RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Splash You
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 57
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Ven 26 Sep - 21:30

╚ Pommes à perte de vue. Wow, j'ai trouvé mon paradis ! ╝
Splash You



Ça y est. Je crois que le moment est venu. Il n'y avait rien de plus terrifiant au monde de ce que je viens de voir, juste à l'instant. Je me demande comment je peux encore tenir debout, bien vivant. L'air traumatisé, mais vivant. Faut dire que je dois pas avoir l'air très futé, la bouche pendante grande ouverte, tout comme mes yeux exorbités. Mais il y a de quoi. Je viens d'être attaqué. Par la plus terrible de toutes les forces de la nature : les mouches. Oui, une armée de mouche-guerrière vient de me foncer droit dessus. J'ai vu leurs armures noires briller au soleil matinal. D'accord, elles ne m'ont pas attaqué : je crois que, dans mon immobilité de statue terrifiée, j'ai trompé leur sens sur-développés, car elles sont passées sans me voir, semble t-il. Peureux, moi ? Non. Juste prévoyant, juste conscient de la terrible puissance de l'armée aérienne des mouches. Je ne sais pas quelle était leur cible, cette fois. Mais cette attaque massive est la première d'une longue lignée, sans doute.

Bref, j'ai décidé de les suivre, discrètement, afin d'obtenir des informations sur leurs plans diaboliques et confidentiels. Mais, elles sont malignes, les mouches-guerrières : malgré toutes mes précautions, malgré que j'ai marché sur la pointe des sabots lorsqu'une petite branche qui craque se trouvait sur mon passage, et que je me sois caché derrière un arbuste à plusieurs reprises, je crois qu'elles m'ont repérées. Elles ont d’abord progressivement accéléré, j'ai donc fait de même. Puis, au détour d'un virage, elles m'ont semé. Enfin, je les ai aussitôt oubliées : elles m'avaient guidé au paradis. Peut-être ne sont-elles pas si mauvaises que cela, finalement ?

Devant moi, à perte de vue, s'étendaient des pommiers. Des pommiers couverts de beaux fruits rouges et appétissants. J'en restait bouche-bée. Tant de beauté, tant de délices dans un si petit endroit, cela ne pouvait pas être vrai. Étais-je redevenu un ange ? Je jette un bref coup d’œil au sol : pas de nuages. Je jette un bref coup d’œil à mon dos... Quoi ?! Ah, non, c'est une branche feuillue qui s'est accrochée dans mes crins. Dommage, j'aurais bien aimé avoir des ailes. Mais bon, il faut me rendre à l'évidence, je ne suis pas au paradis céleste, mais au paradis terrestre. Je retire la branche de mes crins. Et je reprend ma contemplation, bouche grande ouverte, la mâchoire pendante comme si elle était désarticulée.

J'ai bien dût rester avec cet air idiot - qui me sied à merveille, il faut le dire - au moins dix minutes, avant d'enfin me décider à me jeter sur le pommier le plus proche. Et quand je dis me jeter, c'est pour de vrai. Je croyais pas pouvoir sauter aussi loin. Je me le suis mangé en pleine face. Moi, je voulais les pommes, pas le tronc ! Bref, au moins, j'ai réussi à faire tomber quelques pommes de l'arbre, ça m'évitera de devoir trop lever la tête. C'est donc un Splash You à moitié assommé qui saisit une pomme entre ses dents. Je savourait un instant cette sensation délicieuse que de sentir l'odeur sucrée envahir mes naseaux, avant de croquer. Un bruit doux, si mélodieux à mes oreilles, fut aussitôt suivit par la saveur infiniment meilleure que quoi que se soit d'autre qui envahit ma bouche. Je frissonnais de bonheur, avant d'engloutir le morceau de pomme, puis un autre, et encore. Bientôt, j'avais engloutit une dizaine de fruits. Tous délicieux. En partie repus - mais pas totalement, il est impossible ne manger trop de pommes, il n'y en a jamais assez -, je commençais à me balader entre les arbres, attrapant les pommes les plus appétissantes au passage.

Bref, voici donc un Splash You émerveillé qui avance parmi les arbres, jetant tout de même quelques regards autour de lui pour s'assurer qu'aucune mouche-guerrière ne l'avait repéré. J'aurais aimé naître ici. Dans ce petit coin de paradis. Il ne manque plus qu'une chose... Un ami pour s'amuser !




Autre :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Sam 27 Sep - 9:58

Ce jour-là, il semblerait que Splash n'était pas le seul du troupeau à se balader dans ce coin-là. Anoukiss avait également décrété que c'était un bon endroit, même si elle n'était jamais vraiment entrée plus loin que la lisière des arbres. Elle s'y aventurait donc, non sans émotion. Son cerveau hurlait " POMME " sans qu'elle puisse aligner des propos cohérants comme un un chien avec des chausettes. Ses yeux étaient telles ceux d'un chat qui aurait trop renifflé de javel et mangé trop d'herbe à chat. Tous les sens en alertes, c'était donc une jument sur-excitté qui était là. Glamour, hein ?

Ceci étant dit, la fausse egyptienne trouva une pomme à sa portée et se hâta, ou plutôt se jeta, dessus pour l'arracher de son arbre, non sans mal au vu de son agitation presque parkingsonniene. Elle croqua avec délice dedans, fit tomber un gros morceau, mais ne se fit pas prier pour la finir. Si elle adorait l'herbe et diverses autres plantes qui poussaient ci et là, les pommes était tel une drogue qu'il ne fallait pas tenter d'éviter tant c'était un délice. Elle n'était pas au stade d'un autre cheval se baladant non loin de là, mais elle s'en approchait pas mal.

Anoukiss soupira de plaisir. Rien à redire. Elle était tout simplement aux anges. La jument songea en fermant les yeux qu'aujourd'hui elle pouvait bien se permettre d'avancer un peu en ses terres à la recherche de plus de pommes ! C'est donc toute frétillante qu'elle trotinna la tête haute entre les arbres, croquant ci et là les fruits charnus qu'elle apprécié tant.

C'est ainsi qu'elle finit par repérer du mouvement. Enfin, les deux se rejoignait. C'était un étalon qu'elle ne connaissait manifestement pas. A dire vrai, elle passait peu de temps au sein même du troupeau, son rôle de jument de survie la tenait pas mal éloignée. Et quand elle ne vaquait pas à ses occupations, elle était toujours par monts et par vaux pour oublier que tout n'allait pas bien au sein du troupeau.
Elle s'immobilisa donc, naseaux grand ouvert, queue en panache. La belle avait repéré l'odeur de l'étalon, il était des siens.

" Bonjour vous ! " salua-t-elle avec un grand sourire sur le visage et les yeux pétillants de bonheur, au vu du paradis dans lequel ils se trouvaient.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 


Dernière édition par Anoukiss le Sam 27 Sep - 22:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Splash You
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 57
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Sam 27 Sep - 13:36

╚ Pommes à perte de vue. Wow, j'ai trouvé mon paradis ! ╝
Splash You


« Bonjour vous ! »

La voix, féminine, joviale, me fit sursauter. Et pas qu'un peu : je fis un bond si haut que je manquais de m'assommer à nouveau contre un pommier. Enfin, sens figuré, bien entendu, car les sursauts ne sont que très rarement si violents. Non, ce n'était pas un monstre, ni une mouche-guerrière que j'avais derrière moi, mais une jument tout aussi heureuse d'être là que moi. C'est pourquoi, malgré ma surprise terrible qui manquait de me causer une crise cardiaque ne fut pas l'origine d'une réaction si exagérée que je l'ai décrite.

Bref, voici donc que, encore sous le choc, je fais volte-face pour me retrouver bout du nez-à-bout du nez avec la jument en question, une belle alezane dont la liste blanche prenait toute la face. Les humains nomment ça une "belle face". Je réalisais alors que, moi aussi, j'avais une tête en majorité blanche, hormis le haut de mon front, mes oreilles et une partie de ma joue, ainsi que mes deux tâches laissant entrevoir les poils gris de mon bout-du-nez.  
Elle me semblait bien sympathique. Elle était un petit peu ronde, comme moi lorsque je quitterais cet endroit rempli de pommiers (peut-on grossir en mangeant tout plein de pommes en une seule journée ? Il parait que c'est bon pour la santé...) ! Ses yeux pétillaient de vie et de joie. Je dût bien rester une trentaine de secondes, la bouche grande ouverte avec une feuille de pommier qui dépassait de la commissure des lèvres, mon regard la parcourant du bout des oreilles à celui des sabots, en mode "wow, tu sors d'où coupine ?", avant de réaliser que je la connaissais en partie.

C'était l'une des juments de ma Harde. Je le reconnus d'abord à son odeur, puis l'identifiait comme l'une de mes camarades de survie. Au moins, si on nous reprochait d'avoir quitté nos fonctions pour nous goinfrer de pommes, nous serons deux à soutenir que c'était pour chercher de l'eau ou de la nourriture... Enfin, je sortis de ta stupéfaction muette :

« Salut ! C'est génial comme endroit, non ? Moi, c'est Splash You. On est de la même Harde je crois. Tu es une jument de survie toi aussi, non ? »

Je lui adressais un grand sourire, nullement gêné par ma réaction excessive de tout à l'heure. C'est là que j'ai réalisé que j'avais un bout de feuille qui dépassait de ma commissure des lèvres. Aussi discrètement qu'une souris qui hurle comme un humain fâché, et sans cesser d'adresser mon sourire éblouissant (les pommes, il paraît que ça rend les dents plus blanches. Ce doit être pour ça que les miennes sont encore plus éblouissantes que la neige), j'aspirais la feuille qui disparaissait dans ma bouche. Sauf qu'elle vint ma chatouiller l'intérieur de la bouche, et que je ne pus résister plus longtemps à tousser (en prenant bien soin, cela dit, de tourner la tête pour ne pas recracher cette fichue feuille sur la jolie jument alezane). J'ai dût faire une tête bizarre, lorsque la feuille s'est envolée et que je l'ai suivit des yeux en louchant jusqu'à ce qu'elle tombe au sol.  




Autre :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Sam 27 Sep - 17:24

L'étalon sembla surprit se sa précense. Après tout, on aspire souvent à la solitude quand on est dans un tel lieu. Il fit volte-face pour se retrouver un peu trop près de la jument qui fit un rapide recul, levant l'encolure et un antérieur. Elle fut surprise tant de son mouvement que de voire qu'il avait à peu de chose près la même belle face. Ses petites oreilles se tendirent vers le pie, reposant son membre au sol.

Splash you ... Drôle de nom. Ceci dit, cela aida Anoukiss à se remettre les idées en place. Cela ne lui disait pas grand chose, pas plus que son physique. Mais elle venait de comprendre qu'ils étaient tous les deux chevaux de survie au sein du troupeau. Il était donc doublement normal qu'elle n'ait pas encore eut l'occasion de vraiment le croiser. En tout cas, il était aussi joyeux qu'elle et cela mit le coeur en joie de la belle, même si elle était déjà heureuse, en ces temps dures de guerre elle apprécié de voir des sourires sincères sur le visage des autres. Et ça, ça valait tout l'or du monde.

" En effet, rallié derrière Santaro. Je suis Anoukiss ! " répondit-elle simplement avant d'observer une nouvelle brusquerie de l'étalon qui la fit reculer à nouveau d'un pas. Mais dans un mouvement commun les deux chevaux regardèrent tomber la feuille, cause de ce mini mouvement de panique.

L'alezanne se mordit la lèvre, étouffant un rire. C'était un drôle d'énergumène celui-là ! Elle regrettait de ne pas l'avoir connu avant ce cheval là, surtout qu'il n'y avait peu de raison qu'ils ne se croisent pas.

" Cela va aller ? " demanda-t-elle en tendant le nez vers Splash, mi-amusée, mi-soucieuse.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Splash You
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 57
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Dim 28 Sep - 15:18

╚ Pommes à perte de vue. Wow, j'ai trouvé mon paradis ! ╝
Splash You



« Cela va aller ? »

La jument, Anoukiss donc, tendait le bout du nez vers moi. Ses yeux pétillaient d'amusement, comme beaucoup de chevaux lorsqu'ils me voyaient. Et rien que ça, ça me comblait de bonheur. Je secouais la tête pour reprendre mes esprits. Pour tout résultat, mon toupet vint me retomber en plein sur les yeux, tout ébouriffé, me donnant l'air d'un poney géant aux crins aplatis. D'un coup de tête trop classe, je le replaçais correctement.

« Oui ça va, merci. Fin', certains disent que mentalement je vais pas bien, mais bon... Au fait, joli nom, Anoukiss. On peut pas en dire autant de moi, hein ? »

Sourire éclatant. A en faire tomber toutes les juments à des centaines de kilomètres à la ronde. Même les aveugles. Enfin, toutes, sauf Anoukiss. Quoi ? J'veux pas perdre la belle-face moi, et vu qu'Anoukiss ne semble pas trop le genre de jument à tomber comme ça, bah vaut mieux dire que ce sont celles qu'on voit pas qui s'écroulent sous mon irrésistible charme. Bref, je met soudain à botter un arbre juste derrière moi comme un taré. En résulte une belle pluie de pomme. Je pensais pas que ça marchait si bien. Et, il a bien fallut que l'une d'entre elle, la plus grosse en plus, me tombe en plein entre les oreilles ! Je crois que la légende des licornes est partie de moi.  




Autre :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Lun 29 Sep - 15:42

Mentalement instable ? Anoukiss aurait pu le parier contre une journée entière de service ! Mais elle se contenta de rougir au compliment en tournant la tête vers un arbre non loin de là. C'est vrai qu'elle l'aimait son nom. C'était un nom grec pour une déesse egyptienne. Cela elle ne le savait pas, mais nulle doute qu'elle aurait aimé savoir l'origine ambigü de son nom. En attendant, sa mère lui avait simplement dit qu'il s'agissait d'une déesse protectrice d'une rivière lointaine et de la luxure. C'était de bon augure dans la vie d'une jument qui se voulait mère de famille d'une pléïade de poulain. Mais la vie étant ce qu'elle est, l'alezanne n'avait pas de poulains et encore moins de compagnon.

" Moi j'aime bien votre nom. Et puis votre robe est original. " répondit Anoukiss en s'éloignant vers un pommier, à la recherche d'un met délicieux, le sourire aux lèvres. C'était un rare moment de plénitude que de parler sans se prendre la tête avec un cheval, qui plus est de son troupeau dans un endroit si reposant et remplie de si délicieuse chose.

Se fut du coin de l'oeil qu'elle aperçu le sourire charmeur de l'étalon. Elle tourna rapidement la tête, afin qu'il ne voit pas sa gêne. Ce n'était pas dû au fait qu'elle n'était pas à son aise, mais plutôt qu'elle n'était pas des plus habituées à rougir et que, d'un sens, elle n'avait pas franchement envie que cela se voit. Cela ne l'empêcha pas de soupirait d'aise, alors qu'elle cueillit une pomme pour la manger, secouant doucement la queue dans un rythme doux qu'elle seule entendait.

Soudain, l'étalon s'amusa à faire une pluie de pomme. Anoukiss le regarda perplexe quelques secondes avant d'éclater d'un rire franc. Si c'était une manière de draguer, c'était bien la première fois qu'elle voyait ça ! Et c'était pas franchement la meilleure méthode qu'elle ait connu ... Bien que ça puisse attendrire.

" Vous faites ça souvent ? Je vois ce que veulent dire les autres quand ils disent que mentalement, c'est pas tout à fait ça. " dit-elle en riant quelque peu.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Splash You
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 57
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Lun 29 Sep - 22:25

╚ Pommes à perte de vue. Wow, j'ai trouvé mon paradis ! ╝
Splash You



La jument éclata de rire. L’œil brillant, je ne tardais pas à faire de même. Quand les autres rient, je suis pris d'une insoutenable envie de faire de même. Comme quand tu viens de te faire piquer par un moustique, un taon ou un truc du genre : t'as envie de te gratter. Et plus tu te gratte, plus ça te démange. Le cercle vicieux des piqûres de bestioles qui piquent. J'crois bien que c'est la même chose quand tu ris : d'abord un peu, puis tu ris de plus en plus, et plus tu ries, plus tu as envie de rire, jusqu'à t'étouffer. Et, dans tes derniers instants, alors que tu souffres atrocement, te roulant par terre, tu ne peux t'empêcher de rire, si fort, si douloureusement... Fin', j'vais peut-être un peu loin, là. Parce que sinon, je serais déjà mort depuis longtemps, ou je serais immunisé et je serais "Le Porteur de Mort" plutôt que "Le Taré Hystérique".

« Vous faites ça souvent ? Je vois ce que veulent dire les autres quand ils disent que mentalement, c'est pas tout à fait ça. » s'esclaffait Anoukiss.

Elle riait un peu moins, déjà, preuve que finalement mon... Mince j'ai oublié le mot... Attendez un peu... Ah, oui ! Non en fait... Bref, on va dire ma façon de penser. Oh, je viens de retrouver le mot finalement : résonnement. Bref, revenons-en à nos pommiers. Où j'en étais ? Ah, oui : preuve que mon résonnement est plutôt infondé. Je ne mis pas longtemps à répondre à la jument, m'inclinant bien bas en une révérence plus comique qu'élégante :

« Je vous en pries, belle damoiselle, tutoyez-mo... AAAAAh ‼»

Ainsi finissais-je cet épisode gentleman, car une pomme retardataire venait de me tomber sur la croupe et de me déséquilibrer, dans ma révérence maladroite. Je finis donc par terre, étalé comme un sac à patate, l'air ébahit et complètement idiot.
Deux secondes plus tard, me revoici debout, tout fier, comme s'il ne s'était rien passé. J'attrapais la pomme qui venait de tomber au sol et la lançais en l'air pour tenter de la rattraper en me cabrant, mais je ratais ce tour. Une nouvelle fois, je me fis assommer par une pomme. Je restais un moment ainsi, bouche-bée, avant de tourner la tête vers la pomme au sol et de secouer la tête pour reprendre mes esprits. Je reprenais la pomme au sol et, cette fois, la tendais vers Anoukiss sans tenter de petit numéro.

« On partage ? » demandais-je, sans lâcher la pomme, ce qui me fit une drôle de voix.




Autre :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Mer 8 Oct - 15:29


Anoukiss leva un antérieur de surprise, piaffant presque. Il venait de s'incluner brutalement. Décidemment, c'était un étalon à hystérie cardiaque. Il faisait sans cesse des mouvements brusques qui la faisait presque sursauter. Et pourtant, ce n'était ni une drama-queen ni une peureuse l'alezane. Mais le pie lui en faisait vivre des choses. Mais déjà Anoukiss virait cramoisit en reposant bien à plat ses quatre membres. Belle demoiselle ? C'était un joli compliment, entre ça, ses manières et ses compliments à tout a, elle l'aurait bien adouber chevalier de son coeur. Si ce n'est qu'elle ne pouvait l'imaginer père de famille avec elle. Mais qui connait l'avenir ? Et oui, bien que célibataire depuis presque sa naissance, elle n'a pas un coeur de pierre l'Anoukiss.

" Avec plaisir, tu peux également me tutoyer. " répondit-elle en souriant, plissant les yeux en une mimique plus mignone que réellement dragueuse. Etait-elle une jeune pouliche en train de vivre ses premiers émois ou une adulte raisonné ? On se demande ...

Et plouff. Plus d'étalon et cette fois-ci, Anoukiss recula d'un bond pendant que l'étalon se relevé comme si de rien n'était. Elle rit aux éclats. C'était trop d'hystérie pour elle tout ça, mais cela faisait du bien. Il ne parlait de rien de facheux et lui changé les idées. La jument alezanne en avait bien besoin, même si elle ne le savait pas avant de faire sa rencontre.

Le pitre en face d'elle était en train de faire la cueillette de pommes trop haute pour lui et la belle l'observait, amusée. Les pommes tombaient encore, secouée par tout ce ramdam qu'ils faisaient en bas. Mais au moins, celle qui tombait été bonne et mûre, c'était ce que la vie lui avait prit, ce qui tombe est souvent mûre. Quoi que Splash tombé souvent, mais n'était à fiortioris ni mûr ni un fruit. Ou alors un très étrange.

" J'en serais ravie. " répondit-elle à sa demande avant de croquer doucement dans la pomme pour en obtenir une part, sans casser de dent à l'étalon qui faisait tout pour être des plus aimables. C'était assurément une bonne pomme, sucré, acidulé, comme la jument les adorait. Elle ne put réfreiner un petit frison de bonheur le long de sa colonne vertébrale, résultant à faire balancer doucement sa queue en un mouvement de balancier léger.

" Vous sortez souvent du territoire pour venir ici ? " demanda-t-elle curieuse d'en savoir plus sur cet intriguent gentlecolt.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Splash You
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 57
Points d'Experience : 30
Date d'inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !   Ven 10 Oct - 21:35

╚ Pommes à perte de vue. Wow, j'ai trouvé mon paradis ! ╝
Splash You


« J'en serais ravie. »

La jument saisit du bout des dents le morceau de la pomme qui dépassait des miennes, et la croqua avec gourmandise. J'avalais goulument ma part, manquant de m'étrangler au passage. Il faut dire que j'avais les yeux plus gros que le ventre... Ou plutôt la bouche plus grosse que la gorge. Après avoir toussoté pour faire passer le morceau, et l'avoir désagréablement sentit glisser dans ma gorge (sensation peu agréable, vous en conviendrez).

« Vous sortez souvent du territoire pour venir ici ? »

Je lui jetais un regard, accompagné d'un petit hennissement, qui se fit mi-amusé, mi-contrarié, parce qu'elle venait de me vouvoyer à nouveau et que c'était quelques chose auquel je ne me ferais jamais.

« Nan, c'ma première fois. » Puis, me reprenant devant cette jolie petite demoiselle (car, en effet, elle était plutôt petite à côté de mon mètre soixante-dix présumé) : « Excusez, heu, excuses-moi, me corrigeais-je rapidement, de ma grossièreté, chère Anoukiss au nom si... sucré ?, mais je suis tout en joie de me retrouver dans un endroit si charmant, avec une jument si... Charmante aussi. »

Je lui adresses un grand sourire. Que de belles paroles ! Et pour une fois, même pas gâchées par cette maladresse que je me forçais moi-même à feindre. Enfin, ceci parce que je ne trouvais rien à faire sur le coup, sinon j'aurais volontier tenté une idiotie.




Autre :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ma parole, suis-je redevenu un ange ? Me voici au paradis !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BIRDY-LOU ♣ le diable a un visage d'ange
» Lost, je suis mi-ange mi-démon ..
» L'histoire d'un ange déchu [Noble mage déchu-Brigand]
» Je suis égoiste de vouloir te garder. Mais je ne peux te laisser à un autre. # Heather
» Mavis, visage d'ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-