RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Under the sun's eyes | Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: « Under the sun's eyes | Jay   Dim 16 Nov - 14:22

« Under the sun's eyes


Je me hais
La chaleur m’étouffe. La terre semble se refermer sur moi. Le sol sous mes sabots est brûlant, chauffé par le soleil depuis que ce dernier s’est levé. Je m’ébroue, à la recherche d’un peu d’air, et continue mon chemin d’un pas décidé. Je dois surmonter tout ça. Surmonter ma peur. J’observe autour de moi. Tout est orangé, sans un gramme d’ombre. La luminosité pourrait tuer ce qui se trouve ici. Je m’engage sur un chemin escarpé et débouche finalement sur un espace plus large. Je m’arrête. Je pourrais presque revoir Abyss, se tenant ici même. Mon cœur bat vite. Je le revois, le dos tourné à moi, qui m’adresse la parole. Je me ressaisis et avance. Il n’est plus ici. Il ne reviendra jamais ici. J’observe pourtant la scène du crime. Il a tenté de me donner la mort ici même. Ma cicatrice dans le cou me fait alors horreur. Je voudrais l’enlever, la faire disparaître. Je ne la vois pas, mais je sais son existence, sa position. Elle rappelle aux autres que la vie n’est pas facile pour tous et elle est objet de curiosité. Je baisse les oreilles, en proie à mes démons. Je hais cette marque. Je hais celui qui me l’a faite. Je hais mon passé. Je hais ma vie de vagabonde. Je me hais.

Pourquoi le ciel a-t-il mit Abyss dans ma vie ? Je n’ai aucun souvenir de mes parents. Je revois seulement les paysages que j’ai traversés. Je ne me souviens pas d’avoir partagé mes jeux avec qui que ce soit. Mes seuls contacts avec les autres étaient pour des questions vitales. Je n’ai jamais, jamais eu d’amis. Pourquoi ne puis-je simplement pas être comme les autres ? Pourquoi m’a-t-on prit ce qui me revenait de droit ? Pourquoi suis-je si solitaire ? Là, tout de suite, maintenant, je sis amère de mon passé. J’aimerais tout recommencer. J’aimerais avoir des souvenirs joyeux avec mes parents. J’aimerais avoir des amis d’enfance avec qui partager mes peurs et mes espoirs. Etre tout simplement heureuse.
Je fais cependant un effort. J’ai appris à posséder un esprit aux multiples facettes, avec un tempérament qui change au fil de mes rencontres. J’ai appris maintes choses pour la survie en solitaire. J’ai vu des choses que personne d’autres n’a pu voir. J’ai vu l’océan azuré tout comme l’océan noir à cause de la tempête. J’ai su résister aux pires blizzards et à la traversée de montagnes. J’ai parcourut des déserts et ai découvert des oasis dignes des plus grandes utopies. J’ai vu tant de choses. J’ai tant de connaissances sur le monde qui nous entoure. Mais je n’en ai aucune sur mes congénères. Je ne comprends pas forcément leur façon de réagir et de penser. Je déchiffre sur leur visage leurs pensées, mais pourtant elles me semblent si étranges. Je n’ai pas été élevée dans le bon monde. Tout ça à cause d’un étalon égoïste et dont les neurones ont été figés par le froid de la haine. Je frappe le sol du sabot. Je ne peux pas retourner en arrière. Je dois faire avec ce que j’ai.

Je balaie un instant les lieux du regard. Il n’y a plus aucune trace du combat qui s’est livré ici même. Mon sang n’a pas taché le sol comme je l’espérais, quelque part, en moi. J’aurais aimé que les chevaux qui passent ici sachent combien certains ont pu souffrir dans cet endroit. Mon cœur se serre. Oui, j’aurais tant aimé qu’on sache ce qui m’est arrivé. Que quelqu’un, n’importe qui, se dise un jour : « quand je retrouverais cette jument, je veux savoir qu’elle va bien. » Ce n’est probablement jamais arrivé. En combien de temps la pluie a-t-elle enlevé mon sang ? Je n’en sais rien. Je reprends ma route. Je n’ai plus rien à faire ici. Ce passage de ma vie ravive des sentiments que je veux enfouir le plus profond possible en moi. Qu’ils ne se réveillent jamais plus.

J’emprunte un chemin qui semble grimper tout en haut du canyon. L’escalade ne me semble pas aisée. Pourtant, ayant le pied sûr, j’avance sans perdre de temps. Je me revois, volant à moitié au dessus de la pente, l’esprit tourmenté par ma fuite, avec une ombre noire à mes trousses. Cependant, cette fois ci, rien ne presse. Je monte tranquillement, essayant de balayer mes anciens souvenirs de cet endroit par de nouveau que je me fais à l’instant même. Les cailloux roulent sous mes sabots. Je m’arrête un instant. Quelque chose ne va pas. Alors même que je me suis arrêté, c’est bien d’autres pas que j’ai entendu, à l’instant derrière moi. Qui se sont arrêtés une demie seconde ensuite. Mon cœur s’affole. Je redémarre au quart de tour, poussant sur mes postérieurs pour prendre de la vitesse immédiatement, grimpant la pente en catastrophe quit à me casser la figure au passage. Ce qui n’arrive heureusement pas. Je suis suivie. Je le sais. Je ne veux pas savoir de qui il s’agit. La boule au ventre, j’arrive finalement en haut du canyon et je galope le plus rapidement possible, sur l’espèce de piste droite qui se tient devant moi, sur presque un kilomètre.
Je suis suivie. Je le sais.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Abysse
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 115
Points d'Experience : 13
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Dans un pré
Joue également : Black Beauty

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Under the sun's eyes | Jay   Ven 21 Nov - 21:15

Allongés dans ma paille fraîche de la soirée dernière, la tête posait dessus, je regardait les premiers rayons du soleil apparaître dans mon box, et entendis les premiers hennissement des chevaux dans les box accueillant le soleil avec plaisir. Aujourd'hui était surement le jour de ma sortis, cela faisait une semaine que je n'était pas sortis me balader, la cause était que un pumas m'avait attaquez alors que je me promener avec John et m'a mordus au niveau du sabot, je secoua la tête, vivement que mon cavalier vienne. Je souffla de mes naseaux en me levant et secoua ma robe noir étoilé en soupirant, j'étira mes pattes et passa ma tête du box. La vue des chevaux sortis par leurs cavaliers me donnaient envie de voir le miens sortirent, et j'en fut fortement ravis quand je le vis sortirent et s'avancer vers moi, tout heureux, j'hennissa a son approche et profita de sa caresse sur mon chanfrein. Je le regarda ouvrir mon box et recula de deux pas en le regardant :

- Bonjour Jay, aujourd'hui on sort, j’espère que tu est heureux mon beau.

Je secoua la tête, mais que croyait-il ? J'avais juste envie de faire une chose, de sortir de ce satané box ou je n'était pas sortis depuis quelque temps et je fut heureux quand il me mit le licol et qu'il m'attira avec lui en dehors, le soleil tapa dans mes yeux bleu, plus habitué et je les ferma instinctivement, je souffla des naseaux et le vit m'accrocher au poteau en plein soleil. Merci John, je vois que tu as oublié que j'ai les yeux fragiles. Il me brossa et me sella, et ses avec plaisir que je m'engagea vers la porte, je me gratta le sabot en regardant les personnes me regardait en souriant et avec envie John, s'était le seul cavalier que j'accepter en temps normal sur mon dos, et les autres n'était pas assez sur d'eux pour me monter, je fit bonjour a un ami en passant devant son box et sentit enfin le sable sur mes sabots, la chaleur du soleil sur ma robe noir et je me mit a galoper en vitesse dans les steppes, dans le désert, je retrouvait enfin ma liberté, ma joie de vivre, mon boulot. Cela faisait depuis plusieurs heures que je marchait, les naseau presque collait a la terre, l'effleurant seulement a la recherche de fraîcheur, et je fus heureux de voir enfin de l'eau, John descendit calmement de mon dos et attrapa mes brides, il m'approcha de ce liquide et me laissa boire pendant qu'il remplissait sa gourde. Une douce odeur me fit lever la tête, nous étions pas seuls, un cheval, un autre cheval était autour de nous, je regarda ensuite mon cavalier se mettre torse nue et reinsait son torse, sur le coup je souffla et regarda dans une pente caillouteuse, et ce que je vit me fit hennir.

Une jument sauvages, se qui était sur car l'odeur n'avait pas celle typique des deux hardes des chevaux, ainsi celle des indiens, qui avait l'odeur de la fumé. J'attrapa la chemise de John entre mes dent et tira dessus, ce dernier se retourna et se baissa pour l'attrapait, je leva ma tête d'un mouvement et le regarda tomber au sol, je fit tomber la chemise sur sa tête et le fit regarde la jument. Passant une main dans ses cheveux en vitesse, il attrapa sa chemise et l'enfila, saisit la gourde et la mit sur les sacs de ma selle. Il monta en vitesse sur mon dos et me fit galoper, je devait faire le tour du canyons, mais John avait; semblait-il, eu une toute autre idée, il rechercher un passage a gaie pour qu'on puisse passé. Je savait nager , mais j'était lourdement charger et je pouvait facilement coulé, et puis, John ne savait surement pas nager. Voyant un endroit ou il y avait peu d'eau, les coups de talons de mon cavalier me fit avancer dans l'eau, il remontait jusqu'au milieux de mes cuisses et ses avec plaisir que je rejoignit la terre ferme. John me fit ensuite trotter jusqu'à l'endroit ou la jument avait était apparus, et ces fort obligés que j'ai dut monter sur ses pentes, les bruits de pierres me fit accélérez et lorsque je rejoignit le haut du canyons, John me fit signe de galoper pour rejoindre la jument grise.

Je devait la capturez, cela, je l'avait compris et ses réellement en plaisir, la jument était une sauvage, mais une jument restait une jument et je ne voulait pas me faire battre par une jument. Avec rapidité, j'était désormais derrière la jument et je la regardait, respirant fortement, je souffla en un mouvement, je ne devait pas être éblouie par le soleil, aveuglé par la poussière, je devait l'attraper s'était ma mission.


La vie est un jeu.



Merci à Nightcore pour cette magnifique signature coeur

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Under the sun's eyes | Jay   Ven 21 Nov - 22:13

« Under the sun's eyes



Je jette un coup d’œil en arrière. C’est bien ce que je craignais, je suis poursuivie. C’est un étalon. Noir, qui plus est. J’ai décidément horreur de cette couleur. Il semble venir de cette région, en effet il est typé mustang, comme la plupart. Sur son dos, un homme. J’en ai déjà aperçut, des fois, mais toujours j’ai réussi à les fuir. Je reporte l’attention devant moi, courant ventre à terre. Je ne tiendrais pas longtemps le rythme si je galope à cette vitesse, il faut que je ralentisse. Hélas, Il va me rattraper. De toute manière, je vois bien, là bas, au loin, le vide. Je sais que j’arriverais bientôt à l’extrême limite de ma fuite éperdue. Une solution. Il faut que je trouve une solution. Galoper n’est qu’un moyen de gagner un peu de temps. J’accélère pourtant, autant que me le permettent mes jambes. Elles sont faites pour transporter sur le temps, pas sur la vitesse.

Je regarde autour de moi, un peu en catastrophe. La route, droite, me donne la possibilité de me concentrer sur autre chose. Il suffit que je ne perde pas de vue l’action de courir ; mettre un sabot devant l’autre et ce, dans un enchaînement rapide. Hélas, je remarque un détail que je n’avais pas vu auparavant. Autour de moi, il n’y a que du vide. Je suis sur une bande de terre. Isolée du monde. Dans un piège. Je ralentis précipitamment, ne sachant que faire, développant encore plus de poussière autour de moi. Je fais volte face en une fraction de seconde. Autant tenter le tout pour le tout, n’est-ce pas ? Je profite de l’écran de fumée pour me lancer dans la direction d’où je viens, espérant que l’étalon ne remarquera pas mon subterfuge.

HRP:
 

J

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Under the sun's eyes | Jay   Jeu 11 Déc - 12:49

Je me permet de faire un petit Up pour pas que tu oublie notre topic.. J'ai besoin de ta réponse pour faire avancer l'histoire de ma jument, même si elle est très très courte (je te taperais pas si tu me fais 8 lignes, héhé)

Merci d'avance ♥
Revenir en haut Aller en bas
Opale
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 2454
Points d'Experience : 312
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 20
Localisation : Dans mes pensées
Joue également : Tallulah - Ex Aequo - Hazufel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: « Under the sun's eyes | Jay   Mar 3 Mar - 19:36

    Je déplace dans les abandonnées.





Characters- Opale & Sidka / Line et BG- D'après Dreamworks.
Spoiler:
 

Cadeaux ♥ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Under the sun's eyes | Jay   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Under the sun's eyes | Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-