RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: ▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.   Jeu 12 Juin - 20:33



La belle garce avançait tranquillement parmi les décombres, le port fier, la queue haute et l'air méprisant. Que pouvait-elle mépriser par ici ? Pas grand chose malheureusement. Il n'y avait que des roches brisées, de la mousse, de l'herbe sombre et puis des piliers pointus encore débout qui tenaient on ne sait par quel miracle. L'isabelle se demandait bien ce qu'elle fichait dans le coin, exploration ? Promenade pensive qui l'a menée dans le coin ? Trou paumé et pitoyable, même pas une âme à titiller. Et puis elle avait été coupée de ses quelques proches depuis bien longtemps, il faut dire que quand elle commençait à aimer quelqu'un, cela devenait comme une drogue. Elle s'accrochait un peu trop, s'ennuyait sans sa présence et désirait lui parler sans cesse. Autant elle pouvait être détestable avec ses ennemis -c'est à dire tout le monde- autant elle pouvait être attachée à ses proches.

La sauvage aux crins chocolats manqua de glisser sur de la mousse ce qui lui éveilla quelques souvenirs venant d'une autre époque. Celle où elle n'était qu'une pouliche qui se prenait pour une princesse -bah ouais, maintenant elle est l'Impératrice de l'Univers- et lorsqu'elle était irrespectueuse -du moins plus que maintenant- et intenable. Une sale gamine. Même si elle avait un peu mûrie et respectait beaucoup Ciel Etoilé pour ce qu'il avait fait pour elle, Zéro restait une sale garce. Et donc, ces souvenirs étaient lorsqu'elle avait glissé dans un petit ruisseau mousseux, rencontrant ainsi un autre poulain répondant au nom de Phoebus qui était à présent un grand et bel étalon. Son frère de cœur, son confident. Elle ne cracherait sur cette journée pour rien au monde ! Mais bon, sa mauvaise humeur revint au galop.

Quel endroit pourri, jamais vu un trou aussi paumé.. J'suis seule dans ce patelin ou quoi ? Bah, tant mieux, pas de gamins pour m'pomper l'air.

Elle rit légèrement parce que oui, elle aimait bien se parler toute seule. Pas qu'elle était folle ou atteinte d'un dédoublement de personnalité, loin de là. Mais faut bien briser ce silence sourd, d'ailleurs, la nuit tomberait certainement dans peu de temps et la sauvage savait qu'elle passerait la nuit au milieu de ces ruines. Pas grave, elle repartirait demain au petit matin. Sa marche la conduisit finalement en face d'une silhouette de petite taille -bah, elle même n'était pas bien grande- et assez claire. La jeune isabelle s'arrêta et ses deux orbes bleues claires fixèrent cette étrange apparition, qui était-ce donc ? Il y avait finalement du monde dans le coin ? Une petite jument se tenait face à la sauvage, elle arborait une jolie robe grise clair parsemé de petits points blancs digne des appaloosas, de longs crins de jais et deux orbes vertes.

Zéro arqua un sourcil, cette jument.. Elle la connaissait non ? Oui, quand elle était gamine elle avait rencontré un jour. Sacrée rencontre d'ailleurs, Zéro savait qu'elle n'aimait pas du tout cette pouliche maintenant devenue adulte. Le regard de la belle garce s'assombrit soudainement, ses oreilles se baissèrent mais un rictus taquin se dessina sur ses lèvres. Eh non, elle ne comptait pas passer l'éponge sur cette rencontre haute en couleur, si tout le monde était son ennemi, cette jument était bien plus. Comment s'appelait-elle d'ailleurs ? Liberty, bien sûr. Et puis, enfin, l'isabelle ouvrit sa bouche de vipère, déliant sa langue venimeuse pour engager ses mots arrogants à l'encontre de l'autre sauvage grise.

Eh ben ma pauvre, toujours aussi moche à c'que j'vois ? Tu fiches quoi dans un endroit pareil, t'as pas la trouille ?





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberty
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 11
Points d'Experience : 1
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: ▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.   Sam 14 Juin - 17:23



Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.


Encore une journée ennuyante qui commence. Cela fait un peine quelques jours que je suis revenue dans mon royaume et personnes pour venir m’acclamer. Après je savais que en étant solitaire je n’allai pas faire voir du monde tout les jours mais quand même là… Au moins je peux visiter mon domaine en toutes libertés, sans une trousse d’admirateurs  collé à mes basques. Je trottai élégamment, comme la princesse que je suis,  m’émerveillant devant les paysages que m’offrait le Cimarron,  tant d’endroits que j’avais oubliés… Je n’avais même pas remarqué que j’étais arrivée dans un endroit inconnu, même dans mes souvenirs d’enfance. J’avais les pétoches, après tout il pouvait avoir des psychopathes-tueurs en série dans un endroit comme ça. Des ruines a perde de vue où se mêlaient la verdure. Cet endroit était la preuve que la nature était bien plus forte que les hommes, malgré leurs fusils et canons. J’aurai bien aimé faire demi-tour mais ma fierté m’interdisait de commettre un geste aussi lâche. Ca ne va pas être des psychopathes ou autre chose qui vont m’empêcher de visiter ce lieu… Enfin, j’espere vraiment qu’il n’y a pas de fous ici…J’avançai prudemment au début puis remarquant qu’il n’y avait personnes, je me détendis mais resta vigilante, ces décombres n’avait pas l’air solide… C’était au bout d’un moment que je remarquai une forme chevaline au loin, à son odeur qu’elle propageait, cela devait être une jument mais quelque chose de familier m’interpella. Je m’approchai un peu plus pour finalement voir mon pire cauchemar. Une jument légèrement plus grande que moi, une crinière des mèches blondes, une liste blanche sur le chanfrein… Bref une jument qui ne cassera pas deux pattes à un canard. Nous nous détestions déjà depuis toutes petites et même si nous nous sommes revus, cette haine féroce était ancrée en nous. A voir son attitude, Zéro, non mais quel nom, ne m’avait pas oublié. Je soupirai bruyamment, lui montrant bien a quelle point j’étais ravie de la revoir. Ce fut elle qui commença à m’attaquer :

▬ Eh ben ma pauvre, toujours aussi moche à c'que j'vois ? Tu fiches quoi dans un endroit pareil, t'as pas la trouille ?


Ok, j’avais la trouille de cet endroit mais surtout il fallait le cacher. Prenant un air ennuyé, je ne lui cachai pas mon antipathie envers elle. Je lui répondis calmement, après tout j’avais plus de classe qu’elle :

«  Oh tient Machine ! Je vois que toi aussi tu n’as pas changé : toujours aussi insignifiante. Tu vois, j’espérais ne pas rencontrer de personnes d’une nullité remarquable. Je remarque que ça n’as pas marché. »

Je le savais déjà que ça allait partir en vrille mais hors de questions de déserter ! Je crois bien que Zéro, jamais je vais m’habituer à un nom pareil, est la personne que je souhaite le plus de la voir morde la poussière, ou même de souffrir. Je la toisai, c’était qu’une vulgaire souillon.

« Mais dis, toi tu fais quoi ici ? Ta harde t’a finalement exclue car ils ont remarqué que t’étais chiante ? Ils ont mit du temps avant de le découvrir. »

Codage par Kuroki sur Epicode !






Credit de l'ava' + signa':
 


DC: Chimère la fougère x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: ▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.   Sam 14 Juin - 20:36




«  Oh tient Machine ! Je vois que toi aussi tu n’as pas changé : toujours aussi insignifiante. Tu vois, j’espérais ne pas rencontrer de personnes d’une nullité remarquable. Je remarque que ça n’as pas marché. »

Zéro eut un petit rire méprisant, enfin, cette petite journée allait être fort amusante. Elle sentait le venin de ses paroles monter dans sa gorge, impatient de s'échapper de cette bouche pour venir rabaisser cette jeune grise aux crins foncés. L'isabelle était presque folle d'impatience de faire souffrir cette petite jument, et puis, elle supportait rarement les juments. La plupart étaient des petites natures, toujours à couiner pour un oui et pour un non. Toutes pareilles à rêver du prince charmant, à tomber amoureuses d'étalons pathétiques. La garce redressa fièrement son encolure, ses crins chocolatés suivant le mouvement gracieux de l'encolure et la tête fine de la pure mustang. Et elle en était fière de ça : être une pure mustang, une fière jument de ces terres, les siennes. Enfin, elle délia sa langue rose, crachant des mots d'un air arrogant.

Nullité remarquable tu dis ? J'espère qu'tu vas pas t'voir dans une flaque d'eau alors. Et t'es tellement débile que tu ne te souviens plus d'mon nom ? Tsh, moche et imbécile.. t'es pas gâtée.

Un sourire mauvais sur ses lèvres chocolat, un sourcil légèrement relevé, la sauvage se sentait bien supérieur à cette gamine. Déjà, Liberty était une petite solitaire. Et dieu que Zéro méprisait les solitaires, incapables de s'intégrer, seul à errer comme des fantômes. Petite, elle avait désirée devenir une solitaire et puis elle avait bien changée. Oui, beaucoup.

« Mais dis, toi tu fais quoi ici ? Ta harde t’a finalement exclue car ils ont remarqué que t’étais chiante ? Ils ont mit du temps avant de le découvrir. »

Elle ne perdit pas son sourire, elle ? Exclue ? Pourquoi on l'exclurait ? Ciel Etoilé était un bon étalon, elle l'appréciait pour ses valeurs, son courage et sa détermination. Enfin un véritable étalon, un qui faisait de bonnes choses, qui avait même défié pour avoir. L'étalon à la robe de la nuit était haut dans l'estime de l'isabelle, elle le considérait comme un mentor ou un modèle. Et puis, à présent la garce avais un rôle important : celui de protéger sa harde. Elle avait elle-même choisie ce rôle, certes, elle ne comptait pas sur sa force brute mais sur sa rapidité et sa ruse. Et puis, en disant ''ils ont mit du temps à le découvrir'' cela sonnait comme une insulte à sa harde, les traitaient-elle d'imbéciles en disant qu'ils avaient été longs ?

Hm, hm. Je ne suis pas exclue ignorante, au contraire, moi, je sers à quelque chose sur ces terres, mes terres, elle appuya bien sur [bi]mes terres[/i] pour lui faire comprendre qu'elle n'était et ne serait jamais la bienvenue. Je voulais un peu de tranquillité, mais on tombe toujours sur des bourrins débiles. Ah, surtout, j'espère que tu ne sous-entendais pas quelque chose lorsque tu disais que ma harde avait mit du temps à le découvrir, sinon, ça risque d'aller mal pour toi mocheté.

Et elle aurait pu continuer ainsi pendant longtemps, mais un bruit se fit entendre. D'abord léger, comme un frottement. Une petite pierre tomba et roula aux sabots des deux ennemies. Zéro renâcla et détourna son regard, observant un grand pilier de pierre, il semblait.. trembler ? Elle comprit rapidement, si elles ne dégageait pas rapidement, elles allaient être blesser ! L'isabelle se détourna et partit au grand galop tandis que dans un éboulement monstrueux, le pilier pointu tombait du côté des juments, les pierres s'écroulant, roulant dans l'herbe dans un soulèvement de poussière. La sauvage finit par s'arrêter, soulagée d'avoir échappée à l'éboulement, quand était-il de l'autre ? Elle n'en savait rien.





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opale
 Je suis :
 Je suis :
avatar
Messages : 2459
Points d'Experience : 312
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 20
Localisation : Dans mes pensées
Joue également : Tallulah - Ex Aequo - Hazufel

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: ▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.   Ven 10 Oct - 20:47

[ Rp' abandonné ? ]





Characters- Opale & Sidka / Line et BG- D'après Dreamworks.
Spoiler:
 

Cadeaux ♥ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéro
Je suis:
Je suis:
avatar
Messages : 1164
Points d'Experience : 424
Date d'inscription : 06/10/2012
Joue également : Shabet, Cicéron, Toxic.

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: ▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.   Ven 10 Oct - 22:55

[J'pense oui ^^ Vous pouvez archiver s'il vous plaît ! ]





Scène Zéro & Idylle:
 


Other:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

▬ Garder les vieilles rancoeurs jusqu'au bout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Les Etats que nous devons gagner Mardi, Pour que Obama aille jusqu'au bout
» Magistra magicienne jusqu'au bout des doigts =D
» Attali: L'ultra libéralisme jusqu'au bout des ongles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-