RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Équinox
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 820
Points d'Experience : 309
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Pas au Paddock T.T

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]   Mar 17 Juin - 20:43

Je me concentrais sur chaque pas, plutôt que de m'aventurer à penser à ce que j'avais laisser derrière moi. Cette soirée froide qui étrangement, avait été d'un réconfort inouie. Bientôt, sous mes sabots, la neige disparue, remplacé par de la terre froide, des épines de pins, puis de l'herbe, timide et jaunit, progressivement virgoureuse et de plus en plus verte alors que je quittais la haute montagne qui bordait les terres indiennes. Crinière de charbon au vent, j'étais couverte de sueur lorsque j'arrivais à son pied, hors d'haleine. Que fuyais-je vraiment? Je n'osais même pas y répondre.

Je ralentis le pas et c'est plus doucement que je me dirigeais vers le camp, que j'apercevais grâce à la fumer qui s'échappait des feux de camps. Je frissonnai un peu, d'appréhension, et ce noeud dans l'estomac qui ne m'avait quitter depuis mon départ de la grotte ce matin se relâcha un peu, avant de se resserrer d'autant plus. Quelle lâche je faisais. Je m'arrêtai subitement, ne pouvant faire un pas de plus. J'ouvris la bouche, les sourcils si froncés par mon désarroie que j'en pleurais presque. Je piaffai, en colère contre moi-même. Je ne savais plus où donner de la tête.

Après des mois et des mois de solitudes, durant lesquels j'avais tentés de rattrapé le souvenir de mon cavalier et compagnon qui m'avaient quitté, j'avais laissé ma vie glissé à côté de moi. Et maintenant que me donnait une chance de la ressaisir, doucement, progressivement, je préférais choisir le chemin de la solitude et de la tristesse. J'étais encore trop incertaine, trop triste et trop faible pour faire le choix difficile, mais le bon.

En posant mes yeux noisettes vers le camp, j'aperçu en plissant mes yeux, qu'un équidé approchait vers moi. Une jument pie, que je connaissais bien. Je baissai un peu l'encolure, songeant à comment je l'avais évité depuis de longs semaines. Artémisia. Ma cousine, qui tout comme Aube, m'avait considéré comme une petite soeur. Arwen, la vraie soeur de Misia, je m'entendais moins bien avec elle. Mais après autant de temps à éviter ma famille, je ne savais pas trop comment elle allait réagir. Me gronder ou me réconforter? J'avalai bruyamment. Je ne fuirai plus...



[HRP: Si tu veux plus d'explication, je peux t'en dire plus sur mon passé dans un mp ^^]



« Waiting for your call, I'm sick, call I'm angry, call I'm desperate for your voice, listening to the song we used to sing, in the car, do you remember butterfly? Early summer. It's playing on repeat, just like when we would meet...»
Foudre & Brise-d'Été, jamais je ne vous oublierai. ♥️ ♥️ ♥️ 33 roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kloger.skyrock.com
Artémisia
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 294
Points d'Experience : 106
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 17
Localisation : Eu... J'ai bien une idée mais... xp

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]   Mer 18 Juin - 12:49

Artémisia avançait calmement vers sa cousine. Plus la distance entres elles diminuait, plus la jument pie ralentissait. Elle avait toujours eu du mal à digérer que sa jeune cousine l'évite ainsi. Plusieurs mois que cela durait.Trop de mois, trop de temps. Il fallait qu'elle se retrouvent, et s'expliquent. La pie s'arrêta net, et pencha sa tête sur le côté. Elle repensa à toutes les épreuves, toutes plus dure les unes que les autres, que Equinox avait rencontrée. Artémisia huma l'air et reprit sa marche. Elle plissa ses yeux verts, intenses. Sa cousine était toujours aussi belle, mais...! Qu'elle avait maigris! La jument pie balança sa queue nerveusement et attendit que ses jambes l’emmènent jusqu'à sa chère et tendre Nox'.

Une fois à la hauteur d'Equinox, la pie ne sut quoi faire. Elle fut traversé par un sentiment étrange. Avait elle peur de reparler à sa cousine après tant de temps? Peut être.
Artémisia s'était arrêtée et, avait attendue plusieurs secondes. Les temps semblait s'écouler très doucement, trop doucement. La mustang arqua l'encolure, les naseaux dilatés, à l’affût du moindre mouvement de sa jeune cousine.
Comme Equinox ne bougeait pas, surement trop gênée pour le faire. Artémisia décida que c'est elle qui entamerait la discussion. La pie balança énergiquement sa tête en arrière pour dégager son chanfrein de son épais toupet brun, chocolat.

- Equinox ...

Les larmes lui montaient au yeux, mais il fallait être forte. La pie voulut continuer sa phrase, mais aucun son ne parvint à sortir de sa bouche. Alors, la mustang passa son encolure par dessus celle de Nox, et la serra si fort contre elle qu'elle se demandait si elle entendait son cœur battre ...



Merci beaucoup ma Arwen pour cette sublime colo de ma Artémisia (:
Line :  d'après Dreamworks.

signa':
 








DC de Sultan et Linweeny ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cantara.guildjdr.com
Équinox
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 820
Points d'Experience : 309
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Pas au Paddock T.T

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]   Mer 18 Juin - 16:32

- Equinox ...

Le noeud dans mon estomac montait maintenant dans ma gorge, m'empêchant de dire quoi que se soit. Oh, ma cousine... Ses grands yeux verts débordaient d'amour et de peine. Je couchai un peu mes oreilles sur mon crâne, effrayée de dire le moindre mot. Mais je n'en eu pas besoin. Déjà, elle se refermait sur moi dans une embrassade plein de chaleur et de tendresse. Je me blottis tout contre elle, tremblante de sanglot que je retenais.

- Oh, Misia, soufflai-je à travers ma gorge serrée.

J'étais tellement désolée. Je réalisai à quel point ma douleur et ma peine m'avait aveuglé et m'avait fait prendre les plus mauvaises décisions. Je m'étais refermée sur moi, au lieu d'aller vers ceux qui m'aimaient (et qui était toujours à mes côtés) pour puiser dans leur courage pour continuer à vivre. Je frottai ma joue sur son épaule, gardant mes yeux noisettes étroitement fermés. Je restai longtemps ainsi, avant de m'écarter légèrement, et de regarder ma cousine dans les yeux. Étrangement, toute mes cousines étaient des pies plus brunes que noirs. Je devais tenir cette couleur de mon père. Aube aussi était pie brune. Et Arwen.... N'était pas pie, mais bon. Je détonnais également par mon prénom, qui ne commençait pas par un ''A'', comme Aube, Arwen et Artémisia. Ma mère était une énergumène elle-même, je me doutais bien qu'elle n'aurait jamais voulu se confirmer à la tradition familiale. Si s'en était une.

- Je suis désolée de ne pas avoir cherché ta compagnie plus tôt, murmurai-je en regardant le sol, comme une enfant qui se repentis. Je ne savais pas quoi faire... Je... C'est ce qui m'apparaissait comme étant le moins... douloureux...J'ai eu tord...



« Waiting for your call, I'm sick, call I'm angry, call I'm desperate for your voice, listening to the song we used to sing, in the car, do you remember butterfly? Early summer. It's playing on repeat, just like when we would meet...»
Foudre & Brise-d'Été, jamais je ne vous oublierai. ♥️ ♥️ ♥️ 33 roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kloger.skyrock.com
Artémisia
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 294
Points d'Experience : 106
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 17
Localisation : Eu... J'ai bien une idée mais... xp

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]   Mar 24 Juin - 19:59

Ma jeune cousine semblait au bout du rouleau. Elle souffla :

-Oh, Misia...

Puis, elle se défit légèrement de mon étreinte et me dit :

- Je suis désolée de ne pas avoir cherché ta compagnie plus tôt. Je ne savais pas quoi faire... Je... C'est ce qui m'apparaissait comme étant le moins... douloureux...J'ai eu tord...

Je ne pus m'empêcher de repenser à toutes ces semaines où Equinox m'avais esquivée. Une boule monta dans ma gorge. Toute cette peine accumulée. Tout ce temps loin d'elle. Elle m'avait tellement manquée! Je ne savais pas non plus comment réagir. Je souffla doucement dans ses naseaux. Une larme coula sur ma joue brune. Je repensa à tout les problèmes qu'elles avait rencontrée. Pourquoi dame nature s'acharnait sur ma cousine? Gênée, et à la fois remplit d'un sentiment de joie, je murmura :

-Je suis heureuse de te retrouver et que tu sois revenus vers moi. Tout ce temps loin de toi m'a fais du mal.

Plus je parlais, plus ma voix tremblante devenait sur. Sans doute grâce au temps. Je repris calmement :

-Je veux que tu sache que je serais toujours là pour toi Noxi', nous sommes de la même famille, nous avons des liens de sang. Et ça, j'aimerais que tu t'en souvienne. Car, avec ton attitude, j'en ai moi même doutée ...

Mon ton était emplit de tendresse et de réprimande mélangée. Je colla ma joue à la sienne.



Merci beaucoup ma Arwen pour cette sublime colo de ma Artémisia (:
Line :  d'après Dreamworks.

signa':
 








DC de Sultan et Linweeny ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cantara.guildjdr.com
Équinox
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 820
Points d'Experience : 309
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Pas au Paddock T.T

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]   Lun 30 Juin - 3:16

Un long silence s'étendit entre nous. J'eu peur, le temps de celui-ci, d'apprendre que j'avais tout ruiner, tout gâché entre nous. Qu'elle avait eut besoin de moi et qu'elle avait prit mon absence comme un désintéressement de ma part. Je voulu immédiatement la rassurer, lui prouver que je tenais à elle, qu'elle m'était chère, mais que j'avais perdu tout en un si cours instant, que je ne savais même plus où moi j'étais. Pourquoi j'étais encore là? Alors que tant d'autres ont quitté... Mais Artémisia me souffla sur les naseaux et fit disparaître mes hypothèses de mon esprit. Je croisai ses prunelles vertes peinées mais rempli de tendresse et mon coeur s'allégea.

-Je suis heureuse de te retrouver et que tu sois revenus vers moi. Tout ce temps loin de toi m'a fais du mal.

Elle semblait contente de me voir, mais ses mots étaient si tristes. Je m'en voulais tellement. Je voulais me racheter, tout de suite, maintenant. Retourner passer des heures ensembles dans les champs de fleurs, à se raconter nos journées, nos rêves et nos rencontres croustillantes. À décrire combien de petits nous aurions, à quoi ils ressembleraient. Tant de bon souvenirs avec ma cousine, qui me semblaient si lointain aujourd'hui. Comme un mirage.

-Je veux que tu sache que je serais toujours là pour toi Noxi', nous sommes de la même famille, nous avons des liens de sang. Et ça, j'aimerais que tu t'en souvienne. Car, avec ton attitude, j'en ai moi même doutée ...

J'évitai son regard un instant, coupable, avant qu'elle ne colle sa joue contre la mienne. J'étais désolée, vraiment. Mais faire un deuil était quelque chose de si difficile. J'avais perdu mon père avant d'être née. Et ma mère est morte alors que j'avais quelques semaines. J'avais été trouvé et sauvé par mon indien Brise-d'été, et retrouvé avec joie mes cousines au camp. Ma mère s'était enfuit pour vivre sauvage avec mon père, voilà pourquoi je n'étais pas née chez les humains, mais j'en était rapidement tombé amoureuse. Je ne me voyais pas ailleurs. C'était chez moi ici. Et voir Misia me fit souvenir que je n'avais pas tout perdu. Que le restant de ma famille m'attendait, les bras ouverts, le coeur aimant. Et malgré toutes mes erreurs, ils étaient toujours là.

- Tu m'as tant manqué, Misia, dis-je en me mettant à pleurer. Je me collai contre elle, partageant sa chaleur et son odeur qui me rappelait mon enfance, joyeuse et dorée, pleurant des larmes que je ne pensais même pas avoir. J'avais tant pleurer, je m'étais promis de ne plus recommencer... Mais c'était des larmes qui soulageaient mon coeur plutôt que de l'allourdir.



« Waiting for your call, I'm sick, call I'm angry, call I'm desperate for your voice, listening to the song we used to sing, in the car, do you remember butterfly? Early summer. It's playing on repeat, just like when we would meet...»
Foudre & Brise-d'Été, jamais je ne vous oublierai. ♥️ ♥️ ♥️ 33 roses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kloger.skyrock.com
Artémisia
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 294
Points d'Experience : 106
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 17
Localisation : Eu... J'ai bien une idée mais... xp

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]   Ven 18 Juil - 18:02

Equinox me regarda et un long silence pesant s'installa entre nous deux. Je ne la quittais pas du regard, de peur qu'elle parte encore une fois, sans doutes. Pourtant, étrangement, je ne lui en voulais pas. J'avais moi même eu des problèmes et je savais à quel point certains d'entre eux pouvaient être dur à vaincre. J'humais l'air quand ma cousine répondis :

- Tu m'as tant manqué, Misia,

J'esquissa un sourire heureux. Misia ... Ce surnom... Il me rappelais tellement de bon souvenirs avec elle. Je n'avais jamais réussie à lui trouvée un surnom. Toujours plusieurs. Ma cousine je l'aimais, et je l'aimes encore. Dans ma tête défilait tout ces moments de bonheur avec elle. Notamment ces journées dans les prairies à faire la course en imaginant notre étalon charmant ou encore nos poulains. Je laissa couler une larme de joie et murmura :

-Moi aussi, si tu savais...

Je lui adressa un petit sourire et détendis mes muscles. Après tout elle n'était plus seule maintenant! Cette pensée me fis chaud au coeur.
Et puis, je connaissais un des problèmes qu'elle avait eu... Mayazo avait lui aussi disparus. Depuis leur saillie plus aucune trace de lui... Je secoua la tête. Il était hors de question que je mettes un poids de plus sur Equinox. Et pas le jour de nos retrouvailles qui plus est!
Je colla ma joue tiède sur mon ventre quelques instants. Qu'elle sensation étrange! Mais pas tout de suite. Je voulais informée ma cousine plus tard. Je luis lança un petit hennissement joyeux et lui dis :

-Et si nous allions au campement?



Merci beaucoup ma Arwen pour cette sublime colo de ma Artémisia (:
Line :  d'après Dreamworks.

signa':
 








DC de Sultan et Linweeny ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cantara.guildjdr.com
 

Moi qui m'enfuit sans cesse, je n'en peux plus à présent. [Pv Artémisia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui s'explique, s'excuse, et qui s'excuse s'accuse. | Élodie de Froulay
» Déces de Mahmoud Darwich
» "Les amères leçons du passé doivent être réapprises sans cesse."
» La vie n'a de valeur que si elle est un feu sans cesse renaissant! [Ynni/Dranor]
» Je crois que l’on apprend et que l’on progresse sans arrêt. Nous sommes sans cesse mis à l’épreuve (Ayrton Senna) + Skyline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-