RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]   Ven 15 Aoû - 20:52

Que c'est bon de se reposer dès le bon matin ! Je me demande combien de temps n'ai-je pas eu une pause de longue et longue durée ; des années !

J'étais couchée sous un arbre jaunâtre, laissant son immense ombre me rafraîchir de la chaleur du jour. De là où j'étais, je pouvais voir les oiseaux dessinaient des cercles dans ce ciel lumineux. Rien que devoir cette nature m'apaisait, écouter le chant des branches quand le vent passe à travers. Mais quel merveille !

"-Repose-toi bien Celia, d'accord?"

Cette voix, cette douce voix qui, à la fois, me protège et m'amuse. Cette voix n'est qu'autre que celui de mon indien que j'aime tant ! Depuis longtemps que je m'en souvienne, Sage Plume est le seul humain à m'avoir approcher, dresser, complimenter et surtout, aimer comme personne !

Je lâche un petit hennissement qui voulait dire oui. Je pose ma tête sur ses genoux essayant de dormir ; restaurer mon énergie épuisée. Mais, hélasse, je ne pu pour la simple raison que mon cher cavalier ronflait avant moi. Je me redresse et lui adresse un regard, il était dos à l'arbre et sa tête se balançait de droite à gauche, ce qui me fit lâcher un petit rire. Je l'allonge confortablement avant de regarder autour de moi. Tout était calme, je constate que le silence est roi en ces lieux.

Je me lève et marche pour aller je ne sais où. Se balader un petit peu ne fait de mal à personne, si? En plus que moi, je n'ai pas trop de temps libre à cause de mon travail. Je marche, puis trotte pour enfin finir en galop. Je courrais partout, je m'amusais à courir entre les espaces que laisser quelques arbres.

Je courais toujours, ne voulant pas arrêter mais fut un moment où je le devais. Je m"arrêta net, fixant droit devant moi, non je ne regardais pas un point invisible mais plutôt un cheval, un mustang plus précisément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]   Sam 16 Aoû - 20:22

"Allez Quislano !"


L'étalon pie redoubla d'effort et accéléra la cadence. Devant, le cerf bondissait et comme la monture de la jeune indienne, il était fatigué de cette course. La sueur dégoulinait des deux animaux, rendant leur robe brillante. Leurs membres musclés taillés pour la vitesse commençaient à faire des faux pas. La jeune cavalière le savait et c'est pour cela qu'elle intima à son cheval l'ordre de ralentir. Quislano repassa au trot. Son souffle était saccadé, ses membres tremblaient. Il n'en pouvait plus. Son indienne mit pied à terre et prit sa tête entre ses mains, lui murmurant des paroles douce pour le calmer. Elle prit ses rênes et marchant devant lui, le ramena vers le camp.

"Tout compte fais Père avait raison Quissou... Nous ne sommes pas encore prêt à chasser en solitaire. On a encore beaucoup d'entraînement à faire mon beau."


Le dit Quissou soupira. Sa cavalière n'avait que ce mot à la bouche : Entraînement, entraînement et encore entraînement. Lui, il voulait simplement jouer, se prélasser au soleil ou faire des conneries. Mais non. Il fallait qu'ils soient le meilleur couple de chasseur du camps.

En arrivant au camps, Petite Hulotte lui enleva son filet et enleva la maximum de sueur de son corps. Elle lui passa par la suite un peut d'eau pour le rafraîchir. Le mâle frissonna de plaisir en sentant le liquide froid sur son corps. Après avoir finit de s'occuper de lui, elle lui fit une grosse caresse en lui disant qu'il pouvait filer. Il avait maintenant l’après-midi devant lui. Il s'en alla donc au pas, flânant entre les tipis à la recherche d'un compagnon de jeu. Compagnon qu'il ne trouva pas. Il décida donc de partir. Ses pas le menèrent dans la Forêt Jaune. Un endroit où personne ne vivait, ni animaux, ni humains. Juste la Solitude.

En partant, le temps avait commencé à se dégrader. Le ciel bleu laissa la place à un ciel gris plein de nuages noirs. Ce qui le mit de forte bonne humeur. Il adorait la pluie. L'eau était pour lui un élément spéciale. Il aimait sentir les fines gouttes couler délicatement entre ses poils. Regarder l'eau tomber du ciel était l'un de ses passes temps favoris quand le temps s'y prêtait. Et il le faisait toujours seul. Il n'avait jamais réussis à convaincre quiconque de venir sous la flotte avec lui. Il s'en fichait. Lui au moins, il s'amusait.

Quislano leva alors la tête vers le ciel que voulait bien laisser entrevoir les branches d'arbres et une goutte tomba sur son visage. Il sourit et resta planter là, à observer la pluie, qui tombait de plus en plus maintenant. Ce n'était pas la tempête loin de là, juste une pluie légère et rafraîchissante. Comme il les aimait. Tout compte fait, ça allait être une chouette journée. De plus, un bruit lui indiqua qu'il n'était plus seul. Effectivement, un autre cheval s'approchait. Enfin, une jument. Blanche aux crins noirs. Il la salua d'un hennissement joyeux et s'approcha d'elle. Son odeur montra qu'elle appartenait aux indiens, ils avaient donc déjà dû se croiser mais sans plus.

-Bonjour, je suis Quislano !

Comme d'habitude, l'étalon n'avait pas fais de manière et était aller droit au but.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]   Dim 17 Aoû - 18:28

Je l'observais toujours jusqu'à ce qu'une goutte de pluie tombe sur ma crinière, je relève ma tête au ciel pour l'apercevoir d'une tout autre couleur que le magnifique bleu de ce matin, il était gris, assez sombre ce qui me prouve qu'un orage aura bientôt lieu. Une voix m'arrêta dans mes songeries pour me ramener à la réalité. Cette voix là était grave et tout proche de moi, je baisse mon museau pour faire face à l'équidé qui se trouve désormais en face de moi. Je ne sais pas où il en voulait en venir mais pourquoi pas entrer dans le jeu plutôt de le laisser en plan, avoir une nouvelle connaissance est pas aussi mal que ça, non?

"-Celia, je suis enchantée Quislano."


C'est avec un sourire que je lui répondit à sa présentation pour enfin le détailler. Une robe marron ayant des tâches blanches sur le cou et tout le visage ce qui est nouveau pour moi, bien que j'ai fait d’innombrable rencontre jusqu'ici, je n'ai jamais rencontré un mustang dans son genre. Des crins noirs presque comme les miens. Je baisse les yeux et remarque qu'un seul pied était différent des trois autres, leur balzane étaient de couleur noir alors que l'autre était blanche. Unique, voilà le mot exacte pour décrire ce cheval.

"-Que fais-tu là? Sans être trop indiscrète."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]   Mer 20 Aoû - 18:46

    Qu'est ce qu'il faisait là ? Il se promenait tout en cherchant de la compagnie. Un objectif accomplie puisqu'une jument se trouvait là, en face de lui.

    -Et bien, je traînais dans le coin à la recherche de compagnie, mais comme tu peux le voir, c'est un coup de chance si je suis tombée sur toi car personne ne vit dans cette forêt...

    Il n'y avait effectivement personne. Aucune âme qui vive. Pas de lapins, de cerfs ou quoi que ce soit d'autre. Juste...du vide. Il avait vraiment eu de la chance pour le coup. La jument avait des crins noirs ainsi qu'une robe blanche. Plutôt jolie. Mais comme d'habitude, le baie ou pis ne le remarqua pas. Il ne connaissait rien à l'amour ou à la drague. Dans sa petite tête, il n'était encore qu'un jeune qui ne pensait qu'à jouer et à rencontrer de nouveaux chevaux.

    -Et toi donc, si je peux te retourner la question ?

    Sa dernière rencontre remontait à quelques jours et c'était sur l'adorable Black Beauty qu'il était tombé. La jument s'était éloigné du camp dans le seul but de se retrouver seule et était malheureusement tomber sur lui. Avec un peut de patience il avait réussi à la faire parler et à la fin ils étaient devenus amis. Il espérait donc vraiment que ce serait pareil avec Célia.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]   Mer 20 Aoû - 19:21

Alors il se promenait juste? Hmm, je ne suis pas très convaincue par sa réponse. Evidemment, qui dit qu'il ne fait pas partie des Cow-Boy et nous a suivis, Sage Plume et moi? Et comme par hasard il se retrouve dans le même lieu que nous? Je trouve cela bien étrange pour une coïncidence...Mais bon, en même temps, je ne le pense pas bien que je n'ai jamais rencontré un cheval de Cow-Boy...Et puis zut!!

"-Je suis en pause de surveillance et j'avais voulu me dégourdir les jambes, c'est tout."

Je ne sais pour quelle raison mais...Je me sens à l'aise, je sens que je peux lui parler ouvertement sans ayant crainte de quelque chose mais aussi que son odeur est la même que ceux des indiens...Je présume que c'est l'un de leur monture. Ah, soulagée de n'avoir plus doutes envers lui.

Une autre goutte tombe sur mon museau, deux puis trois jusqu'à ce qu'un torrent de pluie tombe sur nous ! Je précipite vers Quislano en lui faisant une tape amicale tout lui faisant signe de trouver un endroit pour s'y abriter jusqu'à ce que je me souviens de mon cavalier, je fis immediatement demi tour pour aller le chercher sans même prévenir le mustang.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle tendre gentillesse tu es ! [Pv, Quislano]
» Quelle est la base du développement ?
» Quelle est votre bande de prédilection?
» Quelle bande de nazes!
» quelle est cette décoration militaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-