RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ta nouvelle maison, gamin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 391
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Cocaïne - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Ta nouvelle maison, gamin.   Dim 12 Oct - 23:34


après la guerre


La grande jument crème avançait doucement, l'encolure basse, les yeux dans le vague. Peu de voleurs avait prit part à la guerre, Vlaëd était intervenu simplement pour voler un cheval intéressant, et il en avait trouvé un. Un jeune étalon à la robe rare, Toxic ne l'avait jamais vu, pourtant, Vlaëd avait récolté de bonnes blessures. Il aurait besoin de soin une fois rentré, et ça ne devrait plus tarder, avançant dans le bois qui menait à la petite maison de bois, Toxic savait qu'ils s'approchaient de plus en plus. Puis, enfin, le repère se fit voir. La jument tourna légèrement sa tête sur le côté, observant le jeune cheval, qui était-il ? Pourquoi avait-il débarqué ainsi sur le champ de bataille ? Elle se demandait bien ce qu'il se tramait dans son esprit. Surtout qu'il semblait résigné, n'avait-il jamais entendu parler des voleurs ? Des actes horribles qu'ils commettaient sans une once de regret ? Ici, les chevaux rebelles ou trop vieux étaient tués puis mangés. Elle allait se faire un malin plaisir à effrayer un peu le jeune cheval, ce serait fort amusant. Toxic pénétra dans l'allée principale, s'arrêtant aux côtés du corral. Vlaëd tapota l'encolure puissante de sa monture puis descendit lentement, avec une certaine difficulté. Deux voleurs se précipitèrent, épaulant Vlaëd afin de le ramener à l'abri, un autre vint et détacha la longe du jeune étalon, l'amenant dans le corral, le lâchant à l'intérieur. Ensuite, il vint enlever avec méfiance l'harnachement de Toxic, la libérant elle aussi dans le corral avec le jeune étalon. Ainsi, il ne pourrait pas s'échapper n'est-ce pas ? Une fois ceci fait, il repartit déposer les équipements et prendre de l'eau et de la nourriture aux deux chevaux aux robes claires. La nuit tomberait dans quelques heures, peut-être une ou deux. Toxic s'ébroua puis étendit son encolure, détendant ainsi son dos tout en marchant un peu dans le petit corral, se désintéressant du jeune étalon. Elle s'étira quelques minutes, secouant son grand corps comparable à celui d'un étalon. Une fois ceci fait, elle s'arrêta, tournant sa tête vers l'inconnu capturé, le détaillant un instant, l'air hautain. Et enfin, sa voix s'éleva.

« Qui es-tu, gamin ? C'est pas un endroit pour toi ici. Ici, seuls les plus forts peuvent survivre, si tu ne leur sers à rien, qu'ils ne te trouve pas d'utilité, tu vas mourir. »

Ces mots étaient durs, sa voix tranchante. Mais elle voulait bien faire comprendre sur qui il était tombé à ce petiot. Il devait se rendre compte que, s'il se reposait sur lui-même ou s'il se rebellait, il mourrait. Ici, c'était pire que chez les cow-boys, bien pire. Un enfer.
© fiche créée par ell


désolé, c'est nul et en plus je n'ai pas écris à la personne habituelle >.< Je me rattraperai au prochain post !



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neo
Ange blessé jamais ne volera ♫
avatar
Messages : 274
Points d'Experience : 42
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 21
Localisation : Là où nul ne me fera plus souffrir sans que je ne le lui rende la pareille.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Mar 28 Oct - 13:42

The decision.
The Devil's Ascenssion




◘ L'étalon suivait, calmement, la marche de la jument aux allures masculines. Résigné ? Il l'était. Mais haineux, encore plus il le ressentait. Haineux envers les Hommes, envers les autres équidés, envers cette guerre stupide... Envers ces premiers Hommes qui lui avaient fait tant de mal. A force de marcher, son membre ne lui faisait plus mal. Il prenait sur lui pour ne pas crier sa rage à la face de l'humain et de sa monture. L'Ange se sentait faillir à son innocence, ce qui ne pouvait que plus l'enragé. Il observa ce chemin entre les arbres, s'attendant à voir surgir d'autres voleurs, venus à la rescousse de leur chef mal en point : en vain, nul autre être qu'eux trois.

◘ La Traversée ne l'atteignit pas, comme si le temps passé à marcher n'était rien de plus qu'une simple banalité qui n'avait plus d'effet sur cet être blanc. Lorsqu'ils arrivèrent, il ne prêta pas plus attention à la jument et à son maître. Il se contenta d'observer. Observer ce lieu qui serait sa demeure, sa sombre, si sombre demeure... Le royaume des ombres. Il remarqua certains Hommes, à l'écart, le regardant, intrigué, dont un jeune homme à l'air presque famélique tant il était maigre. Mais le blanc ne s'attarda pas plus, se laissant défaire de cette corde qui lui avait entamée l'encolure de manière succincte. On le mit au corral, il suivit cet ordre. On laissa entrer l'Ange de la Mort avec lui. Il l'ignora. Continuant son observation minutieuse. Certains équidés l'observaient comme s'il était déjà une menace. Il allait devoir vite apprendre ce qu'il voulait être : un démon.

◘ Le blanc se détendit, acceptant son destin et la fatalité de ce dernier avec nonchalance. Après tout, peut-être était-ce là la place qui lui revenait ? Lui qui s'était toujours posé cette question : pourquoi était-il ici bas si jamais il ne pourrait être monté ? Oui, son dos... Son dos... Il ferait avec, prendrait sur lui cette douleur aiguë et détestable qui le tenaillait chaque fois qu'on posait quelque chose sur ce fragile dos. Stupidité. Il le musclerait. Trouverait un moyen. Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant ? Stupidité infinie... On apporta de l'eau et de la nourriture qu'il dédaigna, ni plus ni moins. Il avait mieux à faire. La jument blanche, crème, s'approchait, le détaillant, hautaine. Il lui rendit son regard.

« Qui es-tu, gamin ? C'est pas un endroit pour toi ici. Ici, seuls les plus forts peuvent survivre, si tu ne leur sers à rien, qu'ils ne te trouve pas d'utilité, tu vas mourir. »

◘ L'Ange se tût, regardant cette drôle de jument. Puis, il détourna le regard, le laissant se pencher sur les baraquements de bois de ce repaire.

« Que penses-tu que je sois ? Je ne suis qu'une pauvre âme errante qui se laisse volontiers corrompre au son d'un Enfer qui ouvre et s'immisce dans les cœurs. Si c'est un nom que tu attends de moi, je me nomme Neo, le « nouveau », « renouveau »... Autrefois Ange. »

◘ Lança-t-il dans l'air, froidement. Toute douceur semblait peu à peu disparaître de son être. Dans une semaine tout au plus, toute la bonté l'aurait quitté. Même sa voix de jeune adolescent semblait laisser la place à une voix de jeune adulte, rauque, sombre, froide, plaisante pour les démons. Etait-ce là son passage à l'âge adulte qu'il entamait ? Cela ne se saurait que dans peu de temps... Il continua, tournant son regard bleu glacé vers le fantôme blanc.

« La Mort je l'ai vu. A de nombreuses reprises déjà. Elle semble vouloir me prendre depuis ma naissance. Je serais heureux de jouer encore avec elle... »

◘ Affirma-t-il dans un sourire narquois.

« Et toi, qui es-tu ? Les Hommes ne t'ont semble-t-il pas fait naître, au vu de ce que tu m'as dit là-bas... Alors quel est ton nom, 'Azraël' ? »

◘ Lança-t-il, presque avec défi.
Code by Silver Lungs




Neo poulain:
 

DC : Arya / El'Dorado et Loki /Plume de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 391
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Cocaïne - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Mer 26 Nov - 0:31


après la guerre


Tu secouais ta queue, observant. Vos robes se ressemblaient assez, vous étiez tout les deux clairs, avec des iris clair. Les tiennes étaient si claires que tu craignais même le soleil, mais là n'était pas la question. Le jeune étalon te répondit, son regard posé sur les baraques de bois.

« Que penses-tu que je sois ? Je ne suis qu'une pauvre âme errante qui se laisse volontiers corrompre au son d'un Enfer qui ouvre et s'immisce dans les cœurs. Si c'est un nom que tu attends de moi, je me nomme Neo, le « nouveau », « renouveau »... Autrefois Ange. »

Tu restais de marbre, le détaillant, pensive. Sur le champ de bataille, il avait été différent, l'aura qu'il dégageait était plus positif. Sur le champ, il t'avait semblé apeuré, cherchant en vain quelque chose ou quelqu'un. Et là, devant toi se tenait un cheval différent. Résolu. Son regard s'était presque terni et semblait plus dur. Tu ne souriais pas, te tenant droite et fière telle la chef que tu étais. Il dirigea de nouveau son regard sur toi et tu posa le tien dans le sien.

« La Mort je l'ai vu. A de nombreuses reprises déjà. Elle semble vouloir me prendre depuis ma naissance. Je serais heureux de jouer encore avec elle... »

Il souriait, narquois. Tu ne laissais rien transparaître, lentement, le fait qu'il conserve son regard sur toi t'agaçais. Et ce petit, tu ne comptais pas le ménager. Bien au contraire. S'il voulait rester ici, résister, il devra d'abord te supporter. Ici, seul les forts survives. Que ce soit niveau nourriture ou place, déjà qu'on était pas énormément nourri chez les voleurs, il fallait donc asseoir sa puissance afin d'avoir une double ration en piquant le voisin. Toi, tu n'avais aucun problème. Qui oserait tenir tête à la chef ? Celle qui ressemblait à un étalon et dont la colère pouvait être mortelle ?

« Et toi, qui es-tu ? Les Hommes ne t'ont semble-t-il pas fait naître, au vu de ce que tu m'as dit là-bas... Alors quel est ton nom, 'Azraël' ? »

Bien. Ce petit allait tout d'abord devoir apprendre la politesse. Ne faisait d'abord rien, tu finis pas bomber le poitrail, arquant ton encolure avant de t'approchant lentement de lui, sabot après sabot. Tu te collas presque contre le jeune étalon, le dominant par ta hauteur et ta musculature plus développée. Tu tendis ton encolure, ramenant tes lèvres près de son oreille gauche, murmurant de ta voix rauque et menaçante.

« N'as-tu pas appris à vouvoyer tes aînées ? »

Baissant soudainement tes oreilles contre ta nuque, les faisant presque disparaître dans ta longue crinière fournie, tu planta tes dents sur la nuque de l'étalon. Malgré que tu sois une jument, tu possédais ces crochets que possède les étalons et certaines juments dont tu faisais partie. En tout cas, tu l'attrapas par la nuque et serra avec force, le secouant légèrement, le relâchant rapidement mais sans te reculer. Tu relèves ton menton et plante ton regard dans celui de l'étalon, regard glacier et meurtrier.

« Baisse ton regard devant moi. Je ne supporte pas l'insolence face à moi, fais ce que tu veux devant les autres mais sache reconnaître ceux qui sont plus puissants que toi... Neo. »

Tu ne souris pas, n'esquisses pas une émotion. Ton visage reste de marbre et tu tape du pied, lançant un bref regard vers les hommes qui se sont approchés des barrières de bois suite à ta petite scène. Ils observent, le sourire aux lèvres, observant ta dominance devant ce jeune étalon. Tu sais bien que, même si tu le frappe, ils ne feront rien. Ils ont trop peur de toi, qu'un voleur soit blessé ou que tout dégénère. Tu te détournes du jeune étalon, faisant quelques pas en longeant les barrières, réfléchissant. Il était intéressant ce mioche. Seul face à l'inconnu, perdu dans un endroit où la loi du plus fort règne, en plein changement. Il donnerait certainement quelque chose d'intéressant mais, avant, tu devais le faire te respecter. Tu t'arrêtas, postée à quelques mètres de lui, tu lèvres ton encolure et plante ton regard sur le jeune Neo. Repensant à ses paroles.

« Bien. Je me présente : Toxic, jument du chef des voleurs depuis peu. Cependant, pour le moment, tu n'en sauras pas plus. Sais-tu où tu es tombé gamin ? C'est bien différent de chez les cow-boys ici, bien pire. Malheureusement, seul, tu ne tiendras pas une semaine. »

Et encore, en disant cela, tu exagérais. Il ne tiendrait pas trois jours. Entre les mastodontes qu'abritait cet endroit et les chevaux aux caractères pourris, vous étiez plus que servis. Mais ici, les hommes étaient à l'image de leurs montures. Ainsi, si tu acceptais Vlaëd sur ton dos, c'est simplement parce qu'il avait réussi à te maîtriser. Comme Petit Bison. Avant.

© fiche créée par ell




« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neo
Ange blessé jamais ne volera ♫
avatar
Messages : 274
Points d'Experience : 42
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 21
Localisation : Là où nul ne me fera plus souffrir sans que je ne le lui rende la pareille.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Ven 28 Nov - 18:45

The decision.
The Devil's Ascenssion




◘ Le jeune crème voyait, avec un certain agacement, son interlocutrice rester d'un calme olympien. Il cherchait pourtant à établir un lien, quel qu'il soit avec cette autre crème mais rien ne semblait la perturber. Tandis que lui, il se laissait mener par ses paroles et par ce nouvel état de désabusement total, naît, seulement, quelques heures auparavant, comme une lumière jaillit avant de s'éteindre. Sa bonté s'en allait. Le démon prenait le pas mais encore mal assuré, il lui faudrait du temps pour se mettre dans cette peau nouvelle. Sa mue était encore imparfaite. Peut-être aurait-il eu besoin d'un maître ? Voire de plusieurs, qui sait ! Et, inconsciemment, son choix se portait déjà sur cette jument au coeur de glace et à l'apparence d'un ange. Mais, enfin, elle réagit. De façon inattendue, d'une certaine manière. Elle bomba le torse, arqua l'encolure et s'avança jusqu'à le coller. Elle avait, certes, une plus grande musculature que lui, n'ayant fait que peu d'exercice en compagnie des Hommes, mais sa taille dépassait à peine la sienne, à ce futur étalon géant de par son sang. Curieusement, malheureusement, son sang encore jeune de poulain réagit à cette position dominante à laquelle il se rapetissa légèrement, malgré sa résistance. C'était ancré en lui. Une autre chose qui devrait disparaître.

« N'as-tu pas appris à vouvoyer tes aînées ? »

◘ Lança-t-elle de sa voix, plutôt grave pour une jument. Mais ce fût le coup, qui impressionna réellement le jeune étalon. Rapide, précis. Puissant. Elle l'avait attrapé en un instant à l'encolure, mordant avec force et plantant des canines comme celles des étalons dans la chair molle du blanc. Instinctivement, il couina, manquant de reculer mais décidant de rester sur ses positions le temps de la punition. Elle secoua, le rappelant à l'ordre. Ce coup eut pour effet d'attirer l'attention des Hommes qui s'approchèrent de l'enclos. De nouveau, son regard croisa celui de ce jeune homme si fin qu'un coup de vent l'aurait fait s'envoler. Il semblait intéresser par la réaction qu'aurait le jeune étalon alors que les autres ne pouvaient qu'admirer la puissance et la dominance de la jument de leur chef. Neo se laissa faire, ne bronchant plus le temps du secouement, prenant son mal en patience. Lorsqu'elle le lâcha, de fins filets de sang maculèrent sa robe. C'était quelque chose d'habituel pour lui, il n'en fit pas un drame et darda son regard bleu acier dans celui de sa dominante. Pour le moment, il n'avait guère le choix que de la suivre, suivre ses ordres.

« Baisse ton regard devant moi. Je ne supporte pas l'insolence face à moi, fais ce que tu veux devant les autres mais sache reconnaître ceux qui sont plus puissants que toi... Neo. »

Pour le moment, seulement. Pensa-t-il fugacement. Mais, il ne baissa pas le regard. Son insolence s'arrêterait au tutoiement. Cela serait suffisant de la vouvoyer, surtout face à ses attentes envers cette jument qui lui ressemblait. Elle fit le tour de l'enclos, laissant l'étalon se "remettre" de sa brimade. Il lui fallait apprendre à être aussi rapide, à travailler ce genre de mouvements vifs mais puissants. C'était là un premier pas qui ne serait pas aisé à dépasser pour un ancien ange mais rien ne disait qu'il n'y serait pas doué. Elle revint vers lui, se présentant enfin.

« Bien. Je me présente : Toxic, jument du chef des voleurs depuis peu. Cependant, pour le moment, tu n'en sauras pas plus. Sais-tu où tu es tombé gamin ? C'est bien différent de chez les cow-boys ici, bien pire. Malheureusement, seul, tu ne tiendras pas une semaine. »

◘ L'expression de surprise sur son visage ne dû échapper à personne. Toxic ? Vraiment, il sourit et rit un peu, avant de relever la tête et de faire voler son toupet naissant.

" Toxic, hein ? La mère de Stigma Diaboli donc. Je ne pensais pas rencontrer la mère d'une amie en ces terres... "

◘ Lança-t-il dans l'air, curieusement assez joyeux de pouvoir enfin mettre un visage sur la mère de son amie, mère réputée pour ne pas être des plus tendres. Il continua de regarder par à coup les Hommes, et en particulier ce jeune homme qui le regardait maintenant avec une certaine avidité. Les deux semblaient... Vaguement intéressés l'un par l'autre. Mais il reporta bien vite son attention sur cette drôle de dominante, avec qui il aurait aimé apprendre. Cette fois, cette envie était réelle, bien présente dans son esprit. Le dirait-il ? Non, il chercherait d'abord à savoir ce que la jument, en plus de ces capacités, pourraient lui apprendre. Il n'y avait pas que la violence qui faisait un démon, la séduction et le goût des mots lui paraissaient tout autant important.

" Il est vrai que ce lieu est bien loin de tout ce que j'ai connu... Et pourtant il ne me semble pas insupportable. Il me semble... Salvateur, voyez-vous... Et je suis bien conscient que, dans mon état actuel, n'y entraîné, jamais monté, ancien petit ange et certainement étalon encore trop tendre, je me ferais littéralement dévorer ici. "

◘ Constata-t-il avec calme, presque sagesse, en regardant les lieux avec une certaine nonchalance. Puis, souriant malicieusement, il tourna son regard bleu vers sa nouvelle chef, oreilles droites et port fier.

" Me conseilleriez-vous de trouver quelqu'un qui pourrait... M'enseigner ? "

◘ Finit-il avant de se rapprocher un peu au trot des barrières pour constater également que, en plus des Hommes, certains équidés du repaire les observaient...
Code by Silver Lungs




Neo poulain:
 

DC : Arya / El'Dorado et Loki /Plume de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 391
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Cocaïne - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Dim 30 Nov - 15:15


Tu le détailla, notant son expression soudaine de surprise à l'annonce de ton nom. Comment pouvait-il le connaître ? Très peu de personnes encore vivantes le connaissait, appart les voleurs et une petite poignée de chevaux. M'enfin, tu ne t'en vantais pas plus que cela. Au contraire, à présent, même si tu restais la même, tout cela te hantais. Tu dormais à peine, tu crevais de fatigue. Le jeune crème sourit puis ricana, tu bougeas tes oreilles vers l'avant, ton regard clair se baissant vers le sol poussiéreux.

« Toxic, hein ? La mère de Stigma Diaboli donc. Je ne pensais pas rencontrer la mère d'une amie en ces terres... »

Tu redressas tranquillement ton encolure, camouflant ta surprise. Ce jeune connaissait donc Stigma ? Comment ? Amie ? Tu ne comprenais pas vraiment. Mais bon, elle faisait comme il lui semblait, à présent, la pie était grande et apte à se débrouiller seule. Tout comme son jumeau. Ils l'avaient prouvé de nombreuses fois, précoces les gamins. Tu soupiras, te replongeant un instant dans ce passé, de la naissance des petits, de cet étalon indien qui t'avait grandement épaulé, il était tout aussi mauvais que toi mais vous étiez bien. Un frère. Tes yeux dans le vague finirent par reprendre un semblant de vie quand la voix encore jeune de l'étalon brisa le silence.

« Il est vrai que ce lieu est bien loin de tout ce que j'ai connu... Et pourtant il ne me semble pas insupportable. Il me semble... Salvateur, voyez-vous... Et je suis bien conscient que, dans mon état actuel, n'y entraîné, jamais monté, ancien petit ange et certainement étalon encore trop tendre, je me ferais littéralement dévorer ici. »

Salvateur hein ? Un fin sourire se dessina sur tes lèvres. Pour toi, ce lieu était un bel exemple d'ironie, toi qui avait connu ta perte ici, te voilà à la tête de ceux qui t'ont détruit. Tu l'écoutais. A son âge ? Jamais monté ? Il semblait pourtant étonnamment grand et fort pour son âge. Toi qui étais déjà grande et robuste, il faisait ta taille, voir un peu plus grand malgré qu'il soit plus jeune que toi. C'était impressionnant, il devait avoir du sang de chevaux lourds. Tu comprenais pourquoi Vlaëd avait tenu à repartir avec ce jeune étalon : il était diablement prometteur. De toute façon, tu savais bien que le chef des voleurs ne choisissaient jamais ses proies au hasard : que celles qui promettaient. Neo finit par reposer son regard sur toi, l'encolure droite, le regard assuré, fier. Tu redressas aussi ton encolure, déposant ton regard dans le sien.

« Me conseilleriez-vous de trouver quelqu'un qui pourrait... M'enseigner ? »

Après avoir dit cela, le jeune crème trotta vers les barrières de bois, s'approchant des hommes alors que tu réfléchissais. Tu hésitais. Serais-tu capable de le prendre sous ton aile ? Tu saurais le rendre fort, dominant. Tu serais son maître et lui l'apprenti. Tu t'ébrouas et finis par prendre le pas afin de t'approcher de Neo, te mettant à ses côtés et attrapa sans grande douceur son toupet entre tes dents afin de le tirer.

« Suis-moi, Neo. »

Après avoir soufflé cela, tu te dirigeas tranquillement vers les portes de bois, tapant du pied et hennissant. Tu comptais lui faire visiter rapidement les alentours et discuter avec lui. Tu voulais un peu voir ce qu'il avait en tête, de quoi il serait capable de gamin. Il semblait déterminé, mais était-ce suffisant ? Finalement, après avoir hésité, craignant ton courroux et celui de Vlaëd, un des hommes vint ouvrir. Tu sortis de l'enclos de fortune, attendant ensuite que Neo arrive à tes côtés. Une fois qu'il le fut, tu pris de nouveau la parole tout en marchant calmement, avançant vers habitations en bois et peu confortable.

« Je pourrais t'enseigner de nombreuses choses. Cela fait sept longues années que je suis sur terre, sept longues années de souffrance. Le chemin que tu désires prendre est tortueux. Il est mauvais. Avant que je te fasses une proposition qui changera ta vie, souhaites-tu faire demi-tour ? Tu peux encore fuir, retrouver ta famille, être heureux. »

Tu encras ton regard fatigué dans le sien.

« Es-tu sûre de vouloir rester ici ? »




« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neo
Ange blessé jamais ne volera ♫
avatar
Messages : 274
Points d'Experience : 42
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 21
Localisation : Là où nul ne me fera plus souffrir sans que je ne le lui rende la pareille.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Dim 7 Déc - 21:05

The decision.
The Devil's Ascenssion

◘ Le crème regardait avec intérêt ses futurs compagnons. Ils avaient un je ne sais quoi d'exotique et à la fois de commun. Il n'était pas stupide : au vu des regards qu'on lui lançait, s'il ne se faisait pas rapidement maître de la situation, il se ferait détruire. Il s'étonnait lui-même de penser ainsi. Au fond, il avait toujours été ainsi, il ne supportait juste pas l'idée de devenir un monstre comme ces hommes qui l'avaient blessé à vie, lui faisant porter des marques sur son dos qu'il espérait un jour puissant. Mais dans ce monde, seuls les forts survivent. Il avait compris cela au moment même où Toxic l'avait percuté. Désormais, il agirait ainsi. Ses yeux bleus se voilèrent d'une noirceur à peine visible, encore jeune mais prometteuse.

◘ Les sabots de sa dominante claquèrent et il sut qu'elle approchait. Un fin sourire élargit son visage avant qu'il ne se retourna, reprenant un sérieux à tout épreuve, travaillant son masque. Il avait beau savoir qu'il aurait dû mal à la duper, elle, il voulait tout de même commencer. C'était ainsi. Mieux prévenir que guérir comme l'on dit. La crème attrapa le toupet du jeune, tirant dessus avec force. Mais il ne broncha pas. Curieusement, face à toutes les douleurs qu'il avait enduré, celle-ci lui paraissait douce, presque affectueuse. Finalement, il devrait peut-être remercier ces hommes, ces cow-boys ? Peut-être le ferait-il d'ailleurs.

« Suis-moi, Neo. »

◘ Lui lança-t-elle. Il obéit, silencieusement, sentant une sorte de profonde fierté le gagner à mesure qu'il la suivait. Elle semblait si calme et maîtresse d'elle-même qu'il ne pouvait, d'une certaine façon, que l'admirer. Maîtresse également de ce lieu... Ils n'eurent pas à attendre longtemps après les hennissements de la demoiselle pour que des hommes ouvrent la porte de l'enclos. Honnêtement, Neo était impressionné. Elle devait avoir une réputation de véritable diablesse pour qu'ils agissent ainsi ! Il devait en prendre de la graine. L'homme semblait à moitié terrorisé ! C'était incroyablement exaltant. Le crème resta quelques secondes de plus en arrière, le regardant avec un certain mépris alors que ses yeux se mirent à pétiller lorsqu'il reprit sa marche vers Toxic : elle était un choix particulièrement intéressant en tant que maître ! Il se réjouissait d'avance de ce qu'elle allait pouvoir lui apprendre. Une fois à sa hauteur, elle continua de parler, tout en marchant, l'étalon à ses côtés, buvant chaque mot.

« Je pourrais t'enseigner de nombreuses choses. Cela fait sept longues années que je suis sur terre, sept longues années de souffrance. Le chemin que tu désires prendre est tortueux. Il est mauvais. Avant que je te fasses une proposition qui changera ta vie, souhaites-tu faire demi-tour ? Tu peux encore fuir, retrouver ta famille, être heureux. »

◘ Lança-t-elle avant de le redemander une fois de plus. Neo s'arrêta, regardant le sol. Sept ans... Il en avait à peine deux. Il se mit à se souvenir de chaque moment depuis sa naissance, ses yeux se teintant d'un voile de mélancolie, de tristesse et de souffrance. Le sauvetage à moitié raté de sa sœur. Des propos des Hommes sur lui. Le regard fuyant de sa mère. Même de sa sœur, Golden Sun. Puis de son père, Black Tail, tentant de le protéger tout en ne sachant que faire pour ce fils « inutile ». De sa rencontre avec Stigma, qui provoqua un sourire aimant et triste sur son visage. Puis de sa rencontre avec la douce Cobra, cette jument qui a fait bien plus pour lui que sa propre mère ce qui ne fit qu'accentuer un sourire sincère. Puis il se souvient de ses peurs, de ses angoisses, faisant tomber tout sourire ou forme de joie. Des jeunes hommes tentant de le monter sans préparation, lui, le faible poulain. De l'annonce du départ du Fort. De son désarroi de ne pouvoir aider. De la disparition soudaine de la plupart des membres des cow-boys, marchant sur le camp Indien. Puis de sa fuite effrénée pour retrouver sa mère et sa sœur. De sa blessure. Ses yeux devinrent glacés, d'une froideur extrême. Toutes ces rencontres n'avaient pas été des meilleures. Mais, ici, il avait l'impression de tout pouvoir surmonter. Relevant fièrement la tête, le regard droit, il annonça d'une voix profondément grave, marquant un changement définitif en lui.

« Oui. Je ne souhaite plus subir les hommes. Je ne veux plus subir de regard plein de pitié. Je ne veux plus me retrouver impuissant ou faible. Je veux devenir fort. Je veux apprendre de toi. Je veux rester ici. »

◘ Puis il avança de quelques pas, se tenant fièrement aux côtés de la jument crème.

« Je souhaite devenir la souffrance de ceux qui ont été la mienne. »

◘ Lâcha-t-il avec un mépris dirigé vers ces personnes. Il saurait devenir un monstre, il en était persuadé. Il ne jetterait plus jamais un regard en arrière, non, plus jamais. Il fermerait son cœur et deviendrait de glace. L'ange était tombé.
Code by Silver Lungs




Neo poulain:
 

DC : Arya / El'Dorado et Loki /Plume de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 391
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Cocaïne - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Mer 24 Déc - 19:11


Tu l'observais, il se plongeait lentement dans ses pensées, semblait se remémorer, peser le pour et le contre. Tu secouais doucement ta longue queue fournie, observant autour de vous les hommes qui vous regardaient avec une certaine méfiance. Avaient-ils peur que la belle prise qu'était Neo déguerpisse? C'était normal. Seulement, tu savais qu'il ne partirait pas. Il resterait ici, auprès de vous, les voleurs de chevaux. Il finirait monté, il finirait comme vous. Un équidé sans moral et dominateur, tel était les chevaux de voleurs à quelques exceptions près. De ton côté, tu n'étais pas spécialement dominatrice, tu imposais tout de même ton "règne" afin qu'on ne t'agace pas mais sinon, tu restais la-même. Froide et impassible. Tu savais bien qu'un certain étalon bai, Hypérion, se foutait bien de toi. Si tu le coinçais, tu le remettrais tout simplement à sa place, c'est comme ça que ça fonctionnais ici, pas autrement. Ton regard clair se posa sur Neo qui avait redressé sa tête, son regard changea doucement. Il finit par relever fièrement son encolure, le menton haut. Il semblait avoir changé en peu de temps, il semblait plus.. imposant? Bien, il évoluait vite. Le mener sur le mauvais chemin ne serait pas compliqué. Encore fallait-il qu'il soit obéissant. Sa voix s'éleva finalement, grave, plus qu'avant.

« Oui. Je ne souhaite plus subir les hommes. Je ne veux plus subir de regard plein de pitié. Je ne veux plus me retrouver impuissant ou faible. Je veux devenir fort. Je veux apprendre de toi. Je veux rester ici. »

Tu eus un petit rire amusé, t'ébrouant. Le petit Neo devenant grand en l'espace d'une seconde, impressionnant. Il s'approcha de toi, se postant à tes côtés. C'était amusant, vous aviez sensiblement la même robe et, il te faisait un peu penser à toi. Un peu. Il aurait presque pu être ton fils. Mais ce n'était pas le cas, ton fils, où pouvait-il être en ce moment? Ton regard se perdit un instant mais tu revins brutalement sur terre en entendant de nouveau la voix de Neo.

« Je souhaite devenir la souffrance de ceux qui ont été la mienne. »

Tu le regardas du coin de l’œil, réfléchissant. Bien, il n'y avait plus besoin de le tenter en lui montrant la sortie à porté de sabot. Son choix était fait, il quittait le chemin dont le bout était éclairé de lumière pour prendre celui dont le bout était sombre. Tu fis un petit mouvement de tête, l'invitant à te suivre, reprenant un pas lent. Il n'y avait pas besoin de se presser, tu voulais lui parler calmement, de ce qui se passerait par la suite. Toi, jument en chef des voleurs, tu prenais ce petit nouveau inconscient sous ton aile. Il serait le dernier, tu ne prendrais jamais quelqu'un d'autre, ce n'était à la base, pas vraiment ton style. Mais ce Neo était intéressant, tu avais terriblement hâte de le voir évoluer. En réalité, il égayait un peu ta journée et les futures. Il te donnait un autre but que celui d'errer dans le camp, d'entretenir ta musculature avec sur le dos cet homme dominateur et moqueur qu'était Vlaëd.

« Bien petit ange déchu, je vais m'occuper de toi, je serais ton maître et tu seras l'élève. »

Tu ne le regardais plus, l'encolure haute. Il était plus jeune que toi et, pourtant, vous faisiez la même taille pratiquement. Quel sang pouvait-il avoir? Il était bien fait, il était grand mais pas lourd. C'était bien. Tu entras dans le bâtiment des boxs, avançant devant, ne jetant pas un regard aux curieux qui s'approchaient afin de voir Neo de plus près. Certains étaient de sortis, d'autres s'en foutait complètement mais il y avait toujours des curieux. Tu traversas l'endroit, entre autre, tu montrais Neo à la bande de voleurs. Tu sortis de l'autre côté, attendant le jeune étalon, élevant de nouveau ta voix trop grave pour une jument.

« Sache une chose Neo, je m'occuperais de t'enseigner bon nombre de chose, cependant, en aucun cas je serais là pour me charger de ta protection. Tu assumeras tout tes faits, et je ne serais pas là comme mère de remplacement, je t'interdis de venir te plaindre devant moi. »

Tu prononçais cela avec dureté, voulant bien lui faire comprendre qu'il devait rapidement oublier mère, protection et ces choses là. Non, tu ne lui torcherais pas la croupe, loin de là. Tu repris ta marche, lui faisant peu à peu découvrir le repère en entier bien qu'il n'était pas terriblement grand. Et pendant que vous marchiez, tu continuais à lui parler. Te rendant compte que ça te faisais bizarre de parler, cela faisait bien longtemps que tu ne parlais pas autant. Tes phrases se contentant généralement d'êtres brèves, sèches et claires. Tu n'aimais pas spécialement gaspiller ta salive mais, cette fois, tu étais obligée.

« Ensuite, tu dois savoir qu'on dit que l'élève doit dépasser le maître? Pour moi, ce n'est pas suffisant. Le jour où tu seras plus fort que moi, où tu sauras tout, ce sera le jour où tu me tueras, pas un autre. Je n'attends pas de toi que tu me battes vulgairement. »

Tu disais cela avec grand sérieux. Non, tu ne rigolais pas avec ces choses-là. Te vaincre? Simplement? Te vaincre dans un combat? Ce serait ridicule. Tu ne voulais pas simplement qu'il gagne un combat contre toi, cela ne voulait rien dire. Tant de choses peuvent entrer en compte dans un simple combat, pas seulement la force et l'intelligence. Alors qu'avec la mort, on ne peut pas se tromper. S'il te tue un jour, il t'auras dépassé pour de bon.

« Si tu as bien pris cela en compte, nous allons pouvoir parler de ta toute première leçon. Bien sûr, je n'ai aucune règle sauf celle qui dis que tu dois me respecter. A moins que tu ne veuilles te retrouver avec des jambes brisées. »

Pour l'instant, il était trop faible pour te désobéir, mais plus tard, dans quelques mois, quand il sera plus fort, il essaiera certainement de te tester. Oh, tu n'avais pas peur. Un bon coup le remettrait à sa place quelques temps. Il lui faudrait du temps et de la pratique avant qu'il ne te tue. C'était ainsi pourquoi, à tes yeux, un bon maître ne peut avoir qu'un seul élève. On ne peut pas mourir plusieurs fois n'est-ce pas?



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neo
Ange blessé jamais ne volera ♫
avatar
Messages : 274
Points d'Experience : 42
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 21
Localisation : Là où nul ne me fera plus souffrir sans que je ne le lui rende la pareille.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Lun 29 Déc - 20:18

The decision.
The Devil's Ascenssion
 Curieusement, la crème sembla apprécier ces paroles sorties tout droit du jeune... Avait-il touché un point chez sa future meneuse ? Allez savoir. La seule chose qu'il savait est que tout ceci lui serait bénéfique. Lorsqu'elle lui demanda de la suivre, il obéit, s'amusant de voir les Hommes effrayés par la jument de leur chef. Elle avait plus qu'un simple capital ici bas, c'était l'incarnation du mal pour ces hommes ! Mais Neo ne se doutait pas qu'il pouvait y avoir pire que celle qu'il considérerait un temps comme un mentor... Il ne tarderait pas à découvrir que les sabots et les menaces de certains ne sont pas à prendre à la légère et qu'ici, il n'était que le petit nouveau qui manquait encore cruellement d'expérience. Mais tout cela est une autre histoire. Revenons à la nôtre. Neo marchait d'un pas lent, ce qui l'arrangeait : malgré tout, la blessure infligée durant la bataille le lançait. Bien qu'il essayait de ne rien en laisser paraître, il fallait avouer qu'il avait une légère boiterie.

 Il l'écoutait, la suivant sans rechigner. Elle lui montra les box où il put admirer certains de ses congénères dont un immense étalon qui, il faut l'avouer, lui faisait vaguement penser à Black Tail, son père Shire. Il se souviendrait de cet étalon là pour ça. Pourtant, le crème détourna bien vite son regard glacé de la robe pommelée et du visage aux cicatrices pour se concentrer sur celle qui l'éduquait à la vie en ces lieux.

« Sache une chose Neo, je m'occuperais de t'enseigner bon nombre de chose, cependant, en aucun cas je serais là pour me charger de ta protection. Tu assumeras tout tes faits, et je ne serais pas là comme mère de remplacement, je t'interdis de venir te plaindre devant moi. »

 Le crème sourit : mère de remplacement ? Elle en était loin. Et puis... Neo en avait déjà eu une, remplaçant cette mère presque absente pour le jeune poulain blessé qu'il avait été. Il avait d'abord accepté cela. Puis, tout l'avait révolté. Et malgré tout, il l'avait aimé. Il la chérissait encore, quelque part au fond de son cœur qui se noircissait à une allure phénoménal. Neo sentit le regard inquiet des Hommes alors qu'il continuait à suivre la jument : avaient-ils peur qu'il décide de s'enfuir ? Il n'en ferait rien. Et même si cette idée lui avait traversé l'esprit, qui aurait-il gagné à part une brimade de la part de celle qui l'avait capturé ? Il ne fallait pas être idiot pour comprendre ça. Seul ce jeune homme trop maigre le regardant avec une forme d'avidité l'intriguait. Mais des paroles importantes le dévièrent de sa propre divagation.

« Ensuite, tu dois savoir qu'on dit que l'élève doit dépasser le maître? Pour moi, ce n'est pas suffisant. Le jour où tu seras plus fort que moi, où tu sauras tout, ce sera le jour où tu me tueras, pas un autre. Je n'attends pas de toi que tu me battes vulgairement. »

 Il s'arrêta, tout d'abord surpris et agité : carrément la tuer ?! Elle n'y allait pas de main morte... En serait-il seulement un jour capable ? L'étalon en doutait. Elle lui paraissait si loin... Si proche de cet idéal qu'il se construisait petit à petit que l'idée de la tuer le révulsa un instant. Mais si tel était son choix... Pourquoi s'y opposer ? Il aurait été idiot de ne pas lui accorder cela alors qu'elle prenait la peine de le former, de le modeler sur cette image démoniaque.

« Si tu as bien pris cela en compte, nous allons pouvoir parler de ta toute première leçon. Bien sûr, je n'ai aucune règle sauf celle qui dis que tu dois me respecter. A moins que tu ne veuilles te retrouver avec des jambes brisées. »

 Il acquiesça doucement avec un petit sourire. Le respect ne durerait sans doute qu'un temps. Lui comme elle le savait bien. Il faudrait à Neo un temps fou pour pouvoir la dépasser mais rien ne l'empêcherait durant cet apprentissage de tout faire pour découvrir les points sensibles de la jument... Mais, cette question le turlupinait : arriverait-il à la tuer, un jour ? Ou déciderait-il de lui réserver un sort pire que la mort ? Cette deuxième possibilité le tentait bien plus. Il n'aurait sans doute pas le cœur à tuer un maître qu'il aurait eu... Et encore moins la mère de sa première amie. Oui, il trouverait un moyen de la faire souffrir sans pour autant mettre un terme définitif à cette souffrance. Il l'asservirait du mieux qu'il pourrait. Cette idée germant avait de quoi séduire, n'est-ce pas ? En attendant, il jouerait son rôle à merveille.

 Souriant presque hypocritement, il répondit.

« Bien sûr Maître. Qui oserez manquer de respect à la jument du chef de toute façon ? Je n'attends qu'une chose : apprendre. Et au plus vite. Vous devez le sentir, non ? »

 S'engagea-t-il sur une voie périlleuse... Son sourire s'élargit alors qu'il décrivait un rapide cercle lui permettant de voir tout le repaire, aux allures sinistres, certes, mais qui avait un on ne sait quoi de terriblement attirant pour lui désormais.

« Je sens que ces lieux vont être des plus intéressants... »

 Lâcha-t-il, plus pour lui-même que pour Toxic. Ses débuts allaient commencer. Et il était prêt pour recevoir n'importe quoi !

* * *

 A bonne distance, les Hommes échangeaient des propos sur les deux crèmes. Certains disaient qu'ils étaient peut-être issu d'une même branche d'une famille tant leur ressemblance était visible. D'autres se posaient des questions sur l'étalon, au vu de sa taille et de son allure : il devait avoir dans les cinq ans pour la plupart. Un des jeunes hommes du Fort, fraîchement recruté et qui, depuis plusieurs mois, attendait avec impatience de recevoir sa monture, observait l'étalon.

 C'était un homme qui avait toujours eu une corpulence chétive. Anorexique qu'on lui avait dit en Angleterre. Son père n'avait pas trouvé mieux que de l'envoyer en Amérique pour le former. Il affirmait que cela le « forgerait », lui « apprendrait la vie » et que l'air frais des terres de l'Ouest saurait le vivifier et lui donner une meilleure allure. Mais le jeune homme n'avait pas été dupe : il cherchait juste à se débarrasser de lui, devenant gênant. Il avait beau faire partie d'une famille de riche, la vie ne lui souriait pas et il avait fini par se laisser tourner autour par de vils vautours que sa famille n'approuvait pas. Il se souvenait encore du sac d'or que son père avait donné à un amerlo pour qu'il le conduise au Fort. Malheureusement, l'homme avait d'autres projets. Et on l'avait catapulté ici.

 A vrai dire, cela ne le gênait pas. Il s'y plaisait bien et avait réussi à se faire une place dans le repaire. Il ne lui manquait plus qu'une monture pour servir Vlaëd et prendre un peu de galon en montant dans son estime... Ce cheval là l'aiderait, il en était certain.

« Alors, Alric, t'en penses quoi ? Cinq ans ?

Loin de là. Il est jeune. Certainement plus poulain encore qu'un vrai étalon !

Mais t'as vu sa taille ?! Il arrive presque à la même hauteur qu'Azraël !

P't'être qu'il a du sang de chevaux lourds... En tout cas, celui là, il est à moi. »

 Claironna le jeune homme alors qu'on se moquait de lui. Pourtant, quelques temps plus tard, ce serait lui qui se moquerait d'eux sur le dos du crème.

Code by Silver Lungs




Neo poulain:
 

DC : Arya / El'Dorado et Loki /Plume de Corbeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3305
Points d'Experience : 670
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 20
Localisation : Dans le camp des Indiens
Joue également : Diesel, Rafale, Phoebus, Khendrej, Hypérion

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Sam 21 Mar - 20:48

Upinou !


103 roses
Merci vous tous:
 

Penny Black et Em':
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpgblancheneige.forum-canada.com/
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Jeu 26 Mar - 12:13

Désolé du retard! J'réponds bientôt ><





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 391
Points d'Experience : 229
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Je n'en ai cure.
Joue également : Zéro - Cocaïne - Shabet.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Ven 26 Juin - 0:00


« Bien sûr Maître. Qui oserez manquer de respect à la jument du chef de toute façon ? Je n'attends qu'une chose : apprendre. Et au plus vite. Vous devez le sentir, non ? »

Tu redressas ta large encolure et déposa sur lui ton regard si clair, si fragile à la lueur du soleil. Tu ne répondis rien, tu savais sciemment que le jeune Neo désirait ardemment devenir plus fort, plus compétent, faire payer aux autres. D'un côté, cela était bien mais il ne fallait pas que cette envie soit à ses dépends. Tu n'avais rien apprit de personne, tu avais toujours été l'élève de la colère, de la haine, de la rage, de la hargne. Tes seules motivations, aller mieux dans ton esprit torturé. Acquérir toi aussi cette joie, ce bonheur que les autres osaient ressentir quand ta mère avait été éventrée sous tes yeux innocents par des hommes cruels et affamés. Quand ton père, faible, s'était laissé mourir devant toi plutôt que de vivre pour toi comme aurait dû faire n'importe quel père. Quand tu t'étais retrouvée seule, des images chaotiques dans la tête, quand peu à peu, cette ombre de folie s'était immiscée, grignotait ton bon sens, grignotant ton enfance, ton innocence et cette pseudo-pureté. Que restait-il de la gentille Sula ? Rien. Enfermée dans une cage tout au fond de ton esprit instable, hurlant au désespoir et à l'aide. Que certainement personne ne lui offrirait jamais.

« Je sens que ces lieux vont être des plus intéressants... »

Tu sortis de tes pensées aux paroles du jeune étalon crème qui avait observé les alentours. Intéressants ? Ainsi les trouvait-il ? Ils ne t'inspiraient que le désespoir, la mort, les tristes souvenirs bien que cela faisait bien huit ans que tu n'avais pas revu cet endroit. Par ailleurs, ce n'était pas Vlaëd qui avait tué ta mère, ni l'un de ces hommes, tu ne t'en souvenais d'aucun, ils avaient tous changés. Vlaëd avait dû prendre le pouvoir il y a peu, au prix de quoi ? Certainement de la mort, cet homme était perfide, mauvais jusqu'à la moelle. Mais ces lieux te dégoûteraient toujours, cette écurie, tu revoyais sans cesse toutes les visions d'horreurs de ces quelques jours chez les Voleurs. L'Enfer. Du coin de l’œil, tu aperçus quelques hommes vous observant, discutant d'après leurs lèvres qui se mouvaient. Renâclant, tu donna un coup de nez à Neo, lui intimant ainsi d'avancer.

« Neo, ne t'attaques pas à n'importe quel adversaire. Perdre serait ridicule, certes, tu apprendrais de tes échecs afin de ne plus les reproduire mais ta réputation s'en verrait bafouée. Veille à supprimer celui qui t'as fait échouer afin d'être respecté, montrer que toujours tu reviendras plus fort, plus mauvais. Les remords sont terminés, la compassion également mais tu sembles l'avoir comprit. »

Tu avançais tranquillement, tes sabots gris claquant sur le sol tandis que tu t'approchais d'un seau remplit d'eau. Humant un instant l'objet, tu finis par engouffrer ton nez à l'intérieur, te désaltérant quelques secondes, fermant tes yeux trop clairs. Cela faisait un bien fou. Redressant ta large encolure, tu agitas ta queue avec force, chassant quelques mouches agaçantes et manquant de peu d'atteindre le flanc de Neo. Tu arquas un sourcil, l'observa puis reprit.

« Si la mort ne me fait pas peur et que je l'ai toujours attendu et désiré sans qu'on daigne me l'offrir, n'agit pas comme moi. C'est ridicule. Tu dois vivre, t'y accrocher, à quoi servirais-tu une fois mort ? Tuer quelqu'un n'ayant pas peur de la mort peut-être simple comme compliqué. Tu peux entreprendre des choses folles, inconscientes et parfois atteindre ton but mais tu peux également ne pas y parvenir. C'est quitte ou double. Crains-là. »

Que devais-tu lui dire ? Tu n'avais jamais fait cela mais tu avais décidé de le prendre un minimum sous ton aile, alors tu tenterais d'assurer le mieux possible. Tes oreilles s'agitèrent légèrement à l'envol d'un oiseau, tu restais sur place, faisant le tour de la propriété du regard, glissant ce-dernier sur l'écurie d'où provenait quelques hennissements, des raclements de sabots et autres. Une sacrée équipe que formait les chevaux de Voleurs. Réputés pour être tous plus dangereux et mauvais les uns que les autres, à l'image de leurs cavaliers. Et ce n'était pas tout à fait faux. Même la joie ambiante d'Hypérion, ses blagues, son insolence devenaient parfois étranges et trop poussés.

« Aurais-tu des questions ? Des choses que tu voudrais impérativement savoir ? »

Tu marquas une légère pause avant de reprendre.

« Oh, Neo. Ce n'est qu'un conseil mais lorsque tu auras un cavalier assigné, ne te rebelles pas, ils auront vite fait de te tuer pour se nourrir de ta chair. Ce n'est pas comme chez les cow-boy, ici, chez tes anciens maîtres, c'était bien doux contrairement à ici. »

HRP: Désolé de mon immense retard et du rendu médiocre ><



« With this blood on my hands.
In this blood i'am damned.
So watch my wings burn.
As they burn in the fire.
I'll scatter the ashes.
»


fond de Dreamworks.

Toxic:
 

Vlaëd:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiyana
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 984
Points d'Experience : 118
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 19
Localisation : In France ! ♫
Joue également : /

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Ta nouvelle maison, gamin.   Mer 10 Aoû - 12:30

Placé dans les abandonnés.





Merci Asgard pour l'avatar et Charbon pour la signa' :heart:


Autres signatures:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ta nouvelle maison, gamin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle vie [PV : Ichigo]
» WTF? – Serpentard
» Arrivée dans sa nouvelle maison
» Une nouvelle maison?
» Découverte d'une nouvelle maison ( Gabriel )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-