RSS
RSS

AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 14:05

▬ La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. ▬ Pv Lyra.

Haaa... J'ai chaud. Quelle idée de venir ici, et quelle idée de venir ici pendant un Après-midi, c'est à dire au moment le plus chaud de la journée. Pourquoi étais-je venue sur le territoire de mes ennemis? Ceux qui m'ont priver de ma liberté pendant 3 ans? Je n'en sais rien, en fait. J'avais besoin d'être seul ( Ce qui ne change pas vraiment de d'habitude, en fait. ) et je savais qu'ici je ne risquais pas de rencontrer quelqu'un. Quoi que ce ne serait pas étonnant pour qu'un cheval quelconque soit venue lui aussi se faire griller au soleil. M'enfin, si je rencontrais quelqu'un ici, ce serait surement un cheval de cow-boy, et j'aurais intérêt à fuir avant qu'il ne soit trop tard. Je n'avais aucun envie de retourner dans ce box que j'ai si bien connu.
Je marchais à pas lent entre deux parois du Canyon, traînant les sabots, tête basse. Je ne risquais pas de trouver un coin d'ombre ou un point d'eau par ici, mais je supportait encore la soif qui m'envahissait, même si j'aurais intérêt à rentrer avant de me dessécher complètement. En fait... Je devrais déjà être rentrer, mais ... Ah, ne vous moquez pas, pitié, mais je suis perdu. Oui, perdu. Les chevaux ont un bon sens de l'orientation? Alors je suis un exception, car je suis une quiche pour retrouver mon chemin. J'étais bien embêter mais j'avais arrêter depuis longtemps de chercher et je marchais sans but près d'une paroi du Canyon, où je m'arrêta un instant pour y souffler un peu. Je considéra les lieux, mais je me rendis vite compte que sa ressemblait beaucoup à l'endroit où j'étais passer il y'a de cela 1 heure. Rhaaa. J'en ai marre. Je me remis en marche, sans vraiment changer de direction. J'avais les yeux rivés au sol, fixant la terre sèche et craquelée, et c'est pour cette raison que je ne vis pas tout de suite une silhouette de cavalier et son cheval arriver dans cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 14:50

Tu es une IDIOTE Lyra, ou Ange maintenant, toi qui t'es livré aux humains sans rien dire, te voici leur esclave. Tu es heureuse d'avoir un bon cavalier, enfin il ne parle pas beaucoup celui-là, il viens même te voir rarement car monsieur est trop prit par son travail, pourtant toi stupide jument tu l'aimes. Tu aimes tout le monde de toutes manières. Comment fais-tu Lyra ? Explique-moi. Comment fais-tu pour aimé autant ce monde violent et emplie de haine? Comment fais-tu pour accepté d'être renommer ? Ange. Ce nom te vas si bien, mais ce n'est pas le tien.

Tu es arriver comme une fleur dans ce fort gigantesque plein d'humain et de chevaux soumis. Tu m'as violemment contredit et chasser dans un coin de ton esprit pour sauvé un humain mourant au soleil et arriver dans ce fort maudit, c'est le médecin de ses pitoyable humains qui ta choisit. Cet idiot qui ne voulais pas de cheval à charge, il est tomber sous ton charme. Certes, tu es mignonne, mais ton corps si beau est morceler de cicatrices horrible et tu as mal Lyra, tu as mal à chaque fois que j'en parle, que les autres te voit. D'ailleurs c'est pour ça que tu aimes ton voisin de box finalement, il est aveugle et ne peut te voir.

Non, c'est faux !!

Arrête de mentir, pathétique Ange. Tu ne fais de mal cas toi même.
Ton débourrage a été plus pathétique qu’épique. Avec une douceur non soupçonné c'est Doc lui même qui t'a habituer à tes entraves. Au début, tu as eu peur de toutes ses choses en cuirs, tu as eu mal quand ils se sont poser sur ton dos, sur ta tête, mais tu as tout subit sans rien dire, tu as simplement accepter sans broncher. Ta muserole te faisait mal néanmoins, elle frottait sur les cicatrices présente sur ton chanfrein, alors Doc te l'as gentiment enlever. Qui aurait put croire qu'on verrai un jour un médecin te monter ? Un autre actes charitable de sa par fut de te laisser tes longs crins blancs. " Les crins cours ne lui irons pas et lui coupé ses crins blancs serait comme couper les ailes d'un ange", voila ses paroles.

Aujourd'hui est un jour spéciale Lyra ! Tu sort pour la première fois du fort avec un cavalier. Doc et toi partez seul vers le Canyon pour y trouver des plantes médicinal. Bonne idée de sa part, lui qui n'avait plus beaucoup d'herbes et il pourra te faire visité tes terres. Tu entres dans ce labyrinthe géant, tu mémorises tout, les tournants, les roches, la couleur du sol. Ta mémoire est parfaite et si Doc se perd, c'est sans aucuns mal que tu retrouveras la sorti. Le vent est lourd, presque inexistant et le soleil frappe de toutes ses forces. Tu as chaud, mais tu n'as pas à te plaindre, tu es blanche et le soleil à peur de ta couleur, il ne frappe le blanc quand dénier recourt. Préférant de loin les cheveux noir de Doc, mais celui-ci à eu l'intelligence de se prémunir contre ce soleil vicieux.

Pendant que Doc cherche du regard les dites plantes, toi du regarde devant toi. Tu vois sans voir, car tu rêves de ta vie d'avant, pas que tu la regrette, mais Alice te manque. Cette jolie jument qui partage un puissant lien mentale avec toi, cette jument que je déteste et qui me tue à chaque fois qu'elle s'approche de toi, cette jument qui est toi. Ensemble vous faites un. ARRÊTE !! Ne pense plus à elle, ne pense plus à cette trainée !

Ne parle pas d'elle comme cela !

Si ! Un violent mal de tête te sort de tes rêverie et un combat entre toi et moi débute. Cette fois, si je ne te laisserai pas faire stupide jument. Tu secoues la tête, mais rien n'y fait. Je gagne, encore et je gagnerai toujours. Doc tire sur tes rênes, mais c'est trop tard que tu te rend conte du pourquoi il a voulu d’arrêter. Lui comme toi n'avez pas vu cet étalon sorti de nul par. Sauvage vu sa musculature, mâle celons mes observations et perdu vu son état. Son odeur, elle envahit tes narines et te berce dans des souvenirs chaleureux. Nous connaissons cette odeur Lyra, on ne peut l'oublier. Une harde, des étalons, des juments, des poulains, Ciel Etoile, ta mère, toi... Cet étalon viens de chez toi, il est avec ton ancien chef. Tu le regarde avec de grands yeux, étonné et aimant. Tu veux lui dire quelques chose mais tu n'hoses pas. Tu n'es plus des siens à présent, tu as peur de ses mots et de ses yeux. Tu n'as pas penser à assez tôt à te cacher de ses yeux et bien que la plupart de tes cicatrices soit masqué par ton tapis et tes crins, tu reste un ange marqué à vie. Doc hausse un sourcil et finit par presser ses jambes contres tes flancs et à te faire contourné l'étalon pie. Il est sage cet homme et il connait sa place. Il est médecin et non Cow-Boy. Tu lui obéit et marche, mais discrètement tu jete un regard en arrière, emplie de désolation envers ce cheval avec qui tu aurais aimé parler.

" Que deviennent les miens ?" - penses-tu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 16:11


Tu pensais ne voir personne jusqu'ici, à cet endroit désolé et meurtris par la chaleur. Les seules plantes parvenant à y pousser sont les cactus et des maigres fougères sèches et jaunies. Ta robe luit sous le soleil brulant, tu as l'impression que ta peau brûle est cette sensation est bien désagréable. Et comme au dessus des flammes, l'air semble se balancer et ta vue se trouble légèrement. Tu plisses les yeux, tu ne vois plus clair à cause de toute cette lumière. Tu as chaud, mais tu n'as rien pour te rafraîchir. Tu es résistant, tu peux tenir, mais ta tête te tourne. S'évanouir ne serait pas digne de toi, tu es un étalon fort et puissant, tu es capable de rester debout. Tu pose un pied devant l'autre, t'éloignant de ce qui t'a permis de rester debout pendant que tu reprenais ton souffle. Tu marcha désormais, d'un pas lent, zigzaguant parfois. Tu dresses la tête, tu t'arrêtes et regarde devant toi. Un cavalier approche, il monte une jument blanche, et prend soin de te contourner plutôt que d'essayer de te capturer. Pourtant, l'occasion était bonne, un étalon perdu, affaibli par la chaleur, serait la proie idéale pour un cow-boy. Pourtant il s'éloigne, et la jument te jette un regard emplie de désolation. Cette jument qui est bien jolie par ailleurs, son pelage blanc a été brossé avec soin et sa longue crinière parut être épargnée par les ciseaux, ce qui ne fut pas ton cas autrefois. Tu la regardes s'éloigner, étrangement, tu te sens attiré par cet humain et sa monture. Est-ce par l'habitude de voir des humains? Ou parce que cet humain ne t'a pas capturé? Tu n'en sais rien, mais quelque chose te pousse à les suivre, sans chercher à être discret. Si cet homme ne t'a pas capturé, c'est qu'il doit être sage et bon. Tu remarques des herbes dans son sac, apparemment il aurait cueilli des herbes médicinales. Tu les suit de loin, tu ne sais pas pourquoi, mais tu sais que tu devras les laisser, car tu ne pourras pas t'approcher du fort ensuite. Perdu dans tes pensées, tu sens tes jambes céder, ta vue se trouble et ta tête te tourne. Tu t'écroules au sol, soulevant la poussière au contact de la terre. Tu es encore légèrement conscient, mais tu ne sens plus tes membres et toute tentative de te relever est un échec. Alors tu restes là, allongé au sol. Mais tu ne peux pas rester ici, mourant de chaleur, assoiffé, surement dévoré par les vautours si tu reste ici, et c'est la seule chose qui te convint d'essayer de te lever. A force de tentative, tu commence à perdre espoir, mais tu sais que ta vie ne peut pas s'achever ici, pas maintenant.

[ Han Désolé, mes textes sont vraiment courts par rapport au tien, mais je ne savais pas quoi raconter de plus :$ ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 17:34

Un bruit. Sourd et surtout lourd, retenti derrière toi et tu sursaute ! Dasn ton dos, tu l'as sentit te suivre pendant un moment, mais la chaleur à eut raison de lui. Dire que vous arriviez à un tournant et que la saillit au dessus de vos têtes était bien assez large pour vous permettre d'avoir de l'ombre. Pathétique animal, presque autant que toi Lyra. Tu n'hoses plus bouger et ton coeur te serre.

Doc te regarde longuement. Sous lui, il te sent serrer et triste, tu ne supporte pas se bruit de chute. Il soupire et tourne la tête à ta place. Il le voit. Se battant pour se lever sans jamais réussit à tenir sur ses pattes. Il léger rictus se dessine sur ses lèvres et ses yeux d'une douceur qui égale les tiens quand par bonheur l'amour leur viens, se tourne à nouveau vers toi. Il se penche sur ton encolure et te caresse doucement. Tu tourne un peu la tête et voit son sourire, qui te détend.

- Tu ne veux pas le laisse, n'est-ce pas Ange ?

Tu ne sais pas quoi répondre, mais tu souris. Il te comprend et tu es simplement heureuse qu'il comprenne ton amour pour autrui. Il se redresse et il et à peine besoin de te faire tourné que tu part à la rencontre de ce cheval mourant Il est fort, mais son corps ne suit plus. Il souffre à vu de nez et tu ressent sa souffrance. Tu as mal avec lui. Doc met pied à terre et va l'aidé à se relever. Ses grandes mains large se plaque contre l'étalon et il pousse de toute ses forces pour l'aidé. Les hommes si souvent traité de monstre par la mère de Lyra pouvait être des dieux salvateur. La jument encourage l'étalon, comme aurait fat une mère pour son poulain.

- Courage. Il t'aide et je suis là aussi, nous comme bientôt à un coin d'ombre.

Sans demander l'avis de Doc, tu donne un petit coup de museau sur son épaule. Il ne set à rien que je t’arrête de toute façon tu ne m'écouteras pas, et je ne sais si c'est votre gentillesse ou alors le fait que l'odeur des plantes médicinal vous entours tout deux, mais cet étalon mourant se releva et à peine fut t-il debout, quand parfaite synchronisation, toi et Doc le retenait de tomber.

Tu souris. Doc également. Il t'encourage à avancer et il encourage l'étalon également. Bientôt, sous l'ombre protectrice de la saillit, Doc laisse l'étalon pour vernir vers toi. Il prend sa gourde et reviens cet le pie pour en verser une parti sur son encolure. L'autre parti finit dans la main du médecin qu'il continue à donner à l'étalon. Toi tu ne bouge pas Lyra, tu observe avec amour cet homme que tu trouver merveilleux soigner et donner tout ce qu'il à pour sauver. Tu es sa trousse de secourt, tu es sa jument. Tu lui appartient et c'est avec toute sa volonté, que tu reste ici sans bouger, même si le mal de tête croisant que je t'inflige te donne envie de m’obéir et de fuir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 18:13


Tu essaye, en vain. Tu te sens idiot, idiot d'être venu en cet endroit, rien que pour avoir un peu de silence. Certes, tu as trouver ce que tu voulais, mais tu t'en serais bien passé, finalement. Cette jument et son cavalier t'aide à te relever, et bien que tu te sentes honteux, tu les remercies par la pensée d'être venu, car qui sait ce qui aurait pu t'arriver si tu étais rester là? Et même si tu t'étais relevé, aurais-tu pu tenir ne serait-ce qu'un instant? Et aurais-tu retrouver le chemin qui mène aux tiens? Surement que tu y arriverais, tu as peut être un mauvais sens de l'orientation, mais tu n'es pas si idiot que sa, tu aurais bien finis par retrouver ton chemin. C'est de ta faute si tu marchais sans essayer de te souvenir du chemin, tu n'avais qu'à faire attention. Mais rien que d'être à l'ombre te faisait un bien fou, rien que l'eau coulant sur ton encolure te rendit tout de suite mieux. Cette sensation si agréable de soulagement compensait celle qui te brulait auparavant, tu fermes les yeux et pose ta tête au sol. L'humain s'occupe de toi, faisant des allés-retour entre toi et sa monture.

Enfin l'homme finit, de toute façon il n'y a pas grand chose à faire, mais te rafraichir te suffit amplement, et tu ne tardes pas à reprendre de tes forces. Tu restes sur tes gardes, car bien qu'il t'es soigné, tu ne le connais pas. Tu prend le temps de détailler la jument, maintenant que ta vue est meilleure. C'est une splendide jument blanche, d'un blanc presque écarlate. Ses yeux sont d'un bleu clair tendre, et son regard parait aimant. Elle aime son cavalier et sa se voit, peut être que tout les humains ne sont pas tous pareils, peut être que certains valent la confiance des chevaux. Mais sur son corps fins et élégant se trouvait de larges cicatrices, et si elles pouvaient être repoussantes, tu n'y pris guère attention, en fait. Malgré les marques du temps sur son corps, quelque chose te disait qu'elle avait quelque chose, quelque chose de différent.

Tu avance un membre, tu tente de te lever, sans doute. Oui, car tu t'étais rallongée un peu plus tôt pour respirer l'air frais en te reposant, et l'humain se tourna vers toi pour voir comment tu allais réagir désormais. Tu ne m'y pas longtemps à te lever, ta fierté d'étalon avait déjà été assez toucher et tu ne pouvais rester allongé plus longtemps. Tu ne savais pas vraiment comment réagir. Fuir? Sa aurait été la meilleure solution, mais ils t'avaient tout deux sauvé et une petite voix au fond de toi te disait de ne pas fuir tel un ingrat, ce que tu n'étais pas. Tu avais été attiré par les suivre, et si tu ne l'avais pas fait, peut être serais-tu encore en train de giser au sol, peut être même que les vautours t'aurait déjà dévoré. Tu ne dis rien, ce n'était pas de ton habitude d'entamer une conversation. Avec la jument, je veux dire, car il est évident que tu ne pouvais parler avec l'homme. Comme pour ne pas avoir à les fixer, tu te mis à brouter une petite touffe d'herbe sèche au goût terriblement amer, mais cela te permettait de garder un peu de ta fierté. Ah, si tu savais à quel point tu ne faisais pas bien les choses, Santos... Si tu savais à quel point sa aurait été facile de parler à cette jument... Tu ne pu t'empêcher de la regarder, tu devais faire le grand saut. Oh, ce n'était pas du tout toi d'aller lui parler, tu n'étais pas comme sa, mais elle t'avait aidé à te relever, tout comme cet homme, et fuir ou les ignorer, c'était de l'ingratitude de toute façon. Alors tu t'approcha un peu de la jument, non, tu n'étais pas timide, mais toi qui n'avait pas l'habitude de parler, trouverait tu les mots qu'il faut?

« Merci... De m'avoir aider, je ne m'en serais sans doute pas sortis sans vous. » Bien que tu t'étais pour la première fois senti faible, cette sensation désagréable par ailleurs, tu devais la remercier, cela te paraissait normal. « Je m'appelle Santos. Et vous? » Tu étais un peu hésitant sur cette fois, tu ne savais comment lui parler, allait-elle sans rendre compte? Il sentit son odeur qui était tout à fait agréable, et tu te rappela que c'était la saison des chaleurs, ce qui risquait de rendre la tâche de lui parler d'autant plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 18:41

Pfff. Comment fais-tu ? Il se couche, respire, se relève, broute et tu ne fait qu'attendre. Regarde comme il te détail, toi et tes cicatrices. Tu le vois et tu ne peux t’empêcher de fuir son regard. Stupide jument, tu montres ton incertitude à un étalon, que tu viens de sauver qui plus est, et tu te prétend être jument du médecin ? Pitoyable. Doc s'approche de toi et range sa gourde vide. Lui aussi observe l'étalon désormais. Il regarde s'il tien sur ses pattes, s'il tremble et tout se qu'un médecin peut voir, mais il n'y a plus grand chose à faire, vous n'avez plus d'eau et les herbes médicinal ne servirait à rien car la plupart sont des anti-poison.

Que se passe t-il Lyra ? Tu as peur ou tu es gêner ? Peu être impressionner aussi ? Ce mâle est à peine debout qu'il te domine déjà de toute sa hauteur. Sa voix grave retenti tel le tambour des indiens que tu n'as jamais entendu de prêt, heureusement pour toi. Ses mots pourtant n'avait rien de menaçant et ils te firent sourire.


- Merci... De m'avoir aider, je ne m'en serais sans doute pas sortis sans vous.
- C'est normal voyons.

Tu rayonnes de joie, il te remercie et cela fait ton bonheur. Comme dirais le dicton " Il en faut peu pour être heureux", ta joie et ton émerveillement pour les chose simple m’étonneront toujours Lyra.

- Je m'appelle Santos. Et vous?

Et allez ! Une point d'hésitation et un regard légèrement détourné et le voici démasqué. A les étalon, mais ce que je vois tu le vois pas Lyra. Ou alors tu ne veux pas le voir, pour lui. Franchement, pathétique jument, n'oublie pas qui il est, c'est un étalon, un mâle et seul Hazufel mérite ton attention et pas ce pitoyable étalon aussi musclé et tenace soit-il. Doc vous observe sans un bruit, curieux de voir ce que vous allez faire. C'est ça, tait toi et observe les idioties de ta jument, salvateur à la noix.

- Je m'appelle Lyra, mais les humains m'appelle Ange. - Et le tout ponctuer d'un sourire radieux.

Ange ou non, les humains t'ont donné ce nom. Il te va c'est un fait, mais pour moi tu restera qu'une pathétique jument.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 19:10


Lyra... Un prénom radieux, tout autant que son sourire.. Le nom que les hommes lui ont donné va tout a fait bien avec elle, en tout cas du peu que tu as pu voir. Son sourire te fit sourire aussi, même si tu n'étais pas très causant, cela te faisait plaisir et t'entraînait à continuer de parler. Alors, elle semblait être jument d'un médecin, se doutait-elle que tu avais été un cheval de cow-boy autrefois? Abaissé et Soumis? Certainement pas, puisque tu n'avais garder aucuns traces du passé.

« Vous êtes la jument d'un médecin, si j'ai bien cru comprendre. » Tu prononça cette phrase avec un léger sourire. Tu hésitais à lui apprendre que tu avais été domestique avant, après tout qu'elle importance? Mh? Tu baisses les yeux, essayant de ne pas penser à son odeur délicieuse qui vient jusqu'à toi... Décidément, le vent a décider de te faire tourner la tête aujourd'hui! Mais tu prend plaisir à lui parler, tu n'es pas comme sa d'habitude, mais à croire que tu as envie d'en savoir plus sur elle. Tu la fixe de tes grands yeux marrons, et tu hésite encore à parler de toi, il n'y a pas grand chose à dire... Mais, après tout...

« Je vis sauvage, pour ma part, mais j'ai été cheval de cow-boy avant... Néanmoins je suis parvenu à m'échapper. » Dis-tu avec une petite pointe de fierté dans la voix. S'échapper du fort des cow-boy n'est pas une tâche facile, combien de fois as-tu attendu le bon moment? Il t'aura fallu attendre qu'on te sorte, et qu'au même moment la porte soit ouverte. Pour le cavalier, ce n'était pas trop un problème, tu t'en débarrassais quand tu voulais. Bien que tu es été domestiqué, tu es toujours resté sauvage, c'est sans doute sa qui t'a permit de fuir sans t'arrêter, mais la marque des hommes est sur toi pour toujours... 3 Années de ta vie se sont écoulées là-bas, de tes 2 ans à tes 5 ans. Mais tu n'as pas eu de mal à retrouver un troupeau et à t'habituer à la vie sauvage, mais c'est de l'historie ancienne tout sa, maintenant, tu es libre d'aller où tu veux, libre de faire ce que tu veux... Libre, tout simplement.

[ Han c'est nul x.x ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 27 Oct - 19:33

- Vous êtes la jument d'un médecin, si j'ai bien cru comprendre.
- Oui. J'en suit très fier.

Tu souris, encore et toujours. N'es-tu donc jamais fatiguer de sourire ? Il te regarde et sourit légèrement, cela te met en confiance et pourtant tu sais que tu ne devrait pas. Le vent porte tes odeurs et pas uniquement celle des plantes que tu portes. Stupide jument, n'oublie pas qui tu es. plus audacieux qu'il ne parue l'être au début, Santos enchaina.

- Je vis sauvage, pour ma part, mais j'ai été cheval de cow-boy avant... Néanmoins je suis parvenu à m'échapper.

Tu penchas la tête, étonné et passionné. Tu as toujours aimé les histoires petite Lyra et tu l’écoute avec avidité tendit qu'une autre parti de toi se pause des question. Il as l'air fier d'être parti, pourquoi ? Comment as-t-il fait ? Les odeurs qui émane de lui, encore et toujours, entre cet odeur acre de mâle et d'autre plus lointaine, tu sent les tiens. Pourtant tu ne veux pas montré ta peine, tu lui souris car il a l'air heureux quand tu fais cela. De ta voix fluide et douce tu lui parle alors avec toute ta joie.

- Ah bon ? Moi je suis née sauvage, mais je suis aller de moi même chez les humains, car sur mon chemin j'ai croisé un homme mourant et je ne voulais pas laisser le soleil le tuer. Et puis ... Je ne suis pas si mal tomber que cela. Doc m'a choisit comme monture et je suis très heureuse de pouvoir aidé autant que je le peux.

Il faut dire que tu étais aussi très mal à l'aise devant les autre chevaux. Eux qui te chantaient les louanges, te complimentait toujours, à partir du moment où ce puma à essayer de te tuer et ta marquer à vie, ils ont eu pitier de toi. Tu ne supportait plus cette pitier et quand cette pitier n'était pas, c'était du dégout que tu avais peur. Toi qui était si heureuse et si belle, ses cicatrices on bien plus marquer ton coeur que ton corps.

Ses yeux marrons te regarde et te dévore avec une lueur que tu crois avoir déjà vu chez d'autre. Tes yeux par contre le caresse de leur douce couleur bleu-acier. Tu ne sais quoi dire. Toi qui est pourtant si bavarde, si naive, si idiote ! Tu laisses, comme par hasard, la question qui te brule les lèvres depuis que tu l'as croisé.


- Vous ... vous venez de la harde de Ciel Etoilé n'est-ce pas ? .. Co-Comment vont-ils ?

La peur te viens, avec la honte, tu baisses les yeux. Tu lui as dit que tu avais choisit d'être Cow-boy et maintenant tu lui demandais des nouvelles des tiens. Tu eu envie de pleuré, mais tu te fis violente pour ne pas laisser couler les perles transparente qui te vont si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeDim 28 Oct - 6:45


L'idée qu'elle voulut rejoindre les hommes par elle-même te parut étrange, toi qui a tout fait pour t'enfuir, mais c'était son choix et elle avait certainement des raisons pour avoir échanger sa liberté contre un cavalier. Tu pouvais, entre autre, comprendre son choix, mais une petite voix dans ta tête te demandait si il n'y avait pas autre chose pour qu'elle rejoigne les cow boy. « Votre choix me parait étrange, à moi qui est toujours désiré m'enfuir, mais vous avez certainement de bonnes raisons et je ne vous jugerai pas pour votre choix. » Lui dis-tu en souriant.
bien que tu ne prêtais pas trop attention à ses cicatrices qui balafraient son corps, tu te demandais quel être horrible avait pu la marquer ainsi, et tu te demandais si elle devait en souffrir. Surement, elle doit subir les regards des autres, pas forcément méchant, mais la pitié, peut être? Tu t'inventais des choses mais tu n'en savais rien d'elle, tu connaissais son nom, et qu'elle était sauvage avant, tu ne pouvais rien supposer de son passé. Soudain, comme si une question lui brûlait les lèvres, elle te demanda :

« Vous ... vous venez de la harde de Ciel Etoilé n'est-ce pas ? .. Co-Comment vont-ils ? » Etait-ce à l'odeur qu'elle avait deviné? Si c'était le cas, elle devait malgré tout être attaché à son troupeau et à sa vie d'avant, sinon elle ne demanderait pas de leurs nouvelles.

Son visage s'assombrit, elle baissa les yeux et tu pus aperçevoir à travers son toupet ses yeux mouillés, mais aucuns larmes ne coulait. Avait-elle peur de pleurer? Pourtant pleurer était parfois un soulagement, bien que tu comprenais que pleurer devant un " inconnu " n'était pas facile. Au départ, tu ne sus que répondre.

« Oui.. Ils vont bien. » Dis-tu simplement, sans trop savoir quoi lui dire. Tu baissa la tête, pensant, puis releva les yeux et la regarda. « C'est le fait d'avoir quitter votre troupeau qui vous peine tant? » Demandas-tu d'une voix douce. « Ou il y'a autre-chose qui ne va pas? Vous pouvez me le dire, parler est souvent un soulagement, même si il est difficile de se confier... Vous pouvez me croire. » Dis-tu doucement avec une lueur d'espoir dans les yeux. Allait-elle accepter de dire ce qui la rendait si triste? Ce qui rendait son visage auparavant souriant, désormais triste et honteux?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeDim 28 Oct - 11:27

Quel est ce sourire qui se dessine sur son visage ? De la pitier ?Tu chasses cette idée d'un mouvement de queue, sa phrase n'a rien à voir avec de la pitier, mais au contraire c'est du respect. En quoi mérites tu le respect Lyra ? Tu es une traitresse et une stupide jument qui aime à tout va, tu te donnes sans réfléchir et ton petit nuage que je prend plaisir à troué de laissera bientôt tomber.

- Oui.. Ils vont bien.

Ses mots te firent relever la tête avec un petit sursaut. Ils allaient bien. Est-ce que ton absence les a marquer ? Bien sure que non ! Sinon ils n'iraient pas bien !! Ils se moquent que tu soit rester ou non, de toute façon ta robe blanche ne passait pas inaperçue et les nuits où la lune frappait de ses rayons d'argent la terre, c'est toi qui brillait le plus. Tu as toujours été une proie facile.

Quand tu eut la tête lever, bien que tes yeux mélancolique se perdait dans le néant, lui fit le contraire, c'est la tête basse qu'il te demanda de sa voix douce :


- C'est le fait d'avoir quitter votre troupeau qui vous peine tant? - Demanda t-il - Ou il y'a autre-chose qui ne va pas? Vous pouvez me le dire, parler est souvent un soulagement, même si il est difficile de se confier... Vous pouvez me croire.

Il est tentant de se confier à un étalon aussi compréhensif, voir si pathétique. Se mettre en position soumise pour te proposer de te confier était une drôle de coutume. un vieux tic qu'il avait de chez les humains peu être. Tu ouvre la bouge, mais tu hésites, tu ne sais pas si tu doit te confier, tu le connais à peine ne l'oublie pas...

- Les miens me manque un peu je l'avoue, mais ... Je suis heureuse avec les humains et j'ai un excellent voisin de box.

C'est bien Lyra, ne dit rien de ton passé à cet étalon dont tu ne connais que le nom. Le fait de parler de Déjà Vu, ton voisin de box, te redonne le sourire, l'étalon aveugle est si gentil avec toi et vous vous entendez si bien que cela ne peut que te rendre heureuse. Le silence plane entre vous deux, comme un courant d'air frais, bien que ce vent frais na rien à faire dans le canyon. Un petit sourire retrouver, ainsi qu'une petite lueur de joie pour la transmettre aux autres, tu demandes alors :

- Et vous ? Que faites vous dans le canyon ? Il n'y à pas beaucoup de point d'eau valable pour un troupeau et encore moins d'herbe. Je vous conseillerait plutôt les terres indiennes si vous chercher de quoi approvisionner le troupeau de Ciel Etoile.

Ton ancien rang de jument de survie se démarque enfin. Toi dont la mémoire est excellente, toi qui te souviens de tout les endroits que tu as visité, de tout les visage, de tout les noms, tes connaissances pourrait alors sauver ce cheval de la bêtise du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeDim 28 Oct - 12:18


Tu n'avais jamais vu cette jument dans le troupeau, tu étais arrivée plus tard surement, et puis, comme tu ne parlais pas trop avec les autres, sa n'ai pas étonnant que tu ne l'ai jamais vu. Elle ne semblait pas emballer quand tu lui dis qu'ils allaient bien, s'attendaient elle à ce qu'il soient peinés pour elle? Tu n'avais jamais entendu parler d'elle, puisque tu n'écoutais pas. Alors, tu ne pouvais pas trop savoir si elle leur manquait.

« Les miens me manque un peu je l'avoue, mais ... Je suis heureuse avec les humains et j'ai un excellent voisin de box. »

Tu souris, un sourire amusé ou compatissant? Les deux, en fait. Car, tu es à la fois content qu'elle le dise, mais tu te dis qu'il y a forcément quelque chose, vu l'air si triste qu'elle avait pris auparavent. Mais elle ne voulait peut être pas t'en parler à toi, parfait inconnu qui se même des autres. Tu n'insistes pas, si elle ne veut pas te le dire, ce n'est pas un problème, au moins elle a reprit le sourire.

Tu regarde devant toi, et tu penses à toute la vie que tu as gâcher chez les cow boy, est ce que certains chevaux se plaisent vraiment là-bas? Tu t'en fichais, en fait, toi tu étais heureux où tu étais, même si tu te reprochais d'avoir été si faible dans le Passé. Tu aimerais en savoir plus sur cette jument, mais tu sens bien qu'elle n'est pas en condition de te parler de sa vie alors tu n'insiste pas. Mais le fait qu'elle s'est renfermé ainsi ne t'incite plus trop à parler. Tu laissez un grand silence, toi, sa ne te dérange pas, tu y es habitué, au silence... Mais tu ne te rend pas compte que ce silence n'est pas apprécié de tous. Quel égoïste es-tu, parfois..

Tu secoue ta longue et épaisse crinière blanche et souffle pour remonter ton toupet sur ton front, lui, noir.

« Et vous ? Que faites vous dans le canyon ? Il n'y à pas beaucoup de point d'eau valable pour un troupeau et encore moins d'herbe. Je vous conseillerait plutôt les terres indiennes si vous chercher de quoi approvisionner le troupeau de Ciel Etoile. »

Elle brisa le silence, cela ne dérangeait pas trop Santos, finalement, la seule chose qui le rend perplexe était qu'il ne savait pas lui même pourquoi était-il venu ici. Pour être seul, mais il n'allait pas lui dire qu'il était de nature solitaire, elle croirait qu'il ne veut pas lui parler, et puis de toute façon, elle ne lui dit pas des choses, elle aussi.

« En fait, je protège le troupeau plutôt que de l'approvisionner, j'avais juste envie de marcher un peu, mais je ne pensais pas me perdre aussi vite... J'ai un mauvais sens de l'orientation.. » Dis-tu en mentant sur la raison de ta venue.

« Vous avez l'air de savoir quels sont les meilleurs endroits pour aller, vous. » La flattais-tu en te disant qu'elle devait être jument de Survie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeDim 28 Oct - 15:30

- En fait, je protège le troupeau plutôt que de l'approvisionner, j'avais juste envie de marcher un peu, mais je ne pensais pas me perdre aussi vite... J'ai un mauvais sens de l'orientation... Vous avez l'air de savoir quels sont les meilleurs endroits pour aller, vous.

Tu souris. Un cheval de protection devait être grand et fort comme lui pour protéger les siens, et les cheveux de survie comme toi devait avoir la meilleure mémoire qu'il soit. Ton sourire doux et chaleureux ne vibrait d'aucune moquerie, juste de la joie de pouvoir aidé. Tu meures d'envie de lui dire la direction à suivre ou même de lui montré. Tu rayonnes de mille feu sous l'ombre de la gigantesque saillit. Tu fais un pas vers lui mais .... ARRÊTE !!

Petite sotte ! Ne bouge plus ,ne fait plus un pas, ne t'isole pas avec lui ! Tu es une jument et la saison des amoures à déjà commencer ! T'isolé avec cet étalon est idiot et seul moi à le droit de te faire souffrir ainsi ! Doc, ne l'oublie pas, tu as choisit de me combattre et de me faire dormir au fond de toi pour aller à sa rencontre donc ne le laisse pas. Tu tourne ton doux visage vers lui, il te regarde alors d'un oeil intriguer et biens te caresser la tête. Lui, il sent que je suis là, que tu souffres quand je te parle, mais qu'il ne peut rien y faire. Ce gueux sait que tu n'es pas un ange pour rien, il sait à quel point ton coeur est bon et à quel point tu aimes. Stupide humain. Il racle sa gorge, il doit avoir soif le bourge, mais c'est vrai que toute son eaux est passer pour sauver Santos.


- Tu as fini Ange ? On peux y aller ?

Tu hoches la tête et te redresse. Pendant que Doc monte sur ton dos tu dis au grand étalon pie avec un sourire qu'il n'oubliera pas de si tôt.

- il est vrai qu'il est facile de se perdre dans le canyon. Je vais devoir y aller, Doc doit avoir soif, suivez nous, nous vous montrerons la sorti.

Doc pressa les mollets et tu pris un petit trot bondissant. Honnêtement, tu n'as jamais beaucoup aimé trotter. L'allure est certes agréable et elle te permet de regarder les paysage sans trop te fatiguer, mais au fond de ton coeur tu aimes galoper. Mademoiselle suit à la lettre les désirs de son cavalier et trotte dont entre dans le grand Canyon. Doc se perd parfois, mais toi tu lui montres la sorti et il te fait confiance. Bientôt. Bien vite. L'horizon s'offre à vous et un petit coup d'oeil en arrière ne peut te faire sourire d'avantage car, Santos t'a suivit.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeDim 28 Oct - 19:20


La liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. Lyra & Santos


Comme elle t'indiquait de la suivre, tu obéis. Ce n'était pas de ton genre, mais elle était la seule à pouvoir te sortir d'ici alors tu les suivis tout les deux. Cette fois-ci tu pris le soin de mémoriser le chemin, sans rien dire, avançant un pied avant l'autre, les suivant de loin. Tu plissais les yeux au contact de la lumière mais t'habitua facilement à celle-ci.

Cette jument t'avait sauver la vie, et désormais celle-ci t'aidait à sortir d'ici. C'était un peu comme un ange gardien, tomba lé, comme sa, " pouf! ". Et la mort t'avait épargné. Tu avais de la chance, Santos, jusqu'ici, tu as eu de la chance. Mais qui sait ce qui peut arriver, quand on ne se méfie de rien? Oh, tu étais toujours sur tes gardes, tu ne relâchait jamais ton attention quand tu étais méfiant. Sa, tu ne l'a pas perdu, mais tu as perdu bien de tes instinct après ton débourrage.

Bien que tu refuses de l'admettre, tu as été dressé et cette marque dans ton coeur restera marquée à ton jamais. Tu as jouer avec le feu, Santos, mais le feu brûle plus vite qu'on ne le pense, et tu t'es brulé. Tu t'es repris en main, certes, tu as fuis la braise, mais ton corps restera marqué par les brulures. C'est comme cela que tu pourrais expliquer le débourrage à un jeune poulain, sous la forme d'une flamme qui te brule la peau. Toi, tu as réussis à fuir avant d'être complètement brulé, mais une partie de toi le sera à jamais et peut être aura-tu du mal à te ré-habituer à la vie sauvage. Les chevaux ronger par les flammes depuis enfant sont rapidement un tas de cendre et meurt en vie sauvage, oh, tu as eu de la chance, Santos, une sacré chance, je dirais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeMar 30 Oct - 10:08


Up? La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] 2185164091
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeMar 30 Oct - 11:38

[ T'inquiète pas j'avais vu, mais j'ai pas eu le temps de répondre hier... Bref]

Devant toi, les étendues infinie du désert, les grandes routes du danger et l'immense labyrinthe de la mort. Toi, tu l'as vite apprit, tu le connais par coeur petite Lyra, mais si un jour un des tiens se perd dans ce monde immonde et qu'il ne te retrouverait pas, que ferais-tu ? Tu n'es pas un véritable ange Lyra, tu n'as qu'une poupée qu'on a décidé appeler ainsi, tu n'es qu'une jument pathétique et faible, tu n'es qu'une femelle soumise aux désirs des hommes. Ton coeur se sert et ton visage mélancolique montre cette souffrance, mais quand Santos se montre à coté de toi, tu lui souris à nouveau.

Beaucoup disent de toi que tu es une jument courageuse, mais tu sais que c'est faux. Tu souris pour ne pas inquiété, pour te montré aussi forte que Doc, mais tu es loin d'être comme lui. La seule chose que vous avez en commun, c'est l'envie de sauvé autrui. Stupide animal qui se crois salvateur, tu n'es qu'une boite à outils !


- Tu seras comment rentré chez toi ? ... Prend à gauche et continue toujours tout droit, le soleil dans ton dos et tu arriveras rapidement sur les terres plus accueillante de Santaro, de là tu pourras retrouver avec plus de facilité les terres de ton chef.

A peine tu eu fini de parler, que Doc te rappelait à lui, pressant les mollets. Tu t’élança donc au galop tout en lançant un doux " au revoir" à Santos. Ta voix résonna donc le dernier mot d'un petit ange perdu dans ses étendues mortel du désert, pourtant c'est sans difficulté et en toute confiance que tu trouvais la route du fort, l'endroit où, celons toi, ton petit coeur fendu de part en part peu se reposé.

[ Fin du RP pour moi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeMar 30 Oct - 12:51

[ ok ^^' ]

La jument t'indique le chemin, tu hoche la tête, maintenant tu sais retrouver le chemin des tiens. Tu ne peux pas lui parler plus longtemps car son cavalier l'emmène déjà et elle te glisse un petit au revoir. Elle est trop loin pour t'entendre déjà alors tu lui fais un signe de tête qui signifie merci.
Tu pars au trot, puis tu t'élances au galop dans cette plaine desséchée, allongeant ton encolure et laissant ta crinière voler au gré du vent.
Tu es libre, maître de toi-même, et cette sensation est là pour te le rappeler. Tout en galopant, tu regardes une dernière fois la jument partir, tu hennis puis continue ta route pour rejoindre les tiens.


[ RP TERMINER =D ]
Revenir en haut Aller en bas
Amazone
Petite guerrière
Amazone
Messages : 1804
Points d'Experience : 3
Date d'inscription : 27/06/2011
Localisation : En patrouille
Joue également : Qui-Vive ♦ Espérance ♦ As de Pique

Feuille de personnage
Votre personnage:

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitimeSam 13 Avr - 11:47

    RP terminé, je déplace. (:


La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] 0jy7

Spoiler:
 

|| Double-comptes : Espérance - Qui-Vive - As de Pique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Empty
MessageSujet: Re: La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]   La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Liberté, c'est le pouvoir d'aller où on le souhaite. [ PV Lyra & Santos ]
» CELSIA & BRETZEL ○ Tu vois, la liberté c’est de pouvoir manger des carottes rappées dans l’emballage.
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit RPG :: HORS JEU :: Archives :: Boite à RP's-