RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Un espoir.    Ven 10 Juil - 22:27

Elle ne connaissait pas encore tous les environs cachés sur les terres de Noctis , jeune arrivante qu'elle était pour l'instant , Arling voulait en découvrir plus. Toutes ces découvertes lui changeait du camp Indien , là où elle y avait passé son enfance , pas aussi belle que l'on peut l'imaginer. L'espoir de retrouver son père vivait toujours en elle. Mais le monde est grand et elle savait qu'il n'allait pas être facile de tomber sur celui qu'elle n'avait jamais eu le temps de connaitre. Personne ne connaissait vraiment son histoire , tout simplement parce que peut de gens s'intéressaient à elle et que sa présence fut toujours d'une grande discrétion. Aujourd'hui , elle s'était décidée à partir surveiller de nouveaux endroits. A sa grande surprise , elle fit la découverte d'un petit coin paradisiaque qui cachait un étang. On pouvait y apercevoir les feuilles des arbres se batailler dans l'eau , un vent léger souffler entre les branches. Tout était si calme et paisible. Elle aurait voulu y passer tout son temps seule et à penser , mais elle avait un devoir , celui de protéger la harde de Noctifs. Néanmoins , surveiller les quelques alentours ne pouvait guère lui faire de mal. Elle pouvait en même temps profiter de la solitude qui l'envahissait sans cesse. Arling avait l'habitude de se renfermer sur elle-même. Depuis la mort de sa mère adoptive , la définition de sa vie était devenu un véritable néant. Elle était tout de même fière d'avoir été recueillie au sein d'une harde. Mais son intégration est toujours autant difficile. Cette dernière ne savait pas comment tenter une approche , ni comment s'exprimer. Elle avait perdu toute confiance en elle. Pourtant , Arling n'a jamais fait de mal à personne , quand on la connait bien on se rend compte que c'est quelqu'un de digne de confiance et d'honnête. Elle a toujours été aussi d'une grande écoute , même si aider les autres ne l'aidait pas pour autant. Observant la grande étendue d'herbe et les arbres qui entouraient le lac , elle s'autorisa à une petite baignade. L'eau ne devait pas dépasser les dix neufs degrés. C'était un endroit agréable pour se détendre. Mais la solitude n'était pas bon pour son moral et elle le savait. Parfois , elle se demandait si sa vie avait réellement un sens , si ca en valait la peine de continuer à vivre ainsi. Si seulement quelqu'un pouvait au moins se soucier d'elle et lui donner confiance. Pendant un instant , la jeune jument ferma les yeux , se remémorant ce visage qu'elle avait réussit à garder en mémoire le jour de sa naissance , le visage de sa mère qui semblait si heureuse d'avoir donné la vie. C'était tout ce qu'elle avait gardé en souvenir. Mais un bruit suspect l'interpella , qui pouvait bien rôder par ici ? Un prédateur ? Quelqu'un du groupe ? Restant sur ses gardes , elle ne bougea plus.


Dernière édition par Arling le Mer 5 Aoû - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ciel Étoilé
L'Étalon Vengeur au Coeur Noir
avatar
Messages : 807
Points d'Experience : 235
Date d'inscription : 10/11/2011

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un espoir.    Ven 24 Juil - 3:30

[Je me lance!]

Le départ était pour bientôt, Ciel le pressentait. Partir à la recherche de nouvelle terre, pour lui et sa harde, rien ne le réjouissait plus. Toutefois, le noeud dans sa gorge ne pouvait se défaire. Avait-il rêver? Avait-il été victime d'un quelconque mirage? Momo, sa douce, n'était resté à ses côtés que le temps d'un souffle, envolé. Il ne savait pas très bien si ces maigres apparitions apaisait sa douleur ou la ravivait. L'appaloosa pouvait-il vivre de ces courts instants, tous plus incertains que les autres? Qui avait donc ravi la stabilité de sa belle? Lui-même ne trouvait pas les mots pour lui dire à quelle point il avait besoin d'elle, mais le doute s'était emparé de lui: elle, clairement, n'avait plus besoin de lui. La dernière visite l'avait laissé inachevé. À chaque fois, elle repartait avec un morceau de son âme et bientôt, il ne serait plus que moitié, n'ayant plus rien à offrir à personne. Mais encore, voulait-il vraiment une autre qu'elle? Parfois, il osait se poser la question.

Ce matin, il avait quitter sa harde établie près du lac de cristal pour gagner plus profondément les terres de Noctis. Il n'avait pas vraiment le droit, mais il ne faisait rien de mal. Et puis, il était quand même le chef de sa harde, on le connaissait et personne n'osait vraiment le confronter, autre que Noctis; bien qu'une forte amitié commençait à se développer entre les deux noirauds. Suffisait que Ciel Étoilé ne tombe sur Rafale, et il se ferait expulser. Autrement, il était plutôt confiant que sa présence dans les environs n'allaient choquer personne.

L'étoilé connaissait bien ces terres, comme un peu partout, d'ailleurs. Il y avait passé la plupart de son enfance, quoi qu'il voyageait souvent en terre indienne pour passer du temps avec sa meilleure amie, Palkana... Ciel poussa un lourd soupire. Encore une autre qui n'avait pas pu rester auprès de lui. Mais cette fois, le chef avait perdu son calme et en désespoir de cause, il avait banni la jument. Grossière erreur, voilà qu'il ne la plus jamais revu.

Toujours perdu dans ses lourdes pensées, Ciel su qu'il arrivait à destination lorsqu'il aperçu le grand saule pleureur qui laissaient tomber ses longues branches en rideaux, effleurant la surface d'un étang. Celui sur ses propres terres s'étant asséché, il fut heureux de découvrir celui-ci bien en vie... Alors qu'il allait se glisser sous la cascade de branches, un mouvement attira son attention: il n'était pas seul. S'immobilisant dans l'ombre du grand arbre, Ciel surprit une jument sauvage qui lui était inconnu se glisser dans l'eau en fermant les yeux, comme pour la savourer. L'étalon sombre sourit. L'alezanne faisait bien d'en profiter. Qui savait pendant combien de temps cette sécheresse allait durer?

Il tourna les sabots, décidant qu'il fallait peut-être mieux laissé cette jument à ces baignades, lorsqu'il marcha sur une branche sèche qui craqua sous son poids. Crispé, il se rendit compte que sa sortie allait être remarqué. Il préféra donc rebrousser chemin et aller présenter ses excuses, avant de reprendre son chemin.

Glissant sous les longues branches feuillues, Ciel s'approcha de l'étang avec douceur, l'encolure avancée, les oreilles droites afin d'annoncer ses bonnes intentions. Il sourit à la jument, qui semblait bien surprise.

- Eh bien, fit-il de sa voix grave et douce, me voilà en bien mauvaise posture. Ne vous inquiétez pas, je ne vous espionnais pas, j'allais quitter lorsque je vous ai vu profiter d'une petite baignade...

Notant son air interloqué, il cligna de ses yeux azurés, réalisant pour la première fois que peut-être qu'elle n'avait aucune idée de qui il était.

- Pardonnez-moi, je m'appelle Ciel Étoilé.

Il laissa son statut de côté, préférant se présenter à elle comme à un égal. Il lui laissa le loisir de décider si elle voulait se présenter ou non. De plus, il ne désirait pas l'indisposé plus que ça, alors qu'elle venait d'être déranger dans un moment de détente intime.


Invité, auras-tu le courage de m'affronter? De braver les flammes noires de mon coeur?
Bébé Cielou:
 
Merchi ma femme ♥️

29 roses à mon bouquet
Momo, je ne t'oublierai jamais ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un espoir.    Ven 24 Juil - 14:11

La jument aux merveilleux crins lavés n'avait pas bougé d'un poil. Tout lui paraissait suspect. Après quelques minutes de silence , un étalon inconnu fit son apparition devant elle. Il avait une magnifique robe appaloosa. Il est vrai qu'elle ne connaissait pas encore beaucoup de monde par ici et son manque de sociabilité ne l'aidait pas vraiment , ce qu'elle attendait c'était que l'on vienne à elle , qu'on apprenne à la connaitre. Arling a toujours été quelqu'un d'agréable , mais très solitaire depuis la mort de sa mère adoptive quand cette dernière avait 3 ans. Son dernier espoir était de retrouver son père , mais où pouvait-il être ? Était-il toujours vivant au moins ? Elle se posait tant de questions.

Méfiante et à la fois étonnée , elle rendit un sourire à cet inconnu , ne sachant pas comment s'adressait à lui à cause de sa timidité. Arling développait comme des troubles de personnalité. Ses peurs d'abandon , ses changements d'humeur et ses idées parfois noires la hantaient. Pourtant , il fallait qu'elle arrive à vaincre toutes ces peurs.


- Eh bien, fit-il de sa voix grave et douce, me voilà en bien mauvaise posture. Ne vous inquiétez pas, je ne vous espionnais pas, j'allais quitter lorsque je vous ai vu profiter d'une petite baignade...

Tentant de rester au plus calme , elle s'avança vers l'appaloosa , ses foulées dans l'eau la faisaient ralentir , mais ca ne la dérangeais pas , ca lui permettait également de garder un peut de distance avec l'inconnu.

-Il n'y a aucun problème. Répondit-elle d'un ton ferme. Cet endroit appartient à tout le monde , je ne dois pas m'étonner de voir quelqu'un par ici , même si je confirme que j'en ai été surprise.

Un peut hésitante , la jument sortit de l'eau afin de l'observer d'un peut plus près.

- Pardonnez-moi, je m'appelle Ciel Étoilé.

Ce nom lui disait quelque chose , Noctis lui en avait parlé à son arrivée au sein du troupeau , mais elle ne se rappelait plus pourquoi. Saleté de trou de mémoire ! De toutes façons , les deux semblaient bien partis à entamer une discussion , tout cela finiraient probablement par lui revenir. Elle se secoua entièrement afin d'enlever les quelques feuilles et le peut d'eau qu'il restaient sur elle. Il commençait à faire bien chaud par ici malgré tout.

-Enchanté , je me nomme Arling.

Elle n'avait pas l'habitude de parler avec beaucoup de monde , tout ça semblait nouveau à ses yeux , alors que dans le passé , du moins , durant ses premières années , elle était légèrement plus ouverte. Mais la jument voulait en savoir plus sur ce mystérieux personnage.

-Je ne voudrais pas paraître indiscrète , mais d'où venez-vous ?

Il était rare qu'elle se montre aussi curieuse envers un inconnu , peut être que tout cela allait lui faire du bien et l'aider à communiquer , à se sentir mieux dans sa peau. Son courage était néanmoins l'une de ses plus grandes qualités , n'importe qui pouvait l'affronter en duel , elle n'avait pas peur de se battre , ni de se salir les sabots. Les oreilles légèrement penchées en avant , elle attendit la réponse de cette nouvelle rencontre nommée Ciel Étoilé.

[Je n'ai pas eu beaucoup le temps de faire plus long , sorry. Je ne pourrais peut être pas répondre la semaine pro , mais j’essaierais. :) ]


Revenir en haut Aller en bas
Ciel Étoilé
L'Étalon Vengeur au Coeur Noir
avatar
Messages : 807
Points d'Experience : 235
Date d'inscription : 10/11/2011

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un espoir.    Ven 24 Juil - 17:17

La jument aux crins lumineux l'observait longuement, et fini par s'approcher, en restant toujours dans l'étang. Ses amples mouvements brassaient l'étendue d'eau calme, bouleversant ses petits habitants qui fuirent le plus long possible. Elle répondit à l'appaloosa que ça présence n'était pas un problème, mais son ton laissait entendre un léger malaise, toutefois bien contrôlé. Enfin, quand savait-il après tout? Peut-être que cette voix ferme était son ton habituel, mais Ciel fut surprit de l'entendre de la bouche de cette jument aux allures douces.

-Cet endroit appartient à tout le monde , je ne dois pas m'étonner de voir quelqu'un par ici , même si je confirme que j'en ai été surprise.

L'étalon sombre hocha la tête, autant pour acquiescer que pour s'excuser à nouveau. Autrefois, l'étoilé n'en aurait pas fait un cas, mais il s'était bien assagis et préférait nettement le respect et la bonne entente à la discorde. En même temps, il avait prit pour mentor un étalon particulièrement agressif dans sa jeunesse, Ciel n'avait donc jamais connu mieux. Mais voilà, ça faisait plusieurs années maintenant qu'il était passé à autre chose. Gagné une bataille pour acquérir ses terres était une chose, être chef d'une harde en était une autre, bien différente. Et puis, il se sentait bien mieux lorsqu'il n'était pas ronger par la colère et la rancœur.

La jument sortit finalement de l'eau et se secoua. Ciel Étoilé reçut quelques gouttes, mais loin de s'en offusquer, il apprécia le contact frais et humide sur sa robe qui le tenait un peu trop au chaud dans les périodes de grandes chaleurs. La jument se présenta enfin et il put mettre un nom sur son visage. Arling. Ciel aima aussitôt la sonorité du prénom. Toutefois, il constata d'autant plus qu'il ignorait tout de cette alezane. Était-elle solitaire? Vu ce qu'elle venait de lui dire, comme quoi cet étang appartenait à tous, ça lui semblait plausible. Les hardes avaient l'étrange habitude de s'approprié les territoires à leur porté, et maintenant qu'il y pensait, l'étoilé trouva que ce comportement était des plus étrange. Qui étions-nous pour se nommer propriétaire de ce que la mère Nature nous offrait? M'enfin.

- Je ne voudrais pas paraître indiscrète , mais d'où venez-vous ?

Impasse. Ciel observa la jument un moment, se demandant s'il était bien de dire qu'il venait de l'autre harde, ou laisser le plus d'information dans le vague. Après tout, la rencontre allait plutôt bien pour le moment, la gâcherait-il en lui racontant qu'il n'était pas vraiment à sa place? Il fit rapidement sa décision, décidant qu'il ne voulait pas se casser la tête ce matin avec des formalités.
Et puis, sa question pouvait s'interpréter de plusieurs façons... Arling pouvait très bien s'enquérir de ses origines, comme au sujet du dernier lieu qu'il avait visiter. Ciel Étoilé choisit la dernière option, s'en voulant un peu d'être de mauvaise foi.

- J'avais en tête de me rafraîchir, ce matin, mais l'attroupement près du Lac de Cristal m'a fait désirer un lieu plus calme, d'ou ma présence ici...

Il accompagna sa phrase d'un sourire amusé. Puis, il reporta son regard azuré sur l'étang et sans prendre d'élan, il bondit dans l'eau, dans un grand ''plouf!'' Hm, comme il était bon de se baigner. Il aurait très bien pu le faire au lac, nager jusqu'à rejoindre l'Îlot en son milieu, mais Ciel préférait éviter. C'était bien le dernier endroit ou il avait aperçu Momo, et tout ce qui se rapprochait de la jument le faisait souffrir. Il se retourna vers Arling, bien content d'avoir de la compagnie pour lui changer les idées finalement.

- Et vous? Je ne vous ai jamais vu, je dois l'avouer. Êtes vous une de ses juments solitaires?... Sans vouloir paraître indiscret, fit-il la voix sérieuse mais avec une certaine note amusé. Il venait de reprendre l'exacte phrase d'Arling, comme un petit clin d'oeil.

[No soucis, prend ton temps o/ et la longueur est très bien, j'aime ça comme ça ]


Invité, auras-tu le courage de m'affronter? De braver les flammes noires de mon coeur?
Bébé Cielou:
 
Merchi ma femme ♥️

29 roses à mon bouquet
Momo, je ne t'oublierai jamais ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un espoir.    Mar 4 Aoû - 13:30

L'étalon appaloosa , de son nom Ciel Etoilé , semblait mystérieux et à la fois curieux. Mais Arling ne le connaissait pas assez pour en juger quoi que ce soit , elle ne pu néanmoins s'empêcher de l'analyser , avait-il des points faibles ? C'est ce que la jument se posait tout le temps comme question lors de ses rencontres , elle voulait à tout prix les démasquer , au cas où ces dernières auraient voulu lui faire du mal autant physiquement que mentalement. Mais l'alezane craignait beaucoup plus l'harcèlement moral qui est souvent parfois plus douloureux que des coups de sabots. On pouvait la blesser facilement avec des mots. Mais la douce a grandit maintenant , elle devait apprendre à se foutre du regard des autres et des mauvais avis. Son véritable objectif paraissait évident : retrouver son père. Était-il toujours vivant au moins ? Malgré cet objectif , il fallait qu'elle arrête de s'isoler du monde et d'être négative.
Un coin d'herbe à quelques mètres d'elle qui semblait bien appétissant l'attira , tandis qu'elle écoutait les justifications de l'arrivant.

- J'avais en tête de me rafraîchir, ce matin, mais l'attroupement près du Lac de Cristal m'a fait désirer un lieu plus calme, d'ou ma présence ici...

Elle ne s'attendait pas vraiment à ce genre de réponse , mais Arling voulait en savoir plus. Venait-il de la harde de Noctis ? Ou n'était-il qu'un simple solitaire ? La jument avait oublié qu'il existait un autre troupeau parmi les environs. L'étalon prit l'initiative de se rafraîchir dans l'étang , il n'avait pas tord avec cette chaleur. Mais le regard qu'il posait sur l'endroit paraissait des plus étranges , comme ci quelque chose le perturbait. Un mauvais souvenir peut être ? Sans avoir eu le temps de placer une phrase , il la questionna à nouveau , lui demandant d'où elle venait , si elle était solitaire ou non. Vexée de ne pas avoir réellement eu de réponse précise de sa part tout à l'heure , elle réfléchit à la façon dont elle allait interpréter sa phrase.

-J'aime la solitude , je traîne généralement un peut partout mais sans me faire beaucoup remarquer. Je ne parle pas à grand monde.

Le fait qu'elle aimait la solitude mélangeait mensonge et vérité. Au fond , elle savait qu'elle avait besoin d'être entourée et que s'isoler n'était pas une solution. Mais elle avait peur de faire des rencontres , alors elle préférait jouer les solitaires. Au sein du troupeau , elle était considérée comme une jument avec de grandes qualités , elle ne voulait pas y croire.

Arling prit une dernière bouchée d'herbe avant de goûter aux pommes pendues aux arbres qui avaient l'air succulentes. Elle fit un bond gracieux afin d'attraper l'un de ces fruits accrochés à un pommier. Les rayons de soleil qui arrivaient à passer à travers les arbres donnaient de magnifiques reflets à sa crinière aussi blanche que la neige. Après avoir finit de déguster , l'alezane reprit la conversation avec Ciel Etoilé , elle ne comptait pas lâcher l'affaire.

-Ma question semble curieuse , mais avez-vous de la famille ?

En espérant que sa réaction ne soit pas mauvaise , elle garda les yeux fixés dans les siens , afin de vérifier si c'était une personne honnête ou non. La belle en profita pour se coucher au bord de l'étang pour une petite détente , le regard toujours figé sur l'étalon.

Revenir en haut Aller en bas
Ciel Étoilé
L'Étalon Vengeur au Coeur Noir
avatar
Messages : 807
Points d'Experience : 235
Date d'inscription : 10/11/2011

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un espoir.    Jeu 13 Aoû - 18:31

-J'aime la solitude , je traîne généralement un peut partout mais sans me faire beaucoup remarquer. Je ne parle pas à grand monde.

À l'entente de la réponse tout aussi vague de la jument, Ciel ne pu s'empêcher de fermer les yeux un instant, conciliant et amusé. Après tout, cette petite mascarade pouvait très bien se jouer à deux. Curieux comme tous les deux préféraient ne pas trop en dévoiler, garder sa part de mystère, de secret. Soit! Il regarda à nouveau la jument, la jaugeant depuis l'étang, lapant l'eau fraîche pendant un moment, avant de commenter doucement sa réponse.

- En effet...je dois avouer que je ne vous aie jamais vraiment vu dans les parages...

Les sourcils froncés, il prononça ces mots avec une pointe de regret dans la voix. C'était des habitudes de dominants: agir en père, vouloir connaître tout ce petit monde qui grouillait de vie... Même si cette Arling ne faisait pas partie de sa harde, il s'en voulait de ne pas la connaître. Enfin, elle était peut-être solitaire aussi, ce qui expliquerait bien des choses. Ciel se promit de mettre les choses aux clairs.

Il la regarda de ses yeux clairs attraper avec grâce une belle pomme qui lui faisait de l'oeil et la manger doucement, comme en pleine réflexion. Il détourna le regard, se disant qu'il l'avait assez scruté ainsi et qu'il en obtiendrait aucune autre information à son sujet. Il poursuivit sa baignade en allongeant son encolure vers l'eau, faisant glisser le liquide vers son dos brûlant. C'était bien bête d'avoir la robe si foncée dans des cas comme celui-ci. L'appaloosa s'approcha du bord de l'étang et commença à s'extirper de la marre lorsque retentit à nouveau la voix d'Arling.

-Ma question semble curieuse , mais avez-vous de la famille ?

Ciel Étoilé prit le temps de bien de secouer avant de répondre à cette question bien pointilleuse. De la famille... Quel sujet lourd. Arès, son père, il ne l'avait jamais connu, chassé de sa propre harde avant sa naissance. Serenity (Serena de son surnom), était vite tombé très malade et traité comme une pariat, elle n'eut pas les soins dont elle aurait eu besoin et mourut alors que Ciel était encore tout jeune. Bien sûr, il avait toujours sa belle et loyale cousine, Arya, qu'il chérissait plus que tout, et quelques amis... Mais ses nombreuses responsabilités, et il devait l'avouer, ses nombreuses escapades lui avait empêcher de former des liens forts avec un grand nombre d'équidés. Et puis, il n'avait pas toujours été un étalon des plus courtois. Il avait désiré la vengeance, la violence et la haine, pour finalement se retrouver vide lorsque la vengeance fut assouvie. Il s'éclaircit la voix, se rendant compte qu'il s'était légèrement égaré en chemin.

- Ma harde est ma famille désormais, conclu-t-il, même si personne d'autre que lui n'avait été témoin de sa grande réflexion.

Il la regarda un instant, en penchant la tête sur le côté, puis sourit légèrement, ne lui en voulant pas trop de lui avoir fait penser à tout cela. Il n'avait pas encore fait tout à fait la paix avec son passé, mais il était sur la bonne voie.

- Comme tu sembles l'ignorer, je suis le dominant de la harde qui partage temporairement les terres de Noctis.

N'ayant plus rien à cacher, il s'approcha d'elle, toujours dégoulinant d'eau. Le soleil miroitait sur ses crins de neiges, mais ce qu'il appréciait particulièrement était ses prunelles chaudes comme un ciel d'été, ou les feuilles des arbres en automne.

- Mais pourquoi cette question bien particulière, Arling? C'est à peine si nous nous sommes présenté, s'esclaffa-t-il pour détendre l'atmosphère. Penses-tu que nous partageons une quelconque parenté?


Invité, auras-tu le courage de m'affronter? De braver les flammes noires de mon coeur?
Bébé Cielou:
 
Merchi ma femme ♥️

29 roses à mon bouquet
Momo, je ne t'oublierai jamais ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un espoir.    Ven 14 Aoû - 13:45

Le fait de savoir qu'elle restait une jument mystérieuse la rassura. Non pas qu'Arling était méfiante , mais qu'elle voulait préserver son histoire et ses points faibles. Une atmosphère plus fraîche vint s'installer. Probablement parce que la journée allait bientôt toucher à sa fin , l'alezane ne savait pas encore où cette dernière allait passer la nuit. Il lui arrivait souvent de s'éloigner de la harde et de d'imiter une vie de solitaire , tout en restant sur ses gardes vis-à-vis du troupeau , il fallait qu'elle le protège , c'était son devoir. En tout cas , dans sa tête , elle était purement solitaire. Du moins , à partir de ses trois ans , quand sa mère adoptive fut victime d'une tragique fusillade entre les soldats et les indiens. A ce jour , la belle se considéra comme quelqu'un de différent et se sentit plus seule que jamais.

- Ma harde est ma famille désormais. Répondit sa nouvelle rencontre.

Tout semblait clair , il faisait donc partit d'une harde. Impossible que ce soit celle de son chef Noctis , vu qu'ils ne s'étaient jamais croisés. Sans avoir eu le temps de placer un seul mot , l'étalon prit l'initiative d'éclaircir le sujet et lui fit une révélation qu'elle était loin d'avoir pu deviner. Aux dernières nouvelles , il était le chef de sa propre Harde. Tout lui revint en mémoire maintenant , ce troupeau airait sur quelques unes de leurs terres. Arling n'avait encore jamais croisé de chevaux venant de cette harde , elle fut surprise que sa première rencontre fut le dominant. Mais rien ne l'impressionnait , c'était une personne comme tout le monde. L'apaloosa s'approcha d'elle , le pelage toujours mouillé. Peut être était-elle allée un peut trop vite en posant des questions qui ne la regardait pas ? En tout cas , la jument en devint gênée.

-Mais pourquoi cette question bien particulière, Arling ? C'est à peine si nous nous sommes présenté. Penses-tu que nous partageons une quelconque parenté ?

En effet sa curiosité était peut être exagérée. Tant pis , autant se lancer à son tour , mais de quelle façon ? La belle prit un air anxieux. Elle se mit à repenser à son père qu'elle recherchait encore , pourtant , Ciel Étoilé avait l'air bien jeune pour pouvoir être le sien , il ne devait pas dépasser les six , voir sept ans. Un lien parenté semblait alors bien impossible , sauf si son père avait réussit à se construire une nouvelle vie et eut d'autres "enfants". Si ca avait été le cas , elle serait bien déçue.


-Je n'en sais rien .. Dis-t-elle d'un air désolé. A vrai dire , je préfère en savoir plus sur les autres avant de parler de moi. Je ne pensais pas du tout à l'existence d'un éventuel lien de parenté. La seule personne que je n'ai pas eu le temps d'apprendre à connaitre est mon père. C'est assez long à expliquer , je ne suis pas du genre à m'exprimer voyez-vous. Je ne sais pas à qui je dois faire vraiment confiance dans ce monde.



Difficile d'en dire d'avantage quand on ne fait confiance à personne. De sa part , c'était un énorme effort , bon ou mauvais ? Quelle importance au final , il n'allait tout de même pas la manger. Le fait que l'alezane aux crins lavés ne veuille pas parler d'elle , était surtout la crainte qu'on ne s'y intéresse pas réellement.

-Pardon de vous avoir parlé de tout ça , je ne voulais pas vous faire perdre votre temps avec ces histoires.

Espérant être mise un peut plus en confiance , Arling ne prononça plus un seul mot , attendant la réaction de Ciel Étoilé.
Revenir en haut Aller en bas
Ciel Étoilé
L'Étalon Vengeur au Coeur Noir
avatar
Messages : 807
Points d'Experience : 235
Date d'inscription : 10/11/2011

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un espoir.    Sam 22 Aoû - 4:37

Alors que le chef de harde avait voulu alléger la situation, surtout vu l'air gêné de la jument, et qui devenait de plus en plus... inadéquate pour une première rencontre fortuite, les traits de l'alezane se firent plus fermés et inquiets. Ciel sentit ses oreilles s'affaisser, s'en voulant d'avoir poussé plus loin la discussion. Clairement, Arling n'était pas tellement à l'aise avec une interrogation aussi personnelle. Enfin, il fallait avouer que ce n'était pas de sa faute s'ils avaient emprunter ce chemin glissant. L'étoilé se sentit observer et il soutint son regard sans faillir, en se demandant toutefois à quoi elle pensait. Elle prit un air désolée et Ciel se sentit immédiatement navré, même si une voix en lui lui susurrait qu'il n'y était pourtant pour rien.

-Je n'en sais rien .. A vrai dire , je préfère en savoir plus sur les autres avant de parler de moi. Je ne pensais pas du tout à l'existence d'un éventuel lien de parenté.

Ciel détourna la tête, le sang brûlant ses joues. Bon, sa tentative d'humour avait été si lamentable qu'elle n'avait pas relevé son manque de sérieux lorsqu'il avait abordé ce sujet. Il n'avait pourtant pas le souvenir d'être si peu drôle...

-...La seule personne que je n'ai pas eu le temps d'apprendre à connaitre est mon père.

L'étalon reposa ses pupilles bleues sur la jument. Un étrange point en commun les unissait donc. Un bien triste trait, toutefois. Ne pas avoir connu son père. Quel étrange quête... Ciel Étoilé connaissait au moins deux juments qui avaient pour but de retrouver la trace de leur géniteur. Momo, Opale... Pour l'étalon, il l'avait eut facile. Battu dans un duel contre un prétendant au trône, puis banni et puis tuer. Probablement par le même antagoniste. L'apaloosa sentit malgré lui sa mâchoire se serrer et ses yeux gravitèrent près de ses sabots, fouillant gravement le sol.

-C'est assez long à expliquer , je ne suis pas du genre à m'exprimer voyez-vous. Je ne sais pas à qui je dois faire vraiment confiance dans ce monde.

Le chef redressa lentement la tête, en regardant l'étang, laissant les paroles d'Arling flotter dans l'air. Vraisemblablement, vu sa toute première question, elle aussi devait rechercher son père. Plus il ramassait des informations sur elle, plus elle lui semblait lointaine. Solitaire. Seule. Il tourna presque brusquement sa tête sombre pour la regarder à nouveau. Avait-il cru le temps d'un instant qu'elle allait disparaître, elle aussi? Il sourit, voulant l'apaiser.

- Personne ne le sait vraiment, Arling. Constamment, nous donnons notre confiance, dans l'espoir que celle-ci ne se brisera jamais. Parfois notre confiance est trahie, parfois c'est nous qui trahissons celle des autres... mais au final, malgré la déception et le chagrin, je persiste à croire que ça en vaut la peine.

Le visage de Palkana, de Noctis, de Topaze et de Loki et de tant d'autres flottèrent dans son esprit. Tant de personnes il avait croisé au courant de sa jeune vie... Tant de fois il avait vu des liens se faire et se rompre. Ainsi était la vie.

- Quant à ton père...

Il ne voulait pas trop s'avancer de peur de la froisser, surtout qu'ils se connaissaient à peine, sinon pas du tout, mais il ne pu empêcher les prochaines paroles de franchir ses lèvres. Même si, après tout, il parlait sans savoir.

- ... Parfois à trop chercher ce que l'on ne peut trouver, on perd de vu ce qui se trouve sous notre nez.

Il laissa à la jument le loisir de prendre ou de laisser son conseil; il aurait été bien heureux d'avoir eu quelqu'un pour le lui dire... peut-être n'aurait-il pas commis tant de fois la même erreur? Toutefois, vu l'âge qu'il avait eut lorsqu'il avait fait ces bêtises, il aurait surement refusé d'entendre un seul mot. L'étalon sombre secoua la tête en souriant. Oui, il avait du culot.

- Pardonne-moi, Arling... Qui suis-je après tout pour te donner de tels conseils? J'ai à peine 7 années et pour être tout à fait franc, je viens tout juste d'atteindre une certaine maturité..., fit-il, humble. Je ne suis pas ton chef, tu n'es pas dans l'obligation de m'entendre.

Ciel rigola doucement à sa dernière remarque. En effet, être solitaire signifiait être seul mais aussi maître de soi-même. Cette époque de sa vie lui était douce malgré toutes les péripéties qui lui était arrivé. Arling était encore jeune, elle avait le temps d'apprendre tout ce qu'il y avait à apprendre sur ce monde, bon ou mauvais.


Invité, auras-tu le courage de m'affronter? De braver les flammes noires de mon coeur?
Bébé Cielou:
 
Merchi ma femme ♥️

29 roses à mon bouquet
Momo, je ne t'oublierai jamais ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un espoir.    Mer 16 Sep - 16:15

Il était rare pour la jument d'avoir une conversation aussi sérieuse avec quelqu'un. Sa curiosité l'a menée à entamer un sujet auquel elle ne souhaitait plus penser ou réfléchir. Mais pourquoi prendre autant de recul face à une personne qui n'était peut être qu'un personnage innocent ? Devait-elle vraiment s'ouvrir à Ciel Etoilé , alors qu'elle le connaissait à peine ? Son caractère timide et réservé ne l'aidait pas forcément. Il fallait que l'alezane face un pas en avant , qu'elle puisse prendre légèrement d'assurance et cesser d'avoir peur du regard d'autrui. Bien qu'elle ait toujours eu un répondant correct et une grande honnêteté , sa fragilité se faisait ressentir.

Après s'être exprimée à propos de son manque de confiance envers la population , sa "connaissance" se décida à son tour à déballer le fond de ses pensées.

- Personne ne le sait vraiment, Arling. Constamment, nous donnons notre confiance, dans l'espoir que celle-ci ne se brisera jamais. Parfois notre confiance est trahie, parfois c'est nous qui trahissons celle des autres... mais au final, malgré la déception et le chagrin, je persiste à croire que ça en vaut la peine.


Comme il était bon d'entendre que quelqu'un puisse partager le même avis que sois. Mais les derniers mots de l'étoilé lui passaient en travers de la gorge. Malgré tous ses plus grands désespoirs est-ce que tout en valait réellement encore la peine ? Peut être. Sa méfiance l'avait gagnée , rongée. Devait-elle se remettre en question ? Possible. Elle avait le temps avant d'en découvrir d'avantage sur la vie , le monde , la nature et les sentiments. Après tout , elle n'avait que cinq ans.

Plongé dans la discussion , l'étalon réagit face au sujet à propos du père de Arling , sa réponse lui trottait dans la tête , comme ci il y avait eu une illumination , ce qui la perturba. Comment se faisait-il que Ciel Etoilé se montrait si compréhensible ? Peut être que lui-même avait aussi perdu des membres auxquels il tenait. Qu'en savait-elle finalement ? Tout ça lui fit comprendre qu'elle ferait mieux d'écouter les personnes qui l'entourent. Intimidée par le sujet , elle se tue. Une douce fraîcheur s'était installée , la fraîcheur de l'étang et de la fin de journée , tout semblait si paisible et calme. Pendant ce temps , une dernière réponse de l'appaloosa se fit entendre.

- Pardonne-moi, Arling... Qui suis-je après tout pour te donner de tels conseils? J'ai à peine 7 années et pour être tout à fait franc, je viens tout juste d'atteindre une certaine maturité..., fit-il, humble. Je ne suis pas ton chef, tu n'es pas dans l'obligation de m'entendre.

La jument ne comprit pas directement son excuse. Pour elle , n'importe qui pouvait la conseiller , un avis extérieur était toujours important , cela pouvait aider à mieux avancer , peut importe l'âge ou la maturité. Son chef ne savait pas grand chose sur elle , mis à part que c'était une jument courageuse ayant parcouru un long voyage après les terres indiennes.

-Je ne vois pas pourquoi tu t'excuses , un avis ou un conseil est toujours le bienvenu , l'âge ou la maturité m'est complètement égale. Il n'y a pas d'âge pour vouloir éclairer quelqu'un.

Après quelques secondes de silence , elle se relança.

-On ne parle pas beaucoup avec le chef de ma harde qui est donc Noctis. Je ne m'ouvre pas beaucoup envers les autres , car je me sens .. différente. Je n'ai que cinq ans et j'ai tout de même l'impression d'avoir vécu énormément de choses anormales en si peu de temps. Quand je regarde le troupeau , je vois des familles heureuses , de jeunes poulains gambadant avec leurs parents , des couples amoureux qui pourraient se sacrifier l'un pour l'autre , des amitiés soudées où tout le monde s'entraide. Tout ça m'a tout l'air d'être le paradis. Et je suis incapable d'être aussi heureuse qu'eux. Quand les autres me voient , j'ai l'impression d'être à l'écart.

Cela faisait des années qu'elle ne s'était pas autant livrée. La dernière personne à qui la jument osait se confier fut sa mère adoptive. Malheureusement , depuis son départ rien ne fut sortit jusqu'à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Ciel Étoilé
L'Étalon Vengeur au Coeur Noir
avatar
Messages : 807
Points d'Experience : 235
Date d'inscription : 10/11/2011

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Un espoir.    Lun 9 Nov - 3:09

-Je ne vois pas pourquoi tu t'excuses , un avis ou un conseil est toujours le bienvenu , l'âge ou la maturité m'est complètement égale. Il n'y a pas d'âge pour vouloir éclairer quelqu'un


À l'entente de ces paroles, Ciel ferma les yeux, esquissant un sourire. Elle était bien sage, cette Arling. Il aurait été trop fier pour entendre quoi que se soit de sensé venant de la bouche de quiconque. Surtout un chef d'une harde. ''Pour quoi te prends-tu?'', voilà à quoi il s'attendait. Il aurait bien voulu voir une Zéro révoltée, plutôt que le calme serein de cette jument qui parlait si peu d'elle-même. Comparé à elle, l'étalon se sentait bien transparent.

-On ne parle pas beaucoup avec le chef de ma harde qui est donc Noctis. Je ne m'ouvre pas beaucoup envers les autres , car je me sens .. différente. Je n'ai que cinq ans et j'ai tout de même l'impression d'avoir vécu énormément de choses anormales en si peu de temps. Quand je regarde le troupeau , je vois des familles heureuses , de jeunes poulains gambadant avec leurs parents , des couples amoureux qui pourraient se sacrifier l'un pour l'autre , des amitiés soudées où tout le monde s'entraide. Tout ça m'a tout l'air d'être le paradis. Et je suis incapable d'être aussi heureuse qu'eux. Quand les autres me voient , j'ai l'impression d'être à l'écart. 

Ciel Étoilé écarquilla les yeux et recula brusquement son encolure, abasourdi. Eh bien, voilà qui était choquant: Arling faisait partie de l'autre harde. Embarassé, l'appaloosa détourna le regard. Et dire qu'il croyait qu'elle était solitaire? Pourquoi ne pas l'avoir dit plutôt? Mais il se força à écouter ce que l'alezane avait à dire, vu qu'il semblait s'agir d'un événement unique. En effet, vu la facilité à laquelle Ciel l'avait prise pour une solitaire, il était claire qu'Arling ici présente n'était pas du genre à se confier au premier venu. Il ravala sa surprise et son sentiment d'avoir été trompé et écouta la jument dire qu'elle se sentait différente au sein de cette harde heureuse.

L'étalon soutint son regard ambré, reprenant les traits composés qui l'avait accompagné depuis le début de leur rencontre.

- Arling, c'est tout à fait normal, ce que tu ressens. Je ne peux pas dire que je te comprends, puisque j'ignore ce que tu as vécu, mais sache que j'ai moi-même été le mouton noir à une époque et je suis partie, en abandonnant tout ce que je connaissais derrière moi, pour trouver qui j'étais. J'ose croire que les épreuves qui se dressent sur notre route sont là pour une raison bien précise, et qu'au bout de chemin, nous finirons par trouver ce que nous cherchons en vain.

Il voulait parler du bonheur, mais il ne dit rien. Il se dit que peut-être était-il temps de se laisser, laissant pour une prochaine fois la chance à Arling de s'expliquer quant à leur malentendu à propos de sa harde. Peut-être ne se reverraient-ils que lorsque Arling aura trouver aussi ce qu'elle cherche? Il lui fit un signe de tête respectueux et un sourire bienfaisant.

- Je crois qu'il est temps de se dire au revoir, Arling, dit l'étalon sombre en jetant un coup d'oeil au soleil qui baissait déjà à l'horizon. Peut-être qu'une baignade nous réunira à nouveau, qui sait?, plaisanta-t-il en secouant la tête à gauche et à droite, avant de doucement commencer à s'éloigner.


Invité, auras-tu le courage de m'affronter? De braver les flammes noires de mon coeur?
Bébé Cielou:
 
Merchi ma femme ♥️

29 roses à mon bouquet
Momo, je ne t'oublierai jamais ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un espoir.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-