RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❝ The wandering soul knows no rest... ❞ — Silverano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zireael
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 207
Points d'Experience : 8
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 24
Joue également : Noctis Al'noah Manaël.

MessageSujet: ❝ The wandering soul knows no rest... ❞ — Silverano   Lun 23 Fév - 2:09




The wandering soul knows no rest.






Don't think that a little thing like
the end of world could make me die !




Ce matin-là, Al’naelyn se réveilla en sursaut. Elle était fatiguée, sa nuit avait été agité de cauchemars divers entre blessures handicapantes, poulinage, soumission et.. Jack. Bien que Lloyd fut un très bon cavalier tant dans sa technique que dans sa manière de la traiter, il n’égalait pas la douceur et le temps passé auprès de Jack. Le petit bonhomme blond lui manquait et la chevelure noiraude de Lloyd était la parfaite métaphore concernant l’opposition totale des deux cavaliers. Keithiel n’avait pas encore ce lien indéfinissable, qu’elle eut partagé par le passé avec Jack, pour Lloyd. Il avançait lentement dans ce sens mais la route était encore longue. En parlant de Lloyd, le voilà qui était bien matinal. Il était déjà dans le box de Naelyn, s’occupant de lui donner à manger et de la brosser pendant ce temps. Il semblait prendre un soin tout particulier à son apparence aujourd’hui, repassant plusieurs fois par endroit, chipotant dans ses crins, enlevant minutieusement la paille qui s’était accrochée çà et là. Al’naelyn levait les yeux au ciel, se demandant quelle mouche l’avait piqué. Pourtant au fond, elle appréciait l’attention, sans se douter de la raison de cet acharnement à être présentable. À être.. Désirable.


Lorsqu’il eut terminé Eria ronflota des naseaux d’aise, elle se sentait bien, elle se sentait belle et quelque peu fière. C’était comme si la jument se revoyait en concours, sous les feux des projecteurs et des photographes, avec la foule en délire et un cavalier aux anges. Elle respira profondément, un léger sourire sur les lèvres, les souvenirs ne doivent pas être éphémères. Al’naelyn les nourrissait chaque jour. Elle ne souhaitait pas oublier. Ces moments lui étaient précieux, elle était la plus heureuse en voyant la joie sur le visage de Jack. Mais tout ça était du passé. De bons souvenirs, parfois amers, dont elle tentait d’extirper un brin de bonheur dans son nouveau monde un peu trop sombre...


Lloyd l’emmena dans son paddock habituel avec de hautes barrières qui empêchait Keithiel se s’enfuir et assez grand pour qu’elle puisse se défouler un peu ou extérioriser ses peurs. Elle le suivit jusque là-bas, la queue soit en panache, soit fouettant l’air. Innocente, inconsciente, elle agissait sans comprendre. La nature faisait son œuvre, elle présentait des signes clairs concernant ses chaleurs depuis plusieurs jours. Et les voleurs l’avaient bien remarqué. Le soleil commençait à pointer le bout de son nez dans le ciel lorsqu’elle passa la porte de son enclos, laissant ses rayons chatouiller sa robe rousse, la rendant parfois flamboyante. La canadienne s’ébroua, fit un petit trot pour profiter de sa crinière toute démêlée. C’était si rare... Il fallait qu’elle en profite. Al’naelyn était si contente qu’elle ne fit pas attention à l’agitation dehors, encore moins aux bruits de sabots se rapprochant dangereusement dans sa cage dorée. Elle ne comprit que lorsque la porte de son paddock s’ouvrit à nouveau, laissant apparaître un étalon qu’elle n’avait encore jamais vu. La fauve ne prit pas le temps de le détailler, elle plaqua ses oreilles en arrière et laissa déferler la peur dans ses entrailles. Elle se replia sur elle-même, courbant la tête contre son encolure et reculant jusqu’à toucher la barrière. Naelyn tourna vivement la tête vers celle-ci, se rendant compte que toute fuite était inutile. Si il fallait se battre, alors elle ferait face ! Elle se cabra, légèrement, laissant retomber ses sabots avec violence sur le sol. Elle hennit, avec force, laissant parler sa voix cristalline, rugissant un refus catégorique de ce qui se tramait sous ses yeux. Les sourcils froncés, elle fixait sérieusement le mâle en espérant lui faire peur. Mes ses fines lèvres plissées et ses jambes tremblotantes ne dupaient personne...


❝ Al'naelyn Keithiel Nil'eria — #A83434❞
© fiche créée par ell — Code titre & en-tête par Arnumera




Cirilla Elen Riannon

❝ Zireael. ❞

Fiche de lienPrésentation

Base © GalopaWXY
Line, Character & Design © Arnumera



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: ❝ The wandering soul knows no rest... ❞ — Silverano   Mar 24 Fév - 20:51

The wandering soul knows no rest.

Feat Al'naelyn Keithiel Nil'eria



Tu t'étais réveillé plutôt de bonne humeur ce matin, tu avais eu le droit à une bonne ration suite à ta ballade de hier où pour une fois tu avais été calme. Les humains d'ici apprenaient doucement à te connaître et à savoir que tu étais vraiment un cheval peureux et ignorant de ce nouveau environnement. Un nouveau homme était venu te voir ce matin-là et à ta grande surprise il entra dans ton box et tu aperçus qu'il tenait dans sa main un seau remplis de différente brosse. Oreilles dressés en avant, tu t'approcha de lui comme à ton habitude lorsqu'un humain venait vers toi, pour lui dire bonjour. Il se mit alors, à te brosser, tu n'avais pas eu le droit à un bon brossage depuis que tu étais partis d'Espagne. Des que tu le pouvais tu tournais ta tête vers lui pour te frotter contre son buste et ainsi récolter quelques caresses de sa part. Malheureusement, cela à vite énervé ce cavalier, qui apparemment n'avait pas que ça a faire de la journée. Il décida donc d'attraper un licol et de t'attacher assez court pour que tu arrête de te tourner vers lui. Tu te mis a soupirais assez triste de sa réaction. Il termina donc de s'occuper de toi pendant que tu boudais légèrement dans ton coin arrêtant de bouger dans tous les sens.

Il en eut vite terminé avec toi et détacha ta longe avant de te sortir du box. Toujours avec un air contrarié tu le suivais tête basse soufflant de temps à autre pour montrer ton mécontentement. Il t'avait vexés et tu n'étais qu'un enfant dans ta tête alors tu continuerais surement à bouder pendant un bon moment avant de revenir vers cet homme pour de nouveau réclamer un câlin de sa part. Tu continuais à le suivre balançant de droite à gauche ta queue qu'il n'avait pas réussis à démêler tellement il y avait d'épaisseur. Seul ta crinière était légèrement démêler ce qui te donner l'impression d'avoir une crinière blonde de princesse qui allait si bien aux belles juments pur race. Tu finis par entrer dans un paddock mais, pas celui de d'habitude et tu remarqua vite une jument au fond de celui-ci.

Un souvenir remonta à la surface, celui où tu étais entré dans un paddock comme celui-ci où étais une petite jument qui n'attendait que d'avoir un poulain de ta part. Tu secouais ton épaisse crinière jusqu'à avoir de nouveau ton toupet devant les yeux. C'étais ton seul moyen de te cacher. Tu avais toujours pensé que derrière tes épais crins on te voyait moins, c'est ce que te répétais sans cesse celle qui s'occupais de toi aux écuries d'Espagne. Tu te souviens de sa voix qui te demander où tu étais passé lorsque ton regard était dissimulé derrière tes crins. Tu avançais doucement malgré ton envie de reculer et de retourner dans ton box. Une fois entré tu regarda derrière toi avant de t'apercevoir qu'ils avaient refermé la porte du paddock. Alors tu tourna de nouveau la tête pour observer la jument qui se tenait au fond du box. Elle était totalement agité et elle était agressive envers toi. Tu recula par réflexe jusqu'à sentir le bois encore humide par la nuit fraîche.

Tu te sentais pris au piège entre ses quatre planches de bois. De plus elles étaient bien trop hautes et bien trop solide pour tentait de t'échapper d'ici. Tu finis par hennir à ton grand désespoir mais, c'était peine perdu les humains n'allaient pas te faire sortir tant que le travail n'étais pas accomplis. Tu finis alors par t'approcher de la jument rousse tête basse, espérant ne pas te recevoir un coup de sabot de sa part. Tu ne savais absolument pas quoi faire et comment réagir, la dernière fois la jument t'avais demander de lui faire un poulain et t'avais dit que de toute façon les humains employaient la manière forte si vous ne faisiez absolument rien. Tu voulais simplement oublié c'est images de ta tête. Ce genre de chose n'étais pas faite pour toi. Tu ne te sentais pas assez adulte pour ça, même en sentant la forte odeur de la jument en chaleur rien ne se passer et tu savais très bien que cette odeur rendait fou les étalons mais, toi ça ne te faisais rien.

Après avoir fait quelques pas vers la jument tu t'arrêta en plein milieu du paddock. Tu ne savais pas quoi faire et encore moins quoi lui dire. Tu restais donc là, tête basse attendant quelques choses. Tu n'avais qu'une envie que les humains changent d'avis et te ramène dans ton box.
© GASMASK


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zireael
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 207
Points d'Experience : 8
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 24
Joue également : Noctis Al'noah Manaël.

MessageSujet: Re: ❝ The wandering soul knows no rest... ❞ — Silverano   Mer 25 Fév - 19:19




The wandering soul knows no rest.






We used to breathe in the silence...



La mâchoire serrée à un tel point que la belle souffrait, Al’naelyn n’avait pas quitté du regard le gris. Car oui, il était gris, il avait la tête plus sombre et ses membres tiraient aussi sur le noir, pourtant il n’était pas bleu rouan, il était bien trop foncé de corps pour cela. Il était gris. Gris et argenté comme un ciel étoilé d’été. Un ciel clair mais capricieux, imprévisible tant qu’on ne le connaissait pas... alors Eria analysa l’étalon. Apparemment, lui aussi avait eu droit à ce jour à un traitement de faveur. Sa robe était luisante, bien brossée, suivant le sens du poil. Ses sabots étaient propres et brillant légèrement au soleil. Sa crinière, elle, avait été négligée mais cela lui allait mieux, un petit aspect plus sauvage. Il était grand. Les espagnols étaient toujours grands aux crins ondulés, il ne faisait pas erreur à la règle... La croupe contre la barrière, la chimera observa la réaction de l’étalon à sa mise en garde impulsive. Il se cacha derrière son toupet et Al’naelyn le regarda, maintenant curieuse, il lui faisait penser à un enfant qui se cache derrière un poteau pour observer les adultes. Attendrie ? Pas le moins du monde ! La fauve restait sur ses gardes, il était comme tous les étalons un minimum sous l’influence de mère nature. Et elle était foutuement insistante aujourd’hui. Keithiel soupira ce qui lui permit de desserrer les dents, enfin...


Al’nae’ plissa très légèrement les yeux, tournant de cinq degrés sa fine tête, affichant un air d’incompréhension quant à l’attitude du mâle. Il ne comptait pas lui sauter dessus. Pire encore, il avait... peur d’elle ? Les rôles s’inversaient, c’était n’importe quoi. La rousse fronça les sourcils et baissa la tête vers le sol, voilant son regard à cause de quelques mèches sauvages, incomprise et isolée depuis toujours, elle avait jugé et agressé sans réfléchir. Coupable mais perdue, l’Étoile ne savait pas comment réagir. L’inconnu recula, comme elle l’eut fait et se retrouva dans la même situation habituelle que la demoiselle. Al’naelyn tremblait toujours mais pas de peur envers le gris. Le sentiment était autre mais elle ne le comprenait pas. L’étalon s’était approché de quelques pas mais la rousse ne réagit pas négativement, il n’était pas là pour la blesser. A défaut de paroles, son langage corporel, lui, était très clair. La tête basse, il se stoppa en plein milieu du grand paddock. Et enfin, la rousse comprit. Elle était soulagée. Ses jambes lâchèrent et elle s’affaissa sur le sol dans une chute plus ou moins mesuré. Rien de grave à l’horizon, son corps avait juste lâché sous la tension. Trop apeurée, trop stressée, son corps trop tendue ne la soutenait plus. Elle ramena sa tête contre elle, ses membres encore tremblotant, des larmes reflétant l’astre solaire dévalant ses joues... Naelyn se laissait aller pour la première fois depuis son arrivée. Usée et utilisée, toute cette vie nouvelle était bien plus dure que tout ce qu’elle n’eut jamais connu auparavant. Elle hoquetait parfois mais rapidement elle se mit une claque mentale. Elle n’était pas ce genre de princesse à chouchouter, elle était une battante et elle finirait par partir d’ici. La vie sauvage plutôt que l’asservissement ! Elle soupira profondément, reprenant le contrôle sur son état et permettant à son corps de se reposer pour qu'elle puisse se relever plus tard. ❝ Je suis désolé. J’ai.. ❞ Dit-elle à l’étalon de sa voix si douce mais si fragilisée. Deux larmes de plus perlèrent à ses yeux étranges et elle se battit pour ne pas les perdre de ses yeux, refusant de pleurer davantage. ❝ J’ai eu si peur que tu.. ❞ Ajouta-t-elle d’une voix plus posée, mieux contrôlée. ❝ Tu sais. ❞ Finit-elle, incapable de mettre des mots sur une saillie barbare que ces hommes souhaitaient tant...


❝ Al'naelyn Keithiel Nil'eria — #A83434❞

Damn entre la musique et le RP :heart:
C’est tout parfait même avec tes minis fautes <3
© fiche créée par ell — Code titre & en-tête par Arnumera




Cirilla Elen Riannon

❝ Zireael. ❞

Fiche de lienPrésentation

Base © GalopaWXY
Line, Character & Design © Arnumera



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

❝ The wandering soul knows no rest... ❞ — Silverano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» WANDERING SOULS ★ humanity is endangered.
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-