RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eressëa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 52
Points d'Experience : 12
Date d'inscription : 26/12/2014

MessageSujet: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Sam 27 Déc - 16:53

Elen síla lúmenn' omentielvo...

...Alatulya, onorëmin



J'avance lentement, aussi détendu que si la guerre qui venait de se dérouler n'avait jamais eu lieu. Les crins claquant au vent, déambulant sur les restes du champ de bataille, sur les champs dévasté de mes terres. Mes terres... Cette idée d'appartenance ne m'était jamais apparue avant cela, et disparait à présent lentement, emportée par les fantômes des chevaux étendus autour de moi. Cela fait un petit moment que la guerre a cessé, mais la terre est encore imbibée du sang des victimes, rouge de l'agonie de tant de chevaux. Cette vision de désolation et presque d'abandon me rappelle un endroit où je me suis déjà rendu par le passé. Un endroit calme, paisible, ou toute idée de mort et de carnage s'effacent.
Jetant un dernier regard sur le chaos que j'avais en partie semé, je pars pourtant le coeur léger. J'ai aimé frapper, j'ai aimé le sang, et une seule idée me traverse l'esprit à ce moment précis : Zoom était absente lors de la bataille. Elle avait été épargnée par les douleurs et la souffrance que la guerre aurait pu lui apporter. Je veille sur elle, et j'aurais sûrement pu me battre contre mon propre clan pour la protéger... Mais je ne sais pas ce que j'aurais fait ensuite. C'est une bonne chose qu'elle n'ai pas été présente. Je ne sais absolument pas ce que j'aurais pu faire après avoir été en quelque sorte bannis pour trahison. Quoiqu'une idée me traversait l'esprit. Je serais bien devenu solitaire, arpentant les terres du Cimarron sans personne pour me donner de règle. Après tout, me mêler aux autres n'est pas pour moi et je me vois mal rejoindre une harde.


Mes pensée divaguent, partant d'une idée pour en rejoindre une autre. Je suis parti avec la sécurité de ma soeur et j'en arrive à me poser des question sur la vie de sauvage. Je me suis à peine rendu compte que je suis arrivé. Il faut dire que, pendant tout le trajet, je n'ai pas fait attention au paysage et le changement soudain ne m'a même pas marqué. Le soleil est descendu bien bas depuis que je suis partis, nimbant le ciel de reflet rougeâtres et orangés. Cette vision me rappelle un instant le champ de bataille mais je finis rapidement par m'en désintéresser. Certains s'extasient pendant longtemps sur ce genre de paysage. Je n'en vois pas l'utilité à part passer pour un attardé.
Je passe près d'une tour de pierre, entendant quelques graviers dévaler la pente raide qu'elle forme, leur bruit atténué par la mousse qui recouvre les pavés. Les cabanes de bois pourri sont inhabitées, les arbres couchés et la mousse recouvrent le sol autrefois pavé à certains endroits. On pourrait facilement croire que les hommes ont définitivement abandonné ces terres en observant ce paysage. Mais ils sont toujours présents, stagnant à quelques kilomètres de ce lieu sombre.
Une odeur familière me fait me retourner et, en apercevant une jument alezane, je me cache dans l'ombre.


« Zoom... »



Ce n'est qu'un murmure que la jument ne peut pas entendre. Un petit murmure interrogateur, qui se demande si mes yeux ne me joue pas un mauvais tour. Mais non, c'est bien elle. Masque de cuir, attitude tendue, je la reconnaîtrais entre mille. Je l'ai suivie tant de fois, l'aidant dans l'ombre à surmonter les épreuves. Elle ne me connais pas, et je n'ai aucune envie qu'elle me connaisse. J'ai peur de sa réaction. Pourtant, dans le plus grand des secrets, je fais attention à elle, je l'aime comme tout frère devrait aimer sa soeur.
Je recule lentement, sans pour autant être tendu. J'ai fais cela un million de fois, aucune raison pour que je me fasse remarquer aujourd'hui. Le destin semble pourtant jouer contre moi comme diraient certains - encore des sottises - et il se trouve que je pose par pure inadvertance mon sabot sur une branche de bois sec. Le craquement résonne dans ce lieu sinistre. Il est censé faire humide ici, c'est bien ma veine de tomber sur du bois sec. Je me tends, conscient que l'attention de la jument doit à présent être rivée sur moi. Elle que je connais si craintive dois se faire un sang d'encre. J'oublie alors tout signe d'appartenance aux indiens. A commencer par une paire de plume blanche nouée à mes crins terne et le losange bleu qui orne mon front...

H.S:
 


Eressëa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoom
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 24
Points d'Experience : 14
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Sam 27 Déc - 19:37



Elen síla lúmenn' omentielvo... Eressëa...




Alatulya, Onoromin...

Désespérée, j'arpente ces ruines d'un pas alerte. Mes yeux examinent minutieusement chaque recoin de cet endroit abandonné, cherchant vainement une silhouette familière. Où es-tu, Will ? Où es-tu donc ? J'en gémis presque.

Je le savais. Un mauvais pressentiment enserrait mon cœur dans son étau quand ils quittèrent tous l'enceinte protectrice du Fort. Dès lors, je savais, mais ne voulais pas en prendre conscience... Lorsque Will me sella, le regard déterminé mais la main tremblotante, je me doutais de ce qui allait se passer. Quand nous sortîmes du Fort, malgré la formelle interdiction de ses supérieurs, ce pressentiment était devenu une certitude poignardante. Will, si jeune, si innocent, voulait prouver sa valeur en tant qu'homme, sur un champ de bataille, parmi les corps, le sang, la douleur.
Je franchis la limite des portes du Fort terrifiée. La mort me terrifiait, mais je n'avais pas peur de mourir. L'idée de perdre Will m'était insoutenable. Will, mon seul ami, l'ancre qui me raccroche à la vie, à ce monde... Les cris, les éclaboussures et la haine nous assaillaient de toutes parts. Déterminée à contrer son dessein, je partis au triple galop à travers les morts et les survivants. Je réussis à sauver Will de cet enfer au prix de quelques blessures sanglantes qui allèrent rejoindre les autres qui décoraient mon corps. La douleur m'empoignait, mais ma détermination était plus forte qu'elle. L'habitude des coups qui pleuvent, de la souffrance me rendait presque imperméable en cet instant. Je m'enfuis jusqu'aux terres inconnues, sous les protestations vaines de mon cavalier. Certaine de m'être assez éloignée, je baissais la garde. Une seconde d'inattention, et plus de Will. Avait-il trouvé une autre monture ? Je ne sais pas. Toujours était-il que j'avais perdu sa trace. Angoissée, en colère contre moi-même, je partis à sa recherche à travers les Terres libres et les miennes. Le combat était fini à présent. Les corps désarticulés, sans vie, jonchaient le sol, progéniture de la haine des hommes. Au bord des larmes, je n'osai pas les regarder, de peur qui croiser un regard vert sans émotion, des taches de rousseur couvertes de sang, une tignasse au corps inerte.
Rien, rien... Toujours rien... J'en vins à me trouver ici, en ces lieux abandonnés, sous un crépuscule rougi de tout ce sang versé. Sans Will.

Mes muscles sont crispés par la peur. La peur de ne plus revoir Will supplante même celle, pourtant bien présente, des actes de Vénus lorsque je rentrerai. Si je rentre. Je ne reviendrais pas sans Will, ma décision est prise.
Un craquement sec se fait entendre et je me fige, le cœur tambourinant furieusement dans mon poitrail. Je ne suis pas seule... Je scrute les alentours avec crainte. L'espoir ridicule d'avoir enfin retrouvé Will me tient en haleine. Mais ce n'est pas lui qui je remarque dans l'ombre. C'est un équidé, un congénère dont je n'avais pas senti l'odeur dans mon angoisse sourde. Je m'approche prudemment.

- Qui... Qui êtes-vous ?


Zoom

Eressëa




















FICHE DE RP (C) MISS YELLOW





Lineart by Bh-Stablesp (Deviantart)


Dernière édition par Zoom le Lun 29 Déc - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eressëa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 52
Points d'Experience : 12
Date d'inscription : 26/12/2014

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Dim 28 Déc - 23:41

Elen síla lúmenn' omentielvo...

...Alatulya, onorëmin



« Qui... Qui êtes-vous ? »



Elle veut savoir qui je suis ? Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. L'isabelle semble perdue, apeurée et désemparée. Encore harnachée, elle n'a pourtant plus de cavalier sur son dos. Ma Zoom n'est pas du genre à cabrer pour désarçonner son cavalier. Elle est trop attachée à son humain pour cela - a moi qu'elle ait changé de cavalier depuis la dernière fois que je l'ai vue ? - et ne le ferait donc pas. Il doit lui être arrivé quelque chose. Pas la peine de rajouter un stress supplémentaire à la jument. Je ne voudrais pas causer de peine à ma propre soeur. Cependant, d'une certaine manière, je réponds à son désir. Je m'avance lentement dans la faible lumière du jour tombant. Enfin, le peu qui parvient à filtrer à travers les arbres. Elle peut tout voir. Ma robe caramel, mes yeux bicolores, mes traces d'appartenance au camp indien... Absolument tout. Je me raidis insensiblement et pendant un très court instant lorsque je me rappelle de l'existence de ces dernières. Zoom n'aime pas les indiens...
Mon visage n'affiche aucune expression alors que j'incline poliment la tête vers la jument en guise de salut. Elle ne doit pas avoir l'habitude qu'on la considère comme son égal...


« Je ne suis qu'un passant jeune jument, mon identité ne vous est pas assez importante pour que vous vous intéressiez à moi. Ne vous occuper pas de moi. Cependant, il me semble que vous recherchiez quelqu'un. N'est-ce pas la vérité ? »



J'arque ce qui me sert de sourcil dans un air interrogateur, mais reprends sans même attendre la réponse de la jument en relevant la tête et en chassant subitement mon visage plein de question. Moi même, j'ai horreur que l'on me fasse cela. Cependant j'ai des choses à lui dire et mon aide à lui proposer.


« Si tel est le cas, et quoi qu'il en soit, permettez-moi de vous aider à traverser ce territoire quelque peu hostile pour une jument qui ne le connait pas. Partons tout de suite, la nuit tombe et il n'est pas prudent de rester longtemps en territoire inconnu. »



Ainsi je pourrais garder l'oeil sur elle un petit moment. Il me sera possible de la surveiller sans pour autant me plier en quatre pour passer inaperçu. Je me mets en marche sans attendre sa réponse. Perdre du temps en blabla ne servirait à rien, nous pouvons bien marcher tout en discutant alors autant ne pas perdre de temps. De plus, je ne souhaite pas passer la journée avec ma soeur. Hors de question de risquer de l'éloigner de moi plus qu'elle ne l'est déjà. Je ne me retourne même pas pour voir si elle me suit, si je n'entends pas le bruit de ses sabots je me retournerai mais il est trop tôt pour cela.
Je m'approche d'une touffe rousse, arquant le cou avant de revenir un peu sur mes pas et de reprendre mes recherches, sans vraiment attendre les réponses de Zoom. Je n'aime pas parler. Si elle veut discuter je répondrai, mais je n'engagerai en aucun cas la conversation.

H.S:
 


Eressëa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoom
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 24
Points d'Experience : 14
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Lun 29 Déc - 13:14



Elen síla lúmenn' omentielvo... Eressëa...




Alatulya, Onoromin...

- Je ne suis qu'un passant, jeune jument, mon identité ne vous est pas assez importante pour que vous vous intéressiez à moi. Ne vous occupez pas de moi. Cependant, il me semble que vous recherchiez quelqu'un. N'est-ce pas la vérité ?

L'équidé fait un pas, puis un autre, et sort de l'ombre. Une robe caramel déchirée de blanc et de noir, des yeux vairons, des plumes blanches... Un étalon. Un étalon indien.

L'absence de Will se fait d'autant plus ressentir en compagnie de cet inconnu. Je suis seule. Désespérément seule. Ma vie, mon univers, ne se compose que du jeune cowboy malicieux. Sans lui, je ne suis rien. Rien de plus qu'une ombre parmi les vivants. Je recule d'un pas et trébuche sur les pierres. La peur de ne jamais retrouver Will fait un peu de place à nouvelle, une peur sans nom, indescriptible. Cet étalon est indien... Et j'appartiens au monde des Cowboys. Je ne sais rien de lui, hormis qu'il se trouve à quelques mètres de moi. Pourquoi refuse-t-il de décliner son identité ? Mais le pire... Le pire dans tout cela, c'est qu'il est ce qu'il est : un étalon. Comment expliquer cette angoisse sourde qui me tient sous son emprise lorsque l'un d'eux m'approche ?
Je risque un coup d’œil vers l'inconnu. Il arque un sourcil d'un air interrogatif, attendant certainement une réponse de ma part. Mais je ne réponds pas. Qu'aurais-je à dire ? Je reste sans voix devant mes malheurs. La disparition de Will, les plaies qui recouvrent ma robe, la compagnie de cet étalon... Quelle était la question déjà ? Je ne l'ai même pas réellement écouté.

- Si tel est le cas, et quoi qu'il en soit, permettez-moi de vous aider à traverser ce territoire quelque peu hostile pour une jument qui ne le connait pas. Partons tout de suite, la nuit tombe et il n'est pas prudent de rester longtemps en territoire inconnu.

Je sursaute en l'entendant. Où veut-il m'emmener ? Je ne partirais pas avec lui. C'est un étalon, je ne peux pas... Un indien de plus... Je ne peux pas... Et Will ? Où est Will ? Je ne partirais pas sans Will ! Je dois le retrouver !
Cependant, il n'a pas tort. La lumière se tamise et peine à traverser les branchages. A l'horizon, le soleil a presque disparu, emportant avec lui le sang des victimes inutiles. Je reporte mon attention sur l'étalon et recule encore de quelques pas. Que dois-je faire ? Il examine les environs. Serait-il... Serait-il en train de m'aider ? Mais comment ? Il ne sait pas ce que je cherche, qui je cherche...
Il revient sur ses pas. Les yeux perdus dans le vague, j'oublie de ne pas baisser la garde. Il passe tout près de moi, me frôle presque. Je hennis de peur et fais un écart. Prise dans mon élan, je dégringole dans les pierres. Je me relève péniblement, grimaçant sous la douleur. Mes acrobaties ont réveillé mes plaies. L'une d'elles commence à s'infecter mais ce n'est rien de grave pour l'instant. Celle que Vénus m'a fait. Souillée de haine. Une autre, que je me suis faite sur le champ de bataille ne cesse de déverser mon sang sur ma robe. Mes blessures ne retiennent pas mon attention très longtemps. L'habitude les banalisent. Intérieurement, je me maudis. Je suis une parfaite idiote ! Cet étalon ne faisait que passer : il n'avait aucune intentions malveillantes ! Du moins, je le crois... Non ?

Il faut que je trouve Will. Et rapidement. Je n'en peux plus. Je suis exténuée, mentalement tout du moins. Je jette un regard suspicieux à l'égard de cet inconnu. J'ai cherché partout. Il est mon dernier espoir de retrouver Will. Si ce dernier est passé dans les environs avant que je les atteigne, l'étalon l'a peut-être entendu ? La poussière et les quelques trace de sang séché qui subsiste sur sa robe me laisse deviner qu'il se trouver sur le champ de bataille, tout à l'heure. Cette information renforce mon espoir comme mes craintes. S'il se battait, il ne oit pas apprécié les Cowboys. En même temps... S'il était à la guerre, il a peut-être vu quelque chose...

- Roux, yeux verts, plutôt jeune et mince. Un Cowboy, comme moi. Était-il... là-bas ?

Zoom

Eressëa




















FICHE DE RP (C) MISS YELLOW





Lineart by Bh-Stablesp (Deviantart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eressëa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 52
Points d'Experience : 12
Date d'inscription : 26/12/2014

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Lun 29 Déc - 19:10

Elen síla lúmenn' omentielvo...

...Alatulya, onorëmin



La jument est tendue, elle a peur de moi et je le sens. Je n'y fais pas attention, continuant de farfouiller sans trop m'éloigner d'elle. Alors que je remarque sa tension lorsque je la frôle, je remarque aussi les blessures ouvertes qui parcourent son corps et, plus précisément, une marque en forme de sabot qui semble infectée. Cette vue inspire en moi un désir de protection, une colère sourde qui me hurle de retrouver Vénus afin de lui faire payer sa conduite envers sa propre fille. Zoom ne semble pas apprécier ma proximité et émet un petit hennissement apeuré avant de faire un écart soudain. J'émet un soupir agacé alors qu'elle se relève péniblement, les roches qui jonchent le sol l'ayant faite trébucher. Elle ne fait pas attention, n'écoutant que sa peur aveugle des autres et de leur regard. Elle finit cependant par se laisser aider, me fournissant une description de son cavalier.


« Roux, yeux verts, plutôt jeune et mince. Un Cowboy, comme moi. Était-il... là-bas ? »



Je me retiens de lui dire que je connais son cavalier presque par coeur niveau physique - après son caractère m'importe peux, seul le fait qu'il chouchoute ma soeur compte à mes yeux - et que le fait qu'il soit cow-boys soit totalement logique, soit, en d'autres termes, qu'elle n'a aucunement besoin d'ajouter un détail aussi inutile que stupide. Relevant la tête pour humer l'air, je ne me retourne même pas vers elle lorsque je lui réponds, continuant plutôt de chercher son compagnon d'infortune.


« Là-bas ? Vous voulez parler du champ de bataille c'est cela ? J'ai vu beaucoup de corps, aussi bien indiens que cow-boys, mais aucun cavalier qui ne corresponde à votre description très chère. Rassurez-vous, je ne pense pas que votre humain soit tombé au champ de bataille. Il peut avoir succombé après mais évitons de penser à cela et partons d'un point de vue positif. Il est encore en vie et il vous cherche lui aussi. »



Quoi ? J'allais tout de même pas lui dire * Ton gars il est crevé princesse désolée mais tu te bouge le cul pour rien alors lâche-moi les sabots *. Certes, avec certaines personnes, j'aurais réagit de la sorte, mais là, il s'agit de ma soeur. La seule personne sur cette terre que je chérit plus que tout. Je tourne ma tête noire vers elle, une lueur de tristesse soudaine dans le regard. Elle a enduré tellement d'épreuve, tellement de souffrances à travers sa vie. Si elle perdait son cavalier, je ne sais pas comment elle réagirait, mais elle ferait sûrement une grosse bêtise. Elle devrait retourner chez les cow-boys, se voir attribuer un nouveau cavalier, et peut être tomber sur un homme mauvais et mesquin... Je secoue la tête histoire de chasser toutes ces idées noires de ma tête, espérant que mon inquiétude est passée inaperçue aux yeux de la jument.
Je me remets rapidement à la recherche de son cavalier, avant de me tourner pour lui demander.


« Permettez-moi d'être indiscret, mais qu'est-ce qu'une jument comme vous peut bien faire ici ? Ce n'est pas un endroit sûr, surtout pour quelqu'un qui ne connaît pas, et ce n'est apparemment pas votre cas. Je comprendrais que vous ne vouliez pas répondre ne vous en faites pas. »



Je me retourne, certain qu'elle ne répondra pas. J'essaie de meubler afin de ne pas laisser un vide dérangeant s'installer mais je ne suis pas très doué à vrai dire...

H.S:
 


Eressëa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoom
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 24
Points d'Experience : 14
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Ven 2 Jan - 13:13



Elen síla lúmenn' omentielvo... Eressëa...




Alatulya, Onoromin...


- Là-bas ? Vous voulez parler du champ de bataille, c'est cela ? J'ai vu beaucoup de corps, aussi bien indiens que cow-boys, mais aucun cavalier qui ne corresponde à votre description, très chère. Rassurez-vous, je ne pense pas que votre humain soit tombé au champ de bataille. Il peut avoir succombé après mais évitons de penser à cela et partons d'un point de vue positif. Il est encore en vie et il vous cherche lui aussi.

Une moue dubitative se dessine sur mon visage. Je tourne le dos à cet étalon, l'ignorant presque, de marbre face à ses efforts. Mais intérieurement, les émotions se bousculent. La peur et la colère se mêlent en un sentiment d'impuissance insupportable. J'avoue être même un peu réconfortée de ne pas être seule dans ce paysage hostile, même si cette compagnie est masculine. Malgré tout, je me reprends. Je me persuade de l'inoffensivité de cet étalon, ce qui est plutôt facile au fond. Après tout, n'a-t-il pas eu plusieurs occasions de me blesser ? Si, et il ne les a pas saisi. Donc, je n'ai normalement rien à craindre de lui. La peur perdure mais je l'enfouie au plus profond de moi au vu de l'urgence de la situation.
Mes muscles se détendent, et j'adopte immédiatement une posture plus assurée. Mon visage demeure inchangé car je n'ai jamais appris à prendre une certaine expression sur un simple désir. Pourquoi ? Car je n'ai pas besoin de dissimuler mon air : mon masque, ce masque chéri, le fait pour moi.
Je m'apprête à fausser compagnie à cet étalon en m'éloignant dans la direction opposée à celle par laquelle j'étais arrivée quand il reprend la parole.

- Permettez-moi d'être indiscret, mais qu'est-ce qu'une jument comme vous peut bien faire ici ? Ce n'est pas un endroit sûr, surtout pour quelqu'un qui ne connaît pas, et ce n'est apparemment pas votre cas. Je comprendrais que vous ne vouliez pas répondre, ne vous en faites pas.

Sa question me stoppe et malgré mon angoisse, un fou-rire me prend. Heureusement, je parviens à le contenir mais ne peux empêcher un sourire hilare d'éclore sur mon visage. Le cuir de mon masque se tend en une grimace étrange, peu habitué à ce mouvement. Il me demande ce que je fais ici ? J'en pleurerais presque de rire. N'est-ce pas évident ? Pourtant, il doit bien avoir remarqué que je cherchais mon cavalier, ne serait-ce que par mon attitude. Je lui ai tout de même donner une description de Will ! Mon sourire effrayant s'élargit. Cet étalon ne s'est-t-il pas lui-même mit à chercher ? Je commence à me demander s'il n'est pas un peu débile sur les bords. Surtout que j'ai bien remarqué son petit air agacé lorsque je suis tombée de peur dans les graviers, peu avant.
Pendant quelques secondes, je n'ose rien dire, de peur de craquer sous la pression du rire qui monte en moi. Puis, ayant réussi à le réprimer totalement, j'ouvre enfin la gueule, toujours décorée de ce sourire hilare :

- N'est-ce pas évident ?


Zoom

Eressëa




















FICHE DE RP (C) MISS YELLOW





Lineart by Bh-Stablesp (Deviantart)


Dernière édition par Zoom le Mer 7 Jan - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eressëa
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 52
Points d'Experience : 12
Date d'inscription : 26/12/2014

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Mar 6 Jan - 19:45

Elen síla lúmenn' omentielvo...

...Alatulya, onorëmin



J'entends son masque craquer, je la vois se tendre pour réprimer un rire soudain suite à ma question. Me prendrait-elle pour un abruti ? Cela dure un moment, la jument semble avoir du mal à se contenir et, malgré le "gant de cuir" qui couvre sa tête, je vois ses yeux refléter le rire qu'elle tente de retenir, presque en vain. Je grommelle avant d'en avoir le coeur net avec la question qu'elle me retourne.


« N'est-ce pas évidant ? »



Elle me prend pour un idiot, cette petite sotte qui cherche son cavalier sur des terres où il ne peut se trouver. Malgré-moi, mon instinct me reprend, je n'aime pas que l'on se paie ma tête et même ma soeur ne fait pas exception à cette règle. Je redresse la tête, me dirige vers elle et la domine de toute ma hauteur. C'est un acte stupide, surtout que je sais très bien qu'elle a facilement peur des autres. Ma voix vibre sous la menace, se fait plus grave que ne l'est habituellement. Ce petit manège devrait la retenir de chercher des étalons moins sympathiques que moi, déjà que, moi, je ne suis pas très aimable d'ordinaire...


« Ne me prenez pas pour un sot, vous cherchez votre cavalier et cela est très clair. Là n'était pas ma question alors tâchez de comprendre avant de prendre les autres de haut avec vos questions sarcastiques et vos rires non maîtrisés. »



Je la délaisse, me retournant pour m'éloigner de l'alezane. Son attitude m'a soudain ôté toute envie de l'aider, mais son air me redonne assez vite cette envie. C'est ma soeur et je dois la protéger. Je regrette l'acte que j'ai eu mais elle se montre franchement agaçante quand elle veut. J'avance encore un peu avant de m'arrêter et d'arquer le cou, tournant la tête pour pouvoir la regarder malgré qu'elle se trouve dans mon dos.


« Pour reprendre, puisque vous sembler ne pas m'avoir compris. Ce lieu n'est pas vraiment l'endroit où l'on viendrait chercher quelqu'un. A moins que vous ne l'ayez perdu alors que vous étiez déjà ici et, dans ce cas, que faisiez-vous donc ici ? J'espère que cette fois vous ne vous rendrez pas idiote. »



Une chance... Une dernière chance qu'elle ne me prenne pas un un décérébré et que je ne la laisse seule dans cet endroit hostile. Je reviendrai sûrement, bien sûr, mais discrètement et sans faire me voir cette fois. Je trouverai bien un moyen de me débrouiller pour la faire sortir de là sans me faire voir.

H.S:
 


Eressëa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoom
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 24
Points d'Experience : 14
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Mer 7 Jan - 15:24



Elen síla lúmenn' omentielvo... Eressëa...




Alatulya, Onoromin...


- Ne me prenez pas pour un sot, vous cherchez votre cavalier et cela est très clair. Là n'était pas ma question, alors tâchez de comprendre avant de prendre les autres de haut avec vos questions sarcastiques et vos rires non maîtrisés.

A présent, il me domine de toute sa hauteur, la voix sombre et orageuse. Je ne bronche pas. Je le laisse me toiser, sans savoir quelle est la bonne réaction dans cette situation. Il me croit faible, il me croit apeurée. Et il n'a pas tort. Mais en croyant m'effrayer, en pensant se servir de cette inquiétude en moi pour m'intimider, il se trompe. Il s'est trahi lui-même en me prouvant que mon apparence ne le répugnait pas, en me montrant que la différence d'appartenance le laissait de marbre. J'avais peur de lui en tant qu'étalon. Mais je suis revenue à l'instant présent, et la disparition de Will s'est imposée, éclipsant toute autre angoisse.

Maintenant que je me sens d'aplomb, je le laisserai bien là. Mais une aide pour retrouver mon cavalier ne serait pas de trop, et le contact est déjà engagé. De plus, malgré sa trop grande assurance et son caractère épouvantable, cet étalon semble prêt à m'aider. "Mes rires non-maitrisés" ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire encore ! Je sourirais bien, mais une idée m'en empêche. Cet étalon parait décidément très susceptible et il a remarqué mon hilarité. Alors qu'il se retourne vers moi, la sourde anxiété de l'avoir vexé au point qu'il ne veuille plus me prêter sabot fort me traverse, passagère. Il reprend la parole, la voix plus posée :

- Pour reprendre, puisque vous sembler ne pas m'avoir compris. Ce lieu n'est pas vraiment l'endroit où l'on viendrait chercher quelqu'un. A moins que vous ne l'ayez perdu alors que vous étiez déjà ici et, dans ce cas, que faisiez-vous donc ici ? J'espère que cette fois vous ne vous rendrez pas idiote.

La première réplique qui me vient à l'esprit est : "De nous deux, je ne suis pas sûre que l'idiot soit moi. Réfléchissez donc un peu - ça vous arrive parfois, non ? : si vous cherchez une personne à tout prix et que vous ne la trouvez pas aux endroits les plus probables, où allez-vous ? Dans les endroits moins évidents." Mais je m'abstiens et préfère utiliser une tournure plus adaptée.

- J'ai déjà cherché partout dans les endroits les plus probables. En vain. Alors je cherche dans les endroit moins évidents. Comme celui-ci. Mais vous qui ne souhaitez pas me révéler votre nom, puis-je vous retourner la question ? Vous venez de là-bas. Alors, pourquoi être ici au lieu des terres indiennes ?


Zoom

Eressëa




















FICHE DE RP (C) MISS YELLOW





Lineart by Bh-Stablesp (Deviantart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3305
Points d'Experience : 670
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 20
Localisation : Dans le camp des Indiens
Joue également : Diesel, Rafale, Phoebus, Khendrej, Hypérion

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...   Sam 21 Mar - 20:44

Rp abandonné ?


103 roses
Merci vous tous:
 

Penny Black et Em':
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpgblancheneige.forum-canada.com/
 

Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elen síla lúmenn' omentielvo... Zoom...
» «Elen síla lúmenn' omentielvo.»
» Nindaeï Murmuresoleil
» Eärylia Ciol [Eclaireur]
» Elen silà omentielvo!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-