RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « A lot of Colors | Rodrigo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leks
« As a rock face a hurricane. »
avatar
Messages : 639
Points d'Experience : 62
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 20
Joue également : Anathèmna

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: « A lot of Colors | Rodrigo   Mer 10 Déc - 13:47

« A lot of Colors


« And the world’s gonna know your name

Les yeux grands ouverts, l’émerveillement gravé sur mon visage, le nez levé en l’air, j’observais, un sourire béat flottant sur mes lèvres. A travers le ciel qui tire lentement vers la nuit, là haut, dans les nuages, de multiples couleurs. Un arc en ciel unique en son genre, que je voyais pour la première fois. C’est splendide. Je ne trouve même plus les mots pour le décrire. J’aimerais arrêter le temps, capture ce nuage dans mon esprit pour toujours. Y a-t-il plus belle chose dans la nature que ceci ? J’émets des doutes. Malgré mes voyages, ma vie entière de voyage qui s’étend pour l’instant sur six ans, je n’ai jamais croisé pareille chose. Et pourtant ; on m’a parlé des merveilles de la vie et de la nature mais rien n’aurait pu me préparer à ça. J’inscris dans mon cœur cet instant pour qu’il ne disparaisse jamais.
Ce nuage est solitaire dans le ciel qui devient obscur ; et les rayons orangés du soleil semble tenter de s’agripper à lui, comme pour rester encore un peu plus longtemps dans la voûte céleste. Mais le nuage résiste, échappe aux griffes qui tentent de le saisir. Je ne peux m’empêcher de penser à moi ; aux griffes qui m’avaient retenue de si longues années prisonnière. Mais tout comme le nuage, j’y avais finalement échappé et j’étais libre à présent. N’est-ce pas merveilleux, la liberté ? Vivre au jour le jour, sans se préoccuper de quoi sera fait demain ; sans frontières qu’importe que ce soit le ciel ou la mer. L’esprit s’envole bien au-delà de ces limites primaires. L’imagination dépasse la barrière que forme les étoiles pour rejoindre la voie lactée et d’autres univers.

Cependant, je m’arrache à regret à ma contemplation. Il me reste encore bien du chemin à force avant que la lune ne se lève et j’aimerais trouver un endroit plus sûr. Bien que je ne craigne pas grand-chose, je souhaiterais trouver un lieu chaleureux pour passer la nuit. La solitude est un atout, parfois, mais est aussi un malus. L’effet sur le mental n’est pas à prendre sur la légère et grâce à mes rencontres je me sens mieux. Je n’ai jamais été attaquée par un prédateur. La nature a toujours été bienveillante envers moi et je ne peux que l’en remercier.
Je gravis la pente qui s’offre à moi. Il fait bien froid, en cette soirée d’été. La sécheresse qui règne sur ces terres ne semble pas toucher cette montagne. Et à défaut de pouvoir rejoindre celle dans mon rêve, j’avais pu rejoindre celle-ci. Il y a de la neige longeant un sentier dessiné par les bêtes sauvages, et je le suis lentement mais sûrement. Bientôt, j’arrive au palier suivant, plus ou moins plat, mais où j’ai plus de facilité à me déplacer. J’ai le pied sûr, mais en montagne je me méfie des pièges créés par la roche. J’avais appris, plus jeune, en me cassant la figure et en roulant boulant jusqu’en bas, qu’une montagne est le plus traître des terrains. Parfois glissant, parfois dissimulant une cavité où l’on a vite fait de se coincer le sabot ; parfois instable. Cependant je continue à avancer, apercevant dans un coin une ombre assez large me faisant étrangement penser à une grotte. Elle est dissimulée entre les rochers, cachée par l’ombre d’un flanc de falaise. Je baisse un peu la tête pour entrer, et rapidement je découvre là une vaste salle naturelle, décorée par des stalactites pointues et presque menaçante. Je fronce les sourcils. Un nouveau danger dont je dois me méfier. Je me dirige dans un coin, vérifiant qu’il n’y a pas de ces poignards au dessus de moi. La fraîcheur de la grotte me fait frissonner. Décidément, ici, c’est tout ou rien. En bas, on meurt de chaud, en haut, on gèle sur place. Un bruit de bas, à l’entrée de la caverne me fige sur place, et j’arrête de respirer le temps d’identifier qui s’approche ainsi de mon refuge de fortune.



(C) Galimybé - Mini BN




Spoiler:
 

Sarah parle en 9999ff|11 roses, merci ! | Un topic, ça te tente ?| DC : Anathèmna | Design Leks

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« A lot of Colors | Rodrigo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Bmc Racing Team by ClemStyle
» Jamais deux sans trois... Choose your colors
» TROISIÈME INTRIGUE ☼ a festival of colors.
» Aiden ♦ Yo, ho, haul together, hoist the colors high. Heave ho, thieves and beggars, never shall we die.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-