RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Egarée |PV RayJak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anathèmna
« Lost in the maze of my past. »
avatar
Messages : 266
Points d'Experience : 13
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 20
Joue également : Leks

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: « Egarée |PV RayJak   Sam 7 Mar - 10:51

« Egarée


Depuis combien de temps suis-je perdue ? Longtemps. Bien trop longtemps. Depuis que Nick ait tiré son coup de feu, je suis seule. Nous avions rencontrés un ours, tandis qu’il était pied à terre. Il avait tiré. Et tandis que le coup partait, moi aussi. Ça avait été le bruit de trop. Le coup sanguin de trop. Mes muscles tendus s’étaient relâchés, et j’avais fait un formidable bond en avant, abandonnant mon cavalier là. Et j’avais filé. J’avais galopé aussi vite que possible, aussi loin que possible. J’étais tombée, je m’étais emmêlée les sabots dans mes rênes. Et finalement, on était venu m’aider. Mais une fois la rencontre terminée, j’étais partie, sans trop savoir où j’allais. Et voilà que je payais le prix fort. Toujours perdue. Toujours isolée. La faim n’était pas un trop gros problème. Quoique, si, un peu. Avec la neige sur le sol, je ne savais pas où trouver de la nourriture. Et je ne pouvais pas deviner où se situaient les sources d’eau. Une journée et une nuit que je ne m’étais pas alimentée. Ça me faisait tout drôle.

Mais ce que je craignais le plus dans tout ça, ce n’était pas la faiblesse ni la mort. Non, bien sûr que non. Je craignais la réaction de Nick. Il allait me rouer de coups puis me tuer. Littéralement ou pas. Tout ce qui importe, c’est qu’il allait me punir bien plus que ce que j’ai mérité. Et peut être plus encore, quand il allait voir l’état du matériel. J’ai cassé les rênes qui sont désormais deux simples lanières de cuir qui pendent lamentablement à coté de ma tête. Ma selle n’est plus sur mon dos et a tourné sur le coté. Et le tapis de selle a largement souffert de ma cavalcade. Au fond les dégâts sont réparables. Mais je crains qu’il ne l’entende pas de la même oreille que moi.

Un cri aiguë me fait redresser les oreilles et m’arrêter dans ma marche silencieuse. Je relève la tête, à la recherche de la provenance. Je découvre bientôt un aigle, immense, haut dans le ciel. Je regarde détourne cependant la tête et détaille un peu plus attentivement autour de moi. Ça ne ressemble en aucun cas aux alentours du camp des voleurs. Je suis entourée de montagnes, et le soleil ne perce pas jusque dans la vallée où je me trouve. Je suis baignée par l’ombre de la roche, entourée par l’air froid qui ne parvient pas à se réchauffer. Je tourne les oreilles en arrière. Je n’aime pas cet endroit. Il est effrayant. Je reprends lentement la marche, en continuant droit devant moi, mais sur le qui-vive. Où suis-je ? Comment puis-je rentrer chez moi ? Pour la première fois depuis l’incident, j’ai envie de pleurer. Pourquoi ne pas me laisser aller ? Après tout, je suis seule ici. Et c’est bien la raison de mes larmes. Personne ne me viendra en aide. Je suis égarée loin de tout le monde. Il se passera sûrement des jours avant que quelqu’un ne s’aventure par ici. Faire demi-tour ? L’idée est alléchante. Mais où irais-je ? Je ne sais même plus le chemin que j’ai emprunté pour venir jusqu’ici. Je m’arrête une nouvelle fois, et balaie du regard les environs, en tournant sur moi-même une fois. Quelque chose ne va pas ici. Outre la peur que m’inspire le lieu, je me rends compte que quelque chose ne va vraiment pas. Quelque chose me semble déplacé. J’entends mon cœur battre comme un tambour.

« Midnight ? »

Ma voix résonne. C’est un appel. C’est elle qui m’a trouvée, après ma perte de mémoire. Je n’ai pas grand espoir de la voir ici, mais je tente ma chance. Après tout, n’est-elle pas une observatrice, comme elle l’a dit elle-même ? Elle se complait à aider les autres, et les observer vivre. Elle m’a révélé mon nom, m’a guidé auprès des indiens qui m’ont permit de me reconstruire petit à petit. Elle m’a aidé. Pourquoi ne pourrait-elle pas m’aider une nouvelle fois ? Et puis, elle est toujours présente quand on a besoin d’elle, n’est ce pas ?... N’est ce pas ?...


HRP:
 

(C) Galimybé - Mini BN



Spoiler:
 
Merci Titan ♥
Spoiler:
 
2 Roses à ajouter à mon bouquet ! |Nom Voleurs : Oz |Cavalier : Nick|DC : Leks | Design Ana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RayJak
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 19
Points d'Experience : 7
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 20
Localisation : UNICORN.

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Sam 7 Mar - 15:35

















❝ Égarée ❞
Je ne suis pas fou, juste tourmenté.




Je marchais en suivant le courant des vents. Je m'aventurais alors dans une forêt. Mes pensées m'avaient conduit si loin en moi que je ne savais en aucun cas comment j'étais arrivé ici. Mes pas, gravés dans la neige, il m'aurait suffit de les suivre pour retourner chez moi.

Soudain, un bruit fort me parvint de loin, un coup de feu, il résonna en moi comme un son que je n'avais pas entendu depuis longtemps celui de "la guerre". Souvenir incertain, vision d'un passé qui ne m'appartient pas. Je me revois quelques instant sur le champ de bataille, mais où était mon cavalier ? Je me retrouvais par un simple son enfermer sur un champ de bataille, revoyant autour de moi des corps blessés, les explosions, les hurlements et le ciel devenir rouge. Impossible de m'échapper, j'étais prisonnier de moi même, j'avais perdu tout repères. Je courais, encore et encore mais les explosions se faisaient de tous côtés. Ce champ de bataille n'avait pas de fin. Je voyais des batons de dynamite atterrir partout autour de moi.

Et dans ma course je le vis, celui qui était, à mes yeux, mon cavalier. À ma droite, il chevauchait un autre que moi. Son visage encore balafré et ensanglanté il me dit alors : "Lui, ne m'a pas laissé mourir.". En me regardant droit dans les yeux, en plein déplacement je le vis sortir de son fourreau son revolver. Il me visait, en vain. J'étais horrifié, mon propre frère voulait ma mort. Et dans cette ruée, je crus bel et bien que j'allais mourir. J'ai trébuché et glissé sur quelques mètres sur le flanc, mais il était trop tard, cette fois, il allait en finir. Il était fier sur son nouvel étalon et alors qu'il s'était approché de moi, je le voyais clairement, je ne fus pas surpris par son visage, mais par sa monture. C'était moi, tout aussi mort que lui. "Tu n'avais pas plus de raison que moi de survivre". J'ai fermé les yeux pour me préparer à subir mon sort. J'ai attendu, et rien. j'ai ouvert lentement les yeux, et il n'était plus, tout avait disparu.

Je me suis relevé avec difficulté, je sentais mes muscles fragiles. Sur le sol je voyais des bouts de selle, de tissus, un peu tout et n'importe quoi ; à ses traces, le cheval passé ici était au galop. Je me suis alors mis en quête de retrouver cet individu. Peut-être avait-il vu la scène et donc, mon cavalier. Je remontais alors ces traces, aussi vite que je pouvais, je marchais depuis déjà de longues heures, combien? je l'ignorais, mais je savais que je me rapprochais, les traces devenaient plus fraîches peu à peu. La soif me venait mais je touchais au but. Je voyais alors une jument blanche avec d'étranges traces noires. Elle était un peu paniquée par cet endroit sinistre.

« Midnight ? »

Je ne savais pas de qui elle parlait et après un moment je me suis décidé et j'ai dis timidement:

« Êtes vous perdue ? »

Je ne savais pas vraiment s'il y avait une réponse à attendre, car moi même, j'était tout aussi perdu qu'elle.

« Je sais que cette question va vous paraitre étrange, mais auriez vous... euh... vu un cheval qui m'est semblable, mais en... moins... comment dire... vivant ? »dis-je avec une voix hésitante.

Je m'approchais en tremblant un peu ; je n'avais pas froid, j'avais peur d'elle. J'ai entendu au loin un petit bruit. Ma seule réaction a été de sursauter et de crier. Pas de doute, j'étais passé pour un fou.


HRP:
 



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει καὶ ἡ σκωτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν.

© RayJak (character) - SeyDzayLyz (art) - + & + (refs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathèmna
« Lost in the maze of my past. »
avatar
Messages : 266
Points d'Experience : 13
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 20
Joue également : Leks

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Dim 8 Mar - 14:51

« Egarée



« Êtes vous perdue ? »

Je ne peux retenir un sursaut, et je fais aussitôt volteface pour observer l’individu qui m’a adressé la parole. Et je me décompose en voyant la silhouette bien plus robuste que la mienne, la robe noire et les crins blancs. Mais je n’ai pas le temps d’avoir une autre réaction qu’il continue sur sa lancée :

« Je sais que cette question va vous paraitre étrange, mais auriez vous... euh... vu un cheval qui m'est semblable, mais en... moins... comment dire... vivant ? »

J’ouvre la bouche, sans trop savoir répondre. Déjà, je suis tétanisée devant lui. Et en plus, au vu de sa question, il me semble plutôt haut perché. Je me laisse un petit temps de réflexion, en le détaillant, tentant vainement de me rassurer. Je recule d’un ou deux pas, en prévision d’une possible future fuite, évitant soigneusement son regard, en le voyant s’avancer. Au vu de son attitude, de ses tremblements, de ses sursauts et du reste, je me demande qui est le plus trouillard de nous deux. Moi, je n’ai pas le temps de me concentrer sur notre environnement tant celui que j’ai en face me laisse pantoise. Je déglutis difficilement, en refermant mes lèvres et finalement, je me lance, ignorant volontairement sa première question :

« Et bien… Difficile à dire. Je.. Je crois bien qu’on est les seuls trucs… A peu près vivants.. Dans ce coin là du Cimarron.. »

D’accord, d’accord. Ma réponse n’est pas la plus concrète qui soit. Mais tout de même. C’est lui qui m’a parlé d’une espèce de mort vivant lui ressemblant. Je crois que niveau folie, il en tient une bonne couche. Mais il ne semble pas si méchant que ça.. Si ? Peut être un peu simplet ou fou, mais pour le moment, il n’a pas l’air méchant. Bien qu’il m’effraie par sa carrure plus imposante que la mienne. Finalement je m’oblige à le regarder à nouveau pour le détailler un peu plus et passer au-delà des premiers éléments qui m’ont frappé. J’évite pourtant toujours ses yeux.
Il est d’une carrure plus épaisse que moi, bien que ce ne soit pas vraiment difficile au vu de ma finesse. Sa robe est grise très foncée, presque noire. Ses crins blancs grisâtres et épais encadrent son encolure massive. Sur son flanc, je vois d’étranges tâches rougeâtres qui me font penser à du sang. Je frissonne intérieurement. Du sang ? Pourquoi du sang ? Qu’a-t-il bien pu faire pour avoir du sang sur lui ? Est-ce le sien.. Ou celui d’un autre ? A l’intérieur de moi je sens une envie sauvage commencer à se frayer un passage. Un bonheur effrayant qui se loge dans mes entrailles. Des pulsions malsaines qui s’infiltrent dans ma tête. Et je les repousse tant bien que mal. Elles sont là depuis toujours. Depuis la première fois où j’ai ouvert les yeux après ma perte de mémoire. Elles n’ont jamais gagnées. Je continuerais de lutter. Je tente de relancer la discussion, avec de simples mots :

« Et hm.. Pourquoi.. Pourquoi rechercher un mort ?... »



(C) Galimybé - Mini BN



Spoiler:
 
Merci Titan ♥
Spoiler:
 
2 Roses à ajouter à mon bouquet ! |Nom Voleurs : Oz |Cavalier : Nick|DC : Leks | Design Ana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RayJak
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 19
Points d'Experience : 7
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 20
Localisation : UNICORN.

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Lun 9 Mar - 20:58

















❝ Égarée ❞
Je ne suis pas fou, juste tourmenté.





La Jument avait été troublée par ma question. J'ignore si elle était gênée ou apeurée par ma présence, mais une chose m'avait marquée. Elle semblait si fragile, si faible. D'apparence elle etait chétive, mais qu'en était-il vraiment, elle avait peur, mais pas seulement de moi. Ma question avait dû, sans doute, lui faire plus peur que ma simple personne.

« Et bien… Difficile à dire. Je.. Je crois bien qu’on est les seuls trucs… A peu près vivants.. Dans ce coin là du Cimarron.. »

Voilà qui ne me rassurait pas à mon tour. J'étais avec une parfaite inconnu qui était tout aussi perdue que moi. Il se faisait peu à peu plus froid et le vent commençait à se faire entendre, mais ce n'était pas ce que je redoutais. Ces bois devenaient sombres, la nuit allait nous couper de toute issue et mon cavalier allait sans doute revenir et il ne serait pas venu pour me souhaiter bonne nuit. J'ai vu qu'elle regardait avec insistance les tâches de sang qui ornaient mon corps. J'ai préféré me taire. Pour le moment.

« Et hm.. Pourquoi.. Pourquoi rechercher un mort ?... »

Est-ce que je devais lui dire, lui dire que les morts rôdent en ces bois, que mon cavalier et sa monture funeste cherche à me faire passer de l'autre côté. Lui dire que s'ils la voyaient ils n'hésiteraient pas à lui faire don du même sort. Rien qu'à l'idée de voir une innocente mourir par ma faute, je m'en voudrais à jamais.

« Laissez tomber, je pense qu'il vaut mieux ne pas rester là. Je vous conseille de me suivre, vous et moi sommes perdus, le froid va arriver plus vite que vous ne le pensez et la nuit va venir en sa compagnie, je pars chercher un abri.»

En regardant d'où je venais, le vent avait déjà fait table rase de notre passage. je n'osais pas le dire, mais nous étions sans doute condamnés, et elle semblait si fragile, personne ne mérite de mourir sous le froid.
« Je... J'aurais préféré que... Je veux que vous veniez avec moi... enfin, je ne veux pas vous obliger. »

Je partais donc en quête d'un abri, la nuit allait être dure en ces terres maudites, il vallait mieux pour elle et pour moi d'être à l'abri lorsque la nuit allait se montrer, et lorsque celle-ci allait se montrer, il aurait mieux valu que mon plan soit prêt, et pour ce faire, j'allais avoir besoin de son aide.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia



καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει καὶ ἡ σκωτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν.

© RayJak (character) - SeyDzayLyz (art) - + & + (refs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathèmna
« Lost in the maze of my past. »
avatar
Messages : 266
Points d'Experience : 13
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 20
Joue également : Leks

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Mer 11 Mar - 22:13

« Egarée



« Il existe une attirance pour le mal, pour l’étrange
Une attirance obscène et cruelle
Une attirance, une fascination dont on ne peut se défaire.
Et tu es l'euphémisme de l’étrangeté. »


« Laissez tomber, je pense qu'il vaut mieux ne pas rester là. Je vous conseille de me suivre, vous et moi sommes perdus, le froid va arriver plus vite que vous ne le pensez et la nuit va venir en sa compagnie, je pars chercher un abri.»

Le ton de sa voix a presque changé. Je bascule la tête sur le coté, comme un chien qui essaie de comprendre les paroles de son maître, en écoutant attentivement. Mais moi, j’essaie de comprendre son comportement. Il hésitait tant, juste avant ! Et là, il aligne les mots sans aucun problème. J’ai l’impression d’avoir affaire avec un étalon qui change du tout au tout en très peu de temps. Au-delà de la peur qu’il m’inspire, je ressens un étrange pressentiment. Il n’est pas normal. Il est autant un danger pour moi que pour lui. Autant prédateur que proie. Autant herbivore que carnivore.
Il jette un coup d’œil derrière lui et semble se raviser. Oui, le vent ne facilite pas les choses. Nous sommes tous les deux coincés ici, bien qu’il semble plus courageux que moi quant à la prochaine décision. Il reprend du poil de la bête et sa voix s’élève à nouveau :

« Je... J'aurais préféré que... Je veux que vous veniez avec moi... enfin, je ne veux pas vous obliger. »


A nouveau cette voix hésitante, cette voix qui trébuche sur les syllabes et qui semble bien plus douce et moins autoritaire que la précédente. Cette voix là qui me rassure bien plus que la précédente. Mais dois-je le suivre ? Est-ce réellement une bonne idée ? Après tout, je ne le connais pas. Et il a l’air sérieusement dérangé. Je tourne les oreilles vers l’arrière, détournant mon regard se sa silhouette, en proie avec mes doutes. Et tandis que je me décide, il prend de l’avance sur moi. Si je ne rentre pas le plus rapidement possible, mon cavalier va me réduire en chair à pâté pour les loups. Mais vais-je réellement m’en sortir, toute seule, ici ? Je craignais de ne pas recevoir d’aide, et le ciel m’a envoyé cet individu loufoque. Comment suis-je censée réagir ?

L’imprudence pourtant guide mes pas. Je m’écris, rattrapant le mâle au petit trot :

« Attends ! »

Bientôt j’arrive à sa hauteur. Je ne sais même pas son nom. Je ne sais pas qui il est. Je sais qu’il court après un mort et c’est tout. Je baisse la tête, gardant mes yeux rivés sur le sol, rougissante. Je ne me sens pas à l’aise, pourtant je dépends de sa présence. J’ai du mal à le reconnaître, mais sa présence me réconforte bien que je ne le connaisse pas. Etre seule m’effraie.

« Je… Hm. Je vais venir avec toi.. »

C’est en finissant ma phrase que je manque de chuter en avant. Mon antérieur de pose sur l’une de mes rênes, et bloque le balancement de ma tête, ce qui me déséquilibre. Mais j’ai tôt fait de me rattraper. Pourtant ma gaffe n’est pas si discrète que cela, je m’en rends bien compte. Honteuse, je tente de détourner l’attention de ma gaffe en balbutiant quelques mots :

« En fait.. C’est bête mais.. Je.. J’ai très peur.. J’ai peur quand.. Quand je suis..
Toute seule.. »

J’avale littéralement les deux derniers mots, en espérant qu’ils n’attirent pas trop sa curiosité. Avez-vous déjà ressenti cette sensation de honte ? Et l’effet de vous enfoncer encore plus en voulant détourner le sujet de conversation ? Et bien c’est exactement ce qui est en train de m’arriver. Toute pile. Les deux pieds dans la gamelle, et le grand méchant loup qui guette.



(C) Galimybé - Mini BN



Spoiler:
 
Merci Titan ♥
Spoiler:
 
2 Roses à ajouter à mon bouquet ! |Nom Voleurs : Oz |Cavalier : Nick|DC : Leks | Design Ana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RayJak
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 19
Points d'Experience : 7
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 20
Localisation : UNICORN.

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Mar 24 Mar - 20:07

















❝ Égarée ❞
Je ne suis pas fou, juste tourmenté.




Je continuais alors ma route. En attendant sa réponse, j'avais peur. Comment pourrais-je passer la nuit en sa compagnie? Comment pourrais-je passer la nuit sans sa compagnie? Si elle me suivait, elle se mettrait alors en danger sans le savoir. Si je restais seul, je serais tout aussi en danger, et elle aussi.

« Attends ! »

Elle s'était décidée. Elle avait choisie de suivre un inconnu. Une décision qu'elle pourrait peut-être très vite regretter.

« Je… Hm. Je vais venir avec toi.. »

Dans sa voix, j'ai alors ressenti un sentiment étrange. Une chose que je n'avais pas oubliée, mais qui pourtant était loin en moi.

« En fait.. C’est bête mais.. Je.. J’ai très peur.. J’ai peur quand.. Quand je suis.. Toute seule.. »

Finalement nous étions plutôt semblables. Mais elle, par ma faute, était comme moi. La mort aux trousses, mon cavalier allait sans doute me rendre visite en cette dure nuit et il serait sans doute heureux d'avoir une victime supplémentaire.
Malgré ma crainte, j'allais soudain mieux, sa présence était si apaisante. Je l'appréciais déjà, étrangement je n'avais plus peur d'elle.

« RayJak, c'est... ainsi que je me nomme. La route va être longue... Et je veux au moins que vous sachiez comment m'appeler... mais s'il vous vient l'envie de me donner un surnom, sachez que Ray me convient amplement. »

Je voyais qu'elle avait encore sur le dos des restes d'équipement. J'ai été soudain plus sombre. J'ai baissé la tête comme à mon habitude. J'ai préferé regardé mes fanons. Je lui tournais alors légèrement la tête. J'ai commencé à lâcher quelques larmes. Des pensées sombres me venaient. Tout en lui tournant la tête j'ai dit:

« Et toi... Il est où ton cavalier? Étais-tu... comme moi? Moi mon cavalier, c'est moi qui l'ai tuer... ou du moins, il est mort par ma faute. »

J'ai alors accéléré le pas, au bout d'une vingtaine de minute la température avait déjà dû chuter de sept degrés ; et devant nous, une grotte vide et inhabitée. Pour se couper de ce vent glacial, il n'y avait rien de mieux. Assez de place pour deux. La nuit allait au moins être douce pour elle...




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia



καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει καὶ ἡ σκωτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν.

© RayJak (character) - SeyDzayLyz (art) - + & + (refs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anathèmna
« Lost in the maze of my past. »
avatar
Messages : 266
Points d'Experience : 13
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 20
Joue également : Leks

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Sam 11 Avr - 16:00

« Egarée




« RayJak, c'est... ainsi que je me nomme. La route va être longue... Et je veux au moins que vous sachiez comment m'appeler... mais s'il vous vient l'envie de me donner un surnom, sachez que Ray me convient amplement. »

Rayjak, hein ? J’aime beaucoup la consonance. Simple, efficace. Ca change des habituels noms du genre « Tempête » ou « Bad Apple » ou autres trucs stupides. Il me vouvoie toujours, et je reste dépassé. Je n’aime pas ça. Il met de la distance entre lui et moi, restant hors de portée. Pourquoi le surnommer, alors que lui-même reste si distant ? Il m’observe discrètement et je ne relève pas. Je me contente de répondre :

« Moi, c’est Ana. »


Dire mon nom en entier ? Peu importe. Il l’oubliera bien trop vite. Un simple diminutif suffit. Il tourne la tête, la baisse. Dans son petit manège, Il m’observe à nouveau et détourne encore le regard. A quoi pense-t-il ? Je ne comprends pas ce qu’il se passe en lui, et l’impression qu’il est fou reste bien accrochée dans mon cœur. Il reprend la parole, et je l’écoute religieusement :

« Et toi... Il est où ton cavalier? Étais-tu... comme moi? Moi mon cavalier, c'est moi qui l'ai tuer... ou du moins, il est mort par ma faute. »

Il me tutoie. J’ai envie de crier de joie. Mais je ne le fais pas. Je ne le quitte pas du regard. Il semble tourmenté par la mort de son cavalier. Je penche légèrement la tête sur le coté, prenant garde à ne pas marcher à nouveau sur les rênes trainantes. Je ne réponds pas. Je reste muette. Et je détourne la tête, pour regarder droit devant moi.

20minutes ont passées. La température a bien baissée, et j’ai suivit le rythme de l’étalon. Une grotte se dresse devant nous et j’ai une folle envie de faire demi-tour. Hors de question que je rentre là dedans. Noire comme elle est, il peut y avoir n’importe quoi à l’intérieur. Hors de question que j’y aille. Vraiment. Même pas en rêve. Je regarde l’étalon, légèrement paniquée et je secoue vivement la tête de droite à gauche :

« Hors de question que je rentre là dedans. Je suis désolée mais ça va pas être possible. »

Je recule d’un ou deux pas, pour lui montrer ma détermination, les oreilles tournées en arrière et la tête haute. Je ne montre aucune agressivité, bien au contraire, mais je caricature presque, pour bien qu’il comprenne ce qui se passe en moi.



(C) Galimybé - Mini BN



Spoiler:
 
Merci Titan ♥
Spoiler:
 
2 Roses à ajouter à mon bouquet ! |Nom Voleurs : Oz |Cavalier : Nick|DC : Leks | Design Ana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RayJak
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 19
Points d'Experience : 7
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 20
Localisation : UNICORN.

MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   Jeu 7 Mai - 22:46

















❝ Égarée ❞
Je ne suis pas fou, juste tourmenté.





« Hors de question que je rentre là dedans. Je suis désolée mais ça va pas être possible. »

Je la voyais parader pour montrer sa détermination. Je n'osais le dire, Je n'osais le montrer, mais elle me faisait rire. Comment allait-elle passer la nuit dans le froid, sans perdre raison.

« Si tu veux mon avis, tu n'as pas les idées claires. Le froid t'aurait-il causé des dommages? Ainsi soit-il, reste dehors. Combien de temps tiendras-tu avant de succomber? »

J'ai prononcé ces mots avec regret, je n'avais pas à lui parler ainsi. J'ai préféré m'enfoncer dans cette grotte vide plutôt que de la convaincre davantage. Cette grotte était peu profonde, j'étais sûr d'une chose, personne ni quoique ce soit ne vivait en ce lieu.
La lumière se faisait moins présente, je cachais ma peur à la jument. Je voyais défiler les ombres. Qu'elles soit imaginaires, ou qu'elles viennent de l'environnement, chacune d'elle m'oppressaient. Je tentais de fermer les yeux, d'ignorer ces monstres. Alors j'ai prononcé ces quelques mots.

« Je sais que tu te refuse de rentrer, mais si tu veux, il y a encore de la place. »

Je commençais à fermer les yeux, j'étais trop fatigué pour sortir de cette caverne. Et au final c'est le sommeil qui m'a emporté. Je ne pouvais plus lui résister, il était temps pour moi de dormir.

hrp:
 




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει καὶ ἡ σκωτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν.

© RayJak (character) - SeyDzayLyz (art) - + & + (refs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Egarée |PV RayJak   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Egarée |PV RayJak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Egarée |PV RayJak
» Une Colombe Egarée
» Meldsaül, dit Saül l'Egaré, Ithryn de l'Heren
» THEODORE AGRIPPA D'AUBIGNÉ (1552-1630)
» Egarée sur la route du Destin [Achevé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-