RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell (Pv Black Angel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinedown
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 33
Points d'Experience : 16
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell (Pv Black Angel)   Mar 11 Nov - 20:05


One more drink, one more pill
Just one more line to make me feel
Like I have something left to give
‘Cause without it I'm just giving in
There’s nothing here that can save me now
I'm coming up just to come back down


Mon poil est terne. Il ne luit pas, ne brille plus. Lui aussi, souffre en silence. La souffrance se cache dans mes yeux. Tout le monde s'écarte sur mon passage, ils ont peur de moi, peur de ma froideur, peur de cette haine qu'ils ont injectée en moi, peur de mon apparence hideuse ...Je n'inspire aucune confiance. Aucune pitié. Un goût désagréable et métallique coule sur ma langue. Du poison, ma drogue ....celle  qui nous rend si facilement dépendant, celle qui me permet de tenir. C'est  le seul goût que je sens, désormais. Rien d'autre ne parvient à mes narines, à ma langue... Rien. Niet. Nada. Je ne sais plus si il pleut, si il neige, si il y a du soleil, de l'ombre. J'ai perdu la notion du temps. Alors c'était comme si....: c'est ça, la mort ? C'est étrange. C'est... Dur. 
Mes pas m'avaient conduit ici dans un instant de semi-conscience. Mon pauvre corps errait entre les pierres, vestiges d'un autre temps. Tout fini un jour, le temps est assassin, il vous engloutira tous. Une respiration, puis une autre, une autre seconde de passée, perdue à jamais. 
Mes prunelles de sang semblèrent  soudain s'animer entre mes paupières à demi closes. Un brouillard épais m'entoure, noyant le paysage dans son manteau de silence.,  Pas un bruit, le poids du silence raisonne à mes oreilles... J'étouffe une cri, mes pensées tambourinent dans ma tête, toujours les mêmes. Je ne pourrais vous décrire les hallucinations de mon âme moisissante dans sa solitude, elle tourne à vide, comme une voiture qui continuerait à rouler sans roues. Entendez-vous ce crissement  désagréable de la tôle  contre l'asphalte? C'est la mélodie de ma vie chaque jour, chaque nuit. 
Réfléchissez  bien, tout se rapporte à la folie. Ce monde est fou, il l'a toujours été. La santé mentale n'est qu'une vague sensation de bien être provoqué par le sentiment  d'avoir un sens à sa vie sans avoir besoin de commettre des atrocités. Joue  le jeu. Joue leur jeu. Voilà comment la folie m'a atteint! J'étais  sans doute une créature saine à l'époque, quelqu'un qui ne connaissait que la voie de la raison. Mais cette créature  s'est faite écrasée, toujours un peu plus bas. Jusqu'à n'être rien, rien de plus que leur reflet dans le miroir. Corruption. Humiliation. J'aurais aimé répondre  vengeance, mais cela n'a jamais été dans ma nature. J'ai toujours cru en ce monde, toujours aimé ceux qui m'ont rejeté... Je cours après un bonheur inaccessible ... À chaque fois que je pense pouvoir le toucher il s'enfuit, il prend peur devant moi. Je ne le mérite pas. Toutes les femelles  que j'ai séduites n'ont jamais remplacé Orage de Lumière... Et à jamais je n'aurais qu'un seul souhait: retourner chez les Santaro... Il paraîtrait qu'ils ont des ennuis avec la tribu adverse. Si seulement je pouvais me racheter, les aider. 
Mais la force me manquait, chaque jour je descendais un peu plus bas... Il n'y avait pas de fond... Pas de fond à cette falaise de laquelle  j'ai sauté... Ni la mort ni la vie n'ont voulu de moi. Ma chute n'est pas terminée, je sens encore le vent siffler à mes oreilles, mes crins claquer dans le vent. La mort est là tout près, si près et pourtant....
Tu peux crier, personne ne t'entend! Pour eux tu es mort!! D'ailleurs qu'est-ce qui nous prouve que tu es encore en vie? Peut-être cette  large plaie qui  sillonne  mon épaule, témoin de ce suicide raté, de cet échec de plus. La douleur me transperce encore  par intermittence... Lancinante. Le sang, nectar sacré,  s'écoulait encore parfois sur mon cuir d'ébène, se frayant un passage entre les poils couverts de poussière. La douleur au moins c'était  toujours la preuve d'être  vivant:  ressentir  un tant soit peu le monde extérieur. Et pourtant... Rien, je  ne ressens rien qu'une profonde souffrance, un profond dégoût de ce que je suis. J'ai souvent espèré pouvoir oublier, mais comme ses ruines, je reste marqué par mon passé.
J'ai peur voilà ce qui se passe, peur de revenir à la vie, au grand jour, ... À chacun de mes pas je me sens suivi, le regard des autres me blessent, leurs mots me transpercent même pour un simple "bonjour". Personne ne dit jamais bonjour amicalement , il y a toujours quelque chose derrière, une hypocrisie, un couteau qu'on cache, un dégoût pour son interlocuteur ....Le rejet, l'abandon, toujours lui! Comment à nouveau se rouvrir aux autres? Je n'attends que ça , une main tendue...
 Encore une fois ce cri dans ma tête... Laissez moi!! Il me semble  que mille paires d'yeux me fixent. Le réel, l'imaginaire?  chez moi il n'y a plus aucune différence. 

Soudain entre les pierres, entre deux pans de murs gangrenés par le lierre, une ombre passa .... Un stupide espoir, encore un de ceux qui me maintiennent  en vie,  un de ces rêves éveillé,  me traversa ... 

-"Orage de Lumière?"






"Despair is my knife and it cuts my throat".




" Bright to black with no hesitation
Will this be
Another day in night in here?
The knifes not sharp enough to fear.
If I ever see you in white,
Try to stay.
The room's not lighted for a gray."


Dernière édition par Shinedown le Mar 11 Nov - 20:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Angel
Et l'espoir d'un soir
Dans ses cendres renaîtra


avatar
Messages : 1502
Points d'Experience : 186
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 16
Localisation : Suivant le vent...
Joue également : Dæmon - SeyDzayLyz

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell (Pv Black Angel)   Mer 12 Nov - 15:15


This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell
Aucun être ne peut en sauver un autre. Il faut se sauver soi-même.



Une heure, non deux, voire même trois ; plus de trois heures déjà passées ici à te fondre entre les arbres et leurs branches tortueuses. Tu le suis, guidé par ses crins rouges qui sont bien loin de passer inaperçus dans le décor sombre. Il a passé le marécage tel un fantôme, errant, il ne semble avoir aucun but et être totalement inconscient. Les endroits les plus rudes et boueux semblaient le laisser passer, comme une protection à l'âme contrôlant son corps cette soirée là. Quand la Lune a commencé à monter, il était aux Ruines.


Et te voilà ici, une ombre noire observant sa proie en silence. Tes pas légers ne t'ont jamais trahi, le silence d'un soir aux éclats dorés pesait sur toute la zone. Le désert. Seules les immenses pierres se dressant ici semblaient vivantes, gardiennes de ces lieux. Chaque ruine a un passé qui t'est inconnu ; et qui, très certainement, le restera. La brume recouvre tout sur son passage, passant entre les derniers morceaux d'anciennes constructions qui se seraient effondrées. Un endroit à glacer le sang -pour ceux à qui il reste de la chaleur dans les veines-, mais le tien s'est déjà fait refroidir.
Après tout... La chose à savoir de toi ce soir là, c'est que celle qui te contrôle à présent, la seule a avoir pu s'emparer de toi au bon moment, c'est la folie.
Et à un certain moment, celui à la robe d'ébène et aux triangles blancs autour des yeux ressort enfin de son inconscience. Un bond entre deux murs signale ta présence, il a vu ton ombre. Le voile te rendant invisible vient de s'envoler de ton dos, t'abandonnant, seul, face à l'étalon -sa démarche ne pouvait mentir.

-"Orage de Lumière?"


C'était la marque d'un espoir. Un espoir dont il rêvait dans l'inconscient de sa conscience torturée. Il a besoin d'une lumière pour le guider, mais il n'y a plus de lumière sur ce monde, plus rien que la douleur et les ténèbres qui ont envahi les terres pour pénétrer les cœurs des innocents.
Ce semblant de lumière, ce ne serait certainement pas l'âme égarée d'une ombre torturée. Ce ne serait pas toi, pas tant qu'elle vit en toi, pas tant que ta haine ne se sera pas échappée une fois pour toutes. Pour l'instant, tu serais un nouveau démon de ceux qui veillent déjà en lui, droits et fiers.

Erreur sur la personne.
fais-tu retentir entre les roches, et ça résonne, encore, comme l'écho des Enfers.


Tu glisses de derrière le lierre, apparaissant face à lui. Tes yeux bleus transpercent les siens, maintenant un peu plus ouverts. Ils sont faits d'or, le plus brillant qui soit. Ça faisait déjà longtemps que ce regard de feu ne s'était pas manifesté et que tu ne t'étais pas laissé prendre par la folie. Mais la partie de toi dans une profonde inconscience, elle n'a aucune idée de ce qui se passe. La haine s'est emparée de toutes les cartes et les a déjà en main.

Sors de ces cauchemars passés, réveille-toi, vas-y ! Bouge-toi parce qu'ici, dans ce bas monde, sache que personne ne le fera pour toi !
cries-tu, bien fort, laissant quelques corbeaux partir vers le ciel en croassant.


Tes muscles roulent, tout ton poids balance sur tes antérieurs et tu te jettes sur lui pour le pousser avec force. Son encolure se présente à toi comme une offrande, et tu y laisses un souvenir de tes dents en serrant sa peau entre celles-ci. Un goût âcre prend place dans ta bouche. Tu le relâches, te cabre devant lui en montrant le blanc de tes yeux, menaçant l'innocent aux crins couleur du sang. Impatient d'un retour, d'une réponse quelle qu'elle soit. Tu veux voir ce qu'il a dans le ventre, une partie de toi demande la guerre, l'autre se réveille doucement.
Il y a quelque chose à faire quand la lumière n'est plus. On doit se tourner vers les ténèbres pour réaliser qu'elles peuvent aussi changer et réparer les choses.


HRP:
 


©️ Nightmare sur Épicode.
Image ©️ IIDanmrak on DA




Black vous parle en #CD5C5C
Happiness can be found even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.

Koneko, i definitely luv'u.
51 roses, merci ! ♥
Spoiler:
 

DC | SeyDzayLyz - Dæmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Angel
Et l'espoir d'un soir
Dans ses cendres renaîtra


avatar
Messages : 1502
Points d'Experience : 186
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 16
Localisation : Suivant le vent...
Joue également : Dæmon - SeyDzayLyz

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell (Pv Black Angel)   Lun 1 Déc - 20:01

    [Up? :heart:]


Black vous parle en #CD5C5C
Happiness can be found even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.

Koneko, i definitely luv'u.
51 roses, merci ! ♥
Spoiler:
 

DC | SeyDzayLyz - Dæmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell (Pv Black Angel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» This vicious circle has no end, It spirals down and descends into hell (Pv Black Angel)
» Haiti: The corporate vultures circle
» Peinture P3 Circle of Orboros
» Les sosies
» Bal des Anarchistes. [LIBRE POUR LES SIGMA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-