RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Paradise lost w/Black Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Paradise lost w/Black Jack   Dim 15 Nov - 2:18

I'm really not a mad man the voices keep asking.
So watch my chest heave
As this last breath leaves me
I am trying to be
What you're dying to see.

Les sabots gris et larges de l'imposante créature claquaient sur le sol rocheux, résonnant entre les parois rocheuses, faisant vibrer l'air et ce sol dépourvu de toute végétation. Une légère brume enrobait langoureusement l'endroit, se glissant entre les roches, recouvrant les sommets rocheux de chaque côté de ce chemin droit et désertique. Une silhouette haute et imposante se découpa dans cette fine brume, avançant d'un pas lent et maîtrisé, son corps blanc faisant terriblement penser à une vision fantomatique. Ce n'était pourtant qu'une jument aux allures inquiétantes, ses prunelles glacées scrutant les environs avec minutie, sa longue crinière retombant sur ses épaules musclées, ton toupet crème sur son front large. Toxic était droite, avançant dans un grand calme, impérieuse et dégageant encore cet aura peu rassurant, glaçant, effroyable. Était-elle seule ici ? La jument aux allures d'étalon n'avait encore vu personne, poursuivant simplement son chemin à la recherche d'une probable sortie. Son corps lacéré par endroit d'effroyables cicatrices rosées était dépourvu d'harnachement puisqu'elle avait réussit à échapper aux hommes de Vlaëd pendant que ce-dernier préférait se prendre la tête à diverses choses. Des plans. Des idées. Bientôt, il voulait se rendre en ville afin d'armer plus efficacement ses hommes, de meilleurs harnachements, de la nourriture pour les équidés, pour eux. Ce qui lui serait utile d'acheter à l'aide de cette pépite qu'il avait eu du chef des indiens.

Un cri résonna alors dans l'air, l'écho dura quelques instants et Toxic reconnu sans problème le cri d'un aigle. L'Ange Blanc redressa sa tête afin de scruter le ciel sombre, des nuages sombres s'amoncelaient, signe de mauvais temps. Rien qui ne pouvait arranger l'atmosphère pesant et peu accueillant de cet endroit fait de roches sombres aux pics impressionnants, d'ossements visibles à certains endroits. L'étrange équidé aux yeux de glace avait préalablement vu un puma terriblement maigre, ses os étaient visibles et le carnivore faisait pitié à voir. Certainement n'en avait-il plus pour longtemps. La monture de chef n'avait même pas éprouvé une once de terreur. Elle n'en éprouvait plus. Plus rien. Avait-elle déjà eu peur ? Elle ne s'en souvenait plus. Toxic soupira doucement, poursuivant son errance à l'aveuglette, ne ressentant rien, ni fatigue ni agacement, ni peur d'être perdue ni autre sentiments. C'était le vide total dans son esprit, à l'image de ce lieu désolant.

Pourtant, une apparition. Toxic s'arrêta soudainement, ses prunelles scrutant cet être à la robe sombre mais aux crins penchant vers le brun, tout comme ses jambes dont l'une arborait une petite balzane blanche. La mystérieuse et imposante jument abaissa légèrement ses oreilles dans sa crinière crème, avançant comme si elle allait à la rencontre de cet être. Un jeune étalon visiblement parfaitement seul. Une cible de choix, une victime facile. Cela l'aurait été à l'époque. A présent, il n'y avait plus rien. Plus aucune animosité qui lui donnait envie de bondir à la gorge de cet être. Il y avait pourtant une colère sourde, une haine sans pareille qui hurlait au fond de son être, se débattant pour sortir et flamboyer de nouveau. Toxic restait pourtant glaciale, droite et assurée, le souffle apaisé, passant aux côtés du jeune équidé sans lui accorder une véritable attention. Pourtant, elle s'arrêta. Ses oreilles se redressèrent et alors qu'elle redressait un peu sa tête, le dos tourné à l'inconnu, sa voix s'éleva. Une voix grave et suave, agréable, pas réellement féminine mais étrangement attirante.

« Il y a un puma plus loin. Il se ferait un régale de ton être. Tu ferais mieux de faire demi-tour. »

Ce puma n'avait pas osé attaquer Toxic purement et simplement parce qu'elle faisait penser à un étalon dans la force de l'âge, puissant et musclé, à un chef de harde assuré. Risquer son espoir de vie face à un équidé pareil ? Peu alléchant. Mais ce jeune étalon aux prunelles marines était plus petit, tout de même robuste. Cependant, une cible plus accessible. Mais, pourquoi le Démon Blanc disait donc cela ? Un élan de bienveillance ? Une envie de faire ce chemin accompagné ? Qui le savait ? Personne. Même pas elle. Toxic ne savait rien d'elle, elle ne se comprenait pas, ne comprenait pas cette âme torturée et se déchirant la voix à force d'hurler, demandant de l'aide qu'elle ne recevrait peut-être jamais. Elle en avait pourtant un peu reçu, un jour. Lointain ou proche, Toxic ne se souvenait pas. Elle ne se souvenait que du visage et de la voix de cet étalon. Il lui fallait une compagnie constante pour réellement s'apaiser. Sinon, son errance la reconduisait sans cesse sur ce chemin bercé de ténèbres qu'elle suivait depuis des années sans en voir le bout.

« Fait comme tu le désir. »

Elle en avait terminé, reprenant son errance, une brise venant de nul part agitant ses crins crèmes alors que ses sabots recommençaient à frapper le sol rocheux.

© 2981 12289 0



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Dim 15 Nov - 22:00

Le voilà qui était parti loin, très loin, aussi loin que ses jambes musclés avaient pu le porter. Black Jack avait eu envie de courir de toute ses forces jusqu'au bout de la vallée, jusqu'au bout de la forêt, jusqu'au bout du monde qu'il connaissait. Il avait simplement eu envie de s'évader loin de tout. L'étalon avait besoin de se sentir libre. Cette course folle l'avait conduit encore une fois en terrain inconnu et il cheminait en cette terre hostile sans avoir la moindre idée d'où il posait les sabots. Curieux, il poursuivait tout de même sa route à travers cette piste sinueuse qui ne le menait nul part. Il était fatigué de ne pas avancer dans sa quête. Serait-il un jour à la hauteur du lourd héritage qu'il portait? Seul le temps pourrait répondre à cette question, si seulement il avait du temps …

Ses oreilles se dressèrent sur son crâne lorsqu'un cri perçant traversa l'air. L'étalon venait d'entendre l'appel d'un aigle solitaire qui devait voler bien loin de lui dans le ciel nuages sombres parsemaient l'étendue grisonnante qui s'assombrissait à vue d'oeil. La pluie allait encore être de la partie. Le jeune mâle ne s'en plaindrait pas, il voulait sentir les gouttelettes froides ruisseler sur sa robe, traverser son poil pour venir au contact de sa peau et lui rappeler qu'il n'était qu'un être petit et insignifiant face à la grande nature.

Black Jack marqua un arrêt. La solitude le rendait dépressif, enfin pas exactement. Seul Black Jack réfléchissait au passé. Il revenait sur ce qu'il avait dit, la façon dont il s'était conduit, il se remettait en question, se demandait pourquoi il n'avait agi autrement, dit autre chose: il se torturait. Aussi lorsqu'une silhouette fantomatique apparut devant lui, l'étalon ne bougea pas; si la mort était venue le chercher … si Damoclès revenait d'entre les morts pour lui parler …

Non, non! Damoclès n'était plus de ce monde, il n'existait plus que dans sa tête dans cette réalité physique. Black Jack plissa les yeux pour découvrir qu'il s'agissait d'un cheval blanc dont le corps avait été marqué par des cicatrices à divers endroit. Il eut d'abord l'impression qu'il s'agissait d'un étalon puis lorsque ce dernier s'approcha d'un peu plus près il se rendit compte de sa maîtrise et fut soulagé de ne pas l'avoir interpelé plus tôt.

« Il y a un puma plus loin. Il se ferait un régale de ton être. Tu ferais mieux de faire demi-tour. »

L'étalon coucha les oreilles à l'annonce du mot puma. Il en avait croisé un il n'y avait pas si longtemps et la cicatrice le long de son chanfrein témoignait de la violence du combat. Black Jack n'avait pas spécialement envie de retenter l'expérience de si tôt même si à présent il saurait comment réagir face à un tel adversaire.

« Fait comme tu le désir. »

L'autre équidé s'éloignait de nouveau sans plus lui jeter un regard, ses sabots tapaient régulièrement contre la roche comme si on sonnait le glas dans un village. La jument crème avait-elle un but précis ou bien errait-elle comme lui dans les méandre d'un passé douloureux? Black Jack ne fouinerait pas plus loin que le bout de son museau, il ne tenait pas à faire du mal inutilement, toutefois il ne pouvait laisser repartir son compatriote sans le remercier. Aussi trottina-t-il dans sa direction pour venir marcher ensuite à ses côtés.

"Merci de m'avoir prévenu. J'avoue que je ne tiens pas à tomber sur un félin qui a les crocs. Je suis Black Jack, et qui devrais-je donc remercier?"

Demanda-t-il avec reconnaissance.


Spoiler:
 



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Lun 16 Nov - 13:25

I'm really not a mad man the voices keep asking.
To sing when you hurt.
And to sing when you cry.
To sing when you live.
And to sing when you die.

Pourquoi avait-il fallu qu'il la suive ? Cela avait été un risque à prendre de lui adresser la parole, peut-être voulait-il simplement remercier. C'était même une très grande probabilité. Mais, elle ne voulait pas. Ou si. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas de compagnie, du moins, en dehors de celle que la grande jument pouvait avoir au repaire des Voleurs. Pas la meilleure compagnie que l'on souhaite, des chevaux plus obscurs les uns que les autres, même Hypérion qui souriait et riait à longueur de journée avait un peu l'air dérangé. Dérangé d'être si heureux dans un endroit pareil. Par un temps pareil. Toxic ne comprenait plus rien à ce bonheur qui lui avait filé entre les sabots depuis de longues années. Au final, beaucoup disaient que la jument crème aux multiples cicatrices était morte depuis longtemps. Les cicatrices présentent sur son corps était minables contrairement à celles présentes en son âme. La créature crème fit légèrement glisser ses prunelles azurées sur Black Jack qui venait de parler, se présentant, le tout avec une grande reconnaissance qui manqua de serrer le cœur de Toxic. La bête blanche déglutit légèrement, les oreilles basses, reportant son regard sur l'horizon, écoutant un bref instant les claquements de sabots qui s'étaient réunis. Il n'y avait plus que ces bruits-là. Et peut-être leurs respirations. Ou seulement celle du jeune étalon. Elle ne se souvenait plus si elle respirait, puisqu'elle était censée être morte.

« Comme tu veux. Tu as du choix, au fil de ma vie, chacun à rajouté sa petite fantaisie. »

Le Monstre, l'Ange, la Bête, Démon, Créature des Enfers et elle en passait. Plus sobrement, les hommes des Voleurs l'appelaient Azraël, avant, c'était simplement Toxic. Et puis, il y avait il y a encore bien plus longtemps. Lorsqu'elle était comme les autres, comme ce jeune étalon, comme les jeunes chevaux parcourant le Cimarron avec le souffle de l'aventure, en harde, ou simplement pour accomplir une mission autre. Comme ces jeunes heureux et épanouis, un chemin tracé dans la lumière, un chemin sublime. Le sien avait vu ses arbres perdre leurs feuilles peu à peu, la terre devenir de la vase, elle s'étaie enfoncée dans un marécage avant qu'il n'y ai plus rien. Plus rien qu'un épais nuage de noirceur. Toxic redressa légèrement sa tête, se rendant compte qu'elle était de nouveau tombée dans les méandres putrides de ses pensées. Serrant ses dents, ses mâchoires, elle soupira.

« Et si tu ne trouves rien, simplement Toxic. »

Allait-il continuer sa route à ses côtés ? Peut-être que la grande jument perdue en avait l'envie. Secrètement l'envie. Mais, elle avait l'impression de ne pas vouloir. Ses envies étaient sans cesse en conflit, combattant avec hargne et la tourmentant davantage. La jument reposa ses mirettes sur Black Jack, l'observant avec un calme glacial, tout à fait contrastant avec ce qui grondait en elle comme le pire et le plus puissant des torrents.

HRP:
 
© 2981 12289 0



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Lun 16 Nov - 22:51


Black Jack ne l'aurait jamais suivi si la jument crème ne lui avait pas adressé la parole. A vrai dire il était prêt à affronter les fantômes du passé et se confronter au souvenir douloureux d'un camarade fidèle tomber sous les coups du destin cruel. Mais la présence de la jument musculeuse aux allures d'étalon invincible l'avait ramené parmi les vivants. Black Jack s'était de nouveau raccroché à la vie et il n'était pas prêt à lâcher ce fil invisible qui le forçait à avancer sur la route qui était tracée pour lui. Alors il avançait, reconnaissant, aux côtés de cette jument crème qui lui avait permis de retrouver dans ce monde égaré le chemin des vivants. Il la remerciait pour beaucoup plus qu'un simple avertissement contre un dangereux prédateurs, Toxic l'avait protégé de lui-même, et ce n'était pas une chose aisée.

« Comme tu veux. Tu as du choix, au fil de ma vie, chacun à rajouté sa petite fantaisie. »

Il préféra garder le silence, ayant l'impression que la jument jouait sur l'ironie acerbe, comme si le monde l'avait accablé de temps de surnom désagréable qu'on ne pouvait l'imaginer. Black Jack avait l'impression qu'il aurait dû craindre cette puissante jument, cependant il ne pouvait que ressentir de l'admiration et de la reconnaissance pour cette battante qui l'avait ramené sur le droit chemin.

« Et si tu ne trouves rien, simplement Toxic. »

Elle avait donc un nom. Black Jack n'allait pas lui attacher un surnom de plus, et puis avec son imagination cela se serait résumé à: la jument crème, la jument du Brouillard, Chioné , … enfin rien de bien convenable.

"Toxic, simplement Toxic dans ce cas. Je préfère ne pas te coller une étiquette, je ne te connais même pas, ce serait irrespectueux de ma part."

Puis il se tut de nouveau. Il y avait comme quelque chose de sacré dans le silence qui les enveloppait, et Black Jack savait qu'il ne fallait pas le combler par des paroles veines. Ils se disaient ce qu'il y avait à dire, rien de plus, rien de moins: l'essentiel, et cela leur convenait.


Spoiler:
 



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Mar 5 Jan - 18:37

I'm really not a mad man the voices keep asking.
To sing when you hurt.
And to sing when you cry.
To sing when you live.
And to sing when you die.

Un sourire intérieur.
Ce jeune étalon semblait pour le moment bien calme, respectueux, agréable de compagnie même. L'imposante jument l'observa un instant du coin de l’œil, doucereusement surprise de part ses paroles, rares étaient ceux résonnant comme ce jeune là. Chez les indiens, elle avait été un monstre. Chez les cow-boys, une bête de foire. Chez les sauvages, cette créature démentielle dont on conte les rumeurs pour effrayer les petits poulains non-désireux d'être sages. Chez les voleurs, une leader instable et pourtant, comme les autres. C'était presque sa place, parmi eux. Des êtres violents, mauvais, agressifs, tantôt arrogants, parfois dérangés, désespérés, d'autres narguaient l'espoir, persuadés que jamais ils ne sortiraient de là. Certains étaient des bêtes monstrueuses, travaillant formidablement de pairs avec leurs cavaliers. Comme elle. L'Ange Déchu et ce mesquin de Vlaëd qu'elle écoutait avec soin, se laissant parfois faire, tapant parfois au gré de ses envies, ses humeurs. Un peu comme les autres. Un groupe de reclus, de peu-aimés, de parias. Si les chevaux de cow-boys et d'indiens avaient encore des chances avec les chevaux sauvages, pas les chevaux des Voleurs. Parce que les autres ne comprenaient pas, ils ne voulaient pas comprendre, préférant cracher au visage de ces équidés du Diable dont elle était la Maîtresse.

Le silence. Le bruit de leurs sabots frappaient le sol rocheux en cadence, presque de façon macabre alors qu'ils ne se disaient rien. Peut-être aurait-on pu penser à deux vieux compagnons de route traçant tranquillement leur route, n'ayant pas besoin de parler pour se comprendre. Habitués l'un à l'autre, habitués à se mouvoir dans ce silence aucunement pesant. C'était presque le cas sauf que Toxic ne le connaissait pas et inversement, ce n'était pas l'envie qui manquait, peut-être apprécierait-elle ce Black Jack et ses bonnes manières. Tant qu'il ne la connaissait pas, il n'aurait pas peur. Tout simplement. Tout comme au final, cet étalon salvateur qu'elle avait rencontré, ne savait pas d'où elle venait. Ce qu'elle était. A cet instant, Toxic était persuadée que lui aussi préférerait partir.

« Tu t'es perdu ? »

Murmura doucement la jument, d'une voix tranchant grandement avec son apparence musculeuse et haute, cette aura peu chaleureuse. Sa voix avait été un doux murmure, aucunement rauque, ni rien de tout cela. Par ailleurs, cette question ne prouvait en rien qu'elle portait de l'intérêt à Black Jack mais... au fond c'était peut-être le cas. Intriguée ? Un peu. Un cheval se promenant ici seul, c'était étrange, elle-même n'était pas ici par pure envie.

HRP:
 
© 2981 12289 0



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Mar 5 Jan - 21:31

L'étalon sombre contrastait grandement avec l'imposante jument crème. Ils évoluaient silencieusement dans le monde étrange de la vallée maudite. Le bruit de leur pas résonnaient dans le silence, et l'un comme l'autre marchait sans parler. Un respect muet. Pas besoin de mots entre eux. On aurait en effet pu croire qu'ils étaient des amis de longue date, mais en vérité ils venaient tout juste de se rencontrer au détour de ce sentier de montagne. Black Jack avait du respect pour cette jument qui dans un premier temps avait épargné sa vie en l'avertissant de la présence du puma, et en plus de cela elle arborait une démarche fière et déterminée imperturbable, elle l'avait ramené sur le droit chemin sans le vouloir. Face à elle il se sentait petit. Cela ne l'empêcherait pas de cheminer à ses côtés pour autant.

« Tu t'es perdu ? »

La voix douce de Toxic sembla comme une caresse venu s'apposer contre son encolure pour courir lentement jusqu'à son épaule. L'étalon ne se sentait pas troublé par le décalage entre l'apparence de la jument et sa voix. Il connaissait d'autre équidé qui arborait un visage d'ange mais n'était guère que de vils truands sous le couvert d'un déguisement. Les humains étaient pareils. Il ne fallait jamais se fier aux apparences dans ce bas monde.

La question par contre dérouta Black Jack qui venait de réaliser plusieurs choses. Silencieux il réfléchit, ses lèvres se pinçant d'une drôle de façon. Il voulait formuler une réponse mais ne savait pas comment commencer.

"Comment dire…Disons que j'étais perdu quelque part de très loin, mais tu m'as sauvé. Et en même temps en me retrouvant, je me suis perdu…j'avoue que je n'ai aucune idée de comment je me suis retrouvé ici."

Expliqua-t-il en observant les alentours.
Black Jack se souvenait seulement de sa folle envie de courir qui l'avait porté loin des terres qu'il connaissait, loin des chevaux qu'il avait rencontré. Il était loin de tout et le sentiment de liberté avait émergé soudainement, le rendant euphorique. Mais le voilà qui se retrouvait dans ce lieu étrange qu'il ne connaissait pas. Et sans l'euphorie la situation lui semblait beaucoup moins agréable soudainement. Il était heureux de trouver un peu de compagnie par la présence de Toxic, qui malgré les apparences lui paraissait être une jument amicale.

"Et toi, que fais-tu ici dans cet endroit? Tu m'as l'air de mieux connaître ce lieu que moi."

Demanda-t-il sans penser que c'était peut-être personnel.
HRP:
 



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Jeu 7 Jan - 22:35

I'm really not a mad man the voices keep asking.
To sing when you hurt.
And to sing when you cry.
To sing when you live.
And to sing when you die.

La grande jument immaculée observa avec une légère attention Black Jack qui semblait en réflexion intense, les lèvres pincées lui faisant arborer un drôle d'air. Une mine aussi amusante qu'enfantine. Toxic eut un léger sourire, ce jeune étalon lui fit un fugace instant penser à ses deux jumeaux qu'elle avait eu. Où étaient-ils ? La jument crème n'en savait rien, après les avoir minutieusement aimés, élevés, ils avaient disparus des Terres, tous les deux. Partis vers d'autres contrées ? Celle qui fut une mère en avait été terriblement attristée. Tout ceux qu'elle avait avant connu, apprécié avaient disparus. Ses enfants, celui qu'elle avait considéré comme un frère. Si tous n'avait jamais pensé qu'un jour Toxic s'apaiserait un minimum, la venu de ses enfants les mua dans le silence; la jument avait développé un instinct maternelle absolument aberrant, démontrant au même moment qu'elle était capable d'éprouver autre chose que la fureur sourde qui courait dans ses veines et lui avait toutes ces longues années, dévorée l'esprit.

Sortant de ses propres pensées, la Chef de Voleurs glissa ses prunelles d'un bleu extrêmement clair vers l'horizon, pivotant ses oreilles afin de percevoir mieux Black Jack. Un doux sentiment s'éprit d'elle lorsqu'il prononça le mot "sauvé". Elle ? Sauver quelqu'un ? L'aurait-elle arraché à de sombres pensées ? La colossale jument savait bien qu'elle n'était pas la seule à se torturer, ressasser ses actes, son passé, ne parvenant aucunement à s'en défaire pour de bon afin d'avancer. Ce jeune étalon avait-il été plus tôt dans ce même cas ? Toxic releva un peu son encolure afin d'observer le ciel empli de nuages sombres, ne laissant presque pas passer de rayons de soleil. Le temps était mauvais. L'endroit même n'inspirait pas confiance. La jument croisée Lipizzan n'avait jamais réellement eut peur cependant, cette endroit commençait sérieusement à lui insinuer un sentiment de nervosité.

« Hm. Je ne suis que rarement venue dans cet endroit, à vrai dire, la première fois que je suis venue ici, ce fut avec mon cavalier. Cette-fois, mes sabots m'ont conduit là alors que j'avais décidé de m'éloigner des hommes qui me retenaient. »

Toxic scruta les alentours, les oreilles légèrement abaissées, plissant ses mirettes. Un nouveau début de brume apparaissaient doucement, une doucereuse épaisseur blanchâtre qui semblait glisser langoureusement dans leur direction, s'enroulant autour de leurs jambes, de leurs corps. Pour s'ajouter à cela, quelques premières gouttes glacées tombèrent du ciel nuageux, de plus en plus vite, de plus en plus fort. La jument soupira doucement, ronflant des naseaux, observant un peu mieux les environs. N'y avait-il pas un renfoncement dans les rochers qui ferait office d'abri ? Baissant un peu son encolure, Toxic fut rassurée de voir que le vent ne chassait pas la pluie contre-eux.

« Quel temps pitoyable. Cet endroit ne me plaît pas du tout. Trouvons donc un creux dans la roche pour tenter de nous abriter un moment, je ne sais pas quand nous allons sortir de cette vallée. »

Au final, la langue de la jument se déliait peu à peu, venant à apprécier cette singulière compagnie. En dépit de ce début de nervosité que lui apportait l'endroit, une autre partie d'elle était apaisée, presque heureuse d'avoir repêché ce jeune cheval à ses côtés afin qu'ils finissent la route. La Chef des Voleurs accéléra un peu sol allure alors que le sol commençait à devenir assez trempé pour laisser apparaître quelques petites flaques peu profondes, plus de vol de vautours. Les prédateurs aussi devaient chercher un endroit tranquille. Endroit tranquille qui fut bientôt en vu. Ce qui s’apparentait sur leur droite à une petite grotte n'était qu'un creux peu profond mais assez large pour eux même s'ils allaient devoir se serrer un peu.

Pourtant, Toxic s'arrêta brusquement, redressant son encolure et observant l'endroit, fouettant l'air de sa queue. Un feulement se fit entendre. Un jeune puma qui n'avait rien à voir avec celui de tout à l'heure était là, plus musclé, mieux nourrit, animé de colère face à ces deux équidés qui semblaient vouloir sa place. L'Ange Déchu frappa le sol mouillé d'un antérieur, gonflant son poitrail, hennissant avec force afin de tenter d'effrayer le prédateur. Ce-dernier feula de plus belle, bandant ses muscles et déchirant l'air d'un coup de patte rageur. L'imposante jument des Voleurs s'approcha doucement, fière, ses prunelles de glaces encrées dans celles mordorées du prédateur qui recula légèrement face à l'assurance de l'équidé. Toxic frappa de nouveau le sol de ses sabots, hennissant plus fort avant de bondir en avant, faisant mine de charger le puma qui bondit de côté. Il avait comprit qu'il ne pourrait pas faire face. Loin de lui était l'envie de finir avec le crâne fendu, surtout pas pour une place à l'abri. Alors qu'il fuyait dans la légère brume et sous les fines gouttelettes froides, Toxic s'était arrêtée à l'abri, se détournant en direction du jeune étalon, les oreilles de nouveau droite et l'air presque amical.

« Enfin tranquilles. Passons le temps, aurais-tu envie de me raconter d'où tu viens, Black Jack ? Fais-tu partis d'une des deux hardes de nos Terres ? »

HRP:
 
© 2981 12289 0



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Dim 10 Jan - 21:40

Ils continuèrent de marcher l'un à côté de l'autre sous le ciel grisonnant. Il ne faisait pas beau, à croire qu'une tempête s'annonçait. Mais le climat était bien trop instable ici pour prévoir quoi que se soit, et Black Jack n'était pas suffisamment familier avec l'endroit pour prédire l'avenir. Il marcherait avec Toxic jusqu'à sortir de là. En ce lieu sordide la compagnie n'était pas de refus.

Le jeune étalon n'avait aucune idée de l'attention que lui portait la grande jument crème. Il n'avait aucune connaissance sur son passé alors il ne pouvait imaginer qu'elle avait eu des poulains qui lui ressemblaient. Il posait les yeux sur le sol instable devant lui, évitant de trop scruter la jument afin de ne pas la mettre mal à l'aise puisqu'elle ne semblait pas avoir trop l'habitude de la compagnie d'un autre équidé.

« Hm. Je ne suis que rarement venue dans cet endroit, à vrai dire, la première fois que je suis venue ici, ce fut avec mon cavalier. Cette-fois, mes sabots m'ont conduit là alors que j'avais décidé de m'éloigner des hommes qui me retenaient. »

Il l'écouta une oreille tournée dans sa direction. La jument crème vivait donc en compagnie des humains. Black Jack ne réagit pas, il ne jugeait pas mal les chevaux qui vivaient avec les bipèdes. La décision leur revenait, lui-même avait longuement été heureux de les servir. Cependant ce n'était plus le cas, une rage était née dans son coeur, une haine profonde contre ces personnages exécrables. Mais ce qu'il ne supportait pas c'était lorsque les hommes imposaient à leurs montures de se comporter contre leur volonté, là Black Jack pouvait s'exprimer de façon très négative.

"Tu as un cavalier…il t'a conduit jusqu'ici. C'est pas très gentil de sa part, cet endroit me semble macabre et dangereux. Enfin si tu es revenue ici, c'est que tu savais qu'ils n'allaient pas te suivre jusqu'ici. J'en conclus que ce lieu est parfait pour s'isoler."

Il avait donc pris la bonne décision en venant ici pour se couper du monde. Malheureusement le retour à la réalité était plutôt brutal et il n'appréciait pas du tout l'endroit où il avait posé les sabots pour s'échapper. En plus de cela une brume épaisse commençait à recouvrir le chemin, les coupant du monde qu'ils connaissaient et faisant disparaître le reste. Ce n'était pas rassurant car la pluie ne tarda pas à accompagner la brume cotonneuse.

« Quel temps pitoyable. Cet endroit ne me plaît pas du tout. Trouvons donc un creux dans la roche pour tenter de nous abriter un moment, je ne sais pas quand nous allons sortir de cette vallée. »

Le jeune étalon hocha lentement la tête, il approuvait totalement ses paroles. Lui non plus n'appréciait pas cet endroit lugubre, il avait envie d'en partir dès que possible. Mais le temps ne jouait pas en leur faveur, se moquant d'eux, les piégeant dans la vallée. Il était plus sensé de trouver un refuge et d'attendre une percée de beau temps, ou au moins que le temps se calme et qu'ils puissent retrouver leur chemin. Avec la brume cela semblait fortement compromis mais la grande jument ne sembla pas s'en soucier et continua d'avancer.

"Je suis de ton avis, le mieux est d'attendre que le temps soit plus clément, nous trouverons un moyen de sortir d'ici. Et puis nous sommes deux, on pourra passer le temps de façon plus sympathique que d'être seul dans son coin à ruminer."

Déclara-t-il avec un sourire sympathique.
Il ne voulait pas se présenter comme un être envahissant car Toxic avait cherché à venir ici pour se retrouver seule, alors il se ferait discret et essaierait de ne pas l'ennuyer.

La pluie s'intensifia, et Black Jack était trempée, sa robe sombre était plus noire que jamais sous toute cette eau. Il souffla pour chasser les gouttes qui coulaient le long de son chanfrein jusqu'à ses naseaux puis au même rythme que Toxic, accéléra le pas pour la suivre. Ses sabots tapaient contre la pierre humide avec un pas régulier. Il était assez stable malgré le fait que l'eau rend le chemin glissant et dangereux. Le jeune étalon laissait parfois la jument s'éloigner devant lui pour s'amuser à marcher dans les flaques comme un gamin, mais il ne se faisait jamais trop distancer pour ne pas la perdre de vue. Dans cette brume il n'était pas certain de la retrouver si jamais elle disparaissait derrière un nuage blanc.

Au bout d'un moment ils s'arrêtèrent. Toxic semblait nerveuse ou du moins agitée. Black Jack remarqua aussitôt l'odeur désagréable du grand prédateur qui se trouvait face à eux. Le petit étalon musclé était prêt à entrer de nouveau en conflit avec un félin malgré la cicatrice qu'il lui restait de sa dernière bataille. Il avait été blessé par un grand fauve mais ce n'était pas pour cette raison qu'il se laisserait abattre aussi facilement, il avait bien sûr un petit peu d'appréhension face à ce combat, toutefois rien ne l'empêcherait de vivre! La grand jument cependant ne laissa pas de combat physique s'engager. Forte et fière elle défiait clairement la bête de son regard, frappant le sol d'un sabot ferme. Elle inspirait le respect. Même Black Jack savait que le puma n'avait aucune chance face à elle. Il ne s'amuserait pas à se battre avec cette dernière. Toxic était un cheval respectable et puissant, bien plus qu'un grand nombre qu'il avait déjà rencontré. Finalement la bête battit en retraite de peur de mourir sous les sabots de la jument. Sage décision. Il en aurait fait de même s'il avait été à la place du prédateur.

Elle s'abrita et lui fit face avec un regard plus doux qu'auparavant. Le jeune équidé hocha lentement la tête pour la remercier d'avoir chassé le puma, et aussi pour lui montrer son respect le plus total. Elle leur avait trouvé un abris pour les protéger du vent glacial et de la pluie. Black Jack la rejoint dans cet espace confiné où ils étaient obligés de se tenir très près l'un de l'autre. Malgré sa petite taille, l'étalon occupait de l'espace et il luttait pour se rendre encore plus petit afin de laisser de la place à Toxic.

« Enfin tranquilles. Passons le temps, aurais-tu envie de me raconter d'où tu viens, Black Jack ? Fais-tu partis d'une des deux hardes de nos Terres ? »

L'étalon s'immobilisa un instant, son épaule touchant celle de sa camarade. D'où il venait? Il n'en était plus très sûr.

"Je ne suis pas un membre des hardes, je suis un solitaire comme ils diraient. Je viens de loin, du nord, j'étais un cheval domestique pendant longtemps. Je travaillais en ville pour les hommes. C'étit très différent des grandes étendues herbeuses qu'on trouve ici. Mais maintenant je suis libre, et j'en suis fort content."

Raconta-t-il en restant évasif.
Il avait envie de lui retourner la question mais était-ce trop impoli, se montrerait-il trop curieux? L'insouciance l'emporta finalement.

"Et toi, tu as un cavalier, d'où viens-tu?"



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Lun 15 Fév - 20:55


La grand jument immaculée et le jeune étalon sombre était face à la pluie qui venait s'écrouler contre le sol rocheux dans ce caractéristique bruit doux qui avait toujours apaisé l'Ange Déchu. L'endroit était étroit, ils étaient donc proche l'un de l'autre et si auparavant, cela aurait sans aucun doute entraîné Toxic dans l'un de ses élans de fureur, cela n'était plus la même chose. Un être provenant de son passé aurait été bien choqué par cette transformation, à la disparition de ses coups d'humeur. De cette manipulation qui avait changé, de cette rage qui emplissait ces prunelles de glace. Non, tout avait été incroyablement balayé. Toxic n'était presque plus. Sula reprenait peu à peu du terrain dans cet esprit torturé et hanté.

La femelle redressa un peu son encolure à la question du jeune Black Jack, l'observant un instant du coin de l’œil avant de reposer ses billes céruléennes sur le mur rocheux un peu plus loin. A son tour de répondre. D'où elle venait ? De tant d'endroit. Mais il voulait certainement savoir actuellement, d'où elle provenait. Ce jeune équidé avait-il déjà entendu parler des Voleurs de Chevaux ? Probablement, qui ne les connaissait pas alors que chaque chevaux habitant du coin en parlait ? Des histoires terribles pour les enfants, des rumeurs, des expériences. Ces êtres vils et monstrueux montant des chevaux aussi perfides qu'eux. Toxic fut amusée. Certainement qu'il ne s'imaginait pas une seule seconde que ce faciès chaleureux qu'elle lui présentait était en réalité celui de la monture du Chef de ces êtres.

« Connais-tu les Voleurs de Chevaux ? Ce groupuscule capturant des équidés, les volant afin de les revendre ? »

Elle baissa un peu ses oreilles vers l'arrière, fronçant ses sourcils en observant toujours la pluie. Le visage moqueur de ce Serpent de Vlaëd traversa un fugace instant son esprit et elle se retint de taper furieusement du pied. Cet homme avait parfois le véritable don de la mettre hors d'elle. Il avait été le seul à le mettre dans un pareil état. Son arrivée au sein du repaire restait gravé dans son esprit. Il cherchait une monture valable, il avait croisé son regard et avait décidé que cette jument démesurée et massive serait la sienne. Et cela avait été si long, les coups avaient été violents, les blessures autant psychologiques que physiques... Mais au final, elle était sa monture. La monture de cet homme détesté et redouté au sein du Cimarron. A la tête de ces hommes tout aussi redoutés et détestés qu'étaient le reste des Voleurs.

« Je suis la monture de leur chef. Oh, avant que tu ne pense peut-être que c'est un piège ou quoi, retire toi ça de l'esprit, ce n'en est pas. Ils sont tous au repaire, je suis seule ici. Pas de piège, rien. »

Elle ne le regardait pas cependant sa voix savait être persuasive, d'un calme aberrant, d'une douceur réconfortante.

Spoiler:
 




« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Mar 16 Fév - 19:44

Black Jack fixait le ciel sombre d'où tombait des trombes d'eau, ramené avec violence dans leur direction par le vent furieux. L'étalon sentait ses crins se gorger d'humidité et se plaquer contre sa robe ébène. Il était complètement trempée de la tête aux sabots. Et inutile de s'ébrouer pour chasser la pluie, pour deux raisons essentiellement: un, il n'avait pas suffisamment de place et risquait inévitablement de se cogner à sa camarade crème, deux, aussitôt qu'il aurait chassé une première couche d'eau, la pluie l'assaillirait de nouveau et en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire il se retrouvait comme à présent: mouillé et dégoulinant de gouttes d'eau.

L'étalon demeurait donc très calme aux côtés de sa camarade d'intempérie, ils ne pouvaient qu'attendre et laisser passer la tempête à présent. Le jeune cheval attendait toujours la réponse de Toxic qui semblait réfléchir d'une façon posée à ce qu'elle allait lui dire. La jument ne se donnait pas la peine de le regarder, enfin elle observait la pierre ce qui fascinait le jeune étalon, il se demandait ce qu'elle pouvait lire sur cette façade crevassée dont des éboulis témoignaient de la fragilité de certaines zones de la pierre autrefois si solide.

Le Sombre baissa les oreilles à la mention des voleurs de chevaux, il était nouveau en ces lieux et il n'avait jamais connu autre chose que la captivité jusqu'à ce qu'il s'en libère. Les voleurs de chevaux? Il avait l'impression de connaître ceux d'ici alors qu'il avait seulement rencontré une fois ceux de son pays natal. Cela avait suffi à briser à jamais les liens qu'il entretenait avec sa famille. Le poulain était trop jeune pour bien se souvenir de cet épisode, mais son inconscient lui criait de se méfier de ces êtres vils et cruels. Il n'avait pas contrôlé sa réaction, et son corps avait été traversé d'un frisson brusque.

Back Jack tourna soudainement la tête en direction de Toxic, surpris et à la fois alarmé par ce qu'il entendait. La monture du chef des voleurs?

"Je ne comprends pas bien … Tu es la jument du Chef des voleurs de chevaux, comment se fait-il qu'il te laisse sortir ainsi?"

L'étalon ne s'étonnait plus à l'idée que Toxic ait pris la poudre d'escampette, cela ne devait pas être drôle de partager tous les jours le quotidien d'un homme qui se fichait de la vie des équidés au point de les enlever à leur vie pour bouleverser leur destin à jamais. Les cicatrices qui parsemaient le corps de la jument crème étaient-elles des témoins muets de ce qu'avait vécu Toxic en compagnie de cet homme?

"Et ce rôle te convient à toi? Tu ne sembles pas annoncer ça comme si tu avais choisi cette voie? Les hommes t'ont-ils collé une étiquette contre ton gré? "

Demanda-t-il d'une voix presque coléreuse.
Black Jack se fichait pour le moment que la jument soit un membre du groupuscule des Voleurs, peu importe, ce qui le fâchait c'était une fois de plus le monde des hommes. Ils se permettaient de cracher sur les plus majestueux de ses frères sans aucune compassion. Qu'avait vécu Toxic pour arriver aujourd'hui devant lui et lui annoncer d'une voix calme qu'elle capturait des chevaux pour son maître? Les hommes avaient dû pourrir son existence sans aucun regret. L'étalon refusait d'accepter qu'on bafoue sans scrupule ses frères et soeurs. Son coeur était rongé par la haine à l'égard des hommes. Il allait falloir apprendre à se calmer, mais pour l'heure ce n'était pas la question.

Spoiler:
 



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Ven 4 Mar - 19:54


La grande femelle aux allures d'étalons resta un instant silencieuse en dépit de la surprise qui semblait s'être emparée de Black Jack. Un léger rire sans vraiment d'amusement s'échappa d'entre les lippes de Toxic qui baissa un peu son encolure et se gratta un antérieur. Certes, jamais ils ne la laisseraient sortir si facilement, pas sans un humain sur son dos. Mais avant qu'elle ne puisse répondre au jeune mâle à ses côtés, celui-ci poursuivait sur sa lancée, sa voix surprise se modifiant complètement. Ce n'était plus un choc, c'était une sourde colère qui grondait en ces paroles, une rage qui était au final logique. La jument avait toujours été sous le joug des humains en dépit de sa force colossale et de son mentale. Les indiens, les cow-boys et maintenant, ces êtres de la pire espèce. Ces perfides vautours qui revendaient, capturaient, volaient, tuaient sans scrupules. Après tout, la richesse et le pouvoir avaient toujours été des moteurs incroyables pour les Hommes. La croisée Lipizzan avait pu le comprendre par de nombreuses fois, les Hommes Blancs étaient de véritables affamés, des envieux pour la plupart. Pourquoi les Cow-boys feraient-ils la guerre aux indiens sinon ? Et pourquoi Vlaëd était-il tant alléché par l'or ? Toxic soupira mentalement, la force n'avait rien à voir. La jument avait tant de fois tenté de rivaliser face à Vlaëd mais cet homme était un cavalier redoutable, doté d'un équilibre absurde, d'une force, d'une hargne. Il était un fauve qui ne tombait jamais du dos de la crème lorsqu'elle celle-ci tentait de se rebeller. Combien de fois lui avait-il arraché la bouche, fouetter alors qu'elle enchaînait les ruades, qu'elle se cabrait, qu'elle bondissait et se débattait comme un diable sous la selle de cet être ?

« Ils ne me laissent pas sortir. Du moins, Vlaëd, mon cavalier, ne l'autoriserait jamais. Cependant, il n'était étrangement pas là aujourd'hui et ses hommes ont peur de moi, acuun n'a pu me retenir. »

Personne n'approchait Toxic, ou presque. Lorsque l'ordre était donné qu'il fallait l'harnacher, la nourrir, la mener ci ou là, lui donner à boire, la brosser... L'un des hommes devaient toujours s'y coller. Tremblant, terrifié à l'idée de se faire percuter par cette masse immaculée, de se faire mordre, de prendre un puissant coup de sabot comme la femelle savait les donner. Ainsi, ce matin, quand Toxic avait brisé son entrave en hennissant de colère, causant un chaos au sein du repaire sous les hurlements des hommes, aucun n'avait réussit à la retenir. Emportée dans un galop furieux, percutant tout sur son passage, ignorant les fouets et les lassos, elle avait déguerpit. Par ailleurs, cela ne l'étonnerait pas que deux ou trois voleurs n'arrivent au sein de la Vallée afin de la récupérer. Peut-être avait-elle été suivit ? Mieux valait rester silencieux sur ce point, Toxic comptait se charger de garder l’œil ouvert.

« Ce rôle me convient, en effet. Black Jack, ces hommes là sont les pires que tu n'auras jamais vu, je ne te souhaite pas d'avoir affaire à eux. Ils te captureront, te rendrons fou comme il le font avec nous tous, leurs montures. Le repaire est une cage à fauve, chacun se bat chaque jour pour survivre. Je connais là-bas des chevaux qui sont normalement des êtres paisibles, tranquilles mais qui sont rendus mauvais, nerveux et agressifs par les voleurs. Que faire contre eux ? Ils ne sont pas si faibles que beaucoup de sauvages semblent le penser. Ils pensent cela parce que jamais ils n'ont rencontrés les Voleurs. Ils sont plus venimeux que le plus dangereux des serpents, plus puissants que des ours et plus agressifs que les pumas et les loups affamés. Ils ont des techniques pour nous briser, ils montent avec une habileté sans pareille. »

Toxic disait tout cela avec une neutralité absurde, s'accommodant parfaitement de sa situation. De toute manière, que pourrait-elle faire d'autre si, par une chance inestimable, elle parvenait réellement à les fuir ? Sa vie n'avait déjà plus de sens, elle n'en aurait peut-être plus jamais. La croisée était fatiguée de tout cela, fatiguée d'avoir lutter tant d'années contre elle-même et de le faire encore. Tout lui semblait si morne, sans goût. Et ce temps n'arrangeait rien, l'immaculée femelle scrutait sans vraiment regarder la pluie qui semblait se calmer peu à peu. Le soleil ne viendrait cependant pas, trop de sombres nuages camouflait un ciel qui aurait pu être magnifique.
Toxic détourna finalement son regard vers le jeune étalon, l'observant tranquillement.

« Vlaëd est redoutable, j'ai de nombreuses fois tenté de le faire tomber. Encore parfois, j'essaye en vain. Il sait que s'il tombe, il est mort. Je n'aurais qu'à écraser son corps sous mes sabots et mon poids, le piétiner, lui fendre le crâne. Seulement, il ne tombe pas. Il ne tombera jamais. »

Elle disait cela avec fatalité, elle le savait, l'homme le savait. Il était sans cesse la gagnant, l'honorable vainqueur sur cette bête du diable, remportant les exclamations admiratives de ses hommes. Vaincre Toxic. Définitivement, il avait été le premier à le faire. Au temps où elle était indienne, la jument se souvient que son cavalier était bon, ce n'était pas une relation basée sur la force, le pouvoir, la brutalité. Ce n'était pas une guerre qui ne s'arrêtait jamais. Chez les cow-boys, Toxic n'était pas restée, elle n'avait pas eu de cavaliers puisqu'elle s'était montrée trop féroce pour eux.
La jument soupira doucement, raclant le sol rocheux de son sabot avant gauche après avoir cessé de regarder le jeune sauvage.



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Dim 13 Mar - 21:34

Le rire de Toxic sonna aux oreilles de l'étalon comme l'annonce de la suite, une révélation loin de l'amusement, loin de la joie, un sentiment inquiétant naissait en lui vis-à-vis des hommes qui possédaient la grande jument crème. Elle l'avait laissé parler jusqu'au bout sans l'interrompre une seule fois, même quand son ton était devenu colérique. Black Jack craignait d'avoir agacé la jument, il se doutait qu'elle n'avait guère le choix au sujet de sa situation, les hommes, vils créatures des démons avaient bien trop de pouvoirs pour que de pauvres êtres comme eux aient une influence sur leur existence. Peut-être que certain étaient faibles, toutefois tous ne l'étaient pas, l'étalon ébène ne le savait que trop bien.

"Tu es prisonnière de leur emprise … Vlaëd doit être sacrément perfide pour réussir à te maîtriser. J'ai du mal à croire qu'un homme ait eu la force et le courage de te 'domestiquer', tu me sembles bien trop puissante pour eux. Les autres ont raison de ne pas se placer sur ton chemin, au moins tu peux en profiter un petit peu quand Vlaëd n'est pas là."

Il ne comprenait pas bien pourquoi la jument ne se croyait pas libre alors que les hommes ne la tenaient plus avec leurs entraves désagréable. Comme lui il y avait quelques semaines, la grande crème avait pris les jambes à son cou et jouissait à présent du sentiment de liberté que seuls les chevaux ayant connu la captivité pouvait comprendre. Black Jack avait quitté les hommes, pour de bon il l'espérait, si jamais il devait retourner auprès d'eux il préférait peut-être encore qu'on lui tire une balle en plein milieu du front. La violence. La cruauté. L'égoisme. Il ne voulait plus être lié à ce milieu sinistre qu'était le monde des hommes. Non, il avait trop perdu auprès d'eux pour le leur pardonner un jour.

Lorsque finalement Toxic lui expliqua qu'elle ne trouvait pas son rôle inconvenable, il coucha les oreilles en arrière. Il ne comprenait pas bien. A vrai dire il ne comprenait absolument pas la réponse de sa camarade. Cette fière jument aux allures de guerrière intrépide s'était résignée! Elle avait abandonné. Impossible! L'étalon n'en croyait pas ses oreilles. C'était une battante dans l'âme, il l'avait vu à sa façon de se dresser contre le puma, alors comment se pouvait-il qu'elle autorisait les hommes à la diminuer comme une vulgaire monture? … Par réflexe il secoua doucement la tête, son expression d'incompréhension toujours figée sur son visage.

Le ton neutre de Toxic avait de quoi glacer le sang. Black Jack trouvait la situation bien trop affreuse. Il refusait d'entendre les souffrances de sa camarade sans agir. Le cheval piétina le sol rocheux, faisant claquer sa queue en même temps. Il était jeune, ignorant, naïf, peut-être un peu stupide de croire que sa petite personne pouvait changer quelque chose à l'horreur qui prenait lieu au repaire des voleurs. Il ne pouvait pas tous les sauver, il en était tout de même conscient, par contre rien ne l'empêchait de changer la donne pour Toxic.

"Ces hommes sont de la pire espèce! Je … je suis désolé, désolé de savoir que tu as dû subir leurs atrocités si longtemps Toxic. Tu me parais pourtant si fière, si forte, j'ai du mal à imaginer quelqu'un de suffisamment astucieux pour te briser. J'imagine à peine l'ampleur de la violence, la torture qui arrive là-bas …"

Commença-t-il par expliquer.
Finalement il se rendait compte qu'il était un insignifiant grain de sable perdu en plein désert. Il ignorait bien trop de choses sur le monde. Et pourtant, malgré tout, cela ne l'empêcherait pas d'espérer, car après s'être perdu dans les méandres de la vallée maudite, Toxic l'avait sauvé, et maintenant il voulait se battre, vivre. Il se battrait pour l'Ange Gardien s'il le fallait, même si les ennemis au devant desquels il courrait étaient redoutables, bien plus redoutables que les pumas, les ours, et les serpents!

"C'est faux! Même s'il n'est jamais tombé physiquement, tu l'as fait tombé à ta façon. Aujourd'hui tu es loin de cet endroit terrible. C'est une victoire en soit. Vlaëd essuie un échec pathétique. Peut-être pas de la façon dont tu l'entends, certes tu ne lui as pas fendu le crâne, mais c'est la première petite brèche avant tant d'autres. Aujourd'hui c'est le début de la fin pour lui Toxic! Il ne te tient plus. Il ne te rattrapera peut-être jamais. C'est la porte ouverte pour la liberté!"

S'exclama-t-il en la fixant très sérieusement, ses yeux luisant d'une étincelle pleine d'espoir.

"Plus rien ne t'oblige à rentrer là-bas à présent, et si ce Vlaëd te veux du mal je l'empêcherai de s'en prendre à toi. Viens avec moi, ne retourne plus là-bas. Ils ne peuvent que te faire du mal. Je sais que je suis jeune, bête, je n'ai pas grand chose à t'apporter, mais crois moi, il y a tout un monde devant toi, un monde bien meilleur que celui que les hommes peuvent t'offrir à l'heure actuelle. Je ne supporte pas l'idée de la folie qu'ils sont capables de t'infliger là-bas … je me mêle sans doute de ce qui ne me regarde pas puisque nous venons tout juste de nous rencontrer, cependant face aux hommes, nous menons le même combat."

Black Jack ne pouvaient pas classer tous les hommes dans la même catégorie, certains avaient fait preuves de bonté dans sa vie. A l'heure actuelle pourtant, il parlait des hommes comme une seule entité cruelle et maléfique, cela ne lui posait pas de problèmes, par moment il les méprisait. Les fantômes du passé alimentait cette rage, comme de l'huile jeté sur le feu.



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 389
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Sam 25 Mar - 16:52


Un sourire distordu se dessina sur le faciès de Toxic qui scrutait droit devant elle, les oreilles en arrière, les mâchoires serrées. Fière, forte. Était-ce réellement ainsi qu'il la voyait ? Comment était-ce possible ? Elle se sentait si faible, si abandonnée, si perdue. Doucement, le regard glacial de la grande jument se glissa sur Black Jack. Son sang se glaça et sa musculature se tendu. Que racontait ce pauvre fou ? Libre ? Il ne la rattraperait jamais ? Insensé. Elle avait déjà essayé, galopant loin, de toutes ses forces, fuyant. Vlaëd avait envoyé tout ses hommes à ses trousses pour quadriller le Cimarron, il avait promit des chevaux robustes et vifs aux Cow-Boys et lorsqu'elle avait été capturée, la punition avait été pire que jamais. Elle n'était plus aussi indestructible qu'avant. Elle n'était plus rien. Toxic secouait sa tête de plus en plus vivement, les yeux clos. A peine le jeune étalon eut terminé qu'elle frappa le sol d'une force incroyable.

« ASSEZ ! »

Sa voix avait tonné comme le plus puissant des tonnerres.
L'équidé immaculé rouvrit ses prunelles claires et braqua son regard sur Black Jack, l'air furieux. Il n'y avait absolument plus rien, plus rien du tout. Tout avait prit fin au fur et à mesure et son existence même avait sans cesse été une absurdité sans nom. Perdre. Elle y avait été habituée depuis sa tendre enfance. Sa mère. Son père. Son Indien. Sa liberté. Shana. Ses enfants. Sa vaillance. Et il y avait tout ces démons qui ne la lâchaient pas mais lorsque Vlaëd était là, ils fuyaient. Sa rivalité, son conflit éternel face à cet humain venimeux était si puissant que Toxic en oubliait sa détresse. A tel point qu'elle s'était persuadée avoir besoin de lui autant qu'il avait besoin d'elle pour assurer sa puissance ; personne d'autre ne pouvait dompter cette jument gigantesque et terrifiante, cette jument qui régnait sans fierté sur cette bande de Voleurs.

« Tu ne sais rien du tout. »

Elle aimerait tuer Vlaëd. Non, elle n'aimerait pas. Toxic ne le savait pas. Que ferait-elle sans ce "travail" ? Que ferait-elle avec Black Jack ? Serait-elle capable, en sa présence, de retrouver goût à la vie ? Cette optique la terrifiait. Plus que tout. Elle craignait de revoir parmi ces chevaux sauvages, des êtres qu'elle avait torturé, des fils, des filles de ceux qu'elle avait brisé. Toxic ferma à nouveau ses yeux et détourna violemment sa tête, soupirant fortement.

« Je ne suis pas forte. Je ne suis pas fière. Tu te trompes Black Jack. Je ne suis plus rien, même pas l'ombre de moi-même. Tu ne risqueras pas ta vie, ta liberté pour me protéger de Vlaëd. Ils nous retrouveraient et ce jour-là sera le dernier jour où je t'entendrais parler avec tant de férocité. »

Elle posa son chanfrein contre la paroi sur sa droite, ne voulant même plus regarder le digne étalon sauvage. Toxic ne voulait pas se dire qu'il lui faisait miroiter là pourtant une splendide opportunité mais... si elle tournait mal... Oui. Elle tournerait mal. C'était évident. Les Voleurs étaient bien trop puissants.

« Je ne mène plus de combat. »

La grande crème était trop fatiguée de sa vie pour cela. Elle avait baissé les armes lorsque Vlaëd avait pour de bon assurer sa domination sur elle. Elle s'était toujours battue mais à présent, ce temps avait sonné.




« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Jack
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 976
Points d'Experience : 328
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 22
Localisation : Nul par et partout à la fois …
Joue également : Hel, Severus, Tora

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   Lun 24 Avr - 23:54

Le changement dans le comportement de la grande jument crème inquiéta l'étalon. Il sentait un élan de rage la gagner. C'était soudain. Tout avait commencé avec son sourire effrayant. Il était loin de ceux qu'on offre à un ami, ces sourires emplis d'une chaleur agréable, c'était celui d'une âme en peine. Une âme torturée. Et puis son langage corporel indiquait la colère qui parcourait ses veines, un feu bouillant qui grondait à l'intérieur de son être. Black Jack se sentait intimidé comme jamais il ne l'avait été auparavant. Et c'est avec quelques mots qu'elle brisa le silence qui régnait dans la vallée maudite. Le jeune mâle sombre plaqua à son tour les oreilles en arrière et recula d'un pas. Il ne pu s'éloigner très loin car la paroi rocheuse barra sa route. Une sensation de froid humide le traversa des sabots au bout des naseaux.

Elle lui faisait peur. Toxic qui l'avait sauvé d'un vicieux prédateur se révélait tout aussi dangereuse que lui. Elle arborait une mine menaçante. Mais Black Jack était certain que ce n'était pas contre lui qu'elle était furieuse mais contre ses propres démons. L'étalon lisait dans son regard le conflit interne qu'elle bataillait follement. Il n'y avait rien qu'il pouvait faire ou dire qui changerait la situation. Non. Black Jack connaissait ces cercles vicieux dans lesquels on tombait. On lutait. On se démenait. On pensait reprendre le contrôle, mais la crise menaçait toujours …

" Non je ne sais rien … rien de ce que tu as vécu … "

Murmura-t-il d'une voix presque inaudible.
Il n'était pas certain d'avoir le droit de prendre la parole alors il préférait se montrer extrêmement précautionneux.

Le jeune mâle à la robe ébène pointa alors les oreilles en avant. Comment ? Non. Lui ne plus se montrer aussi hostile envers les bipèdes ? Jamais ! Il vivrait sauvage ou il mourrait le mors aux dents. Alors oui ce serait la dernière fois qu'elle l'entendrait parler avec tant de férocité, mais ce serait parce qu'il ne serait plus là pour se battre et pas parce qu'il aurait abandonné !

" Je suis le seul à décider ce que je suis prêt à risquer pour te protéger de Vlaëd ! Et si j'étais prêt à perdre ce qui m'était le plus précieux pour te donner l'opportunité de te libérer de tes chaînes ? Toxic, ce n'est pas trop tard ! Je t'en prie, viens avec moi, partons loin d'ici ! Là où Vlaëd ne te trouvera plus jamais. "

Implora le rêveur en regardant l'immense fantôme de la vallée maudite.
Il ne pouvait pas l'abandonner ainsi à la merci d'un cavalier sans scrupules. Quoi que dise la jument, Black Jack ne pouvait se résoudre à courber la nuque et partir sans essayer de lui venir en aide. Sa liberté était ce qu'il avait de plus précieux au monde, mais il était prêt à la mettre en jeu, à mettre sa vie en jeu afin de venir en aide à sa camarade. C'était peut-être encore un jeune étalon rêveur et irréaliste à qui il manquait de vivre quelques expériences difficiles avant de se rendre compte qu'on ne pouvait pas possiblement sauver tout le monde …



Dreamworks & Nightcore

https://www.youtube.com/watch?v=5ZtMHSOq50Q

Spoiler:
 


Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Paradise lost w/Black Jack   

Revenir en haut Aller en bas
 

Paradise lost w/Black Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BLACK JACK ◮ Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» ▲ BLACK JACK
» Ko Ha Na ∆ Anyone looking for the paradise lost
» Flash Back - Jack Rackham & Cloé Bellavi - Black Jack & Black Butler
» Lee Jung Ran - Paradise Lost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: TERRES LIBRES :: Les Terres inconnues :: La Vallée Maudite-