalier de la jument aux crins sombres. L'étalon s'arrêta, observant, silencieux. Attirer l'attention sur lui. Dans un sourire à peine visible, il tapa du pied furieusement, hennissant doucement afin que toute l'attention lui soi portée. C'est alors que Yepa surgit de derrière le jeune homme, passant un bras autour de sa gorge et le menaçant de l'autre à l'aide de son arme blanche. Elle le bloquait ainsi, assurant une prise ferme.

« Qui es-tu, que fais-tu ici et il y a t-il d'autres personnes dans les environs ? »

Elle avait parlé dans un anglais parfait bien que l'on pouvait noter un léger accent venu d'on ne sait où, un accent persistant de son ancienne tribu. La demoiselle était à présent d'une méfiance dangereuse pour les autres et ce jeune en faisait à présent les frais. Cicéron, lui, posa ses prunelles mordorées sur la jument, l'observant tranquillement.

« Ne t'inquiète pas pour ton humain, Ashe ne lui fera absolument rien, elle n'est pas dangereuse. »

Une bien maigre consolation alors que ladite humaine menaçait l'autre de son coutelas aiguisé.

Spoiler:
 



Dernière édition par Cicéron le Dim 26 Mar - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 225
Points d'Experience : 212
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Mer 10 Fév - 22:10

Aujourd'hui après avoir passé la plus grande partie de la matinée et le début de l'après-midi à travailler sur la construction du nouveau fort cow-boy, Jacob avait considéré qu'il était temps de prendre une pause bien méritée. Le garçon refusait de voir sa jument se faire exploiter car les chevaux avaient eux aussi besoin de souffler de temps en temps. C'était pour cette raison que le jeune homme avait fini par prendre la poudre d'escampette sans demander son reste pour se balader avec Hel dans le désert. La grande jument baie n'était que trop heureuse d'être de nouveau avec son maître et elle avait accepté sa requête avec joie. Ils courraient tous deux librement sous le soleil du désert. Et même en plein hiver, la chaleur dégagée par le sable restait importante.

Ils avaient opté pour le creux, un lieu généralement tranquille. Jacob avait envie qu'on lui fiche la paix. Aussi s'était-il installé tranquillement sur le sable après avoir retiré la selle de sa jument et l'avoir posé à côté de lui. Le garçon était allongé sur le sable, la tête posé sur l'attirail de son cheval. Il se reposait, c'était nécessaire après ces heures de travail. Tandis que Hel prenait le soleil tranquillement, Jacob somnolait dans son coin. Ils étaient heureux dans le calme du désert sans personne pour les déranger.

Après une bonne heure passé ainsi le sommeil du jeune homme fut dérangé. Hel avait en effet entendu un bruit, elle releva la tête nerveusement et cogna du sabot sur le sable. Un nuage de poussière se souleva après l'impact avant de retomber lentement à sa place. Le cow-boy avait senti un changement chez son animal, il ouvrit donc les yeux sans pour autant se redresser.

« Chut, stop. Il y a quelqu'un. »

Il y avait bien eu un bruit de voix? Jacob se demandait s'il ne l'avait pas rêvé mais le comportement de Hel lui confirmait la présence d'autres individus dans les parages. D'un geste lent, il se redressa pour se remettre debout et observer discrètement les environs son regard se portant sur un étalon en haut de la pente sableuse. Il n'eut pas le temps de faire grand chose que déjà on le saisissait par derrière d'une poigne ferme pour le menacer d'une arme blanche. Jacob demeura impassible. Son pouls ou souffle ne s'étaient pas accélérés malgré la situation. Il demeurait parfaitement immobile.

Hel tapa furieusement du sabot sur le sol et croisa le regard de l'étalon. Elle semblait furieuse, prête à bondir sur l'humaine qui avait osé poser un doigt sur son maître.

« Ne t'inquiète pas pour ton humain, Ashe ne lui fera absolument rien, elle n'est pas dangereuse. »

Elle plaqua les oreilles contre son crâne et souffla bruyamment pour témoigner de son mécontentement vis à vis de la scène qui prenait lieu sous ses yeux.

"Qu'elle le relâche tout de suite! Jacob ne lui fera jamais de mal, il n'y a pas besoin de le menacer!"

Gronda-t-elle froidement.

"Empêche ta cavalière de lui faire du mal ou j'interviens!"

Hennit-elle à l'adresse du cheval de Ashe.

« Qui es-tu, que fais-tu ici et il y a t-il d'autres personnes dans les environs ? »

Jacob restait toujours aussi calme, il dévia très lentement la tête pour poser les yeux sur la femme qui le tenait fermement.

"Je m'appelle Jacob, je suis ici en temps que soldat au fort des cow-boys. Nous sommes plutôt nombreux chez les cow-boys oui, le fort se trouve à une bonne heure d'ici je dirai. Cela répond à tes question?"

Demanda-t-il à l'inconnue qui le retenait toujours.

"Je n'ai rien contre le fait qu'une sublime créature comme toi me serre dans ses bras, mais si tu pouvais abaisser cette arme, je serai ravi de prendre le temps de faire plus ample connaissance avec toi et de répondre à toutes tes questions."

Lança-t-il sur un ton plaisantin pour essayer de détendre l'atmosphère.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Mer 10 Fév - 22:46


Cicéron dont le sens de la justice avait totalement disparu, tout comme celui de la compréhension des sentiments d'autrui, abaissa brusquement ses oreilles vers l'arrière. Le pie fronça ses sourcils, tapant furieusement du pied avant de tendre son encolure dans la direction de la jument, menaçant. Il fit un pas en avant, prêt à défendre également Yepa. Ne pouvait-il donc pas comprendre la peur et la colère qui devaient s'êtres insinués en cette jolie jument bai ? Non, car il était à présent aveugle. Seul la jeune femme aux prunelles émeraude lui importait.

« Essaye seulement d'intervenir. », cracha Cicéron en arborant un faciès des plus agacés.

Yepa ne fut pas un instant décontenancée par les deux chevaux qui commençaient à drôlement s'agiter, encrant ses prunelles dans celles du jeune homme, resserrant très légèrement sa prise de peur qu'il ne s'échappe. Oh, certes, la demoiselle se défendait à la perfection et l'aiguisé coutelas dissuaderait quiconque de censé. Mais... ne sait-on jamais ? Par ailleurs, les paroles du jeune homme intriguèrent foncièrement la métissée indienne. Des cow-boys ? Dans les environs ? Un Fort ? Yepa arqua un sourcil, conservant l'autre abaissé. En dépit de ses nombreuses péripéties, la brune n'avait que très peu rencontré de cow-boys puisqu'elle avait avec soin évité toute personne à cheval et armée. La suite des paroles furent cependant assez surprenantes - du moins elle ne s'y attendait pas le moins du monde - et la demoiselle relâcha très légèrement sa prise. Pourquoi plaisantait-il alors qu'une lame était à quelques centimètres de sa gorge ? Yepa soupira doucement, relâchant finalement sa prise tout en se reculant vivement, s'emparant habilement de l'arme du jeune homme afin de la mettre hors de portée. Prudence. La demoiselle se recula, doucement, venant aux côtés de son équidé pie.

« Tu es étrange de dire cela alors que j'aurais pu te tuer. », non, elle ne l'aurait pas pu. Yepa n'avait jamais tué et ne tuerait jamais. « Un soldat... d'un Fort ? Je... Je m'appelle Ashe. Excuse donc mon incivilité, je viens d'arriver en ces Terres, ma méfiance est extrême. »

La demoiselle jugea finalement cet homme peut-être comme peu dangereux. Du moins, sans son arme. Yepa effectua une légère courbette en signe d'excuse, optant pour s'appuyer contre un haut rocher. Cicéron lorgnait du regard l'homme et sa jument, méfiant, bien décidé contrairement à son humaine à ne pas du tout baisser ses gardes. Alors le pie s'approcha encore un peu, se postant bien aux côtés de la jeune femme à la crinière ténébreuse. Il posa alors ses mirettes mordorées sur la jument, la toisant d'un air mauvais.

« J'espère pour toi que ton humain ne tentera rien. »

Yepa, elle, eut un léger sourire en coin, observant l'atypique jeune homme à l'instinct peut-être trop dragueur. Certes, cela avait sur le coup amusé la demoiselle mais, bien au contraire, cela n'amusait pas le moins du monde l'étalon.

« Que faîtes-vous, vous les cow-boy dans un tel endroit ? Le peu que j'ai pu voir, ils étaient à cheval en errance, dans des ranchs. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 225
Points d'Experience : 212
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Jeu 11 Fév - 10:49

L'étalon pie face à elle se montrait à présent agressif tout comme elle. La jument bai plissa les naseaux dans une démonstration imagée de sa colère. Pas touche à Jacob! pensait-elle en zieutant par moment les deux humains qui discutaient, la brune toujours armée contre son maître. Elle agita l'encolure dans un mouvement brusque, signe qu'elle n'hésiterait pas à se battre contre lui pour protéger Jacob de la furie qui le retenait captif.

« Essaye seulement d'intervenir. »

Elle le toisa durement du regard, faisant un pas en avant dans sa direction.

"Tu crois que ce sont tes menaces qui vont m'en empêcher!"

Rétorqua-t-elle en retour à son agression verbale.
S'il croyait lui faire peur avec des mots il allait falloir trouver autre chose car Hel était capable du pire lorsqu'il s'agissait de son maître. Le problème avec ces deux chevaux était que pour l'un comme pour l'autre leur maître représentait tout, et qu'aucun des deux n'arrivaient à se calmer suffisamment pour comprendre que les humains ne se feraient pas de mal.

Jacob entendait sa jument ronfler de colère, il tourna les yeux dans la direction de Hel qui se montrait extrêmement froide à l'attention de l'étalon face à elle. Celui qui était responsable de sa capture, ayant attiré les regards sur lui tandis que la jeune femme métisse s'approchait de lui pour le prendre en traître.

"Du calme Hel, tout doux ma belle, je vais bien."

Déclara-t-il d'une voix calme malgré la situation toujours tendue.
Il refusait de voir sa jument se battre contre un étalon qui semblait aussi puissant qu'elle. Le garçon se serait senti responsable si jamais sa belle bai avait été blessée. Finalement il sentit l'étreinte autour de lui se desserrer et le relâcher. Le garçon lâcha un soupir: de soulagement parce qu'il était libre, de déception parce que la jolie métisse ne le tenait plus dans ses bras. Elle avait eu le réflexe de lui prendre son arme, Jacob n'aurait jamais blessé un autre être humain sauf en cas e légitime défense, mais bien sûr elle ne le savait pas. Alors il se contenta de lui retourner un sourire et d'opiner lentement de la tête en signe de défaite.

« Tu es étrange de dire cela alors que j'aurais pu te tuer. Un soldat... d'un Fort ? Je... Je m'appelle Ashe. Excuse donc mon incivilité, je viens d'arriver en ces Terres, ma méfiance est extrême. »

Jacob ne put retenir un rire amusé par la réplique de Ashe, dont il venait de découvrir le nom. Il arqua un coin de sa bouche dans un demi sourire qui demeurait malicieux malgré la situation.

"Ecoute, si le ciel envoie une jeune femme aussi jolie que toi pour venir me faire la peau, c'est peut-être que je l'ai mérité. Dans tous les cas si j'étais mort de ta main, j'aurais au moins le plaisir d'avoir pu contempler l'image même de la beauté avant de trépasser. Ce qui de mon point de vu n'est pas si mal."

Commença-t-il par expliquer avec un sourire grandissant.
Il pensait réellement ce qu'il disait, la belle mort pour lui serait de fixer un beau visage juste avant de disparaître. Une magnifique jeune fille. Cela lui irait parfaitement.

"Enchanté mademoiselle, j'accepte tes excuses sans soucis. Tu viens tout juste d'arriver ici, moi cela fait à peu près un mois que je suis là. On s'y habitue vite tu verras si tu restes dans le coin."

Hel avait soudainement redressé les oreilles à l'appel de son maître, malgré son ton qui se voulait rassurant la jument avait du mal à se calmer. Elle lorgna de nouveau en direction de l'étalon et souffla d'agacement en signe de dissuasion: tu t'approches de mon maître et je te promet que je viens te botter le c*l!

« J'espère pour toi que ton humain ne tentera rien. »

"Ton humaine a pas l'air dérangé, elle est même plutôt calme, tu devrais la laisser faire. De mon point de vue elle parait avoir plus de cervelle que toi."

Lança méchamment Hel qui s'avançait à présent vers Jacob pour venir poser sa tête sur son épaule et observer froidement le duo atypique qu'il venait de rencontrer.

La crinière sombre de la jument se confondait parfaitement avec les cheveux de son maître, si bien qu'on aurait pu croire qu'il venait de mettre une perruque ridicule sur la tête. Le garçon caressa le chanfrein de la jument pour l'apaiser avant de chasser les crins de son visage.

« Que faîtes-vous, vous les cow-boy dans un tel endroit ? Le peu que j'ai pu voir, ils étaient à cheval en errance, dans des ranchs. »

"C'est une bonne question. Nous sommes ici pour pacifier le territoire apparemment, et surtout pour surveiller la construction du chemin de fer qui reliera de grandes villes entre elles. Enfin, je n'y ai pas encore participé, mais globalement de ce que j'ai pu comprendre les hommes jouent plutôt à la guerre pour se faire du mal. J'espère qu'ils ne m'enverront pas au front, j'ai pas signé pour me battre."

Répondit-il son regard se perdant un peu dans le vague à l'idée de se retrouver en pleine bataille à devoir ôter la vie des "ennemis" qui ne lui avaient jamais rien fait.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Jeu 11 Fév - 14:08


Comment expliquer concrètement la gêne qui s'était éprise de la demoiselle ? Même sa crinière ébène n'était pas assez utile pour camoufler ses joues empourprées, peu habituer à ce genre de paroles. Il faut dire que ses semaines au sein du camp de Voleur de son géniteur, les hommes ne prenaient pas une telle peine de parler avec de telles paroles, bien plus rustres. Yepa ne savait où se mettre, triturant ses fins doigts, glissant plutôt ses prunelles sur Cicéron qui tapa du pied avec agacement, autant envers la jument que le cavalier. Le pie scruta la jument qui s'approchait de son propre cavalier. Oh, elle la dénommée Hel semblait aussi protectrice envers son cavalier qu'un dragon envers son trésor, tout comme Cicéron. Ce-dernier était aveuglé, ne comprenant pas ou plutôt, ne voulant pas comprendre le fait que la bai soit comme lui sur ce point. Apercevant distinctement la frustration de son étalon, Yepa vint glisser une main sur son chanfrein, un léger sourire aux lèvres, elle écoutait cependant le jeune homme répondant au nom de Jacob.

Cicéron abaissa un peu plus ses oreilles à l'entente du simple mot "guerre". Avait-il emmené donc sa chère amie sur un territoire dangereux ? Rien d'autre ne l'importait que cela, si les hommes de ces terres se battaient, mieux valait fuir. Yepa, elle, arborait une mine soucieuse, observant le soldat qui semblait soudainement dans le méandre de ses pensées. Elle se détourna un instant vers Cicéron, lui murmurant quelques mots à voix basse dans sa langue natale, ce qui sembla avoir le don d'apaiser le pie. Ce-dernier détendit doucement sa musculature tendue, s'ébrouant un peu, continuant cependant de scruter la jument bai, une lueur mauvaise ondulant dans ses prunelles mêlant le marron à l'or. Yepa, elle, plongea une main dans une poche faîte à la main de ce qui était un pantalon en peau, elle en sortit un morceau de carotte. Mieux valait se faire pardonner de cette jolie jument, non ? Souriant doucement, la jeune femme tendit sa main, approchant Hel, la mine bienveillante. Ce geste suffit à Cicéron pour qu'il se tende de nouveau, scrutant les réactions avec minutie, prêt à intervenir.

« Excuse moi, jolie jument, pour mes actes envers ton ami. Prend ceci en cadeau, même si c'est bien maigre en contrepartie de la peur que tu as dû avoir pour ton ami. », fit la jeune femme en tendant sa main à plat, le morceau orangée au beau milieu.

Ceci fait, Yepa se recula un peu, s'approchant doucement de Jacob, avec une certaine méfiance encore en dépit du fait qu'il semblait plutôt sincère. La métissée indienne passa une main dans sa chevelure noire afin de retirer sa chevelure sombre, s'accroupissant ensuite à un mètre du soldat. Cicéron fit quelques pas vers l'avant, les prunelles plissées, portant son regard sur Hel. Oh, la situation entre les deux équidés ne semblait pas des plus bonnes, certainement en grosse partie par la faute du pie trop borné pour tenter de comprendre son homologue.

« Si c'est un piège... », siffla Cicéron entre ses dents, tapant de nouveau du pied avec un agacement bien plus prononcé.

Yepa fronça ses sourcils, détournant de nouveau sa tête vers le pie, effectuant un léger geste de sa main pour lui faire comprendre qu'il pouvait se calmer. Pourquoi fallait-il donc que son ami Cicéron soit aussi tendu dés qu'ils étaient en présence d'un autre être ? Elle comprenait certes, un peu. Pourtant, l'espoir de finir par trouver un endroit, une maison, une aide faisait que la jeune femme était bien moins méfiante que sa monture.

« Il y a eu la guerre ici ? Je déteste la guerre... j'espère que tu n'auras jamais à connaître cela. », elle soupira, se laissant finalement tomber sur les fesses, observant le soldat.

Pourtant, le mot guerre pesait encore sur son cœur. Certes, l'attaque des brigands sur son ancienne tribu n'était pas une véritable guerre mais... une guerre, ce mot lui arrachait la langue, lui écorchait la bouche. L'attaque de sa famille devait être bien douce contrairement aux véritables guerres. Pourtant, elle se souvenait distinctement des flammes dévorant tout, des cris, de la surprise de l'attaque, de ceux qui tentaient de fuir et qui finissaient écrasés sous les sabots des chevaux. Un frisson glissa le long de son échine et la demoiselle portant une main à sa gorge, clignant des yeux comme pour s'échapper de sa torpeur, revenant sur terre.

« Sais-tu si... Il y a des indiens sur ces terres ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 225
Points d'Experience : 212
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Ven 12 Fév - 18:28

Jacob constata que ses paroles avaient eu un effet sur la jeune femme métisse qui se trouvait face à lui. Ses pommettes s'étaient colorées d'une jolie couleur rosé. Le cow-boy sourit gentiment à Ashe avant de frotter le museau de sa jument toujours posé sur son épaule gauche. L'étalon pie à ses côtés semblait tout aussi agacé que Hel, le garçon n'était pas assez bête pour s'approcher de lui pour l'instant. Il ne tenait pas à envenimer d'avantage la situation.

Hel surveillait le duo face à elle aussi froidement que Cicéron. Parfois leur regard s'accrochait et une joute silencieuse se déroulait entre eux. S'ils avaient eu des mitraillettes à la place des yeux cela aurait été un pur carnage. Puis l'humaine s'approcha d'elle une carotte dans la main. La jument plissa les yeux en l'observant s'avancer dangereusement vers son cavalier, était-ce un nouveau stratagème pour lui faire du mal? Elle hésitait à repousser froidement l'attention de Ashe à son égard, les deux filles n'étaient pas parti sur de bonnes bases.

« Excuse moi, jolie jument, pour mes actes envers ton ami. Prend ceci en cadeau, même si c'est bien maigre en contrepartie de la peur que tu as dû avoir pour ton ami. »

Le jeune homme regarda la demoiselle s'avancer une carotte à la main, il se demandait si Hel saurait se montrer ouverte, et non rancunière vis à vis de cette attention. Sa jument restait appuyée contre lui, refusant de bouger. Le garçon rigola devant la bêtise de sa camarade et effleura doucement sa joue du bout de ses doigts.

"Allez Hel, ne fais pas ta tête de mule, dit merci!"

Souffla-t-il en roulant doucement l'épaule sur laquelle la jument s'était posée.
Hel détourna la tête pour fixer le désert et souffla d'agacement pour bien faire comprendre à Jacob qu'elle s'opposait fermement à cette idée. Mais sous les caresses encourageantes de son maître et puisque l'humaine semblait sincère il était temps de faire la paix avec cette dernière. D'un pas hésitant elle s'approcha de Ashe et la fixa pendant un instant avant de cligner des yeux: faisons la paix pour cette fois mais si jamais tu poses de nouveau la main sur mon cavalier je te promets que les choses ne se passeront pas aussi bien, c'était le message muet qu'elle transmit à la métisse avant de croquer le présent si gentiment offert.

« Si c'est un piège... »

La jument bai releva les yeux en direction de son ennemi du jour et le lorgna froidement.

"Essaie un peu de faire du mal à Jacob et je te ferai la peau! Il n'est pas assez bête pour s'en prendre à un être humain sans raison."

Répondit-elle en grattant le sable de son sabot, agacée d'entendre Cicéron être aussi méfiant.

Le cow-boy observait la demoiselle prendre ses aises et s'avancer dans sa direction pour venir se poster près de lui. Il s'accroupit pour se mettre à sa hauteur et finit même par s'asseoir par terre dans le sable. Jacob était encore un peu fatiguée après sa longue matinée de travail.

« Il y a eu la guerre ici ? Je déteste la guerre... j'espère que tu n'auras jamais à connaître cela. »

Le garçon opina d'un mouvement de tête. Il n'avait pas connu la guerre, on la lui avait raconté. Les horreurs du champ de bataille. Les pertes subi par les deux camps. Les hommes se faisaient du mal pour quelles raisons déjà? Des broutilles.

"Ne t'inquiètes pas, j'espère que cette dernière aura calmé les béliqueux jusque'à la fin de leur existence. A mon avis ils ne sont pas prêts à retourner sur le champ de bataille avant un bon bout de temps. Et d'ici là peut-être auront-ils trouvé un accord…"

Il l'espérait tout du moins, Jacob était un garçon un peu fantaisiste, il rêvait d'un monde où la violence ne serait plus la réponse aux problèmes. Une terre pacifique où la parole remplacerait les coups. C'était donc parfaitement paradoxal qu'il ait rejoint les cow-boy.

« Sais-tu si... Il y a des indiens sur ces terres ? »

La question le surpris quelque peu, mais il n'en montra rien. Il opina d'un léger signe de tête.

"Oui, il y a des indiens sur ces terres. Ce sont eux qui se sont confrontés aux cow-boys pendant la guerre. Après, je ne sais pas où ils vivent, je n'ai qu'entendu mes camarades parler de leur camp. D'ailleurs ce dernier a peut-être bougé suite à l'affrontement…je ne peux pas vraiment t'en dire plus pour le moment."


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Mar 16 Fév - 20:15


Il y avait donc bel et bien des Indiens en ces immenses et magnifiques terres. Mais, où ? Ce soldat ne le savait pas et aller gentiment au Fort en construction pour demander où les indiens se trouvait, cela semblait une bien mauvaise idée. Yepa avait beau ne pas réussir à se détacher de sa nature trop naïve, elle n'était finalement pas assez bête pour agir ainsi. Cependant, la demoiselle tiqua au mot "affrontement". Donc une guerre entre cow-boys et indiens ? La brune s'imagina un instant le camp, ravagé, détruit, brûlé, saccagé. Pourquoi fallait-il donc que certains hommes soient donc aussi envieux ? Aussi ravagés par la jalousie ? Ces sentiments les poussant aux pires pulsions. Combien de fois la somme ornant la tête de la métissée avait poussé son entourage à la trahir pour tenter de rafler la mise ? Tout cela, c'était des choses que Yepa ne parvenait pas à saisir. Elle, son bonheur était complet avec une famille, Nathorod, une certaine tranquillité. Ses dernières années avaient suffisamment été tumultueuses, Yepa n'avait que l'envie de se reposer pour de bon, loin des soucis.

« Merci pour les informations, Jacob. Oh, dit moi, que peux-tu me raconter sur ces Terres ? »

Elle l'observait, intriguée, ses prunelles verdoyantes luisantes d'une certaine curiosité. Cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas pu parler à un homologue humain, son engouement devait provenir de là cependant, Cicéron n'appréciait clairement pas cela. Alors le pie s'ébroua doucement, grattant un peu le sol dur de son antérieur gauche, échappant un peu de poussière avant de toiser fugacement Jacob. Mais il préféra porter son regard sur Hel qui l'agaçait. La jument semblait aguerrie, certainement puissante et Cicéron avait beau avoir une musculature développée, il n'avait que rarement livré des conflits contre un autre équidé. Mais borné comme il était, aveugle comme il était, l'étalon n'hésiterait à aucun moment de se jeter dans une bataille... oh, c'était ridicule qu'il pense à cela à cet instant. Les deux humains étaient à présent détendus, discutaient mais la tension entre les équidés étaient incroyablement forte. Cicéron ne débloquait pas ses muscles, scrutant sans ciller la jument bai de ses prunelles piquetées d'or.

« Hmpf. Des cow-boys hein. Vous ne valez pas mieux que les bandits, de toute manière. », grogna Cicéron presque pour lui même mais finalement assez fort pour que la demoiselle l'entende.

Qu'il savait être de mauvaise langue, le pie. Pourtant, il savait tout aussi bien se montrer courtois, poli et de bonne compagnie. Par ailleurs, Cice n'avait rien de particulier envers les cow-boys, après tout, combien de fois sa mère lui avait répété de ne jamais faire de généralité ? Peut-être était-ce entré dans une oreille et sortit de l'autre. Non, il ne faisait que sa fichu tête de mule, agissant avec une mauvaise foi sans pareille, ne désirait pas écouter la petite voix lui soufflant que ce duo n'était certainement pas mauvais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 225
Points d'Experience : 212
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Jeu 18 Fév - 19:05

Jacob posa une main sur son menton afin de prendre une pause digne d'une grande réflexion. A vrai dire il réfléchissait intensivement à ce qu'il pouvait raconter à Ashe, des informations qui lui seraient utiles dans sa vie ici. Il pouvait bien lui parler de la région, même s'il ne la connaissait pas encore très bien. Le jeune brun avait bien quelques conseils, comme par exemple ne pas s'aventurer dans les montagnes en pleine tempête de neige à moins de vouloir geler sur place, cependant il devinait que Ashe était bien assez maligne pour ne pas partir comme lui à l'aventure sans réfléchir à la suite.

"Et bien le désert est le domaine des cow-boys, on patrouille souvent dans les environs. Tu pourras y trouver les mines ainsi que le chemin de fer en construction. C'est un endroit assez hostile, mais je suppose que tu as dû t'en rendre compte par toi même. Au nord tu trouveras des terres plus sauvages, on peut y croiser des hardes de chevaux sauvages. C'est très beau à visiter si tu n'y es pas encore aller. Là-bas il y a un lac magnifique où lorsque les temps sont doux, il est agréable de s'y rafraîchir."

Il lui adressa un sourire amical avant de tourner la tête. Jacob surveillait les parages pour s'assurer que l'un de ses camarades cow-boys ne venait pas les interrompre, il craignait que si jamais le cas se présentait Ashe croirait qu'il l'avait trahi. De plus la demoiselle métissait était susceptible de s'attirer les foudres de ceux qui avaient combattu les indiens et y avaient perdu des amis. Jacob ne s'arrêtait pas à la frontière des couleurs de peau, mais les autres … rien n'en était moins sûr. Personne. Soulagement.

"Sinon, on m'a dit que les terres indiennes se trouvaient à l'est, ce sont de vastes étendus paisibles d'après ce que j'ai compris. Enfin, du moment que tu ne t'aventures pas dans la montagne par mauvais temps, c'est un endroit tranquille."

Dit-il en laissant échapper un faible rire d'entre ses lèvres.
Son aventure s'était bien terminée malgré tout, l'essentiel de ce périple dangereux était que finalement il était toujours vivant. Il posa son regard azur sur la jeune femme à la peau mate. Jacob aimait la sincérité de ses yeux émeraudes.

Hel n'aimait pas le rapprochement qui s'opérait entre les deux jeunes gens, car l'idée de revoir Cicéron lui déplaisait grandement. Connaissant Jacob, il était capable de se lier d'amitié avec un ennemi, alors vu comme ça se passait déjà elle craignait le pire. Son soupir agacé couvrit un instant les paroles de son camarade équin. Mais bien vite le désagréable son de sa voix parvint à ses oreilles et elle le foudroya aussitôt du regard. Etre comparé aux bandits?! Il se prenait pour qui se pie crème? Sérieusement elle allait lui botter la croupe s'il continuait d'insulter son cavalier ainsi! Qu'il se moque d'elle était une chose, mais il osait insulter Jacob! Elle était outrée par la situation.

Agacée elle plaqua ses oreilles sur son encolure et s'avança rageusement vers l'étalon prête à en découdre.

"Tu as dit quoi espèce de mule?! Je vais te montrer de quoi sont capable les cow-boys!"

S'exclama-t-elle avec froideur.
Il l'avait cherché, il ne récoltait que ce qu'il avait semé. La jument bai se dressa sur ses postérieurs de façon à retomber lourdement sur son ennemi. Tu va voir de quel bois je me chauffe, criait les yeux verts de la jument.

A cet instant les yeux de Jacob quittèrent Ashe pour se poser sur les chevaux qui s'agitait. Hel était vraiment impardonnable quand il s'agissait de sympathiser avec les autres. Il se déplaça rapidement de façon à s'interposer entre les chevaux. La tête levée vers son cheval il l'incita à arrête tout de suite ces hostilités.

"Hel! On se calme immédiatement où je me fâche!"

Dit-il d'une voix claire mais pour l'instant relativement calme.
La jument souffla bruyamment pour témoigner de son mécontentement avant de retomber sur le côté pour éviter son maître qui s'empressa de ramasser sa bride pour lui passer sur la tête et l'entrainer un peu plus loin afin de l'attacher à un arbre rabougri qui survivait dans le désert. De cette façon il ne devrait plus y avoir de problème.

Hel était furieuse qu'on l'écarte ainsi alors que le responsable de tout ce ménage était paisiblement libre, il pouvait attaquer son cavalier à tout moment, sans qu'elle ne puisse intervenir. Ce n'était pas juste! Pourquoi Jacob ne voyait-il pas la menace que ce duo représentait? Boudeuse, elle leur tourna le dos pour ruminer de son côté. Inutile de se soucier d'eux puisque même Jacob ne voulait pas d'elle. A vrai dire, en plus d'être en colère, elle était à présent blessée dans son amour propre car son maître l'ignorait et la mettait de côté. Injuste.

Jacob revint se placer près de Ashe et lui adressa un sourire en signe d'excuse pour le comportement de sa monture. Elle n'était pas méchante, un peu caractérielle et très protectrice envers lui.

"Excuse Hel, disons qu'elle n'est pas toujours très à l'aise avec les étalons. Elle a été poulinière, ça ne lui a pas vraiment réussi … "

Expliqua-t-il sans rentrer dans les détails de l'histoire car même lui n'avait pas pu tout savoir de la jument qu'il avait acquérir quelques moins plus tôt au cours d'une foire aux chevaux.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Sam 25 Mar - 15:56


Assise en tailleur, mains sur les genoux et ses prunelles lumineuses plantées sur le jeune homme, Yepa écoutait avec une attention toute entière les paroles de Jacob. Bonne oreille, elle arborait un immense sourire, ignorant la mèche sombre retombant sur son front. Des terres sauvages avec un lac splendide ? Yepa en rêvait déjà, surtout que l'idée de prendre un bain reposant dans ledit lac était des plus alléchante. Ici il faisait bien trop chaud et les endroits aussi déserts ne lui avaient jamais vraiment plu, surtout pour le sentiment d'oppression que cela lui apportait. Oui, les grandes étendues à découvert l'oppressaient. Pour la simple et bonne raison que Yepa dans ce genre d'endroit, n'avait aucun endroit où se cacher et cette idée lui insufflait une peur qui ne la lâchait plus. Le sourire amical du jeune homme amplifia celui de la jeune femme. Et fit enrager Cicéron. Il ne pouvait pas en vouloir à sa chère amie alors il en voulait au monde entier.

Mais alors... Des terres indiennes vers l'est ? Les prunelles verdoyantes de la jeune demoiselle filèrent vers l'Est et son cœur sembla battre un peu plus vite. Yepa crevait d'envie de revoir des visages familiers, des visages certes qu'elle n'aurait jamais vu de sa vie mais... si familiers. Depuis qu'elle avait fuit sa tribu en feu, elle n'avait plus jamais vraiment vu d'indiens mais peut-être que cela changerait ici. Aux dernières paroles du jeune homme, la brune eut un sourire malicieux.

« Ça sent le vécu ! »

Mais alors qu'elle allait gentiment taquiner Jacob sur sa possible perdition en montagne, les chevaux s'agitèrent. La jolie jument baie se cabra de toute sa hauteur, les oreilles férocement couchées en arrière et le regard sombre. Cicéron poussa à son tour un hennissement puissant et frappa une fois le sol dur de l'un de ses sabots avant de se cabrer lui-aussi, les oreilles enfouies dans son épaisse crinière. Yepa se redressa bien vite, le cœur battant en voyant Jacob s'interposer entre les deux chevaux fous furieux. La métissée fit un pas vers sa monture, lui adressant un regard dur mais emplit d'une certaine douceur. Cicéron ronfla des naseaux et ses sabots claquèrent sur le sol rocheux. Yepa glissa son regard vers le soldat qui s'empressait d'attacher sa jument afin qu'elle se tienne tranquille et bien vite, la fuyarde s'en voulut. Elle n'était pas dupe et se doutait bien que son étalon n'était pas innocent dans ce soudain coup de sang. Mais elle n'avait rien pour l'attacher et Cicéron ne le supporterait pas.

« Et excuse Cicéron, il a du l'embêter, il n'est pas très amical avec les autres chevaux et encore moins avec les humains inconnus... Alors sa tension ne doit pas aider. »

Elle adressa un regard à son cheval avant de le dévier vers Hel, l'observant doucement. Poulinière. Yepa n'avait jamais apprécié cela, elle se souvenait lorsque, adolescente, elle avait travaillé dans un ranch gigantesque. Des poulinières il y en avait bon nombre mais Yepa n'avait jamais su s'habituer à voir le ventre de ces juments ainsi exploité. Yepa soupira légèrement.

« Pauvre Hel, elle n'a pas du avoir la vie facile. »

Cicéron détourna le regard de la jument, les sourcils froncés et l'air remonté. Il surveillait les alentours, les muscles toujours tendus, agacé.

« Eh bien... Je pense que nous n'allons pas nous attarder par-ici, le fait que le Fort soit si près ne me rassure guère et puis, je ne voudrais pas vous déranger davantage. »

Cicéron soupira de soulagement, enfin des paroles sensées !

« Peut-être que l'on pourra se revoir un jour. »

Cicéron manqua de s'étouffer dans sa salive puis un hennissement aiguë remonta du fond de sa gorge. Un soldat ? Avec cette fichue jument ? Que racontait son amie ? Il fallait à tout prix qu'il la raccompagne près de ces indiens, le soleil lui avait tapé sur la tête.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 225
Points d'Experience : 212
Date d'inscription : 22/12/2015
Joue également : Black Jack, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Sam 25 Mar - 19:33

Á la mention du camp indien, le cow-boy remarqua que l'expression de la jeune femme métisse avait changé. Il se demandait ce à quoi elle pensait tandis que son regard glissait sur l'horizon à la recherche de ses pairs. Avait-elle de la famille là-bas ? Des gens qu'elle connaissait ? Le garçon essaya de l'imaginer avec les parures culturelles indiennes mais se résolut bien vite à abandonner. Il ne voulait pas y penser. Cela lui faisait trop mal. De penser à la guerre, à la mort, et à tout le reste.

Jacob ne put retenir un rire lorsque Ashe le taquina au sujet de son aventure dans les montagnes. Oui c'était effectivement une expérience qu'il avait vécu il y avait relativement peu, et il garantissait que le résultat n'était pas terrible. Heureusement que son ange gardien avait veillé sur lui pour le sortir du blizzard car sinon il y serait passé. Que ne ferait-il pas sans sa belle baie ?

" On peut dire ça effectivement. J'ai dû passer chez le médecin pour qu'il soigne de belles engelures … donc ce n'est clairement pas une expérience que je recommande. "

Répondit-il, un sourire espiègle au visage.

La querelle des chevaux s'étaient rapidement apaisés après que les deux humains soient intervenus. Hel boudait dans son coin tandis qu'elle gardait un oeil attentif sur Jacob. Elle n'était toujours pas certaine sur le fait qu'elle puisse faire confiance à Ashe. Par contre, elle avait la certitude que Cicéron était un mauvais bougre, alors elle ne cessait de lui jeter des coups d'oeil à la volée pour s'assurer qu'il ne faisait rien. Au moindre geste agressif envers son cavalier, Hel n'hésiterait pas à rompre son attache pour se jeter dans une bataille sanglante. Elle lorgnait l'étalon d'un regard mauvais.

" Je ne pense pas. Tout ce que je sais, c'est qu'elle est mieux ici avec moi que là où elle était. Il parait qu'elle a causé par mal de grabuge. Un étalon a pris assez cher en voulant se frotter à elle d'un peu trop près … Heureusement pour elle, c'est le passé maintenant. "

Le cow-boy tourna la tête en direction de la grande baie. Il pouvait lire à quel point elle était blessée d'avoir ainsi était mise à l'écart. Jacob s'en voulait un petit peu, cependant c'était la meilleure solution pour éviter que les deux chevaux ne s'entretuent tandis que lui et la cavalière de Cicéron discutaient ensemble. Il leva les yeux vers le ciel et aperçut un rapace sillonner au dessus de leur tête. La liberté ! Il sourit avant de croiser de nouveau les yeux de Ashe.

" Je serai ravis de recroiser votre chemin à tous les deux. Bon voyage sur ces terres ! J'espère que vous trouverez ce que vous chercher. "

Il soupira avant de faire rouler ses épaules sous sa chemise. Il était aussi temps pour lui et Hel de reprendre le travail. Le colonel allait attendre son rapport de patrouille, enfin bon, il n'y avait rien à dire sur ce qui était arrivé aujourd'hui. Rien à signaler, non ? Le jeune homme adressa un sourire à la demoiselle avant de se diriger vers Hel pour venir lui flatter l'encolure bien que la jument dévia la tête pour afficher son mécontentement.


Blabla Hel : #ff6600



Merci Night' (c) Nightmare & Dreamworks

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cicéron
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 68
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 13/01/2016
Joue également : Zéro, Shabet, Toxic.

MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   Dim 26 Mar - 0:07


« Prenez soin de vous deux. »

Yepa rendit le sourire au soldat avant de se détourner vers Cicéron, flattant doucement son encolure avant de se remettre en marche. Elle bondit sur un rocher agilement afin de profiter de la hauteur, sautant sur le dos musclé du pie qui prit au même moment un trot tranquille, sans adresser un autre regard à Hel ou son cavalier. Contrairement à la métisse qui, curieuse, tourna sa tête vers le duo, un fin sourire aux lippes. La jolie baie semblait encore vexée d'avoir été ligotée de la sorte et son attitude arracha un léger rire à la fugitive. Elle tourna finalement la tête, enfouissant ses mains dans la crinière de Cicéron qui, sentant une légère pression sur ses flancs, prit le galop.

Ils se dirigeaient vers les terres indiennes, caressant l'espoir de voir ces visages, de trouver une nouvelle famille, un point d'appuis. Un nouveau pilier. Le sourire aux lèvres, détendue, Yepa se coucha un peu sur Cicéron qui émit un léger hennissement, accélérant encore son allure, désireux de filer loin de cet endroit désertique et de ces hommes avides.

[RP terminé, à archiver ! Merci !]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A archiver] une première rencontre sur ces nouvelles terres « pv Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des nouvelles de Fuveau !
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-