RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Springtime sadness [PV Chimère.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Springtime sadness [PV Chimère.]   Mar 27 Mai - 23:21

J'étais encore partie, une énième fois, de mon camp. Mais cette fois, ce n'était pas pour rien. J'avais décidé de partir pendant un bon moment. Peut-être deux ou trois jours. Pas plus, pas moins. Je ne pouvais quand même pas laisser Emily toute seule. Mais cette fois, ce n'était pas qu'une balade de routine, j'étais à la recherche de quelqu'un. De quelqu'un de bien particulière. Chimère. Cette douce jument c'était infiltrée dans mon rêve, la nuit dernière et depuis, je n'avais qu'une chose en tête, la revoir. C'était stupide, mais dans ma tête, cela voulait dire que quelque chose c'était passer pendant que je l'avais laisser au plateformes, l'hiver dernier.

L'hiver. La dernière fois que je l'avais vu, nous étions en hiver. Et là, le printemps renaissait. Je fermais les yeux. Je l'avais laissé pendant tout ce temps. Et elle ne faisait réapparition dans mon esprit que maintenant. Je les rouvris. Je marchais depuis maintenant une bonne heure. La nuit était là, mais je voyais à peu prêt correctement, la jolie pleine lune m'éclairant. Je levais la tête pour observer le ciel noir. Les étoiles ne faisait pas partit du ciel, ce soir. Puis je regardais autour de moi, les yeux plissaient. J'étais dans une forêt, mais pas n'importe lequel. La forêt de brume. Je n'y étais passé qu'une fois dans ma vie, mais cela m'avais suffit pour que je n'y retourne pas. Et me revoilà à cet endroit effrayant.

Soudainement, j'entendis un craquement de branche. Je levais les oreilles, mes sens en alerte. Je regardais partout autour de moi. Rien. Puis soudainement, un autre craquement. Mon coeur s'emballe. Qu'est ce que c'est ? Je recule, regarde partout. Puis je vois un truc blanc. Une masse blanche s'avancer vers moi. Je plissai les yeux, je ne voyais pas mieux. Je sentais mon coeur battre fort. Je m'arrêtais de respirer et je dis, tremblant :

« Qui va là ? Que le fantôme que je vois se révèle. Cette blague est très puérile. »
Revenir en haut Aller en bas
Chimère
Je vois la vie en vert !
avatar
Messages : 406
Points d'Experience : 230
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part en train de manger des oreos *u*

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Dim 8 Juin - 9:00


Springtime sadness
"Une vraie rencontre, une rencontre décisive,c'est quelque chose qui ressemble au destin." Tahar Ben Jelloun
La soirée était fraiche, et comme Chimère ne trouva pas le sommeil, elle décida de faire une ballade nocturne. La sauvage avait fait de nombreuses rencontres depuis son arrivée mais une seul personne lui tourmenta son esprit : l’immense et généreux Kyo. Cet étalon s’était montrait si charmant avec la frêle jument et puis il lui avait part d’une joyeuse nouvelle : son frère était vivant. Cela faisait si longtemps que Chimère n’a jamais était si heureuse, même « Conscience » la laissé un peu en paix. Pourtant Chimère sentait un vide au fond d’elle, la jument s’ébroua et regarda autour d’elle. Sans même s’en rendre compte, elle était arrivée dans une forêt lugubre, apeurée, la sauvage voulu faire demi-tour mais le mal était fait : elle était perdu. La jument avança a l’aveuglette, ne sachant pas comment sortir de cette forêt sinistre. Chimère commença à sangloter quand, au loin, elle vit une masse immense  et blanche. Elle fit un pas en arrière.

*Argh, un fantôme ! Pourquoi je dois mourir dans cette forêt, tuée par un spectre sanguinaire et sadique ?! *

*Arrête de te lamenter !, pesta Conscience, les fantômes sont des balivernes inventaient par des fous ! Maintenant avance sinon ce n’est pas des « fantôôoômes » mais des loups qui vont te bouffer, petite sotte!*

La jument grise soupira, et prenant son courage à deux mains, elle s’avança prudemment vers la « chose ». Elle était plus qu’a quelques mètres de la masse quand elle entendit une voix familière :

« Qui va là ? Que le fantôme que je vois se révèle. Cette blague est très puérile. »

C’était la voix de Kyo ! Aussitôt, la frêle jument sauta de sa cachette, folle de joie et faillit percuter l’étalon. Sans même s’en rendre, elle lui fit un câlin et comme a son habitude, elle parla à toute vitesse :

«  Je suis si heureuse de te voir Kyo ! J’ai cru que j’étais perdu et que tu étais un fantôme assoiffé de sang ! Maintenant avec toi, je crains plus rien ! »

Remarquant la proximité avec l’indien, Chimère s’éloigna un peu et essayant de prendre un air décontracté, regarda Kyo droit dans les yeux. Elle lui sourit et repris la parole mais cette fois-ci doucement :

« Sinon comment ça va ? Cela fais longtemps qu’on s’est pas revus… »


© Lady sur Epicode

[Désolé du retard :/]




Crédit  :
 

Spoiler:
 

 :baa: 2 rose,merci: Spicy Sugar,Rafale :baa:

DC: Liberty la swaggy x3


Dernière édition par Chimère le Jeu 12 Juin - 14:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Mer 11 Juin - 14:06

Une fumée noire s'élevai alors et je recula d'un pas. C'est alors qu'une petite masse grise fonça sur moi, tête la première dans ma crinière. Surpris, je relevais la tête, les oreilles en arrière. J'allais remballer la personne gentillement, lui disant qu'elle c'était surement tromper de personne quand l'odeur de liberté arriva à mes naseaux. Chimère. Un sourire éclatant vint orner mon visage et je la serrais contre moi, passant mes naseaux sur son dos. Enfin. Je l'avais enfin retrouver. Elle se mise alors à parler. Si vite, que je faillis ne rien comprendre :

« Je suis si heureuse de te voir Kyo ! J’ai cru que j’étais perdu et que tu étais un fantôme assoiffé de sang ! Maintenant avec toi, je crains plus rien ! »

Je souris gentillement à la jument que j'affectionnais tout particulièrement. Oui, j'étais aussi très heureux de la revoir. Je ne pensais tout de même pas la trouver ici à une telle heure de la nuit, mais le hasard faisait bien les choses. Heureusement que j'étais tombé sur elle avant que je ne panique complètement. J'entendis alors un craquement dans les buissons. Je relevais les oreilles, ne faisant pas attention à Chimère qui se décollait de moi. Mon visage pris un air sérieux et je plaquais mes oreilles contre mon encolure. Puis je me tournais vers la jument grise, qui me regarda droit dans les yeux en disant doucement :

« Sinon comment ça va ? Cela fais longtemps qu’on s’est pas revus… »

Comment ça allait ? Et bien... Plutôt bien, maintenant qu'elle était là. Mais ce n'était pas ce que je comptait lui répondre. Je lui offrit une doux sourire et je secouais la tête, sachant la poussière de ma crinière. J'allais lui dire que ça allait très bien jusqu'à ce que je me retrouve dans cet endroit glauque quand une grande paire de sabot se mit entre moi et Chimère. Une jument, un peu plus grande que Chimère et plus petite que moi, me fixa dans les yeux avec un énorme sourire. Andréane. Oh mon Dieu. Dites moi pas qu'elle m'a suivis jusqu'ici... Je me reculais vivement avant qu'elle ne puisse me toucher et je baissais les oreilles :

« Qu'est ce que tu fais là, Andréane ? »

Elle regarda amèrement Chimère et se tourna vers moi pour m'offrir un sourire charmeur. Elle poussa vivement Chimère pour se mettre à sa place. Je soupirais violemment, ne cachant pas mon exaspération. Elle ricana et dit :

«Eh ben, Patte Blanche, tu m'avais pas dis que t'avais une amie ! Elle est plutôt mignonne, cette sauvage... »

Je lançais un regard noir à la jument dorée. Patte Blanche, c'était le nom que les Indiens m'avaient donner. Seul Emily m'appeler Kyo. Je regardais Chimère et lui dis gentillement :

« Ne te laisse pas faire, Chimère, cette jument n'ai pas ce que tu crois. »

Je trottina jusqu'à elle et me colla contre son flanc, voulant la rassurer. Mais Andréane n'avait pas dit son dernier mot :

« Haaaa. Je comprend donc mieux ! Tu es amoureux ! D'accord... Ben, j'vais vous laisser, hein, maintenant qu'elle sais ton vrai nom et tes vrais origines. »

Et elle partit en trottinant. Les oreilles couchés en arrière, je ne savais que dire pour ma défense. Je regardais honteusement Chimère, les lèvres serrés. Je n'étais pas amoureux de Chimère, elle était juste cher à mon coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Chimère
Je vois la vie en vert !
avatar
Messages : 406
Points d'Experience : 230
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part en train de manger des oreos *u*

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Jeu 12 Juin - 14:29


Springtime sadness
"Une vraie rencontre, une rencontre décisive,c'est quelque chose qui ressemble au destin." Tahar Ben Jelloun
J’étais bien avec Kyo, j’avais plus peur quand j’étais avec lui en même temps quand on se trouve avec un géant de 2 mètres, rien ne peut nous arriver ! Bref, j’étais avec lui quand une jument se planta au milieu de nous deux. Je fis un pas en arrière, effrayée de cette rencontre surprise. Apres ma frayeur passée, je regardai la jument affectueusement. La pauvre, elle aussi a du se perdre dans cette maudite foret ! Je n’ai pas eu le temps de lui demander si elle avait besoin d’aide que Kyo lui dit froidement :

« Qu'est ce que tu fais là, Andréane ? »

Oh tient, il l’a connaît ! Mais attend ce n’est pas pour une raison de lui parlait comme ca ! Elle doit être terrorisée par cet endroit et elle cherche juste de l’aide ! J’allai réprimander Kyo pour son attitude quand la certaine « Andréane » me jeta un regard austère pour ensuite regarder Kyo de façon enjôleuse. J’ai du rater un épisode là… C’est là que la jument dorée me poussa assez violement, elle aurait pu me demander après tout c’est la copine de Kyo…enfin je crois…Tout d’un coup, je ressens un pincement au cœur. Je m’ébrouai et resta en retrait, c’est alors que la jument prit la parole, après avoir ricané comme une hyène :


«Eh ben, Patte Blanche, tu m'avais pas dis que t'avais une amie ! Elle est plutôt mignonne, cette sauvage... »

Moi, mignonne ?! Cette jument est folle mais attend un peu, « Patte Blanche » ?! Kyo ? C’est comme ça que les bipèdes rouges l’appellent ? C’est plutôt joli. Kyo lui lança un regard glacial puis se tourna vers moi pour me dire avec sa gentillesse habituel :

« Ne te laisse pas faire, Chimère, cette jument n'ai pas ce que tu crois. »

Oh, j’ai le droit de la tabasser alors ? Attend un peu la vampire, ba oui elle brille, donc c’est une vampire, tu vas mordre la poussière, je vais te...*Hahahahahahahaha, arrête tu vas m’achever ! Sérieux, toi la pacifique ?!Franchement, c’est plutôt toi qui va mordre la poussière si tu la provoque… Je te savais pas aussi jalouse la sauvage…En tout cas ton ami est un sacré dragueur ! Pauvre petite Chimère, tu dois avoir mal au cœur maintenant hein ? Ne me réponds pas je le sais déjà !*

J’aimerai pouvoir lui dire qu’elle se trompe mais elle a raison. Pourquoi j’ai si mal à la poitrine juste en les voyants tout les deux ? Kyo mérite mieux mais bon si c’est son choix… Soudain, j’ai sent un contact sur mon flanc, pas besoin de savoir que c’est Kyo. Tout mon corps frissonna, je ne bougeai pas d’un iota. « Andréane » continua :


« Haaaa. Je comprends donc mieux ! Tu es amoureux ! D'accord... Ben, j'vais vous laisser, hein, maintenant qu'elle sait ton vrai nom et tes vrais origines. »

Ok, cette jument est totalement folle, Kyo amoureux de moi ? Pfff, nous sommes juste amis mais en tout cas cela me rassure que la jument ne soit pas sa campagne, il mérite mieux ! Mon ami me regarda avec une mine dépité, je ne savais pas quoi dire pour briser le silence. Apres quelques minutes à regarder la lune, je lui dis :

« Etrange jument… Mais C’est qui ? Je me doute que ce soit une de tes amies… »

Je me suis bien retenu de lui balancer « C’est qui cette pouffiasse ? Une de tes ex ? ». Ne croyais pas que je suis jalouse, je m’intéresse juste à ses fréquentations…Une seconde, il ne devait pas être dans son village avec le grand morceau de bois, un totam,totum,totim… Bref dans son village ? J’allai lui demander mais je n’ouvris pas la bouche. Une question à la fois.


© Lady sur Epicode





Crédit  :
 

Spoiler:
 

 :baa: 2 rose,merci: Spicy Sugar,Rafale :baa:

DC: Liberty la swaggy x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Jeu 12 Juin - 20:25

Dépité. J'étais complètement dépité. Quand elle s'en alla, je me décollais de Chimère, le lèvre serré. Un lourd silence s'installa. Je ne savais que dire, alors je laissa la jument grise regarder la lune pendant quelques minutes. Je soupirais, regardant le sol. Pourquoi m'avait-elle suivi ? Était-elle... Jalouse ? Ou même... Amoureuse ? Je fermais les yeux. Bien-sûr, suis-je bête. C'était évident ! Elle m'aimait et voulait savoir avec qui j'étais. C'était pour ça qu'elle me collait sans cesse ! Je soupirais de nouveau. Quand soudain, Chimère daigna enfin ouvrir la bouche :

« Étrange jument… Mais c’est qui ? Je me doute que ce soit une de tes amies… »

Piégé, je me mis a marcher de long en large. Comment lui expliquer ? Je m'arrêtais prêt d'elle et la regarda dans les yeux. Puis je secouais la tête et pris un air assez... neutre. C'était plutôt délicat de lui dire que je rejetais une jument parce qu'elle m'énervait, mais quand fait, elle était amoureuse.

« He bien... Elle est amoureuse. C'est pas bien grave. »

Je m'arrêtais et fixa la jument grise quelques secondes. Dans ma tête, tout était embrouillée. C'était peut-être plus grave que je le pensais. Elle avait dit à Chimère que je l'aimais. Peut-être l'avait-elle prit au sérieux ! Soudainement, je m'approchais d'elle, nos museaux à quelques centimètres. Je n'y fit pas trop attention, trop occupés à regarder mon amie dans les yeux. Et si elle m'aimait ? J'allais surement la décevoir... Je ne voulais pas la perdre. Elle comptait beaucoup pour moi.

« Dis, ce qu'elle a dit tout à l'heure, tu ne l'a pas prit au sérieux ? Parce que... C'est pas que tu ne compte pas pour moi, mais... J'ai fais d'autres rencontre et tout et... Enfin, je veux dire que... Que voilà, je t'aime, hein ! Ne va pas croire autre chose ! Mais c'est juste que... Je ne suis pas amoureux. »

Et je me tut subitement. J'avais envie de rapetisser et de devenir une sourie. Bravo ! Alors là, quel manque de délicatesse ! Et puis... Pourquoi je lui avais dis que j'avais fais d'autre rencontre ? C'était complètement insensé. Je reculais de quelques pas et baissais les yeux, mal à l'aise. J'avais parler à une de ses vitesses... Comme l'avait fait Chimère en me voyant, tout à l'heure. Je soupirais et dit doucement :

« J'espère que c'est le cas pour toi aussi et que je ne t'ai pas blessée. »
Revenir en haut Aller en bas
Chimère
Je vois la vie en vert !
avatar
Messages : 406
Points d'Experience : 230
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part en train de manger des oreos *u*

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Ven 13 Juin - 19:43

Springtime sadness
"Je voudrais tant retirer ce couteau de malheur de mon coeur"
Kyo s’est mit à faire des allers-retours, tel un fauve dans une cage. Cette question devait le gêner mais je m’en fichai, il fallait  que le sache. Pourquoi ? A vrai dire je ne le sais pas, es que je devenais folle ? Bon quand à une voix qui nous parle en notre fort intérieur, on n’est déjà pas normal…Kyo aborda un visage neutre puis il me dit :

« He bien... Elle est amoureuse. Ce n’est pas bien grave. »

Je le regardai, interloquée. Non, c’était grave, cette jument pourrait avoir des réactions violentes en sachant que Kyo, aura peut-être, une copine..* Pffff ! Ne crois pas que tout le monde est comme toi ! Ce que tu as fait à…* Non ! C’est toi qui à fait ça ! *Tu m’avais donné ta permission ! Et puis Ace croit que c’est toi qui l’a attaqué juste après avoir vu sa copine !*Laisse moi tranquille ! Ace… Non il ne faut Plus y penser… L’oublier. Pourtant son sourire, ses yeux pétillants, tout son être est ancré dans mon esprit. Je n’avais pas remarqué que Kyo était aussi prés moi… J’avais juste deux pas pour que nos museaux puisent se toucher. Nous nous regardions droit dans les yeux. Puis il commença à parler très vite, comme moi quand je l’ai vu :

« Dis, ce qu'elle a dit tout à l'heure, tu ne l'a pas prit au sérieux ? Parce que... C'est pas que tu ne compte pas pour moi, mais... J'ai fais d'autres rencontre et tout et... Enfin, je veux dire que... Que voilà, je t'aime, hein ! Ne va pas croire autre chose ! Mais c'est juste que... Je ne suis pas amoureux. »[/b]

Quoi ?! Mais pourquoi il me dit ça ? Voyons je n’avais rien prit au sérieux les paroles de la vampire ! Enfin… C’est bizarre cette sensation de  couteau planté en plein dans mon cœur, bref on s’en fiche il faut rétablir la situation. Je n’étais pas amoureuse de lui et lui non plus… Foutu couteau ! Je le regardai, il avait cet air trop mignon quand il se sentait gêné ! Le même quand on s’est rencontrés et qu’il était gêné de m’avoir réchauffé. Cela parait tellement récent… J’allai rassurer Kyo sur notre relation tout à fait amicale quand il enfonça encore plus cette saloperie de couteau, malgré lui :

« J'espère que c'est le cas pour toi aussi et que je ne t'ai pas blessée. »


Je soupirai et le regarda dans les yeux, retenant tant bien que mal de lui lancer des éclairs, et lui dit tout en détachant bien les syllabes :

« Notre relation est et restera juste amical. Point barre. »

Je  mordillai ma lèvre inferieure, je ne voulais pas prendre ce ton avec Kyo mais j’étais en colère qu’il puise douté sur notre amitié et … Triste, le couteau s’acharner sur mon pauvre cœur, en tout cas sur ce qu’il en reste. En le regardant, j’ai ressentit une bouffée de chaleur et de la joie qui pouvait éclater à tout moment, comme quand j’étais avec Ace… Non ce n’est pas possible… Tout mais pas ça !
*Ohhh, on est amoureuse !* Ta gueule !  Je me retournai pour ne plus voir Kyo.

«  Je suis désolée… Je ne voulais pas te parler comme ça… Juste ne croit pas que cette histoire ne soit « pas bien grave ». Cette jument doit souffrir, et elle pourrait faire des choses qu’elle ne voudra pas, en temps normal, si elle te croise avec la jument de ton cœur… Tu devrais aller lui parler avant qu’elle ne commette un geste désespéré… »

Finalement, je me retournai légèrement pour  regarder Kyo et lui fit un sourire. Il faut juste jouer la comédie, je ne voudrais pas le perdre… Mettre ces sentiments dans une boîte pour préserver notre amitié, juste pour être a côté de lui… Je lui lançai d’un ton enjoué :

« Bon maintenant il faut trouver le chemin pour sortir de cette forêt sombre avant d’être attaqués par une goule ou je ne sait quoi ! »


© Lady sur Epicode




Crédit  :
 

Spoiler:
 

 :baa: 2 rose,merci: Spicy Sugar,Rafale :baa:

DC: Liberty la swaggy x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Jeu 19 Juin - 23:05

« Notre relation est et restera juste amical. Point barre. »

La façon dont elle me regardait droit dans les yeux et la façon dont elle avait parler me faisait froid dans le dos. Mais elle ne m'en voulait surement pas ! Je lui offris un grand sourire. J'étais heureux qu'elle aussi ne ressente rien à mon égard. Je me serais sentis horriblement mal à l'aise si elle m'avait avouer qu'elle m'aimait. Elle se mordilla alors la lèvre inférieur. Quoi ? J'avais fait quelque chose de mal, peut-être que je devais lui dire que c'était pareil pour moi, que l'on serait ami à jamais. Je fronçais les sourcils puis dressait les oreilles. Ho. Elle s'en voulait d'avoir été légèrement froide avec moi. Mais ce n'était rien ! Nous avions tous des petits de moment de colère. Et puis, après tout, elle venait d'apprendre que je ne m’appelais pas vraiment Kyo. Je reculais d'un pas, me détachant de se rapprochement soudain.Puis elle dit rapidement, alors qu'elle avait le dos tourner :

« Je suis désolée... Je ne voulais pas te parler comme ça... Juste ne croit pas que cette histoire ne soit « pas bien grave ». Cette jument doit souffrir, et elle pourrait faire des choses qu’elle ne voudra pas, en temps normal, si elle te croise avec la jument de ton cœur... Tu devrais aller lui parler avant qu’elle ne commette un geste désespéré... »

Quoi ? Elle allait faire des bêtises ? Mais qu'allait-elle faire de si grave que ça ? Ne me dites pas que... Non. Non, Andréane ne serait pas capable de faire du mal à qui que ce soit. Pas même à une mouche. Elle était collante, c'était vrai, mais pas très méchante. Autant dire pas du tout. Je secouai la tête négativement, montrant à Chimère qu'elle avait tors au sujet de Andréane. Puis elle se retourna vers moi avec un sourire que je lui rendit gentillement. J'aimais quand elle me souriait ainsi. Son sourire illuminée cette sombre forêt. Je haussais soudainement un sourcil. "Son sourire illuminée cette sombre forêt", sérieusement ? J'avais été meilleur que ça pour faire des phrases très poétique. Puis elle dit :

« Bon maintenant il faut trouver le chemin pour sortir de cette forêt sombre avant d’être attaqués par une goule ou je ne sait quoi ! »

Oui, elle avait raison, il fallait absolument sortir d'ici. Je me tournais dos à elle quand soudainement, alors que ni moi, ni elle ne s'y attendait, une pluie démentielle s'abattue sur nous. Je levais vivement la tête vers le ciel et rigola comme un gamin. Je tournais la tête vers Chimère avec un sourire charmeur et je m'approchais doucement d'elle, comme si je marchais sur des œufs. Je me collai tout contre elle et la regarda dans les yeux, nos visages à quelques centimètres. Je souris de plus belle et lui proposa la chose la (!) plus romantique du monde :

« Une petite sous cette magnifique pluie ? Pour le bonheur de t'avoir retrouvée ? »

Je me décollais d'elle, levant la tête de nouveau vers le ciel. Je fermais les yeux et ouvrit la bouche, tirant la langue, l'eau pure de la pluie se réfugiant dans ma gorge sèche d'avoir crier après la jument d'or. Puis je m'ébrouai et sourit, charmant, à Chimère :

« Les dames d'abords. »

J'allais tout défoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Chimère
Je vois la vie en vert !
avatar
Messages : 406
Points d'Experience : 230
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part en train de manger des oreos *u*

Feuille de personnage
Votre personnage:

MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   Dim 27 Juil - 22:35


Springtime sadness
"Te rencontrer était mon destin, devenir ton amie était mon choix, mais tomber amoureuse de toi était hors de tout contrôle."
Parfait,  Kyo ne remarque rien de mon tourment, il  faut absolument que je joue le rôle de « l’amie qui le considère seulement comme un bon pote » entend dire impossible pour moi mais il fallait à tout prix que je le fasse. Je crois que… Je deviendrais l’ombre de moi-même s’il prenait ses distances. Pourquoi être amoureuse de lui ?! En plus on s’est  vus qu’une seule fois… Mais rien qu’avec cette rencontre l’étalon m’avait redonné la joie de vivre. De plus j’étais piégée. Comment lui avouée mes sentiments après lui avoir raconté ce gros bobard ?! Je soupirais sur mon destin de l’éternelle copine *En même temps tu aurais dû te lancer, looser ! On dirait un de ces comédies à gerber mais vu ton cas il y aura pas le happy end…* Tu ne peux pas te taire une seconde ? Oh mon dieu, il pleut ! Car oui à force d’être dans mes pensées je n’ai même pas remarqué que la météo a changé. Aaaaaah, cette eau est glacéééééééééééé ! Je frissonnais  tandis que Kyo ria de bon cœur. Mon ami indien me fit un sourire qui me déstabilisa, c’est fou comment il peut être un pur canon… Breeeeeeeef ! Je le regardai s’approchais de moi, doucement. Mon corps devint bouillant quand il se colla à moi et quand ses beaux yeux rencontrèrent les miens. Je secouai légèrement la tête. Comment être sa bonne amie s’il fait tout pour me perturber ! D’accord ce n’est pas réellement de sa faute mais bon… Kyo me sourit avant de me dire :

« Une petite course sous cette magnifique pluie ? Pour le bonheur de t'avoir retrouvée ? »

Cette magnifique pluie ? Pas vraiment pour moi mais même si il m’avait proposé la même chose sous une pluie de grêle ou de météorites mortelles  j’aurais accepté direct rien que pour l’entendre dire « Pour le bonheur de t'avoir retrouvée ? »  . Je le regardais en train de boire l’eau glacée de cette traîtresse de pluie (avez-vous compris que je n’aimais pas la pluie ?), attendrie par le comportement enfantin de l’étalon. Celui-ci me reparla pour me dire :

« Les dames d'abords. »

Je lui fis un sourire malicieux puis m’approchant de lui, je lui dis en le regardant droit dans les yeux :

« Ok, mais rajoutons du piment : le premier qui arrive vers un étang a droit de faire ce qu’il veut de l’autre… »

*OOOOOH, tu vas l’attendre dans un coin sombre pour le….*NON ! Mon dieu tu es complètement barge ! * T’es sérieuse ?!  Tu me parle ! Donc la plus barge de nous deux c’est toi !* What ?! Bon bref je ne savais même pas pourquoi je lui avais dit ça, maintenant Kyo doit me prendre pour une psychopathe tordue qui va l’attendre dans un coin sombre… Autant ne pas perde cette course pour ne pas faire un truc idiot. J’étais confiante, malgré ma petite taille j’étais rapide. Je partis en fanfare, galopant le plus vite possible mais bon pas si facile quand il faut éviter les arbres, le sol glissant. Mais je revivais : cela faisait tellement longtemps que je ne mettais pas amuser comme ça. Finalement, j’ai réussi à être la première, suivit de très très près de Kyo. Je le regardai, fière d’avoir gagné.

« Tu as perdu… »

Je m’approchai de lui d’un pas lent, tel un puma repérant sa proie. J’étais à quelques centimètres de son visage. Je ne sais pas ce qui m’arrivée pourtant je le regardais droit dans les yeux, amusée. Je lui tournai autour avant de me coller contre son flanc, je lui murmurai à l’oreille :

« Fait attention à la tasse… » Avant de le pousser dans l’eau.
J’entendis un grand plouf avant de voir la tête de Kyo ressurgir de l’eau, avec un magnifique chapeau fait d’algues. J’étais morte de rire, à chaque fois que je regardais l’étalon je pouvais pas m’empêcher de pouffer. J’ai quand même réussi à lui dire :
« Si tu voyais la tête que tu fais ! »
Soudain, je sentis que on nous observé Kyo et moi. Je regardais autour de moi mais rien, peut- être que c’était mon imagination qui me jouait des tours.



© Lady sur Epicode


[ Tu peux me frapper si tu veux... PARDON POUR CE RETARD !!! Stp me frappe pas au visage, je suis Barbie après tout *sepend*]




Crédit  :
 

Spoiler:
 

 :baa: 2 rose,merci: Spicy Sugar,Rafale :baa:

DC: Liberty la swaggy x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Springtime sadness [PV Chimère.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Springtime sadness [PV Chimère.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» La Chimère et les damnés des Enfers
» Ahriman, Guerrier Olympien de la Chimère (ok)
» Légende sur Chimère
» Ayleen, spectre de la Chimère de l'étoile terrestre de l'inhumanité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: RP's Abandonnés-