RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mortal
❄ Et devant cette pleine lune glaciale, se relève un dernier Fantôme ❄

Messages : 215
Points d'Experience : 81
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis   Ven 14 Nov - 23:05


☾La sérénité et l'oubli vont parfois de pair☽


    La terre perdue qui rougissait des derniers rayons de soleils allait sombrer dans l'oubli de la nuit. Plus personne n'allait vivre, si ce n'est que dans les rêves. L’automne c'était installé depuis plusieurs lune à présent, tout mourait lentement pour repartir au printemps prochain dans un nouveau cycle. Mortal qui c'était assoupie à l'Arbre Immortel était pensif, se posant toujours les mêmes questions dont parfois elle en connaissait déjà la réponse. Ce lieu lui était précieux, elle pouvait partager des instants intimes avec elle-même sans se trouvait sous le regard douteux de quelques curieux. Le temps était étrangement doux, ce qui la fascinait en ce lieu c'était les chants qu'elle seule pouvait décerner. Les feuilles mortes s'effleurant entre elles qui étaient poussées par les légère brise douce dont mille odeur gourmande se faisait sentir à des lieux d'ici. De la cannelle, de l'orange, des clous de girofle s'ajoutant à ce lot de tendresse quelques fleurs sauvages des plaines. On entendait souvent des critiques péjoratives à propos de cette saison, pourtant Mortal la trouvait charmante, cette légèreté dans les bourrasques et ce peu de couleur vive tandis que tout se meurt, bien sûre ces instants là étaient précieux contrairement aux jours de pluie où elle se sentait mouillée jusqu'à l'os. La végétation morte qui se caressait provoquait un son régulier qui ambiançait la scène, comme une berceuse qui donnait envie de s'assoupir dans un autre monde. La jument était debout, toujours sur ses gardes mais avait dans le regard une sérénité inébranlable, on aurait pu dire que pour une fois elle avait l'air d'être heureuse néanmoins les apparences restaient trompeuses. Cette âme perdue restait toujours méfiante vis-à-vis des autres et il fallait toujours s'attendre à ce qu'un étranger vienne perturber ce calme. Les crins se mêlant à la nature morte au sol, le regard fixant le ciel orangé avait à la fois l'air très calme mais aussi vide, comme si elle se perdait en elle même. Mortal avait changeait ces derniers temps, ayant fait la rencontre de plusieurs individus elle avait à présent un tout autre point de vue sur les siens. Au lieu de fuir à présent elle fait face, elle le savait que ce combat se ferait lentement mais surement, pourtant ce manque d'identité continuait à lui faire perdre ses esprits. Il fallait qu'elle comble ce manque de savoir, à propos d'elle-même. La fragile créature était là devant cet arbre si imposant, l'air pensive à propos de son origine comme de son avenir. L'amitié était une force qui autrefois était inutile à son égard, à présent elle ouvre enfin son esprit pour voir que vivre seule ne ferait que du mal à elle et autour d'elle. Allait-elle enfin être ouverte d'esprit et voir plus loin que son malheur? Qui sait. Tout ce qu'elle cherchait pour le moment c'était un souvenir de son passé, lorsqu'elle commença à avoir des relations neutre avec les autres chevaux elle pensait enfin qu'il fallait plutôt en crée de nouveaux pour ne pas mourir seule et vide de joie. Elle avait un tout autre aspect sur la relation, le lien qui unit un être à un autre, ce fil si fragile qui pouvait cédait à tout moment de première apparence pouvait en réalité être des chaînes solides qui lorsque l'on se sépare de cet être provoqué un mal intérieur. Ce mal intérieur effrayait la jeune jument, la violence physique lui était moins douloureuse que le viol mental. Elle jugeait cela ainsi alors qu'elle n'e savait rien, le temps passait toujours plus vite sous ces innombrables interrogations et ne sachant où se reposait elle décida se s'installer en ce lieu magique comme elle le pensait. Malgré que ce ne soit pas son territoire, elle s'y installait, il lui arrivait de douter voir même de pensait au confort des chevaux en hardes, elle descendait gracieusement pour s'écraser lentement contre le sol d'où gisait des tas de feuilles. Après tout leurs territoires sont les mieux par rapport aux terres qui sont laissées aux solitaires, elles sont encore plus mortes que leur esprit pensait-elle souvent. Elle voulait attendre que les premiers voiles bleu se dressent dans le ciel pour sommeiller, toute fois elle le sentait, qu'un événement l'empêcherait encore de vivre sa vie seule et tranquillement, mais suite à cela pouvions nous dire que cela l'empêcherait ou la guérirait de ce mal intérieur qui la retiens à une vie de soliste?


Les Cadeaux ♥:
 


Dernière édition par Mortal le Sam 22 Nov - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1720
Points d'Experience : 58
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 25
Localisation : Dans les terres de l'Ouest.
Joue également : Zireael (Cirilla Elen Riannon).

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis   Ven 21 Nov - 4:01




La sérénité et l'oubli vont parfois de pair.






Mais oublier équivaut à fuir... Et je me suis promis de faire face.


Le noiraud était venu chercher le calme de l’Arbre Immortel. Une des terres qu’il chérissait le plus sur son territoire. Un endroit apaisant, empli d’une sagesse et d’un calme infini qui vidait littéralement l’esprit de Noctis. L’andalou ne pensait plus à rien, il se laissait bercer par le souffle léger du vent dans le feuillage fourni du grand chêne alors qu’il se rapprochait lentement de son épicentre. C’était comme si les racines sous ses sabots aspiraient volontairement tous ses maux dès lors qu’il les eut foulé. De ce fait, un poids en moins dans le cœur, les allures de Noctis se firent plus aériennes, plus graciles, comme s’il était plus léger. Il n’en était rien pourtant, le noiraud mettait juste plus d’entrain dans ses pas, plus las à l’accoutumé. Le soleil n’était plus visible et pourtant le ciel n’arborait pas encore les couleurs nocturnes que Manaël appréciait tant. La lune était aussi douce avec son âme que ne l’était l’arbre centenaire. Elle luisait en ses yeux d’ors, reflet de son être déchu qu’elle tentait d’illuminer de nouveau ; faisant ressortir ses reflets corbeaux sur sa robe noire comme pour lui rappeler qu’il était fort au point de pouvoir toujours voler plus loin qu’importe ce que les autres pouvaient dire à son sujet.


La chaleur à cette heure était bien plus accablante et les terres hospitalières que Noctis habitait l’aidait grandement à supporter cet événement particulier. L’étalon respira profondément pour ne plus y penser car la sécheresse ramenait toujours avec elle de mauvais souvenirs. Al’noah reprit une allure un peu plus rapide et son pas souple l’amena bientôt aux premières larges branches feuillues. C’est alors qui distinct un cheval au loin. Par réflexe, il bomba le poitrail et releva la tête, prenant un air plus sérieux et imposant. Les crins trainant au sol, accrochant feuilles mortes et brindilles en tout genre, il s’avéra que l’inconnu fut une inconnue. Al’noah eut du mal à se l’avouer, mais la jument piqua sa curiosité au premier coup d’œil avec sa longue crinière, ses marques aussi étranges que les siennes et son regard bicolore. C’était la première fois que le sombre rencontrait quelqu’un d’aussi étrange que lui. Pour autant, le Lion n’oublia pas son rôle premier. Ni impoli, ni brute, il baissa légèrement l’encolure à son approche et prit un ton des plus apaisants, le lieu aidant à guider le noir sur le chemin de l’apaisement. ❝ Bonsoir... Navré de venir vous troubler. Je vois que je ne suis pas le seul à apprécier le calme de ce lieu. Ma présence vous dérange-t-elle ? ❞ Demanda-t-il d’une voix légère, ni forte, ni froide.

❝ Noctis Al'noah Manaël — #BD801F ❞

Pfouah, désolé c'est ultra pourri x_x . . .
© fiche créée par ell — Code titre & en-tête par Arnumera






Noctis Al'noah Manaël

❝ Tomber est permis ; se relever est ordonné. ❞

Fiche de lienPrésentation

Character & Design ©️ Arnumera


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortal
❄ Et devant cette pleine lune glaciale, se relève un dernier Fantôme ❄

Messages : 215
Points d'Experience : 81
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis   Sam 22 Nov - 23:12


☾Je m'étais juré d'oublier la douleur☽


    Bientôt tout allait sombrer dans un néant lumineux. La toile céleste abordait des couleurs chaudes et froides, il y avait un lien entre chaque élément malgré leurs différences. Mortal ne savait pas si il fallait lui ressembler, ou au contraire la compléter pour crée une fusion parfaite. Fixant les cieux elle continuait de vider son esprit accompagné d'une douceur sans égal dans son regard, à l’écoute du monde qui l'entourait, au du moins celui qui l'entourait elle uniquement. Cette sphère de sérénité fut percée par une présence inconnue qui la fixait. Elle sentait un regard d'or se posait sur elle, la jument ne bougeait point si ce n'était que ces yeux qui se dirigeant lentement vers l'étranger puis s'en suivait le reste du corps qui s'inclina gracieusement en face de l'anonyme. Au loin une silhouette d'un cheval, à sa posture elle présumait que le mystérieux fantôme était un étalon, est-ce que lui aussi traînait ses chaînes comme elle le faisait si souvent? Il y avait une tension dès le premier abord, comme si tout deux voulaient montrer qui ils étaient, alors qu'ils n'étaient rien de plus, ni l'un ni l'autre. Mortal avait peur, ce n'était pas un sentiment nouveau à son égard mais elle savait ce que pouvait faire les puissantes brutes que sont les étalons. Il n'y avait pas que de la peur ressentit mais aussi une fascination pour l’innommé noir, il était différent des autres, elle ne saurait décrire les émotions qui la parcourait précisément lors de cette rencontre néanmoins elle restait sur ses gardes. Bien qu'il faisait peur au premier regard, il dégageait lui aussi un calme imperturbable voir même dans son regard de l'apaisement. Elle ne savait pas si le lieu influençait ce calme dans leur cœur ou si c'était une coïncidence, d'ailleurs elle ne cherchait pas à comprendre puisque le grand noir d'une allure légère s'approcha d'elle et vînt lui adresser la parole. « Bonsoir... Navré de venir vous troubler. Je vois que je ne suis pas le seul à apprécier le calme de ce lieu. Ma présence vous dérange-t-elle ? » Mortal était étonnée de la courtoisie de cette personne, elle s'attendait à être chassée comme une proie vulnérable mais au lieu de cela on l'inviter à partager ce moment de paix. Elle ne savait quoi dire, pouvait-elle lui faire confiance, elle avait assez fuit durant toute sa vie devant un mal parfois invisible. Il fallait oublier la douleur du passé, ne pas les reproduire et continuait d'avancer vers un futur meilleur. Pourtant il était dure pour elle de s'imaginait une vie, les solitaires contrairement aux autres ont une vie ennuyeuse et parfois sans ambitions si ce n'était qu'à la limite fonder une famille alors que les autres avaient des buts bien précis. Mortal ne se sentait pas comme les autres, tellement influencée par la façon vie des autres il fallait se remettre en question, et pourquoi pas se construire sa propre vie, inspirée par son plaisir et ses joies? Ne voulant pas paraître impolie elle retourna les salutations timidement mais cherchant à connaître l'identité du mystérieux grand noir aux yeux dorés. « ... Il est bon de savoir que nous apprécions un même lieu. Je ne peux interdire quiconque de venir se reposer l'espirt ici, ce n'est pas de mon droit. Me nommant Mortal, je n'ai aucuns droits ... ». Elle craignait trop de l'agressé directement avec des questions troublantes, après tout elle ne le connait pas et aurait le droit de savoir son identité mais pour une fois elle laissait le temps aux choses surtout lors d'une première rencontre. Elle inclinait légèrement la tête en guise d'interrogation, voulant y allait par la douceur elle craignait qu'il la rejette pour sa différence ...


    - Mortal #74AFCF
    - Mais non c'est tellement parfait, j'aime comme tu joue avec les mots c'est tellement agréable à lire contrairement à moi x)



Les Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 1720
Points d'Experience : 58
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 25
Localisation : Dans les terres de l'Ouest.
Joue également : Zireael (Cirilla Elen Riannon).

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis   Dim 23 Nov - 0:41




La sérénité et l'oubli vont parfois de pair.






Nos prénoms ne valent rien. Ce n’est pas en eux qu’il faut se fier
mais bien en nos cœurs. Le mien saigne et pourtant, regarde,
il ouvre toujours grands les bras, lumineux comme une pépite.



La jument semblait hésitante, peut-être avait-elle peur ? Après tout Noctis était un étalon imposant dans son genre, mesurant un mètre soixante-cinq alors que la plupart des mustangs n’en atteignaient que quarante... Il tenta de prendre une expression plus apaisante, plus douce, il n’était pas ici pour l’agresser, loin de là son intention. De plus, le Lion n’était pas du genre à montrer les crocs au premier solitaire sur ses terres, ils étaient libres de les parcourir tant qu’ils respectaient toutes vies y appartenant. Son silence finit par prendre fin alors qu’elle prit la parole, les oreilles du noiraud se dressant à sa voix chantante. ❝ ... Il est bon de savoir que nous apprécions un même lieu. Je ne peux interdire quiconque de venir se reposer l’esprit ici, ce n’est pas de mon droit. Me nommant Mortal, je n’ai aucun droit... ❞ Lui répondit-elle, laissant le noiraud surprit. Il fronça les sourcils d’incompréhension, cette jument n’avait-elle aucun respect pour elle même ? Mortal rappelait à Al’noah ce qu’il eut été, des années de cela, quelqu’un de perdu, sans but et sans liens. Quelqu’un qui n’aspirait qu’à bien peu de choses... Voilà qui serait bien triste si la bicolore n’en pensait pas plus à son sujet. Noctis aurait bien voulu l’aider mais il ne sut comment et encore moins pourquoi. Après tout, il la connaissait depuis quelques secondes, pourquoi s’impliquerait-il tant dans un cas dont il ne connaissait rien ? N’avait-il pas déjà suffisamment à faire avec son propre cœur ? Pourtant, Al’noah n’était pas égoïste alors pourquoi pas, plus tard, tenter de percer lentement la coquille sauvage qui lui faisait face. ❝ Non en effet, ce n’est pas le mien non plus, sauf si vous êtes indésirable, ce qui ne semble pas être le cas à première vue. Je me nomme Noctis Al’noah Manaël mais vous pouvez m’appeler Noctis. ❞ Répondit-il en ajoutant un faible sourire. Ce nom à rallonge, preuve incontestable de l’indécision de ses parents à nommer leur rejeton mais que le sombre appréciait plus que tout au monde. C’était, au fond, tout ce qui lui restait d’eux et de cette vie déchue, appartenant au passé... ❝ Vous ne devriez pas dire cela. Vous avez autant de droit que n’importe quel être vivant sur cette terre. Votre prénom ne définit pas votre être et personne ne devrait vous juger là-dessus. Si vous voulez mon avis, vous n’avez rien de mortel. Vous me paraissez bien trop douce et perturbé pour être si dangereuse que votre prénom le laisse penser... Sans vouloir vous offensez. ❞ Finit-il en inclinant légèrement la tête et en s’allongeant au pied de l’arbre. N’oublions pas qu’il était venu pour ça à la base, se reposer ici l’empêchait d’avoir des cauchemars. Et bien qu’il n’était pas prêt de dormir au vue de cette nouvelle rencontre, le noiraud profitait tout de même de la bienveillance du grand chêne.


❝ Noctis Al'noah Manaël — #BD801F ❞
© fiche créée par ell — Code titre & en-tête par Arnumera







Noctis Al'noah Manaël

❝ Tomber est permis ; se relever est ordonné. ❞

Fiche de lienPrésentation

Character & Design ©️ Arnumera


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortal
❄ Et devant cette pleine lune glaciale, se relève un dernier Fantôme ❄

Messages : 215
Points d'Experience : 81
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis   Dim 23 Nov - 19:32


☾Ne pas savoir qui on est, là est le malaise☽


    Mortal remarqua immédiatement l’incompréhension de l'étalon, certainement vis-à-vis de ce qu'elle pensait d'elle-même voir aussi de ce qu'elle était tout court qui bien souvent éveillait des interrogations. Elle ne savait rien d'elle contrairement à d'autres si ce n'était que son prénom. Dans son cœur il n'y avait rien que du mépris pour sa propre personne ou encore des questions qu'elle devait assouvir régulièrement pour comprendre ce qu'était le sens de la vie. Dans le regard d'autres personnes on ne voyait aucune hésitation, ils savaient ce qu'ils voulaient dans leur vie, ils en connaissaient son sens et surtout ils savaient en quoi elle allait aboutir. Tout ce que Mortal retenait de la vie c'était qu'on né pour mourir bien que d'autres lui répétaient vivement comme pour la raisonner que survivre comme elle le faisait la mènera à une chute douloureuse or elle pouvait vivre et là ce mot prenait un tout autre sens. Ne connaissant rien sur elle-même ni même son origine elle considérait qu'elle n'avait pas de destiné mais tout bien réfléchie, elle pouvait se reconstruire une vie bien définit comme elle voudrait, pourtant la jument n'en avait pas encore la force d'y croire. Toujours cette réflexion en tête Mortal ne pouvait s'empêcher de divaguer ailleurs ... « Non en effet, ce n’est pas le mien non plus, sauf si vous êtes indésirable, ce qui ne semble pas être le cas à première vue. Je me nomme Noctis Al’noah Manaël mais vous pouvez m’appeler Noctis. » Pendant un court instant la jument remarqua la prise de conscience de Noctis, dont elle venait enfin d'apprendre son identité. Au passage elle remarqua la beauté de son prénom, il n'était pas comme les autres pour sûre mais cette différence se faisait belle sur lui. Elle le voyait ajouter un léger sourire au coin des lèvres qui se faisait timide mais il avait l'air pensif .. A peine l'avoir rencontré il ajouta en inclinant légèrement la tête. « Vous ne devriez pas dire cela. Vous avez autant de droit que n’importe quel être vivant sur cette terre. Votre prénom ne définit pas votre être et personne ne devrait vous juger là-dessus. Si vous voulez mon avis, vous n’avez rien de mortel. Vous me paraissez bien trop douce et perturbé pour être si dangereuse que votre prénom le laisse penser... Sans vouloir vous offensez. » Tandis que Noctis s'allongeait prêt du grand arbre se dressant fièrement vers le ciel Mortal restait là encore émue par ses paroles. Elle ne voulait pas y croire, pourtant il ne la prenait pas pour hystérie, avait-il essayer de la comprendre aux premiers abords? La jument était immobile un instant sans même avoir suivit du regard le mystérieux, elle n'avait aucune expression dégagée de son visage, elle restait juste figeait comme une pierre, seuls ses crins virevoltaient au vent. Elle fit le vide dans sa tête puis se retourna vers cette nouvelle tête qui profitait de la bienveillance du lieu, elle avait peur de le dérangeait et sans plus attendre lui fit part de cette hésitation. Elle ne voulait même pas insister sur ce qu'il avait dit, non elle préférait encore le jaugeait et voir ce dont il était capable de penser avant de débattre. « Je vois que vous avez l'air épuisé, je devrais certainement vous laissez vous reposer à moins que ma compagnie n'est pas de trop? ».
    Elle attendait patiemment face à lui d'un air adoucie malgré ce qu'elle venait d'entendre à son sujet, elle se demandait néanmoins si il n'aurait pas été mieux de fuir immédiatement au lieu de demander son accord pour partir mais d'un autre côté la pensé de Noctis avait éveillé une certaine curiosité chez Mortal. Voulait-elle vraiment partir? Non, elle voulait apprendre à connaitre cette personne qui a l'air d'avoir une grande sagesse. Même si elle était là la première, à l'odeur de Noctis il devait appartenir à ces terres, même si sa présence ne la dérange pas quand était-il de son avis à lui? Après tout quand nous sommes fatigué on a pas forcément envie d'être dérangé par une inconnue ..


    - Mortal #74AFCF



Les Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La sérénité et l'oubli vont parfois de pair ▬ Noctis
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Mes parents vont t'adorer (Tom)
» Un p'tit tour et puis s'en vont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-