RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeJeu 27 Déc - 14:21

Le soleil se levait doucement dans le ciel azuré chassant de ses rayons le froid que l'hiver avait installer avec son arriver sur les immense terres du cimarron. Liba sortait de son tipi vêtu de sa traditionnelle tenu bleu qu'elle adorait temps et s'étira. Si seulement un bout de tissu recouvrai sa poitrine dont les courbes et la mesure approchait la perfection, un long pagne fendu former de plusieurs morceau de tissu bleu, l'habile assemblage de différente nuance de bleu, bleu clair, bleu sombre, bleu doux, tout un monde bleu en accord avec ses yeux; Ses yeux, ah ses yeux, ils formèrent à eux seul un monde. Ils égalaient de loin les yeux bleu de sa mère tout en étant exceptionnel eu même, quand on regardait ses grand yeux bleu on pouvait y voir un morceau du ciel étoilé et dans ce ciel, on pouvait voir le vent qui soufflait avec bonheur en chantant à tue-tête son voeux de liberté. Sa peau matte et lise, mettait en avant sa chevelure blanche et ébouriffer qu'elle héritait de son père. Cette même chevelure dont la blancheur égalait cette des nuages ou même de la neige était décoré sur quelques mèches uniquement, de perle et surtout de petite plumes bleu, parfois jaune, qu'on pouvait deviner venir d'une mésange. Les jeunes chasseurs aimait la regarder, elle qui chaque jour grandissait et qui chaque jours embellissait, mais plus que tout ils aimaient l'écouté, sa voix était aussi divine que le vent qui la protégeait, le vent divin était devenue esclave de cette jeune femme qui de sa voix charmait n'importe quel sourd. Qu'elle était belle sa voix, aussi belle que celui des oiseaux et Zéphyr ne s’étonnerai pas de voix les oiseaux se taire pour écouté la jeune indienne chanter.

Si la jeune Liba, de ses 16 ans, avait l'air d'une vrai femme, l'étalon guerrier lui avait vieillie. 18 ans de vie, déjà, mais pourtant le forme ne le quittait pas et il en était fier, fier de pouvoir guerroyer, de pouvoir galoper et surtout de pouvoir protéger sa fille humaine. Ce matin-là, son carquois et son arc accrocher dans son dos, Liba enfourcha l'étalon de son défunt père et préviens brièvement ses grand parents qu'elle partaient toute la journée dans la forêt pour chasser. Zéphyr lui obéit de bon coeur bien qu'il ne fut pas cheval de chasse. Une autre des qualité qu'avait développer la jeune indienne, était le tir à l'arc. Elle c'était entrainer des années et des années pour arriver à un tel niveau, au points où elle pouvait défier sans peine des chasseurs aguerrie, mais elle se gardait bien de rester près d'eux outre les période de duels. Elle redoutait une chose, le mariage. Elle n'appréciait pas les hommes en temps normal, bien que son meilleure ami soit un garçon, elle avait toujours préféré la compagnie des indiennes et surtout des chevaux. Par ailleurs, enfants elle avait longtemps été rejeter à cause de sa chevelure, mais ce temps était révolu.

Elle pressa les mollets et Zéphyr parti au galop. Le guerrier sans aucun harnachement ou trait de couleur se pliait au doigt et à l'oeil de sa cavalière pour laquelle il se jetterai dans le feu, même s'il restait complétement sauvage et joueur face au autre humain, c'était dut à une longue promesse qu'il avait faite au père de la petite. De la protéger quitte à y laisser la vie.
Au détour d'un tournant, qu'elle ne fut pas sa surprise de tomber sur un cheval palomino empestant une odeur d'homme et de cuir, et qu'elle surprise de découvrir que ce cheval à l'allure détestable était en fait son petit fils.

- Hazufel ! - hennit Zéphyr étonné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeSam 29 Déc - 11:37

Hazufel

Le soleil en cette belle mâtiner d'hiver pointa le bout de son nez, réchauffant de ses rayons le fort,la plaine, le Cimarron.. Je passa ma tête par dessus la porte de mon box, respirant à plein poumons cet air si pur,si frais, si léger en début de journée et qui au fils du temps s'alourdira, s’épaissira, à cause de la poussière, des humains, des allez et venus.. Profitons donc un peu de cet air.. Mon regards bleu glacé parcourais doucement les portes des boxes et des stabulations, rien ne bougeais, presque rien. J'étais donc le seul lever, comme d'habitude... Je secoua la tête méprisant chaque chevaux à porter de ma vue, je les connaissais tous de nom au moins et je ne veux pas plus les connaître ! Globalement trois grand groupes de chevaux se distinguent dans le fort : les fidèles,les rebelles, et les spéciaux. Vous savez quoi ? J'appartiens aux trois groupes en même temps. Je m'explique : fidèle car au fond je n'abandonnerai pas mon cavalier il me ressemble trop je m’identifie trop à lui, une faiblesse certes mais au moins j'en suis conscient. Rebelle car vus tout les coups foireux que je lui fait et les « non-soumissions » faites je peux appartenir à cette classe. Et spéciaux, déjà suivez mon histoire depuis le début, depuis ma naissance et même ma conception, ajouter cela un double humain pour cavalier,un caractère plus que bien tremper et une relations cheval/cavalier qui est du fidèle/rebelle et vous verrez pourquoi je suis aussi dans les spéciaux.

Clic,cloc,clic,cloc,clic,cloc. Les pas réguliers, fermes,sûrs,imposant, nobles se font entendre. Je tourne la tête vers la source du bruit et qui vois-je ? Sennar Walsh, jeune homme d'une vingtaine d'année, grand, fin, élancer, musclé comme il se doit, une peau légèrement tannée par le soleil des cheveux blonds, des yeux bleu glacials, un regard supérieur, une moue méprisante. Bref je vous épargne le reste, je vous présente mon cavalier, mon double humain et la seule raison(avec celle de blesser ma mère) de rester ici, dans ce trous pourri. Il faut le dire, il inspire le respect, même la peur. Jamais un sourire ne franchira ses lèvres à moins qu'il soit négatif donc méprisant, et tout ce qui s’ensuit. Un revolver se tient le long de sa hanche droite, un couteau dans sa chaussure gauche, un briquet, un paquet de roulées dans la poche de son blouson coter du cœur . Le reste de l'équipement (carte,viande,boussole,recharge de plus) se trouve dans les deux poches qui seront le long de mes flancs. Vous l’aurez compris il ne vient pas pour me brosser. Il ne vient jamais pour me brosser. Sur sa tête se trône le traditionnel chapeau de cow boy, bleu et or pour lui. Une veste dans les mêmes tons, à cela s'ajoute un pantalon de la même couleurs et des bottes marron avec de traditionnel éperons à roulette argenter.

Arriver en face de moins on se juge mutuellement il finis par dire légèrement amuser :

-Alors Bad Boy, tu comptes me faire tomber aujourd'hui ?

Bad Boy, le nom choisi par les humains « mauvais garçon » est la traduction. Finalement cela me sied plutôt pas mal. Il me donne mon fourrage, ma ration. Tandis que je mange il me passe un rapide coup de brosse. Il me passe le tapis je bouge, l'objet tombe, Sennar peste, et recommence. Je fais de même. Cette fois c'est sa claque qui part. Il me regarde genre de dire «  une fois, pas deux », je lui renvois un regard méprisant. Il me met la selle, me passe le collier de chasse, fixe les poches, sangle me voilà à moitie près. Le plus dur s'annonce pour lui : le filet. Il me passe les rênes par dessus le coup, jusque là pas de problème, quand viens le moment du mort il me passe naturellement deux doigts dans la bouche afin que je l'ouvre, manque de peau pour lui je bouges,ses doigts aussi ils se trouvent entre deux rangées de dents. Je ferme ma mâchoire, il pousse un râlement de douleur et sa main repart une seconde fois. Après deux essais infructueux il arrive enfin à me passer le filet, il me fixe la sous-gorge et me voilà sortis du box. D'un bond gracieux il se hisse en selle, je pars au trot ( allure inconfortable ) un coup sec dans la bouche me freina, un coup d'éperons me fis repartir au pas. Je claque à deux reprises des dents comme avertissement. Les veilleurs nous ouvrent les portes et me voilà dehors, encore une fois seul à seul avec mon cavalier. Une occasion merveilleuse pour partir mais je n'en ferais rien, pas tant que je saurais pourquoi Sennar me ressemble tant, et quelles épreuves a-t-il passer pour être ainsi.


Après une demi-heure de marche il me fit passer au trot. Les paysages défilaient peu à peu du désert je passa à la forêt, de la forêt à la plaine puis de la plaine à la rivière et de la rivière aux rapides. Bon programme du jour ? Patrouille, comme cela est intéressante. Je marche d'un pas lent, la tête haute. Ma queue se balance de droite à gauche au rythme de mes pas. L'odeur pestilentielles, celle des indiens règnent en maître, ils ne doivent pas être loin, et ce lieux de plus est très fréquenter, sauf vers les rapides mais bon. Comment je sais ça ? Dois-je vous rappelez que je suis le fils d'Hadès, et de Lumière de Lune une jument indienne... J'ai donc passer toute mon enfance dans ce camp de gitans. A au faite si vous la voyez cette...chienne ? Passez-lui ma malédictions la plus sincère.

J’effectuai un virage et me retrouva nez à nez avec une indienne et son cheval. Mais pas n'importe quelle indienne ni n'importe quel cheval. Je suis nez à nez avec mon grand père paternel : Zéphyr, et sa cavalière pas comme les autres, en effet elle possèdes de très beau cheveux blanc. Réflexe de cow boy, en un éclair il dégaina son revolver charger, et le pointa sur la jeune indienne. Je la fixa m'attendant à entendre un bruit sourd et à la voir tomber par terre mais rien ne se fit. Étonner je leva légèrement la tête, Sennar en avait abattus plus d'un pourtant mâle comme femelle. Pourquoi est-il tétaniser,subjuguer ainsi par cette indienne certes très belle mais quand même. Le temps paru s'arrêter, j'étais à une respectueuse distance de mon grand-père, pour éviter les charges défensives ou autre.. Le silence qui règner en maître fus pour moi briser par Zéphyr qui étonner déclara :

-Hazufel !

Je passa mon poids sur mon arrière mains histoire de pouvoir me cabrer rapidement si une menace se faisait sentir. La tête haute, fière, supérieur, je levais un antérieur tapant le sol impressionnant au plus mon « adversaire » et déclara d'un ton calme,sûr,supérieur quoi !

-Comme on se retrouve... Alors ça fait quoi de se retrouver face à un « ennemis » qui se trouve être en faite un membre de ta famille ? -J'ajoutais cela d'un sourire provocateur- Et qui plus ai de se retrouver en de si mauvaise position..tu es à deux doigt de perdre ta cavalière en es-tu conscient?

Mon sourire provocateur prit une teinte légèrement sadique. Tandis que mon cavalier reprenait se esprits il déclara autoritairement :

-Vous êtes dans nos terre, belle demoiselle. Identifier vous je vous pris..et..peut-être pourrez vous repartir la vie sauve.

Heu là il y a un problème.. Depuis quand Sennar qualifie une indienne de « belle demoiselle » et depuis quand il met des formules de politesse ? Quant au fait de repartir la vie sauve c'est carrément de l'abus ! Lui qui d'habitude tue de sang froid la moindre mouche qui se met en travers de son chemin.. Que lui arrive-t-il ?! Il ne tomberait pas amoureux par hasard...je ne l'espère pas en tout cas..


[Voilà un peu long je l'avoue.. ^^' mais bon j'ai eu le temps..le prochain ne seras pas aussi long tkt bon beh voilà manque plus qu'avoir une réaction de ta petite Liba et de ton vieux Zéphyr ^^ je penses que se rp vas être génial si il se goupille bien bref j'attends ta réponse avec impatience:D ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeSam 29 Déc - 14:28

Comment pouvait-il avoir rejoins l’ennemi ? Comment un membre de la ligné de Zéphyr pouvait-il être un traitre. Si Hazufel se montra quelque peu menaçant en levant la être et en frappant le sol d'un antérieur, Zéphyr quand à lui leva la tête et coucha les oreilles contre son crane, furieux de voir son petit fils dans le camps ennemis. Comment avait-il put basculer cher les assassins de Liora, la mère de Liba ? Mais ce qui énervait le plus l'étalon guerrier, c'était qu'il avait raison, Liba était en grand danger avec ce cow-boy mâle joncher sur le dos du palomino. Zéphyr serra les dents et sur son visage apparue une grimace de rage.

Elle le regardait dans les yeux, cet homme qui la menaçait, sans faillir, sans plier, mais elle n'osait pas bouger, elle connaissait la puissance mortel de l'objet qu'il tenait entre ses mains, elle le connaissait que trop bien. Un souvenir la frappa de plein fouet, comme le sang de sa mère sur son visage d'enfant alors que la chuchoteuse voulait juste protéger sa fille. Elle en avait vu des ennemis, mais toujours, elle les avait haït, son père avait beau être un ancien cow-boy, il avait été rejeter de ses monstres et lui au moins, l'avait jamais fait de mal à un indien tel qu'il soit.

-Vous êtes dans nos terre, belle demoiselle. Identifier vous je vous pris..et..peut-être pourrez vous repartir la vie sauve.

Tout comme sa monture, elle sera les dents et ses yeux bleus foudroyèrent cet homme dut regard. Elle recula ses jambes et l'étalon de son père recule furieusement, en moins de deux elle sorti une flèche de son carquois et visa cette homme de son arme la plus mortel. Elle ne savait pas si elle pourait le tuer avant lui, mais elle espérait au moins le chasser de ses terres.

- Comment oses-tu dire cela ! Ses terres sont les nôtres et puis d'abords, pourquoi devrait-je me plier au désir d'un assassin. Part avant que je ne te crève un oeil !

Zéphyr était fier de sa fille d'adoptive, elle avait autant de caractère que son père, soit de lui, à chacun son double humain. Celui de Zéphyr était peu être mort, mais il vivait dans sa fille et avec sa fille, vivait l'esprit céleste de la chuchoteuse qui avait aimé. Quand on regardait le couple, on pouvait être attendrit de voir le puissant étalon veilliez sur cette enfant comme un père, mais on pouvait aussi y voit l'esprit de contradiction entre ses deux êtres. L'un guerrier, charmeur et violent, l'autre ruser, habile, précise. L'étalon bai brun s'attendrait à toute instant à voir la flèche de Liba fendre l'air et de tuer cet humain, mais elle ne parti jamais. Comme son petit fils avant lui, il se demandait ce qu'il pouvait bien ce passer.

- Si tu m’obéit, je pourrait être clémente et te laisser repartir, moi Liba, fille de Murmure-aux-vent un ancien Cow-boy renégat et de Liora la chuchoteuse - dit-elle un sourire narquois aux lèvres.

Il n'avait pas à s’inquiète, la haine de Liba la poussera à ne pas faire de bêtise. Il avait toutes les raisons d'être confiant.

[ Non non non non non Il est parfait :D Moi personnellement j'adore les longs Rp parce uq'il à a de la matière à laquelle répondre]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeDim 30 Déc - 11:10

[Tu crois que je peux dire que Murmure au vent & Sennar se conaissais ???]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeDim 30 Déc - 11:26

Hazufel

Après nos paroles, le silences se fit. L'atmosphère s’épaississait et je ne serais pas étonner de voir des éclairs dans les yeux de mon grand père. Je savais ce qu'il pensait de moi, du moins je m'en doutais.. Traitre serait l'adjectif le plus approprier. L’incompréhension, la révolte pour caractériser l'esprit de Zephyr en se moment. Finalement j'ai plutôt bien réussi mon coup non ? C'est ce que je chercher à faire. Je me suis juste tromper de personne. Celle qui était viser était ma génitrice, je n’emploie jamais le mot de « mère » pour la qualifier car elle ne s'est pas comporter comme tel. La réaction de Lumière de Lune aurait était différente, incompréhension, mais le sentiment de trahison aurait donner de la tristesse. C'est ce que l'on peut constater sur un faible. Finalement au fond j'admire mon grand-père, j'aurai eu la même réaction que lui. Oh oui j'aime ma ligner paternelle.

Zéphyr...Zéphyr..Zéphyr..comme tu est laid avec cette affreuse grimace. C'est tellement tellement ridicule, ta rage est compréhensible mais c'est pas la peine de la montrer ainsi. Ah ce que c'est drôle. Tu retombes dans mon estime, finalement tu ne vaut pas Hadès, tu es beaucoup trop près du caractère de Lumière de Lune pour cela. Tu recule sous l'ordre discret de ta cavalière, ce qui lui laisse le temps d'encocher une flèche. La braise de son regard bleu était aussi intense que le feu de l'enfer. Oh oui la haine, la rage, la vengeance guide le cœur de cette petite en ce moment. Elle me plaît cette cavalière, je comprends maintenant pourquoi Sennar n'a pas tirer, il a eu raison au fond, même si cela le fait passer pour un faible..

- Comment oses-tu dire cela ! Ses terres sont les nôtres et puis d'abords, pourquoi devrait-je me plier au désir d'un assassin. Part avant que je ne te crève un oeil !

Sennar souria, je vous avez dis qu'il ne souriait jamais n'es ce pas ? Je me suis tromper, non ce n'est pas un sourire méprisant mais bien un sourire que peu donner son père à sa fille quand il est fière d'elle. Mon cavalier admire cette indienne, il l'estime et je penses aussi qu'il l'aime.. non ?

Dans tout les cas c'est catastrophique pour nous, perdre ainsi la face devant des indiens...beurk. Oh mais au fond c'est voulu donc cela change la donne. Quoi qu'il en soit même si la flèche part Sennar ne tirera pas, je le sais, je le sens. Nous sommes pareil, je sais donc ce que mon double humain fait ou ne fait pas. Logique.

Un sourire narquois se dessina sur les fines lèvres de la petite, tandis qu'elle déclarait d'une voie empreinte d’autorité et de fierté :

- Si tu m’obéit, je pourrait être clémente et te laisser repartir, moi Liba, fille de Murmure-aux-vent un ancien Cow-boy renégat et de Liora la chuchoteuse

Liba...se nom me disait vaguement quelque chose. Mais vraiment très vaguement, peut-être l'avais-je déjà entendus dans mon enfance quand j'étais encore chez les indiens ?? Je pensais que la flèche allait partir, fendant l'air de son filet mortel, je me suis encore tromper décidément cela devient une habitude... Je fis un petit sourire avant de m'adressais à Zéphyr d'un ton comme à mon habitude supérieur mais empreint de..gentillesse ?

Tu as là une cavalière qui n'as pas froid aux yeux, prends en soins tu viens de trouver la fleure rare

Le sourire de Sennar n'avait pas disparus loin de là il s'était carrément élargis, reprenant son sérieux, son visage redevint grave, tandis que son regard se voiler doucement il murmura :

Je ne pensais pas en arriver là mais bon...-reprenant tout haut de sa voie calme il continua- Très bien...Sauf si je ne me trompe, la rivière marque la frontière entre nos deux territoires, il est donc normal que je sois ici en patrouille vois-tu ? Et si tu n'es pas contente t'as cas tirer, toi Liba fille de « Murmure-aux-vent »..

Après avoir dit cela il fit la chose la plus débile dans toute sa carrière de cow boy : il rangea son revolver. Moi qui le penser intelligent.. Il avait baisser sa tête, soupira et posa un regard doux sur la jeune fille il lui demanda :

-Dis moi, quel était le vrai nom de ton père...Enfin celui qu'il portait lorsqu'il était encore un cow boy...

Pouvais-vous me dire depuis quand cet idiot de Sennar enclenche une conversation ? Avec une indienne en plus ! Décidément plus ça va et moins je le reconnais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeDim 30 Déc - 12:40

- Tu as là une cavalière qui n'as pas froid aux yeux, prends en soins tu viens de trouver la fleure rare.

Zéphyr ne pouvait que sourire de fierté face à la remarque de son petit fils, c'est vrai qu'il en était fier de sa cavalière, mais il ne pouvait résister à cette occasion de remettre Hazufel à sa place.

- Ne confond pas les fleurs et les oiseaux Hazufel, il y a quand même une grande différence entre les deux.

L'étalon guerrier avait du respect pour peu de personne, mais toujours il en avait eut pour ses ennemis. Ainsi, même il voulait lui donner deux ou trois coup sur la tête pour lui remettre les idées en place, il respectait Hazufel avec son sang-froid et cette cruauté dont il faussait preuve. Ah, qu'il aurait été un bon cheval de guerre, si seulement tout avait été différent.
Son humain, à son humain qui lui ressemblait tant physiquement, parla et de ses mots immonde provoqua Liba. Tiré une flèche qui le tuerai, elle le ferait, Zéphyr en était sur. Alors que cet abrutie rengaina son arme, Liba lâche sa flèche. Celle-ci fend l'air avec autant de rage et de vitesse qu'un aigle royale s'abattant sur sa proie et sa proie fut la cible de la jeune indienne, le chapeau bleu de cet homme aux cheveux blond. Son couvre-chef alla se planter avec la flèche blanche de Liba dans un arbre non loin, immédiatement elle en encocha une autre, le regard déterminer. L'audace et le courage était les trait de caractère que son père lui avait transmit, jamais elle n'aurait peur de crée un aigle assassin avec son arc.

- La prochaine sera pour ton oeil si tu ne fait pas demi-tour.

Contre tout attente, l'homme ne fit pas demi tour, il ne la regarda pas avec rage et ne ressorti pas son révolver. Au contraire, il posa sur la jeune fille aux cheveux blanc, un regard doux que Zéphyr n'aima pas du tout. Il y avait trop de tendresse dans un regard comme celui-ci.

-Dis moi, quel était le vrai nom de ton père...Enfin celui qu'il portait lorsqu'il était encore un cow boy...
- ... Je ne sait pas - dit Liba après un temps d'hésitation, elle ne baissa pourtant pas sa flèche et son regard de faucon - Mon père me l'a peu être dit enfant, mais je ne m'en souviens plus dans ce cas, mais mes grands-parents doivent surement savoir.
- ... Wilhelm - murmura Zéphyr, sans pour autant sa faire comprendre.

Comment pouvait-il oublier ce nom, Wilhelm, non Murmure-aux-Vent et lui était comme deux frères, deux jumeaux, deux âmes égales et semblable, inséparable, quand son cavalier chéri était encore en vie, pendant les longues batailles qu'ils avaient mener, ce couple cheval-humain était l'un des plus redouter. D'une penser, les deux pouvaient se comprendre, d'une penser il pouvait mettre à terre deux autres couples, d'une penser il ne formait plus qu'un. Lui le buste, Zéphyr les pattes, un véritable centaure. Ah, la bonne époque, celle des guerre et des jeux, celle de sa compagnie, celle où 'étalon guerrier pouvait marcher le coeur léger.

Liba restait là, joncher sur Zéphyr, ne bougeant pas. Depuis un moment elle avait détaille cet individu qui avait pénétré sur les terres de son pères et de sa mère, et depuis un moment déjà elle ne pouvait plus supporter sa vue. Elle s'impatientait de le voir déguerpir, ou de mourir, ainsi elle se ferait une joie de capturé son cheval et de l'offrir au camps. Qu'allait-il faire ? En secret elle voulu une bêtise, pour qu'elle est une bonne raison de lâcher sa flèche mortelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeDim 30 Déc - 19:20

- Ne confond pas les fleurs et les oiseaux Hazufel, il y a quand même une grande différence entre les deux.

J'haussais un sourcils, cette petite .. un oiseaux ? Oui peut-être, finalement elle peut être dangereuse comme un rapace.. Un rapace qui d'ailleurs aurait dû rester aux mulots au lieux de s'en prendre à un cobra. Les paroles de Sennar ne lui firent pas du bien, étaient-elles déstiner à cela ? Je ne le crois pas.. disons que pour une fois, le ton était pas mal..disons que c'est un petit pas vers la gentillesse pour Sennar. Et avec des gens comme nous, quand on en avance d"un on en recule de trois, un vrai casse tête !

La réaction de la petite fut ...compréhensible ? Quand mon cavalier rengaina son arme il eu comme réponse une flèche, dans le chapeau. Celui-ci alla se planter à un arbre plus loin.

-La prochaine sera pour ton œil si tu ne fais pas demi-tour.

Ignorant la menace, un sourire paternel se dessina sur ses lèvres. Tandis qu'elle répondait à sa question il mit à terre et tranquillement alla récupérer son chapeau. Les lèvres de Zéphyr bougèrent doucement prononçant un mot incompréhensible. J'ai beau avoir une bonne ouïe il ne faut pas exagérer tout de même ! Je me tourna momentanément vers mon cavalier qui fixer bêtement le trous, revenant vers moi il déclara d'un ton calme, celui d'un instructeur philosophique :

-Tu sais que lorsqu'un ennemis range son arme c'est que théoriquement il ne veut pas faire de mal à son adversaire, il ne veut pas se battre. Donc il serait déloyal & méprisant de d’abattre son adversaire..non ? -il soupira et continua- Et dire que dans toute l'histoire c'est nous les méchants...Les détester ceux qui sèment morts et chaos...

Il remonta sur moi, confiant, trop peut-être, la main poser doucement sur son revolver une menace ? Non une simple habitude... Liba s'impatienter, on le sentait. Je fis un sourire moqueur.. Au fond il avait raison, c'était nous les méchants et c'était nous qui nous comporter le mieux, ironique n'es ce pas ? Carrément humoristique même. Seul les faibles ne peuvent pas se retenir et finir en beauté, grâce & avec classe. Voilà ce qui nous défirentie, nous les cow boy & les indiens. Il y a tout de même une exception...Le sentimental ou l'amoureux (prenez-le comme vous voudrez) ne peut se retenir quand un de ses proches est en danger. Et qui au contraire reste d'un calme imperturbable lorsque l'être aimer est sur le point de vous tuer, ou juste de vous prendre la tête.. Ah l'amour qu'es ce que je détestes sa !

[Plus ça va moins c'est long x_x sorry]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeDim 30 Déc - 19:58

[désolé du flood,mais je n'avais pas vu le message d'Hazu. Si Sennar a plus de 20zns il peu avoir connue Murmure-aux-vent, sinon il meut très bien en avoir entendue parler un cow-boy renégat aux cheveux blanc cela ne s'oublie pas rapidementXD]
Revenir en haut Aller en bas
Kita
Je suis:
Je suis:
Kita
Messages : 792
Points d'Experience : 394
Date d'inscription : 13/02/2012
Age : 21
Localisation : Quand la nostalgie te prends écrit, et surtout ne t'arrêtes pas tant qu'elle ne sera pas partie

Feuille de personnage
Votre personnage:

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeLun 31 Déc - 11:29

[Okii bon tant qu'il ne connait pas son nom sa peut être un peu dur-dur ;_; de plus Sennar est su style "jem'enfoutismedesautrescesonttousdesc**" donc voilà ... on verra au fur & à mesure du rp ^^


~Vous êtes et vous resterez le meilleur rpg auquel j'ai jouer, à jamais Spirit Rpg <33~


Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] S7ccWtACM2
Ma Kitou':
 



Une petite photomanip' de ma Kitou chérie <3:
 




Désoler de ne pas passer plus de temps mais je suis surbouquer durant ces vacances (je bosses~) sa ne s'arrangera pas à la rentré étant donner que je pars en S --' Breeef j'penses à vous quand même kiss :heart:

Club 1- Lamotte beuvront 2014-(épreuve des 17 ans cadet 2 je crois ) Bon courage à ceux qui seront contre moi Mouahahaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeMar 1 Jan - 16:23

-Tu sais que lorsqu'un ennemis range son arme c'est que théoriquement il ne veut pas faire de mal à son adversaire, il ne veut pas se battre. Donc il serait déloyal & méprisant de d’abattre son adversaire..non ? -il soupira et continua- Et dire que dans toute l'histoire c'est nous les méchants...Les détester ceux qui sèment morts et chaos...

Liba le fixa avec d'avantage de haine, comment oublier le jour où sa mère avait fait de son corps un bouclier pour elle. Elle serait les dents, se retenait, mais rien n'y fit.

- Dit un monstre ! Les tiens n'hésite pas à tiré sur des femmes et des enfants, alors pourquoi me priverait-je de te retiré la vie ?

Ressentant la colère de sa cavalière et le ressentant soit même, l'étalon guerrier sorti de ses souvenirs et plaqua ses oreilles contre son crane, la colère l'habitant également il se mit à mimer une piaffement nerveux. Il ne voulait qu'une chose sentir le corps de cet animal sous ses sabots.

Comment pouvait-il rester aussi calme, lui l'assassin, alors qu'en face de lui se trouvait une jeune femme qui ne réclamait que sa vie. Cette penser fit enrager autant Liba que Zéphyr, le dévoué paladin n'attendait qu'un ordre de sa cavalière pour foncer sur eux, les piétiner ou alors même les pousser dans la rivière. Mais dans les yeux bleu d'Hazufel, il voyait Hadès, son tendre fils, et dans Hadès c'est sa belle et douce Irone qu'il voyait. Il était nerveux, colérique, mais il se demandait toujours s'il pourrait tuer son petit fils.

" Il serai bien le seul que je ne pourrai tuer" pensa l'étalon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeMar 1 Jan - 18:58

Cette petite indienne, quel âge avait-elle ? Assez vielle pour ne plus être une adolescente mais trop jeune pour être une adulte à part entière.. Elle devait avoir entre dix-sept et vingt été maximum.... Fine, elle avait de belle courbes, plus ou moins volumineuse.. On pouvait dire qu'elle avait ce qu'il faut là où il faut. Sur ses frêles épaules tombaient ses long cheveux immaculés. Ses yeux...sa bouche...son visage.. On aurait dit une statue, une déesse. Et son regard...quel regard de haine ! Une haine alimenter par un douloureux souvenir sûrement celle-ci alimente un désir de vengeance, une soif de sang, et quand celle-ci aura atteins son apogée et que le cœur prendra le dessus sur l'esprit Sennar aura du soucis à se faire car chez lui le cœur à déjà pris le dessus et heureusement pour Liba car sinon elle ne serait plus de ce monde.. Sa bouche crispée sous l'effet de la colère laissa tout de même échapper quelque mots :

Dit un monste ! Les tiens n'hésitent pas à tiré sur des femmes et des enfants,alors pourquoi me priverais-je de te retiré la vie ?

La réponse de Sennar ne se fit pas attendre, les yeux vides il déclara d'un ton calme,doux avec un sourire désoler :

-Parce que moi je m'en suis priver.

C'est vrai, il ne l'a pas tuer lorsqu'il avait l'avantage, de plus il l'avait encore et toujours tout le monde sais qu'une balle est plus rapide qu'une flèche, plus mortelle aussi selon les cas alors pourquoi ? Pourquoi ? A-t-il rengainer son pistolet ? Je hais cette réponse, je la connais, il l'a connaît, nous la connaissons. Je n'ai jamais éprouver ce sentiment et je ne veux jamais l'éprouver cela affaiblis trop hors si je veux suivre les traces de mon père je me dois d'être fort, pour reprendre le flambeau afin d'incarner ce qu'ils appellent : le mal absolus.

Je regarde mon grand-père, grâce à lui mon père est né, grâce à lui je suis né. Indirectement je lui dois la vie, serais-je capable si on me le demande de l'affronter quitte à le tuer ? Regardez le regard qu'il me fait, es ce celui qu'un grand-père donne à son petit-fils ? Non. C'est celui que l'on présente à son ennemis. Donc oui je serais capable de l'affronter et de le tuer si le besoins s'en ressens.

Quelle famille de fous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeMar 1 Jan - 19:21

-Parce que moi je m'en suis priver.

Cette réponse, prévisible, fit mouche comme le cow-boy l'avait souhaité. Liba serrait les dents, mais ne lacha pas sa flèche, elle savait qu'il avait raison, mais elle ne voulait l'accepter. Que faire alors ? Le tuer ou lui laisser la vie ? Elle hésitait et n'apprécia pas cette phrase à sa juste valeur. Elle grogna et baissa son arme.

- Va pour cette fois, mais je te reprend encore une fois sur ses terres je t'abat sans sommation !

Ses mots firent dresser les oreilles de Zéphyr. Que lui prenait-elle ? Elle qui haïssait tant, elle qui était aussi audacieuse et borner que son paternel, voila qu'elle fassait preuve de clémence ? Zéphyr ne se fit pas prier pour exprimer son mécontentement,il piaffa coucha les oreilles et hennit gravement, mais brièvement, envers sa cavalière. Elle le compris alors que l'étalon tournait un peu sa tête et ses yeux dorée vers elle.

- Ça va Zéph' ! Toi part d'ici avant que je ne change d'avis.

Zéphyr soupira. Cette Liba était comme son père, mais en elle coulait le sang de sa mère qui se voulait un peu plus raisonnable. Qu'elle famille de fou ! Les oreilles de l'étalon reprirent leur place initiale, droite et aux alertes, ce n'est pas parce que Liba avait décider de l’épargner qu'il devait être attentif aux fait et geste de cet assassin. Même s'il en voulait à Liba, il lui était aussi reconnaissant. Ses yeux se reposèrent l'espace d'un instant sur Hazufel, il ressemblait trop à son père pour que l'étalon guerrier puis-ce lui faire du mal, tout du moins aujourd'hui. Zéphyr souhaitait secrètement que demain il arriverai à se battre contre lui, si un jour un combat aurai lieu, il devait être capable de tuer son petit fils si la vie de Liba en dépendant, il le devait, pour elle, pour cette promesse, pour Murmure-aux-vent.
Liba rangea ses armes et posa fermement ses mains sur la crinière noir de l'étalon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeSam 5 Jan - 18:53

Hazufel

La rencontre commençais à s'éterniser, je regardais le ciel. Le soleil arriver peu à peu à son appoger, je secoua ma crinière mi-longue.. Sennar me la coupée de temps en temps, je ne voulais pas ressemble à ces chevaux indiens, un minimum de rigueur s'imposer. Claquant à plusieurs reprises des dents, je me mis légèrement en place, trépignant avant de me rebiffer et envoyer un coup de cul. Oui je m'impatienter, j'avais assez perdu de temps comme ça. Un coup d'éperons me rappela la présence de Sennar. T'inquiète mon vieux je ne t'ai pas oublier.. Non mais j'te jure ces humains dès fois je me demandes pourquoi je reste encore avec eux... Et l'image de ma génitrice reviens à mon esprit lui faire mal autant qu'elle m'en a fait, la décevoir, voir s'éteindre en elle la flamme qui brille dans ces yeux... et puis Sennar aussi, mine de rien on est lier non je ne l'aime pas plus que ça mais il m'intrigue et...c'est triste à dire mais lui au moins je sais qu'il me comprend.. Fin bref.

-Va pour cette fois, mais je te reprend encore une fois sur ces terres je t'abat sans sommation

Zéphyr dressa brièvement les oreilles et s'agita sous sa cavalière.. Il se mit à piaffer couchant ses oreilles et hennissant son mécontentement. Je le regardais brièvement amuser.. Lui, ce vétérant ce comporter comme un jeune poulain... C’était drôle, et pathétique à la fois.

-Ca va Zéph ! Toi part d'ici avant que je ne change d'avis.

Sennar la regarda gravement tandis qu'elle rangeait ses armes. Elle était légèrement tendue.. Zéphyr soupira, je fit de même. Un laps de temps qui me parut interminable s'écoula avant qu 'un sourire se dessinais sur le visage de mon cavalier qui pris la parole :

Je penses avoir assez abuser de votre temps en effet. Je vais donc reprendre ma patrouille. Mais sachez que je braverais votre interdit pour vous revoir une fois, même si celle-ci est la dernière. Au-revoir Liba, que Dieu te garde.

Non il n'était pas croyant, juste une formule pour lui dire de prendre soins d'elle, de faire attention. Il me fit faire demi-tour, il enleva son chapeau le leva pour lui faire un au-revoir. Je décida de me cabrer un peu histoire de mettre un peu plus de puissance dans ce salut. Tournant la tête vers mon grand-père je déclara dans un hennissement :

-A la prochaine, en espérant que je n'aurais pas à faire à toi ce serais dommage que Liba perde son fidèle paladin..

Je partis dans un pas lent et régulier ma queue se balançant au rythme de mes pas. Sennar jeta un dernier regard en arrière, caressant les douces forme de l'indienne de son regard glacial. Je penses que nous n'allions pas tarder à les revoir bon bah il n'y a plus qu'à améliorer mes relations familiales avec mon grand père..

[tu clos ou on finis??]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitimeSam 5 Jan - 19:03

clos x) J'adore ta dernière phrase
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Empty
MessageSujet: Re: Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]   Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Douce Mesange et Aigle royale [PV Hazufel]
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Hé! Pousse-toi de mon territoire toi! [PV Serre d'Aigle]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~
» Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-