RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liberté !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Liberté !   Ven 12 Sep - 18:58

La mer autour d'elle était paisiblement agité par les vagues et un bruit régulier projetant des gerbes liquide. Ce simple son était de sa faute, car Anoukiss galopait librement et gaiment dans l'eau pourtant froide. C'était une matinée d'automne. Elle n'était pas là pour se rafraichir, encore moins pour faire chavirer le coeur d'un étalon. Non, la jument était juste là pour profiter pleinement de sa petite vie.
C'était le hasard qui l'avait mené à son réveil ici. Elle n'avait pas vraiment réfléchit, mais à la vue du soleil dans l'eau et de la plage si calme, elle n'avait pas hésiter à filer respirer les embruns de plus près et piquer un bon galop. Ses muscles roulaient, ses sabots claquaient sur le sol et naseaux grand ouvert, ses poumons hurlaient que le froid était trop fort. Pourtant, elle continua ainsi de longues minutes, avant de repasser dans un trot haltier qui lui était bien inhabituel. Sa respiration était presque halettante, mais le sourire qui s'affichait sur son visage exprimé toute la joie qu'elle ressentait d'être là.

Anoukiss aimait profiter des simples petits plaisirs de la vie. Et galoper ainsi à plein poumons était une réelle bouffée d'air frais. Elle qui était coutumière de parcourir de longue distance au trot pour ne pas gâcher son énergie ne profitait que trop peu de la vitesse. Et quand bien même il y avait un risque de se couper en tombant sur un coquillage, elle continuait de trotter dans l'eau gelé.

Un instant, l'alezanne s'immobilisa pour admirer la plage muette et vide de toute vie équine. Il y avait bien quelques mouettes au sol ou dans les airs, quelques crabes et d'autres espèces dont elle ignorait sans doute le nom, mais elle se sentait bien, même si un peu de compagnie n'aurait pas été de refus.

Maintenant, elle semblait être tombé dans un pot de peinture tellement le bas de son corps était plein d'eau marine et donc plus foncé que le reste de ses poils. Elle s'éloigna d'un trot paisible pour aller réellement sur la plage. Fort heureusement pour elle, le temps était clément et il n'y avait pas de vent à l'horizon, ainsi elle ne risquait pas d'attraper trop froid. Sans beaucoup d'hésitation elle se roula joyeusement dans le sable, roulant sur des coquillages et ronfflant pour retirer le sable qui tentait de pénétrer dans ses naseaux. C'était pour beaucoup de chose ce qu'on appelle une journée parfaite.

Maintenant sèche et pleine de sable, elle se redressa et immobile, naseaux grand ouvert et respiration encore rapide, pour observer de nouveau la mer. Aussi libre et indomptable qu'un véritable cheval sauvage.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Liberté !   Ven 12 Sep - 22:26


Liberté...

...mot qui signifie beaucoup pour qui veut bien l'entendre.


Ni trop de vent, ni trop de soleil. C'était une journée comme les autres. Une de celles où l'on aurait pu partir pour ne jamais revenir, en pensant que personne ne s'en rendrait jamais compte. Je n'allais pas partir pour toujours mais j'avais tout de même quitté mes terres pour aller m'aventurer un peu plus loin, explorer la zone neutre. D'une, parce que la tension qui s'était formée dans la harde à cause de sa proximité nouvelle avec celle de Santaro m'exaspérait, de deux, parce que j'avais horreur de rester plus d'une journée au même endroit.
La plage était un endroit que je ne connaissais que trop peu. Aussi, c'était dans cette direction que j'étais partie de matin là. Je n'avais qu'entendu parler de ce lieu que l'on disait magnifique. C'était limite si je savais ce qu'était un coquillage. Et puis, certains disaient qu'il n'y avait rien de tel que le bruit des vague pour décompresser. Et c'était exactement ce dont j'avais besoin.

Rejetant un peu la tête en arrière pour dégager mes crins blancs de devant mes yeux et, ainsi, être capable de voir un minimum où est-ce que je posais les sabots, je partis d'un trot régulier, estimant que ce serait sans doutes plus pratique si je voulais arriver avant la nuit.

Je fut surprise par toute la terre qui s'étendait devant l'eau. D'ordinaire, là où il y avait de l'eau, il y avait plutôt une végétation dense. M'approchant de la surface liquide qui formait des vagues au son grondant et régulier, je penchais la tête en avant, me retenant de plonger le museau dans l'eau juste avant de rencontrer la surface humide. Je sentais quelques gerbes fraîches et agréable se poser sur mes naseau à chaque roulement.
Certains de ceux qui étaient déjà venus en ces lieux m'avaient dit que l'eau avait un goût horrible. Asséchant la gorge plutôt que de désaltérer, et possédant un goût trop prononcé de sel.

Je me détournais de l'eau ronflante, sortant entièrement. Le sable - d'après ce que l'on m'avait dit ce devait être cela - s'accrochait désagréablement à mes membres mouillés, collant et grattant un peu.
Regardant mes pattes en fronçant les sourcils, me demandant comment j'allais me débarrasser de ce désagrément, lorsque j'entendis du bruit plus loin. Une jument alezane se roulait dans le sable un peu plus loin. Elle m'était inconnue, et aucun signe n'indiquait qu'elle appartenait à des humains - les indiens portant généralement des plumes et les cowboys étant harnachés de la tête aux pieds.
Sans montrer aucune hostilité, je m'approchais de l'inconnue, esquissant un sourire. Je n'avais pas pour habitude de me montrer odieuse et méchante, même envers ceux qui franchissaient parfois les frontières.

« Sans vouloir être indiscrète... Pourrais-je vous demander ce que vous faites ici ? »


J'étais curieuse; j'avais envie de savoir si j'étais la seule à chercher un peu de calme ou si c'était autre chose qui avait attiré la jument en cet endroit... Ou si je dérangeais.

Glycenne
Rencontre avec Anoukiss sur la Plage aux Coquillages


« Couleur de Glycenne= MediumSeaGreen»
Revenir en haut Aller en bas
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Liberté !   Ven 12 Sep - 23:10

Anoukiss était en sois dans un état pittoyable. Entre ses crins sans aucune cohérance de longueur entre eux, son poils humide et plein de sable, toute décoiffé. Pas de doute, elle était magnifique à voir ! Et pourtant, elle se sentait immensément bien. De toute façon, ce n'était pas le genre de jument ultra-féminiser ou même un tant soit peu soigné. Tant qu'elle était en bonne santé, son apparence n'avait pas vraiment d'importance. C'était un charme comme un autre. Mais elle qui voulait trouver un jour l'amour, ce n'était pas comme ça qu'elle réussirait. Enfin, peut-être que si, sur un malentendu ? Qui sait ...
Dans l'immédiat, elle secoua sa queue dans le vent, observant les mouettes pêcher ? Ou du moins, foncer dans l'eau et en ressortir quelques secondes plus tard. Un léger crissement de sable se fit entendre, mais la jument ne fit que pivoter une oreille timidement. Elle tourna finalement la tête car on venait de lui adresser la parole. C'était une jument noire, avec une mèche blanche et de magnifique yeux vert. C'était possible ça ? Visiblement ! Et ils étaient très beau ! L'alezanne lui adressa un grand sourire.

" Bonjour ! Non, pas de soucis. Je profite simplement des territoires libres pour me détendre sans me méfier des autres. A dire vrai, je suis un peu usée de toujour me méfier des autres chevaux. " répondit-elle enjouée. Elle avait rarement l'occasion de parler avec des chevaux d'autres troupeaux et elle ne connaissait pas cette jument, elle devait donc ne pas appartenir de la sienne.

" Et vous, que venez vous faire ici ? " lui retournat-elle la question, un peu curieuse. La plage était encore vide à son arrivée, elle était donc intriguée de croiser quelqu'un. Certes, elle venait peu, il était donc très probable qu'elle ne voyait juste pas les autres visiteurs du lieu, mais elle se le demandait quand même. Et puis, la jument avait l'air de bonne compagnie, cela pouvait lancer une conversation, peut-être ? Dans le pire des cas, Anoukiss pourrait toujours partir au galop en espérant qu'elle ne la suivrait pas. Mais ni l'une ni l'autre ne semblait chercher le conflit, ce qui était pour le mieux.

" Par ailleurs, je suis Anoukiss ! " se présenta la dénommée. Elle aimait bien se présenter, cela lui permettait souvent de savoir le nom de son interlocuteur.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Liberté !   Sam 13 Sep - 14:19


Liberté...

...mot qui signifie beaucoup pour qui veut bien l'entendre.


La jument ne me remarqua d'abord pas, se contentant de tourner une oreille, avant de retourner la tête lorsque je lui eu parler, dévoilant une face blanche comme la neige et un sourire chaleureux. Elle n'avait pas l'air méchante, et une petite brise de vent m'apporta l'odeur maintenant un peu familière des chevaux de la harde de Santaro.
Elle me parlait sur un ton enjoué, visiblement contente de trouver quelqu'un à qui parler sur cette plage d'ordinaire légèrement plus... déserte. J'écoutais ce qu'elle me disais, mon sourire un peu timide cédant la place à un vrai sourire large et franc.

« Par ailleurs, je suis Anoukiss ! »


Cette dernière phrase prononcée par l'alezane me rappela qu'elle impolie j'avais été. Je lui avait posé des question sans même me présenter avant. M'empressant de corriger cette erreur, je répondis aux questions posées par l'équidé qui se tenait devant moi.

« Et moi je suis Glycenne ! Un peu comme la glycine... Mais je ne suis pas sûre que tu connaisse. Pour ma part, je suis venue pour chercher le calme. L'ambiance qu'il y a dans la harde en ce moment c'est l'horreur. »


Je jetais un regard aux oiseaux blancs et gris qui s'était posés calmement sur l'eau, oscillant à chaque mouvement de cette dernière. Reposant mon regard d'émeraude sur ma compagne d'un jour, j'ajoutais :

« Et puis, je n'aime pas rester toujours au même endroit. J'ai besoin de bouger. Pas vous ? »


Cette jument m'avait l'air bien sympathique jusqu'à présent et je n'étais pas contre une journée tranquille passée en sa compagnie. J'en avais assez de m'engueuler régulièrement avec des chevaux de ma harde, comme cette Toundra par exemple. Faire connaissance avec quelqu'un de nouveau allait sans doutes me faire le plus grand bien.

Glycenne
Rencontre avec Anoukiss sur la Plage aux Coquillages


« Couleur de Glycenne= MediumSeaGreen»
Revenir en haut Aller en bas
Anoukiss
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 79
Points d'Experience : 22
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Liberté !   Dim 14 Sep - 13:11

[justify]Ainsi la jument s'appelait Glycenne. Anoukiss ne savait pas ce qu'était une glycine, mais pas de doute qu'il devait y avoir un lien quelconque entre le végétal et son interlocutrice. Même si elle ne savait pas encore si c'était la robe ébenne, le regard ou autre chose. Peut-être un tout, après tout. En bonne curieuse, la jument se demandait bien, même si c'était finalement, une question relativement vaine de sens.[/justify]
" C'est vrai qu'en ce moment, l'ambiance entre troupeau et au sein même des troupeaux est déprimante et électrique ... " souffla Anoukiss en guise de réponse.
La guerre avait éclaté entre les cow-boys et les indiens, même entre les troupeaux sauvages. Et au sein même des troupeaux, d'autres différents apparaissaient, entre ceux qui était dans un camp ou un autre, ceux qui voulait se battre, ceux qui voulait éviter à tout prit les conflits. C'était une ambiance peu agréable et ce, pour tous et toutes. Certains étaient plus affecté que d'autre et certains n'en avait cure.

En tant que jument de survie, l'alezanne était peu avec ses semblables, mais jusque dans des excursions elle ressentait les terribles effets de la guerre. Elle croisait de plus en plus de chevaux solitaires venu se changer les idées. Ce n'était vraiment pas une période facile.

Anoukiss exprima un petit rire contenu.
" Oh si, je ne le supporte pas vraiment. J'ai besoin d'une attache, de ma famille, de mon troupeau, mais j'ai aussi besoin d'explorer. Je suis jument de survie, j'ai donc une excuse toute faite pour régulièrement m'éloigner. Au début, c'était pour aider. Maintenant c'est tout autant pour aider que pour me tenir loin des conflits. " expliqua la jument en souriant.
Elle aimait tendrement son troupeau et voulait à tout prit le protéger de tout, mais elle savait qu'elle n'était pas ni bonne guerrière, ni bonne conseillère, ainsi elle se contentait fièrement de remplir son rôle. Et jusque là, elle pouvait se sentir heureuse d'aider ses proches.

" Mais j'avoue que le jour où il faudra botter des croupes, je serais sans doute en première ligne. " ajouta-telle plus tristement et de façon moins audible, regardant l'horizon, le regard las. Elle n'avait jamais voulu vraiment se battre, mais elle savait au plus profond d'elle-même qu'elle était prête à tout pour son troupeau, même si cela impliqué de blesser d'autres chevaux. Anoukiss aurait aimé ne jamais arrivé à une tel extrémité, mais cela lui semblait de plus en plus inévitable. A son plus grand regret.

" Cela vous dit de tenter de trouver des plumes de mouettes ? "
proposa-t-elle avec un grand sourire à sa compagne. Elle n'était pas ci pour geindre sur la guerre, ni pour parler des ennuis en général, plutôt pour se détendre. Le lieu était vide, calme, c'était le lieu idéal pour discuter à coeur ouvert et quoi de mieux qu'un petit jeu pour se divertir tranquillement ? Elles n'étaient pas des étalons, elles n'allaient pas jouer à se battre et elles étaient toutes les deux un peu trop vieille pour jouer au poulain et à la maman.



Journal d'Anoukiss

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horserpg.forumactif.org/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Liberté !   Sam 20 Sep - 22:24


Liberté...

...mot qui signifie beaucoup pour qui veut bien l'entendre.


Une jument de survie ? C'était normal alors qu'elle ait besoin, tout comme moi, de bouger constamment. Je trouvais toujours une excuse pour m'éclipser même si certains voyaient cela d'un mauvais oeil.
La jument détourna un moment le regard sur l'horizon bleu en prononçant une dernière phrase à propos de la guerre. Se battre... Cette idée ne m'enchantait pas plus qu'elle enchantait l'alezane. J'étais peut-être grande gueule, énervante et parfois même exaspérante, je n'étais pas pour autant une brute épaisse prête à frapper quiconque passerait à sa portée. Toutes fois, si la guerre arrivait un jour, il faudrait bien y aller.


« Cela vous dit de tenter de trouver des plumes de mouettes ? »


La voix enjouée et le changement de sujet soudain de la jument me sortirent de mes pensées. Des plumes de mouettes ? Je tournai la tête vers les oiseaux blancs et noirs qui flottaient paisiblement sur l'eau, ondulant au gré des vagues. Alors c'était ainsi qu'ils s'appelaient ? Je regardai l'alezane et lui rendis son sourire.

« Oui, pourquoi pas ? Et dites, qu'est-ce que les petits objets colorés qu'on trouve sur le sable ? Je ne connais pas vraiment la plage. »


Je reculais d'un pas, commençant à avancer pour notre chasse aux plumes, lorsque je sentis une douleur vive sur ma patte. Sursautant comme une folle, je regardai un petit animal rouge aux pinces trop grosses pour moi. Je reculai un peu, ne souhaitant pas me faire agresser une seconde fois. Tournant la tête vers Anoukiss, je lui demandai :

« Et ça, c'est quoi ? »


J'affichais clairement mon air gêné, un peu honteuse de poser autant de question et de m'être faite attaquer par un petit animal, qui faisait à grand peine la taille de mon sabot.

Glycenne
Rencontre avec Anoukiss sur la Plage aux Coquillages


« Couleur de Glycenne= MediumSeaGreen»
Revenir en haut Aller en bas
 

Liberté !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-