RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce sont les aléas de la vie .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oracle
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 350
Points d'Experience : 7
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Ce sont les aléas de la vie .   Mar 24 Nov - 23:31

« PV: Harry »

Ce sont les aléas de la vie



Me voila de retour au camps après des heures passés auprès d'un étalon a la robe tachetée. Ce dernier avait pour ambition de me montrer chaque lieux qu'il avait découvert durant son ancienne vie en solitaire. Il m'a fait voir de magnifiques endroit, regorgeant de choses plus intéressantes les une que les autres. La-bas, chaque fois que je fermais les yeux j'avais l'impression d'entendre le brouhaha des centaines de sabots des chevaux sauvages heurtant le sol dans le grondement si caractéristique de notre espèce.

Maintenant que je suis revenue, je dois chercher après mon cavalier pour ma séance de pansage quotidienne.

Je zig-zag entre les tipis colorés, récemment reconstruits.
Au passage, je croise certains chevaux que j'ai déjà rencontrés. Je les saluts d'un signe de la tête et poursuit mon petit bonhomme de chemin.
Soudain, quelque chose m'interpelle. Je n'avais encore entendu aucun humain prononcer le nom de "Harry" aujourd'hui. D'habitude, on les entendais râler après lui. Le pauvre, il a du mal a canaliser son énergie je crois.

A force de suivre mon chemin, je me retrouve de l'autre côté de camps sans avoir retrouver la moindre ombre de traces de mon cavalier.
Il a peut-être été appelé pour une tâche ailleurs ?

Décidée à me faire un petit casse-croûte après cette longue marche, je décide de me rendre jusqu'aux pommiers se situant sur les terres libres, juste à la frontière de la notre.

Alors que je m'apprête a me mettre une pomme sous la dent, je remarque au pied de l'arbre cette masse sombre que je reconnais immédiatement. Quoi que... Le calme dont fait preuve cette chose me fait douter.

En approchant, je suis surprise et mes doutes disparaissent.
Ce pauvre Harry n'avait pas l'air dans son assiette.
Pour tenter de lui redonner le moral, je me cabre et décroche une pomme pour lui avant de dire en souriant:

"Et bien, tu n'as pas l'air dans ton assiette mon pauvre Harry."



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Oracle parle en #743905 Oeil de Hibou parle en #d59e09
Merci mon petit Harry-bo ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ce sont les aléas de la vie .   Mer 25 Nov - 0:48



La Fin d'un Héro


Depuis un petit moment tu voyais que plus rien n'allait. Les petits coups d’œil bienveillant se faisaient de plus en plus rare. Dans ses yeux ont voyait bien que le lion était venu au bout de sa bataille. Depuis quelques jours, ça faisait trois ans que tu étais venu au monde, trois ans tu venais de prendre de l'âge mais lui aussi... Au camps on entendait plus parler de Harry le turbulent, on ne le voyait plus depuis quelques jours, les cris et les coups de gueule sur toi avait cessé. Tu avais cessé d'être même présent dans le camps. Toutes ses paroles résonnaient dans ton esprit, ses images revenaient sans cesse et tu n'arrivais pas à les ignorer.

Le jour de ton anniversaire un bruit sourd avait retentis. Un dernier souffle, un dernier regard, le dernier jour de ton enfance surement. Peu de chevaux savaient qui était tes parents, tu l'avais toujours plus ou moins caché, les gens jugés trop vite, tu n'aurais pas été bien vu mais, a présent tu avais envie de crier haut et fort qui était ton père. Tu ne le cacherais plus même si tu savais ce qu'il avait fait contre les tiens aujourd'hui tu étais fier de lui. Fier d'un cheval qui fut un jour un héro et qui n'avait jamais cessé de vivre. Jusqu'au dernier souffle il fut courageux et tu avais peur de ne pas être à la hauteur. A sa hauteur.

Plongé dans tes pensés fixant l'herbe qui soutenaient des petites gouttes de la fine pluie qu'il y avait pu avoir tu restais ainsi perdu. Par moment de forte respiration venait réveiller se silence de mort. Puis tes oreilles se mirent à tourner vers un bruit mais, tu n'y prêtais guéer attention. Puis une voix familière et une petite bouille de jument pomme entre ses belles dents. Levant les yeux tu la fixa quelques secondes avant de soupirer. Tu n'avais pas les mots, ta gorge était sèche, tes pensés étaient brouillés, tes poumons a vide d'oxygène et bien trop faible pour se fatiguer à sortir quelques paroles.

Elle n'était peut-être pas au courant, elle ne savait surement pas. Tu étais surement le seul cheval du camps à te préoccuper de se qu'il s'était passé. Trois jours, depuis trois jours et pourtant tous le monde ignorer. Es-ce que c'était ça la vie ? Un jour tu t'envoles et puis après tu t'effaces et on ne parle plus de toi. Relevant la tête sourcils fronçaient, tu finis par cracher quelques mots.

"Qu'es que tu fous là toi ?!"

▬ Harry B.


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Oracle
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 350
Points d'Experience : 7
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ce sont les aléas de la vie .   Mer 25 Nov - 1:26

« PV: Harry »

Ce sont les aléas de la vie



Avant de répondre au jeune étalon, je m'étire et prend le temps de m'allonger dans l'herbe fraîche, arrosée et hydratée par les pluie automnales de plus en plus fréquentes a cette période de l'année.

La meilleure d'ailleurs pour les pommes qui sont gorgées de sucre, bientôt fermentées. Elles sont malheureusement de moins en moins nombreuses aussi, quand aux feuilles, elles sont déjà presque toutes répandues sur le sol comme un tapis de feu.

Je tourne la tête vers l'étalon et sourie gentiment à ce dernier qui avait l'air assez triste.

"Disons que je trouvais le camps un peu ennuyant sans toi. Les humains sont trop calmes et en même temps, toi aussi mon jeune ami. Je venais prendre de tes nouvelles voila tout."


Je ris doucement et poursuit tout en regardant l'horizon tant bien que mal malgré les petites rafales de vents qui soufflaient par moment et qui donnait une allure monstrueuse a mes crins touffus et bicolores.

"Tu sembles te faire si discret ces derniers temps. Je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, loin de la, mais est-ce que quelque chose te tracasse ? Toi qui es une vraie boule de d'énergie habituellement."


Perchés comme nous somme en haut de cette colline verdoyante, nous avions une vue imprenable sur différents paysages tous aussi époustouflants les uns que les autres. En bah, sur notre gauche, on voyait les tipis et la fumée du grand feu de camp. Devant, les montagnes se dressaient et flirtaient avec les nuages tandis que sur notre droite, les arbre et les pommiers dénudé dansent dans le vent.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Oracle parle en #743905 Oeil de Hibou parle en #d59e09
Merci mon petit Harry-bo ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ce sont les aléas de la vie .   Dim 27 Déc - 0:35



La Fin d'un Héro


Tu écoutais d'une oreille distraite ce que te racontait Oracle. Tu n'avais franchement pas la tête à parler avec elle et encore moins à lui dire pourquoi tu n'allais pas bien. En peu de temps tu avais découvert bien des choses. Tu avais gagné un demi frère et en même temps perdu un père. Tu étais devenu un étalon et bientôt les humains allaient s'occuper de toi pour que tu serves à la guerre. Les indiens connaissaient depuis longtemps ton géniteur alors pour toi le chemin était tout tracé. Tu serra un cheval de front, celui qui sera en première ligne, qui ne reculera sous aucun prétexte et qui n'aura pas peur de la mort. C'était bien beau de te dire ça depuis la naissance. Toi, tu voulais juste être un cheval qui se croit petit.

Tournant la tête vers Oracle après avoir pris une bonne bulle d'oxygène, tu soupira lentement essayant de mentir de ton mieux.
"Ooh c'est juste les humains... J'ai eu trois ans donc ils vont pas tarder à me foutre au boulot et je sais pas dans quel grade ils vont me fourrer j'avoue que j'angoisse un peu..." C'était assez crédible comme mensonge. Quoi que tu passais vraiment pour une chochotte ou bien un gros bébé de poulain.

Fatigué de tous tu finis par te laisser tomber dans l'herbe oubliant légèrement ton poids qui augmenter de jour en jour. Tu serra des dents après le choc du sol mais ne montra aucune expression du visage. Ronflant des naseaux tu attendais que Oracle parte pour pouvoir continuer de te perdre dans ta tête et tes souvenirs. Tu la fixa avec insistance attendant une réaction.
▬ Harry.


© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 990
Points d'Experience : 118
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ce sont les aléas de la vie .   Mer 10 Aoû - 12:20

Placé dans les abandonnés.





Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ce sont les aléas de la vie .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Cours n°1: Les moldus sont primitifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-