RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la nuit, les ombres se confondent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Sam 30 Aoû - 20:16

Eh, jeunette, qu'est-ce que tu fous là ?
Zéro & El'Dorado
♠ Aah... Il n'y avait bien que la nuit où tout semblait si agréable. Tout était doux : l'air ambiant, l'herbe redevenant un peu moelleuse et cette douce bise qui savait chasser la fatigue et la sueur qui vous avait collé toute la nuit. C'était un des moments préférés du doré qui aimait à aller se prélasser un peu partout. Que de choses et de rencontres en ce moment ! Il se passait tellement de choses... Il ne savait même plus où donner de la tête tant il apprenait et découvrait la signification de certains mots. C'était de longs moments agréables mais il lui fallait aussi savoir se reposer.

♠ Et, en cette nuit, il avait envie de se perdre dans les landes de la harde. L'Akhal Téké regarda vaguement les membres de cette dernière, les voyant s'assoupir sans un bruit sous cette nuit étoilée, comme la robe de leur dominant. Il sourit même en voyant des poulains tenter de lutter en vain contre le sommeil qui les appelait. Il commençait même à trouver cela presque mignon ! Mais il ne souhaitait pas rester là. Pas cette nuit. Il avait envie de s'éloigner de ses responsabilités et de toutes ces juments qui le collaient attendant il ne sait quoi de lui. Il n'avait rien à donner. Il gardait toutes ses attentions pour les êtres qui lui étaient chers. Il avait au moins compris à faire certaines différences de ce genre... Sans un bruit, il quitta sa place et commença à s'aventurer loin de ce coin où tous s'entassaient.

♠ Semblant se libérer peu à peu d'un poids, il se mit à accélérer l'allure, faisant voleter ses crins blancs dans l'air avec élégance et pourtant avec une certaine fougue juvénile. Ses pupilles vertes rieuses se posaient sur le lointain, observant tous les recoins qui auraient pu lui permettre de se reposer sans être dérangé par des êtres nuisibles. Il sentit même quelques bêtes volantes lui passaient au-dessus du crâne. Sans doute des chauves-souris. Mais il avait d'abord besoin de se défouler... Il partit donc dans un long galop, faisant communion avec le vent et la terre qui le portait. Il se sentait définitivement libre, les chaînes des responsabilités des adultes étaient restées sur place et seul restait le jeune équidé qui se bridait sans cesse. Depuis qu'il avait rencontré Epona, il avait envie de se libérer de ces masques qu'il portait un peu plus chaque jour. Mais depuis peu, il n'avait plus de temps pour se prélasser avec ceux qui lui sont chers et leur faire part de ses sentiments... Bien sûr, tous ne sauraient pas ce que l'étalon cachait en lui. Mais il avait envie de se faire connaître de quelques uns. De ces personnes à qui il a déjà montré son vrai lui sans pour autant rentrer trop dans les détails. Il avait juste envie d'être lui.

♠ Sentant qu'il commençait à vraiment s'essouffler, il décida de se rendre à l'endroit le plus proche de sa position. Le Champ de Fleur. C'était un lieu où il avait rarement mis les sabots, pour ne pas dire jamais. Mais c'était un endroit agréable à voir et apaisant. C'était donc bien là sa destination. Il bifurqua dans le but de s'y rendre avant de se faire remarquer à lui-même que ce n'était pas le premier endroit qu'un étalon aurait choisi... Tant pis, il ne connaissait personne qui se moquerait de lui pour ça. Enfin, une, si. Il sourit en y pensant et s'enfonça petit à petit dans ce champ, se délectant de la sensation - pourtant bien moins agréable qu'auparavant - des plantes lui chatouillant les membres. Il remarqua soudain deux ombres un peu plus loin. Curieux, et respectant toujours son engagement en tant que protecteur, il alla à leur rencontre...

" Mais qu'est-ce que vous foutez là ?! "

♠ Lança-t-il à l'attention de deux jeunes équidés qui semblaient jouer parmi les fleurs. Les deux pauvres petits équidés se retournèrent d'un bond et tentèrent d'expliquer qu'ils ne faisaient que s'amuser, qu'ils ne faisaient rien de mal. Ils n'étaient juste pas fatigués ! Prenant un air quelque peu sévère, El'Dorado se redressa, bombant un peu le poitrail et poussant un long soupir désapprobateur.

" Si vous voulez que vos mères s'inquiètent c'est bien le bon choix. Que feriez-vous si vous tombiez sur une mauvaise personne ou un prédateur ? Hum ? Allez, filez les jeunes... Mais ne le faites plus et rentrer bien sagement ! "

♠ Annonça-t-il dans un sourire avant d'en pousser un et de regarder les deux jeunes adolescents s'éloigner en riant. Il doutait que la harde les verrait tout de suite... A cet âge là, on aime la rébellion et les promenades nocturnes. Enfin, sur ce point là, il était mal placé pour parler. Mais lui n'avait besoin de personne pour se défendre contrairement à eux. Il sourit avant de se retourner et de continuer son périple jusqu'au milieu du champ où il se coucha, observant les astres nocturnes.
Code by Silver Lungs


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Dim 31 Aoû - 2:03

Dans la nuit, les ombres se confondent
Il faisait nuit. Zéro marchait d'un pas tranquille à quelques mètres de la harde, jetant un regard aux chevaux de surveillance qui montaient calmement la garde. Tout semblait si paisible ce soir, les jeunes mères s'endormaient déjà, les plus âgés aussi ainsi que les plus jeunes. Zéro n'avait pas sommeil, il faut dire qu'elle avait un peu perdu l'habitude de dormir. Allez savoir pourquoi. Pas que son rôle l'obnubilait, pas du tout. Loin de là. Les pumas attaquaient fort rarement à cette-heure là, voir pas du tout. Il fallait juste faire attention aux jeunes couples qui s'éloignaient un peu trop pour vivre leur amour loin de la harde. Voir les poulains fugueurs qui attendaient que tout le monde dorme pour filer en douce ! Ah, elle l'avait souvent fait ça! Filer en douce. Mais bon, personne ne l'avait vraiment cherché. C'était plutôt « Yes ! Zéro s'est barrée ! Fêtons ça et prions pour qu'elle se fasse bouffer par une bestiole. ». Mais bon, elle évitait de repenser à tout cela. Puisque maintenant, elle était remontée dans l'estime de quelques jeunes mères dont elle avait sauvé les bambins. Mais bon, sa mauvaise réputation la suivait toujours, faut pas croire. Mais en ce soir calme, paisible, Zéro avait bien envie d'être un peu tranquille. Loin du troupeau. De galoper au gré de son insomnie. Cependant, elle crut voir une forme doré s'éloigner. Et dans tout le Cimarron. Une seule personne avait une robe pareille. El'Dorado. Un sourire fin se dessina sur les lèvres de la jument qui finit par prendre le trot, suivant le bruit que faisait l'étalon en s'éloignant, observant les traces fraîches de ses sabots et son odeur. Quand elle le voyait, il était presque perpétuellement entouré de juments niaises à en crever. Elle ne comprenait pas l'intérêt de ces juments, pourquoi suivre un étalon ainsi? En dandinant de la croupe et en battant des cils? Zéro n'avait jamais fait cela de sa vie, c'était plutôt les étalons qui venaient à elle. Et pas toujours avec de bonnes attentions. Heureusement, elle savait cracher son venin tel un cobra, et taper comme un démon.

A son tour, l'isabelle prit le galop, sentant sa crinière voler. La brise caressait son corps, ah, elle aimait tellement ça. Elle ne pourrait s'en passer pour rien au monde. Liberté absolue. Et encore, elle avait des responsabilités puisqu'elle faisait partie d'une harde. Mais personne ne la dirigeait, personne. Pas de corde dans la bouche, rien sur le dos, personne sur son dos. Elle préférerait mourir plutôt que d'accepter un bipède sur elle. Zéro était un bel exemple de cheval sauvage, indomptable et fier. Elle accéléra son galop, sentant l'herbe sur ses jambes musclées, son souffle rythmé, ses yeux clairs vagabondant autour d'elle. C'était beau, doux. Elle aimait tellement cet endroit, même s'il était moins beau que celui de l'autre harde. Elle l'aimait. Elle y tenait. Suivant donc l'étalon doré par l'odeur qu'il laissait derrière lui, elle remarqua bien vite qu'il allait vers le Champ de Fleur.. oh, que faisait-il là-bas? Un rendez-vous? Zéro eut un petit rire en s'imaginant l'étalon doré là-bas, avec une jolie jument, cueillant des fleurs. Tellement niais, tellement drôle. Son cœur battait un peu plus vite, l'essoufflement. La jeune isabelle ralentit sa course, repassant au pas, s'arrêtant aux limites du Champ. Elle entendit la voix masculine d'El'Dorado s'adresser à d'autres équidés. Les deux jeunes chevaux partirent, croisant au passage Zéro qui leur adressa un regard mauvais, oreilles légèrement en arrière, queue s'agitant follement. Indiquant qu'ils avaient bien intérêts à rentrer fissa, sinon elle s'occuperait de leur cas. Ensuite, elle reposa son regard sur l'étalon qui avançait vers le milieu, finissant par se coucher parmi les fleurs.

Zéro se mit en route, baissant son encolure, marchant doucement, essayant de faire le moins de bruit possible. Tout doucement. Un sabot après l'autre. Tel le puma traquant sa proie. La jeune jument avança ainsi jusqu'au lieu où se trouvait El'Dorado. Brusquement, elle jaillit parmi les fleurs en hurlant un « BUAAAARGH ! » tonitruant. Cependant, elle manqua de se rétamer en butant dans l'étalon doré, sautant par-dessus lui pour l'éviter avant d’atterrir en catastrophe de l'autre côté. Ses jambes avant fléchir et elle s'écroula parmi les fleurs, se retrouvant sur le dos, les quatre jambes en l'air. Un long rire s'échappa de sa gorge et, elle se releva lentement, se remettant sur ses quatre jambes. La crinière remplie de pétales et le toupet de travers. Un hululement se fit entendre, suivit par le décollage d'une chouette. « Erm. J'ai connu plus glorieux comme atterrissage.. pas toi Dora' ? », elle s'ébroua, riant encore un peu. « Tu vas bien après avoir joué le papa avec ces deux pauvres adolescents en manque d'amour ? D'ailleurs.. tu fiches quoi ici? Môssieur attend une jolie demoiselle hm ? Ou tu t'es perdu ? »

© BANGERZ






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Mar 2 Sep - 14:48

Toujours la même !
Zéro & El'Dorado
♠ Il était bien là. Vraiment bien. Il agitait calmement ses oreilles, remuant sa queue pour chasser les insectes qui tentaient de se coller à sa peau. Il poussa même un petit soupir de satisfaction, se laissant complètement aller. Il regardait les étoiles, silencieusement, se demandant même ce qu'elles étaient en réalité. Les Hommes parlaient d'autres Soleils, d'autres Galaxies. Cela l'avait fasciné et il avait gardé ce souvenir. L'un de ses rares souvenirs liés à son arrivée dans les terres Américaines et sur le Cimarron. Même la Lune était magnifique ce soir. Que demander de plus à cette soirée déjà merveilleuse ?

♠ Soudain, sortant des fleurs comme une furie, une ombre beugla si fort qu'El'Dorado se demanda ce qui l'attaquait ! Mais cette voix était tout à fait reconnaissable. Du moins, pour lui. Dans un sourire, réprimant le petit bond qu'il avait manqué de faire, El'Dorado la sentit manquer de tomber sur lui et se préparait au léger impact quand il vit la jeune jument sauter par-dessus lui avec agilité et atterrir plus loin. Enfin, atterrir était un bien grand mot. Il ne put s'empêcher d'éclater de rire en la voyant tomber, ne pensant même pas à si elle avait pu se faire mal. Pour lui, elle était bien plus résistante que les autres juments de son âge et cela l'amusait d'autant plus. Les quatre membres dans l'air, elle ressemblait à une jeune pouliche maladroite et joueuse, ce qui arracha un large sourire au doré qui finit par se relever, s'ébrouant légèrement comme pour enlever cette sensation de chatouillement dû aux fleurs. Mais bon, c'était peine perdue.

♠ Elle éclata aussi de rire, suivi de nouveau par El'. Lorsqu'elle se releva, il put constater que ses crins étaient tout en désordre : le toupet de travers, des pétales accrochés dedans et même une fleur ! Il sourit tendrement en écoutant la jeune jument qui ne changeait jamais, pour son plus grand plaisir.

« Erm. J'ai connu plus glorieux comme atterrissage.. pas toi Dora' ? »

♠ Il avait bien envie de lui répondre que c'était un exploit de se rattraper ainsi mais se retint : s'il le faisait, il ne pourrait plus s'arrêter de rire et bonjour les crampes à l'estomac le lendemain ! Enfin, il en aurait sans doute quand même, de ces petites crampes agréables mais douloureuses dû à une bonne soirée.

« Tu vas bien après avoir joué le papa avec ces deux pauvres adolescents en manque d'amour ? D'ailleurs.. tu fiches quoi ici? Môssieur attend une jolie demoiselle hm ? Ou tu t'es perdu ? »

♠ Il éclata de rire : joué au papa ?! C'était l'impression qu'il donnait ?! Mon dieu ! Mais bon, un jour, il le serait bien, père, n'est-ce pas ? A moins que le destin ne joue contre lui, qui sait. Et une demoiselle ? Oh là non ! Et qui voulait-elle qu'il attende ? Il n'avait que des amies pour le moment. Enfin, normalement. Vu qu'il n'y connaît rien en amour... Epona a beau lui expliquer, il a dû mal à comprendre tous ces " symptômes " de cette maladie... Il s'ébroua de nouveau, semblant toujours être chatouillé de partout avant de répondre.

" Oh je joue donc au papounet ? Je ne me rends pas compte ce sera à rectifier alors ! "

♠ Lança-t-il joyeusement, s'avançant vers elle.

" Qui veux-tu donc que j'attende ? Je ne suis pas un vrai joli coeur après tout ! Je suis juste venu me détendre et réfléchir à tout ce que l'on m'a expliqué ces derniers jours. "

♠ Continua-t-il en s'arrêtant devant elle. Avec elle aussi, il était naturel. Mais... Il ne s'était pas vraiment confié... Peut-être parce qu'il appréciait de savoir qu'elle serait toujours naturelle avec lui ? Sans chichi et autres palabres. Du bout des naseaux, il replaça son toupet avant d'admirer son oeuvre avec fierté. Voilà ! C'était mieux. Il se recula légèrement, taquin.

" Par contre... Toi... Je me demande ce que tu fous là... T'as fait exprès de t'accrocher toutes ces petites fleurs dans les crins ? T'as un rencard ? "

♠ Demanda-t-il, curieux, dans un sourire malicieux. Peut-être avait-elle vraiment rencard ? Tant que c'était un étalon bien... Mais bien, bien. Pas quelqu'un de bizarre.
Code by Silver Lungs


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Sam 4 Oct - 19:46



   

   


   

Dans la nuit, les ombres se confondent
mais pas les amis !


   

   

   

« Oh je joue donc au papounet ? Je ne me rends pas compte ce sera à rectifier alors ! », me répondit l'étalon doré avec joie.

Un sourire éclairait mon visage, sourire franc que je réservais éternellement pour mes proches. Sourire qui n'était pas donné à tout le monde de voir, mais bon, c'est ainsi. Je réserves le meilleur de moi-même pour ceux que j'aime, seuls eux peuvent savoir que je ne suis pas seulement une jeune garce arrogante et grande gueule. Mais bon, je disais qu'il agissait comme un père mais je n'en étais pas certaine, je me basais simplement sur ce que je vois dans la harde, les familles, tout ça. Puisque je n'ai pas eu la chance d'avoir la présence d'un père qui s'occuperait de botter les fesses des étalons qui m'approcheraient, de m'engueuler quand je ferais des fugues ou de sales coups, qui s'inquiéteraient pour moi et tout ce bazar. Quoique, Ciel Étoilé fait assez bien figure de père, ou de modèle, voir un peu des deux.

« Qui veux-tu donc que j'attende ? Je ne suis pas un vrai joli cœur après tout ! Je suis juste venu me détendre et réfléchir à tout ce que l'on m'a expliqué ces derniers jours. »

J'arqua un sourcil, intrigué. De quoi lui avait-on donc parlé? Et qui lui avait parlé? Enfin, je ne vais pas non plus m'introduire dans sa vie privée. El'Dorado finit par s'arrêter devant moi, souriant, naturel. J'aimais ça, le naturel. Rester ce qu'on est quoiqu'il arrive, personnellement, c'est bien simple : on m'aime ou on ne m'aime pas, on m'accepte ou non. Puis, il replaça mon toupet, avec ce côté affectueux que j'appréciais beaucoup. Je ne le montre pas, je ne le dirais jamais mais j'aime beaucoup qu'on prenne soin de moi, qu'on soit avec moi, qu'on s'intéresse à moi puisque qu'on ne l'a jamais fait durant mon enfance. Ouais, je crois que j'ai un gros manque affectif. Mais chut.

« Par contre... Toi... Je me demande ce que tu fous là... T'as fait exprès de t'accrocher toutes ces petites fleurs dans les crins ? T'as un rencard ? »

Je releva fièrement mon encolure, prenant un faux air hautain pour rigoler. Je caracole autour de lui, levant haut mes jambes, puis, après ce petit manège effectué, je lui donne un petit coup de nez sur la joue droite. Passant ensuite mon nez sous sa gorge pour lever doucement sa tête en direction du ciel étoilé et de la lune.

« J'ai un rendez-vous avec la lune et les étoiles, je devais leur confier mes problèmes... Et puis, je dois avouer que je t'ai un peu suivi aussi... héhé. », je me décales un peu du doré, détachant mon regard de lui pour observer le ciel un instant.

Un rencard, cela faisait un bail que je n'en avais pas eu, genre, une ou deux semaines. Puisque je ne pouvais presque plus me déplacer sans avoir deux ou trois imbéciles heureux caracolant autour de moi, heureusement que je sais mordre et taper. Disons que je suis un peu fatigué de la drague et tout ça, c'est agaçant au bout d'un moment, et puis avec Adequat, je me suis bien rendue compte que jouer avec les sentiments, c'est.. violent. Beaucoup trop. Je me contente simplement de régler le compte des étalons coureurs de jupons, uhu.

« Toi aussi des choses te tracasses Dora'? Tu peux m'en parler hein, moi j'suis une tombe, je dis rien et je gardes tout pour moi. M'enfin, j't'obliges pas, tu fais comme tu veux hein. »

J'aurais bien pu lui dire que de toute façon j'serais toujours là pour lui, et tout ça.. mais.. enfin, moi et les sentiments ça fait deux, voir douze, ou mille. Enfin, vous voyez le genre, je ne suis pas douée du tout. Je me mis à sourire bêtement, frottant mon chanfrein contre l'encolure forte du doré, faisant tomber au passage quelques fleurs colorés.


   
code © mei sur apple-spring
   


Désolé du retard >//<





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Dim 5 Oct - 0:16

Me... Confier ? Oui, peut-être...
Zéro & El'Dorado
♠ La petite jument isabelle redressa son encolure, fièrement. Avait-elle réellement un rencard ? Avec qui ? C'était la seule question que le doré arrivait à se poser à cet instant précis. Il l'observa caracoler autour de lui, la suivant du regard, ne comprenant rien. Il fronça les sourcils, cherchant dans sa mémoire quelqu'un qui aurait pu être ce "fameux" rencard mais ne trouva nulle autre personne que Phoebus. C'était le petit pie ?! D'ailleurs, Zéro ne savait sans doute pas qu'ils se connaissaient tous les deux... Cela serait sans doute amusant de lui parler de choses que notre cher doré ne devrait pas savoir ~ Bon, pour le moment, il y a d'autres chats à fouetter ! Elle vint lui donner un petit coup sur la joue droite, reçu par un petit rire amusé, avant de lui relever la tête, vers les cieux. Il observa les étoiles avec admiration, écoutant la jeune jument.

« J'ai un rendez-vous avec la lune et les étoiles, je devais leur confier mes problèmes... Et puis, je dois avouer que je t'ai un peu suivi aussi... héhé. »

♠ Elle l'avait donc suivi... Cela ne le surprenait qu'à moitié. Il sourit tendrement, lui lançant un petit regard avant de se perdre dans l'immensité des astres nocturnes. Elle avait utilisé une jolie formulation qu'il réutiliserait bien à l'occasion d'ailleurs.

« Toi aussi des choses te tracasses Dora'? Tu peux m'en parler hein, moi j'suis une tombe, je dis rien et je gardes tout pour moi. M'enfin, j't'obliges pas, tu fais comme tu veux hein. »

♠ Continua-t-elle, arrachant une expression de surprise sur le visage du doré. Mais elle s'évanouit bien vite dans un long sourire sincère alors que la demoiselle frottait son chanfrein contre son encolure. Quelques unes des fleurs qui tenaient dans ses crins tombèrent... El'Dorado se décala pour attraper - si je puis dire - la jument et passer son encolure au-dessus d'elle, plaçant la tête de l'isabelle sous sa tête et soupirant doucement, plutôt bien. Parler. Oui, parler. Il en avait un peu peur. Il s'était déjà confié quelques jours auparavant... Quand son masque était tombé. Avec Epona, cette jument qu'il avait connu toute petite... Avant qu'il ne disparaisse pour se retrouver avec Ciel Etoilé. Mais avec Zéro, il n'avait pas besoin de masque, n'est-ce pas ? Une preuve de ce qu'il avançait : contrairement aux autres, quand Zéro le touchait, il ne sursautait pas. Si ça ce n'était pas la preuve que la jeune jument était proche de lui, je ne sais pas ce que c'est !

♠ Il se décala de nouveau, oreilles légèrement baissées et un fin sourire un peu triste sur le visage. Il planta son regard vert dans celui de Zéro, lui donnant un petit coup affectueux du bout des naseaux et de battre l'air de sa queue.

" Et oui. Beaucoup de choses en réalité. "

♠ Entama-t-il en soupirant. Il redressa ses oreilles, regardant dans le vague après avoir fait quelques pas.

" J'en... Ai parlé, il y a quelques jours, avec une amie, Epona. J'ai... Peur de mon sang entre autre. Peur de devenir comme mon père et comme les Hommes le souhaitaient. J'ai horriblement peur de devenir ce démon à qui je tente d'échapper depuis tant d'années et à qui j'ai l'impression de laisser de plus en plus de place. "

♠ Continua-t-il, grattant le sol de son sabot gauche. Comme honteux, il arrondit l'encolure, baissant sa tête, fixant le sol de son regard émeraude. Que dirait-elle en entendant ça ? Certainement pas de choses méchantes... Mais il avait tout de même peur. Il ne pouvait pas la regarder. Il devait continuer de regarder ailleurs durant le reste de son discours qu'il énonça bien vite de sa voix grave.

" J'ai aussi peur de ne jamais comprendre véritablement les relations. Je n'ai jamais connu aucune forme d'amour et j'ai peur de ne jamais le connaître. Je ne suis même pas capable de mettre un nom sur une simple relation. Ni sur celle que nous entretenons tous les deux, ni celle que j'entretiens avec les autres. Epona a tenté de me l'expliquer, l'amour, mais... Je n'ai pas bien saisit la subtilité... "

♠ Oui, c'était assez bien résumé de cette façon. Il se redressa, forçant son regard à ne pas tomber sur Zéro et à continuer son ascension jusqu'aux cieux qui s'offraient à eux.

" Je sais juste que je suis proche de toi, c'est déjà pas mal. Et oui, je suis un ignorant et un dérangé ! "

♠ Lança-t-il dans un rire avant de se retourner et de tirer la langue à la pie. Il se confiait peut-être trop ces derniers temps, non ? Mais avec elle, il pouvait bien, n'est-ce pas ?
Code by Silver Lungs


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Dim 5 Oct - 21:44



   

   


   

Dans la nuit, les ombres se confondent
mais pas les amis !


   

   

   

Le doré se décala un peu, profitant de la proximité pour passer son encolure forte au dessus de la mienne, je souris légèrement, appréciant ces contacts rares et pourtant vraiment bien. Mais en même temps, je dois avouer que je n'acceptes pas les contacts de tout le monde, je suis du genre sauvage et pas réellement tactile. Mais bon, El'Dorado faisait partit des ''privilégiés'' on va dire. Et je suis bien contente de l'avoir connu, je l'apprécie beaucoup, même si notre première rencontre fut.. spéciale, uhu. Il finit par relever son encolure, se reculant un peu. Je secoua mon encolure, gonflant ma crinière et remettant au passage mes crins en ordre... ou presque ! Puis, son air devint plus grave, il planta son regard vert dans le mien et me donna un petit coup affectueux. Je restai neutre, me demandant de quoi il allait parler. Pas que je fuirais s'il dit des trucs bizarres, pas du tout! Après tout, n'est-il pas mon ami ? Un être très important à mes yeux ? Je ne me permettrai pas de le fuir ou de le juger.

« Et oui. Beaucoup de choses en réalité. »

Je plissas un peu mes yeux, l'observant tranquillement, il semblait ailleurs, faisant quelques pas. Et une voix en moi hurlait ''alleeeez ! Dit toooout !'' mais je me gardai bien extérioriser cette voix. Pas dans un moment aussi sérieux.

« J'en... Ai parlé, il y a quelques jours, avec une amie, Epona. J'ai... Peur de mon sang entre autre. Peur de devenir comme mon père et comme les Hommes le souhaitaient. J'ai horriblement peur de devenir ce démon à qui je tente d'échapper depuis tant d'années et à qui j'ai l'impression de laisser de plus en plus de place. »

Peur de son sang.. je crois comprendre. Enfin.. son père était-il un étalon.. reproducteur ? Vous savez, ces étalons qui montent les juments pour assurer leur descendance, pour leur propre plaisir et ceux des Hommes. Cela me répugne. Pourtant, ce n'est pas la faute de Dora, et je comprends, il a peur que les pulsions de son père se répandent en lui ou quelque chose comme ça ? Je l'observai silencieusement, il semblait gêné, honteux, soulevant de la terre avec l'un de ses sabots. Et il n'osait même plus me regarder. Je ne disais rien, attendant simplement qu'il termine. Je réfléchissais en même temps, quels mots employés ? Devais-je faire preuve de tact.. ou reste moi-même ? Cette jeune jument sans tact qui dit simplement les mots venant dans son esprit ?

« J'ai aussi peur de ne jamais comprendre véritablement les relations. Je n'ai jamais connu aucune forme d'amour et j'ai peur de ne jamais le connaître. Je ne suis même pas capable de mettre un nom sur une simple relation. Ni sur celle que nous entretenons tous les deux, ni celle que j'entretiens avec les autres. Epona a tenté de me l'expliquer, l'amour, mais... Je n'ai pas bien saisit la subtilité... »

Oh. Ces questions à propos de l'amour.. des relations. J'ai eu du mal au début, pourtant, je parviens à mettre le sabot sur ce qui définit mes relations avec les autres.. enfin plus ou moins. De toute façon, à la base, je n'aime personne. Mais, avec Armani, je sais que nous sommes meilleures amies, pourtant, nous sommes si différentes et à la fois si proches. Deux dingues en puissances. Avec Phoebus, nous sommes confidents, je lui confie tout, il me confie tout, je lui fais découvrir le véritable monde et je le protège. Un peu comme une grande sœur aussi. Peut-être est-ce ce mélange ? Et puis, avec notre chef de harde, c'est aussi simple, je le vois comme un modèle, voir une figure paternel à qui j'aime faire des scènes pas possible. Et avec le doré, qu'est-ce ? Qu'elle est cette relation qui nous relie ? Mais encore, il ne voulait pas me regarder, il faisait tout pour ne pas me regarder et son regard se perdit dans l'immensité du ciel.

« Je sais juste que je suis proche de toi, c'est déjà pas mal. Et oui, je suis un ignorant et un dérangé ! »

Je souris légèrement. Le voilà qui riait, me tirant une langue rose. Oui, je sais aussi que nous sommes proches, une complicité certaine nous relie. Je finis par soupirer, m'approchant du doré et lui donnant un coup de tête dans le flanc gauche, lui offrant un regard agacé -bien que ce n'était pas vrai.

« Aaah, mon Dora. Déjà, tu vas commencer par me regarder dans les yeux ok ? Nan mais oh. Et puis, t'es bien loin d'être un crétin d'étalon ne pensant qu'à s'accoupler et agrandir le nombre de ses descendances, bordel. Tu me l'as bien dis, tu veux une famille, tu veux une belle vie avec une jolie et gentille jument, avoir des gamins de la même mère. Alors tu vas arrêter un peu de flipper comme ça ! Raah, bon sang. »

Je ris légèrement, finalement, je n'avais pas réfléchis à mes phrases. Non, je restai simplement fidèle à moi-même. Tout simplement. Je finis par encrer mon regard dans celui du doré, l'obligeant à soutenir mon regard comme il pouvait le faire. Allez, il doit reprendre confiance en lui bon sang ! J'vais pas me traîner un fier étalon doré tout ramolli.

« Et puis, l'amour, on s'en fiche de savoir comment c'est ! Tu verras ça quand ça te tombera dessus ! Vis, tout simplement, et découvres par toi-même. Même si parfois tu tombes et tu te fais mal, tu dois te relever, c'est aussi simple que ça. Et si t'es dérangé, qu'est-ce que je suis moi ? Une furie ? Une folle dingue en puissance ? Ahaha, quand même.. »

Je ris légèrement, secouant ma tête de droite à gauche avant de balayer le champ du regard. Marcher un peu feras du bien non ? Souriant, je fis signe à El'Dorado de me suivre, me mettant au pas, avançant tout simplement à travers ce champ gigantesque de fleurs plongé dans l'obscurité. Merci la lune de nous éclairer !

« Je peux te dire, Dora, que tu es bien loin de l'image que tu te fais de toi... du moins, je pense.. ou.. ah, j'en suis certaine ! T'es un super étalon, alors ne te pourris pas la vie pour des choses pareilles.. raah, tu sais ce que ça me coûtes de te faire autant de compliments ? Ahahahaha. »

C'est vrai quoi.

_____
blabla de Zéro en #D98888


   
code © mei sur apple-spring
   






Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Mer 29 Oct - 22:39

Tu es trop gentille, petite Zéro... Cela te perdra, un jour.
Zéro & El'Dorado
♠ Elle s'avança vers lui, vers cette pauvre âme perdue et mélancolique, faussement énervée. Cela arracha un sourire au doré, sachant parfaitement qu'elle allait tenter de le consoler. Comme Epona. Mais, au fond, il ne savait pas s'il avait envie d'être consolé ou consolidé dans ses pensées... Triste réalité qu'il n'avouera jamais, pas même à elle.

« Aaah, mon Dora. Déjà, tu vas commencer par me regarder dans les yeux ok ? Nan mais oh. Et puis, t'es bien loin d'être un crétin d'étalon ne pensant qu'à s'accoupler et agrandir le nombre de ses descendances, bordel. Tu me l'as bien dis, tu veux une famille, tu veux une belle vie avec une jolie et gentille jument, avoir des gamins de la même mère. Alors tu vas arrêter un peu de flipper comme ça ! Raah, bon sang. »

♠ Elle rit, emportant celui de l'étalon Akhal Téké. Oui, c'était ce dont il rêvait. Mais les rêves sont loin, parfois bien trop loin de la réalité. Elle le fixait, de ces petits yeux bleus malicieux qui cherchaient à capter l'attention d'El'Dorado. Ce dernier se laissa prendre au jeu, trouvant un certain réconfort dans les propos de l'isabelle.

« Et puis, l'amour, on s'en fiche de savoir comment c'est ! Tu verras ça quand ça te tombera dessus ! Vis, tout simplement, et découvres par toi-même. Même si parfois tu tombes et tu te fais mal, tu dois te relever, c'est aussi simple que ça. Et si t'es dérangé, qu'est-ce que je suis moi ? Une furie ? Une folle dingue en puissance ? Ahaha, quand même.. »

♠ Vivre ? Attendre ? Oui, peut-être. Mais attendre, il le faisait depuis longtemps. Attendre l'affection. Il n'en pouvait juste plus de ne pas comprendre. D'être l'ignorant. Elle, elle savait, elle était... Une espérance, une accomplie, juste en sachant ça. Il sourit tristement à cette pensée avant de la chasser du revers du sabot. Mais la demoiselle n'en avait pas fini. D'un mouvement de tête, elle l'invita à la suivre à travers les fleurs, ce qu'il fit, attentif.

« Je peux te dire, Dora, que tu es bien loin de l'image que tu te fais de toi... du moins, je pense.. ou.. ah, j'en suis certaine ! T'es un super étalon, alors ne te pourris pas la vie pour des choses pareilles.. raah, tu sais ce que ça me coûtes de te faire autant de compliments ? Ahahahaha. »

♠ Elle rit, de bon cœur. Il sourit. Peut-être amer. Il ne mérite pas ses compliments. Soudain, il se sent piégé par cette image si douce et bienveillante qu'a de lui Zéro, cette jeune jument pleine de ressources. Elle ne sait pas ces horreurs qui animent son cœur. Elle ne se doute pas de son manque éperdu d'affection, quelle qu'elle soit. De son manque de connaissance qui le fait intensément souffrir. Il ne lui dira pas, inconsciemment, le doré veut qu'elle garde cette image presque pure de lui, il ne souhaite pas qu'elle sache d'où viennent ces peurs, ces tensions, ces inquiétudes quant au futur. Il le sait déjà : quelque chose de sombre aura un jour sa place en lui, grandira, fera du mal à son entourage. Il va la garder encore un peu enfoui, tentant de la sceller à jamais. Mais, et si elle est trop forte ? Il devra fuir ces relations qu'il aime. Fuir Phoebus, Epona, même et surtout Zéro, cette douce amie si pure elle-même...

♠ Il chassa de nouveau cette pensée, souriant à la demoiselle.

« Je crois que je pourrais m'habituer à ces compliments, tu sais ? »

♠ Lança-t-il avec amusement avant de se jeter en avant et de bousculer Zéro pour l'entraîner dans un long galop. Les fleurs s'arrachent sur son passage, il sent le vent s'engouffrant dans ses crins et les soulevant, les emmêlant même. Son souffle s'accélère en même temps que les battements de son cœur... Ses membres se tendent, touchent violemment le sol, avant de le faire s'envoler... Il finit par trébucher, rouler et rester couché sur le dos, au milieu des fleurs, respirant rapidement. Il attend, observe le ciel avant d'éclater de rire et de soupirer, comme soulagé : ces pensées finiront par le démoraliser ! Mais tant qu'il lui reste sa liberté, il ne craint rien, non, rien !

« Tu sais, Zéro... Tu es trop gentille, cela te perdras... »

♠ Avoue-t-il de sa voix rauque à sa jeune amie. Ses yeux verts plein de malice cherchent à capter la demoiselle. Et, coupant de nouveau le silence de la nuit, il continue.

« On dirait que je n'ai pas fait un très bel atterrissage non plus... »

♠ Annonce-t-il avant d'éclater de rire et d'observer les étoiles, silencieusement, profitant juste, une fois de plus, de la vue qu'on lui offre.
Code by Silver Lungs


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Dim 23 Nov - 19:44


Le regard de l'isabelle finit par glisser entre les fleurs puis vers le ciel. Elle soupira mentalement. Depuis quand disait-elle ce genre de choses ? Cela ne lui ressemblait pas, elle commençait à se laisser aller. Ce n'était pas bon. Elle se campa sur ses quatre jambes robustes, tirant un peu la tronche. Voilà, après son speach tout en guimauve, elle reprenait sa véritable allure, levant un peu le menton.

» Je crois que je pourrais m'habituer à ces compliments, tu sais ?
» Hein ?

Fit l'isabelle en reposant son regard bleuté sur le doré qui s'élança. Il la bouscula légèrement, l'invitant ainsi à galoper avec lui. L'isabelle ne perdit pas une seconde, pivotant avec grâce et fougue sur le côté avant de faire un petit bond, s'élançant. Ses sabots quelque peu abîmés et durs se posaient avec force sur le sol terreux et fleuri, arrachant quelques plantes à leur passage bref. La brise froide et nocturne se plaît à s'engouffrer dans la crinière de la belle, la soulevant, s’immisçant entre ses poils courts mais qui, bientôt, pousseront afin de la protéger du froid de l'hiver. Elle sourit. Même si elle se garde bien de le dire, tout ces galops avec ceux qu'elle aime, ces moments, elle les range dans un tiroir de son esprit. L'isabelle galope doucement derrière le doré, le regardant, se sentant des ailes lui pousser. Ses naseaux se dilate et son souffle s'accélère, son cœur se décide lui aussi à battre avec plus de force et de vitalité. Dieu qu'elle aime ça ! Elle se sent plus libre en galopant ainsi, sous le ciel étoilé, auprès d'un précieux ami. Zéro ralentit en voyant El'Dorado trébucher et rouler sur le sol fleuri, écrasant quelques fleurs avant de finir sa course sur le dos. Elle sourit et s'arrête brusquement, évitant d'écraser le doré en riant légèrement. Alors que la voix grave du doré s'élevait, l'isabelle se couchait à ses côtés, roulant sur le dos et venant se bloquer contre lui. C'était magnifique. Ce ciel. Ces étoiles. Cet endroit. Ce moment.

» Tu sais, Zéro... Tu es trop gentille, cela te perdras...

Elle fit mine de prendre un air choqué avant d'en rire doucement. Gentille, elle ? C'est certainement l'impression qu'elle pouvait donner à ses amis. Mais le doré en faisait partit, l'un des rares. Elle tenait à lui et le perdre lui ferait énormément de mal, ou qu'il lui tourne le dos comme on lui a tant fait dans son enfance. Elle repensait souvent à cela. Tout ces rires. Ces moqueries et ces chevaux qui l'abandonnaient, la laissant seule, et tant pis si l'orpheline mourrait. Mais ce n'était certainement pas le moment de penser à ce genre de choses négatives. Après tout, elle n'aimait pas parler de cela. Elle n'avait pas mit Phoebus au courant, ni Armani, ni Ciel Etoilé, ni El'Dorado. Personne. Et si on se moquait d'elle ? Elle avait toujours évité la question, même quand Phoebus lui avait un jour demandé ce qu'elle faisait toujours toute seule.

» On dirait que je n'ai pas fait un très bel atterrissage non plus...

Brisant le silence, il éclata de rire, amusé par l'allusion qu'il venait de faire au début de la soirée. Mais elle rit aussi, plus doucement, l'esprit préoccuper. Puis, le silence se fit. L'isabelle posait son regard sur le ciel, à l'aise dans cette étrange position. Une belle nuit qu'elle avait la possibilité de partager avec le doré.

» C'est vraiment magnifique.. J'suis contente de t'avoir suivis, aha.

Taquine, elle donna une petite bourrade au doré en s'agitant un peu, le dos reposant sur un tapis de fleurs et d'herbe. Puis, elle se souvint d'une chose. D'Epona. Celle-ci connaissait le doré et lui avait demandé de lui passer le bonjour. Se souvenant cela, fixant le ciel, elle brisa encore le doux silence.

» Une jument te passe le bonjour mon Dora.

Elle faisait exprès de laisser l'identité de la jument en question dans l'obscurité afin de voir sa réaction. Après tout, il y en avait des tas de juments autour du doré. Mais jamais Zéro n'aurait accepté une telle requête d'une de ces pathétiques juments. A voir si El'Dorado aurait assez de jugeote, en tout cas, elle souriait l'isabelle.





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Jeu 11 Déc - 21:29

Qui ose ?
Zéro & El'Dorado
♠ L'isabelle était venue se coller contre lui. Contrairement à beaucoup, elle était une des rares qui ne le faisait pas se sentir enfermé. C'était un peu compliqué pour le doré d'expliquer cela. Il n'aimait pas les contacts, les rebutant. C'était quelque chose d'intime et seules les personnes autorisées pouvaient s'approcher. C'était ainsi. Il sourit. Dieu que certaines relations pouvaient être étranges ! Il en oublia un instant sa confession et céda à une petite joie à peine dissimulée. Il appréciait ces moments avec la jeune protectrice qui prenait de plus en plus au sérieux son rôle. Il le voyait. Elle était devenue plus... « mature ». L'âge ou l'expérience, sans doute. Mais il ne doutais pas qu'elle garderait toujours ce caractère belliqueux qui faisait qu'elle était cette personne agréable ; qui faisait d'elle LA Zéro. Mais il la sentait préoccupée... Il avait envie de lui poser la question, cette fameuse question mais ne savait pas s'il en avait le droit. Il garda le silence, dardant de temps à autre de sa pupille émeraude la petite jument.

» C'est vraiment magnifique.. J'suis contente de t'avoir suivis, aha. 

♠ Il sourit. Il était aussi heureux qu'elle l'ait fait. Cela lui permettait de pouvoir discuter un peu avec elle, sans se sentir enfermé par la Harde et les responsabilités. Bien qu'elles ne fussent, ni l'une, ni l'autre, bien loin... Elle le taquina et il sourit, lui rendu un coup similaire, se sentant à l'aise et serein. Puis, elle dit une chose qui troubla le doré.

» Une jument te passe le bonjour mon Dora. 

♠ Il bondit sur ses quatre membres, perplexes et quelque peu angoissé. Qui ?! Il ne supportait pas l'idée qu'une de ces fichues juments lui « passe le bonjour » et encore moins en passant par sa petite Zéro qu'il voyait comme une « innocente » à ce jeu-ci. Il fronça les sourcils, sentant une forme de colère monter en lui avant de se radoucir. Il y avait peu de chance que Zéro accepte une requête de ce genre pour ces « jeux » qui continuaient à lui tourner autour... Non, c'était impossible. Ses muscles se détendirent et il soupira, tentant de chasser la tension de son corps. Il n'avait que trois amies actuellement qui pouvaient remplir cette tâche : l'une d'elle passait pas mal de temps en sa compagnie mais pas en celle de Zéro, Arya préférant de loin regarder les poulains et jouer avec, plus comme une nourrice que comme la surveillante qu'elle est ; la deuxième était actuellement présente et son bonjour aurait été teinté d'une certaine taquinerie et cette pensée ne manqua pas de le faire sourire ; la dernière était Epona, celle qui avait brisée le masque. Elles se connaissaient donc ? Surprenant ! Il sourit, rassurée, quoique étrangement inquiet.

« Tu le repasseras à Epona, alors ? A moins que tu ne viennes avec moi lorsque je la verrais de nouveau ? »

♠ Demanda-t-il avant de se recoucher mais cette fois sur le ventre, le cœur encore battant face à cette frayeur qu'elle venait de lui faire. Il soupira une nouvelle fois.

« Tu m'as fait peur, tu sais ? J'ai crû que c'était une de ces... Enfin, je suis plutôt content que ce soit d'une de mes amies. Message passé d'ailleurs par une autre amie. Ca fait beaucoup non ? »

♠ Ironisa-t-il dans un clin d'oeil avant de fondre sur le toupet de la demoiselle et de l’ébouriffer avec malice. Il releva la tête pour ajouter :

« Mais la prochaine fois, je préférerais que tu lui repasses directement au lieu de me faire une telle frayeur ! D'ailleurs je me demande où vous avez pu vous rencontrer... »

♠ S'étonna-t-il... Tiens, c'est vrai ça, où ? Mais il chassa cette pensée un instant, prenant son courage à deux mains, pour poser cette fameuse, terrible et pernicieuse question.

« Zéro. Est-ce que tout va bien ? »

♠ Demanda-t-il, le regard grave, son visage devenu des plus sérieux, accompagné d'un affectueux petit coup des naseaux sur le menton de la demoiselle. Il s'inquiétait pour elle, comme elle s'inquiétait pour lui. C'était ainsi. Il n'y pouvait rien. Mais c'était quelque chose d'exceptionnelle, il devait l'avouer. Que de choses étranges en ce monde !
Code by Silver Lungs

Sorry du retard ><


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Sam 13 Déc - 2:41


Du mouvement se fit et le doré se retrouva bien vite sur ses quatre jambes, semblant soudainement perturbé. L'isabelle eut un petit rire amusé alors que le fait de ne plus avoir d'appui faisait qu'elle tombait en légèreté sur le côté, se retrouvant couchée sur le flanc. Zéro rouvrit ses yeux et redressa simplement son encolure afin de voir ce que trafiquait El'Dorado, ses expressions changèrent énormément alors qu'il semblait finalement deviner qui lui passait ce bonjour en question. Zéro se "lança" sur son côté droit afin de se remettre plus ou moins sur le dos, prenant une position de vague équilibre en repliant ses jambes avant sur son poitrail et le début de son ventre. Ouais, elle aimait bien elle aussi user de positions forts étranges et pas du tout destinées aux chevaux. Comme la fois où elle s'était retrouvée assise parce qu'elle tirait la gueule à Phoebus. Enfin, pas vraiment, juste qu'elle l'avait boudé parce qu'il avait rigolé quand elle était tombée dans la mousse.

« Tu le repasseras à Epona, alors ? A moins que tu ne viennes avec moi lorsque je la verrais de nouveau ? »

Fit le doré en se recouchant, changeant de position pour être sur le ventre. L'isabelle eut un léger sourire, avec lui pour voir Epona? Elle n'en savait rien, ce n'est pas non plus comme si elle appréciait la pie. C'était plutôt une sorte de rivalité. Elles se ressemblaient en certains points mais jamais elles ne pourraient se supporter et les deux juments semblaient l'avoir bien compris. Mais, pour ne pas voir El'Dorado déçu, la jeune jument hocha légèrement sa tête sans émettre de son, fixant le ciel étoilé, un léger sourire aux lèvres.

« Tu m'as fait peur, tu sais ? J'ai crû que c'était une de ces... Enfin, je suis plutôt content que ce soit d'une de mes amies. Message passé d'ailleurs par une autre amie. Ca fait beaucoup non ? »

Zéro tourna légèrement sa fine tête sur le côté, son regard se posant sur le doré qui souriait, ironique. Elle lui tira la langue en guise de réponse, arborant une petite moue amusante, presque enfantine. Mais elle n'eut pas le temps de faire plus de chose puisqu'il vint ébouriffer son toupet, Zéro éclata de rire et écarta vivement sa tête du doré.

« Eh! Fait pas ça! T'sais que je n'aime pas du tout déjà! »
« Mais la prochaine fois, je préférerais que tu lui repasses directement au lieu de me faire une telle frayeur ! D'ailleurs je me demande où vous avez pu vous rencontrer... »

Zéro redressa ses oreilles et finit par rouler sur le côté, percutant légèrement El'Dorado avant de presque quelque peu appui sur lui afin de se redresser pour se coucher en vache. Elle usa d'un coup de tête pour remettre son toupet en place, baissant son encolure assez bas pour la déposer parmi les fleurs, détendant son cou, fermant à demi ses yeux. Fatiguée? Oh que non, elle pouvait bien rester là toute la nuit à discuter et rire avec El'Dorado. Ça lui faisait du bien.

« Haa, c'est une trèèès longue histoire que tu connaîtras peut-être un jour! Aha, et, je note de lui repasser directement. »

Après tout, ce n'était pas bien compliqué et puis, elle savait bien qu'Epona ne voulait que du bien au doré. Même si, au début, elle avait eut un peu peur qu'elle ne soit qu'une jument venu profiter de Dora, le charmant afin de s'en servir comme bon lui semblait, elle avait découvert bien autre chose. Tant mieux. Le regard de l'isabelle voguait parmi les étoiles, elle poussa un petit soupire de satisfaction, redressant son encolure, semblant assez agitée. Elle-même ne savait pas trop pourquoi elle s'agitait de cette façon. Elle repensait peut-être à trop de choses qui la perturbait, et cette nuit, elle n'avait pas envie de penser à tout ça. Pas du tout.

« Zéro. Est-ce que tout va bien ? »

Zéro se raidit légèrement. Quoi? De quoi? Elle tourna sa tête vers lui afin de voir son expression, espérant que ce n'était qu'une petite demande comme une autre, s'il posait cette question banalement, cette question à laquelle on répondait souvent "oui". Mais il semblait incroyablement sérieux, le cœur de l'isabelle battit un peu trop fort et elle détourna son regard du regard grave du doré qui vint lui donner un petit coup affectueux sur le menton. Mais sa question était tout à fait normale, elle lui avait demandé s'il avait des choses à dire, il l'avait fait. Et elle lui avait remonté un peu le moral. Du moins, elle espérait. Un sourire se peignit sur les lèvres de l'isabelle, un faux sourire. Sourire qu'elle ne sortait jamais habituellement, alors, elle était bien grillée. Pouvait-elle parler de tout ce qui la tracassait à El'Dorado? Après tout, un ami, un proche, c'était aussi là pour ça non? Soutenir, remonter le moral, aider. Mais elle avait du mal. Trop de mal. La jeune mustang baissa son nez dans les fleurs, soufflant doucement, les oreilles assez basses. C'était donc la nuit des confidences? Où seuls les astres étaient témoins? Jetant un regard autour d'eux, la jeune jument redressa sa tête mais sans la tourner vers le doré. Elle avait envie de se jeter à l'eau mais.. elle n'avait pas tellement envie de le regarder. Un peu comme lui auparavant. Si d'habitude Zéro se fichait bien qu'on se moque d'elle ou non, là, c'était étrangement différent. Avec Phoebus, cela avait été différent. Ils se connaissaient depuis qu'ils étaient mômes, alors quand il avait remarqué que l'isabelle était toujours seule, grognon et sans son père ou sa mère, il avait vite capté.

« C'est juste que.. Enfin.. c'est dur à expliquer.. Enfin c'pas dur hein.. Mais... Tu ne te moqueras pas hein? »

Elle finit par planter son regard dans celui de l'étalon, semblant chercher à déceler s'il se moquait ou non. Ah, elle était bête. Pourquoi se moquerait-il? Il n'était pas comme les autres. Tout comme Phoebus ou encore Armani.

« Puisque t'es là, tu vas pouvoir entendre ce que j'avais à dire aux astres.. je suppose.. »

Elle sourit légèrement, reposant son regard sur le ciel.

« C'est que... j'ai toujours peur qu'on m'abandonne... enfin, j'aime bien être seule des fois, ce n'est pas la question.. Mais avant, enfin, petite, je n'ai jamais eu personne. Pas de mère, pas de père, pas de famille. Juste une jument qui a dû céder de me donner de quoi vivre parce qu'elle y était obligée. Et puis.. au début je n'étais pas si méchante hein.. c'est les autres qui se moquaient.. »

L'isabelle ferma ses yeux et baissa sa tête en soupirant. Elle se trouvait tellement ridicule. Se redressant lentement, flanchant légèrement à cause du fourmillement dans ses jambes, elle s'éloigna un peu. Hm, apparemment, elle avait sous-estimé le fait que parler, ce n'était pas une mince affaire. Et puis elle avait si peur d'entendre encore ces rires moqueurs. Elle avait si peur qu'on les observe, là, cachés. Tiens, voilà qu'elle virait parano? Se détournant vers le doré, elle ravala son visage crispé pour prendre un petit air qui se voulait décontracté sans y arriver. Non, c'était con de faire ça. Complètement. Mademoiselle qui ne voulait jamais montrer ses faiblesses, voilà qu'elle flanchait.

« J'ai bien dû me débrouiller comme je le pouvais, alors pour me protéger, j'ai commencé à répondre, à mordre, à taper. Faisant encore plus le vide autour de moi. Du coup, j'étais habituée à être toute seule et j'aimais bien, enfin, je crois.. je ne suis pas certaine en fait.. puisque les poulains partaient à mon passage et les mères mettaient bien en garde leurs mômes de ne pas approcher l'orpheline.. pfft. Et dire que maintenant je protège cette bande de dégénérés! »

Elle rit doucement.

« Et maintenant que vous êtes là. Même si vous n'êtes pas beaucoup, j'me suis habituée. Et dire que je n'ai peur de rien serait à mensonge.. j'ai la trouille de finir toute seule.. encore une fois. »
Spoiler:
 





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Mar 16 Déc - 21:51

Guilty.
Zéro & El'Dorado
♠ El'Dorado, bien qu'après ce moment de tendresse et d'amusement, se sentait de plus en plus inquiet. Qu'avait donc la petite isabelle ? Elle s'était raidie à l'annonce de cette question, le doré l'avait senti. Il n'aimait pas ça et l'angoisse qui montait en lui n'arrangeait rien. Et ce sourire qu'elle afficha ne fit rien pour le rassurer : il était devenu maître en art de porter des masques et de se camoufler derrière. Celui-ci était faux, si faux... Pourquoi donc avait-il posé cette question ?! Il n'avait pas eu envie de la blesser et pourtant c'est ce qu'il faisait ! Idiot curieux et sans tact ! Pourquoi n'arrivait-il tout simplement pas à être un peu plus éloquent avec ses amis et bien moins bourrin ?! Si c'est pour les voir avec ce sourire, il préférait encore tomber d'un ravin ou finir seul ! Il serra les dents face à sa propre idiotie, ses muscles se tendant de colère et de frustration. Elle n'osait même plus le regarder... Etait-ce si horrible que ça ? Il se sentait malade : il se dégouttait lui-même d'avoir provoqué de tels sentiments en l'isabelle.

« C'est juste que.. Enfin.. c'est dur à expliquer.. Enfin c'pas dur hein.. Mais... Tu ne te moqueras pas hein? »

♠ Se moquer ?! Lui ?! Jamais ! Doucement, il lui frotta le bout de ses naseaux contre la joue de Zéro, voulant la rassurer. Il ne pourrait jamais se moquer d'elle. Mais il comprenait ce sentiment, le même qui l'avait habité durant sa propre confidence. Il avait eu si peur qu'elle se moque ou décide de disparaître de sa vie, à cause de son sang. Il ne comprenait que trop bien les traumatismes qu'un lourd secret et des actes passés pouvaient causer chez une personne. Il l'écouta donc, attentivement, son regard émeraude planté dans celui si bleu de la demoiselle.

« Puisque t'es là, tu vas pouvoir entendre ce que j'avais à dire aux astres.. je suppose.. »

♠ Il sourit, tristement, mais il sourit. C'était mignon de sa part... Mais si emprunt de tristesse que cela ne pouvait que lui arracher ce genre de sourire, malheureusement.

« C'est que... j'ai toujours peur qu'on m'abandonne... enfin, j'aime bien être seule des fois, ce n'est pas la question.. Mais avant, enfin, petite, je n'ai jamais eu personne. Pas de mère, pas de père, pas de famille. Juste une jument qui a dû céder de me donner de quoi vivre parce qu'elle y était obligée. Et puis.. au début je n'étais pas si méchante hein.. c'est les autres qui se moquaient.. »

♠ Il sentit à la fois un sentiment de colère monter en lui – s'il trouvait ceux qui lui avaient fait du mal, il se chargerait de leur faire regretter ! - et à la fois un sentiment de compassion. Il ne pouvait que comprendre ce sentiment, cette peur : lui-même avait terriblement peur de perdre l'affection qu'on lui donnait. Il avait connu un peu près les mêmes choses : railleries de la part des adultes et des enfants, personne pour s'occuper de lui. Mais il avait connu son père et sa mère. Deux êtres qui ne lui avaient jamais témoigné le moindre gramme d'affection. Beaucoup de dégoût, de mépris... De haine pure. Il en frissonna légèrement : en y repensant, sa mère était terrifiante et aurait sans doute était capable de le tuer si les Hommes n'avaient pas un minimum forcé sa main, tout comme son compagnon... Il fallait avouer qu'il l'avait... Détruite. Il baissa les oreilles... Comme il pouvait comprendre la peur et la peine qu'avait pu ressentir Zéro. Il se sentait si désolé pour elle... Si triste... Il la sentait perdre pied, doucement.

« J'ai bien dû me débrouiller comme je le pouvais, alors pour me protéger, j'ai commencé à répondre, à mordre, à taper. Faisant encore plus le vide autour de moi. Du coup, j'étais habituée à être toute seule et j'aimais bien, enfin, je crois.. je ne suis pas certaine en fait.. puisque les poulains partaient à mon passage et les mères mettaient bien en garde leurs mômes de ne pas approcher l'orpheline.. pfft. Et dire que maintenant je protège cette bande de dégénérés! »

♠ Oui, elle avait fini par devenir leur protectrice... Il sourit, c'est donc tout cela qui l'avait forgé, faisant d'elle cette personne si forte... Et lui venait de briser son petit cœur en lui faisant dire ce qui lui était arrivée. Il s'en voulait terriblement. Mais il était aussi, quelque part, heureux qu'elle lui dise tout cela... Il se sentait un peu plus proche d'elle, encore. Il la protégerait des imbéciles qui tenteraient de lui faire du mal. Et elle ne serait jamais seule... Pas avec tous les amis de confiance qu'elle a ! Phoebus étant sans doute le plus proche d'elle !

« Et maintenant que vous êtes là. Même si vous n'êtes pas beaucoup, j'me suis habituée. Et dire que je n'ai peur de rien serait à mensonge.. j'ai la trouille de finir toute seule.. encore une fois. »

♠ Avoua-t-elle finalement alors qu'El'Dorado s'avançait, passant son encolure autour de la sienne et la ramenant contre lui, la serrant si fort qu'il en oublia qu'il pourrait lui faire mal !

« Oh... Zéro... Tu ne seras plus jamais seule ! Plus jamais ! Ni moi, ni Phoebus, ni Ciel ne te quitteront ! Pas même tes autres amis ! Nous sommes là et nous le resterons, quoiqu'il arrive ! Je te le promets, Zéro. »

♠ Affirma-t-il de sa voix rauque pourtant teintée d'une certaine émotion. Puis, se souvenant que son étreinte était sans doute trop forte, il la cassa pour s'éloigner de nouveau, souriant sincèrement à son amie blessée. Il oubliait beaucoup de choses, il avait peur que son sang ne prenne le dessus, il avait peur de céder de la place à ce démon interne, mais il tiendrait toujours ses promesses.

« On se ressemble plus que je ne pensais, petite isabelle fougueuse... »

♠ Lança-t-il dans un sourire malicieux avant qu'il ne pousse sur ses membres pour se relever et faire quelques pas en avant, tournant le dos à son amie. Ses oreilles se baissèrent, tout comme sa tête... Son regard teinté de peine et ses muscles tendus, il se sentait coupable. Si coupable... Il gratta de nouveau le sol, faisant s'envoler quelques fleurs sous les coups violents, cette agression gratuite de la terre, censée lui faire évacuer une partie de ce sentiment : en vain, c'était idiot de croire que cela arrangerait quelque chose. Il soupira et releva doucement son encolure arrondie, tournant la tête sans pour autant croiser le regard de la demoiselle.

« Je suis désolé de t'avoir blessé... En te poussant à me révéler ça. Je sais que ce n'est pas évident de parler, que c'est effrayant et angoissant. J'ai été heureux que tu m'en parles, que j'apprenne à te connaître encore mieux. Mais jamais je ne me moquerais, sache le. Je serais toujours là pour t'écouter, toujours là pour t'épauler et toujours là pour te consoler. »

♠ Lui confia-t-il de sa voix rauque et puissante qui montait peu à peu en intensité. Il fit volte-face avec élégance, ses crins blancs dansant dans l'air et reflétant la lumière de la Lune.

« Je te prie de me pardonner... Je t'ai blessé... Je le sais. Mais personne ne t'abandonnera plus jamais. Si quelqu'un ose te faire du mal, il aura affaire à moi ! »

♠ Cracha-t-il en pensant à ceux qui avaient pu se moquer d'une petite pouliche orpheline. Il aurait tant aimé pouvoir leur mettre son sabot dans la face et les voir se plier de douleur !
Code by Silver Lungs

Oh en effet il est tout triste T-T J'ai beau savoir que l'Histoire de Zéro n'est pas des plus belles, ça me fout toujours le blouze... T-T


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Dim 21 Déc - 2:31


Le doré se rapprocha doucement, venant passer sa forte encolure sur celle de la jeune jument, la rapprochant contre lui. Zéro soupira doucement de.. satisfaction? Soulagement? Mine de rien, parler ce soir lui avait grand bien. C'était mieux de parler à quelque que de parler à de fichues étoiles qui disparaissaient finalement le jour venu. Se fichant bien de ce qu'on pouvait leur conter.

« Oh... Zéro... Tu ne seras plus jamais seule ! Plus jamais ! Ni moi, ni Phoebus, ni Ciel ne te quitteront ! Pas même tes autres amis ! Nous sommes là et nous le resterons, quoiqu'il arrive ! Je te le promets, Zéro. »

Elle eut un petit sourire amusé. Ils finirent par se détacher l'un de l'autre et ce fut seulement là qu'elle remarqua que l'étreinte avait été assez forte puisqu'elle ressentait presque un vide. Elle n'avait pas pensé au fait que la force de l'étalon aurait pu lui faire mal. Bah, une petite étreinte trop puissante ne faisait pas grand chose, ça pouvait aller. Il s'écarta un peu alors que Zéro était un peu déboussolée, n'ayant jamais fait encore une révélation pareille. Elle se sentait assez mal, un peu trop vulnérable, ça lui faisait bizarre. Un léger frisson parcourut son échine et elle baissa son encolure, comme vaincue. Même si le doré lui certifiait que personne ne l'abandonnerait, elle avait peur. Elle ne pouvait s'en empêcher. C'était sa principale peur. A côté, la mort était un doux songe, être blessée ou attaqué par une bête aussi. Du moment qu'à ses côtés, les principaux étaient là, ça lui allait.

« On se ressemble plus que je ne pensais, petite isabelle fougueuse... »

Elle sourit doucement, levant son regard vers son ami qui affichait un petit sourire malicieux. Il se détourna, grattant le sol tandis que l'isabelle restait sur place, ne sachant que faire. Bouger? Parler? Partir? Non, pas partir. Ce serait débile. Et puis, elle faisait confiance au doré non? Il n'était pas un hypocrite, il ne se fichait pas d'elle, il n'était pas comme eux. Il était comme Phoebus, quelqu'un de bien. Du moins, elle.. le pensait. Elle l'espérait. Comme une pouliche naïve, elle essayait parfois de se renfermer dans ses espérances de monde agréable. Enfin, elle le faisait rarement, vraiment rarement. Mais elle ne pouvait s'empêcher de voir seulement le bon côté des personnes qu'elle aimait sans pour autant ne rien dire quand ils faisaient des écarts. Bien qu'elle était mal placée pour pouvoir conseiller et remonter les bretelles. Un soupire. Zéro redresse sa tête et écoute El'Dorado parler encore. Mais en aucun cas cela la dérangeait, il brisait le silence qui osait à chaque fois s'installer devant l'incapacité de Zéro à s'exprimer.

« Je suis désolé de t'avoir blessé... En te poussant à me révéler ça. Je sais que ce n'est pas évident de parler, que c'est effrayant et angoissant. J'ai été heureux que tu m'en parles, que j'apprenne à te connaître encore mieux. Mais jamais je ne me moquerais, sache le. Je serais toujours là pour t'écouter, toujours là pour t'épauler et toujours là pour te consoler. »

Par ces paroles, Zéro était réconfortée et même rassurée. Pourtant, elle savait bien que le doré était là pour elle, mais elle avait besoin de cette confirmation. Comme si elle était.. dépendante. Dépendante de savoir si, malgré ce qu'elle faisait, ce qu'elle disait ou ce qu'elle ferait, il y aura toujours ses amis avec elle. Pour la soutenir mais aussi pour la remettre dans le bon chemin. Alors qu'elle le regardait, El'Doraod fit un demi-tour agréable au regard, faisant allègrement danser sa crinière et sa queue blanches devant la lumière rassurante de la lune.

« Je te prie de me pardonner... Je t'ai blessé... Je le sais. Mais personne ne t'abandonnera plus jamais. Si quelqu'un ose te faire du mal, il aura affaire à moi ! »

Zéro s'approcha en souriant de son ami, venant lui donner un coup de nez amical et affectueux sur la joue gauche avant de tirer son toupet blanc, riant légèrement devant "l'enthousiasme" du doré à vouloir exploser les fautifs de cette affaire. Changeant peu à peu, Zéro se montrait plus décontractée sans se forcer, souriant même. Elle recula parmi les fleurs, en écrasant sans le vouloir quelques unes au passage. Fleurs qui repousseraient de toute façon, ce n'était pas bien important n'est-ce pas?

« C'est gentil tout ce que tu me dis là 'Dora! Je vois aussi le bon côté de cette enfance difficile : je ne suis pas une petite chochotte qui va pleurer à la moindre blessure ou parce qu'un problème est survenu. Je suis endurcie, même si j'ai des sacrés défauts.. aha. »

Oh oui, elle s'en rendait compte qu'elle avait une grande gueule, qu'elle avait sans cesse le besoin d'être vu, d'être entendue et qu'elle se sentait bien vite attaquée, crachant son poison avant que l'autre ne le fasse, dégainant plus vite que la lumière. Oui, elle savait tout ça. Mais elle ne pouvait pas changer, elle ne voulait pas et n'y arriverait pas. Elle était juste un peu changée pour ses proches et rien d'autre.

« Même si c'est tardifs, je comprends finalement ce que c'est que d'avoir des personnes sur qui compter et me reposer pour souffler un peu.. ça fait un bien fou! Et puis.. ne t'en veux pas.. certes, parler n'était pas une partie de plaisir mais ça m'a fait du bien.. vraiment. »

Non, elle ne voulait pas qu'il s'en veuille. Elle avait eu mal, elle avait repensé à beaucoup de choses qu'elle tentait en vain de laisser derrière elle mais cela n'avait pas été pour rien. Ce soir, elle était un peu plus légère qu'avant. Plus rassurée.

« Allez l'gros! Terminé la déprime pour ce soir! On se bouge maintenant! J'suis certaine que t'es incapable de me dépasser! »

Affichant un petit air de défi, elle s'élança vers l'avant, bousculant au passage le doré avant d'accélérer. Prenant de plus en plus en plus de vitesse, ses muscles se bandèrent, roulant sous sa peau, ses foulées étaient courtes mais vives et rapides. Elle écrasait les fleurs et soulevait de la terre, poussant un petit hennissement, voulant se vider la tête de tout cela pour l'instant, juste galoper à fond, juste profiter de cette liberté qui leur était offerte.

Spoiler:
 





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Lun 22 Déc - 17:45

Funky !
Zéro & El'Dorado
♠ Il attendit quelques instants, observant l'isabelle s'avancer vers lui. Puis, comme pour le rassurer lui, elle lui donna un petit coup de naseaux affectueux, qui eut pour effet de le faire sourire. Il s'amusa aussi de la voir lui tirer le toupet, taquine. El' se détendit à son tour : à quoi bon rester dans tous ses états lorsque la concernée semblait plus décontractée ? Le doré se sentit heureux d'avoir pu l'aider, peut-être un peu la soulager : il l'espérait. Elle était si gentille... Il ne comprenait pas comment ces autres équidés avaient pu ne serait-ce qu'avoir l'idée de lui faire ainsi du mal ! C'était ignoble ! Mais il se rendit compte que, avant sa disparition, il aurait très bien pu agir ainsi... Il aurait très bien pu se montrer des plus désagréables avec elle... Ses oreilles s'enfouirent immédiatement dans sa crinière, honteux, coupable. Mais elles se redressèrent bien vite lorsqu'elle lui adressa la parole.

« C'est gentil tout ce que tu me dis là 'Dora! Je vois aussi le bon côté de cette enfance difficile : je ne suis pas une petite chochotte qui va pleurer à la moindre blessure ou parce qu'un problème est survenu. Je suis endurcie, même si j'ai des sacrés défauts.. aha. »

♠ Il acquiesça doucement : c'est vrai qu'elle était loin de faire partie de ces stupides juments qui piaillent pour un rien, font les belles à tout bout de champ et utilisent un langage précieux. Il frissonna doucement en imaginant Zéro agir ainsi : non, non, elle était loin d'être aussi stupide et superficielle qu'elle ! Mais il était assez d'accord pour son caractère. Après tout, que serait-elle sans ce franc-parler qui lui sied si bien ? Il en sourit, imaginant ce qu'elle lui aurait répondu s'il lui avait dit qu'elle avait une grande facilité à s'attirer des ennuis !

« Même si c'est tardifs, je comprends finalement ce que c'est que d'avoir des personnes sur qui compter et me reposer pour souffler un peu.. ça fait un bien fou! Et puis.. ne t'en veux pas.. certes, parler n'était pas une partie de plaisir mais ça m'a fait du bien.. vraiment. »

♠ Le doré bomba légèrement son torse, assez fière. Il rougit légèrement aussi, se disant qu'en effet, elle pouvait compte sur lui et que c'était la première fois qu'il tentait réellement d'aider quelqu'un. Enfin, la deuxième fois. La première ayant été la bataille avec ce fichu puma !

« Allez l'gros! Terminé la déprime pour ce soir! On se bouge maintenant! J'suis certaine que t'es incapable de me dépasser! »

♠ Et elle le bouscula, l'incitant à le suivre. Il la vit détaler aussi rapidement que son sang de mustang pouvait le lui permettre ! Mais l'Akhal Téké n'était pas en reste : ne vous ai-je jamais dit qu'il était un croisé ? Il a beau avoir l'apparence de ces chevaux du désert, il a en lui le sang des endurants mustangs ! Il partit à son tour en trombe, laissant ses crins voler au gré de l'envie du vent, ne pensant plus qu'à rattraper la demoiselle qui hennissait, joyeuse ! Il était d'accord avec elle : assez de déprime pour aujourd'hui. Cela ne servait pas à grand chose de se morfondre comme des idiots, il valait mieux aller de l'avant ! Vous ne croyez pas ?

♠ Il allongea peu à peu ses foulées, sentant ses muscles travailler sous sa peau, roulant, tirant, s'étirant... C'était une sensation agréable... La liberté, cette si grande liberté ! Un cadeau beau mais qui nous empoissonne parfois : au bout d'un moment, on ne sait plus vraiment quoi faire... Mais qu'importe, pour le moment, il appréciait ce moment. Il sentit son cœur battre plus fort dans sa poitrine, son regard vert se fixant sur l'isabelle, sa cible. Ses pupilles se dilatèrent, tout comme ses naseaux. Il galopait du mieux qu'il pouvait et, allongeant de plus en plus ses foulées, il finit par la rattraper, galopant à ses côtés en hennissant joyeusement. Avec malice, il tira sur quelques mèches des crins chocolats avant de sautiller en avant, s'amusant, tout simplement.

♠ Il ne sut pas vraiment combien de temps dura ce galop effréné avec pour seul but de se défouler mais il en fût heureux. Il oublia tout en un instant. La harde. Sa famille. Ses peurs. Sa colère. Il ne lui restait plus que le sentiment agréable d'être en présence d'une amie et de s'amuser, tout simplement. Ses sabots avaient tant martelés le sol qu'il aurait pu en avoir mal les membres : mais non, il avait résisté à la douleur et ne sentait plus qu'un sentiment de bien être ! Il aurait pu galoper encore comme ça des kilomètres durant, s'il n'avait pas vu quelque chose qui l'interpella. Ses oreilles se collèrent contre son crâne dans un signe de méfiance alors qu'il ralentissait sa course, observant sur sa gauche, deux ombres se mouvoir...

♠ L'encolure tendue en avant, il huma l'air et se détendit : deux chevaux de la harde. Il demanda, peut-être dans le vide, il ne sut pas.

« Ce ne sont pas nos deux adolescents indisciplinés ça ? »

♠ Il en avait bien l'impression. Les corpulences semblaient correspondre à son souvenir. Mais ils avaient été loin d'écouter le doré et l'isabelle, s'amusant encore. Bon, certes, Zéro et El'Dorado s'amusaient aussi mais eux ils étaient adultes ! Responsables ! Et des chevaux de protection ! Il lança à l'attention de l'isabelle :

« Et si on allait un peu leur faire peur ? Je sens que tout ceci pourrait prendre des allures intéressantes ma chère amie ! Vous ne croyez pas ? »

♠ Il commença à avancer.
Code by Silver Lungs

J'ai essayé qu'il soit chou xD Voilà, si tu veux que je change quelque chose dis le moi ;)


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Mer 24 Déc - 19:54

dans la nuit, les ombres se confondent

ft. El'Dorado


« on se demande si notre vie à un sens, jusqu'à ce qu'on rencontre quelqu'un qui donne du sens à notre vie »
Zéro fit un petit bond, démontrant sa joie, se défouler ainsi faisait un bien fou. La jeune isabelle tenait plus que tout à ça, cette liberté de pouvoir faire ce qu'elle voulait quand elle le désirait. Mais au fond? Pourquoi autant tenir à cette liberté? Les chevaux de cow-boy s’accommodaient bien de ce qu'ils avaient, même ce qui étaient capturés puis dressés. Et puis, les indiens offraient beaucoup de liberté à leurs montures. Au final, pour Zéro, c'était aussi par fierté. Elle refusait tout simplement d'être dicté, d'avoir un bipède sur le dos lui demandant de faire telle ou telle chose. Oui, elle refusait. Et pour ne rien avoir sur le dos, elle ferait tout et n'importe quoi. Oreilles en avant, allongeant comme elle le pouvait ses foulés, Zéro filait droit devant elle. Ses naseaux s'étaient dilatés et elle soufflait avec plus de force qu'au départ. Cependant, elle avait bien assez d'endurance pour galoper encore longtemps. Elle entendait d'ailleurs le puissant galop du doré la rattraper, elle accéléra encore un peu. Ses sabots s'enfonçaient dans le sol, se soulevant en balançant de la terre derrière elle, arrachant des fleurs colorés, la propulsant avec force et vitesse. Ses muscles roulaient sous sa peau et Zéro ferma un instant ses yeux, relevant sa tête. La vitesse, une adrénaline parfaite. Ce fut un hennissement de joie qui lui fit rouvrir les yeux et tourner a tête : El'Dorado était là, à ses côtés, galopant avec rapidité et puissance. Taquin, le doré vint tirer affectueusement des mèches de l'isabelle qui s'ébroua, hennissant avec amusement. Et le galop se poursuivit encore longtemps dans ce champ fleurit, ils filaient comme la lumière, faisant un bruit d'enfer et profitant tout simplement.

Le souffle saccadé par cette course folle, l'isabelle détourna son regard vers El'Dorado qui semblait avoir vu quelque chose vu son changement d'attitude. Zéro eut un instant une rapide inquiétude, des loups? Était-ce possible? Ils attaquaient rarement en pleine nuit, c'était peu probable. Un puma affamé s'étant décidé de chasser de nuit? Non, les prédateurs dormaient la nuit. Du moins, en général. Elle ralentit doucement son allure, perdant de la vitesse à peu près en même temps que le doré. La jeune jument redressa son encolure et sentit l'air afin d'essayer de savoir ce que le doré avait pu voir. Elle fronça ses sourcils puis, redressa ses oreilles. Pas de prédateurs, juste de chevaux de la harde. Deux chevaux de la harde? Dans le coin? Que fichaient-ils?! L'isabelle ralentit encore plus et entendit la voix du doré s'élever. Elle ne capta pas tout mais comprit en gros que c'étaient les deux adolescents de tout à l'heure. Ah, encore eux? Zéro eut un petit sourire amusé. Puisqu'ils ne semblaient pas comprendre ce qu'on leur demandait, il allait falloir changer de tactique.

« Et si on allait un peu leur faire peur ? Je sens que tout ceci pourrait prendre des allures intéressantes ma chère amie ! Vous ne croyez pas ? »

Zéro rit doucement, posant un regard malicieux sur le doré. Voilà! Ils allaient encore plus rire qu'au début, elle avait eu de la chance de tomber sur El'Dorado qui avait le même esprit taquin qu'elle. Trottinant, elle suivit le doré, élevant sa voix juste à son attention, prenant une voix qui se voulait distinguée.

« Bien entendu mon cher doré, les très respectables adultes que nous sommes allons apprendre la vie à ces jeunes tourtereaux. »

Elle rit doucement et gonfla son poitrail, baissant légèrement son encolure. La jeune isabelle se détacha légèrement du doré et passa presque sournoisement derrière les deux jeunes chevaux qui semblaient trop occupés à rire niaisement plutôt que de se préoccuper de ce qui les guettait. Surgissant brusquement derrière eux, Zéro bondit et retomba près de leurs croupes dans un bruit pas possible.

« Bouh. »

Zéro ne pensa pas que cette première blague aurait fait tant d'effet mais, apparemment, le fait de savoir qu'ils étaient en dehors du "couvre-feu" les stressaient déjà puisqu'ils sursautèrent brutalement, la jeune jument poussant même un hennissement plaintif. Zéro redressa sa tête et secoua son encolure, fronçant ses sourcils et prenant un air sérieux, plus sombre. Mine de rien, elle se débrouillait assez bien lorsqu'il fallait effrayer des "hors-la-loi".

« Donc, vous n'avez rien écouté...? »

Commença t'elle en posant sur eux un regard lourd de reproches, commençant à tourner autour d'eux afin de rejoindre El'Dorado tandis qu'ils semblaient inquiets, effrayés, tremblants presque. Ben quoi? Ils avaient déjà peur? Ce n'était pas marrant s'ils se faisaient déjà dessus!

« C'est dommage pour vous.. »

Ils ne disaient rien, fixant les deux équidés adultes en silence. Se demandant visiblement ce qu'il allait se passer. Surtout qu'ils étaient loin de la harde, seul. Huhu, Zéro s'amusait déjà. Prenant un petit air désolé, presque moqueur, elle détourna lentement son regard vers l'étalon doré.

« Mais qu'allons-nous pouvoir faire de ces deux-là mon cher? »

code by ORICYA.


[C'té parfait, t'inquiète :heart: ]





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Jeu 25 Déc - 19:43

Quand les ombres se confondent...
Zéro & El'Dorado

« Bien entendu mon cher doré, les très respectables adultes que nous sommes allons apprendre la vie à ces jeunes tourtereaux. »

♠ El' fût heureux de voir que la demoiselle isabelle avait également envie de jouer à ce jeu ! Elle trottinait à ses côtés en direction des deux jeunes innocents qui ne se doutaient pas le moins du monde de ce qui allait leur tomber dessus... Il savait bien qu'elle était taquine mais doutait qu'après toutes ces révélations, son amie ait encore le cœur au jeu... Mais il fallait avouer que ces deux jeunes offraient une cible parfaite, presque trop simple pour les deux adultes qui approchaient sans se faire remarquer. Le doré se délectait déjà de la tête que les pauvres bougres allaient faire lorsqu'ils les remarqueraient, bien trop tard. Qu'allait-il donc adopté comme masque ? Celui de ce soi-disant paternel comme le lui avait dit plus tôt Zéro ? Celui du grand étalon froid ? Du sadique, prêt à tout pour arriver à ses fins ? Oui, ce dernier masque avait un il ne savait quoi de tentant... Soit. Ce serait celui-là.

♠ Il laissa Zéro commencer son manège : elle savait parfaitement se faufiler comme un félin pour vous surprendre. Lui-même en avait fait les frais lors de leur rencontre ! Il se souvenait avoir voulu chasser le puma et s'être fait prendre à son jeu avant de finalement, bel et bien, tomber sur ce fichu félin... Il s'ébroua pour chasser le souvenir encore aigu des griffes et des crocs qui lui avaient laissé des cicatrices sur l'antérieur. Sale bête ! Il observa Zéro avancer en toute discrétion... Bondir en avant pour retomber juste derrière eux !

« Bouh. »

♠ Ils ne mirent pas longtemps avant de faire un splendide bon, pris d'une petite frayeur qui leur arracha une moue qui amusa beaucoup El'Dorado ! Il eut du mal à retenir son rire, tant cette scène laissait à penser que le reste serait encore plus tordant ! Zéro semblait prendre grandement son rôle à cœur puisqu'elle agit comme... Une mère. Oui, c'est l'impression qu'eut l'étalon doré qui avança afin d'être à son tour visible. Mais, cette fois, pour lui, ce fût un air de pur sadique, un horrible sourire déformant son visage aux airs, toujours, juvéniles. Combien de fois lui avait-on dit qu'il n'était encore qu'un simple jeune adulte ? Eh bien non, mes chers. Il était un adulte confirmé ! Un adulte mâture ou, du bien, il était sensé l'être. Mais passons. Zéro continuait son manège qui ne cessait d'amuser le doré...

« Donc, vous n'avez rien écouté...? »

♠ Lança-t-elle. Et oui, la jeunesse n'écoute pas ! Deux avertissements de deux personnes différentes et ils étaient toujours là. Stupides adolescents. Elle tourna autour d'eux, comme un prédateur après sa proie...

« C'est dommage pour vous.. »

♠ Ils étaient déjà si effrayés ! A la limite, ce n'était même plus drôle... Zéro se tourna vers lui : oh ? Ça allait être son tour ? Bien ! Il accentua son sourire.

« Mais qu'allons-nous pouvoir faire de ces deux-là mon cher? »

♠ El'Dorado se redressa de toute sa hauteur, dépassant légèrement Zéro pour jeter un regard inquisiteur sur ces deux adolescents désobéissant. Il passa du mâle, qui tenta vainement de se redresser dans un vain effort d'impressionner l'Akhal Téké – peut-être plus pour tenter de garder une certaine constance devant son amie ? Allez savoir ! - puis vers le femelle qui se ratatina devant le regard vert. El' se retourna vers Zéro, jouant de sa voix rauque en la faisant tomber vers quelque chose de plus froid, plus intense.

« Je pense, ma chère, qu'une simple leçon ne serait pas suffisant. »

♠ Entama-t-il avant d'avancer d'un pas digne, mais l'encolure basse et bombée, intimidant et semblant sournois. A la manière de l'isabelle, il fit le tour des deux, s'arrêtant à l'opposée de Zéro, redressant l'encolure, semblant se souvenir de quelque chose.

« Les chevaux des Voleurs que nous avons croisé tout à l'heure ne nous ont-ils pas dit qu'ils cherchaient de jeunes montures ? »

♠ Il lança un sourire entendu à Zéro, voyant les deux pauvres enfants se décomposer de plus en plus à mesure que le temps passait : ce que c'était risible ! Terriblement amusant de voir ces pauvres jeunes gens devenir aussi mous qu'un mollusque ! Le doré s'en délectait.

« Peut-être pourrions nous leur amener ? Après tout, je ne pense pas que Ciel Etoilé nous en voudra de l'avoir débarrasser de deux adolescents désobéissants, tu ne penses pas ? »

♠ Continua-t-il en retournant aux côtés de Zéro.

« A moins que tu n'es une meilleure idée... »

♠ Il se tourna vers les adolescents, prêt à exploser de rire. Il dû se battre contre lui-même pour ne pas pouffer de rire face à leurs visages décomposés par l'angoisse : ils devaient être tellement stressés qu'ils étaient incapables de penser !

« Et vous ? Qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse de vous ? Hum ? »

♠ Demanda-t-il en reprenant un semblant de sérieux. Il ne pouvait pas se tourner vers Zéro : il avait trop peur d'éclater de rire et de tout fiche en l'air ! Mais il devait avouer que cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas autant amusé... Oui, vraiment longtemps ! Bien sûr, il riait, de blagues, de petites courses... Mais de s'amuser à en effrayer certains, cela faisait une éternité ! Il y eut une petite pensée pour ses futurs enfants, s'il en avait : désolé les chéris, papa est un mauvais bougre !

Emi Burton


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Sam 27 Déc - 17:52

dans la nuit, les ombres se confondent

ft. El'Dorado


« on se demande si notre vie à un sens, jusqu'à ce qu'on rencontre quelqu'un qui donne du sens à notre vie »
Le jeune étalon adolescent en face d'eux tentait tant bien que mal de paraître fort devant sa bien aimé. Mais c'était de toute façon inutile, même s'il tentait quelque chose, il n'avait pas assez de puissance. Même Zéro pourrait le mettre au sol en peu de temps. Alors, face à El'Dorado, il ne faisait clairement pas le poids. L'isabelle, bien que peu habituée à jouer la comédie, se débrouillait assez bien, tachant de ne pas exploser de rire et donc de ne pas croiser le regard émeraude de son ami. Non, ils perdraient toute crédibilité.

« Je pense, ma chère, qu'une simple leçon ne serait pas suffisant. »

Il avait prit une voix bien différente de d'habitude, plus grave, plus profonde. C'était impressionnant cette habileté qu'il avait à changer de masque. Zéro baissa légèrement ses oreilles, posant un regard lourd de reproches aux jeunes qui ne savaient quoi faire, ne disant rien, silencieux devant les deux supposés protecteurs. Prenant à son tour un petit air sournois et, tel un vautour, l'encolure basse, le pas fier, il fit le tour des deux chevaux. L'isabelle fit claquer sa queue chocolat dans l'air, faisant ainsi sursauter la jeune femelle qui hésitait à regarder El'Dorado ou Zéro. Le regard bleu de la jeune adulte se posa sur El'Dorado qui venait de redresser son encolure, comme s'il souvenait de quelque chose. Ah, il jouait vraiment bien. Ça faisait presque peur cette habileté qu'il avait.

« Les chevaux des Voleurs que nous avons croisé tout à l'heure ne nous ont-ils pas dit qu'ils cherchaient de jeunes montures ? »

Zéro retint un rire, elle détourna un instant sa tête de la petite troupe. Argh, difficile de ne pas fondre en larme -de rire bien entendu- devant les têtes de merlan frit qu'elle avait devant elle. Finalement, agitant ses oreilles afin de les mettre droites, elle reposa son regard sur les adolescents et redressa son encolure, s'ébrouant. Un sourire amusé et mauvais se dessina sur ses lèvres brunes.

« En effet, je me souviens qu'ils en cherchaient.. »

Fit la jeune isabelle en grattant le sol de son sabot droit, souriante. Ah, cette blague était réellement de mauvais goût mais, ainsi, ils comprendraient mieux qu'il vaux mieux ne pas traîner dans le coin à cette heure. Certes, les protecteurs sont là pour assurer leurs arrières mais, ils ont aussi leur vie! Et les règles sont faîtes pour êtres respectées et après le couvre-feu, plus question de venir batifoler! Enfin, pour les poulains et les adolescents s'entend! Les adultes responsables pouvaient bien s'éloigner un peu, bien que la plupart préféraient dormir bien tranquillement.

« Peut-être pourrions nous leur amener ? Après tout, je ne pense pas que Ciel Etoilé nous en voudra de l'avoir débarrasser de deux adolescents désobéissants, tu ne penses pas ? »

Elle hocha vigoureusement sa tête, les yeux fermés dans un air sérieux et entendu. Soulevant de nouveau ses paupières, elle ne souriait plus, l'air sérieux. Du coin de l’œil, elle vit El'Dorado revenir à ses côtés, ah, quel duo de pseudo psychopathes ils faisaient ces deux-là! La nuit était vraiment spéciale et, des nuits comme ça, elle voudrait en passer tout le temps! Zéro avait vraiment du mal à ne pas se mettre à rire comme une demeurée et elle se demandait comment le doré faisait pour garder ce sérieux. Une fois revenu à ses côtés, il demanda finalement à l'isabelle si elle avait une meilleure idée et, justement, une petite chose germait dans son esprit. Une chose qui faisait peut-être encore plus peur que les voleurs. Evitant de croiser le regard du doré pour la simple raison qu'ils risquaient d'exploser de rire, elle l'écouta adresser la parole aux deux jeunes adolescents forts silencieux puis, elle fit un pas en avant. Redressant ses oreilles et prenant un petit air amusé, elle tapa du pied.

« Il y a également une famille de loups dans le coin, si on vous envoie à eux, la harde ne souffrirait plus d'attaques pendant un petit moment, et nous aurons moins de travail.. »

L'idée de se faire déchiqueter par des crocs sembla plaire encore moins puisque la jeune femelle tremblait encore plus. Pauvre petite. Voilà qu'elle allait finir traumatiser par les deux méchants protecteurs. Bah, il fallait toujours utiliser les manières fortes avec ces adolescents désobéissants! Bien sûr, elle-même avait été de ce genre là, sauf qu'on s'en fichait pas mal. Sauf Ciel Étoilé qui mettait un point d'honneur à la remettre à sa place quand elle débordait trop. Au fond, heureusement qu'il avait été là, sinon, elle se serait peut-être retrouvé avec un gosse sur les bras ou quelque chose de pire. Allez savoir. Relevant fièrement son menton, regardant de haut les deux jeunes, elle prit la parole d'une voix presque d'outre-tombe.

« Alors? Les Voleurs ou les loups? Plus de liberté ou la mort? Vous avez quelques secondes pour vous décider, sinon, on choisira à qui on vous envoie. J'ai une petite préférence pour les loups, et toi El'Dorado? »

Fit l'isabelle en tournant légèrement sa tête vers l'Akhal-Téké doré, petit sourire en coin. Quelques secondes passèrent et, ce fut le mâle qui prit la parole, l'air terrifié, faisant un petit bond nerveux en avant.

« V-vous ne pouvez pas faire une chose pareille! S'il vous plaît, on rentre mais, je vous en supplie, ne nous emmenez pas vers le voleurs et les loups! On fera tout ce que vous voulez! »

Derrière lui, la jeune jument hochait vivement la tête, les yeux brillants de terreur. Zéro posa un regard malicieux sur le jeune étalon, éclatant d'un rire mauvais. L'isabelle s'avança vers le gamin, très proche de lui, elle posa son front contre le sien, prenant un air agacé. Le poussant avec une certaine brutalité afin de le faire reculer vers sa bien-aimée.

« Vous nous aviez déjà promis tout à l'heure que vous rentreriez... je crains que ce ne soit trop tard. »

Dieu que c'était hilarant. Zéro secoua doucement sa tête, faisant mine d'être désolée, soufflant doucement, yeux fermés. Elle rouvrit ses yeux et tourna sa tête vers le doré, qu'allait-il se passer finalement? Leur ficher la frousse en faisant croire que les loups ou les voleurs arrivaient afin qu'ils déguerpissent sans demander leur reste? La jeune jument semblait prête à se faire dessus tellement qu'elle était morte de peur.

code by ORICYA.


[Grr, ils sont méchants XD
Couleur du mioche (si tu en as besoin) > #33cc99]





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Mar 30 Déc - 20:41

Funky !
Zéro & El'Dorado
♠ A voir la tête des jeunes, ils allaient sans doute trop loin. Mais au moins, ainsi, les deux protecteurs étaient certains de ne pas avoir à les surveiller pendant un moment ces deux-là... Et du boulot en moins, c'est toujours très bien ! Zéro s'avança et, dès lors, El' sut que ça allait être la fête pour les petits sacripants... Il retint un rire, sachant pertinemment que sa compagne de jeu allait sortir une énormité terrifiante ! Enfin, peut-être pas une si grande énormité...

« Il y a également une famille de loups dans le coin, si on vous envoie à eux, la harde ne souffrirait plus d'attaques pendant un petit moment, et nous aurons moins de travail.. »

« Oh ce n'est pas une mauvaise idée... »

♠ Murmura-t-il d'une voix sombre et froide, presque caverneuse, qui interpella les jeunes. Mais... Ca, c'était aussi et surtout une vérité ! Une meute de loup vivait en effet non loin de là, faisant de ce lieu idyllique un de leurs points de chasse. Le doré se souvenait avoir eu affaire à l'un des membres : il pistait le fils de Mûre ! Encore un sacré casse-cou celui-là ! Mais il grandissait et serait bientôt un adolescent... Et Mûre finirait peut-être par laisser un peu tranquille le protecteur : avait-il un profil de père ?! Bien sûr que non ! Qu'elle se tourne vers un bon étalon dans le style de... De... De n'importe qui excepté lui ! Il ronfla, prenant une pose plus intimidante. Les jeunes étaient effrayés. Tremblants comme des feuilles. Parfait ça !

« Alors? Les Voleurs ou les loups? Plus de liberté ou la mort? Vous avez quelques secondes pour vous décider, sinon, on choisira à qui on vous envoie. J'ai une petite préférence pour les loups, et toi El'Dorado? » 

« Bien sûr les loups ma chère ! »

♠ Répondit-il avec un large sourire, ses yeux émeraudes aux lueurs d'un sadisme pur et dur se posèrent sur la jument qui était un bien bon public pour ce genre de jeu. Vraiment, c'en était presque fatiguant tant il avait à peu fournir d'effort...

« V-vous ne pouvez pas faire une chose pareille! S'il vous plaît, on rentre mais, je vous en supplie, ne nous emmenez pas vers le voleurs et les loups! On fera tout ce que vous voulez! »

♠ Supplia soudain le mâle. Bien sûr que non ils ne pouvaient pas le faire ! Ces deux là ne devraient même pas trembler face à des menaces en l'air ! Il fallait être de véritables idiots pour ne serait-ce que penser que Zéro et lui soient des monstres. Ils pouvaient en avoir l'allure, ils ne restaient pas moins des membres de la harde de Ciel au grade particulier. Le doré soupira en agitant sa tête de droite à gauche, regardant les deux adolescents un peu trop sûrs d'eux quelques demi-heures plus tôt et si terrifiés à présent. La jument remarqua sa mine désabusée et se recroquevilla un peu plus sur elle-même. Que c'était amusant ! Zéro poussa le jeune, front contre front.

« Vous nous aviez déjà promis tout à l'heure que vous rentreriez... je crains que ce ne soit trop tard. » 

♠ Annonçait-elle comme si tout était perdu pour eux.

« Il ne vous reste plus qu'à vous faire vos adieux mes chers amis... Les loups ne sauraient tarder après avoir entendu tant de remue-ménage de votre part. Vos rires et minauderies en tout genre ne vous sauveront pas des crocs et des griffes de ces fauves là. »

♠ Ajouta le doré en s'avançant, passant entre les deux dans cette même position de prédateur que précédemment : rien de plus facile que de se rendre monstrueux ! Mais il aurait espéré que les jeunes aient un peu plus de jugeote que ce qu'ils n'ont eu jusqu'à maintenant. Souriant avec un semblant de froideur, il se retourna une fois derrière eux.

« Rien de ce que vous direz ou ne ferez ne saurait vous libérer d'eux. En avez-vous vu un jour ? Je ne parle pas simplement de les avoir aperçu au coin d'une forêt ou au loin dans une plaine... »

♠ Continua-t-il, entamant un petit cercle, accentuant le tout par des mimiques se voulant pensive et un tantinet psychopathe.

« Non, je parle de les voir dévorer une proie. C'est assez dégoûtant et dérangeant de les entendre mastiquer la chair et les os... Je dois dire que cela rebuterait même les plus braves. Alors imaginez un peu ce que c'est de le vivre ! Brr, j'en tremblerais presque ! »

♠ El'Dorado mima un frisson d'horreur en s'arrêtant quelques instants et piaffant sur place avant de s'arrêter et de dresser la tête, les oreilles tournant vers des bruits imaginaires qu'il avait presque l'impression d'entendre : l'auto-persuasion est quelque chose de formidable, n'est-ce pas ? Il sourit, voyant que les jeunes faisaient de même mais sans capter ne serait-ce qu'un bruit, tellement paniqués qu'ils ne pouvaient se concentrer. Le doré lança un clin d'oeil à son amie, discrètement. Puis, de nulle part, hurla :

« GRAAAAORR ! »

♠ Provoquant bonds et cris en tout genre de la part des jeunes. Il éclata de rire sans plus pouvoir se retenir, en pleurant même tant cela était amusant ! De plus, les deux adolescents ne comprenaient pas encore que tout ceci n'était qu'une blague ! Ils y croyaient encore, s'attendant à tout instant à voir apparaître quelques loups ! El' finit par se calmer, n'osant guère regarder Zéro sans quoi son rire serait repartie de plus belle et bonjour ô maux d'estomac causés par des rires trop violents ! Pourtant, il tendit l'oreille, se souvenant qu'il y avait parfois des loups ici. Cette fameuse meute. Mais il y avait aussi parfois des pumas... Tout comme des groupes de cervidés traversaient parfois cette lande. Rares étaient les ours et El' en avait seulement entendu, au loin. Non, ici, il y avait peu de chance. Néanmoins, il faudra qu'il se souvienne de toujours être sur ses gardes.

♠ Il se risqua à regarder Zéro, riant par petits coups, avant de se tourner vers les trois équidés qui l'accompagnaient et de leur demander simplement :

« Alors ? Tout va bien ? Personne n'est encore mort ? »
Code by Silver Lungs

Oui d'horribles démons xD Par contre je suis désolée sur cette réponse j'ai pas été top :/


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1166
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Mer 4 Mar - 23:08


BAD HORSE


Pauvres jeunes apeurés, après cette expérience, ils éviteraient certainement les deux protecteurs un petit moment et tâcheraient de prendre garde. Ça tombait bien, c'est ce qui était recherché. Mine de rien, c'était tout de même pour leur propre sécurité bien que ça tombait un peu dans l'extrême, m'enfin, avec l'isabelle et le doré réunis, il ne fallait pas s'attendre à autre chose.

« Il ne vous reste plus qu'à vous faire vos adieux mes chers amis... Les loups ne sauraient tarder après avoir entendu tant de remue-ménage de votre part. Vos rires et minauderies en tout genre ne vous sauveront pas des crocs et des griffes de ces fauves là. »

Sur ces paroles peu rassurantes, El'Dorado avança tel un félin en glissant habilement entre les deux jeunes. Zéro souriait, elle ne tiendrait plus son sérieux bien longtemps, la tête que tiraient les deux équidés était juste parfaite. Elle crevait d'envie de s'étaler, de rire, de se foutre d'eux afin qu'ils se rendent compte de leur bêtise. Tout de même, faisaient-ils assez peur pour que les deux jeunes pensent qu'ils étaient capable de les donner aux loups ? Franchement ? C'était ridicule, ils n'étaient pas bien intelligents ces deux là. L'isabelle avait beau savoir qu'elle n'était pas la plus réfléchie du troupeau, il y avait des limites à la connerie m'voyez. Son regard azur se posa sur le doré qui s'était retourné, parlant de nouveau.

« Rien de ce que vous direz ou ne ferez ne saurait vous libérer d'eux. En avez-vous vu un jour ? Je ne parle pas simplement de les avoir aperçu au coin d'une forêt ou au loin dans une plaine... »

Il entamait à présent un cercle digne d'un rapace, mimant l'étalon pensif aux mimiques faisant douter de sa santé mentale. L'isabelle souriait légèrement, El'Dorado jouait terriblement bien la comédie, vraiment. C'était comme inné chez lui, elle, elle le faisait mal. Mais ce soir, elle se prenait au jeu et arrivait à rester assez sérieuse pour ne pas faire douter les deux jeunes, surtout que ce genre de crasses, ça lui allait bien. M'enfin, elle avait remarqué depuis longtemps le talent du doré pour la comédies, les beaux discours, le charme. Ce n'était pas quelque chose dont elle pouvait douter, El'Dorado avait un énorme talent de ce côté là.

« Non, je parle de les voir dévorer une proie. C'est assez dégoûtant et dérangeant de les entendre mastiquer la chair et les os... Je dois dire que cela rebuterait même les plus braves. Alors imaginez un peu ce que c'est de le vivre ! Brr, j'en tremblerais presque ! »

Zéro détourna son regard, manquant de pouffer de rire, serrant les dents pour ne pas éclater de rire. Les adolescents étaient de plus en plus terrifiés. Démontrant encore ses talents d'acteurs, l'étalon adulte redressa son encolure, oreilles droites, comme s'il captait des bruits, écoutant avec attention. Les deux jeunes firent de même, tentant en vain d'entendre ce que pouvait entendre le protecteur. La jeune isabelle s'ébroua simplement mais devant la frayeur des deux, ce fut suffisant pour la jument adolescente sursaute. Zéro redressa son encolure et lui adressa un petit sourire lugubre, sourire en coin, le regard sombre. Elle se débrouillait assez bien dans son genre, mine de rien. Puis, elle aperçu le doré lui faire un clin d’œil, et..

« GRAAAAORR ! »

Si elle n'avait pas été prévenue, la jeune mustang aurait certainement eut la frousse ! Le doré avait hurlé d'un coup, avec puissance, les deux plus jeunes avaient fait un bond de terreur, complètement fou de peur. Zéro éclata de rire, ne pouvant plus se retenir, elle manqua même de s'écrouler dans l'herbe tellement qu'elle riait. Elle riait, encore et encore. C'était si rare ces doux moments où elle pouvait rire avec franchise, pas de ricanement, de petits rires moqueurs, de vrais rires. Bon, c'était au dépend d'autres équidés mais au moins, elle riait. Les larmes firent un sillon sur ses joues, glissant sur les bords avant de tomber dans l'herbe. Tapant du sabot, son rire devant soubresaut, Zéro parvint à se calmer, évitant le regard émeraude de son ami. Mieux valait. Elle préféra donc tenter un regard sur les deux jeunes qui semblaient totalement perdus, risquant des regards autour d'eux, semblant vérifier si aucunes bêtes monstrueuses ne les attaqueraient. Ah, la naïveté à son extrême. Ou la connerie à son extrême, à voir.

« Alors ? Tout va bien ? Personne n'est encore mort ? »

L'isabelle souffla un bon coup, levant sa tête vers le ciel étoilé afin de reprendre sa contenance. Pfiou. Sacré fou rire ! Secouant finalement sa tête de gauche à droite, elle posa son regard azur sur les deux jeunes équidés puis tourna sa tête vers le doré.

« Je crois que personne n'a été attrapé... »

Elle s'avança tranquillement vers la jeune jument, faisant mine de l'observer sous toutes ses coutures, imitant cela avec le jeune étalon, revenant finalement à sa place initial. Une fois ce petit manège effectué, elle hocha la tête avec entendement, ne gardant pas bien longtemps son sérieux, un sourire amusé effleurant ses lèvres brunes.

« Vous êtes vraiment co-.. bêtes, sérieux. On va vous filer aux loups quoi, vous avez quoi dans l'crâne ? Rien du tout, apparemment. »

Elle secoua sa tête et la baissa, comme si elle était dépitée ou totalement désespérée. C'était un peu le cas en réalité.

« M'enfin, à présent, vous avez intérêt à rentrer, on va surveiller que vous preniez bien le chemin de la harde. Je vous jure que si je vous croise hors de la harde hors des heures de couvre-feu, je règle votre compte moi-même et au diable vos parents ! »

Elle terminait sérieusement sa phrase, sans sourire, le regard sombre. Non, elle ne riait pas, s'il fallait vraiment en venir à leur mettre une raclée pour qu'ils comprennent, elle le ferait sans hésiter. Baissant ses oreilles, les enfouissant dans son épaisse crinière brune et blonde, elle fit un pas en avant, l'encolure redressée.

« Dégagez. »

Sans demander leur reste, les deux équidés déglutirent et hochèrent la tête, faisant demi-tour et prenant la poudre d'escampette, filant droit vers la harde. Zéro redressa ses oreilles et un léger rire amusé lui traversa la gorge, satisfaite, elle reposa son regard azur sur El'Dorado, souriante. Elle avait complètement perdu son air menaçant, ressemblant davantage à une gamine innocente qu'à une terrible garce.

« Ah, les imbéciles, rire à leur dépend m'a fait un plus grand bien, héhé. En tout cas, je te félicite, tu joues vraiment bien la comédie, superbe, j'suis jalouse ! »

Disant cela, elle s'approcha de lui et lui asséna un coup de nez dans l'encolure comme pour appuyer ses propos. Bien qu'elle ne le pensait pas, elle ? Jalouse de l'un de ses amis ? Impensable, impossible. La nuit était à présent bien entamée, peut-être qu'on était le lendemain à présent, au petit matin encore nocturne. Bah, l'isabelle dormait vraiment peu la nuit, préférant surveiller les alentours et rester dans son coin à penser, réfléchir, toujours près du ciel et des étoiles. Regardant dans la direction que les deux jeunes avaient prit, l'isabelle laissa échapper quelques paroles dans un murmure.

Je crois qu'on ne les reverra pas avant un petit moment.. 'vont nous éviter. »
_____
Désolé du retard et aucun souci, ta réponse était très bien tout de même ! xD
Couleur de Zéro : Gainsboro

FICHE PAR SWAN.





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya / El'Dorado
♠ Louve Noire et Songe doré
avatar
Messages : 1304
Points d'Experience : 528
Date d'inscription : 14/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans la plaine sauvage...
Joue également : Neo et Plume de Corbeau

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   Sam 20 Juin - 20:50

Funky !
Zéro & El'Dorado
♠ L'étalon entendit son amie pouffer de rire : comment ces deux imbéciles avaient-ils pu penser qu'ils allaient leur faire ça ?! Le protecteur ne comprenait décidément pas les jeunes. Certes, il n'avait pas eu une jeunesse classique, devant vite prendre sur lui et devenir un adulte dans un corps d'enfant ! Mais il doutait que les autres aient eu cette idiotie... Mais où étaient les poulains et adolescents un tant soit peu intelligent ? Tous semblaient si... Frivoles et bêtes... C'était déplorant.

« Je crois que personne n'a été attrapé... »

♠ Se risqua l'isabelle avant de faire mine d'inspecter le couple. Action qui eut pour effet de faire une nouvelle fois éclater de rire le grand étalon doré, se pliant, les larmes perlant au coin de ses yeux ! Mais il finit par reprendre son sérieux, prêt à la laisser les sermonner.

« Vous êtes vraiment co-.. bêtes, sérieux. On va vous filer aux loups quoi, vous avez quoi dans l'crâne ? Rien du tout, apparemment. »

♠ Une troisième vague de rire failli éclater : elle avait manqué de les traiter de cons, non ?! Comme elle avait raison ! Mais il garda un air sérieux, portant un masque impérieux avec une facilité incroyable. Il n'aurait pas fait mieux en portant un Loup, ne laissant entrevoir que ses lèvres fines. Elle était tout aussi désabusée qu'il pouvait l'être. Voire même plus. Bien qu'il ait entendu parler d'elle enfant/adolescente, il n'avait jamais entendu dire qu'elle s'était montrée aussi stupide que le couple en vagabondage. Non, c'était même le contraire ! Elle se montrait ingénieuse dans ses farces et encore plus dans ses fugues. Eux... Par contre...

« M'enfin, à présent, vous avez intérêt à rentrer, on va surveiller que vous preniez bien le chemin de la harde. Je vous jure que si je vous croise hors de la harde hors des heures de couvre-feu, je règle votre compte moi-même et au diable vos parents ! »

♠ Les deux jeunots se regardèrent, encore tremblant. Ils n'avaient sans doute pas penser un seul instant être la risée de deux protecteurs ! Encore moins de Zéro, proche du dominant. Et, de plus, ancienne maîtresse de l'art des fugues qu'ils tentaient d'apprendre contre vents et marées. Que d'amusement ce soir : leurs têtes dépitées ne valurent pas celles de leur fuite, lorsque Zéro leur ordonna de dégager. El'Dorado les observa galoper comme des Diables, droit vers la protection de la Harde. Ils ne se rendaient sans doute pas encore compte que le monde était remplis de danger et qu'il valait mieux les découvrir tard que tôt. Une vague de tristesse voila son regard encore brillant de larmes de rire. Si seulement... Si seulement il avait connu ça plus tôt. Beaucoup de choses auraient été différentes pour lui. Beaucoup de choses le seraient. Il s'ébroua, chassant cette fugace et inutile penser pour se concentrer sur celle qui, dans son coeur, était le plus proche d'une soeur. Elle souriait, douce et enfantine, innocente. Il lui sourit à son tour, de ses rares sourires francs, sincères et aimant qu'il ne réservait qu'à peu de monde et elle en faisait partie, cette douce isabelle dont il prendrait soin, quoiqu'il arrive.

« Ah, les imbéciles, rire à leur dépend m'a fait un plus grand bien, héhé. En tout cas, je te félicite, tu joues vraiment bien la comédie, superbe, j'suis jalouse ! »

♠ Et elle vint lui taper dans l'encolure. Il rit, esquissant une révérence, un sourcil relevé et un sourire semi-narquois sur le visage. Le doré semblait lui dire silencieusement "Hé, c'est le talent, que veux-tu ?". Dans quelques heures, à peine, le Soleil illuminerait la harde et l'envelopperait de sa douce chaleur. El'Dorado n'avait pas pensé passer toute la nuit au champ de Fleurs. Il y avait eu tant à penser... Et rien de résolu. Il suivit les yeux azurs de la belle.

Je crois qu'on ne les reverra pas avant un petit moment.. 'vont nous éviter. »

♠ Il vint poser sa tête au-dessus de la jument isabelle, la serrant doucement contre lui.

" Sans doute. Peut-être pour le mieux, ils éviteront les bêtises ainsi. "

♠ Laissa-t-il échapper d'une voix rauque, sans artifice, légèrement ensommeillée. Il défit son étreinte affective pour la regarder, un sourire moqueur sur les lèvres.

" Ne me dis pas que ça te rend triste ? "

♠ Lança-t-il avant de lui ébouriffer les crins et de l'entraîner à sa suite, d'un pas lent, dans la même direction que les jeunots.

" Soyons sérieux. As-tu d'autres choses à dire à ton étalon doré préféré ? "

♠ S'amusa le Songe en bombant le torse, souriant.
Code by Silver Lungs

Sorry du temps de rép D=


El'Dorado
Art © Wenel ♥:
 


Merci Titan pour ce fabuleux cadeau d'anniversaire ♥️ Art©️JOB ♥️

Sweet Nothing, l'indispensable amoureux ♥:
 
Autre compte: Loki, Plume de Corbeau et Neo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans la nuit, les ombres se confondent.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la nuit, les ombres se confondent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la nuit, les ombres se confondent.
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Un carosse dans la nuit [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-