RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   Sam 13 Sep - 12:43

    La chaleur était terrible. Cuatro n'en pouvait plus. Les humains qu'il avait décidé de nommé "stupide" aujourd'hui, l'avaient laisser au prés alors que le soleil était eu plus haut dans le ciel. C'était un coup à le faire crever.

    Tête basse, il était dans un coin, collé contre la barrière qui lui faisait légèrement de l'ombre : c'est à dire deux traînée sur le corps. Les yeux fermés à cause de la luminosité, on aurait pu croire qu'il dormais. Loin de là. Son cerveau était lancé à plein régime. Il était en train de réfléchir à comment il pourrait s'échapper cette fois-ci. Il voulait rejoindre "Le Creux". Un endroit beaucoup plus frais ainsi que plus ombre.

    Cuatro ouvrit les yeux et partit se positionner à la barrière qui servait de porte. Il referma les yeux et patienta. Il n'était pas le seul dans le champs. Enfin...si l'on pouvait qualifier "cela" de champs. Aucune herbe ne poussait et si il y avait de l'eau fraîche s'était bien.

    Il attendit donc patiemment que l'on vienne chercher ses compagnons. Quand les cavaliers arrivèrent, le petit haflinger sauta sur l'occasion pour les bousculer et partir au galop. Il avait toujours apprécié le fait que les paddocks soient situer en dehors du fort.

    Personne ne le poursuivit. Ce qui était normal vu qu'il revenait toujours. Le fort, c'était sa seule maison. Sa seule famille. Là-bas, il n'était jamais seul. Et la Solitude, il n'aimait pas forcément cela. Parce que, quand il était seul, il réfléchissait à "Pourquoi". Pourquoi il y avait ce trou noir dans sa tête. Pourquoi il y avait cette odeur dont il se souvenait mais sur laquelle il ne pouvait pas y coller de tête. Pourquoi...

    Le poney arriva rapidement au Creux. L'air frais lui fit du bien et il ralentit l'allure. La transpiration le faisait briller au soleil. On aurait dit une petite étoile.

    L'étalon partit se mettre à l'abri du soleil et attendit. Il avait beau se sentir mieux physiquement. Son moral, lui rester au plus bas : il était seul.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   Sam 13 Sep - 23:31

Anoukiss croisa un squelette de ... Non, en fait, elle ne voulait pas vraiment savoir. Elle s'en était rapproché, mais l'odeur lui causa un haut le coeur et elle détourna la tête. Quel idée stupide de s'en être approché ! Comme si elle allait se transformer comme ça en nécromancienne capable de ramener un truc aussi décomposer à la vie ! Parfois, cette jument était particulièrement enfantine. Ou stupide, c'était au choix. Marchant tête basse, elle n'aurait pas été contre un peu d'ombre. Au fil de ses recherches, elle c'était perdue. D'habitude, son sens de l'orientation ne la trahissait pas, mais aujourd'hui n'était vraisemblablement pas un jour comme les autres. Des odeurs de cow-boys partout couverte par divers prédateurs du désert. Le coin n'était pas accueillant du tout. C'était le moins que l'on puisse dire.

La bouche pâteuse, Anoukiss songea qu'elle n'aurait pas été non plus contre un peu d'eau ou un endroit où attendre la nuit. Autant elle savait survivre en forêt, autant en territoire désertique ses réflexes étaient bien plus lent à venir. C'était sans compter sa face blanche qui réfléchissait le soleil directement sur sa rétine déjà pas mal échauffée. Yeux plissés, elle marchait ainsi aussi droit qu'elle le pouvait à la recherche d'un endroit plus clément. C'était une tâche vacillante marron dans ce paysage partagée entre le bleu du ciel et le jaune de la terre. Anoukiss se serait bien roulée encore une fois pour devenir poussiéreuse et arrêter un peu les ardeurs du soleil, au moins sur son visage, mais par ici le sol était trop sec pour faire de la poussière ou encore plus s'accrocher à ses poils.

La jument s'ébroua et partit au petit trop vers un coin plus sombre. Avec sa chance ce serait sûrement une zone d'ombre, enfin ! De là-bas, elle pourrait attendre la nuit pour faire le même chemin en sens inverse jusqu'à ce qu'elle puisse reconnaitre, ne serait-ce que vaguement, son territoire à elle. En chemin, elle croisa d'autres cadavres. C'était le coin ou quoi ? En tout cas, c'était drôlement malsein. Quel idée elle avait eut encore ...

Et enfin, elle atteignit un petit paradis dans cette trop grosse chaleur, un creux dans le désert. Elle prit un trot ample et rapide pour rejoindre au plus vite son objectif. Avec délectation, elle sourit lorsque son pelage fut entièrement à l'ombre et qu'elle pouvait enfin profiter d'une fraicheur toute relative. Et ce fut bon ! Anoukiss repassa au pas et observa plus amplement le paysage. Elle y sentit alors une odeur toute particulière qui lui fit pivoter vivement les oreilles. Un cow-boy ?! Ici ? Elle s'immobilisa. Non, en réalité, c'était un cheval qui se trouvé ici. Quel était la meilleure marche à suivre ? Repartir ou se signaler.

Elle renâcla et hennit en sa direction. Ainsi, il était prévenu qu'elle était là. Pas de mauvaise surprise. Pourtant, il semblait triste. Du moins, c'est ce que de loin, l'alezanne cru apercevoir. Voulait-il peut-être rester seule ? Elle décida d'aller s'en quérir. Elle baissa l'encolure et s'approcha de lui, la queue vaquant librement au fil d'un vent inexistant.

" Tout va bien ? " demanda-t-elle quand elle fut à quelques foulées de lui.


Dernière édition par Anoukiss le Dim 21 Sep - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   Dim 14 Sep - 20:13

    Cuatro, complètement perdu dans ses pensées, revint à lui au son d'un hennissement. Il tourna la tête vers la provenance du bruit et découvrit une jolie jument alezane. Sa tête était blanche comme la neige, la rendant unique. L'odeur qui lui parvint lui prouva qu'elle était une jument sauvage.

    Quand elle lui demanda si tout allait bien, il fut surpris. D'abord parce que quand un sauvage sentait un cow-boy la première chose qu'il faisait s'était soit prendre ses jambes à son coup, soit demander si le cavalier n'était pas loin, au cas où ce soit une ruse. Ensuite, parce qu'elle n'avait pas dit "bonjour, comment tu t'appelles, moi c'est..." Ce qui était des plus agréables. Et pour finir, elle l'avait sentie. Souvent, les autres, préféraient passer sous silence la tristesse que dégageait son corps, mais elle, non. Fallait-il vraiment qu'il tente de lui expliquer la cause des ses tourments ? Les fois où il avait essayé, les autres le prenaient pour un fou ou alors ne comprenaient pas. Depuis, il avait arrêté de tenter toutes explications et gardait tout pour lui même.

    Cuatro plongea ses yeux aux couleurs changeantes dans ceux de l'inconnue. Il ne savait même pas comment il étaient aujourd'hui. Ils étaient peut être même constitués de toutes les couleurs. Il n'en savait rien. Mais peut le lui ferait elle remarquer.

    Le poney s'approcha d'elle doucement. Elle le dépassait. Mais ça, il avait l'habitude. Il n'avait peut être pas la taille, la finesse et l'élégance des chevaux, mais il avait la force et le caractère des poneys.

    -Je...je ne sais pas...

    Enfin si. Il savait très bien que ça n'allait pas. Il était juste dérouté. Il détourna le regard, un peut honteux et secoua son encolure. Seul son toupet remua. Allait elle comprendre ou le traiter de fou ? Allait elle le rejeter ou l'accepter comme il l'était. Il avait peur de la réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   Lun 15 Sep - 10:59

Alors qu'elle s'était arrêté, le palomino en face c'était approché afin d'être à portée de voix. Anoukiss ne pu s'empêcher de remarqué qu'il était bien plus petit qu'elle. Décidemment. Depuis toujours, face aux histoires des autres chevaux du troupeaux elle s'était imaginé que les chevaux des cow-boys étaient de fougueux chevaux au caractère bien trempée et très imposant, rapide comme aucun cheval ne l'est et prêt à tout pour vous attraper. Mais voilà qu'après avoir croisé son premier cheval de cow-boy qui était un cheval de trait aveugle, elle croisait un petit cheval. A croire qu'elle ne croisait que les exceptions. Au moins, tant mieux pour elle, car elle n'avait jamais jusque là jamais croisé de cavalier. Il faut dire qu'elle n'avait pas envie du tout de quitter son troupeau.

Cependant, la monture en face d'elle ne savait pas vraiment la cause de sa tristesse. Ou peut-être n'avait-il tout simplement pas envie d'en parler, encore plus à une inconnue.
" Je vous ennuie peut-être, vous voulez que je m'éloigne ? " demanda-t-elle avec sa franchise naturel.
En effet, elle n'avait pas envie de l'incommoder, surtout que c'était elle qui été venu à lui en premier lieu. Mais en attendant sa réponse, elle resta là, ignorant ce qu'elle devait faire. Ce n'était pas à proprement parlé un ennemi, surtout sans cavalier, puisqu'il n'était pas d'un autre troupeau et il était trop loin pour devenir un ennemi pour sa famille. Mais il n'était visiblement pas dans son assiette et Anoukiss était loin d'être sans coeur.

" Ou vous avez peut-être et besoin d'eau ? " continua-t-elle. Après tout, la chaleur était suffocante, même à l'ombre. Elle pivotta sur son arrière-main pour observer un peu mieux les alentours, mais rien à faire elle ne reconnaissait rien et aurait été incapable de le mener vers le moindre point d'eau. Elle baissa la tête, quelque peu déconfite. Ce n'était pas sa journée.

" Mais je vous avouerais que je ne saurais même pas vous en trouver, je suis moi-même perdue. " avoua Anoukiss en se retournant de nouveau vers le petit cheval avec un petit sourire contrit. Elle aurait aimé apporté une solution toute faite, mais elle n'était pas en moyen de le faire. Peut-être ce soir quand le soleil sera couché ? Et encore, elle n'en était pas moins sûre.

" Enfin, je parle, mais si vous voulez être seul, dites-le moi hein. " réagit-elle en constatant qu'elle ne lui laissé même pas l'occasion d'en placer une. Décidemment, Anoukiss était bien malpoli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   Mer 1 Oct - 14:13

    Et elle parlait. Cuatro l'écoutait, amusé. Cela lui changeait agréablement des conversations du fort. Quand à ce qu'elle parte, la réponse, il la connaissait déjà : Non. Il voulait qu'elle reste. Il en avait assez de cette solitude autant physique que mentale. Il voulait tout simplement être entouré.

    -Pour ce qui est de l'eau, je sais où en trouver.

    C'est vrai que la chaleur était de plus en plus intenable. Même à l'ombre, le mâle avait du mal à respirer. Il ne comprenait pas comment les cow-boy avaient pu s'établir dans le désert. Le colonel devait être fou. En hiver, il gelait comme pas possible et en été, c'était la canicule. De quoi péter les plombs.

    Cuatro se mit en marche, évitant les ossements au sol. Il ne comprenait pas non plus, pourquoi les animaux venaient se laisser mourir ici. Ou pourquoi les prédateurs venaient manger leurs proies à cet endroit précis. C'était bien trop compliqué à comprendre.

    -Tu viens ?

    Le petit haflinger avait tourné la tête dans la direction de la grande alezane et s'empressait de l'inviter à le suivre. Au moins, il avait répondu à ses deux questions.
    Le point d'eau ne se trouvait non loin. En s'approchant, le mâle ne pu qu'apprécier la fraîcheur de l'air environnant. L'odeur quand à elle...c'était une autre histoire. Pour les insectes aussi. Une carcasse de bête devait traîner dans le coin. C'était vraiment...peut ragoutant...

    Il ne fit pas de remarque, il trouvait cela des plus ridicules. A quoi bon se plaindre alors que sa compagne devait endurer exactement les mêmes choses ? A rien. Enfin, c'était son point de vue.

    Alors, il marchait en silence, ne sachant pas quoi dire.

    -Tu viens de la harde de Santaro non ?

    Pourquoi avait il sortit cela ? D'ailleurs comment connaissait il ce nom tout cours ? Encore un mystère de sa mémoire. Il ne se souvenait de rien. Et de temps en temps, il lui sortait des mots dont il ne connaissait même pas la signification. Et là, en l’occurrence, il aurait bien aimé savoir qui était ce "Santaro". Mais il n'osait pas le lui demander. Elle le prendrait pour un fou. Ce qu'il pensait être d'ailleurs. En réfléchissant à ce qu'il venait de dire, il se sentit sombrer, happer dans le trou noir de ses mémoires. Il n'y avait rien. Que du vide. Son coeur se serra et il se demanda : Pourquoi ?

    Il ne réalisa même pas qu'il s'était arrêté. Il était bien trop perdu dans les tréfonds de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   Jeu 2 Oct - 22:24

Anoukiss fut soudain très intéressé. Il savait où il y avait de l'eau ? C'était un chouette celui-là ! Il commença à marcher et elle l'observa quelques secondes, incertaines quand au fait de le suivre. Mais vu qu'il l'invita, elle trottinna gaiement pour le rejoindre, sourire au lèvres. Elle était perdue, mais pas seule. C'était l'occasion de remplire sa curiosité. Et étanché sa soif. Il faisait atrocement chaud, mais l'idée de pouvoir se désaltérer lui donnait comme des ailes.
La jument déchanta en voyant le nombre de cadavres autour d'elles et l'odeur qui avec la chaleur s'intensifiait. Combien d'animau avait perrit ici et c'était une idée peu réconfortante. Heureusement qu'il y avait cette appât de l'eau, sinon elle l'aurait sans doute inviter à aller ailleurs.

" Heu, oui, en effet et toi, tu habites chez les bipèdes ? " demanda-t-elle, un peu surprise que son petit compagnon de route connaissent le nom de son leader. Etait-elle la seule à ne rien savoir des chevau se trouvant en dehors de son troupeau ? Elle n'était plus une jeune pouliche, mais parfois elle se sentait bien bête par rapport à ses congénaires. Ce n'était pas comme si elle ne passait pas son temps à chercher à découvrir des points de ravitaillements. C'était un vaste programme, mais à croire que sa tête n'était pas aussi remplie qu'elle aurait aimé.

Le palomino semblait perdue dans ses pensées et il s'arrêta. Anoukiss le dépassa de quelques pas avant de se stopper de même et le regarda. Il n'allait vraiment pas bien le pauvre ... Que pouvait-il lui être arrivé pour qu'il soit aussi triste ? S'était-il séparé de sa conjointe ? Perdu un membre de sa famille ? Ou les humains l'avaient-ils battu, peut-être ? Mais s'il ne voulait pas qu'elle parte, il ne semblait pas prêt à tout lui confier. Ce qui était normal, après tout, il venait de se croiser et ils ne savaient même pas leur nom respectif. Anoukiss aurait aimé lui remonté le moral, mais pour le coup, elle ne savait pas quoi proposer ...

" Quand j'étais petite, je ne pouvais pas m'éloigner de ma mère. Je pensais que le monde s'arrêté à l'horizon que je voyais. Après tout, le soleil y disparaissait et la lune y apparaissait. Je ne pensais pas qu'un jour je serais capable d'aller au delà du monde. Enfin, de ce que je pensais être le bout du monde. Quand je vois le monde qui nous entoure maintenant, je me sens minuscule. Parfois, je me demande quel est eactement mon rôle dans tout ça, surtout avec les diverses histoire entre troupeau. Mais je me dis que je suis heureuse et que profiter de chaque jour qui passe me permet de le rester. " lui raconta-t-elle, histoire de lui changer le moral. C'était maladroit, certes, mais au moins elle ne l'ignorait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu d'ombre ne ferait pas de mal. De la compagnie non plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-