RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réalité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odin/Tybalt
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 853
Points d'Experience : 263
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 17
Localisation : Trouve moi et tu le sauras...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Réalité...   Dim 9 Aoû - 19:05



Réalité...

Feat Kinley & Blakc Beauty


Quelle chaleur...
Un soleil de plomb brûlait au dessus du Cimarron, les maigres nuages qui tachaient le ciel ne suffisait pas à calmer l'ardeur de ses rayons, mais d'autres au loin, promettaient une pluie bienfaisante, voir un orage qui sait.

C'était depuis l'aurore, que le jeune étalon marchait, il s'était mit en route si tôt que le soleil n'avait pas eu le temps de se lever, il était heureux Tybalt, même si parfois le passé le rattrapait... Certains souvenirs sont bien trop pesants... Mais il comblait cette culpabilité en visualisant l'avenir, cet avenir qu'il passera aux côtés de sa tendre compagne, Epona.
L'étalon mauve avait laissé la jument bicolore à ses occupations au sein de la harde, et profita de ce temps libre pour explorer un peu plus les terres qui l'entouraient, un jour il sera face à cet étalon qu'on nomme, Noctis et c'est non pas sans refouler un peu de fierté qu'il lui fera audience afin de rejoindre sa harde pour vivre convenablement auprès de sa chère et tendre.

Rien que d'y penser, Tybalt sourit et ferma les yeux le temps de quelques pas, histoire de profiter. Mais la chaleur le ramena sur terre, il eu un rictus de résignation en baissant la tête, il marcha ainsi une bonne dizaine de minutes avant de sentir une once d'humidité vers la droit, il se redressa et tendit l'oreille, les clapotis de l'eau et une vague senteur de feu de camp l'informèrent qu'il devait être proche de la rivière et du camp indien. Il aurait aimé allait voir si l'indienne blanche était toujours là mais le risque qu'il se face attraper était trop grand et puis une baignade n'est pas de refus...
Le jeune mâle s'ébroua avant de prendre un trot soutenu, oreilles attentives.
Il atteignit rapidement le cour d'eau, ralentit l'allure et le remonta de quelques mètres avant de tomber sur le passage, le niveau avait quelque peu diminué avec la sécheresse mais rien de trop grave.

Les nuages devenaient de plus en plus épais et la chaleur diminua légèrement, Tybalt leva la tête et observa l'avancée de ceux-ci puis reporta son attention sur le liquide cristallin qu'il but goulûment, sa soif apaisée il pénétra lentement dans l'eau et la frappa de son antérieur gauche avant de se coucher sans gène, la tête haute afin de ne pas la mouiller. Le courant et l'eau fraîche lui procurait un bien fou... Malgré tout il décida de se relever, les pieds dans l'eau il s'ébroua énergiquement et leva le regard au ciel...


HRP:
 
@Eques



Odin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Beauty
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 370
Points d'Experience : 117
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 19
Localisation : Surement seule ...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Dim 9 Aoû - 20:20





La chaleur était omniprésente dans le camps des indiens. Les tuniques de l'hivers avait était troquer pour de simple pan cachant seulement les endroits indiscret, et ainsi, la plupart rester dans la fraîcheur des tipis. Les femmes travaillaient dans les champs, gardant de la même manière les jeunes enfants, les hommes les aidées, mais les chasseurs était partis chasser sans toute fois emmener la jument noir. Elle les avaient regarder partirent, avec à ses cotés sont cher cavalier qui lui aussi ne chasser plus, refusant tout invitations à monter sur un autre cheval que la sienne. Il était repartis avec ses amies, à discuter autour d'un bouillons, mais la chaleur était encore plus brûlantes que les autres jours, et cela n'était pas facile à contrés quand vous avez une robe aussi noir que les abysses et que les nuits. Toute fois, Plume Rouge revenait la voir tout les 15 minutes, pour la rafraîchir avec un seau d'eau et lui donner à boire.

Car en plus d'être une jument à la robe noir suit, la jeune jument attend un heureux événement ... Enfin heureux ... Bien qu'elle ne l'est pas voulus, il lui est désormais impossible de faire outre à se poulain car malheureusement ... Elle est devenue tellement "grosse" que cela en est tout de suite vue, et rien pour elle n'est désormais plus précieux que ce poulain qui vit en elle et ... Elle attend avec envie sa naissance, bien que son père n'est pas l'étalon qu'elle aime, elle aime cette enfant comme jamais et elle avait même trouver l'étalon qu'elle aimait et qui lui serviras de père.

Rien ne pouvait contester une chose, c'est que désormais, la vie de Black Beauty est une chose des plus merveilleuse pour elle, et pourtant quelques choses dans la nuit rester cacher attendant le meilleurs moment pour se montrer. L'étalon qui lui avait retirer la moitié de sa vie, celui qu'elle avait maudit tellement de fois dans la nuit, lui qui lui avait surement fait le plus de mal et dont elle as une peur sans égale et qui est impossible à dire. Elle restait à l'ombre des tipis, pensant ainsi tranquillement à Kinley, cette étalon pommeler qui était encore dans les marécages où il avait toujours vécue. Elle fit un sourire en pensant à lui, et en pensant à leurs retrouvaille d'y il as peu. Mais malheureusement, cette bonne humeur d'aujourd'hui allait changer du tout au tout ... Elle n'aurais jamais dut s'aventurer pour aujourd'hui à la rivière malgré le fait que la chaleur était écrasante et étouffante ... et pourtant si elle savait ...

Le bruit de ses sabots mis en marche passa entre les tipis comme un bruit que l'orchestre aurait fait peu avant le moment crucial dans le film. Elle quitta le camp, laissant le vent chaud passait entre ses crins et elle fit un sourire joyeux à une jument d'entrainement qu'elle connaissait bien : Effiel. Elle avança vers la rivière, bizarrement personne n'y était aller aujourd'hui, il y avait surement trop de choses à faire aujourd'hui pour se permettre de se baigner, et pourtant ... Voila que la jeune jument ébène s'aventurer vers la rivière doucement, regardant les herbes desséchés laisser la place à des rochers tout aussi sec. Arriver à l'eau qui était anormalement assez remplis (puisque la plupart des cours d'eau de cette rivières était décimulés par l'ombres des arbres). Et elle ne vit pas immédiatement l'étalon allongés dans l'eau, c'est pourquoi elle but totalement confiance. Mais c'est lorsqu'elle leva la tête qu'elle le vit ... Lui qui avait hantés ses cauchemars, lui qui était l'auteur de ses terreurs nocturnes et de sa peur des cow-boys. Elle coucha les oreilles peureuses sans retirer ses yeux de lui. Elle avait alors oubliés que le fait qu'elle attende un poulain de cette étalon ...



(C) Galimybé - Mini BN


La solitude vaut parfois bien mieux que de se prendre la tête avec des gens qui veulent être seul.



[size=13]By Mortal

BB & autre chevaux


Spoiler:
 



6 Rose Dans Mon Bouquet
DC = Jay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odin/Tybalt
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 853
Points d'Experience : 263
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 17
Localisation : Trouve moi et tu le sauras...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Dim 9 Aoû - 21:27



Réalité...

Feat Kinley & Black Beauty



Une brise chaude souleva la courte crinière écarlate du jeune étalon, il ferma un instant les yeux et huma les odeurs qu'elle apportait.
Soudain il se statufia, en rouvrant subitement les yeux, il tenta de se calmer, après tout ce n'était qu'une simple odeur, mais le bruit caractéristique des pas d'un équidé lui fit tendre l'oreille, un frisson le parcouru. Il resta immobile comme un arbre et écouta, l'équidé en question but s'en se soucier du mâle mauve, pourtant, il n'était pas très discret ainsi planté dans le cours d'eau...

Puis le silence revint, pourquoi ne partait-elle pas ? Avait-elle enfin remarqué son agresseur ? Et pourquoi celui-ci ne partait-il pas non plus tiens ?

Tybalt déglutit et se décida à faire demi-tour, son toupet retombant sur le côté, le regard ambré trahissant son appréhension, c'est alors que ce qu'il redoutait arriva... Elle était là, innocente créature, sur la rive d'en face, la bouche encore humide. Il aurait préféré ne jamais la revoir mais le destin en décida autrement, comme pour sa demi-soeur Toundra.
Dès qu'il croisa son regard, ses pupilles se rétractèrent, un mélange de regret et de peur scintillait dans celles-ci, elle, avait rabattue ses oreilles en arrière tout en gardant farouchement les yeux sur l'étalon taupe, ce même étalon qui fut si odieux avec elle et qui maintenant baissait les yeux...

Il se mit face à elle en regardant l'eau s'écouler le long de la berge, puis dans un élan de courage leva les yeux sur elle , l'observa ainsi quelques secondes, incapable de dire un mot, c'est alors qu'il nota l'incroyable rondeur de son ventre d'ébène, il se redressa de surprise, non ... Son acte avait-il eu une si lourde conséquence ?
Tybalt pivota ses oreilles sur les côtés, l'air que tous les regrets du monde lui pesaient sur les épaules.

" Excuses moi...Je...je ne devrais pas être là..."

HRP:
 
@Eques



Odin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Beauty
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 370
Points d'Experience : 117
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 19
Localisation : Surement seule ...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Lun 10 Aoû - 22:10







Ses yeux devait refléter tout l'horreur de la situation. Elle avait l'étalon qui lui avait fait tant de mal en face d'elle. Elle ne recula pas, ne baissa pas les yeux, ne fit rien pour fuir, elle était trop proche de son camps pour qu'il puisse essayer de lui refaire endurer. Et pourtant, il avait l'air désolé ... Peut être l'était-il, mais désormais, la jument noir ne savait plus trop si elle lui en voulait. Sans lui elle n'aurait surement pas rencontrer l'étalon qui partage sa vie désormais, et désormais, elle aimait et attendait avec impatiente le poulain qui poussait en elle. Même si il n'était pas le fruit d'un amour, qu'il n'avait pas était désiré avant sa conception, elle l'aimait déjà. Elle baissa doucement la tête, sans toute fois le quitter des yeux. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle n'avait jamais était en colère envers ce dernier, elle n'avait jamais ressentis de la haine ... De la tristesse, de la pitiés, et de la peur peut être, mais de la haine ? Jamais. Tant qu'on s'attaquer à elle, cela ne la dérangeait pas, mais si ont s'attaquer à quelqu'un cher à son cœur, vous verrait le mauvais coté de la jument ébène.

Elle le regardait face à face, ne détachant nullement ses yeux azur sur lui. L'odeur du fort lui venait en plein face, elle qui avant, respecter sincèrement les chevaux des cowboy pour les patiences semblant ayant aucune limite, et pourtant, désormais, elle se méfiait de tout chevaux s'approchant d'elle. Elle s'avait que tout pouvait retourner sur elle. Lorsque le mauve s'excusa, elle sentit une sorte de ... soulagement, l'étalon ne semblait pas être quelqu'un sans cœur qui ne s'excuse même pas de ces action souvent dangereuse et cruelle. Elle le regarda :


*Ce ... Ce n'est rien ... Tu peut rester ici*

Elle ne savait si cela était bien, elle ne savait pas si elle devait lui dire, lui dire que ce poulain qu'elle attendait, ce poulain était le sien autant qu'à elle, mais elle voulait qu'il soit éduquer par Kinley. Elle lui avait dit, à ce dernier, qu'elle avait était victime d'un étalon qui l'avait forcer, mais qu'elle était tellement reconnaissante de lui avait offert un petit bout de chou comme lui. Elle regarda son ventre pendant quelques instants, pour le regarder ensuite, essayant lui faire comprendre par les yeux que c'était sa cause, son poulain ... Mais comment dire quelques choses à voie haute qu'on arriver même pas à dire à voie basse ... Elle ne s'attendait pas à le voir ici, et pourtant elle ne bougea pas ... Restant planter là à regarde cette étalon sans même savoir que faire mais ne pouvant le laisser partir.


(C) Galimybé - Mini BN


La solitude vaut parfois bien mieux que de se prendre la tête avec des gens qui veulent être seul.



[size=13]By Mortal

BB & autre chevaux


Spoiler:
 



6 Rose Dans Mon Bouquet
DC = Jay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odin/Tybalt
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 853
Points d'Experience : 263
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 17
Localisation : Trouve moi et tu le sauras...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Dim 16 Aoû - 17:10



Réalité...

Feat Kinley & Blakc Beauty



Le regard ambre du jeune mâle coula de nouveau vers l'eau qui ondulait le long de la berge, puis de nouveau vers elle, ne pouvant soutenir très longtemps le regard azur de la jument.
Elle semblait réfléchir, à quoi ? Ca Tybalt ne pouvait le deviner, il préféra reculer de quelques pas, prêt à partir si Black Beauty le souhaitait.

Il l'observa avec une pointe de curiosité, elle restait stoïque face à lui, courageuse elle ne montrait que très peu de signes d'anxiété et ne tenta même pas la fuite, peut-être était-ce le fait que non loin on était prêt à la protéger, peut-être avait-elle surmontée un peu de sa timidité... Peu importe cela étonna l'étalon taupe qui soutena son regard ne serait-ce que par respect pour elle.

Lorsqu'il s'excusa, Tybalt nota un réaction de la jument d'ébène, elle semblait se relâcher:

*Ce ... Ce n'est rien ... Tu peut rester ici*finit-elle par répondre sans trop changer sa posture.

Le jeune mâle se redressa de surprise et la fixa les yeux légèrement écarquillés, ne sachant que trop faire face à la gentillesse de la femelle.

"Je...." débita-t-il sans trop savoir quoi dire.

Puis il la vit regarder son ventre rebondi, ce regard maternel et attendrissant que toute mère porte à sa progéniture ou future progéniture, cela lui rappela la manière dont Kita, sa propre mère le regardait à l'époque de son enfance... Il tenta un léger sourire avec une sorte de "félicitation" dans le regard, mais déchanta très rapidement quand elle le regarda à nouveau, le message était clair, ce poulain qui poussait en elle était bien l'oeuvre de son terrible geste, il était de lui...
Il recula de nouveau, penaud, à la fois heureux d'avoir une seconde progéniture et écrasé de remords, il repensa à Epona, un jour le passé le rattrapera mais pourvu que ça soit le plus tard possible...

La tête balafrée du jeune se baissa de nouveau, Black Beauty ne bougea pas, elle devait avoir pitié de lui... Tybalt lui n'était pas habitué à un traitement aussi doux, surtout après un acte pareil, c'est pourquoi il ne savait que faire pour s'excuser, se faire pardonner...
Il se redressa en fit quelques pas vers elle, sa tête dans le prolongement de son corps, gardant une allure respectueuse envers l'indienne qu'il avait violenté, il s'arrêta à deux mètres d'elle, les pieds toujours dans l'eau et leva les yeux vers son regard bleuté tout en se redressant un peu plus.

- Je suis désoler... Je...Je ne veux pas m'imposer mais... J'aimerais le voir un de ses jours, je veux que tu saches qui si besoin, je suis là pour vous, ne serait-ce que pour me racheter... Et puis, rassures moi, tu... tu n'es pas seule pour l'élever au moins ?

Il voulait, l'aider, c'était sincère, mais comment ?


HRP:
 
@Eques



Odin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Beauty
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 370
Points d'Experience : 117
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 19
Localisation : Surement seule ...

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Dim 16 Aoû - 19:56





La jeune jument ébène ne savait plus que faire. Cela était certains qu'elle aimait déjà le poulain qui commençait à se développer en elle, mais elle n'aimait pas l'étalon qui avait fait qu'elle l'attendait. Mais elle lui en était reconnaissant, elle qui était anormalement timide, la voila ainsi, heureuse. Parfois, elle se demandait, si jamais Tybalt ne l'avait pas forcer, si ce poulain n'était pas en train de pousser en elle, peut n'être n'avait-elle pas rencontrée Kinley, et seulement pour cette raison (ainsi qui lui as surement offert la plus grande chose dont elle pourrait être vraiment fière), la jument noir ne lui en voulais pas, malgré tout ce qu'elle avait vécue dans se passé si proche malgré les apparences.

Elle avait depuis longtemps tournée ses yeux bleu vers le sol, elle ne voulais pas, elle ne pouvait pas le regarde en face sans ressentir de la pitié pour lui. Alors que cela devrait être l'inverse, que c'était sur la jeune jument que devait se déversait toute la pitié de tout le monde, mais elle, elle pensée que non, cela devait être l'étalon qui doit avoir tout votre pitié. Une délicate odeur ressortait de l'étalon mauve, que Black Beauty connaissait, une jeune jument dont la première rencontre n'avait pas était la meilleure chose qu'elle avait connu. Epona. Elle savait que cette jument ne se laissait pas fait, et que vus la réaction qui se lisait dans les yeux de Tybalt, il n'avait pas recommencer cette chose affreuse. Peut être ce connaissez t'il, mais jamais elle ne pensait qu'ils étaient désormais comme Kinley et elle.


- Je suis désoler... Je...Je ne veux pas m'imposer mais... J'aimerais le voir un de ses jours, je veux que tu saches qui si besoin, je suis là pour vous, ne serait-ce que pour me racheter... Et puis, rassures moi, tu... tu n'es pas seule pour l'élever au moins ?

Voila dont la noir ne penser pas un jour entendre, voila quelque chose dont elle avait le mal d'imaginer. Elle qui avait penser depuis tout ce temps que s'était mal, qu'elle ne devrais plus voir le mauve (même si, avant, elle n'en n'avait pas tellement eu envie), elle qui penser devoir mentir à son enfant que son père ne l'aimait pas, qu'il ne voulait pas le voir. Et pourtant, de la triste vérité les choses les plus cruelles sorte, le poulain qu'elle attendait n'avait pas était désiré avant sa création, mais désormais, il était désiré, à moins de ses deux parents biologique, il était attendue au moins par sa mère, Black Beauty le désiré comme jamais elle n'avait désiré quelque chose. Mais un frisson la parcourue quand elle entendue et qu'elle se rendait compte de l'étendue des paroles du mauve. Il voulais se racheter pour ce qu'il avait fait, beaucoup de personnes pouvait penser et même dire que quelqu'un ayant fait cela ne devait pas se faire racheter par sa ''victime'', et pourtant, au plus profond d'elle même, la jeune jument se disait qu'elle devait lui pardonnée et qu'elle le faisait.

Puis, elle se rendit compte de la question que lui avait posé Tybalt... Si elle allait elevé le poulain seule ? Si jamais elle avait répondue oui à cela, qu'aurait était la réaction de l'étalon mauve ? Allait-il lui proposer de l'aide ? Ou quelque chose comme cela ? Elle aurait pus dire non ... Mais elle ne mentirait pas, seulement car elle ne peut le faire et car, heureusement, non, elle n'éduquerais pas se poulain seule, puisque désormais elle avait Kinley. Au souvenir de cette étalon qu'elle aimait au plus profond d'elle même, elle se souvint qu'elle avait dit à ce dernier qu'il pouvait venir quand il voulais la voir au camp, mais qu'il devait l'attendre à la rivière, pour plus d'intimité, mais voila, aujourd'hui elle s'y trouvait. Elle secoua la tête et posa ses yeux sur le mauve pour sourire timidement :


*Je suis désolé, mais je ne peut pas dire oui directement, puisque la réponse n'est pas mienne maintenant. Puisque ce petit poulain n'aura pas que moi, j'ai rencontrer quelqu'un ...*

Mais elle ne pus finir sa phrase. Elle leva la tête, une odeur qu'elle connaissait par cœur et qui faisait battre à mille à l'heure son cœur chaque fois qu'elle la sentait venait. L'étalon qui partageait maintenant tout chose qui lui était et qui lui arrivait venait, elle pouvait entendre ses claquement de sabot, et elle ne pus s’empêcher de ressentir une certaine peur puisque l'étalon qui lui avait fait du mal mais qu'elle avait pardonner était ici, et l'étalon qui désormais partageait sa vie était arriver ... Elle espérer que Kinley ne s'importerait pas ou qu'il ne penserais à rien pour le moment.


(C) Galimybé - Mini BN


La solitude vaut parfois bien mieux que de se prendre la tête avec des gens qui veulent être seul.



[size=13]By Mortal

BB & autre chevaux


Spoiler:
 



6 Rose Dans Mon Bouquet
DC = Jay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinley
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 120
Points d'Experience : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Joue également : Pandora, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Lun 17 Aoû - 17:59

Heu... Quoi ?


Chaud. Trop chaud. L'air est lourd, irrespirable au coeur de mes marais. Partagée entre humidité étouffante et chaleur accablante, l'atmosphère pèse terriblement, autant sur mes poumons que sur ma robe isabelle. La tête me tourne tant c'est insupportable, et après avoir bu à longues gorgées dans l'eau claire d'un étang, je quitte les marécages d'un pas rapide, sans oser prendre le trot, l'esprit trop embrumé par ces relents fétides que l'air lourd favorise pour prendre garde à l'endroit où je mets les sabots. Toutefois, je m'efforce de faire attention, prudent autant que possible sans réellement pouvoir me concentrer.

Une fois sorti de mes terres, je m'ébroue de tout mon corps, bien heureux de trouver un peu plus de fraîcheur, moins d'humidité du moins. Et lorsque je me pense suffisamment remis de cette mésaventure déplaisante et pourtant courante en été, je me remets en marche, désireux de me mettre en quête d'un lieu plus tranquille, plus frais si possible, plutôt que de rester exposé ainsi au milieu des verts pâturages.

Immanquablement, mes pensées se tournent doucement sur la douce créature qui s'est emparé de mon coeur et, même, de mon âme toute entière. Je sens son odeur, perçois son pelage de nuit, plonge dans ses yeux d'azur... Je me perdrais presque à y songer, mais quoi de mieux que d'aller la voir, plutôt ? Elle m'en avait donné l'autorisation, après tout, demandant même à ce que j'attende près de la rivière quand je voulais lui rendre visite, pour lui permettre de me rejoindre en toute intimité. C'est donc dans un galop ample que je m'élance en direction du Camp Indien, savourant le semblant de brise que soulève ma rapidité. Toutefois, c'est de l'air chaud qui fouette mon visage, danse dans mes crins, et je n'y éprouve pas de réel plaisir bien qu'il soit pourtant bienvenu. L'herbe semble s'étirer indéfiniment de chaque côté tandis que le soleil accable éternellement ma robe de sa chaleur estivale. Ah, ce que je peux détester l'été, la chaleur et tout cela... Moi qui vis constamment dans l'humidité, ces températures de feu ne me siéent pas.

Néanmoins, bientôt, j'arrive en vue des Terres Indiennes. Aussitôt, je dérive doucement ma trajectoire pour rejoindre la rivière sans approcher immédiatement du camp, le longeant à une bonne distance sur la droite. Lorsque j'atteins finalement le cours d'eau, je suis bien heureux d'y trouver de l'ombre, une ombre bienvenue puisque fraîche, et j'en profite pour boire un peu à longues gorgées, sans me gêner pour plonger mes antérieures dans l'eau claire.

Toutefois, il me fallait me rapprocher du campement, alors je me redresse et me mets en marche, longeant la rive sous le couvert des rares arbres. Mais lorsque j'atteins le passage, je m'immobilise immédiatement, surpris d'y trouver Black Beauty accompagnée d'un étalon à la robe taupe. Mon sang ne fait qu'un tour, car je comprends immédiatement la situation. La position du mâle, la tête à peine plus haute que le prolongement de son corps, tout d'attitude respectueuse vêtu ; le regard de ma protégée posé sur moi, comme si elle me demandait de ne pas faire de bêtise... Tout cela ne prend qu'une demi-seconde à s'assembler pour me faire comprendre l'identité de l'équidé encore inconnu. Tybalt.

En fait, c'est plus l'attitude de la jument qui me met la puce à l'oreille et, surtout, me surprend. Dans son regard plane une ombre de peur et d'interrogation, mais pas orientée contre son agresseur, mais... contre moi. Mes oreilles se couchent, mon sabot, immobilisé en l'air jusque là se pose au sol, lentement, comme si je craignais de ne plus être à ma place de devoir m'enfuir. J'ignore ce que l'équidé lui a dit, ce qu'ils se sont dit tout les deux, d'ailleurs. Mais je ne suis pas sûr de vouloir y être mêlé. Mon regard s'attarde sur la douce jument, tentant d'y trouver une raison de me montrer calme et aimable ; je n'en trouve pas. Mes yeux passent donc de l'un à l'autre, lentement, cherchant que dire, quoi faire, où me mettre. Je fronce les sourcils, secoue la tête, cherche vainement une phrase appropriée. Pourtant, une colère ne peut que s'élever au fond de mon âme, criant vengeance et protection de la belle créature qui m'est désormais mienne. Toutefois, je ne l'écoute pas. Je ne suis pas impulsif, violent, ou que sais-je. Loin de passer aux actes, je me contente de parler, parce que je ne sais rien faire d'autre. Alors, d'une voix... appartenant à un autre, je fais une tentative.

- Qu'est-ce que... je commence, sans succès.

Mon ton est perdu, toutefois froid et rauque, où on sent bien une certaine colère, un peu de mépris peut-être. Je peux bien être le cheval le plus pacifique du Cimarron, je ne peux accepter ce que Tybalt a fait à Black Beauty. Parce qu'il est arrivé la même chose à ma mère, si ce n'est qu'elle aimait mon père et qu'il s'est simplement enfui en apprenant ma venue au monde. Et j'ai grandi sans père. Sans appui parental puisque ma mère est morte quand j'étais encore relativement jeune. J'ai dû me débrouiller seul bien trop tôt, et je ne souhaite cela à personne. Pas même à un poulain indésiré avant sa conception. Pas même à mon pire ennemi.

Et même si j'aurais souhaité formuler une phrase avec un début et une fin... Je n'y arrive pas. Je ne trouve pas quoi dire, aucune question valant la peine d'être posée. Pour cause, il y en a des milliers qui se bousculent dans ma tête, que dis-je, bien plus encore ! Mais aucune ne m'est compréhensible et encore moins me semble digne d'être formulée à voix haute, trop perdu peut-être pour oser réfléchir. Alors je me tais, observant les deux équidés, perdu, sourcils froncés, oreilles couchées, un sentiment pendant longtemps oublié naissant du fond de mes entrailles, s'insinuant au coeur de mon être pour mieux s'en emparer et me faire commettre l'irréparable. Mais je reste immobile.

ϟ Codage par lea-angels ϟ
Paroles en #613F28



Merci Shoah ♥️

Kinlouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinley
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 120
Points d'Experience : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Joue également : Pandora, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Sam 2 Juil - 17:07

Up ?



Merci Shoah ♥️

Kinlouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1153
Points d'Experience : 127
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 20
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Mer 10 Aoû - 11:34

Abandonné ?





Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora
Je suis :
Je suis :
avatar
Messages : 362
Points d'Experience : 173
Date d'inscription : 27/06/2015
Age : 17
Joue également : Kinley, Zaltana, Zaldae, Narcisse, Aeshma

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Réalité...   Mer 10 Aoû - 11:39

Puisque je n'ai plus de nouvelles de BB et Tybalt, malheureusement, oui o/




~ Fiche de Personnage ~ Son cavalier : Arès ou Le Serpent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réalité...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités
» Ma réalité est mon rêve.
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» Entre cauchemar et réalité (prio' Howahkan)
» "L'opposé du jeu n'est pas le sérieux, mais la réalité" (Freud) - Rafaela T. D. Variola (Terminus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-